Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Me Batiki

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 1 décembre 2022

BenaMpuka : 10 questions à Maître BATIKI KANIKI Roger – Marcel !

BenaMpuka : 10 questions à Maître BATIKI KANIKI Roger – Marcel !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

IMG_20221201_173101.jpg, déc. 2022


Son Altesse royal descendant des Basengele (Anamongo) dans la province du Mai-Ndombe, Avocat et Homme Politique, Philosophe, Littéraire et Chercheur au KONGO, 

Membre de l’U.P.R !


1. Réveil FM International :  La justice élève une nation dit-on. Celle de notre pays est féodale et corrompue. Comment peut-on faire confiance qui ne condamne que des faibles. Les Kulunas en col eux circulent allègrement... Pourquoi ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel: 

Avant toute chose, je vous remercie pour votre interview et vous félicite notamment pour votre tradition journalistique et vos efforts en terme de contribution de 10 questions, sachant que je suis dans la ligne droite de la liberté de la presse au Kongo, je m’attendais à votre interview interpellation, reconnaissant en vous les qualité de cœur et d’intelligence en terme de vertus : la patience, la prudence et le courage aussi un éveilleur de consciences et d’un des gardiens du Temple du combat de la diaspora congolaise pour la vraie libération du peuple congolais et de la conscience de la classe politique de la République Démocratique du Congo.

Votre questionnaire nécessite que j’apporte d’abord certaines précisions en ma qualité d’Homme Politique et Porte-parole de Son Excellence le professeur Révérend Julien CIAKUDIA Sr, le Grande patriarche de Londres DEGAULLE CONGOLAIS Leader charismatique de la résistance patriotique congolaise mondiale PN/UPR ensuite esquisser le tableau succinct dans notre pays le Congo (Kongo).

Ici, c’est une question de vie ou de mort. Pour rappel c’est depuis 1960 que notre pays est bloqué dans un système savamment monté des cercles vicieux, la crise congolaise donc s’empirer et la trompette de l’histoire est en train de sonner pour nous tous en terme de solidarité et la cohésion nationale, pour prendre notre destin en main, mais avant d’y arriver, en ma qualité de porte-parole de son Excellence le Prof. Rév. Julien CIAKUDIA Sr. Le grand visionnaire pour une nouvelle société congolaise : en voici le message à notre classe politique :

« Le renouvellement de la classe politique ne consiste pas à remplacer des vieux par des jeunes mais à renverser l’échelle des valeurs afin de remplacer l’immoralité par la moralité, la malhonnêteté par l’intégrité, la traitrise par le patriotisme, voilà le vrai renouvellement de la classe politique dans un Congo fort, uni, ouvert, inventif, volontaire, dans le Pacte National de Solidarité, Paix et Développement ; pour une nouvelle société congolaise, une société de mérite et d’excellence ».

Revenons-en à la première interrogation.

IMG_20221201_173216.jpg, déc. 2022

Ici, la vérité est que la justice élève une nation, mais quand à la nôtre c’est le contraire, parce qu’elle est féodale en terme de trafic d’influence avec beaucoup d’interférence dans son chef mais aussi et surtout l’élément confiance. C’est un élément moral très important pour la bonne marche de cette dernière à savoir que « Rien ne peut se faire sans la confiance et la confiance reste le ciment indispensable de la cohésion sociale » à tous les niveaux de notre justice, les magistrats tout comme les auxiliaires et les justiciables leurs consciences restent aveuglées par ce qu’on appelle « moyens » c’est-à-dire l’argent en numéraire en terme de corruption pour faire avancer le dossier judiciaire quelconque, d’abord c’est l’argent ensuite le travail dans l’inconscience totale en oubliant la force de la loi et du droit enfin les faibles n’ont pas de moyens pour faire face à cette justice et les détourneurs achètent avec l’argent détourné les consciences des magistrats et les auxiliaires à tous les niveaux donc vraiment c’est du « carpe diem » à la manière des romains et le pourquoi de cette question c’est parce que le plus grand danger dans un système ou encore dans un pays ; c’est lorsque l’intellectuel perd sa conscience à cause de la corruption, concussions et autres, enfin la convoitise amène la corruption sur terre, telle est la cause majeure du mal.


2. Réveil FM International : Impunité des ceux qui prennent des armes contre le pays. Impunité des politicailleurs et profito-situationnistes L'impunité n'est-elle pas le mal du siècle du Kongo ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel: 

L’impunité à tous les niveaux au Congo, relève d’une suite logique de la corruption généralisée dans tous les secteurs de la vie publique, telles sont les antivaleurs que nous dénonçons dans la vie de chaque jour par des requêtes avec ampliation aux autorités du pays mais en retour pas de réactions ni résultats escomptés, voilà pourquoi il faut démanteler le système corrompu et poursuivre l’idéal d’une nouvelle société congolaise, celle de mérite et d’excellence, résolument engagée dans la voie d’une démocratie multipartiste avec des valeurs éthiques et en faire un bilan clair et net pour créer une bonne émulation nouvelle dans une dynamique de développement à la base  tel chez les anglophones « Botten up ».  Voilà pourquoi 62 ans après, nous avons un passé aveugle, un présent muet et un avenir sourd.

IMG_20221201_173242.jpg, déc. 2022

3. Réveil FM International : Pourquoi les magistrats sont-ils les plus corrompus. On a parfois l'impression que les gens font les études de droit pour devenir des tortionnaires de leurs propres compatriotes ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel: 

 Les magistrats sont plus corrompus à cause de la convoitise, ici, nous devons être « patients, prudents et courageux ».  On ne peut pas tout avoir à la foi à savoir l’homme n’est pas lié au temps mais plutôt à la destinée, votre impression est juste dans la pratique actuellement mais c’est le contraire car on n’étudie pas pour l’école mais plutôt pour la vie : le études de droit c’est la noblesse dans les sciences sociales, pour amener la population à connaitre leurs droits et surtout faire la différence entre le droit et les obligations, nous allons tirer des leçons pour changer cette façon de faire les choses au Congo, pour le passé aveugle, il faut tirer des leçons, pour le présent muet, il y a la confusion et l’intolérance, pour l’avenir sourd, il y a risque des violences dans tous les sens.


4. Réveil FM International : Pourquoi le Kongo ne fonctionne pas ? Quels sont d'après vous les fléaux qui minent le pays ? Corruption et tribalisme ne sont pas les seuls...


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel: 

Parce que le Kongo reste bloquer dans les archaïsmes, hormis la corruption généralisée, le tribalisme tels que : la calomnie, le népotisme, les mensonges, le trafic d’influence, les promesses chimériques, le chômage, l’incompétence, le dépassement budgétaire, l’intolérance, le débauchage, l’immoralité de collaborateurs, le détournement, l’impunité, le manque de vision, le manque de sens de l’Etat, les voyages improductifs, les rétro-commissions, le RAM, la famine, la démagogie, la dette publique, l’insécurité, l’instabilité institutionnelle, l’impaiement des fonctionnaires de l’Etat, les tracasseries administratives, les cachots parallèles,  abus et excès du pouvoir, la violation de la Constitution en vigueur la liste non-exhaustive de ces causes morales qui ronge le Kongo, à cela il faut ajouter l’ignorance de la population, l’égoïsme, la cupidité et beaucoup d’illusion en oubliant que l’homme émerge par l’effort et le travail dans le respect et la dignité de l’autre au regard de la loi.


5. Réveil FM International :Vous êtes Avocat inscrit au barreau de Kinshasa-Matete, vous un acteur politique connu depuis des lustres, vous êtes le porte-parole du Grand Patriarche Julien Ciakudia de Londres, est-ce que c'est facile de gérer tout ça ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel:  Oui, il est vrai combiner beaucoup de préoccupations c’est très difficile dans un pays où le dérèglement et le dysfonctionnement du système reste visible à tous les niveaux de la vie : politique, sociale et économique, mais question d’avoir une bonne organisation avec un calendrier bien précis, suis Avocat au Barreau National de la République Démocratique du Congo, Homme politique et Porte-parole du Grand Patriarche Julien CIAKUDIA de Londres. 

Pas facile mais nous gérons biens nos multiples préoccupations à cause de l’expérience et surtout que l’expérience reste le meilleur ingrédient du succès dans la vie de chaque jour et surtout dans le travail manuel ou intellectuel.

IMG_20221201_173310.jpg, déc. 2022

6. Réveil FM International : 25 ans que le Kongo est victime d'agression, d'invasion et d'occupation ougando-burundo-rwandaise...avec plus de 16 millions de morts. La voix du Kongo est inaudible, ses actions sont illisibles et on a l'impression que les autorités Kongo sont tétanisées pour dénoncer les agresseurs...


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel: 

Oui, 25 ans vaut une génération entière, c’est trop avec la situation à l’Est de notre pays avec des agressions, d’invasion et d’occupation Ougando-Burundo-Rwandaise avec plus de 16 millions de morts congolais ;  en principe le problème des frontières en Afrique n’allait pas se poser en terme de conflits armés, parce que nous connaissons les contours de 1885 à Berlin et nous devons reconnaitre le principe de « UTI – POSSEDETIS » en d’autres mots, les frontières héritées de la colonisation sur l’intangibilité des frontières. Ce sont des principes bien connus de l’Union Africaine même aux Nations Unies, nos voies sont inaudibles, nos actions sont illisibles et nos autorités en place sont tétanisées pour dénoncer les agresseurs, d’abord « Nul ne peut se prévaloir de sa turpitude ».

Nous sommes responsables de ce qui a été fait et de ce qui se fait actuellement et de ce qui se fera pour le Kongo de demain.

Ici, personne ne peut demeurer neutre ni indifférente. Tout le monde doit faire quelque chose pour arrêter cette situation, parce que cette crise qui menace notre existence physique pendant plus de 4 décennies ne menace plus seulement notre existence mais aussi celle de l’Etat entant que Nation, l’ITURI, le Nord et le Sud-Kivu, dans ce cas nous suggérons aux autorités la révision des articles 4, 51 et 217 de la Constitution du 18/02/2006 en vigueur en République Démocratique du Congo.


7. Réveil FM International : Le Kongo est dirigé avec des mensonges qui portent aux confusions. Comment un pays qui a vu naître sur ses terres : Mvulunzi KIMBANGU DIANTUNGUNUA, homme de vérité, Patrice Èmery Lumumba, Patriote et panafricaniste confirmé...peut tomber si bas ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel:  Ici, nous reconnaissons que le mensonge a élu domicile dans notre pays à cause de la convoitise, c’est difficile pour nous de se rapprocher du créateur parce que nous en connaissons le père (SATAN), l’homme de vérité « MVULUNZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA » est né sur cette terre, pas un fait de hasard parce que la libération tant attendu des africains passera par le Kongo, terre des vertus et de promesse pour le peuple noir et d’Afrique, terre de grand prophète des noirs MVULUNZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA et de PATRICE EMERY LUMUMBA, patriote et panafricaniste des générations est tombée trop bas à cause de l’ignorance, cupidité et la stupidité de ses enfants et surtout de l’inertie de son peuple mais c’est une étape pas une fatalité.  C’est la terre promise des africains, nous allons relever le défi dans une nouvelle société congolaise, un jour le Kongo se lèvera plus beau, pays de promesses et terre d’espoir : depuis le 02/02/1835 nous sommes espionnés par nos voisins occidentaux par le truchement d’autres africains proches de nous pour nous déstabiliser.

Comme disait le général Charles DEGAULE : « Une communauté n’est pas accepté, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème.

Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre.

Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses mœurs », c’est le cas de l’ethnie Tutsi, originaire du Rwanda et de Burundi.


8. Réveil FM International : Quelle est votre vision du Kongo ? Quelles les valeurs qui doivent être promues pour sa sortie du trou noir ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel:

Notre vision du Kongo se trouve dans le PACTE NATIONAL de solidarité, paix et développement pour une nouvelle société congolaise, c’est-à-dire un acte de foi, un contrat solennel : « Celui qui est couché par terre ne tombe plus » Proverbe Sénégalais.

C’est parce que nous savons que les congolaises et congolais veulent chacun à sa place et à la mesure de ses moyens, à la construction du Kongo de demain, un Kongo fort, uni et paisible, un Congo moderne, résolument engagé dans la voie de la démocratie multipartiste, un Kongo qui privilégie le consensus afin de tendre vers une démocratie apaisée et respectueuse de nos valeurs traditionnelles.

Ensemble, si vous le voulez bien, nous bâtirons un Kongo prospère et prêt à relever les défis du 3ème millénaire : mondialisation de l’économie, globalisation des échanges, rapidité de l’information, réduction de l’endettement, valorisation de nos matières premières,… Avec la mise en commun de toutes nos volontés, la solidarité est une valeur pour sortir le Kongo de la léthargie et surtout de l’immobilisme actuel.


9. Réveil FM International : Le Maréchal Mobutu victime d'un coup d'état ourdi par les extrémistes Tutsis avait déclaré qu'après lui ça serait le déluge. Les fils et filles Kongo vivent la volonté de balkanisation du Kongo avec une classe politique des médiocres, traîtres, Collabo et corrompus. Qu'est-ce qui nous rassure que le Kongo demeurera un et indivisible. Aujourd'hui, l'unité nationale et l'intégrité territoriale ne sont-ils des vœux pieux ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel:

Pour revenir dans son testament politique en ce mardi 24/04/1990 à la N’sele, le père de la révolution zaïroise authentique nous a légué pour le présent et la postérité quatre choses que nous ne pouvons jamais oublier ni perdre en esprit ou encore transiger.

1. La paix sur toute l’étendue du pays

2. L’intégrité du territoire national

3. L’unité nationale

4. L’identité nationale

Tel est le testament du Marechal MOBUTU SESE SEKO KUKU N’GBENDU WAZABANGA.  Nous avons une histoire, nous sommes capables de faire mieux que les uns ont fait chez eux, nous avons tous les atouts, demeurons solidaire autour d’un visionnaire, homme de paix, d’expérience et de justice pour sortir le Congo dans la situation actuelle qui nous amène dans la confusion et l’immobilisme.


10. Réveil FM International : Que souhaitez-vous pour le Kongo avec ses 62 ans des politicailleurs ventriotes qui lui font tourner en rond ?


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel:

Pour ce faire, chacun doit établir son propre bilan afin de bâtir  le pays et le sortir du chao, chacun doit évaluer sa contribution à la sauvegarde de nos droits et libertés en prônant des valeurs positives.

Qu’avons-nous fait de 62 ans après l’indépendance ?    Pour combattre l’intolérance politique, la délation, la monarchisation du pouvoir, la déliquescence de l’Etat et la dégradation des mœurs ?

Combien d’entre nous peuvent prétendre n’avoir aucune part de responsabilité, à quelque niveau qu’ils se trouvent dans cette démission collective qui a conduit notre pays dans l’impasse actuelle ?  C’est en établissant ce bilan honnêtement, sans esprit de rancune et de vengeance, que nous pouvons prendre la mesure de l’effort, l’ampleur de l’engagement et la force de détermination qu’il nous faut avoir si nous voulons engager le pays dans une voie de rénovation et du redressement et cela, dans le cadre de PACTE NATIONAL, de solidarité, paix et développement en République Démocratique du Congo.

Enfin nous saluons l’annonce de la candidature du Professeur Révérend Docteur Julien CIAKUDIA SIR, à la Magistrature Suprême en République Démocratique du Congo, dans sa nouvelle vision du Congo, un jour le Congo se lèvera plus beau, congolaises et congolais agissons ensemble pour sauver notre nation autour de cette candidature valable.

Enfin un bon danseur suit toujours attentivement le rythme de la musique dans ses oreilles pour mieux agencer les pas de danse.

Dixit : « El Hadj Omar Bongo Ondimba » sentiments patriotiques et révolutionnaire.


Me BATIKI KANIKI Roger – Marcel

Avocat à la Cour / Altesse Royal

Lire la suite...

Partager sur : Partager