Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Musée jacques Chirac

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 22 novembre 2018

Les "Cadeaux du Président": Musée Jacques Chirac à  Sarran !

Freddy Mulongo et Madame Michèle Périssère, conservatrice en chef du musée du président Jacques Chirac. Photo Réveil FM International

Situé entre les villes d'Égletons et de Corrèze, au sud-est du massif des Monédières, Sarran comporte deux vallées principales : celles de la Corrèze et de la Montane.

La commune de 300 habitants s'étend sur 2 600 ha avec un taux de boisement de 50 % et une altitude de 500 à  800 mètres. Son point culminant est le Puy de Sarran (819 mètres). Le musée du président Jacques Chirac a ouvert ses portes le 17 décembre 2000. Il se fonde sur la collection de cadeaux que le chef de l'Etat français a reçus dans l'exercice de ses fonctions et qu'il a offerts au conseil général de la Corrèze.

Le musée du président Jacques Chirac est un musée consacré à  l'histoire de notre temps, en s'appuyant sur ses collections, mais aussi en les replaçant dans un contexte plus large par le biais des expositions temporaires. Celles-ci permettent un développement et une mise en valeur des thématiques générales du musée que sont la fonction de président de la République, les déplacements présidentiels, la diplomatie et le protocole dans les relations internationales...

Un chef d'Etat reçoit de nombreux cadeaux dans l'exercice de ses fonctions: des objets protocolaires et rares,provenant du monde entier, offerts à  l'occasion de rencontres avec d'autres chefs d'Etat ou de gouvernement, mais aussi par des élus, des représentants de corps constitués. Ouvert il y a 10 ans, la fréquentation du musée Jacques Chirac a décliné d`année en année. La chambre régionale des comptes du Limousin vient » d`épingler » cet établissement. 200 000 euros de recettes contre 1,7 million de dépenses. Hum,hum…

5000 objets dont 2000 livres : des bibelots, vases et autres œ“uvres d`art… le musée Jacques Chirac possède tous les cadeaux offerts au président lors de ses déplacements en France ou à  l`étranger. Un rapport, établi depuis Octobre 2010, révèle que ce musée coà»te à  chaque contribuable du Limousin, la `` modique » somme de 30 euros par visiteur !

La fréquentation du musée a baissé constamment de l'ouverture en 2001 à  2006, année où elle s'est élevée à  28.500 personnes, avant de remonter à  46.953 entrées en 2009 et 62.000 en 2010, soit 185 visiteurs par jour d'ouverture cette année, grà¢ce à  des expositions temporaires.

Construit pour 7,1 millions d'euros de fonds publics, le musée a été agrandi entre 2004 et 2006 pour plus de 9,5 millions d'euros, un coà»t très supérieur aux prévisions initiales. Il a employé jusqu'à  13 personnes, effectif ramené par la nouvelle majorité socialiste régionale à  10 en 2009. La masse salariale est supérieure à  400.000 euros par an et le coà»t de la maintenance du bà¢timent s'élève à  488.000 euros par an.

Le restaurant du site a déjà  coà»té depuis son ouverture 270.000 euros aux contribuables, précise la chambre des comptes régionale, puisque la convention déléguant à  une société privée sa gestion prévoyait une prise en charge des pertes à  hauteur de 80% au départ, et à  45% après cinq ans en 2008. Une nouvelle convention signée pour la période 2008-2013 prévoit que les fonds publics seront toujours mobilisés jusqu'à  un euro par convive.

Voici un aperçu de quelques objets qu'on retrouve au musée Jacques Chirac:

L`ensemble architectural est constitué de plusieurs bà¢timents. D`abord, le bà¢timent initial composé de deux blocs reliés : c`est l`espace des expositions, qui se prolonge en sous-sol sous une esplanade.

Ensuite, un autre bà¢timent aux volumes semblables est réservé à  l`administration. Enfin, un petit bà¢timent à  étages abrite la bibliothèque du musée. Il s'agit d'un site moderne, bien inséré dans son environnement : l`ensemble architectural (en longueur et en sous-sol) reste assez discret, inscrit dans un espace paysager, respectant les volumes et les matériaux traditionnels de la région. Le visiteur accède au musée par une vaste esplanade depuis laquelle on peut admirer une vue globale du parc. Ce premier contact inscrit la structure dans la campagne corrézienne, ici quelque peu idéalisée.

La collection permanente La collection permanente (environ 200 objets) occupe un tiers de la surface totale des zones d`exposition. Un grand mur permet de situer sur une mappemonde les visites d`État effectuées par Jacques Chirac depuis 1995, ainsi que les chefs d'État qu'il a reçus pendant la même période.

L`aire d`exposition consacrée à  l`Afrique se compose d`objets cultuels, religieux ou symboliques essentiellement issus d`Afrique noire (tels que des masques de cérémonie, des petites sculptures, des meubles d`apparat).

La zone Amérique rassemble les rares pièces anciennes du musée (objets précolombiens) et des pièces contemporaines, voire triviales (santiags de cow-boy). L`aire de l`Océanie présente des objets divers (huile sur toile, objets tribaux). L`espace consacré à  l`Asie présente de nombreux objets issus des traditions et de l`art de vivre asiatiques (la calligraphie, la cérémonie du thé, le sumo).

Enfin, la visite se termine par la zone Moyen-Orient où sont exposées antiquités et pièces de joaillerie. La réserve ouverte au public La réserve ouverte au public est une particularité intéressante du musée puisqu`elle est en accès libre, chose assez rare.

Elle est également vaste (500 m2) et bien pourvue (environ 2 000 objets). "à€ la manière d`une galerie d`étude", les objets sont regroupés par typologie de conservation (types de matériaux, taille des objets) et par ensembles thématiques (dans le sens de la visite ; mobilier et grand format, médailles, histoire naturelle, métal, bois tissus cuir, plastique, formats plats, verre et cristal, céramique, bijoux et objets précieux, textiles et cuir, objets de bureau, clés de ville et de pays, livres et arts graphiques, tapis).

Lire la suite...

Partager sur : Partager