Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Mose konzo

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 30 décembre 2019

RDC: Jeunes pour Jeunes, Kikwata trois fois docteur !

C'est en France, qu'un couple français, ils sont retraités et anciens diplomates, amis de longue date, qui a vécu au Congo, m'a remis le dernier Jeunes Pour Jeunes que j'avais fait imprimé en 2000 à  Kinshasa. Je ne crois "Kikwata, trois fois docteur".

Freddy David Mulongo, fondateur de Jeunes pour Jeunes a été un grand nationaliste. L'équipe de 1969 regroupait tous les Congolais. Jeunes pour Jeunes rassemblait tout notre peuple.

A l'époque dans la capitale congolaise, on ironisait sur la diaspora congolaise surnommé "Diasa-diasa" des vrais incapacitaires bourrés de faux diplà´mes qui n'étaient autre que des ventriotes. C'est cette caricature de notre diaspora qui m'a inspiré cette histoire pour la mettre en bande dessinée.

C'est moi qui est fait la conception de Kikwata revenu de l'Europe, hautain et arrogant. Il abandonné sa famille pour aller vivre à  l'hà´tel Memling à  la Gombe. Fauché, Kikwata qui faisait cirer ses chaussures sur le Boulevard du 30 juin, entend des sirènes du cortège présidentiel. Son sang fait tilt! Kikwata bouscule tout le monde, son téléphone portable et son attaché caisse en mains, il se retrouve devant le véhicule présidentiel et plaide sa cause de trois fois docteur !

Normalement le cortège présidentiel ne s'arrête jamais. C'est une fiction et un scénario. Je l'ai conçu travaillant tard à  mon bureau sur le Boulevard du 30 juin. Et c'est le dessinateur Emmanuel Assily qui a dessiné ce numéro.

Je relis mon édito de 2000 sur Jeunes pour Jeunes, où je retraçais l'historique du crayon noir de la bande dessinée congolaise et je ne peux pas me redire: Likembe, patrimoine familial et national.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 23 décembre 2019

RDC: Mama Sakina-Mose Konzo, Apolosa-Kikwata...font partie du patrimoine national congolais !

Jeunes pour jeunes:Mama Sakina et Mose Konzo, patrimoine national !

Bravo au Salon Africain de la Bande dessinée et de l`autre muzik, en sigle SABDAM 2019 qui s'est déroulé à  Kinshasa du 12 au 14 décembre à  Kinshasa au Musée national, dans la commune de Lingwala, sur le Boulevard Triomphal et à  la place des artistes, Rond-point Victoire, dans la commune de Kalamu.

Jeunes pour jeunes: Apolosa et Kikwata, patrimoine national

Organisé par l`association Atelier de création, recherche et initiation à  l`art (ACRIA), cette sixième édition s`articule autour du thème `` Patrimoine historique Kongo ». Barly Baruti, Président de l`ACRIA, bédéiste et musicien, a souligné que le but de SABDAM est d`aboutir à  la professionnalisation du métier d`artiste et la mise en place d`une industrie de l`art, la bande dessinée (BD) pour le cas d`espèce.

La sixième édition de SABDAM a été marquée par le trentième anniversaire de l`ACRIA comme structure culturelle. Sans compter, pour la petite histoire, Le septième art a pris son envol en RDC dans les années 1920. La RDC va commémorer son centenaire de la BD en 2020.

Et c`est en 2002 que le Salon africain de la Bande dessinée s`est fusionné avec l`Autre Muzik.

Bravo à  tous ceux qui rehaussent la bande dessinée au Congo-Kinshasa, comme Cette activité Thembo Kashauri Kash, Vice-Président de l`ACRIA, bédéiste et caricaturiste.

Précision de taille, plusieurs dessinateurs sont passés par Jeunes pour Jeunes depuis sa création en 1968 qui avec la politique de l'authenticité de la dictature de Mobutu, deviendra Likembe pour la musique et Kake pour la Bande dessinée, jusqu'à  sa disparition dans les années 80.

Apolosa, Kikwata, Sinatra le Nkasa Duma, Molok le Ntambu Mabe, Erol, Mama Sakina, Mose Konzo, Coco et Didi sont des personnages de Jeunes pour Jeunes. Avec le temps, ils font partie du patrimoine national congolais.

Parmi les grands bédeïstes : Denis Boyau Loyongo, Sima Lokombo, Lepa Mabila Saye, Mavitidi Lusuki, Djemba Djeis, Bernard Mayo, Asimba Bathy...ont contribué à  ce patrimoine national. Il est quand même étonnant qu'Ekunde se présente comme le créateur de Mama Sakina et Mose Konzo que personne ne lève son doigt pour dénoncer cette imposture. Qu'il ait dessiné comme les autres oui, cela se conçoit et se respecte. Mais qu'il s'approprie la conception et la réalisation de Mose Konzo cela devient inadmissible.

Se rappelle-t-il de la façon dont il a été chassé de Jeunes pour Jeunes ? C'était sur colonel Ebeya, à  la Gombé.

Le Grand Freddy Mulongo, fondateur de Jeunes pour Jeunes, n'est plus. Son grand oeuvre est laissé aux Congolais. Achille Ngoie est encore vivant en France. Et plusieurs personnalités qui connaissent l'histoire de Jeunes pour Jeunes sont là . Le professeur Huit Mulongo, qui a été correspond à  Paris de Jeunes pour Jeunes durant ses études universitaires, est vivant à  Lubumbashi. Haro à  l'imposture. Tout Congolais doit s'approprier notre patrimoine national.

Boyou, le premier dessinateur de Jeunes pour Jeunes, c'est lui le premier qui a dessiné Apolosa, Kikwata et d'autres personnages tel que le commandant Mungala, Durango pourquoi ne s'est-il jamais approprié ces personnages ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager