Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Néo-colonialiste

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 28 décembre 2021

RDC : Serge Bailly, belge Léopoldien et néo-esclavagiste, un mercenaire qui a cassé des médias lors de l'élection présidentielle Louis Michel 2006!

RDC : Belge Léopoldien et Néo-esclavagiste, Serge Bailly est un corrompu qui a cassé les médias lors de l'élection présidentielle Louis Michel 2006  !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

5597001227_13e8700e57_b-1.jpg, déc. 2021

Mercenaire des médias, Serge Bailly est un corrompu jusqu'à la moelle épinière. Comme tout petit belge, il s'est cru tout permis au Congo.

Engagé par le Gret, il avait tenu à me voir pour se faire présenter. Un belge raciste, qui était venu au Congo pour casser la dynamique des radios communautaires. Un mercenaire que nous avions commis l'erreur d'introduire dans la bergerie. Je ne savais pas qu'il était une fripouille.

Comme tout belge corrompu, Serge Bailly a commencé à donner des oukases : il ne fallait plus critiquer l'Union européenne qui finançait le Gret. Ne plus critiquer le fameux Louis Michel, commissaire européen qui finançait les élections de 2006.

Serge Bailly avec le #Gret finançait la Haute autorité des médias (HAM) de Modeste Mutinga Mutuishayi, étouffoir des libertés, des journalistes, médias et opposants. Au fait Louis Michel avait son candidat que l'Union européenne soutenait :Alias Kabila ! Il fallait coûte que coûte qu'il gagne.

Serge Bailly du Gret s'est allié à Pascal Berqué, un ancien du Gret, qui dirigeait l'institut Panos Paris, uniquement pour la RDC. Les deux institutions ont orchestré une campagne de diabolisation contre ma personne qui gênait. Sauf quelques radioteurs naïfs ont cru à leur bobards.

Pour moi, la question n'était même pas à poser. Les radios communautaires devraient jouer leur rôle citoyen pour des élections libres, démocratiques et transparentes. Or le Gret et l'institut Panos Paris avaient des agendas cachés. Ils devaient servir leurs bailleurs de fonds: Louis Michel caché dans son titre du commissaire de l' Union européenne.

J'ai remis en cause la partialité de la HAM avec "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui a privé les filles et fils Kongo, 60 millions de Kongo, d'un débat démocratique, inscrit dans la Constitution de Transition, qui devrait opposer Jean Pierre Bemba à Alias Kabila. Et tout ce que j'avais dénoncé s'est révélé exacte.

Après la proclamation d'Alias Kabila vainqueur de l'élection Louis Michel :

1. Ma vie menacée, j'ai quitté le Kongo. Dès que les comploteurs ont su que j'étais à Paris, ils ont commencé à m'amadouer. J'ai réfuté toutes leurs invitations. Les têtes ont commencé à tomber. 

2. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a été nommé Rapporteur au Sénat pour le compte d'Alias Kabila.

3.Serge Bailly, le corrompu belge est allé travailler à Kigali au Rwanda. J'apprends qu'il travaille pour une fondation pour le Nigeria et Tchad. Pauvre Afrique. 

4. Pascal Berqué a disparu de la circulation. Au point que même ses photos sur Google sont introuvables.

5. L'institut Panos Paris a fermé ses portes. J'y ai contribué.

Les élections ancrent la souveraineté d'un Etat et son indépendance. Je m'oppose et m'opposerai toujours que les élections au Kongo soient financées par des États, institutions étrangères. Les soit-disant "Partenaires financiers" ont leurs intérêts et peuvent parfois être des mercenaires ou des voyous prédateurs. Ils montent les uns contre les autres et tirent les marrons du feu. 

LES BANA BILAKA-BANA ELONGA YA TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA SONT CLAIRS TOKO SENGA AIDE YA MBOKA MOPAYA TE. TOKO SIMBA MBONGO YA MUTU TE PO NA KOMBA LOPANGO YA TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA.

MATONDO MATONDO MATONDO

Lire la suite...

Partager sur : Partager