Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Mythomane

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 30 septembre 2022

BenaMpuka : SAMBA OLONGA : TONY CASIUS ALIAS BOLAMBA, ARSÈNE LUPIN, GENTLEMAN CAMBRIOLEUR DE L'ÉQUATEUR !

BenaMpuka : SAMBA OLONGA : TONY CASIUS ALIAS BOLAMBA, ARSÈNE LUPIN, GENTLEMAN CAMBRIOLEUR DE L'ÉQUATEUR !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1664532017984.jpg, sept. 2022

Né en 1974, année du combat de boxe qu'on qualifia à l'époque du "Siècle" entre Casius Clay Muhammad Ali qui mit George Foreman K.O au 8ème round au stade du 20 mai à Kinshasa... Tony Casius Alias Bolamba avait cru porter des gants de cuir, gesticuler sur le ring et posséder la force de son homonyme Cassius Clay Muhammad Ali pour mettre K.O les députés provinciaux de l’Equateur, c'est lui qui a été défenestré dès le 1 round !

Tony Casius Alias Bolamba a eu droit aux "Mangenda" et "Bibotu" des députés provinciaux qui l'ont assommé. Il ne s'en remettra jamais. AKOMA BILOBA LOBA : "MOI, ANCIEN GOUVERNEUR DE L'ÉQUATEUR". À MOURIR DE RIRE, GOUVERNEUR SANS BILAN. 

Dommage que le chétif petit bonhomme, Mythomane, Arrogant, Mégalomane, Tony Casius Alias Bolamba, ancien agent de sécurité à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, pègre de la diaspourrie, devenu gouverneur de l'Equateur par la magie de ses aînés qui l’avaient soutenu et sur qui il avait crachés plus tard, avait démontré moins de biceps pour résister aux coups lui administrés depuis un certain temps par les représentants du peuple équatorien.

Incompétence notoire mais veinard, Tony Casius Alias Bolamba trop imbu de lui-même et extrêmement prétentieux avait démontré ses limites dans la gestion de la chose publique. Mégestion, mauvaise gouvernance, conflits envers et contre tous avaient émaillé sa calamiteuse gestion à la tête de la province de l'Equateur.

Pour rappel, le député provincial Rossard Baende avait obtenu la déchéance de Tony Casius Alias Bolamba, gouverneur de l’Equateur.

Il avait adressé une motion de défiance contre Tony Cassius Alias Bolamba. Cet acte initié conformément aux articles 198 de la Constitution, 23 de la Loi 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces ainsi que 176 et 178 du Règlement intérieur, a été transmis le 18 octobre 2016 au Bureau de l’Assemblée provinciale de l’Equateur.

Le député Rossard Baende avait retenu  5 griefs à charge du gouverneur Tony Cassius Alias Bolamba:

1. Avoir posé des actes de mégestion et troublé l’ordre public le 22 octobre 2016, jour de la plénière prévue pour la reprise des mandats parlementaires des députés qui étaient membres de l’Exécutif provincial de l’Equateur.

2. Avoir molesté le détenteur de l’action publique de l’Etat en province, notamment le Procureur Général, chose jamais observée dans l’Histoire de la RD-Congo.

3. Recel de personne recherchée par la Justice, notamment l’agent payeur Alpha.

4. Avoir livré un spectacle indigne devant ses administrés à l’aéroport de Mbandaka dans une tentative lamentable de faire fuir une personne recherchée par la Justice.

5. S’être livré dans une altercation publique avec les membres du Comité provincial de sécurité à l’aéroport de Mbandaka alors que ceux-ci étaient dans la régularité de leurs services.

Les députés provinciaux de l'Equateur avaient fait tomber Arsène Lupin, Tony Casius Alias Bolamba le mercredi 7 septembre 2017 !  Cette date correspondait  avec le 20ème anniversaire de la mort du Maréchal Mobutu Sese Seko.

Le pauvre petit Tony Casius Alias Bolamba, individu sans cœur ni état d'âme dont le père de triste mémoire, agent de sécurité de Mobutu qui avait fait tuer des étudiants de l'Institut Supérieur de Commerce (ISC)! Le caillouteux diasa-diasa aurait dû rester à Évry plutôt que de s'hasarder en politique.

Tony Casius Alias Bolamba n'a aucun lien de parenté avec le brillant poète Antoine Bolamba, d'heureuse mémoire. 

Elu gouverneur de l'Équateur avec 17 voix sur 23 contre son adversaire potentiel Jean-Claude Baende,  Tony Cassius Alias Bolamba avait été défenestré à l’unanimité par 21 députés siégeant à la plénière consacrée à l’examen et au vote de la motion de censure contre son gouvernement.

 Il pris ses fonctions le 26 avril 2016, Tony Casius Alias Bolamba n'aura régné que une année et trois mois.

Règne tumultueux. Sa Mythomanie, Mégalomanie et son Arrogance l'ont grillé à vie.

Ces trois défauts le caractérisant, l’ont poussé à manquer même du respect de la considération envers ses parrains.

Gérant la province de l'Equateur comme sa propre boutique, son ligablo et selon ses humeurs, Tony Casius Alias Bolamba a eu des conflits avec presque tout le monde dans sa propre province : ses collaborateurs directs, les politiciens, la société civile, les journalistes…

En l’espace de trois mois, sept ministres avaient démissionné du gouvernement provincial de l’Equateur. Ils reprochaient au gouverneur Tony Casius Alias Bolamba la mauvaise gouvernance, la confiscation de leurs prérogatives et le manque de collaboration.

L'histoire retiendra que les députés provinciaux de l'Équateur avaient mis K.O le fameux Tony Casius Alias Bolamba. Le gueulard était devenu tout d'un coup muet.

La question vaut son pésant d'or, si Arsène Lupin avait si bien géré la province de l'Equateur pourquoi a-t-il été éjecté du fauteuil du gouverneur ?

Le Mythomane Tony Casius Alias Bolamba ignore encore aujourd'hui le devoir de "REDEVABILITÉ envers les Équatoriens par ricochet au peuple KONGO.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 26 septembre 2022

BenaMpuka: PROVINCE DE L'ÉQUATEUR : MÉGALOMANE, ARROGANT, FARFELU ET MYTHOMANE, TONY CASIUS BOLAMBA AVAIT UN SALAIRE DE 10.000 DOLLARS ET SES MINISTRES 700 DOLLARS SANS FICHE DE PAIE !

BenaMpuka: PROVINCE DE L'ÉQUATEUR : MÉGALOMANE, ARROGANT, FARFELU ET MYTHOMANE, TONY CASIUS BOLAMBA AVAIT UN SALAIRE DE 10.000 DOLLARS ET SES MINISTRES 700 DOLLARS SANS FICHE DE PAIE !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1664179820454.jpg, sept. 2022

Journaliste engagé, libre et indépendant. Nous n'avons pas un fil attaché à la main !

Notre roquet qui aime mordre le mollet des imposteurs-usurpateurs, Fakwa, Checkuleurs, Frappeurs, Ballados... Sa patte n'est pas attachée non plus à un fil.

FB_IMG_1664179824742.jpg, sept. 2022

Tony Casius Bolamba est le dernier à avoir dirigé la grande province de l'Équateur. Il touchait 10.000 dollars par mois, tandis que ses 12 ministres provinciaux avaient un salaire modique de 7.00 dollars, sans fiche de paie. Ils étaient payés par le comptable du gouvernorat.

Sa gestion financière est décriée. Tony Casius Bolamba est maintes fois accusé de détournement des deniers publics. Il se serait tapé en peu de temps des appartements dans la Cité Oasis à Kinshasa. On lui impute la fermeture de la Bralima et l’obscurité à Mbandaka. Tony Casius Bolamba n'a jamais payé ses factures de l'éclairage public par panneaux solaires à Mbandaka, de la société SCI CRÉATIVE SOLUTIONS, comme Réveil FM International l'a révélé. Et l'individu Bolamba a beaucoup de dossiers sales au Parquet Général de la République…que la résistance patriotique KONGO compte dépoussiérer à la Libération. 

FB_IMG_1664179833751.jpg, sept. 2022

Arrogant, mégalomane, farfelu et Fakwa, Tony Casius Bolamba se comportait en gangster à l'Équateur.

Face à Jean-Claude Baende que la Majorité présidentielle tenait coûte que coûte retourner à la tête de la province, lui qui était limogé peu avant par Alias Kabila, les notables Équatoriens espéraient que Tony Casius Bolamba était le moindre mal.  S'était mal connaître le farfelu diasa-diasa.

FB_IMG_1664179837248.jpg, sept. 2022

Toutes les batteries ont été mises en marche pour empêcher l’élection de Baende. Les artisans de ce combat étaient les députés nationaux Henri-Thomas Lokondo et Bolenge Boponde, tous de la Majorité présidentielle, qui avaient juré : n’importe qui à la tête de l’Equateur, même un fou, sauf Baende. Voilà comment Tony Casius Bolamba a pris la commande de la province de l’Equateur, porté à bras-le-corps par ces deux notables.

"N’importe qui, même un fou" , Tony Casius Bolamba l’a démontré peu de temps seulement. Arrogant et mégalomane, la cohabitation avec ses ministres est malsaine. Plus de la moitié de son gouvernement démissionne en cascade. Ecart de langage même envers les parrains qui l’ont soutenu pour remporter la province de l'Équateur sur Jean-Claude Baende. 

Invité à Kinshasa depuis plus de deux mois, Tony Bolamba s’était vu empêcher de regagner sa province de l'Équateur. L'ordre émanait du VPM de  l’intérieur. Se voyant coincé par Emmanuel Shadary, le gouverneur Tony Bolamba de l'Équateur s'était  rapproché du directeur de cabinet d'Alias Kabila, Néhémie Mwilanya, à qui il avait fait très allégeance. Il lui versait fréquemment des « dîmes » pour bénéficier de sa protection. Et c'est Néhémie Mwilanya qu’émanait l’autorisation à Tony Bolamba de rentrer à Mbandaka ! 

Le vendredi 4 aout 2017,  très tôt matin, des manifestations ont été organisées à travers la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur. C’est l’initiative de la société civile appuyée par certains partis politiques, toutes tendances confondues. Les manifestants avaient brulé des pneus dans plusieurs carrefours, notamment aux croisements des avenues Munzi-Yasanyama et Mobutu-Révolution à Mbandaka I, Mobutu-Lumumba au quartier Air-Congo, Yasanyama-Itela à Mbandaka II et Motomba-Bonsomi au quartier Bongondjo.

Expression de leur désapprobation au retour annoncé le samedi 5 août 2017 du fameux Gouverneur de province Tony Casius Bolamba. Ce dernier séjournait à Kinshasa depuis deux mois. Pour se faire, le patron de la mauvaise gouvernance à l'Équateur était  perçu dans les terrasses de Kapela à Yolo où il se pavanait…Bon client pour les tenanciers de bar et les vendeuses de "Maboke Ya Ngulu".

Les calicots de la société civile aux marchés Lomata et de Mbandaka II donnaient un message sans équivoque : « On ne veut plus de Tony Bolamba comme gouverneur à l’Equateur ». Même les partis ADH de Jean-Claude Baende et UCL de Henri-Thomas Lokondo, pourtant ennemis, s'étaient coalisés pour la cause.

Les députés provinciaux de l’Equateur ont voté à l’unanimité jeudi 7 septembre  la motion de censure contre le gouvernement provincial dirigé par Tony Cassius Bolamba. Le vote s’est déroulé en l’absence du chef de l’exécutif provincial à l’hémicycle. L’assemblée provinciale affirme pourtant lui avoir déposé l’invitation depuis vendredi 1er septembre 2017.

Après la présentation de cette motion de censure par le député Willy Bokonga, vice-président de l'assemblée, tous les 21 députés provinciaux présents dans la salle ont approuvé la déchéance du gouvernement provincial.

 Les députés provinciaux affirment que par le vote de cette motion, ils ont fait la volonté du peuple qui les accusait de « fermer les yeux devant la mauvaise gouvernance de l'équipe de Tony Bolamba.»

L’initiateur de la motion accuse le gouvernement provincial de mauvaise gestion, d'incapacité de lutter contre l'insécurité, de mauvaise gouvernance marquée par l'opacité dans la gestion des deniers publics et par le détournement des fonds de rétrocession destinés aux entités décentralisées. 

Déjà au mois de novembre de l’année 2016, un groupe de députés provinciaux accusaient le gouverneur Tony Casius Bolamba d’enrichissement illicite avec des fonds destinés à la province et de «neutralisation des services de sécurité, dont il refusait toute collaboration».

Aujourd'hui, notre Mythomane nationale, Tony Casius Bolamba s'autorise à devenir donneur des leçons, lui qui a été chassé pour mauvaise gouvernance de l'Équateur.

Tony Casius Bolamba devrait se faire oublier. Il a déjà montré de quoi il est capable dans la gestion de la chose publique.

Demain, au KONGO DIA NTONTILA plus de place pour des individus nombrilistes comme le mafieux Tony Casius Bolamba qui trouvait normal de se taper un salaire de 10.000 dollars alors que ses ministres provinciaux n'avaient que 700 dollars sans fiche de paie.

Individu sans cœur, qui agit sans état d'âme, Tony Casius Bolamba fait partie de la diaspourrie, des FAKWA, Frappeurs, Checkuleurs et Ballados qui écument cette diaspora pillarde du KONGO. Elle va au pays pour s'enrichir sur le dos des paisibles citoyens au lieu de servir et participer au développement.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 23 septembre 2022

BenaMpuka : INSOLVABILITÉ DE TONY CASIUS BOLAMBA DANS LE DOSSIER ÉCLAIRAGE PUBLIC DE MBANDAKA !

BenaMpuka : INSOLVABILITÉ DE TONY CASIUS BOLAMBA DANS LE DOSSIER ÉCLAIRAGE PUBLIC DE MBANDAKA !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663958895715.jpg, sept. 2022

Mythomane, iInsolvable et enfarineur, Tony Casius Bolamba est un canailleur sans état d'âme !

L'électrification de Mbandaka aurait dû être un projet phare du gouvernorat de Tony Casius Bolamba. 198.360 dollars pour électrifier la province de l'Equateur.

FB_IMG_1663958900216.jpg, sept. 2022

FB_IMG_1663958906058.jpg, sept. 2022

Les 100 jours de Bolamba au gouvernorat de l'Equateur devraient se marquer par l'électricité publique de Mbandaka. L'incompétent prétentieux a loupé la cloche.

FB_IMG_1663958910247.jpg, sept. 2022

Tony Casius Bolamba n'a jamais respecté ni sa parole ni sa signature.

FB_IMG_1663958953083.jpg, sept. 2022

Le fameux gouverneur de l'Equateur, Tony Casius Bolamba prend mauvais plaisir de se justifier que face à l'austérité, des élèves et  enfants avaient  repris le chemin de l'école. Il ne parle jamais des agents de l'état employés et impayés dans l'administration provinciale.  Leur précarité s'est encore dégradée sous la calamiteuse de Tony Casius Bolamba. 

FB_IMG_1663958957372.jpg, sept. 2022

Les Èquatoriens n'ont ni  l'eau potable ni  l'électricité publique. La pénurie est atavique.

FB_IMG_1663958962641.jpg, sept. 2022

Bolamba qui dans son gouvernement sur les 12 ministres 4 d'entre eux venaient de l'Europe et voulaient participer au développement de l'Equateur, ils ont leurs rêves brisés par un gouverneur autosuffisant et nombriliste.

FB_IMG_1663958966643.jpg, sept. 2022

C'est toujours à un organe de contrôle indépendant qui doit confirmer ou infirmer que Tony Casius Bolamba a réellement mis fin aux détournements dans l'Équateur. Ce n'est pas à Tony Bolamba lui-même de clamer ses mérites ! 

L'insolvabilité du gouverneur de l'Equateur, Tony Casius Bolamba a été débattu à plusieurs reprises lors de conseils des ministres.

Dans la lettre du 4 octobre 2017, la présidence de la République donnait des injonctions au fameux gouverneur de l'Equateur, Tony Casius Bolamba, d'honorer ses factures à la société SCI CRÉATIVE SOLUTIONS.

Les correspondances du SCI CRÉATIVE SOLUTIONS avec le Ministère du Budget témoignent de la volonté de la société implantatrice des panneaux solaires à Mbandaka, de recouvrer ses droits.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BenaMpuka : DÉVOIR DE "REDEVABILITÉ" AU PEUPLE, TONY CASIUS BOLAMBA, UN DÉSESPÉRÉ MYTHOMANE !

BenaMpuka : DÉVOIR DE "REDEVABILITÉ" AU PEUPLE, TONY CASIUS BOLAMBA, UN DÉSESPÉRÉ MYTHOMANE !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663912121874.jpg, sept. 2022

PHOTO 1. TONY CASIUS BOLAMBA (CHEMISE BLANCHE) GOUVERNEUR DE L'EQUATEUR SOUS LA PAILLOTE EN SÉANCE DE TRAVAIL AVEC LES INGÉNIEURS DE  SCI CREATIVE SOLUTIONS. 

 Tony Casius Bolamba fait partie de la diaspourrie ! La diaspora des Angwalima, Fakwa, Checkuleurs, Frappeurs et Ballados qui écument la classe politique médiocre au KONGO. Des politicailleurs Profito-situationnistes sans état d'âme.

Pour impressionner ses collaborateurs et administrés, le petit diasa-diasa de Tony Casius Bolamba se faisait appeler au téléphone, après conversation il déclarait : C'était Barack Obama, le président des États-Unis ou encore le Vatican ! 

FB_IMG_1663912126442.jpg, sept. 2022

PHOTO 2. TONY CASIUS BOLAMBA (SHORT BLEU), GOUVERNEUR DE L'EQUATEUR EN ÉVALUATION DES TRAVAUX SUR TERRAIN.

Si Tony Casius Bolamba n'avait pas été le prétentieux gouverneur de la grande province de l'Équateur, jamais Réveil FM International ne perdrait son temps à parler de cet individu.

FB_IMG_1663912133244.jpg, sept. 2022

Quel est le bilan de Tony Casius Bolamba à la tête de la grande province de l'Équateur, pleine des ressources mais  considérée comme la moins développée du KONGO ? 

FB_IMG_1663912136611.jpg, sept. 2022

Donner des leçons à d'autres sans être exemplaire pour la même matière, n'est-ce pas du pipeau ? Tony Casius Bolamba est un individu qui a échoué sur toutes les lignes dans sa gouvernance de l'Équateur. Il veut exister virtuellement !

FB_IMG_1663912139553.jpg, sept. 2022

Le bilan politique de Tony Casius Bolamba est une Arlésienne. Lui-même en parle, personne ne le voit. Bolamba est un incapacitaire qui ne peut ni  énumérer ni chiffrer son bilan. Le nullard est évasif. 

Pendant les 18 mois de sa mauvaise gouvernance, Tony Casius Bolamba et son QG de MOCO (Mobilisation pour le Congo) ont été hébergés à la résidence de Bokulaka René Isekemanga Nkeka, au bord du fleuve, à Mbandaka. Bolamba n'a jamais payé les 21.000 dollars au vieux, malgré le fait que le gouvernorat de l'Equateur avait décaissé cette somme pour payer.

Nombriliste avec un égo surdimentionné, Tony Casius Bolamba est incapable d'énumérer un à un les gros travaux d'infrastructures initiés par lui.

La question vaut son pésant d'or, combien d'investisseurs sont descendus dans la province de l'Equateur, puisque Tony Casius Bolamba a rendu la province crédible et surtout redonné le sens citoyen à ses administrés ?

Pour l'électrification de la province de l'Equateur, Tony Casius Bolamba a enfariner SCI CREATIVE SOLUTIONS, la société avec laquelle il avait signé la convention et s'était engagé, au nom du gouvernorat, de s'acquitter de la somme de 198.360 dollars. avait signé le contrat.

Il devait aussi payer le transport par bateau de Kinshasa à Mbandaka de 90 kits, le coût s'élevait à 16.704 dollars.

Le problème de Tony Casius Bolamba est d'ignorer le devoir de REDEVABILITÉ à l'égard du peuple KONGO. Être gouverneur de l'Equateur est une responsabilité. Ce n'est pas question du titre et de la frime. 

A SUIVRE !

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 22 septembre 2022

BenaMpuka : AFFABULOCRATE, Tony Casius Bolamba, mafieux gouverneur de l'Equateur n'a jamais payé ses factures de l'éclairage public par panneaux solaires à Mbandaka !

BenaMpuka : AFFABULOCRATE, Tony Casius Bolamba, mafieux gouverneur de l'Equateur  n'a jamais payé ses factures de l'éclairage public par panneaux solaires à Mbandaka !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663830461121.jpg, sept. 2022

Mythomane, Tony Casius Bolamba est un corrompu politicailleur qui voudrait se faire pour un petit bonhomme respectable.

En 18 mois de gouverneur de l'Equateur, beau parleur, le petit Tony Casius Bolamba est un enfarineur.

FB_IMG_1663830455506.jpg, sept. 2022

Déjà à Évry, il y a quelques années dans le département chaud du 91, il embobinait tout le monde. Il n'a pas le carnet d'adresse qu'il pretend avoir. Il n'a pas non plus des relations qu' il prétend avoir.

A RÉVEIL FM INTERNATIONAL, nous estimons que chaque citoyen qui a eu l'opportunité d'exercer une fonction publique a le devoir de "REDEVABILITÉ"!  Or Tony Casius Bolamba est trop prétentieux et ne veut pas être jugé pour sa gestion médiocre et calamiteuse de la province de l'Équateur.

Beau projet de l'éclairage public en panneaux solaires à Mbandaka, sauf que Tony Casius Bolamba n'a jamais honorer les factures.

C'est l'ADN de Tony Casius Bolamba de ne jamais rien payer. Les autres sont des marches pieds. 

Le lundi 27 juin 2016, le fameux gouverneur de l’Equateur, Tony Cassius Bolamba lançait  à Mbandaka dans l'Equateur, l’éclairage public  par poteaux solaires.

Ce projet d’éclairage, qui avait débuté par une dizaine des poteaux pilotes, prévoyait l’installation de 1700 autres dans le chef-lieu de la province, avant de l’étendre dans les sept territoires de l’Equateur.

L’ingénieur de l’entreprise SCI Créative solution basée à Kinshasa, qui conduit les travaux avec le concours de l’Office des voiries de drainage (OVD) a fait un AVC. Il a tout perdu, son travail et sa santé. Ce projet n'a jamais abouti : seulement 50 poteaux ont été éclairés. 

Et pourtant, la population avait salué le projet qui devait résoudre le problème de l’obscurité sur les grandes artères de la ville de Mbandaka. La Société nationale d’électricité (SNEL) n’assure plus l’éclairage public depuis longtemps... 

A Mbandaka, la SNEL se limite à alimenter quelques maisons de la ville grâce à un grand groupe électrogène, qui ne tourne que pendant quelques heures.

A SUIVRE

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 20 septembre 2022

BenaMpuka : Tony Casius Bolamba, Mythomane et Mutu Ya Matumboli, as-tu rendu les 21.000 dollars empruntés au Bokulaka René Isekemanga Nkeka avant son départ en décembre 2020 ?

BenaMpuka : Tony Casius Bolamba, Mythomane et Mutu Ya Matumboli, as-tu rendu les 21.000 dollars empruntés au Bokulaka René Isekemanga Nkeka avant son départ en décembre 2020 ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663661027735.jpg, sept. 2022

Avoir été un médiocre gouverneur de l'Equateur fait de toi malgré tes lacunes et incompétences, un homme public qui a un devoir de "REDEVABILITÉ". En clair, Tony Cassius Bolamba tu as des comptes à rendre sur ta calamiteuse gestion de la province de l'Equateur de 18 mois.

Tony Cassius Bolamba, porte mallette et garçon de course de Manda Mobutu défunt fils du Maréchal Mobutu Sese Seko, se croit toujours tout permis.

Policailleur ripoux, Tony Cassius Bolamba que deux Sénateurs de l'Equateur et vieux routiers de la politique avaient financé sa campagne:  Thomas Lokondo, d'heureuse mémoire, paix à son âme, avait fini par le qualifier d' "AVENTURIER". Quant à José Endundu Bononge ne veut plus parler de ce garçon qui se comporte en "KULUNA"!

A Mbandaka, Tony Cassius Bolamba, l'enfant terrible de l'Equateur a résidé chez Bokulaka René Isekemanga Nkeka dans son lodge adossé au fleuve. Il faut préciser que sa résidence est contiguë à son night club doublé de motel de luxe.

Tony Cassius Bolamba a réussi à soutirer au vieux René Isekemanga Nkeka jusqu'à la somme évaluée à  21.000 dollars. Le mythomane et Arsène Lupin qui se tape la pointrine d'avoir été le gouverneur de l'Equateur n'a jamais restitué un seul au Bokulaka jusqu'à son décès en décembre 2020. 

Bokulaka René Isekemanga Nkeka était député élu de la Tshuapa. Après une brillante carrière dans le pétrole notamment à Pétro Congo où il était DGA et à Shell (en tant qu'administrateur en 1988), il deviendra par la suite DG de Sozir (Société de raffinage). Il avait  occupé les fonctions de ministre des Hydrocarbures.

Faisant valoir ses droits à la retraite, il est retourné à Mbandaka pour s'occuper de ses affaires. Aux dernières législatives, après avoir postulé, René Isekemanga Nkeka gagnera un siège au Parlement, représentant sa circonscription de Befale (Tshuapa).

Né à Kinshasa, le 4 février 1951, cet ancien élève du College Albert 1et est licencié en droit public et international. Durant son parcours, il a tour à tour était professeur et administrateur de sociétés notamment à la Gecamines commerciale après un bref passage dans l'UNTC. René Isekemanga Nkeka nous a quittés à l'âge de 69 ans en décembre 2020.

Est-ce que c'est une raison pour que Tony Cassius Bolamba ne paye pas à la famille de Bokulaka René Isekemanga Nkeka sa dette ?

C'est aussi un devoir de redevabilité que Tony Cassius Bolamba doit à la famille René Isekemanga Nkeka qui l'a hébergé à Mbandaka à qui il a emprunté et doit encore la somme de 21.000 dollars, c'est-à-dire le salaire par mois du député godillot du régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et sa bande des Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs et Ballados. 

Le mytho Tony Cassius Boyamba ne paye pas ses dettes et se vante de sa vante de sa meilleure gestion de la province de l'Equateur !

Faut-il en rire ou en pleurer ? Tony Cassius Bolamba qui se croit tout permis, qu'il sache que le roquet adore mordre le mollet... des Fakwa, imposteurs, politicailleurs et ventriotes !

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BenaMpuka : Tony Casius Bolamba, Mythomane et Mutu Ya Matumboli, as-tu rendu les 21.000 dollars empruntés au Bokulaka René Isekemanga Nkeka avant son départ en décembre 2020 ?

BenaMpuka :  Tony Casius Bolamba, Mythomane et Mutu Ya Matumboli, as-tu rendu les 21.000 dollars empruntés au Bokulaka René Isekemanga Nkeka avant son départ en décembre 2020 ?

Avoir été un médiocre gouverneur de l'Equateur fait de toi malgré tes lacunes et incompétences, un homme public qui a un devoir de "REDEVABILITÉ". En clair, Tony Cassius Bolamba tu as des comptes à rendre sur ta calamiteuse gestion de la province de l'Equateur de 18 mois.

Tony Cassius Bolamba, porte mallette et garçon de course de Manda Mobutu défunt fils du Maréchal Mobutu Sese Seko, se croit toujours tout permis.

Policailleur ripoux, Tony Cassius Bolamba que deux Sénateurs de l'Equateur et vieux routiers de la politique avaient financé sa campagne:  Thomas Lokondo, d'heureuse mémoire, paix à son âme, avait fini par le qualifier d' "AVENTURIER". Quant à José Endundu Bononge ne veut plus parler de ce garçon qui se comporte en "KULUNA"!

A Mbandaka, Tony Cassius Bolamba, l'enfant terrible de l'Equateur a résidé chez Bokulaka René Isekemanga Nkeka dans son lodge adossé au fleuve. Il faut préciser que sa résidence est contiguë à son night club doublé de motel de luxe.

Tony Cassius Bolamba a réussi à soutirer au vieux René Isekemanga Nkeka jusqu'à la somme évaluée à  21.000 dollars. Le mythomane et Arsène Lupin qui se tape la pointrine d'avoir été le gouverneur de l'Equateur n'a jamais restitué un seul au Bokulaka jusqu'à son décès en décembre 2020. 

Bokulaka René Isekemanga Nkeka était député élu de la Tshuapa. Après une brillante carrière dans le pétrole notamment à Pétro Congo où il était DGA et à Shell (en tant qu'administrateur en 1988), il deviendra par la suite DG de Sozir (Société de raffinage). Il avait  occupé les fonctions de ministre des Hydrocarbures.

Faisant valoir ses droits à la retraite, il est retourné à Mbandaka pour s'occuper de ses affaires. Aux dernières législatives, après avoir postulé, René Isekemanga Nkeka gagnera un siège au Parlement, représentant sa circonscription de Befale (Tshuapa).

Né à Kinshasa, le 4 février 1951, cet ancien élève du College Albert 1et est licencié en droit public et international. Durant son parcours, il a tour à tour était professeur et administrateur de sociétés notamment à la Gecamines commerciale après un bref passage dans l'UNTC. René Isekemanga Nkeka nous a quittés à l'âge de 69 ans en décembre 2020.

Est-ce que c'est une raison pour que Tony Cassius Bolamba ne paye pas à la famille de Bokulaka René Isekemanga Nkeka sa dette ?

C'est aussi un devoir de redevabilité que Tony Cassius Bolamba doit à la famille René Isekemanga Nkeka qui l'a hébergé à Mbandaka à qui il a emprunté et doit encore la somme de 21.000 dollars, c'est-à-dire le salaire par mois du député godillot du régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et sa bande des Fakwa, Frappeurs, Checkuleurs et Ballados. 

Le mytho Tony Cassius Boyamba ne paye pas ses dettes et se vante de sa vante de sa meilleure gestion de la province de l'Equateur !

Faut-il en rire ou en pleurer ? Tony Cassius Bolamba qui se croit tout permis, qu'il sache que le roquet adore mordre le mollet... des Fakwa, imposteurs, politicailleurs et ventriotes !

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager