Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Moyibicrate

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 24 février 2021

Affaire Fibre Optique: Procès de la honte de Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" !

Affaire Fibre Optique: Procès de la honte de Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate"!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Affaire Fibre Optique de la République démocratique du Congo. Aujourd’hui, Kin-kiey Mulumba "MOYIBICRATE" nie tout détournement de 50 millions de dollars et accuse Matata Ponyo, ministre des Finances au moment des faits. Comme par hasard, il torpille son ancien chef... Rt pourtant le même Kin kiey Mulumba "MOYICRATE" avait traduit Freddy Mulongo en justice. Article rétro !

fb-img-1614198729660

On compte les jours ensemble, en épiant méticuleusement tout le monde, surtout ceux qui ont profité de ces républiques précédentes de dinosaures  pilleurs. Sans étonner personne et dans la léthargie ambiante de ce peuple inconscient et manipulable, nous franchissons le palier de 190 jours d’une présidence de voleurs, d’usurpateurs et celle qui couvre tous les fossoyeurs et de criminels économiques de la république. Qui ne se souvient-il pas de monsieur « Moyibicrate », un adjectif inventé par le journaliste Freddy Mulongo, spécialement pour cet ancien ministre, devenu proche conseiller occulte du « président » nommé de la république, qui fut également, le père de la fibre optique de la RDC avec un atterrage inauguré en grandes pompes par son criminel de président, l’imposteur Joseph Kabila ? 

Le dossier de la fibre optique revient. Pour cause, le président nommé haï par tous, veut mettre l’accent sur le numérique pour son quinquennat usurpé. Ce qu’il oublie, son proche collaborateur, en la personne de Kin Kiey Mulumba est épinglé dans cette vaste escroquerie de la fibre optique. 

Un proche de Paul Kagame était passé par là, en raflant les 400 millions de dollars pour la mise en place de cette technologie numérique, la fibre optique en RDC, avec l’atterrage dans le Kongo-Central à Muanda précisément.

Rappel de faits.

Ça sentait le roussi le jour où, le journal  « Le potentiel » titrait déjà le 8 juillet 2013 « Fibre optique -un lancement raté ». Cela augurait, un camouflet qui allait coûter cher au contribuables congolais, en termes de la communication et connexion de haut débit. Qui aujourd’hui plus faible que jamais !

Le journal de la place concluant :

« Le cafouillage du départ ne pouvait produire que suspicion et un lancement difficile pour la fibre optique. L'acte posé par le président Kabila le 08 juillet 2013 à Muanda n'aura de sens que si le haut débit arrive réellement auprès des usagers. Les préalables ne semblent pas avoir été remplis suivant les règles de l'art. 

Confondant précipitation et rapidité, les conséquences risquent de rendre inopérant et peu fiable voire peu rentable la fibre optique de la République démocratique du Congo. A Muanda, il y avait de gens qui riaient sous cape.

Rien que 2,5 giga-octets arrivent à Kinshasa alors que de Muanda, la station d'atterrage envoie 10 giga-octets. La raison de ces fuites est simple : la ligne poserait déjà problème. La lumière envoyée à partir de Muanda ne rassure personne ! 

Les opérateurs, les premiers, n'accordent aucune foi en cette fibre optique, la plus chère du continent ».

Aujourd’hui, Kin-kiey Mulumba nie tout détournement et accuse Matata Ponyo, ministre des Finances au moment des faits. Comme par hasard, il torpille son ancien chef...

Est-il vraiment nécessaire de tergiverser ou simplement d’ouvrir une information judiciaire pour détournement de deniers publics et malversation, afin qu’enquête soit diligentée ? Peut-on prendre à chaque fois, le souverain primaire pour une lavette ? Veulent-ils protéger qui dans cette affaire qui pourra ouvrir la boîte de Pandore, qui embarquerait tout le monde y compris l’ancien président de la république, un véritable pilleur invétéré ?

A cette époque-là « Afrique Rédaction » avait fait des investigations tous azimuts et ce travail scientifique et de recoupage d’information, atterrissait chez le « Moyibicrate », monsieur Kin Kiey Mulumba.

Pourquoi l’inconscient de Félix Tshilombo alias Bizumungu s’entoure t-il que des gens qui ont un passif regrettable en politique ? 

A-t-il consulté des vrais anthropologues sociaux et politiques pour en savoir plus, sur leur parcours ? Le cas de Kin Kiey Mulumba est patent. Il était ministre de l'information du Maréchal Dictateur Mobutu Sese Seko, et on connaît comment se comportait-il.

A l’époque où le RCD Goma du Rwandais criminel Azarias Ruberwa foulait l’Est du pays avec ses assassins de l’armée patriotique rwandaise, le fieffé comploteur contre le Congo, ce fameux Kin Kiey Mulumba détenait un passeport rwandais datait de l'époque du RCD-Goma, mouvement criminel pro-tutsis expansionniste et envahisseur soutenu par Paul Kagamé.

Il basculera comme tout opportuniste de caniveau, et pataugera dans les égouts de la Kabilie, en s’accrochant sur la branche de l’hégémonie tutsie, tout en mettant en place son attrape couillon de : « Kabila Désir », "Kabila Totondi Yo Nanu Té" (on s’est pas encore rassasié de toi), tout en étant également son conseiller.

Freddy Mulongo écrivait dans l’un ses articles au vitriole dans « Réveil FM International « Pour avoir privé 80 millions de Congolais de la fibre optique Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a détourné des millions de dollars et s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. Le Tout-puissant Ministre d'Alias Joseph Kabila a eu l'outrecuidance de traîner en justice, le journaliste Freddy Mulongo de Réveil FM International. » Il perdra d’ailleurs son procès intenté, toute honte bye contre le rédacteur en chef de Réveil FM International.

L’ex-ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement « Matata I » du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, a privé 80 millions de congolais pour s'acheter un manoir au 7 Drève du Mérault, 1410 Warteloo en Belgique.

On s’interrogé, comment Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui a pillé le FPI, en ses remplissant grassement les poches avec la somme de 450. 000 dollars, dérobée à cette institution, peut-il prétendre à la magistrature suprême ?

Roublard et filou, il jouera un rôle capital pour le rapprochement de l’imposteur Kabila et l’inconséquent Félix Tshilombo. Félix grâce aussi à Kin Kiey, qui a joué un rôle clé, sera nommé président par l’imposteur Joseph Kabila. A la surprise et l’étonnamment général, il rendra « hommage mérité » à l’un des fossoyeurs de la République, ce voleur de l’argent de la fibre optique.

Le 18 février cet ancien du RCD Goma, le « Moyibicrate de la fibre optique », cirera les pompes de ce nouveau président de pacotille avec un discours propre aux thuriféraires ( Sakombi, Eyobaba, et Cie).

Ce chien  de garde de l’hégémonie tutsie est protégé par cette colonie de pilleurs de la RDC et à chaque fois, il se trouve propulsé dans des grandes sphères politiques du Congo. Il fut également, durant deux années, ministre des Relations avec le Parlement...

Aujourd’hui proche de l’inconscient Félix Tshilombo. Fera t-il quelque chose contre son soutien ? Il ne faut pas espérer grand-chose avec ce président qui est pris dans sa propre nasse. Cette affaire sera purement et simplement enterrée.

Roger Bongos

Journaliste d'investigation incorruptible proche du peuple et Expert des Nations unies pour le climat

 

fb-img-1614183465205

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale et Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE"

Kin Kiey Mulumba : Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à Paris 

 Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui vient d'être débouté par la justice française dans son accusation en diffamation contre le journaliste congolais Freddy Mulongo, était le cheval de Troie qui cachait le régime d'imposture et d'occupation dans un procès qui n'avait pas lieu d'être. Baladocrate, Zobacrate, Kin Kiey Mulumba aura passé toute sa vie à servir les dictatures: Celle de Mobutu durant les 32 ans de son règne et celle d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, 16 ans durant. Alors que le Maréchal-dictateur fuyait Kinshasa, son dernier ministre de l'information KIN KIEY MULUMBA déclarait devant la presse: Le président Mobutu est parti se reposer à Gbadolite, il revient dans quatre jours.... Incroyable ! La scène se déroule le 16 mai 2017. Le porte-parole du gouvernement, KIN KIEY MULUMBA s’avance vers des micros pour lire le compte-rendu du conseil de ministres qui n'a jamais eu lieu annonçant le départ de Kinshasa du dictateur Mobutu. Le "MOYIBICRATE", fieffé menteur a lui-même annoncé le départ de Mobutu, inventant son texte, engageant ainsi toute une "Nation". Quel toupet ? Le "BALADOCRATE" s'en vante, alors même il a agi sans scrupules et sans honte, en ne pensant qu'à sa petite personne. Il a débité des mensonges sur le départ de Mobutu, une heure avant que lui-même ne puisse fuir, le Zaïre, en traversant le fleuve Congo à pied !

Avec son Kabila Désir-Masimanimba Désir, le flagorneur a redoublé d'ardeur en flatterie du régime sanguinaire de Kinshasa. Avec l'aplaventriste KIN KIEY MULUMBA, c'est toujours du réchauffé. Il suffit de remplacer le nom de Mobutu Sese Seko par celui de Alias Joseph Kabila pour comprendre que c'est le même logiciel rouillé, enrayé qui est servi à tous les dictateurs qui trônent sur le Congo. Le caméléon politique prend toujours la couleur de son époque, il s'adepte. Membre influent du RCD-Goma, mouvement criminel pro-rwandais, Kin Kiey Mulumba n'a jamais dénoncé des crimes qui'ils ont commis en tuant des congolais, enterrant des femmes vivantes à Mwenga et Makobola ! Avec son passeport rwandais, Kin Kiey Mulumba était au service de la communication de Paul Kagamé, Hitler Africain.

Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est l'un des 400 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.
L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à faire croire aux Zaïrois que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni"

Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Le patriarche de la résistance congolaise, Prof. Rév. Julien Kaseya-Ciakalou Ciakudia revient ici sur Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à Paris !. Il fait une révélation que nous n'avions pas à l'esprit. Au fait le procès à Paris ne concernait pas KIN KIEY MULUMBA contre le journaliste FREDDY MULONGO. Le régime de Kinshasa a instrumentalisé le procès et s'était caché derrière KIN KEY MULUMBA pour bâillonner, museler, faire taire le journaliste FREDDY MULONGO de surcroît discréditer tous les journalistes et activistes congolais de la diaspora.

KIN KEY MULUMBA est la typologie caractéristique meme d'un véritable sous-homme Congolais: margoulin de naissance, traître, menteur, manipulateur, cupide, égoïste, aventurier, immoral, il est en fait la copie conforme du mobutuisme multi-face, doublé de seigneur de guerre et même de josephiste Kabila désir !
il fut tout d'abord chantre griot du parti unique Mouvement Populaire de la Révolution ( MPR) et le dernier ministre de l'information du dictateur Zaïrois Mobutu Sese Seko ( mai 1997). Mobutu désir ...

Comme un caméléon changeant sa peau au regard de son nouvel environnement , peu après le déclin du pouvoir dictatorial qui l'avait façonné, KIN KIEY MULUMBA se métamorphosa en 1998 par la suite en porte-parole du terroriste sanguinaire pilleur Tutsi Rwandais Paul Kagame avec son invention d'agression RCD-Goma, à l'Est de la République démocratique du Congo.
Du mobutuisme our et dur jusqu'à dernière seconde de la chute de Mobutu, sans honte aucune, le même Kin Kiey trouvera un après des nouveaux amis et partenaires de circonstance; tous des seigneurs de guerre jusque là encore impunis par la justice nationale ou internationale pour des nombreux crimes de guerre, sexuels, humanitaires, économiques, génocide et autres graves crimes imprescriptibles : AZARIAS RUBERWA, JAMES KABAREBE, MOISE NYARUGABO, Alexis TAMBWE MWAMBA, MBUSA NYAMWISI, LAMBERT MENDE OMALANGA, JOSE ENDUNDU, ROGER LUMBALA, KALALA SHAMBUYI.....la liste est longue et se trouve contenue pour l'histoire dans les archives des Nations-Unies et des organisations internationales, en attendant le temps propice.

Je me souviens encore qu'en 1999, juste après le déclenchement de la guerre d'agression Rwando-Ougandaise, sur la demande du Président Laurent-Desire Kabila, en ma qualité de prince de Bakwanga, j'ai du accepter la mission de guerre au risque incalculable et sans compensation aucune, d'ouvrir et diriger un bureau de représentation du Commissariat General de la Réinsertion de la Présidence de la République au Kasai-Oriental avec le siège à Mbuyi-Mayi, avec comme objectif de contraindre ces Fils cupides égarés et leurs maîtres Tutsis rwandais qui voulaient s'emparer de la ville de Kabinda puis de Mbuyi-Mayi afin de mettre mains-bas sur la Minière de Bakawanga (MIBA) et ses diamants pour rapidement en finir avec le pouvoir de LD Kabila.

Une fois sur terrain à Mbuyi-Mayi, avec mes deux collaborateurs de taille, le général de L' armée provincial MUFU VINDICIEN ( Ex- Gendarme Katangais-Shaba I et Shaba II ) et le général Zimbabwéen, nous avions pu repousser avec l'aide de nos camarades Hutus, toute cette bande des Fils égarés de l'ex-ZAIRE devenus subitement seigneurs de guerre et leurs maîtres Tutsis.

Juste après l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, C'est donc par le biais d'un faux dialogue dit Inter-Congolais, plus tard à Sun city et Pretoria en Afrique du Sud que ces loups mobutuistes, une bande des traîtres et cupides appuyés par leurs nouveaux maîtres Tutsis Rwandais Museveni et Kagame .... une bande d'agresseurs et pilleurs, signèrent la capitulation du Congo avec leur gouvernement 1+4=0 de triste mémoire.

C'était donc un acte de grande traîtrise au sommet de l'Etat qui m'a poussé à prendre volontairement le chemin de l'exil en 2003 pour combattre à la De Gaule à partir de Londres, cette monstruosité politique qui a élu domicile dans notre pays, une imposition de fait qui invite à une résistance farouche des patriotes et des résistants afin de bouter dehors les occupants et leurs cohortes d'infiltrés et des collabos.

C'est donc avec la facilitation de leur infiltré tutsi rwandais devenu chef de l'Etat de la RDC après l'assassinat non encore élucidé en janvier 2001 de Laurent-Désiré Kabila avec la complicité de Hippolyte Kanambe Kazembere, fils Tutsi baptisé Joseph Kabila.
Aujourd'hui le faussaire se prénomme Joseph Kabila, pourtant le kadogo qui est arrivé au Congo avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière fut d'abord connu sous le nom de Commandant HYPPO, au déclenchement de la guerre de libération en 1996 contre Le dictateur Mobutu, alors qu'il était perçu évoluant au côté de son oncle général tutsi rwandais James Kabarebe et ce, pendant l'avancée de l'AFDL de l'Est à l'Ouest de notre pays.

Un an après la prise de pouvoir de Laurent-Désiré Kabila, soit le 02 août 1998, des Tutsis décidèrent d'agresser la République démocratique du Congo. Ils se serviront pour cela des déchets mobutuistes.
C'est ainsi que KIN KIEY MULUMBA, deviendra seigneur de guerre RCD-Goma, profitant alors de cette situation pour se refaire une santé politique en occupant des postes ministériels; comme toujours en usant de ce qu'il sait mieux faire depuis sa grande école de Makanda Kabobi, du djalelo et de sakayonsa : la flatterie et l'extrême cupidité sans aucune considération des valeurs éthiques. Rapidement en bon mobutuiste expert en la matière, il ne tarda pas à recommencer sa sale besogne de corruption et de détournement de fonds publiques.

Il a fallu la perspicacité d'un journaliste international et patriote, Freddy Mulongo du Réveil FM International, au départ de Paris pour mener des enquêtes et révéler par la suite au monde entier par sa plume patriotique, le grand détournement de fonds que Kin Kiey MULUMBA venait d'opérer dans le dossier fibre optique, au ministère de poste et télécommunication dont il avait la charge.
Et voilà que par peur que ce journaliste international bien outillé ne puisse pas continuer à révéler au monde entier le mécanisme même du fondement du pouvoir josephiste d'occupation et de pillage tutsi, et ce avant le rapport Mapping en 2010 et Panama Papers en 2016, ou même du groupe d'études de New York, il a fallu faire taire l'homme dans sa nouvelle résidence même à Paris, d'où la plainte à caractère d'intelligence politique voilée en diffamation.

Derrière la plainte de Kin Kiey MULUMBA se cachait toute la Kabilie Josephiste avec comme objectif, déposséder le journaliste Patriote Freddy MULONGO de sa plume qui dénonce, qui derrange et fait mal à la fois .... pour ensuite le ridiculiser à la face du monde comme un simple intru sans maîtrise de la déontologie de son métier journalistique .... et cela sans compter avec la capacité supérieure de ce dernier.

Et voilà qu' au dernier degré non seulement la justice française a débouter le plaignant mais à démanteler toute la manœuvre josephiste. Le dernier jugement à non simplement ridiculiser KIN KIEY MULUMBA mais dévoilé la face caché de l'imposteur de Kingakati et son service d'intelligence ANR.
Et pris qui croyait prendre quoi !

(Source: Réveil FM International- Feddy Mulongo)

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", ses comptes bancaires saisis pour insolvabilité!

RDC: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", ses comptes bancaires saisis pour insolvabilité!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Mafieux et véreux, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko est dans la tourmente. Tous ses comptes bancaires sont saisis pour insolvabilité de son crédit FPI. "Kabila Désir", "Masinanimba Désir" ne peut vivre qu'au crochet de la République. Sans fonction officielle, cet ancien criminel rebelle du RCD-Goma n'est rien. Le Mobutiste-Joséphiste-Tshilomboïste broie du noir.

freddy-mulongo-kin-key-mulumba

 

Le Mobutiste-Joséphiste-Tshilomboïste broie du noir. Son adhésion dans l'Union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo n'est rien d'autre qu'un calcul politco-politicien. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko ne vit que qu'au crochet de la République. Sans fonction officielle, Masimanimba Désir n'est rien. Son seul salut une nomination rapide au gouvernement pour se refaire une santé. Le dernier ministre de l'information du régime Mobutu, le griot d'Alias Kabila a privé 80 millions des Congolais de la Fibre Optique, avec les 50 millions de dollars de la République, il s'était acheté un manoir à Waterloo, dans la banlieue de Bruxelles. Pour l'avoir dénoncé en 2015, Réveil FM International a été traîné en justice à Paris en 2015. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko a été débouté. 

Tous les comptes bancaires de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko saisis suite à l'insolvabilité envers le FPI !

Le dernier Ministre d'information du Maréchal Mobutu, ancien rebelle du RCD-Goma, "Kabila desir", "Kabila Totondi Yo Nanu Té", "Masimanimba désir" est mis à nu. Réveil FM International fut le premier média de la diaspora à dénoncer sa gestion calamiteuse  de la fibre optique en RDC, en tant que ministre de PTNT d'Alias Kabila, dans le gouvernement Matata Ponyo.

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko a privé 80 millions des Congolais de la fibre optique. Avec 50 millions de dollars volés  du pays, le MOYIBICRATE s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique.  Pour flouer la République, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a faussement divorcé de sa femme, qui a gagné le manoir en compensation au tribunal. Le manoir est resté dans la famille. Plus au nom du MOYIBICRATE mais à celui de sa femme.  

Freddy Mulongo Mukena étant le premier et seul journaliste a révélé l'affaire Fibre Optique, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko m'a traîné en justice en 2015, il y a donc 6 ans,  pour diffamation et imputations dommageables. Pour me faire taire et me museler, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko m'a réclamé 20.000 euros. Il a écrit au Procureur de la République française, parlant d'un acharnement sur sa personne. J'avais écrit 12 articles sur la privation de la fibre Optique aux Congolais ! 

Le juge m'a demandé 1 euro symbolique en centimes plusieurs fois. Refus de mon avocat: Monsieur Freddy Mulongo Mukena refuse d'enrichir un baron et apparatchik du régime dictatorial.

En Appel, les deux avocats Français et Belge ont appris la bonne nouvelle: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko est débouté dans sa plainte contre le journaliste Freddy Mulongo. 

"Masimanimba désir" a été mis  KO debout à Paris. Son arrogance et mépris se sont éffrondrés. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko s'était permis d'écrire au procureur de la République française avec papier entête du ministère cela ne  lui avait pas porté chance. Il voulait influencer la justice française puisque Ministre au Congo. 

Fourbe et roublard, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debre Mpoko ne peut pas vivre sans être Ministre. Ce politicailleur ventriote est avec Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba pour se faire nommer, pour rien d'autre. 

Freddy Mulongo Mukena
Réveil FM International

Archives !

Très choqué : Tryphon Kin-kiey Mulumba en justice contre Freddy Mulongo!

Freddy-Mulongo-Kin-Key-Mulumba

Mon avocat belge, Me Arnaud Mukendi Tshibangu a reçu ce matin instruction de déposer, dès lundi 9 novembre à Bruxelles,  une plainte contre ce Freddy Mulongo, contre son site et contre le journal français en ligne Médiapart », a annoncé Tryphon Kin-kiey Mulumba,  ce samedi 7 novembre 2015, à Kinshasa,  dans un communiqué de presse. « C’est un droit pour tout homme de rétablir la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Cet homme qui m’accuse faussement ce matin doit répondre de ses actes devant la justice », a-t-il soutenu, dans ce même communiqué.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mesdames et Messieurs de la presse,

Un certain Freddy Mulongo vient de publier ce samedi matin 7 novembre 2015 un tract infâmant contre ma personne et ma famille du fait d’avoir initié l’Association Kabila Désir Asbl.

Cet homme anime un blog d’opposition congolaise avec un lien avec le journal français en ligne Médiapart animé par un ancien du journal «Le Monde»,  Edwy Plenel, qui passe pour un site d’investigation par excellence.

A la suite de toutes les contre-vérités qui assaillent l’Internet sur les réalités de notre pays et de tout ce qui s’écrit et se diffuse dans nos médias, j’ai résolu de longue date de ne jamais donner suite à des attaques abracadabrantes.

Celles de ce blog qui m’accusent d’avoir pillé le projet fibre optique à Muanda qui n’aurait jamais existé selon ce Freddy Mulongo et d’avoir «empoché 8 millions de dollars», de même que le projet phare de portail électronique Gouvernemental Congo.cd et qui qualifient l’Honorable Député Gasha Kin-kiey, d’«ancien fleuriste belge», etc., dépassent toutes les frontières de la bêtise au point que j’ai décidé de leur donner une suite judiciaire.

Mon avocat belge, Me Arnaud Mukendi Tshibangu a reçu ce matin instruction de déposer, dès lundi 9 novembre à Bruxelles,  une plainte contre ce Freddy Mulongo, contre son site et contre le journal français en ligne Médiapart.

Cet homme m’accable pour avoir créé l’Association Kabila Désir, une réponse au mensonge répandu sur notre pays et sur son Président, et il n’a pas trouvé d’autres raisons pour m’attaquer et attaquer mes proches.

Je note que ce n’est qu’au Congo où des débats d’idées et des divergences d’opinion donnent lieu à des attaques d’un tel type.

Lors de la dernière Présidentielle, un opposant, candidat Président de la République ayant échoué à rassembler 10 personnes dans un stade dans le Bandundu, n’avait pas trouvé mieux que de m’accuser d’avoir reçu de Feu l’ambassadeur Augustin Katumba Mwanke,  2 millions de dollars à l’effet de lui faire subir cette humiliation.

J’avais annoncé une plainte contre lui mais l’avait retirée après des regrets formulés par cet opposant et par ses lieutenants.

C’est un droit pour tout homme de rétablir la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Cet homme qui m’accuse faussement ce matin doit répondre de ses actes devant la justice.

Kinshasa, 7  novembre 2015

Prof. Tryphon Kin-kiey Mulumba,

Ministre des Relations avec le Parlement

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 9 février 2021

RDC: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko !

RDC: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Alias Debré Mpoko !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Kin Key Mulumba MOYIBICRATE alias Debré Mpoko est un corbillard et croque-mort. Après avoir accompagné Mobutu, Alias Kabila, le voilà aux côtés de Tshilombo ! Notre Arsène Lupin se confond avec les checkuleurs qui écument la présidence usurpée de Tshilombo. Bizarre qu'un membre d'un mouvement rebelle RCD-Goma, croit se cacher en usant et abusant du pseudo. Pauvre type !

freddy-mulongo-kin-key-mulumba-moyibicrate

Chez ce clown politique et fieffé menteur, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" alias "Debré Mpoko", le ridicule et le grotesque n'ont jamais tué. Son arrogance et orgueil, ses fourberies, roublardises et flagorneries nous font rire à  gorge déployée à  Réveil FM International. A Masimanimba, son fief électoral: les écoles n'ont pas des toilettes, les mamans vendent au marché à  même le sol, pas d'électricité ni d'eau potable, les sans babouches se comptent à  la pelle...Que l'Agence nationale des renseignements (ANR), la Gestapo d'alias Joseph Kabila puisse diffuser des mensonges éhontées et nauséabondes à notre égard, c'est dans leur tactique de diaboliser ceux qui sont contre le régime d'imposture, qui règne par défi au Congo-Kinshasa. A Réveil FM International nous avons beaucoup rigolé lorsque nous avons appris que dans leur messe noire, deux politicards Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" et Modeste Mutinga Mutuishayi se sont donnés la main d'association des brigands contre nous. Candidats à la poubelle de l'histoire de la République démocratique du Congo, hommes sans convictions, ni éthiques démocratiques et républicaines, les deux girouettes politiques n'ont qu'à aller se rhabiller. L'histoire retiendra que Debré Mpoko alias Kin-Key Mulumba a volé l'argent de la République pour la fibre optique. Quant à Modeste Mutinga Mutuishayi, il a privé 65 millions de congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution de transition lors des élections Louis Michel 2006. Profito-situationnistes, fieffés menteurs, fourbes, roublards et grands requins Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" et Modeste Mutinga Mutuishayi sont les oiseaux de même plumage. Mobutistes tous les deux, si Kin-key Mulumba "Debré Mpoko" a été le dernier ministre d'information du dictateur Mobutu Sese Seko, Modeste Mutinga Mutuishayi est un ancien gendarme de Mobutu. Ils ont tous les deux le même âge : 68 ans mais agissent comme des tyrannosaures, alors qu'ils ne sont que des Dinosaures Mobutistes qui se transformés en Mammouths Josephiste. Mangeurs à tous les râteliers, politicailleurs patentés, voici les 5 bonnes raisons de dénoncer ces deux mafieux :

Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

J'accuse Kin-Key Mulumba alias "Debré Mpoko" !

Les masques tombent d'eux-mêmes! Kin-Key Mulumba, le fantomas du net qui s'attaque aux congolais de la diaspora avec le pseudo de "Debré Mpoko" est démasqué. L'ancien porte-parole du mouvement rebelle criminel le RCD-Goma, Kin-Key Mulumba pour défendre son bifteck use et abuse de manière guignolesque son pseudo "Debré Mpoko" pour injurier, insulter et défendre des crimes, assassinats, arrestations arbitraires perpétrés en République démocratique du Congo. Comme dirait Albert Londres (1884-1932): "Notre métier n`est pas de faire plaisir, non plus que de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie". A Réveil FM Internationaux, nous assumons nos responsabilités. Nos convictions, valeurs républicaines et démocratiques qui transpirent dans nos articles. Notre liberté de ton, notre différence dans le traitement d'information sont des marques de notre ligne éditoriale. Nous ne nous cachons pas sous un pseudo pour écrire nos articles.

Mars 2001, à  Kinshasa, au Palais du peuple, Réveil FM a initié avec ses partenaires le Festival "Fréquences Libres ou le pluralisme radiophonique pour déféndre la liberté d'expression et la pluralité d'opinions. Photo Réveil FM International, archives

Contrairement à  ce que pense "Debré Mpoko" alias Kin-Key Mulumba, Réveil FM International n'est pas de l'opposition mais un média engagé de la résistance congolaise ! Il existe une grande différence entre l'opposition et la résistance ! Pendant que Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko"et le RCD-Goma commettaient des massacres et crimes contre l'humanité sur les populations civiles dans le Nord et Sud Kivu, nous nous battions pour l'installation d'un pluralisme médiatique qui respecte la pluralité d'opinions. Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko", ce dinosaure mobutiste qui s'est transformé en tyrannosaure croit impressionner. La République démocratique du Congo est le seul bien en commun que possède tous les congolais. Avec ses mains ensanglantés, ses crimes financières et économiques Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" n'est pas plus congolais que moi Freddy Mulongo qui défend la liberté d'expression. président des radios en RDC, de 2001 à  2007, j'ai visité les coins et recoins du Grand Congo, ce que n'a jamais fait Kin-key Mulumba "Debré Mpko" !

Réveil FM dans ses locaux sur le boulevard du 30 juin à  Kinshasa-Gombé. Photo Réveil FM International, archives

Arrogant, prétentieux et très orgueilleux, "Debré Mpoko" d'un tweet sur le site du ministère aux relations avec le parlement qualifiant notre article d'un tract. Pauvre Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" pour quelqu'un qui prétend être un professeur, il ne sait pas faire la différence entre un article et un tract. C'est navrant ! Un tract n'est jamais signé, un article si même avec un pseudo ! Initiateur et responsable de Réveil FM depuis sa création le 20 novembre 1999, Freddy Mulongo a toujours assumé ses responsabilités éditorialistes. Nous ne sommes pas habitués aux tracts à  Réveil FM international. Comment Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" qui a été ministre de PT-NTIC dans le gouvernment Matata I peut ignorer l'existence de Réveil FM et parler d'un bloc. Ignore-t-il aussi que Washington post a délaissé sa publication papier pour le numérique ? Sait-il que les grands médias à  cause de la mutation technologique ont opté pour des médias numériques ? Et que les stations de radio comme les chaines de télévision ont muté de l'analogique au numérique ? Comment un incapacitaire Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" de surcroît ignare qui étale son ignorance a-t-il pu être ministre de PT-NTIC ? Des jeunes formés à  la philosophie de proximité par Réveil FM sont des journalistes qui ont fait leur preuve y compris à  la Radio Okapi !

Dans cette lettre publiée en 2009 pour les 10 ans de Réveil FM, l'adresse et les coordonnées de l'époque sont visibles. Photo Réveil FM International, archives

5 raisons poussent Réveil FM Internationaux à  saisir ses avocats:

1. Pour s'attirer des faveurs du régime, Kin-Key Mulumba se transforme en fantomas du net. Il use et abuse de son "Debré Mpoko" pour injurier, insulter Freddy Mulongo pour ses articles. Depuis trois semaines en bon mercenaire a publié sur le site rwandais installé en Irlande: "Congoways: l`imbécillité de Freddy Mulongo". Pour la simple raison que nous dénoncions le fait que la République démocratique du Congo n'avait pas à  inaugurer en grande pompe sa nouvelle compagnie aérienne avec deux coucous d'occasion. Les crashs aériens ternissent la réputation du pays. Pour montrer sa bonne foi à  l'opinion nationale et internationale alias Joseph Kabila devrait rapatrier les 25 milliards de dollars planqués dans les îles Vierges britanniques pour l'achat des avions neufs !

2. Que l'arriviste mangériste à  la mangeoire d'alias Joseph kabila Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" fasse le choix de défendre toutes les dictatures et régimes tortionnaires au Congo-Kinshasa pour se trouver une place au soleil, cela est son choix pas le nà´tre. Etre ministre, c'est aussi répondre de sa gestion de la chose publique. Il n'est pas ministre pour sa contrée de "Masimanimba" mais un ministre de la République. Si ce n'est pas pour son incompétence et ses magouilles que la République démocratique du Congo n'a pas réussi son installation de la fibre optique à  Mwanda, pourquoi son ministère n'a-t-il pas initier une action judiciaire contre l'entreprise bidon qui devrait l'installer ? C'est à  Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" de prouver que les informations de Réveil FM international sont incorrects et pas le contraire.

2. Est-il vrai ou non que c'est sa femme Madame Mireille Ngingi Kin-Key qui l'a remplacé à  la présidence du Parti pour l'Action (PA) ? Les congolais ont droit de savoir ! Si oui, n'est-ce pas vrai que "Masimanimba désir" est un grand bluff pour les congolais. Le Parti pour l'Action (PA) n'est-il pas qu'un conglomérat familial ? Il y a quelques années lors du gouvernement 1+4=0 après le dialogue intercongolais de sun-city que Roger Lumbala qui a été demis de sa fonction de ministre au commerce extérieur pour malversations financières, ne s'était pas privé de se faire remplacer à  ce poste par sa femme. Kin-key Mulumba "Debré Mpoko" qui depuis a repris le logiciel rouillé de "Mobutu cent ans Tomo Tombele" à  "Kabila totondi yo nanu té ", lui qui prétend être professeur, comment peut-il nommer sa femme à  la tête du parti ? Après avoir traité Joseph Kabila d'analphabète lorsqu'il sévissait dans les crimes au RCD-Goma, aujourd'hui ce politicard girouette qui tourne au gré de vent fait du Mobutisme avec du Joséphisme !

4. Son fils Gasha Kin-Key Mulumba a la nationalité belge. La République démocratique du Congo n'autorise pas le double nationalité. Comment Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" a-t-il fait pour que Gasha Kin-Key Mulumba, le remplace comme suppléant ? Gasha Kin Key Mulumba est honorable de qui ? Où a-t-il été élu ? Et par qui ? Lorsqu'un énergumène comme Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" bafoue et viole les lois de la République doit-il s'en prendre à  Freddy Mulongo, responsable de Réveil FM International ? Où plutà´t à  lui-même ?

5. De centaines de courriels de soutiens et encouragements reçus dans la boite e-mail: freddy.mulongo@reveil-fm.com pour avoir mis en lumière ce qu'aucun média en République démocratique du Congo n'a osé faire, nous incite à  saisir nos avocats internationaux. Le procès Réveil FM International contre Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" sera un procès du Congo contre un régime mafieux dont les affairo-politicailleurs ventriotes ont pris en otage.

En ouvrant les hostilités contre Freddy Mulongo de Réveil FM International sous son pseudo de "Debré Mpoko" Kin-Key Mulumba croyait qu'il allait se cacher longtemps. Sa mise à  nu, nous pousse à  le traîner en justice ! "Debré Mpoko" est pris qui croyait prendre !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 28 novembre 2020

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", de Kabila Désir, Masimanimba Désir à Tshilombo Désir

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", de Kabila Désir, Masimanimba Désir à Tshilombo Désir

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

mulumba-kin-kiey-et-freddy-mulongo.jpg, nov. 2020

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" nous avait traduit en justice à Paris pour s'être acheté un manoir à Waterloo en Belgique avec l'argent de la Fibre optique de la RDC. Il a été dérouté par la justice française malgré son rang de ministre. Il est fayot, flatteur patenté, fourbe et roublard. Après Kabila Désir, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" clame son amour pour Tshilombo Désir.

mulumba-kin-kiey-et-freddy-mulongo

Je l'avais affronté au palais de justice à Paris et l'avait mis KO Débout. Il nous avait traîné en justice pour diffamation. Il a été débouté. Versatile, fourbe, roublard, retourneur de veste et traverseur de rue, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est un fossoyeur de la République. Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent ! Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est plus qu'une girouette politique il tourne à tous vents. Pillard de la République, alors Tout-puissant Ministre de PTNTIC? Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a empoché 50 millions de dollars pour l'installation de la Fibre Optique en RDC. Il s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique.

freddy-mulongo-moyibicrate-1

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est un politicailleur pédant, corrompu et pillard des deniers publics. Chez ce clown politique et fieffé menteur, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", le ridicule et le grotesque n'ont jamais tué. Son arrogance, orgueil, ses fourberies, roublardises et flagorneries nous font rire à gorge déployée à Réveil FM International.  Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement Matata I du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a perçu 50 millions de dollars pour l'installation de la fibre optique en République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-moyibicrate-2

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a privé 85 millions de Congolais de la fibre optique et s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. Pour avoir dénoncé son escroquerie, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a traduit Réveil FM International en justice à Paris. Le baron du régime d'imposture de Kinshasa, le dinosaure Mobutiste caméléon qui est devenu mammouth joséphiste, chantre de "Kabila To tondi yo nanu té"  a cru qu'il suffit en tant que Ministre d'une République bananière  de clamer que l'on est diffamé pour clouer le bec d'un journaliste indépendant.  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a été débouté dans sa plainte en diffamation contre Freddy Mulongo, Réveil FM International. "Kabila Désir", "Masimanimba-Désir"  estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à Paris. Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", Picsous de la République s'est autorisé de réclamer 20.000 euros pour son fameux honneur ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, a courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko. Il a été débouté ! 

freddy-mulongo-kin-key-mulumba-3

Merditude par excellence, affreux Jojo, Debré Mpoko Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" et "VENTRIOTE" est un vieux schnock, une girouette qui tourne au gré du vent, un mangeriste habitué aux chaudrons de la mangeoire. Pédant, prétentieux, flatteur de bas étage, Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" étonne dans sa buzobérie outrancière avec son raisonnement d'un constipé pour défendre le régime sanguinaire de Kinshasa qui le nourrit. Il croit impressionner en s'autoproclamant "Professeur" ! Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Est-il vraiment intelligent comme il le prétend  Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" et "VENTRIOTE" ?  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" après avoir claironné "Kabila Désir", "Masimanimba Désir" le voilà qui chante "Tshilombo Désir".  Cela n'étonne pas un analyste  et journalisme indépendant que nous sommes. Le fourbe va jusqu'à autoproclamé du Grand Bandundu. A-t-il reçu le mandat de tous les Bandundois ? Dans un pays normal Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" serait en prison répondant de ses crimes. Voleur sous Mobutu, voleur encore sous Alias Joseph Kabila dans cette république bananière, Kin-Key Mulumba "MOYIBICRATE" est un ploutocrate et mangériste connu de tous. Pour ne pas rejoindre le Centre pénitentiaire et de rééducation de Makala, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"dans ses fourberies et roublardises a trouvé une parade. Il a mis en place un Ong bidon « Kabila désir » qui chante les louanges de celui règne par défi à la tête de la République démocratique du Congo.

freddy-mulongo-moyibicrate

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" quitte "Kabila Désir" pour "Tshilombo Désir". Ignore-t-il que Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il est bénéficiaire d'une nomination électorale avec ses 15 %. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" s'accroche au boué de sauvetage Tshilombo pour sortir la tête de l'eau. Son fayotage n'a pour seul objectif que de se faire nommer afin de continuer à continuer à  piller le pays.  Les réseaux sociaux s'emballent sur l'intervention de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" sur son amour de "Tshilombo Désir" !

 Fred Bauma @fredbauma90 En ce moment sur  @TopCongo, débat entre She Okitundu (FCC) et  @kkmtry (ancien chantre du KabilaDesir, de To Tondi Yo Nanu Te, ancien Mobutiste et désormais Tshisekediste CACH). On tourne en rond. On reprend les mêmes et on recommence! Le Congo a besoin d’un nouveau souffle!

 John Nsana Kanyoni @JKanyoni Je me pose la question de savoir si nos médias ne devraient pas revoir à la baisse l'audience qu'ils accordent à la politique en RDC; plus nous suivons ces politiques plus nous avons tendance à être abrutis; choisir aussi les politiques qui en valent la peine sur un haut débat.

 Jean-Marie Kanulondi @JKanulondi Rien d'étonnant l'orque ça vient d'un jeune qui attentiste,qui passe tout le temps à critiquer ! B.Obama vous a prodigué un très bon conseil. Une jeunesse dans l'action et non celle qui fait des courbettes à faden House.

 Paul Tshika @PaulTshika il n'est pas à sa place (@kkmtry). il a prouvé sa versatilité pour enfin être le defenseur de premier plan du CACH. eeh mbok'oyo pardon

 Misenga Muena Congo @MisengaPontien Une classe politique composée des lépreux politiques, rien de surprenant.

 Sylvie Mbanga @SylvieMaunga La nouvelle classe politique est un impératif besoin et la Jeunesse doit part a ce chapitre. C’est vrmt du theatre a voir ces deux acteurs prétendre être en opposition.

 

 Nadege CONGO KINSHASA @nadegeIlungaK Fatigué d entendre les mêmes noms qui ne font pas avancer le Congo.

 Olced9@gmail.com @Olced9gmailcom1 C'est la jeunesse qui doit s'imposé et non venir faire du bruit sur les réseaux sociaux.

 Shabade @bagumaauguy J’ai suivi @kkmtry oser dire que les congo n’a pas d’hôpitaux, pas d’écoles et autres...franchement y en a qui ont du courage. Il est lui, une partie du problème, qu’il se taise. Qu’il laisse ce discours à @auguyka70 et @kabund_jmkkrock eux au moins n’ont pas détruit ce pays.

 Christian Akonkwa @christianAkonkw Écouter un @kkmtry transfiguré,devenu toute honte bue donneur de leçon sur @TopCongo a vraiment chatouillé mes oreilles. Ce monsieur(bon payeur du FPI)qui ne jurait que par un 3ème mandant de Kabila début 2018 est un spécimen d’illustration éloquente d’une médiocrité crasse..

 visiolongo kengidila @pixasmlg Lol on prend les mêmes vides du passé et on remplit les vides du présent!!!

 Le Patriote-Résistant @wrong_ben La messe est dite

 Francois Kabwe @kalcom2013 Ce Congo a existé avant Kabila et il existerait sans Kabila, toutes cette bande des inventaires des concerts tels que primo ministériel, où parlementaire,ne nous servent à rien, notre soucis c'est le social

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 12 avril 2020

RDC: Kin kiey Mulumba "Moyibicrate" et les 50 millions de la fibre optique!

RDC: Kin kiey Mulumba "Moyibicrate" et les 50 millions de la fibre optique!

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

“Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent.” ! Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" est plus qu'une girouette politique il tourne à tous vents. Pillard de la République, alors Tout-puissant Ministre de PTNTIC? Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a empoché 50 millions de dollars pour l'installation de la Fibre Optique en RDC. Il s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique.

Mulumba-Kin-Kiey-et-Freddy-Mulongo.jpg, avr. 2020

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" est un politicailleur pédant, corrompu et pillard des deniers publics. Chez ce clown politique et fieffé menteur, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", le ridicule et le grotesque n'ont jamais tué. Son arrogance, orgueil, ses fourberies, roublardises et flagorneries nous font rire à gorge déployée à Réveil FM International.  Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement Matata I du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a perçu 50 millions de dollars pour l'installation de la fibre optique en République démocratique du Congo.

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a privé 70 millions de Congolais de la fibre optique et s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. Pour avoir dénoncé son escroquerie, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a traduit Réveil FM International en justice à Paris. Le baron du régime d'imposture de Kinshasa, le dinosaure Mobutiste caméléon qui est devenu mammouth joséphiste, chantre de "Kabila To tondi yo nanu té"  a cru qu'il suffit en tant que Ministre d'une République bananière  de clamer que l'on est diffamé pour clouer le bec d'un journaliste indépendant.  Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a été débouté dans sa plainte en diffamation contre Freddy Mulongo, Réveil FM International. "Kabila Désir", "Masimanimba-Désir"  estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à Paris. Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", Picsous de la République s'est autorisé de réclamer 20.000 euros pour son fameux honneur ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, a courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko. Il a été débouté !

En France,  les députés et sénateurs ont adopté le projet de loi tendant à la suppression du régime de l'offense à chef d'Etat étranger issu de l'article 36 de la loi du 29 juillet 1881:

"L'offense au chef de l'état constituait dans notre Ancien droit le crime de lèse-majesté. La loi sur la presse du 17 mai 1819 punissait ainsi, dans son article 9, les offenses publiques envers la personne du roi. Aujourd'hui, c'est l'article 26 de la loi du 29 juillet 1881 qui traduit cet héritage dans notre droit positif. Le législateur a entendu, dans l'article 36 de la même loi, associer les chefs d'Etat étrangers à cette protection juridique. L'article 36 étant rédigé comme suit : "L'offense commise publiquement envers les chefs d'Etat étrangers, les chefs de gouvernements étrangers et les ministres des affaires étrangères d'un gouvernement étranger sera punie d'une amende de 300 000 F".

Cette protection particulière serait nécessaire dans une société démocratique pour préserver notamment l'ordre public et les droits ou la réputation des étrangers concernés. Le délit d'offense répondrait aussi au souci du législateur de faciliter les relations internationales de la France en accordant à des hauts responsables politiques étrangers, une protection spécifique.

Or, ce régime de l'offense à chef d'Etat étranger n'est pas acceptable en l'état actuel du monde. Une série de singularités juridiques viennent en effet réduire considérablement les capacités de défense de l'auteur de l'offense à dignitaire étranger. Les auteurs de propos qualifiés d'offense peuvent ainsi être punis plus sévèrement que les auteurs de diffamations. En France et en matière de diffamation, qui correspond à l'atteinte portée à l'honneur et à la dignité d'autrui, il est toujours, s'agissant de la vie publique, possible au prévenu d'opposer l'exceptio veritatis, c'est-à-dire de rapporter la preuve de la vérité des faits allégués, ce qui l'exonère de toute peine. D'autre part, et en matière d'offense à chef d'Etat étranger, aucune réciprocité n'est nécessaire de telle manière que, même sans qu'il y ait réciprocité entre la France et le pays considéré, la poursuite est obligatoire à la demande du dignitaire étranger.

On peut enfin s'interroger sur la compatibilité de l'article 36 de la loi de 1881 avec l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales relative à la liberté d'expression. Où est cette liberté si l'on n'est pas recevable à prouver que ce qu'on a dit est vrai ? Le même article paraît également contraire à la Convention de sauvegarde prise en son article 6 qui exige un procès équitable.

Surtout, les chefs d'Etat étrangers ne doivent pas être protégés dans tous les cas. C'est évident à une époque où la France vient de ratifier le traité instaurant un Tribunal Pénal International. Auraient-ils dû être poursuivis et condamnés automatiquement en France, ceux qui à juste titre ont tracé des portraits fidèles d'Hitler, Polpot, Pinochet, Milosevic et d'autres, alors que ceux-ci étaient en fonction ?Le droit commun de la diffamation et de l'injure protège convenablement chacun y compris les dignitaires qu'ils soient français ou étrangers. Il est donc proposé de supprimer l'article 36 de la loi du 29 juillet 1881.

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" doit 450.000 mille dollars au FPI, sans oublier les 50 millions de dollars de la Fibre Optique !

Décidément, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate", homme d'argent et ami de Mammon est poursuivi par le signe indien. Ses casseroles deviennent retentissantes: Il vient d'être débouté par la justice française dans sa plainte en diffamation contre le journaliste Freddy Mulongo. "Kabila Désir-Masimanimba-Désir" estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à Paris. Kin Liey Mulumba "Moyibicrate", Picsous de la République s'est autorisé de réclamé 20.000 euros ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, a courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko.

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000 $ au Fonds de Promotion pour l'Industrie- FPI

La République démocratique du Congo a son Alibaba et ses 400 voleurs. Pilleurs et détourneurs des derniers publics se sont ligués pour mettre à genou la République. En effet, le Fonds de Promotion pour l'industrie (FPI) est une société public d'Etat, qui est saigné à blanc par des apparatchiks du régime. Le deal est simple et bien ouillé. Les barons du régime d'imposture et d'occupation empruntent des sommes colossales pour des projets inexistants. Et ils refusent de rembourser le FPI. Ils vont prévaloir leurs titres: Ministres, députés, sénateurs, gouverneurs...

Pour nos confrères du site du Le Monde Afrique, qui ont eu accès au rapport d'enquête du Fonds de Promotion pour l'Industrie (FPI) longtemps tenu au secret et pourtant débattu à huis clos en juin 2016 devant l'Assemblée nationale présidée par Aubin Minaku, l'un des créanciers du FPI. Ce document de 66 pages, met à mal l’ambition industrielle du pays et révèle, preuves à l’appui, les pratiques corruptives de la classe politique congolaise. Ainsi, Tryphon Kin Kiey Mulumba, ministre des relations avec le Parlement de 2014 à 2016, se serait vu octroyer un prêt de 450 000 dollars pour équiper et pérenniser l’imprimerie de son groupe de presse. Sauf que, affirme toujours le média français, cette somme n’a pas servi à contribuer à l’industrialisation du pays. “Le ministre a plutôt remboursé un précédent crédit contracté auprès d’une banque plus à cheval sur les traites”.

Les enquêteurs concluent sans ambages : « En clair, il y a détournement de fonds par les promoteurs des projets et laxisme du chef du FPI ». Selon le rapport d’enquête parlementaire, les pertes ou plutôt les détournements s’élèvent à 138 838 100, 98 millions de dollars. Parmi les bénéficiaires se trouvent nombre de députés et sénateurs congolais – parmi les mieux payés de la planète. Des gouverneurs, des ministres en exercice… Il y a aussi d’anciens membres du gouvernement et leurs proches.

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a peur des poursuites judiciaires. Pour mieux se protéger, il a usé et abusé d'une arme qu'il utilise dans toutes les dictatures qu'il soutient: le fayotage ! Le flatteur patenté en bon flagorneur a lancé "Kabila Désir" ! Organe de propagande au service de l'imposteur de Kingakati.

Le subterfuge est cousu au fil blanc, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" vole, pille l'Etat congolais. Il est protégé voire intouchable malgré ses vols, parce qu'il est le troubadour d'Alias Joseph Kabila comme il a été avec Mobutu Sese Seko. Il suffit de fermer les yeux et d'écouter "Kabila-Désir-Masimanimba-Désir" faire sa propagande: Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" n'a fait que remplacer "Mobutu Sese Seko" par "Alias Joseph Kabila" ! C'est du réchauffé avec "Moto Na Libandi" qui roule pour son ventre avec un logiciel rayé ! Va-t-il rembourser les 450.000$ du FPI ? Que dire des millions de la fibre optique qu'il doit à l'Etat congolais ? Kin Kiey Mulumba roule maintenant pour "Tshilombo désir"! Il s'est fait membre de Cash-Camp pour le changement. Un patenté Moyibicrate comme Kin Kiey Mulumba peut-il incarner un changement ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 4 avril 2020

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" parmi des Canadiens rapatriés de la RDC ?

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" parmi des Canadiens rapatriés de la RDC ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kin Kiey Mulumba Moyibicrate.jpg, avr. 2020

Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate est un incorrigible. Après privé 70 millions d Congolais de la fibre optique pour s'acheter un manoir à Waterloo en Belgique, "Kabila déir", "Masimanimba désir", "Angwalima Tshilombo désir" chante des louanges du président nommé pour éviter de payer son emprunt au FPI. Kin Kiey Mulumba est parmi les Canadiens rapatriés de la RDC, wouahh!

"Kabila désir", "Masimanimba désir", "Angwalima Tshilombo désir", Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" s'est envolé avec des Canadiens rapatriés de la RDC pour leur pays, le Canada 

Policailleur-ventriote, Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" est le plus girouette politique que le Zaïre-Congo n'ait jamais connu. Le dernier soutien d'Angwalima Tshilombo est un mafieux habitué aux jonglage politique.

Qui ignore ? Qui a oublié ? Que Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" a privé 70 millions de Congolais, de la fibre optique, à l' époque où il était le tout-puissant Ministre des PTTNT d'Alias Kabila et avec l'argent de la République, il s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. C'est aussi à Waterloo qu'Angwalima Tshilombo s'est acheté une résidence.

Ce grand Fakwa, ami d'Angwalima Tshilombo qui n'a jamais répondu de ses crimes, vient de s'en aller pour le Canada. Le dernier communicateur de Mobutu, le rebelle du RDC, mouvement pro-Rwandais, "Kabila désir", "Masimanimba désir", "Angwalima Tshilombo désir" est toujours dans ses œuvres. Un voleur de la République ne change pas facilement sa nature. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 26 juin 2019

RDC: Mobiyicratie en marche ! Le beau-fils de Kengo, Franck Mwe Di Malila Apenela, ministre intérimaire aux Affaires étrangères bloque le paiement de 10 ans de cotisation de la RDC à  l'UNSAC !

Franck Mwe Di Malila Apenela, ministre intérimaire aux Affaires étrangères qui bloque le paiement des cotisations de l'UNSAC

La 48è réunion du Comté Consultatif Permanent des Nations-Unies chargé sur des questions de sécurité en Afrique Centrale (UNSAC) a tenu ses assises du 27 au 31 mai 2019 à  Kinshasa. La République Démocratique du Congo qui n'a jamais payé ses cotisations depuis 10 ans a eu cet honneur d'organiser ses assises. Et elle a pris le ferme engagement de payer ses cotisations. Or il fait que depuis la fin des assises, Franck Mwe Di Malila Apenela, ministre intérimaire et beau-fils de l'édenté de la Gare du Nord, Léonbitch Kengo wa Dondo joue aux abonnés absents. La RDC a déjà  libéré ses cotisations, sauf que Franck Malila bloque. Veut-il une commission qu'il le dise publiquement ? A-t-il déjà  emprunté l'argent des cotisations de la RDC à  l'UNSAC, qu'il restitue tout de suite.

Pays sous occupation et agressée, la RDC ne doit se donner le luxe de fouler aux pieds des partenaires sensés lui venir en aide pendant des moments critiques. Les cotisations de l'UNSAC, c'est l'argent de la République et non de la famille Kengo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 5 octobre 2018

RDC: Congolais amnésiques...Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" Président ?

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"

Chez ce clown politique et fieffé menteur, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", le ridicule et le grotesque n'ont jamais tué. Son arrogance et orgueil, ses fourberies, roublardises et flagorneries nous font rire à  gorge déployée à  Réveil FM International. A Masimanimba, son fief électoral: les écoles n'ont pas des toilettes, les mamans vendent au marché à  même le sol, pas d'électricité ni d'eau potable, les sans babouches se comptent à  la pelle...Des vaches rwandaises ont envahi le Kwilu avec des soldats rwandais transformés en bouviers, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" n'a jamais levé son petit doigt pour dénoncer ?

Né le 4 septembre 1949 à  Kindembi dans le Kwilu ex-Bandundu, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", alias Debré Mpoko, a 69 ans. A cet à¢ge on est assagi. On est grand-père dans la majorité de cas, on évite les aventures magouilleuses. Kin kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a déclaré publiquement sur RFI que "Le Congo n'avait pas des stocks de compétences comme sous d'autres cieux et que seul Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale était capable de diriger la République démocratique du Congo. Pourquoi se présente-t-il alors comme candidat à  l'élection présidentielle ?

En son temps défenseur acharné du maintien d'Alias Joseph Kabila au pouvoir "Kabila-Désir", "KinKiey-Désir" est candidat à  la présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo. Dernier porte-parole du dictateur Mobutu Sese Seko, deux fois ministre d'Alias Joseph Kabila, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" avait lancé en 2014 l'association "Kabila Désir" pour "fédérer" les corrompus Congolais autour du bilan présidentiel hypothétique et promouvoir un troisième mandat anti-constitutionnel. Al Capone, Angwalima, grand fakwa, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a trouvé un autre slogan: "Faire de nouveau rêver le Congo" ! N'est-ce pas un fantasme ? Priver tout un peuple de la fibre optique pour s'acheter un manoir et profiter seul, c'est ça rêver le Congo ? Les 18 ans de pillage des ressources, des crimes contre l'humanité, de la paupérisation à  outrance de notre peuple ne suffisent pas !

Arrogant, prétentieux et très orgueilleux, Kin-Kiey Mulumba alias `` Debré Mpoko » a fait des tintamarres à  Kinshasa pour traîner Freddy Mulongo et Réveil FM International en justice pour avoir révélé trois choses: son détournement de 450 millions de $ américains de la fibre optique, le placement de sa femme Madame Mireille Ngingi Kin Kiey à  la tête de son parti alimentaire, Parti pour l`Action (PA) et enfin, le remplacement de son fils Gasha Kin-Key Mulumba à  son siège de l`Assemblée nationale alors même qu` il a la nationalité belge et que la République démocratique du Congo n`autorise pas le double nationalité. Une gestion clanique du parti. Son fils, ancien fleuriste en Belgique, est le seul député de son parti !

Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" avait promis au régime de Kinshasa, qu'il avait les bras long et qu'il peut donner des ordres aux juges français pour faire condamner Freddy Mulongo, un journaliste libre et indépendant vivant en France. L'accusateur Debré Mpoko Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" a cru badiner avec la justice française. Le politicailleur enfarineur a voulu instrumentaliser et épater la justice française...Affaire Fibre Optique de la République démocratique du Congo, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", ex-ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l`information et de la communication dans le gouvernement Matata I du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, a privé 75 millions de Congolais pour s'acheter un manoir au 7 Drève du Mérault, 1410 Warteloo en Belgique. Alors que tout le monde l'a dénoncé dans cette affaire. Se croyant, tout-puissant ministre d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, après nous avoir vilipendé dans des "Médias coupagistes" de Kinshasa, nous avoir traîné en justice à  Paris et réclamé 20 000 euros... il a été débouté, ridiculisé et humilié par la justice française.

C'est hallucinant ! Moto na Libandi ne cessera jamais de nous étonner ! Flagorneur, fayot et flatteur hors-pair, après nous avoir enfariné avec un slogan creux "Kabila-Désir"-"Kabila Tontondi Yo Nanu Té", Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", candidat Président de la République démocratique du Congo ! Girouette politique, versatile comme pas deux, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" est un Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth Joséphiste. "Masimanimba-Désir" adore les dictateurs et aura passé toute sa vie à  soutenir des dictatures en République démocratique du Congo.

Après son bref exil en Belgique, Debré Mpoko Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" est allé au RCD-Goma, mouvement rebelle criminel allié du Rwanda dont les crimes contre l'humanité et pillages des ressources de la RDC sont connus de tous. Les massacres de femmes congolaises à  Makobola, Kasika, Mwenga...dans le Kivu sont encore dans la mémoire collective des congolais. Jouisseur impénitent et profito-situationniste, Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" est un amoureux d'argent capable de vendre père, mère et enfants pour son aisance matérielle. Les massacres de Kivutiens ne l'émeuvent pas, et pourtant ce sont ses compatriotes. Si les massacrés Kivutiens étaient des Bandundois cela n' aurait pas non plus réveiller sa conscience bouchée par les billets verts. Fidèle adepte de Mammon, "Masimanimba désir" est prêt à  tout pour la mangeoire.

Depuis qu'Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila l'a récupéré, Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" a oublié que depuis Kigali au Rwanda, il s'en prenait à  l'Incapacitaire de Kingakati. Candidat putatif, il roule pour Emmanuel Ramaani Shadary, le dauphin d'Alias Joseph Kabila. A se demander à  part son propre doigt sur les machines à  voter, qui d'autre va voter pour lui.

Pédants, la ligue des fétichistes, satanistes, occultistes, profito-situationnistes et opportunistes ont pris en otage la République démocratique du Congo. On se croirait dans un cinéma mais c'est bien la triste réalité: alias Joseph Kabila et ses 40 voleurs pillent la République démocratique du Congo. La mafia est comparable au terrorisme dans la mise à  terre d'un Etat déjà  failli. Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin-Key Mulumba "MOYIBICRATE" est l'un des 40 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à  part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.

L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à  faire croire aux Zaïrois que nous étions que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Cela durant 32 ans de dictature mobutienne. Le ventriote Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" fait encore très fort.

En l'écoutant sur RFI, nous pouvions fermer les yeux et remplacer le nom d'Alias Joseph Kabila par celui de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbengu Waza Banga, c'était pareil. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni". Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Avec le corrompu Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE", c'est toujours du réchauffé ! Ce type de langage le ressortissant de Masimanimba dans le Bandundu l'avait tenu vers la fin du règne du Maréchal Mobutu. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", le dernier ministre de l'information de Mobutu lorsqu'il avait détalé en 1997 en traversant le fleuve Congo à  pieds, avait même oublié de dire au revoir au Maréchal. Aujourd'hui, l'aplaventriste opportuniste après avoir récidivé avec Alias Joseph Kabila, se déclare candidat à  la présidence de la République.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 août 2018

RDC: Kin Kiey Mulumba, un MOYIBICRATE candidat Président !

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" dépose sa candidature à  la CENI

MOYIBICRATE patenté, Baladocrate impénitent, le dernier Ministre de l'information du Maréchal Dictateur Mobutu Sese Seko, Kin Kiey Mulumba est sans doute le plus mauvais des politicailleurs Congolais mais aussi un mercenaire et prostitué politique. Fieffé menteur, fayot et flatteur patenté...Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a posé sa candidature à  l'élection présidentielle de la République démocratique du Congo. Cet homme ombrageux et fourbe, qui est passé de la dictature de Mobutu à  celle du barbu, imposteur et usurpateur: Alias Joseph Kabila, n'a pas froid aux yeux. Est-il en rébellion avec son patron-dictateur ? Bluffe-t-il pour attirer l'attention de la Majorité Présidentielle. Voilà  un individu chantre du machin "Kabila Désir", "Kabila Totondi Yo Nanu Té" a déclaré que "La République démocratique du Congo n'a pas un stock d'intellectuels. Que le Congo avait le désir de Kabila...". Politicailleur, ventriote, girouette politique qui tourne au gré de vent, Kin Kiey Mulumba MOYIBICRATE ment, ment et ment. Voici son passeport rwandais que Réveil FM International a mis à  la disposition du peuple congolais, il y a quelques années. Son passeport date de l'époque du RCD-Goma, mouvement criminel pro-rwandais soutenu par Paul Kagamé, Hitler africain, qui a commis des crimes sur le sol congolais. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a-t-il renoncé à  sa nationalité rwandaise pour prétendre postuler à  la magistrature suprême en République démocratique du Congo ?

Le passeport rwandais de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" !

Avec son "Kabila Désir-Masimanimba Désir", le flagorneur avait redoublé d'ardeur en flatterie du régime sanguinaire de Kinshasa. Avec l'aplaventriste Kin Kiey Mulumba, c'est toujours du réchauffé. Il suffit de remplacer le nom de Mobutu Sese Seko par celui de Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale pour comprendre que c'est le même logiciel rouillé, enrayé qui est servi à  tous les dictateurs qui trà´nent sur le Congo. Le caméléon politique prend toujours la couleur de son époque, il s'adapte. Membre influent du RCD-Goma, mouvement criminel pro-rwandais, Kin Kiey Mulumba MOYIBICRATE n'a jamais dénoncé des crimes qui'ils ont commis en tuant des congolais, enterrant des femmes vivantes à  Mwenga et Makobola ! Avec son passeport rwandais, Kin Kiey Mulumba était au service de la communication de Paul Kagamé, Hitler Africain. Aujourd'hui, il tourne casaque contre son patron ! A quelques heures de la fin du dépà´t des candidatures à  l'élection présidentielle.

La mafia est comparable au terrorisme dans la mise à  terre d'un Etat déjà  failli. Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est l'un des 400 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à  part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.

La toilette des écoliers de Masimanimba. Photo Réveil FM International

Dans son fief électoral à  "Masimanimba Désir" les écoliers n'ont pas des toilettes dignes, il n'a pas d'eau potable et les gens de Masi s'éclairent encore à  la lampe tempête. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" joue à  l`hypnotiseur L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à  faire croire aux Zaïrois que nous étions que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Cela a durant 32 ans de dictature mobutienne.

Paris, Affaire Fibre Optique de la RDC: Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a été mis KO debout par Freddy Mulongo

Pour avoir privé 80 millions de Congolais de la fibre optique Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a détourné des millions des dollars et s'est acheté un manoir à  Waterloo en Belgique. Le Tout-puissant Ministre d'Alias Joseph Kabila a eu l'outrecuidance de traîner en justice, le journaliste Freddy Mulongo de Réveil FM International. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", homme d'argent et ami de Mammon poursuivi par le signe indien avec ses casseroles retentissantes: a été débouté par la justice française dans sa plainte en diffamation contre le journaliste Freddy Mulongo. "Kabila Désir-Masimanimba-Désir" estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à  Paris. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", Picsous de la République s'est autorisé de réclamé 20.000 euros ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, avait courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko. Les juges français de la Cour d'Appel de Paris en vérifiant tous les documents se sont rendus compte que la plainte n'avait même pas droit d'être et ils ont annulé le jugement du tribunal de la Grande Instance de Paris. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a été débouté à  Paris.

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000 au FPI, sans oublier des millions de la Fibre Optique !

Comment cet inconscient de la République qui a privé le peuple congolais de la fibre optique pour son bonheur personnel peut-il prétendre à  la magistrature suprême ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 14 décembre 2017

Justice: Débouté à  Paris, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" et ses mensonges éhontés à  Kin !

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"

Pauvre type, individu immoral sans valeurs ni convictions. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", est un Angwalima hier, aujourd'hui et éternellement. "Moto na Libandi", Zoba, Zoba ya Tata ! Merditude par excellence, affreux Jojo, Debré Mpoko Alias Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" et "VENTRIOTE" est un vieux schnock ! Ignoble et odieux politicailleur. Une girouette qui tourne au gré du vent, un mangeriste habitué aux chaudrons de la mangeoire Mobuto-Joséphiste. Pédant, prétentieux, flatteur de bas étage, fieffé menteur, Kin Key Mulumba étonne dans sa buzobérie outrancière avec son raisonnement d'un constipé, il échaude la justice française qui l'a débouté et mis K.O debout face au journaliste Freddy Mulongo. Le voilà  qui débite ses honteux mensonges

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"

Très rigolo les titres des journaux coupagistes et griots de Kinshasa, dans l'affaire K.O debout de Kin Key Mulumba face à  Freddy Mulongo: "Forum des As", "La Prospérité", "Le Softinternational" dont les responsables sont tous de Kwilu ex-Bandundu. Le fléau du tribalisme gangrène la presse kinoise coupagiste. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a été débouté par la justice française. Des journaleux corrompus de Kinshasa, qui croient que la justice française est bananière comme celle de la RDC, tordent la vérité. A beau mentir, celui qui vient de loin. Il faut dire la majorité d'entre eux, à  part leurs villages du Kwilu, ignorent la vérité d'ailleurs.

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE"en mode camouflage !

Facile de faire publier des contres vérités dans des journaux kinois qui ne tirent même pas à  1000 exemplaires: Forum des As, La Prospérité, Le Softinternationnal dont les éditeurs sont dans une coterie ethno-tribale. Et aucun journal ne publie que Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" pensait se faire enrichir, le Ministre d'Alias Joseph Kabila avait réclamé 20.000 euros au journaliste Freddy Mulongo dans l'affaire fibre optique. Cupidité outrancière, la honte ! Pourquoi Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" n'a jamais mis ses pieds au palais de justice Paris, de quoi avait-il peur ? La justice française n'est pas bananière, elle est un pilier de la démocratie. Impartiale et indépendante, la justice française a été étonnée qu'un ministre en fonction et apparatchik du régime d'imposture et d'occupation, en occurrence Kin Kiey "MOYIBICRATE" puisse porter plainte contre le journaliste Freddy Mulongo qui exerce librement et indépendamment son métier en France. Alors que Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" traîne des casseroles de vols des deniers publics et cadavres dans des tiroirs depuis la dictature de Mobutu Sese seko, en passant par le mouvement rebelle RCD-Goma, pro-rwandais, à  aujourd'hui, c'est lui qui a le toupet de porter plainte.

Il y a eu détournement des millions de dollars dans le dossier Fibre optique par Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" a privé ainsi 70 millions des congolais du rendement de la Fibre Optique. Et le Picsou de la République, s'est acheté un manoir à  Waterloo en Belgique. Ayant perdu son procès en divorce, le manoir acheté avec l'argent de la Fibre Optique du Congo revient à  son ex-épouse. Comme pour dire le bien mal acquis ne profite jamais.

Etre ministre de la RDC ne signifie pas que l'on connait tout. En France, lorsqu'un citoyen change d'adresse, il se présente au commissariat de police pour ce changement d'adresse. Or, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" ignore cela. Il a écrit sa plainte avec papier entête du Ministre chargé des relations avec le Parlement de la RDC. Mieux, alors qu'il réside à  Kinshasa, pour encore intimider la justice française, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a donné l'adresse de sa résidence: 7 Drève du Mérault , 1410 Waterloo-Belgique. C'est l'adresse officielle que Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" a transmis à  la justice française dans son accusation contre le journaliste indépendant Freddy Mulongo. Les juges français qui comprennent de plus en plus les méandres du fonctionnement du politicard, girouette politique habitué à  changer de veste politique n'en reviennent pas.

Fourberies de "Masimanimba-Désir" vont laisser des traces ! Comment un ministre de la République démocratique du Congo qui chaque jour doit exercer sa fonction peut résider à  plus de 8.000 Kilomètres de son lieu de travail ? Il faut 8 heures de vol entre Kinshasa et Bruxelles sans oublier le temps de transport entre l'aéroport de Zaventem et Warteloo. Or c'est l'adresse même du manoir que Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a acheté avec l'argent volé de la fibre optique. Manoir perdu dernièrement dans un procès de divorce avec sa femme. Freddy Mulongo est journaliste donc connu, mais de manière simpliste, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", s'est contenté de l'adresse que Google Chrome a affiché dans sa barre de recherche. L'adresse de la page jaune est vielle et fausse. Débouté par la justice française, Kin Kiey Mulumba " MOYIBICRATE", couvert de honte, alors le régime d'imposture et d'occupation a financé son procès, pour faire taire le journaliste Freddy Mulongo, comme un diable dans un bénitier, l'ex-Ministre sombre dans les mensonges pour sauver son honneur démesuré.

Voici les mensonges de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE": A Paris, l`activiste ``journaliste » Freddy Mulongo fait valoir son statut de SDF, émeut le juge d`appel

Katangais et MulubaKat, on aurait pu imaginer que cet activiste ``journaliste» pouvait rechercher la vérité dans ses écrits quelconques quand il s`en prend à  Kabila! Rien de tel pour Freddy Mulongo, frère de Huit Molongo Bampeta, professeur et ancien DirCab du richissime ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe, détenu dans une geà´le congolaise surpris avec un revolver. De ce fait, le frère nourrit une haine à  l`endroit de ceux en pointe à  la MP dans le combat pro-Kabila. Pour avoir créé Kabila Désir, Tryphon Kin-kiey Mulumba est sa cible favorite. Poursuivi, l`homme vient d`échapper en appel du fait d`être... un SDF arrivé au tribunal avec femme et enfants réfugiés en France du fait... du régime de la ... ``Kabilie»! De quoi émouvoir un juge français apitoyé, vaincu par telle ``horreur» africaine!

1. D'abord le titre est faux. Je ne suis pas activiste "Journaliste". Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" ne sait pas analyser. Je suis Journaliste-Résistant-Patriote. Journaliste parce que c'est mon métier. Résistant parce que je dénonce et combats la dictature sanguinaire des régimes que lui Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a toujours servi: le Mobutisme et le Joséphisme. Je rejette toutes les aliénations sur le peuple congolais et la République Démocratique du Congo, entretenues par le pouvoir usurpateur, illégal et illégitime. Je suis Patriote car je défends le Congo contre l'occupation des extrémistes criminels, pillards, voleurs et violeurs. J'aime profondément "La République Démocratique du Congo", le pays qui m'a vu naître et je suis au front de la résistance pour le Congo libre, souverain, uni, indivisible ! Je vis à  Paris, comme tous les Parisiens. Serais-je un SDF comment la justice française pourrait me convoquer ? Lorsqu'on se présente à  la justice, le greffier décline l'identité de celui ou celle qui est convoqué. Et dire que Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" s'autoproclame "Professeur", il ignore les usages de la justice. Il doit apprendre le fonctionnement pour le jour où il devra répondre de ses crimes avec le RCD-Goma. Je lance un défi à  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", lorsqu'il vient en France ou en Belgique, je l'invites chez moi: je veux le nourrir et le loger. Je le prendrai en charges à  10000 %. S'il manque le billet comme il est fauché comme un trou qu'il me dise.

2. Je suis Congolais, pas Katangais Mulubakat. La considération ethno-tribale comme le fait le "Muyaka de Masimanimba-Désir" ne me concerne pas, c'est trop ridicule. Je ne suis pas dans cette logique tribalo-ethique. Tous les congolais sont mes frères et sœ“urs. Les aînés qui se respectent sont mes grands-frères. Ceux qui sont moins à¢gés, sont mes jeunes frères. Les mamans sont mes mamans etc...Je ne soutiens pas quelqu'un parce qu'il est Mulubakat et Katangais. J'ai aidé beaucoup des congolais dont je ne connaissais ni père ni mère. Je suis né à  Lubumbashi, j'ai grandi à  Kinshasa. J'ai étudié au Kongo-Central: à  Saint-Jean Bosco à  Kisantu, à  Kipako et à  Lemfu, j'en suis très fier et reconnaissant de l'intégration et adoption. Je connais et j'ai eu la grà¢ce de sillonner la majorité de nos provinces, 11 à  l'époque. J'aime la France, j'y ai passé mon adolescence, elle est mon pays d'accueil et d'adoption. Grà¢ce à  la France et aux voyages officiels, pour mon métier de journaliste, j'ai sillonné le monde. Réduire ma personne au Katangais et Mulubakat, c'est mal me connaître. Je suis citoyen du monde, la France est mon pays d'adoption et la République démocratique du Congo demeure ma terre.

3. Le brillant professeur Huit Mulongo, que Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" n'arrive même pas à  la cheville, n'a jamais volé l'Etat congolais, ni tuer un seul de ses compatriotes. Président de la société civile katangaise, il a été élu Président de la Commission Socio-Culturelle à  la Conférence Nationale Souveraine (CNS), le cardinal Laurent Monsengwo s'en souvient. C'est lui qui s'est battu, a défendu et obtenu que le stade Kamanyola soit débaptisé en stade des Martyrs, que l'avenue Bokassa soit débaptisée en Franco Lwambo Makiadi... Il ne s'est pas battu pour lui-même. Le professeur Huit Mulongo a toujours enseigné. Il a même était le secrétaire académique à  l'université de Lubumbashi. Il a été le Directeur de cabinet de Moïse Katumbi au gouvernorat du Katanga c'est son droit et sa liberté. Que la jalousie de Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" contre Moïse Katumbi se déboule sur le professeur Huit Mulongo, cela n'est pas étonnant. Le Fakwa ya Mbongo ya l'Etat oublie une vérité inaliénable, le professeur Huit Mulongo a dénoncé publiquement dans une vidéo avec notre confrère Cheik Fika à  Bruxelles, le fait qu'Azarias Ruberwa était Rwandais. C'est la raison principale de son arrestation, pas le mascarade de l'histoire d'un revolver. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" connait la vérité, lui qui a été garçon de course d'Azarias Ruberwa et porteur de mallette de Paul Kagamé, lorsqu'il voyageait avec son passeport rwandais que Réveil FM International a déjà  publié.

Toi Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" tu enseignes où ? Et tu t'affubles le titre de professeur ! Sans doute que la vie de Kabila-Désir-Masimanimba-Désir est, comme les 5 chantiers bidon et la Révolution de la modernité, inexistante. Nullard et ignare, tu parles du professeur Huit Mulongo, le prisonnier personnel d'Alias Joseph Kabila comme étant mon frère ! Il est mon oncle, je suis son fils !

4. A la Cour d'Appel, on vérifie tout. Procédures et documents. Contrairement à  Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui espérait impressionner les juges français par son titre de Ministre, Freddy Mulongo avait tous ses documents en ordre. C'est un mépris de la justice française que d'écrire dans sa feuille de choux le Softinternational: Poursuivi, l`homme vient d`échapper en appel du fait d`être... un SDF arrivé au tribunal avec femme et enfants réfugiés en France du fait... du régime de la ... ``Kabilie»! De quoi émouvoir un juge français apitoyé, vaincu par telle ``horreur» africaine!. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" croit me ridiculiser mais c'est plutà´t le Baladocrate et Picsou de la République qui est ridicule et pitoyable. La justice française est impartiale et indépendante. Elle n'est pas dans les sentiments. Des juges français appliquent la Loi de la République. Je n'étais pas à  la Cour d'appel sauf mon conseil. Les juges français de la Cour d'appel ne m'ont pas vu. Comment Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a-t-il cru que des juges français s'étaient apitoyés sur mon sort. N'est-ce pas de la méprise pour la justice française ? Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", n'est qu'un ignoble menteur. Kabila-Désir ment comme il respire. Masimanimba-Désir, l'ex-conseiller en communication de Paul Kagame, Hitler Africain, est un menteur professionnel. Je ne ferai pas honneur au Balados de porter plainte contre lui. Il est un minable petit monsieur.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 13 décembre 2017

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000$ au FPI!

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000 au FPI, sans oublier des millions de la Fibre Optique !

Décidément, Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", homme d'argent et ami de Mammon est poursuivi par le signe indien. Ses casseroles deviennent retentissantes: Il vient d'être débouté par la justice française dans sa plainte en diffamation contre le journaliste Freddy Mulongo. "Kabila Désir-Masimanimba-Désir" estimait que son honneur démesuré et sa dignité de baron, apparatchik, Dinosaure Mobutiste qui s'est mué en Mammouth et Tyrannosaure du régime d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, ont été bafoués par le journaliste Freddy Mulongo à  Paris. Kin Liey Mulumba "MOYIBICRATE", Picsous de la République s'est autorisé de réclamé 20.000 euros ! Le 1 euro symbolique, payable en plusieurs fois consentit au journaliste Freddy Mulongo, a courroucé le dernier ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko.

Kin Kiey Mulumba K.O debout face à  Freddy Mulongo

Les juges français de la Cour d'Appel de Paris en vérifiant tous les documents se sont rendus compte que la plainte n'avait même pas droit d'être et ils ont annulé le jugement du tribunal de la Grande Instance de Paris.

Debré Mpoko Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" à  "Masimanimba-Désir" dans le Kwilu

L'ex-Ministre Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a donc été débouté ! Il doit 1000 euros au journaliste Freddy Mulongo d'après l'article 700 de la justice française. Le projet machiavélique du régime de Kinshasa, faire taire le journaliste Freddy Mulongo à  travers un procès. La justice française vient de déjouer ce projet ! Si Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" était un bon Ministre auprès du parlement et de surcroît "Professeur non autoproclamé", il aurait su qu'en France, les députés et sénateurs ont adopté le projet de loi tendant à  la suppression du régime de l'offense à  chef d'Etat étranger issu de l'article 36 de la loi du 29 juillet 1881:

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000$ au FPI

"L'offense au chef de l'état constituait dans notre Ancien droit le crime de lèse-majesté. La loi sur la presse du 17 mai 1819 punissait ainsi, dans son article 9, les offenses publiques envers la personne du roi. Aujourd'hui, c'est l'article 26 de la loi du 29 juillet 1881 qui traduit cet héritage dans notre droit positif. Le législateur a entendu, dans l'article 36 de la même loi, associer les chefs d'Etat étrangers à  cette protection juridique. L'article 36 étant rédigé comme suit : "L'offense commise publiquement envers les chefs d'Etat étrangers, les chefs de gouvernements étrangers et les ministres des affaires étrangères d'un gouvernement étranger sera punie d'une amende de 300 000 F".

Cette protection particulière serait nécessaire dans une société démocratique pour préserver notamment l'ordre public et les droits ou la réputation des étrangers concernés. Le délit d'offense répondrait aussi au souci du législateur de faciliter les relations internationales de la France en accordant à  des hauts responsables politiques étrangers, une protection spécifique.

Or, ce régime de l'offense à  chef d'Etat étranger n'est pas acceptable en l'état actuel du monde. Une série de singularités juridiques viennent en effet réduire considérablement les capacités de défense de l'auteur de l'offense à  dignitaire étranger. Les auteurs de propos qualifiés d'offense peuvent ainsi être punis plus sévèrement que les auteurs de diffamations. En France et en matière de diffamation, qui correspond à  l'atteinte portée à  l'honneur et à  la dignité d'autrui, il est toujours, s'agissant de la vie publique, possible au prévenu d'opposer l'exceptio veritatis, c'est-à -dire de rapporter la preuve de la vérité des faits allégués, ce qui l'exonère de toute peine. D'autre part, et en matière d'offense à  chef d'Etat étranger, aucune réciprocité n'est nécessaire de telle manière que, même sans qu'il y ait réciprocité entre la France et le pays considéré, la poursuite est obligatoire à  la demande du dignitaire étranger.

On peut enfin s'interroger sur la compatibilité de l'article 36 de la loi de 1881 avec l'article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales relative à  la liberté d'expression. Où est cette liberté si l'on n'est pas recevable à  prouver que ce qu'on a dit est vrai ? Le même article paraît également contraire à  la Convention de sauvegarde prise en son article 6 qui exige un procès équitable.

Surtout, les chefs d'Etat étrangers ne doivent pas être protégés dans tous les cas. C'est évident à  une époque où la France vient de ratifier le traité instaurant un Tribunal Pénal International. Auraient-ils dà» être poursuivis et condamnés automatiquement en France, ceux qui à  juste titre ont tracé des portraits fidèles d'Hitler, Polpot, Pinochet, Milosevic et d'autres, alors que ceux-ci étaient en fonction ?

Le droit commun de la diffamation et de l'injure protège convenablement chacun y compris les dignitaires qu'ils soient français ou étrangers. Il est donc proposé de supprimer l'article 36 de la loi du 29 juillet 1881.

Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" doit 450.000 $ au Fonds de Promotion pour l'Industrie- FPI

La République démocratique du Congo a son Alibaba et ses 400 voleurs. Pilleurs et détourneurs des derniers publics se sont ligués pour mettre à  genou la République. En effet, le Fonds de Promotion pour l'industrie (FPI) est une société public d'Etat, qui est saigné à  blanc par des apparatchiks du régime. Le deal est simple et bien ouillé. Les barons du régime d'imposture et d'occupation empruntent des sommes colossales pour des projets inexistants. Et ils refusent de rembourser le FPI. Ils vont prévaloir leurs titres: Ministres, députés, sénateurs, gouverneurs...

Pour nos confrères du site du Le Monde Afrique, qui ont eu accès au rapport d'enquête du Fonds de Promotion pour l'Industrie (FPI) longtemps tenu au secret et pourtant débattu à  huis clos en juin 2016 devant l'Assemblée nationale présidée par Aubin Minaku, l'un des créanciers du FPI. Ce document de 66 pages, met à  mal l`ambition industrielle du pays et révèle, preuves à  l`appui, les pratiques corruptives de la classe politique congolaise. Ainsi, Tryphon Kin Kiey Mulumba, ministre des relations avec le Parlement de 2014 à  2016, se serait vu octroyer un prêt de 450 000 dollars pour équiper et pérenniser l`imprimerie de son groupe de presse. Sauf que, affirme toujours le média français, cette somme n`a pas servi à  contribuer à  l`industrialisation du pays. “Le ministre a plutà´t remboursé un précédent crédit contracté auprès d`une banque plus à  cheval sur les traites”.

Les enquêteurs concluent sans ambages : `` En clair, il y a détournement de fonds par les promoteurs des projets et laxisme du chef du FPI ». Selon le rapport d`enquête parlementaire, les pertes ou plutà´t les détournements s`élèvent à  138 838 100, 98 millions de dollars. Parmi les bénéficiaires se trouvent nombre de députés et sénateurs congolais - parmi les mieux payés de la planète. Des gouverneurs, des ministres en exercice… Il y a aussi d`anciens membres du gouvernement et leurs proches.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 5 décembre 2017

Kin Kiey Mulumba : Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à  Paris !

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale et Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE"

Le patriarche de la résistance congolaise, Prof. Rév. Julien Kaseya-Ciakalou Ciakudia n'y va pas par quatre chemins. Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui vient d'être débouté par la justice française dans son accusation en diffamation contre le journaliste congolais Freddy Mulongo, était le cheval de Troie qui cachait le régime d'imposture et d'occupation dans un procès qui n'avait pas lieu d'être. Baladocrate, Zobacrate, Kin Kiey Mulumba aura passé toute sa vie à  servir les dictatures: Celle de Mobutu durant les 32 ans de son règne et celle d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, 16 ans durant. Alors que le Maréchal-dictateur fuyait Kinshasa, son dernier ministre de l'information KIN KIEY MULUMBA déclarait devant la presse: Le président Mobutu est parti se reposer à  Gbadolite, il revient dans quatre jours.... Incroyable ! La scène se déroule le 16 mai 2017. Le porte-parole du gouvernement, KIN KIEY MULUMBA s`avance vers des micros pour lire le compte-rendu du conseil de ministres qui n'a jamais eu lieu annonçant le départ de Kinshasa du dictateur Mobutu. Le "MOYIBICRATE", fieffé menteur a lui-même annoncé le départ de Mobutu, inventant son texte, engageant ainsi toute une "Nation". Quel toupet ? Le "BALADOCRATE" s'en vante, alors même il a agi sans scrupules et sans honte, en ne pensant qu'à  sa petite personne. Il a débité des mensonges sur le départ de Mobutu, une heure avant que lui-même ne puisse fuir, le Zaïre, en traversant le fleuve Congo à  pied ! Avec son Kabila Désir-Masimanimba Désir, le flagorneur a redoublé d'ardeur en flatterie du régime sanguinaire de Kinshasa. Avec l'aplaventriste KIN KIEY MULUMBA, c'est toujours du réchauffé. Il suffit de remplacer le nom de Mobutu Sese Seko par celui de Alias Joseph Kabila pour comprendre que c'est le même logiciel rouillé, enrayé qui est servi à  tous les dictateurs qui trà´nent sur le Congo. Le caméléon politique prend toujours la couleur de son époque, il s'adepte. Membre influent du RCD-Goma, mouvement criminel pro-rwandais, Kin Kiey Mulumba n'a jamais dénoncé des crimes qui'ils ont commis en tuant des congolais, enterrant des femmes vivantes à  Mwenga et Makobola ! Avec son passeport rwandais, Kin Kiey Mulumba était au service de la communication de Paul Kagamé, Hitler Africain.

Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est l'un des 400 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à  part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.

L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à  faire croire aux Zaïrois que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni".

Le patriarche Julien Kaseya-Ciakalou Ciakudia à  Londres

Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Le patriarche de la résistance congolaise, Prof. Rév. Julien Kaseya-Ciakalou Ciakudia revient ici sur Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à  Paris !. Il fait une révélation que nous n'avions pas à  l'esprit. Au fait le procès à  Paris ne concernait pas KIN KIEY MULUMBA contre le journaliste FREDDY MULONGO. Le régime de Kinshasa a instrumentalisé le procès et s'était caché derrière KIN KEY MULUMBA pour bà¢illonner, museler, faire taire le journaliste FREDDY MULONGO de surcroît discréditer tous les journalistes et activistes congolais de la diaspora.

KIN KEY MULUMBA est la typologie caractéristique meme d'un véritable sous-homme Congolais: margoulin de naissance, traître, menteur, manipulateur, cupide, égoïste, aventurier, immoral, il est en fait la copie conforme du mobutuisme multi-face, doublé de seigneur de guerre et même de josephiste Kabila désir !

il fut tout d'abord chantre griot du parti unique Mouvement Populaire de la Révolution ( MPR) et le dernier ministre de l'information du dictateur Zaïrois Mobutu Sese Seko ( mai 1997). Mobutu désir ...

Comme un cameleion changeant sa peau au regard de son nouvel environnement , peu après le déclin du pouvoir dictatorial qui l'avait façonné, KIN KIEY MULUMBA se métamorphosa en 1998 par la suite en porte-parole du terroriste sanguinaire pilleur Tutsi Rwandais Paul Kagame avec son invention d'agression RCD-Goma, à  l'Est de la République démocratique du Congo.

Du mobutuisme our et dur jusqu'à  dernière seconde de la chute de Mobutu, sans honte aucune, le même Kin Kiey trouvera un après des nouveaux amis et partenaires de circonstance; tous des seigneurs de guerre jusque là  encore impunis par la justice nationale ou internationale pour des nombreux crimes de guerre, sexuels, humanitaires, économiques, génocide et autres graves crimes imprescriptibles : AZARIAS RUBERWA, JAMES KABAREBE, MOISE NYARUGABO, Alexis TAMBWE MWAMBA, MBUSA NYAMWISI, LAMBERT MENDE OMALANGA, JOSE ENDUNDU, ROGER LUMBALA, KALALA SHAMBUYI.....la liste est longue et se trouve contenue pour l'histoire dans les archives des Nations-Unies et des organisations internationales, en attendant le temps propice.

Je me souviens encore qu'en 1999, juste après le déclenchement de la guerre d'agression Rwando-Ougandaise, sur la demande du President Laurent-Desire Kabila, en ma qualité de prince de Bakwanga, j'ai du accepter la mission de guerre au risque incalculable et sans compensation aucune, d'ouvrir et diriger un bureau de représentation du Commissariat General de la Reinsertion de la Présidence de la République au Kasai-Oriental avec le siège à  Mbuyi-Mayi, avec comme objectif de contraindre ces Fils cupides égarés et leurs maîtres Tutsis rwandais qui voulaient s'emparer de la ville de Kabinda puis de Mbuyi-Mayi afin de mettre mains-bas sur la Minière de Bakawanga (MIBA) et ses diamants pour rapidement en finir avec le pouvoir de LD Kabila.

Une fois sur terrain à  Mbuyi-Mayi, avec mes deux collaborateurs de taille, le général de L' armée provincial MUFU VINDICIEN ( Ex- Gendarme Katangais-Shaba I et Shaba II ) et le général Zimbabwéen, nous avions pu repousser avec l'aide de nos camarades Hutus, toute cette bande des Fils égarés de l'ex-ZAIRE devenus subitement seigneurs de guerre et leurs maîtres Tutsis.

Juste après l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, C'est donc par le biais d'un faux dialogue dit Inter-Congolais, plus tard à  Sun city et Pretoria en Afrique du Sud que ces loups mobutuistes, une bande des traîtres et cupides appuyés par leurs nouveaux maîtres Tutsis Rwandais Museveni et Kagame .... une bande d'agresseurs et pilleurs, signèrent la capitulation du Congo avec leur gouvernement 1+4=0 de triste mémoire.

C'était donc un acte de grande traîtrise au sommet de l'Etat qui m'a poussé à  prendre volontairement le chemin de l'exil en 2003 pour combattre à  la De Gaule à  partir de Londres, cette monstruosité politique qui a élu domicile dans notre pays, une imposition de fait qui invite à  une résistance farouche des patriotes et des résistants afin de bouter dehors les occupants et leurs cohortes d'infiltrés et des collabos.

C'est donc avec la facilitation de leur infiltré tutsi rwandais devenu chef de l'Etat de la RDC après l'assassinat non encore élucidé en janvier 2001 de Laurent-Désiré Kabila avec la complicité de Hippolyte Kanambe Kazembere, fils Tutsi baptisé Joseph Kabila.

Aujourd'hui le faussaire se prénomme Joseph Kabila, pourtant le kadogo qui est arrivé au Congo avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière fut d'abord connu sous le nom de Commandant HYPPO, au déclenchement de la guerre de libération en 1996 contre Le dictateur Mobutu, alors qu'il était perçu évoluant au cà´té de son oncle général tutsi rwandais James Kabarebe et ce, pendant l'avancée de l'AFDL de l'Est à  l'Ouest de notre pays.

Un an après la prise de pouvoir de Laurent-Désiré Kabila, soit le 02 aoà»t 1998, des Tutsis décidèrent d'agresser la République démocratique du Congo. Ils se serviront pour cela des déchets mobutuistes.

C'est ainsi que KIN KIEY MULUMBA, deviendra seigneur de guerre RCD-Goma, profitant alors de cette situation pour se refaire une santé politique en occupant des postes ministériels; comme toujours en usant de ce qu'il sait mieux faire depuis sa grande école de Makanda Kabobi, du djalelo et de sakayonsa : la flatterie et l'extrême cupidité sans aucune considération des valeurs éthiques. Rapidement en bon mobutuiste expert en la matière, il ne tarda pas à  recommencer sa sale besogne de corruption et de détournement de fonds publiques.

Il a fallu la perspicacité d'un journaliste international et patriote, Freddy Mulongo du Réveil FM International, au départ de Paris pour mener des enquêtes et révéler par la suite au monde entier par sa plume patriotique, le grand détournement de fonds que Kin Kiey MULUMBA venait d'opérer dans le dossier fibre optique, au ministère de poste et télécommunication dont il avait la charge.

Et voilà  que par peur que ce journaliste international bien outillé ne puisse pas continuer à  révéler au monde entier le mécanisme même du fondement du pouvoir josephiste d'occupation et de pillage tutsi, et ce avant le rapport Mapping en 2010 et Panama Papers en 2016, ou même du groupe d'études de New York, il a fallu faire taire l'homme dans sa nouvelle résidence même à  Paris, d'où la plainte à  caractère d'intelligence politique voilée en diffamation.

Derrière la plainte de Kin Kiey MULUMBA se cachait toute la Kabilie Josephiste avec comme objectif, déposséder le journaliste Patriote Freddy MULONGO de sa plume qui dénonce, qui derrange et fait mal à  la fois .... pour ensuite le ridiculiser à  la face du monde comme un simple intru sans maîtrise de la déontologie de son métier journalistique .... et cela sans compter avec la capacité supérieure de ce dernier.

Et voilà  qu' au dernier degré non seulement la justice française a débouter le plaignant mais à  démanteler toute la manœ“uvre josephiste. Le dernier jugement à  non simplement ridiculiser KIN KIEY MULUMBA mais dévoilé la face caché de l'imposteur de Kingakati et son service d'intelligence ANR.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 1 décembre 2017

Cour d'Appel de Paris: Kin Key Mulumba MOYIBICRATE KO Debout face à  Freddy Mulongo !

Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE"

L'histoire retiendra, qu'un Tout-Puissant Ministre congolais et apparatchik d'un régime dictatorial, avait accusé son compatriote journaliste devant les juges Français à  Paris ! Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" Alias "Debré Mpoko", ministre de PTT du régime d'imposture et d'occupation, d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, porta plainte en diffamation, à  Paris, contre le journaliste Freddy Mulongo de Réveil FM International. Pour le tribunal de Grande Instance de Paris, le journaliste devait payer 1 euro symbolique au lieu de 20.000 euros réclamés par l'homme de "Masimanimba Désir-Kabila Désir" ! Fieffé menteur, magouilleur patenté, le dernier Ministre de l'information du dictateur Mobutu Sese Seko, avant de rejoindre le RCD-Goma, mouvement rebelle pro-rwandais et de devenir le fayot, flagorneur du régime sanguinaire de Kinshasa, Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" avait mobilisé les médias de Kinshasa acquis au régime: Taupe Congo, Digital Congo, Télé 50... y compris sa feuille de choux le Soft pour pourfendre le journaliste Freddy Mulongo à  Paris racontant et inventant des mensonges, comme dans un pays communiste.

La Cour d`appel de Paris a infirmé le jugement de première instance et constaté la nullité de l`assignation du 20 janvier 2016 ainsi que la prescription consécutive de l`action en diffamation dirigée contre le journaliste Freddy Mulongo. M. KIN-KIEY MULUMBA est par conséquent débouté de toutes ses demandes et est condamné à  verser au journaliste Freddy Mulongo une somme de 1.000 € au titre de l`article 700 du Code de procédure civile.

"Debré Mpoko" Alias Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE" a sous-estimé l'adversaire. Paré dans son costume noir et cravate, tenue des membres de la Primacuria, Al Capone de l'argent de la fibre optique avait cru que la justice française serait intimidée par son titre de "Ministre d'Alias Joseph Kabila" ! La justice en France est l'un des piliers de la démocratie. Elle est libre et indépendante. "Moto Na Libandi", mangeur à  tous les rà¢teliers aura-t-il le courage d'écrire dans sa feuille de choux qu'il a été débouté à  la Cour d'Appel à  Paris face au journaliste Freddy Mulongo ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 3 janvier 2016

"Kabila totondi yo naïno té". Photos. Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko", les images de "Masimanimba désir" son fief électoral !

Pédants, la ligue des fétichistes, satanistes, occultistes, profito-situationnistes et opportunistes ont pris en otage la République démocratique du Congo. On se croirait dans un cinéma mais c'est bien la triste réalité: alias Joseph Kabila et ses 400 voleurs pillent la République démocratique du Congo. La mafia est comparable au terrorisme dans la mise à  terre d'un Etat déjà  failli. Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" est l'un des 400 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à  part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.

Le ventriote et Moyicrate Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" un flatteur et flagorneur sans vergogne à  Masimanimba

L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à  faire croire aux Zaïrois que nous étions que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Cela a durant 32 ans de dictature mobutienne. Le ventripotent Kin Key Mulumba fait encore très fort. En l'écoutant sur RFI, nous pouvions fermer les yeux et remplacer le nom d'alias Joseph Kabila par celui de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbengu Waza Banga, c'était pareil. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni". Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Alias "Joseph Kabila ne s'appartient pas (...) Nous devons faire l'économie de la contestation électorale..."Avec le corrompu Tryphon Kin Key Mulumba, c'est toujours du réchauffé ! Ce type de langage le ressortissant de Masimanimba dans le Bandundu l'avait tenu vers la fin du règne du Maréchal Mobutu. Tryphon Kin Key, le dernier ministre de l'information de Mobutu lorsqu'il avait détalé en 1997 en traversant le fleuve Congo à  pieds, il avait même oublié de dire au revoir au Maréchal. Aujourd'hui, l'aplaventriste opportuniste récidive avec alias Joseph Kabila. Ignore-t-il que les mêmes causes produisent les mêmes effets?


Congo : Kin-Kiey parle de Kabila Désir face à... par kabiladesir

Pendant que Kin-key Mulumba festoie à  Kinshasa avec l'argent volé à  la République, nos fins limiers sont descendus à  Masimanimba dans le Kwilu, fief électoral de celui qui devenu la risée de tout le monde avec son slogan alambiquée "Kabila totondi yo naïno té". Même son fils Gasha Kin-Kiey Mulumba, ancien fleuriste belge, est passé député national congolais en remplacement de son roublard de père depuis que ce dernier a été nommé la nomination au gouvernement. Nos reporters n'ont trouvé une once des 5 chantiers d'alias Joseph Kabila encore moins la Révolution de la Modernité auprès des habitants de Masimanimba. Mieux nos reporters ont découvert que le PA, parti de Tryphon Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" a pour siège sa résidence, qui abrite aussi une radio qui ne fonctionne que lorsqu'il est à  Masimanimba.

En arrivant à  Masimanimba en pleine route, nos reporters sont tombés sur le mausolée de Cléophas Kamitatu Massamba. L'un des pères de l'indépendance, Il fut tour à  tour ministre des Affaires étrangères, ministre de l`Agriculture, ambassadeur du Zaïre au Japon, gouverneur de la ville de Kinshasa...

Mausolée de Cléophas Kamitatu Massamba à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

Mausolée de Cléophas Kamitatu Massamba à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

Photos. Reportage de Masimanimba dans le Kwilu

Le marché de Masimanimba dans le Kwilu. Photo Réveil FM International

Le pylà´ne de la radio de Kin-Key Mulumba dans sa résidence à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

Devant la résidence de Kin-Key Mulumba à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

C'est le crabe-araignée de mer qui est le symbole du Parti pour l'action(P.A) de Kin-Key Mulumba! Attention donc aux pinces du crabe ! Photo Réveil FM International

La résidence de Kin-Key Mulumba est le siège de son parti P.A. Photo Réveil FM International

En face de la résidence de Kin-key Mulumba, le seul bà¢timent à  un étage de tout Masimanimba loué par Orange appartient au Moyibicrate de la République. Photo Réveil FM International

En face de la résidence de Kin-key Mulumba, le seul bà¢timent à  un étage de tout Masimanimba loué par Orange appartient au Moyibicrate de la République. Photo Réveil FM International

En face de la résidence de Kin-key Mulumba, le seul bà¢timent à  un étage de tout Masimanimba loué par Orange appartient au Moyibicrate de la République. Photo Réveil FM International

De qui se moque Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" ? En tout cas, les habitants de Masimanimba n'ont pas de bons de celui qui les a été imposé comme député nommé par alias Joseph Kabila par Daniel Ngoyi Mulunda,(ex-président de la CENI) interposé! Sans électricité ni eau potable, les habitants de Masimanimba sont abandonnés à  leurs propres sorts. Au marché, les mamans vendent à  même le sol, les écoles ne les sont que de nom, le stade Patrice Lumumba...L'eau c'est la vie clame t-on. Mais à  Masimanimba l'eau ne coule jamais aux robinets. Même les puits construits sont devenus de monuments qui trà´nent sans abreuver les populations. Les habitants de Masimanimba vont puiser l'eau dans la rivière Lukula !

Puits sans eau à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

Puits sans eau à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

A Masimanimba, l'eau se puise dans la rivière Lukula. Photo Réveil FM International

A Masimanimba, l'eau se puise dans la rivière Lukula. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

Le marché de Masimanimba le long de la nationale N°1. Photo Réveil FM International

A proximité du marché de Masimanimba, il y a la station des carburants Cohydro qui n'a jamais fonctionné. La dangerosité des cà¢bles électriques pendantes non loin des commerçants n'inquiète pas la conscience de Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" !

Cohydro de Masimanimba. Photo Réveil FM International

Cohydro de Masimanimba. Photo Réveil FM International

Cohydro de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La jeunesse, c'est la scolarité pour assurer l'avenir. Les écoles de Masimanimba ne les sont que de nom. Les toilettes sont à  l'image de la Révolution de la modernité.

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La salle de classe de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La salle de classe de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La salle de classe de Masimanimba. Photo Réveil FM International

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

L'école primaire de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La toilette des écoliers de Masimanimba. Photo Réveil FM International

La toilette des écoliers de Masimanimba. Photo Réveil FM International

Salles de classe en ruine. Photo Réveil FM International

Salles de classe en ruine. Photo Réveil FM International

Salles de classe en ruine. Photo Réveil FM International

Salles de classes en ruine. Photo Réveil FM International

Inspection générale Pool du secondaire Masi-Centre. Photo Réveil FM International

Inspection générale Pool du secondaire Masi-Centre. Photo Réveil FM International

ITM Mosango à  Masimanimba. Photo Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 23 novembre 2015

"Masimanimba désir": Le passeport officiel rwandais de Kin-Key Mulumba alias "Debré Mpoko"

Le passeport officiel rwandais de Kabamba Kin Key Thryphon sur le net

L'information circule sur le net. Depuis que "Debré Mpoko" alias Kin-Key Mulumba, le voleur de l'argent de la fibre optique de la République démocratique du Congo, a décidé de s'en prenne à  Freddy Mulongo de Réveil FM International et les compatriotes congolais qui luttent contre l'imposture, barbarie, crimes en RDC, la diaspora est en ébullition. On savait que Kin-Key Mulumba "Debré Mpoko" était un criminel du RCD-Goma. C'est que l'on ne savait pas est l'individu avait un passeport officiel du Rwanda. Et Kin-Key Mulumba alias "Debré Mpoko" est ministre aux relations avec le Parlement.

Le passeport officiel rwandais de Kabamba Kin Key Thryphon sur le net

On comprend que la République démocratique du Congo est sous occupation est que Kabamba Kin Key Mulumba est un imposteur !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 22 novembre 2015

RDC: Buzobérie outrancière ! Terroriste, criminel, Moyibi et Baladocrate "Debré Mpoko" Kin Key Mulumba voue aux gémonies des patriotes congolais !

Le terroriste, criminel "Debré Mpoko" Kin-Key Mulumba a publié sur le net une fameuse liste noire des congolais à  lyncher et à  abattre

Crétinisme par excellence, buzobérie outrancière, le "Criminel du RCD-Goma, Moyibi et Baladocrate sous Mobutu Sese Seko et alias Joseph Kabila, "Debré Mpoko" Kin Key Mulumba voue aux gémonies des patriotes congolais ! La peur a vraiment changé de champ ! Un terroriste- criminel qui accuse des paisibles citoyens, c'est le monde à  l'envers. Freddy Mulongo, Candide Okeke, Indongo Imbanda, Coralie Kienge, Jean Luc Kienge, Willy Ongenda, Awazi Kasele, Alex Kum, Albert Mujanyi, Salomon Valaka, Cheik Fita, Arthur Kalombo, José Yango W`esthiko, Fweley Diangitukwa, Augustin Kiassi, Kapinga Ntumba, Paly Wondo...ces compatriotes n'ont jamais été ministre dans un gouvernement en République démocratique du Congo ! Mieux ils n'ont jamais pris les armes contre le peuple congolais pour accéder à  un pouvoir. Patriotes, ces compatriotes dénoncent l'imposture, l'usurpation et l'occupation de seigneurs de guerre, arrivés au Congo de la manière dont on sait par les crimes et qui ont le toupet de vouloir s'accrocher au pouvoir malgré leur nul bilan, fraudes, corruptions, vols, enrichissement illicites... Fantomas sur le Net, Kin Key Mulumba "Debré Mpoko", ce grand "Moyibicrate" qui a privé la République démocratique du Congo de la fibre optique en empochant 8 millions sans une once des travaux n'a pas honte. Son crétinisme outrancière déborde. Kin Key Mulumba "Debré Mpoko", ce ventriote et profito-situationniste qui s`assoit sur la morale, qui réfléchit avec sa tube digestive va jusqu'à  lancer une fatwa publique contre des compatriotes. Sataniste qui ne s'habille qu'en noirs (costume et cravate), "Debré Mpoko" alias Kin Key Mulumba vient de publier une liste de compatriotes congolais

Candide Okeke, conseillère principale du président de l'Apareco Honoré Ngbanda. Photo Réveil-FM International, archives

Dr. Fweley Diangitukwa, patriote congolais de la Suisse. Photo Réveil FM International, archives

Ce n'est pas la première qu'une liste noire des patriotes résistants est publié par le régime de Kinshasa. Réveil FM International avait déjà  publié le 16 juin 2011 sous le titre" Les Congolais de l'Etranger patriotes en danger de mort, la première liste noire !" Voici la première liste noire de Congolais de l'Étranger venant du Ministère des Affaires Etrangères de la République démocratique du Congo, sortie de l'Agence Nationale des Renseignements (ANR) à  Kinshasa. Huit listes noires avaient été concoctées fichant les Résistants-Patriotes-Combattants y compris des journalistes: Roger Bongos, Freddy Mulongo, Hippolyte Kimbalanga, Baby Balukuna. Alexis Tambwe Mwamba alors Ministre des Affaires Etrangères une fois sa fameuse liste noire découvert s'était fendu d'une mise au point. Le sbire Freddy Sombo signataire de la fameuse liste noire était Conseiller chargé des Congolais de l`Etranger et Coordonnateur de la Maison des Congolais de l`Etranger.

A la suite d'une large diffusion sur le net de la liste noire contre des patriotes-résistants par "Debré Mpoko" Kin-key Mulumba, des congolais de l'étranger à  lyncher, les réactions ne se sont pas fait attendre. Nous publions d'abord les réactions de compatriotes puis la fatwa de "Debré Mpoko" Kin-Key Mulumba qui a galvaudé le terme terroriste.

Chers compatriotes Congolaises et congolais,

L'auteur de ce torchon ci-dessous, Kin-Kiey Mulumba alias Débré Mpoko a peur de ne pouvoir pas se soustraire de la justice prochainement du fait de ses crimes commis contre la Patrie du temps ou il fut membre du RCD ainsi que des actes de vol et pillages du denier public dont il est présumé coupable depuis qu'il assume les fonctions de griot de alias "Kabila". Pendant que d'aucun se demandaient sur sa personnalité, nous venons d'apprendre qu'il a violé sa grand-mère et battu sa propre mère qui l'a surpris au dessus de sa grand-mère. Envouté depuis par sa lignée maternelle biologique du fait de ce forfait, le ministre Kin Kiey Mulumba a perdu la tête. Ceci explique le fait qu'il fait Pipi dans ses habits, ce qui lui a valu d'être frappé à  Kingakati le 16 Mars 2.014 par "kabila lui-même qui agresse, depuis, physiquement ses serfs. Vous comprendrez qu'une personne qui a violé sa propre grand mère et brutalisé physiquement sa propre mère qui lui a donné la vie, ne peut que faire des cauchemars et être paranoïaque. Comment ne peut-il pas distraire l'opinion en voulant sauver ce qu'il croit-être son gilet de sauvetage? Bon samedi.

Willy Delors Ongenda

strong>Monsieur Mpoko délirerait-il...? C'est l'impression que j'ai eue, au départ, en lisant ses griffonnages ci-bas...

Sous d'autres cieux - et, surtout, là  où je vis, Mpoko serait justiciable de ce qu'il avance, sans preuves à  l'appui, pour mettre dans un sac des personnes ayant des convictions et des objectifs politiques différents, mais dont le point essentiel et commun est et reste l'inébranlable et l'irréfragable volonté de libérer notre pays, la RD Congo, de l'occupation et le peuple congolais, clochardisé à  volonté, du gouffre dans lequel il se trouve plongé du fait de ceux qui nous gouvernent par défi... M. Mpoko, essayez de vous renseigner ou de consulter les fichiers de l'agence où vous travaillez - aussi ceux datant de la 2e République -, sur la personne de Iseewanga Indongo-Imbanda qui a consacré toute sa vie pour le bien-être et le mieux-vivre des Congolaises et Congolais. Il l'a toujours fait à  visage découvert et n'a jamais fait l'apologie de la violence pour ce faire. Merci de votre sortie... Au cas où quelque m'arriverait, vous en serez tenu responsable pour avoir mis sur la place cette diffamation et cet appel au lynchage public qui se veut, volontairement, une fatwa. Le comble de l'histoire, c'est que vous n'êtes pas qualifié pour émettre une fatwa. La lutte continue...

Iseewanga Indongo-Imbanda

QUEL MÉLANGE NAUSÉABONDE QUE CELUI QUE FAIT DUJARDIN (PASCAL DEBRE MPOKO). QUEL DÉLIRE?

Mettre dans un même panier d'un cà´té Etienne Tshisekedi et de l'autre Kamerhe et G7 puis dans un autre des patriotes éprouvés comme Indongo Imbanda, Awazi Kasele, Alex Kum, Albert Mujanyi, Salomon Valaka, Fweley, Diangitukwa Arthur Kalombo, Augustin Kiassi, Kapinga Ntumba, , Jacques Lumbwele, Gabriel Maindo et mêmes des éminences grises de la défense de la Patrie comme, Cheik Fita, Freddy Mulongo, Paly Wondo et de l'autre Honore Ngbanda et sa bande c'est faire preuve d'une malhonnêteté politique incurable. Le terrorisme est une interrogation, mauvaise certes mal exprimée (frappant des innocents) mais il reste une réaction. Lorsque 10 millions d'innocents congolais sont immolés sur l'autel des intérêts des kabilistes, de leurs parrains régionaux et internationaux, ils appellent cela guerre inter-ethnique (entre une ethnie du Rwanda et une ethnie du Congo??????) mais quand une petite centaine d'innocents français tombe des mains de l'ISIS, ça s'appelle terroriste international. Non mes beaux messieurs, la vie humaine est la même, elle mérite le même respect que ça soit celle d'un congolais, d'un français, d'un japonais, d'un américain, d'un erythréen, d'un canadien. Je pleure les morts de Paris mais avec moins d`intensité que le génocide congolais. Quand a Pascal Debre Mpoko, il doit savoir que le djihad est déjà  au Congo (c'est un secret de polichinelle) mais seulement jusqu'a ce jour il sert les intérêts des protégés de Mpoko. Ce qu'il ne faut pas oublier est que nul n'a le monopole du terrorisme. La fatwa, on sait qui elle guette.

Ntumba Kabisa

à‡à  fait plaisir de voir que la peur a change de camp. Quand on n'a pas la conscience tranquille, on s'agite, les ténèbres deviennent lumière, la foret devient désert parce qu'on ne voit plus ou se cacher. Vous êtes pris a votre propre piège. Rira bien qui rira le dernier. Vous vous réveillez trop tard.

Kalombo Kabengu

LE TERRORISME FAIT DES ÉMULES AU SEIN DE LA DIASPORA CONGOLAISE-"Debré Mpoko" Kin-Key Mulumba

Après avoir longtemps fait la subversion virtuelle sur le Net, Honoré Ngbanda, Indongo Imbanda, Willy Ongenda, Awazi Kasele, Alex Kum, Albert Mujanyi et autres Freddy Mulongo, José Yango W`esthiko, Paly Wondo, Coralie Kienge, Jean Luc Kienge, etc., s`inspirent du djihadisme et s`organisent pour mener des actions terroristes en RDC. Congolais et chers compatriotes de tous bords, Tenons bon, levons-nous comme un seul homme et sauvons la patrie en danger. Que les partenaires occidentaux de la RDC soient témoins de ce qui est en train de se tramer pour prendre les dispositions qui s`imposent afin d`éviter que l`humanité soit bafouée comme ce qui vient de se passer à  Paris.

Le combat politique des compatriotes congolais de tous bords et de tous les lieux de la planète est de plusieurs formes. Chacun prétend lutter pour le bien-être de ses compatriotes et pour le développement de notre chère République Démocratique du Congo. Au fil du temps, cependant, il appert qu`une certaine catégorie de nos compatriotes parmi ceux de la diaspora est de plus en plus tentée par des méthodes violentes pour renverser le pouvoir afin de l`exercer. Nous l`avons dit et démontré plusieurs fois ici.

Le noyau dur de cette forme de combat est l`APARECO de Honoré Ngbanda Zambo Ko Atumba. Ce n`est, en effet, un secret pour personne : l`APARECO est contre toute forme de dialogue ou de négociation entre Congolais. Elle est aussi contre toute forme d`élection pouvant assurer l`alternance au pouvoir. Sans fard ni circonlocution, Honoré Ngbanda et ses fidèles prêche la lutte armée pour renverser le pouvoir à  son propre avantage. On peut comprendre cette démarche par le fait que l`APARECO s`en prend aussi systématiquement aux opposants, même les plus farouches, tels que Tshisekedi, Kamerhe et, tout récemment, ceux du G7. Tout cela pour créer le vide et être le seul à  ramasser le beefsteak éventuellement.

Aux origines de l`insurrection

On croyait que cette démarche n`était que virtuelle et qu`elle se limiterait sur le Net. Les informations récentes viennent d`en démontrer le contraire pour attester que cette logique de coup de force fait l`objet d`une organisation qui se met de plus en plus en place. Il y a quelques trois ans, plusieurs rebelles, émissaires de Ngbanda, avaient été appréhendé en pleine opération insurrectionnelle à  Kinshasa et dans certaines provinces comme l`ancienne Equateur. Certains de ces subversifs ont été récemment amnistiés par le Chef de l`Etat. D`autres, venant de l`Europe - parmi lesquels d`anciens officiers des FAZ - avaient été arrêtés en Angola par où ils comptaient pénétrer en RDC pour perpétrer leurs actions insurrectionnelles. C`est le cas du Colonel Lekumu et d`une dizaine d`autres citoyens belges (pour la plupart) d`origine congolaise. Logisticien, breveté d`état-major (BEM), le colonel Kadate Lekumu, citoyen belge d`origine congolaise, avait été arrêté le 22 novembre 2012 dans l`enclave du Cabinda en Angola. Douze autres personnes d`origines congolaises avaient également été arrêtées dans le même dossier pour des activités subversives qui avaient pris forme avec le `` Traité de Nice » que l`APARECO avait bel et bien signé avant que Ngbanda ne s`en retire. C`était trop tard, puisque les partenaires des Congolais signataires de ce traité avaient déjà  engagé des mercenaires pour aider la branche armée des Congolais sociétaires de ce traité à  mener des actions subversives en RDC.

De l`insurrection au terrorisme

Ce rappel historique nous permet d`en arriver au présent pour dévoiler ici la nouvelle dimension du combat de certains de nos compatriotes de la diaspora. Cette fois-ci, en effet et de sources digne de foi, ces compatriotes égarés s`inspirent de plus en plus des méthodes terroristes pour mener à  bien leur insurrection. La montée de l`islamisme les a tellement inspiré que d`une idée, ils passent désormais à  l`action. Le mode opératoire est pratiquement le même. La plupart de nos `` djihadistes » sont des Congolais naturalisés belges, français, allemands ou britanniques. Leur engagement dans ces menées terroristes se base sur leurs couvertures de nationalités dans l`espoir, en cas de leur arrestation, d`être réclamés par leurs pays de la nouvelle nationalité.

Comme dans toute organisation terroriste, ce groupe d`anciens Congolais est composé de deux structures essentielles : une branche armée et une branche politique composée d`anciens mobutistes dont la plupart écument les forums de débat sur Internet. Dans ces débats d`ailleurs, certains de ces terroristes évoquent très souvent la méthode violente pour renverser le pouvoir actuel en RDC. La répartition des tà¢ches est telle que la plupart de ce groupe de terroristes interviennent, pour la communication, dans les forums de débat pour travailler le mental des Congolais afin de les mobiliser à  leur cause en diabolisant ceux qu`ils veulent renverser. C`est ainsi que les lecteurs trouveront, sur la liste ci-dessous, les noms de la plupart de ces personnes dont certains se font passer pour des journalistes alors que leurs publications attestent d`un autre statut.

Nous adressons cette information à  tous nos compatriotes pour que, tous ensembles, nous nous levions contre le terrorisme naissant qui ne viendrait que pour faire verser de nouveau le sang des Congolais, les vrais. Pour ce faire, nous demandons à  tous nos compatriotes d`interpeller et de tenir à  l`œ“il les personnes ci-après :

- Honoré Ngbanda

- Indongo Imbanda

- Willy Ongenda

- Awazi Kasele

- Alex Kum

- Albert Mujanyi

- Salomon Valaka

- Freddy Mulongo

- Arthur Kalombo

- Cheik Fita

- José Yango W`esthiko

- Candide Okeke

- Fweley Diangitukwa

- Augustin Kiassi

- Kapinga Ntumba

- Paly Wondo

- Shungu Tundanonga Dikunda

- Jacques Lumbwele

- Gabriel Maindo

Tenons bon, levons-nous comme un seul homme et sauvons la patrie en danger. Que les partenaires occidentaux de la RDC soient témoins de ce qui est en train de se tramer pour prendre les dispositions qui s`imposent afin d`éviter que l`humanité soit bafouée comme ce qui vient de se passer à  Paris.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 14 août 2015

Vampiro-Mobutistes: Dominique Sakombi "Buka Lokuta" était le créateur des dieux, Tryphon Kin Key Mulumba un fayot aplaventriste, un mangeriste opportuniste

Le ventripotent opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba "Asila Soni"

L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime usurpateur de Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à  faire croire aux Zaïrois que nous étions que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Cela a durant 32 ans de dictature mobutienne. Le ventripotent Kin Key Mulumba fait encore très fort. En l'écoutant sur TV5 Monde, nous pouvions fermer les yeux et remplacer le nom d'alias Joseph Kabila par celui de Mobutu, c'était pareil. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni". Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Alias "Joseph Kabila ne s'appartient pas (...) Nous devons faire l'économie de la contestation électorale..."Avec le corrompu Tryphon Kin Key Mulumba, c'est toujours du réchauffé ! Ce type de langage le ressortissant de Masimanimba dans le Bandundu l'avait tenu vers la fin du règne du Maréchal Mobutu. Tryphon Kin Key, le dernier ministre de l'information de Mobutu lorsqu'il avait détalé en 1997 en traversant le fleuve congo à  pieds, il avait même oublié de dire au revoir au Maréchal. Aujourd'hui, l'aplaventriste opportuniste récidive avec alias Joseph Kabila. Ignore-t-il que les mêmes causes produisent les mêmes effets?

Si Tryphon Kin Key Mulumba "Asila Soni" a créé "Kabila Désir" pour soutirer de l'argent à  celui qui règne par défi sur le trà´ne de la République démocratique du Congo, a-t-il eu l'outrecuidance de poser la question aux Congolais sur le glissement du régime d'alias Joseph Kabila ? Comment Kin Key Mulumba ne peut-il pas comprendre que dans un pays l'alternance politique est essentielle ? N'est-ce pas dangereux dans un pays de se prendre pour le seul indispensable ? Qui a dit au vampire mobutiste que le peuple congolais veut qu'alias Joseph Kabila puisse rempiler après ses deux mandats chaotiques en 2016 ? Tryphon Kin Key Mulumba continue-t-il à  fumer la moquette pour sortir des niaiseries pareilles ? Alias Joseph Kabila doit respecter la Constitution ! Il doit partir et dégager. Le Congo ne lui appartient pas ni à  son fayot d'opportuniste: Kin Key Mulumba.

Lire la suite...

Partager sur : Partager