Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Nord Kivu

Fil des billets Fil des commentaires

samedi 9 octobre 2021

RDC: Du Toupet ! Des génocidaires Rwandais portent plainte contre Justin Bitatwira!

RDC : Du Toupet ! Des génocidaires Rwandais portent plainte contre Justin Bitatwira !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

justin-bitakwira 1.jpg, oct. 2021

Des génocidaires Rwandais, qui ont tué, massacré et génocidé le peuple congolais ont le toupet de traîner Justin Bitakwira en justice. Une occasion en or pour ouvrir la boîte de pandore: crimes contre les Congolais à Makobola I et II, Kasika, Mwenga, Fizi, Uvira...par des génocidaires et criminels Rwandais Tsutsi. Justin Bitakwira est serein et prêt d'affronter les mensonges véhiculés.

justin-bitakwira

Haro aux criminels génocidaires Rwandais qui se victimisent. Chaque Congolais se sent concerné . Ce n'est plus un procès des génocidaires Rwandais contre Justin Bitakwira mais plutôt un procès des criminels Rwandais contre des paisibles citoyens Congolais. Procès du Rwanda criminel contre la RDC, victime de son hospitalité. C'est un procès de l'histoire, voici le message de Justin Bitakwira, ancien ministre au développement rural:  "C'est Monsieur Justin Bitakwira, j'ai appris en même temps, avec étonnement et satisfaction, dans les réseaux sociaux, qu'il y aurait une plainte contre ma personne, que je suis accusé d'inciter à la haine tribale contre la communauté Tutsi. D'abord, il n'en ai pas un. Je vous informe à cet instant même que je suis très serein.  Je crois que pour une fois, le moment est venu pour déballer et pour affronter la vérité contre les mensonges vendus, durant plus de trois décennies,  à travers le monde avec nos frères Tutsis, que nos grands parents et parents ont accueilli sur notre sol congolais et qui ont obtenu cette nationalité congolaise. Aujourd'hui, j'ai l'impression que Dieu ne dort pas. Si jour, dans la capitale de la RDC pourrait se tenir un procès, où des tueurs durant des années et impunis, veulent affronter quelqu'un qui les invitent de demander pardon à ceux-là qui les avaient accueilli et que l'on puissent vivre, comme à l'époque, dans la paix et cohésion sociale, si cela est mon péché,  ,je me courberai à la justice de mon pays. (...) On n'a jamais accusé ceux qui ont tué massivement en RDC. Nous avons des répertoires de tous les massacres qui se sont opérés dans le Sud-Kivu, depuis 1993 à aujourd'hui. Dans les hauts plateaux de Mwenga, Fizi, Uvira, Baraka, Kasika, Makobola, Katokota... si l'occasion pouvait nous être donnée , effectivement de pouvoir sortir cette vérité en face du monde, ce serait une occasion en or.  Je remercie d'avance la diaspora congolaise en général et celle du Grand Kivu en particulier pour ses messages d'encouragement. Moi même, je vous assure de ma sérénité car je n'ai jamais tué même pas une souri. Je n'ai jamais touché sur du sang humain. Ceux-là qui qui savent bien, qu'ils ont tués des millions de Congolais, au lieu que l'on leur porte plainte, c'est eux qui portent plainte contre nous. L'histoire du Congo et du Kivu ne sera plus falsifiée, parce que la justice congolaise va nous aider. Que l'histoire soit réécrite en boule d'or. J'ai le soutien de plusieurs avocats du Congo et du Grand Kivu qui se portent volontaires pour m'accompagner à affronter ce procès de l'histoire. Le procès sera pire et plus suivi  que celui des 100 jours ! La vérité sera dite en face. Qui est qui ? Qui fait quoi ? Qui a infiltré et s'attaque l'armée congolaise ? Les gens accueillis et hébergés chez nous, aujourd'hui les preuves sont là, ils n'ont plus besoin d'une zone, territoire, chefferie, groupement...maintenant ils ont besoin d'un Etat comme le Lesotho en Afrique du Sud ou comme le Sud Soudan. Pour vouloir nous intimider et croire que nous allons nous taire, ils font appel à un petit blanc, qui ne sait même pas de quoi il s'agit. Comme le mensonge a été véhicule pour remplacer la vérité. J'annonce à ce petit avocat blanc qu'il sera confondu. Je suis disposé à répondre partout, parce que la vérité est de mon côté. Il temps de séparer l'eau du pétrole. N'ayez pas peur !" 

makobola

Le tort de Justin Bitakwira est de revenir et parler sur les crimes des occupants Rwandais dans sa province du Sud Kivu. Les Rwandais génocidaires et criminels, qui ont commis des crimes de guerre, crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de sang à Makobola, Kasika, Mwenga, Fizi, Uvira...veulent effacer l'histoire. Des criminels-génocidaires, qui ont pris des armes contre la RDC, pays qui les a accueilli, nourri et donné l'hospitalité 

23 ans après, le massacre de Makobola est toujours impuni. Il est l’un des multiples épisodes tragiques de la deuxième guerre du Congo. Le 30 décembre 1998, des troupes criminelles du Rassemblement congolais pour la Démocratie (RCD), un groupe armé, proche des forces d’occupation rwandaises lancent une opération de représailles contre des villageois, les accusant d‘être complices d’un groupe local de résistance.

Plus de deux décennies après les faits, la classe politique du Sud-Kivu demande toujours des comptes aux anciens hauts-officiers rwandais alors au pouvoir à Kinshasa. En commençant par l’actuel conseiller à la sécurité du dictateur Paul Kagame. Et ancien ministre de la Défense au Rwanda:James Kabarebe !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 14 mai 2021

RDC: Faire la propagande des FARDC, c'est soutenir l'occupation Ougando-Rwandaise!

RDC: Faire la propagande des FARDC, c'est soutenir l'occupation Ougando-Rwandaise!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Denise Nyakeru Rwanda.jpg, mai 2021

Fruit de différents brassages et mixages, les FARDC sont infiltrés de la moelle épinière jusqu'aux os. Cette armée des soudards indisciplinés n'est pas uniquement congolaise. Pourquoi Tshilombo décretè l'état de siège pour l'Ituri et le Nord-Kivu, en même temps, il invite les armées ougandaises, kenyanes. L'armée rwandaise, elle s'est auto-invitée. Soutenir les FARDC égale cautionner l'occupation.

fb-img-1620944509560

Dans un pays comme la République démocratique du Congo où les droits de l'homme sont foulés constamment aux pieds, la meilleur façon de soutenir les soudards et bidasses des FARDC, est de demeurer observateurs aiguisés. L'état de siège, avec pleins pouvoirs aux militaires, veut dire tuer sans témoins et en toute impunité. Depuis le 6 mai que l'état de siège a débuté, on nous parle de 10 ADF tués et  5 armes AK-47 récupérées, le  dimanche 9 mai 2021 dans la matinée précisément dans le secteur de Ruwenzori à Beni dans la province du Nord-Kivu, plusieurs villages libérés proches de Djungu en Ituri ...mais nulle part, on nous parle des interpellations et arrestations de ceux qui commettent des crimes sur le sol congolais. Faut-il faire tant des bruits pour un médiocre résultat ? 10 ADF terrorisaient tout le Nord-Kivu ?  Quel est le budget exact de l'état de siège ? Pourquoi inviter des armées étrangères pour une opération qui touche l'intégrité du Congo. Que viennent faire les armées ougandaises, Kenyanes et rwandaises dans les affaires intérieures du Congo ? N'est-ce pas schizophrénique ? Dénoncer  l'agression ougando-burundo-rwandaise et en même temps inviter ces armées criminelles à s'impliquer dans une opération qui concerne en premier lieu la sécurisation du Congo. Les armées étrangères viennent-ils au Congo pour les beaux yeux et joues joufflues de Tshilombo ? En cas de perte en vie humaine des soldats étrangers, qui va payer ?

Faire de la propagande pour les FARDC, c'est cautionner et soutenir l'occupation ougando-burundo-rwandaise au Congo. Les deux généraux nommés par Tshilombo, sont des anciens seigneurs de guerre. Le général Luboya Nkashama, l’ancien patron de la première zone de défense, qui inclut, entre autres, Kinshasa. Il a été également le commandant de la 13e région militaire de l’Équateur. Cet officier, originaire de l’espace Kasaï, est un ancien de la rébellion du RCD Goma, proche du Rwanda.  Le général Constant Ndima Kongba a été commandant de la 3e zone de défense, qui couvre les deux Kivu, le Maniema et la Tshopo. c’est un ancien rebelle aussi qui est nommé, mais il est issu de la rébellion du MLC de l’ancien vice-président et allié de Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba, considéré comme proche de l'Ouganda. 

Tshilombo est l'ambassadeur plénipotentiaire de l'occupation au Congo. Le prétendu chef des armées sait très bien que les FARDC sont infiltrés. Le plus urgent aurait été d'organiser les états généraux des FARDC pour y expulser tous les éléments nuisibles qui s'y cachent. Faire des FARDC, une armée républicaine. Faire du bruit, de la propagande pour des criminels, c'est insensé. Les FARDC doivent prouver qu'ils méritent la confiance du peuple. Ahurissant de constater que même les journalistes qui sont sensés avoir du recul nécessaire, plongent droit dans cet attrape nigaud.

Patriote, qui aime son pays. Je me refuse de soutenir les FARDC. Je refuse d'applaudir un état de siège, qui suspend les autorités civiles pour des militaires connus comme des anciens seigneurs de guerre. Si demain, on découvrait des charniers et fosses communes en Ituri et Nord-Kivu, ceux qui enfilent des T-Shirts "Forces Armées FARDC" ne diront pas qu'ils ne savaient pas.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 30 avril 2021

RDC: Que dit Charles Michel? Élèves de Beni jetés en prison par Tshilombo !

RDC: Que dit Charles Michel? Élèves  de Beni jetés en prison par Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international

Freddy Mulongo-Beni 2.jpg, avr. 2021

Tshilombo est un fieffé menteur ! Lors de son point de presse, hier à Kinshasa avec Charles Michel, président du Conseil européen, Tshilombo a dit: "Je demande à ces enfants (Beni) de ne pas s’exposer aux intempéries. Je promets que je serai bientôt avec eux. Ce que j’ai dit, je le ferai...". Pendant ce temps, ses Tontons Macoutes les jetaient en prison ! Charles Michel complice?

freddy-mulongo-tshilombo-faussaire-k

Kinshasa, jeudi 29 avril, Charles Michel président de l'Union européenne et Tshilombo au cours du point de presse !

Que dit Charles Michel, président de l'Union européenne en séjour à Kinshasa, à Tshilombo, qui a jeté les élèves en prison à Beni ? L'Union européenne cautionne cette violation flagrante des droits humains ? 78 élèves mineurs jetés en prison à Beni, pendant son séjour à Kinshasa, Louis Michel est silencieux et complice. Pour une patate chaude s'en est une. Les droits humains sont-ils encore universels pour Charles Michel ? La Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948 n'est-elle pas  l'une des pierres fondatrices de la protection moderne des droits humains dans le cadre des Nations Unies?  Louis Michel, père soutenait le régime d'imposture-occupation d'Alias Kabila. Charles Michel, fils soutient le régime d'usurpation-occupation de Tshilombo !

Réveil-FM : Les élèves et écoliers de Beni jetés en prison dans l'Etat de droit made in Tshilombo ! © Freddy Mulongo

 Qui peut croire encore Tshilombo Mabundi Ya Fatshi ? Nabuchodonosor croit résoudre tout problème social par ses Tontons Macoutes et en jetant les Congolais en prison. Ils viennent encore de frapper , les Tontons Macoutes de Tshilombo ont fait usage de tirs à gaz lacrymogènes ce vendredi 30 avril, pour disperser les élèves et écoliers qui passent la nuit depuis plus d'une semaine à la mairie de Beni dands le Nord-Kivu !

freddy-mulongo-beni-2

Emprisonnés les bleu-blancs mineurs qui revendiquent à Tshilombo, Monsieur promesses fantasmagoriques, de respecter et tenir ses promesses, est une atteinte aux droits de l'homme. Les fameux donneurs de leçons du hier, avec 37 ans d'opposition sont devenus des bourreaux-tortionnaires du peuple congolais. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager