Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Mushobekwa

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 27 février 2018

Conseil des droits de l'homme: Marie-Ange Mushobekwa et son discours alambiqué et tarabiscoté !

Marie-Ange Mushobekwa a embouché la Vuvuzéla de Lambert Mende au Conseil des droits humains

La déclaration du Haut-Commissaire de l`ONU aux droits de l`homme, Zeid Ra`ad Al Hussein, à  l'ouverture du 37è Conseil des droits de l'homme à  Genève, comme un tonnerre continue à  faire des étincelles. Sans ambages il a dénoncé des `` abattoirs d`êtres humains » en République démocratique du Congo, en Syrie, au Burundi, au Yémen et en Birmanie. C'était hier lundi 26 février 2018 !

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, le Néron de Kingakati

Depuis un temps, les langues se délient pour décrier ce qui se passe au pays de Lumumba: La RDC, prison à  ciel ouvert; la RDC, le goulag tropical; la RDC, capitale mondiale du viol...les tortionnaires sont ceux qui profitent de leurs pouvoirs pour commettre des bavures sur des citoyens sans défense. Le mardi, à  15h30 dans la salle du Conseil, Marie-Ange Mushobekwa, la fameuse ministre des "Droits humains" de la République démocratique du Congo, a pris la parole, avec sa devise qui lui colle à  ses mocassins:"Mentez, mentez, mentez au Conseil pour protéger le régime qui opprime en toute impunité et tranquillité !". 17 ans d'incompétence, de corruption généralisée, de népotisme, incapacité à  sortir le pays de la pauvreté...

Des mercenaires et sbires pro-Alias Joseph Kabila en pleine action

Oh mon Dieu ! Elle a administré une cà¢linothérapie aux membres et délégués au Conseil. Dans une platitude de discours, on apprend qu'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, le tyran de Kingakati est défenseur des droits de humains. L'assassin de Floribert Chebeya, Fidèle Bazana, Armand Tungulu...est défenseur des droits de l'homme ? Le barbare et criminel des Bundu dia Kongo, du Colonel Mamadou Ndala, de l'aspirante Thérèse Déchade Kapangala, Rossy Mukendi sans oublier ceux inconnus qui meurent tous les jours dans l`indifférence et l'anonymat. Sans honte, Marie-Ange Mushobekwa ajoute une louche:"sinon ce ministère n'existerait pas" ! La Corée du Nord est une République populaire et démocratique, l'est-elle pour autant ? En RDC, on zigouille en toute impunité et le ministère des droits humains n'est là  que pour faire valoir ce gouvernement d'imposture, d'occupation et de prédation.

RDC, élections 2018 ?

Après deux hold-up électoraux, de l'élection Louis Michel 2006 et de novembre 2011, qui ont maintenu une dictature sanguinaire et féroce en République démocratique du Congo. Pour Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, le Grand Congo est son butin de guerre ! Alors qu'aucune institution républicaine n'est légitime, toutes sont illégitimes et hors mandats: le président, les sénateurs, députés, gouverneurs provinciaux...sont tous des illégitimes et illégaux. Ils dirigent par défi avec les mercenaires et forces de sécurité. Comme si les 17 ans d'occupation, de prédation et d'imposture ne suffisent pas, Marie-Ange Mushobekwa parle des élections qui auront lieu le 23 décembre prochain. Pourquoi Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale n'a jamais déclaré qu'il ne serait pas candidat ? Dans un pays sans électricité, pourquoi Corneille Nangaa, le Marini Boy et président de la CENI, veut imposer les machines à  voter aux Congolais ? Les pays développés et démocratiques refusent d'utiliser des machines à  voter.

Police Nationale Congolaise ou police politique pro-Alias Joseph Kabila ?

Dans une rhétorique Kagamo-Kagamiste, où les victimes sont des fauteurs de trouble, Marie-Ange Mushobekwa associe des prêtes catholiques aux "Kulunas" et chute dans son discours en apostrophant le Haut-Commissaire: "Comment faire ? Dites-nous franchement comment faire ? Qu'un seul pays du monde qui a déjà  autorisé, des marches avec 167 points de départ, sans itinéraire précis et clairement tracé, et qui les a parfaitement encadrées, nous dise comment faire ! Comment faire Monsieur le Haut-Commissaire ? Dites-nous..."

Un régime totalitaire incapable de sécuriser ses citoyens, incapable de sécuriser les marches pacifiques de 167 paroisses de Kinshasa, une ville de plus de 10 millions d'habitants. Comment ce gouvernement des illégitimes fait-il Comment ce même pour gouverner 80 millions des Congolais à  travers 2345 millions km² ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 15 mars 2017

RDC: Marie-Ange Mushobekwa, "Menteuse" devant le Conseil des droits de l'homme !

République bananière qui foule aux pieds les droits élementaires des citoyens, la RDC est un Etat-Croupion en matière du respect des droits humains! Marie-Ange Mushobekwa a-t-elle fumé la moquette pour débiter des mensonges éhontées sur les droits de l'homme rdciens à  la 34è session du Conseil des droits de l'homme à  Genève, le 2 mars dernier. La veuve Likulia a-t-elle cru que ses bobards, devant l'illustre assemblée du Conseil des droits de l'homme, rehaussaient la RDC ? Que du pipeau à  la tribune des droits de l'homme.

La fameuse ministre des droits humains, du gouvernement éphèmere de Samy Badibanga nommé une heure avant la fin effective du second mandat usurpé par Alias Jo Ka, a enfariné les membres du Conseil des droits avec un discours alambiqué.

Tout congolais sait que les droits de l'homme sont bafoués en République démocratique du Congo. Seuls les apparatchicks et membres du MP-Pprd-Parti-Etat, criminels, soudards, tortionnaires, pillards bénéficient des droits au Congo-Kinshasa, pas les citoyens lambda.

Nulle part, Marie-Ange Mushobekwa ne parle de la fin de mandat constitutionnel d'Hippolyte Kanambe Kazembere alias Joseph Kabila depuis le 19 décembre 2016 !

Pas un mot sur le charnier de Maluku!

Pas un mot sur les odieuses tueries à  Beni dans le Nord-Kivu ! Pas un mot sur le massacre des jeunes manifestants de septembre et décembre 2016 par la soldatesque qui a tiré à  l'arme réelle sur des jeunes aux mains nues.

Pas un mot sur des déplacements de populations congolaises devenues réfugiés dans leur propre pays à  cause des rébellions factices fabriquées par le régime d'usurpation et imposture de Kinshasa pour justifier ses répressions.

Pas un mot sur les viols massifs utilisés comme arme de guerre sur des femmes congolaises dont le Dr. Denis Mukwegue et son équipe réparent. Pas un mot sur les assassinats de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana dont l'enquête promise par la RDC n'a jamais abouti. Et c'est le Sénégal qui tente de faire aboutir ce dossier avec l'inculpation du policier Paul Mwilambwé.

La policarde Marie-Ange Mushobekwa s'est bien foutue de la guele des congolais et des experts de l'ONU.

Pour Marie-Ange Mushobekwa, qui change les louanges d'Alias Joseph Kabila à  la tribune du Conseil des droits de l'homme à  Genève, il n'y a rien à  voir en RDC, circulez !

Victimes de massacres: les Bundu Dia Kongo de Mwanda Ne Nsemi, comme ceux de Kamuena Nsapu dans le Kasaï-Central sont des terroristes !

En mettant une bonne femme au ministère des droits humains, Alias Joseph Kabila n'a voulu qu'enfumer les partenaires de la RDC. Marie-Ange Mushobekwa est le petit couteau de l'imposture et des crimes contre l'humanité qui se vivent au Congo-Kinshasa, qui n'est démocratique que de nom. Parler de la RDC, comme un pays post-conflit pour justifier les atteintes massives des droits de l'homme, est une méprise !

Lire la suite...

Partager sur : Partager