Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 28 septembre 2022

BenaMpuka : Le choix de la France ! François Hollande à Bukavu avec le Dr. Denis Mukwege, à Paris Roger Lumbala criminel patenté de l'opération "Effacez le tableau" en Ituri croupit à la prison de la santé !

BenaMpuka : Le choix de la France ! François Hollande à Bukavu avec le Dr. Denis Mukwege, à Paris Roger Lumbala criminel patenté de l'opération "Effacez le tableau" en Ituri croupit à la prison de la santé !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1664377769808.jpg, sept. 2022

On peut tout reprocher à la France, tous les maux du monde, elle n'est pas exempte des reproches. La France est tout de même, le seul pays au monde qui a mis au frais, un grand criminel parmi les 400 sanguinaires impunis cités du Rapport Mapping: Roger Lumbala !

FB_IMG_1664377775038.jpg, sept. 2022

A RÉVEIL FM INTERNATIONAL, nous avons beaucoup rigolé lorsque les tribaux, tribalistes, Tribalisés, Tribalo-Ethniques fanatisés de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ont publié que la libération du criminel Roger Lumbala était en téléchargement. Nous attendons toujours. 

Le choix de François Hollande, ancien président de la République Française de visite le Dr. Denis Mukwege, âgé de 67 ans, à l'hôpital de Panzi, n'est pas anodin. C'est un choix des convictions et valeurs. 

Melun 13 septembre 2022-Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018, a inauguré la première école de France à son nom à Melun.

Déjà citoyen d’honneur de la ville depuis 2016, Denis Mukwege en personne est venu pour ce moment fort au nouveau groupe scolaire de l’écoquartier. Auparavant il a renouvelé une convention de coopération entre son hôpital à Bukavu au KONGO et celui de Melun-Sénart.

Ce n’est pas tous les jours qu’une école reçoit la personnalité vivante qui porte son nom lors de son inauguration, qui plus est un prix Nobel de la Paix !

Un homme couronné du Prix Sakharov en 2014 et du Prix Nobel de la Paix en 2018 pour son action envers les femmes violées et mutilées dans l’est de son pays ravagé par des bandes meurtrières sans limites. Celui qu’on surnomme « L’homme qui répare les femmes » est également citoyen d’honneur de Melun depuis 2016. Les Congolais, qui sont près de 6 000 personnes, y représentent la plus grande communauté venue d’Afrique.

La déclaration de François Hollande sur le maintien de la MONUSCO a hérissé les cheveux sur la tête de nombreux KONGO, mais c'est le même François Hollande qui a déclaré que le KONGO est souverain.

"Le Congo est un pays souverain, indépendant, démocratique, qui doit régler par lui-même les affaires qui le concernent, y compris ces guérillas qui viennent troubler la vie des populations" , a-t-il déclaré.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 3 août 2022

Bena Mpuka : Le pacte social est rompu entre la Monusco et le peuple KONGO !

Bena Mpuka : Le pacte social est rompu entre la Monusco et le peuple KONGO !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1659511325125.jpg, août 2022

La présidente de la diaspora, Mama Justine Kasa-vubu Mpoyo s'interroge : En quoi la présence de la Monusco se justifie-t-elle encore en RDC?

Après plus de vingt ans elle a enfin montré son vrai visage: celui de nos agresseurs.

La Monusco tue les populations congolaises à bout portant sans état d'âme.

Et si sa vraie mission c'était de déstabiliser durablement le Congo ?

2 août, le peuple KONGO commémore trois génocides ignoré: celui de Léopold Il, roi des Belges, caoutchouc 1er et Roi des mains coupées, et deux autres de Paul Kagame, Hitler Noir, pillard et receleu des richesses et ressources du KONGO. 

FB_IMG_1659511331988.jpg, août 2022

Les criminels rwandais du M23 ont repris du poil de la bête quelques jours avant la visite au KONGO de Philippe, roi des Belges et aïeul de Léopold Il à Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu du 7 au 13 juillet dernier.

Qu'a apporté la visite du roi des Belges au KONGO ? Ignorant ostensiblement que la Belgique abrite la plus grande diaspora KONGO dynamique, pleine des universitaires et cadres formés, Philippe roi des Belges est allé rencontré sa racaille du régime de Kinshasa. Des FAKWA, FRAPPEURS, CHECKULEURS tous des anciens de la Belgique. 

Philippe s'est agglutiné des Voyous endimanchés de la République. Des écervelés qui ont biberoné en Belgique au Jipiler, Leffe, Kwak, la chouffe...

Les M23 ont-ils reçu le go de la Belgique pour déstabiliser le KONGO ?

Quant à la Monusco, le fait de revenir de l'Ouganda en forçant la barrière douanière de Kasindi, tirant sur les gardes  et la population KONGO, comme dans série policière américaine d'Hoolywood... En effet, dans la matinée du dimanche 31 juillet, des casques bleus de la brigade d’intervention de la MONUSCO avaient ouvert le feu à la frontière de Kasindi entre le KONGO et l’Ouganda sur des civils non armés, causant deux morts et quinze blessés graves, selon le bilan officiel.

L’incident de Kasindi nous laisse non seulement abasourdi de l’attitude digne des colons de la Monusco  mais aussi des questions:

-Qu’est-ce que les troupes de cette mission faisaient en Ouganda ?

-Partent-ils en vacance en Ouganda avec du matériel militaire lourd de l’ONU ? 

Au KONGO, il n’existe plus de “Casques bleues”; il existe plutôt des “Casques rouges“.

Au moins, par toutes ces tueries des civils non armés, ils prouvent que leurs armes fonctionnent mais que sur la population civile et non contre les M23 ni les rebelles, les groupes armés et milices. La Monusco est-elle devenue une Mission de déstabilisation du KONGO ? Elle fait tellement  bien son travail depuis plus de 20 ans, qu'elle refuse de partir...

Tiens, tiens, tiens ! Cela rappelle bizarrement une phrase déjà écouté quelque part  : "Tuta wa tawala kwa risasi", "Nous allons vous assujettir par la force de feu ou par les balles".

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 12 octobre 2021

RDC: Aïeul de Léopold II, le belge Bernard Maingain avocat du FPR-des "Banyamulenge"!

RDC: Aïeul de Léopold II, le belge Bernard Maingain avocat des "Banyamulenge" !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

un-aieux-de-leopold-ii.jpg, oct. 2021

En République démocratique du Congo, Mulenge est une colline dans le Nord-Kivu, qui ne peut jamais engendrer ! Un Léopoldien, colon, colonialiste avocat belge de surcroit se dit «mandaté par la communauté banyamulenge» pour saisir la justice congolaise et la CPI sur les crimes dont les banyamulenge sont victimes à Fizi, Uvira et Mwenga. L'aïeul de Leopold II risque de mordre la poussière.

un-aieux-de-leopold-ii

Ce n'est pas parce que l'on est Léopoldien et colon belge, de surcroît un avocat belge controversé, que l'on peut prétendre, que l'on va gagner un procès en République démocratique du Congo. La RDC est une "Coopérative des terres" ! Chaque tribu de 450 tribus a donné sa terre pour constituer l'Etat Indépendant du Congo, la République démocratique du Congo, le Zaïre puis de nouveau la République démocratique du Congo. Quelle est la part de terre que les autoproclamés "Banyamulenge" ont mis dans l'assiette commune pour la coopérative RDC? Les fameux Banyamulenge ont le culot d'accuser les groupes Maï-Maï, Bembe, Fuliro, qui les ont accueilli sur les terres de leurs ancêtres, les ont nourris, ils ont été hospitaliers avec eux,  un peuple nomade sans terre...les accueillants aujourd'hui sont accusés par des occupants ! C'est le monde à l'envers. Les Banyamulenge ont pris les armes contre le Zaïre pour réclamer la nationalité zaïroise. Le colon belge, Bernard Maingain peut-il accepter que les immigrés prennent des armes pour réclamer la nationalité belge en Belgique ? Veut-il défendre au Congo ce qu'il n'est pas capable de défendre dans son petit pays ? Pourquoi les Congolais n'ont jamais pris des armes pour réclamer la nationalité belge ? On ne prend jamais des armes contre un pays qui vous a accueilli. Les Banyamulenge l'ont fait au Zaïre. Ils ont voulu une zone, une chefferie, un territoire et maintenant ils veulent un Etat sur la terre des autres. 

Jamais Bernard Maingain n'a levé son petit doigt sur les crimes de génocide son aïeux Léopold II au Congo. Il ne parle jamais de plus de 18 millions de morts, depuis que le Zaïre a accepté d'accueillir les Rwandais sur territoire de 1994 avec le génocide au Rwanda jusqu'à ce jour. Ce sont des Congolais qui meurent tous les jours à cause du pillage de leurs ressources. Le Rwanda est proclamé premier producteur du coltan, un minerai qui ne se trouve pas dans son sous-sol !

Et Bernard Maingain, qui a demandé une protection de la MONUSCO,  veut défendre au Congo des voyous sauvageons qui ont tué, massacré, éventré des femmes, enterré des Congolaises vivantes, violé des hommes, femmes et enfants, ils ont enterré des hommes dans des fosses communes avec des sacs de sel pour effacer des traces...des crimes imprescriptibles, crimes de guerre, crimes de génocide, crimes de sang, crimes contre l'humanité ont été commis par des Rwandais sur le sol congolais !

De quel droit la MONUSCO va se mettre à protéger un individu qui vit de ses honoraires ? En quoi la présence de Bernard Maingain au Congo constitue-t-il un danger pour l'individu belge qui mériterait une protection spéciale de la MONUSCO ? Le Conseil de sécurité de l'ONU a-t-il donner mandant à la MONUSCO de protéger Bernard Maingain ? Pourquoi humilier davantage le peuple congolais ? 

Le petit colon Bernard Maingain veut pisser sur la mémoire du génocide des Congolais. C'est parce que le génocidaire et criminel Léopold II, roi des Belges n'a jamais connu de procès pour ses crimes au Congo, que son aïeul Bertrand Maingain se croit tout permis. Le procès pour "Haine tribale" n'est pas contre  Monsieur Justin Bitakwira, ministre honoraire  mais contre tous les Congolais défenseurs de la souveraineté de la RDC. Azarias Ruberwa est avocat, Moïse Nyarugabo est avocat...Nombreux Rwandais dont certains ont occupé des postes importants dans notre pays sont des avocats. Pourquoi les Banyamulenge doivent aller chercher un petit colon esclavagiste pour les affaires au Congo ?  Qui est à la manœuvre ?   

Bernard Maingain est l’avocat principal du régime de Kigali dans le procès de l’attentat contre l’avion du président Habyarima ayant déclenché le génocide de 1994. Avec Leon-Lef ils sont les «avocats de l’État rwandais» ayant obtenu un «non lieu» après 20 ans de procédure judiciaire. 

Bernard Maingain, avocat belge, a récemment fait savoir qu’il était «mandaté par la communauté banyamulenge» pour saisir la justice congolaise et la CPI sur les crimes dont les banyamulenge sont victimes dans les hauts plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga. Il risque de mordre la poussière avec son procès bidon, qui va réveiller un monstre dormant et endormi. Les Congolais et sa diaspora vont se constituer partie civile.  Les familles de victimes congolaises de Makobola, Kasika, Mwenga, Fizi...seront de la partie. Le répertoire des victimes est entrain d'être actualisé.

Juger les crimes commis à Minembwe reviendrait à mettre à nu les responsabilités du régime de Kigali, qui a non seulement envoyé ses escadrons de la mort dans cette région mais aussi a créé et soutenu les rébellions qui y commentent des crimes graves. L’avocat colon belge, Bernard Maingain a annoncé qu'il n'ira pas au Congo pour enquêter sur tous les crimes commis par les uns et les autres mais pour soutenir la position de «victimisation individuelle» d’une seule communauté. Donc pour le fameux avocat colonialiste belge, les peuples congolais ne sont pas victimes de leurs bourreaux, les fameux Banyamulenge ? Qui a réellement choisi Me Bernard Maingain comme avocat des Banyamulenge ? Qui va payer ses honoraires, un Etat, un Individu ou une communauté ? 

Le controversé avocat Bernard Maingain n'est-il pas celui qui plaidait dans les instances européennes pour une «intervention militaire» au Burundi conformément à la position officielle rwandaise, Paul Kagame cherchant un alibi pour attaquer le Burundi ? Léopoldien, Bernard Maingain n'est-pas celui qui a présenté Alexis Sinduhije, opposant burundais pro-Kigali comme une alternative pour le remplacement du President Nkurunziza à la tête du Burundi. Alexis Sinduhije n'est-il soupçonné d’être le principale leader politique d’un rébellion burundaise créée et soutenue par Kigali et qui est impliquée dans la violence contre les banyamulenge.  L’avocat belge, Bernard  Maingain vient de choisir  une bataille juridique alors qu'il se trouve être l’avocat du régime de Rwanda qui en plus, s’inscrit depuis plus de deux décennies dans sa politique déstabilisatrice de la République démocratique du Congo et les pays des Grands Lacs. 

Les Congolais victimes de l'occupation, tuerie, massacre, génocide et crimes contre l'humanité rwandaise, ne sont pas prêts à admirer un avocat Léopoldien venir faire des leçons dans un prétoire du Congo. Il sera ridiculisé par des preuves accablants des tueries du peuple Kongo. Lorsqu'on est un aïeul de Léopold II, criminel, génocidaire, coupeur des mains au Congo pour le caoutchouc, et que l'on la prétention de venir en conquistador remuer dans des plaies nationales non cicatrisées et faire des leçons sur un prétoire congolais...il faut s'attendre à tout. 

Ce procès contre Justin Bitakwira donc contre le peuple congolais est une opportunité pour que le 6 puisse se renverser en 9 ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager