Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

vendredi 28 janvier 2022

BENA MPUKA : LES 5 RAISONS DE SOUTENIR LE DR. DENIS MUKWEGE, PRIX NOBEL DE LA PAIX !

BENA MPUKA : LES 5 RAISONS DE SOUTENIR LE DR. DENIS MUKEGWE, PRIX NOBEL DE LA PAIX ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1643380961514.jpg, janv. 2022

1. LE DR. DENIS MUKEGWE EST LA FIERTÉ NATIONALE DU KONGO. SON DISCOURS À OSLO, LE JOUR DE SON PRIX NOBEL DE LA PAIX A CONTRIBUÉ À RÉVEILLER LE PATRIOTISME KONGO. IL EST CELUI QUI A RESSUSCITÉ LE RAPPORT MAPPING DES EXPERTS DE L'ONU ENFOUI DANS LES TIROIRS ONUSIENS DE 2010 À 2018 ! LA SOLDATESQUE RWANDAISE UTILISE LE VIOL COMME ARME DE GUERRE POUR HUMILIER ET SACCAGER LE CORPS DES FEMMES KONGO. RÉPARER CES FEMMES DÉTRUITES MÉCHAMMENT, IL LE FAIT AVEC COURAGE. 

2. JE SUIS LE SEUL JOURNALISTE KONGO QUI A ÉTÉ ACCRÉDITÉ PAR LE ROYAUME DE LA NORVÈGE  À OSLO POUR COUVRIR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX DU DR. DENIS MUKWEGE. C'EST INACCEPTABLE QU'UN DIGNITAIRE, QUI N'EST PAS POLITIQUE, QUI EST RESPECTÉ DANS LE MONDE SOIT INSULTÉ PUBLIQUEMENT PAR UN TROUBADOUR TRIBALISTE VERSATILLE HABITUÉ À TOURNER AVEC LE VENT. 

3. LE DR. DENIS MUKWEGE RÉCLAME À COR ET À CRI L'INSTAURATION DU TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR LE KONGO, AFIN DE JUGER TOUS LES CRIMINELS. OR ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA QUI A FAIT DE NOS ENNEMIS OCCUPANTS A BLANCHI L'OCCUPATION ET VENDU LE KONGO.

4. EN 2011, LES JOURNALISTES DE L'ESPACE SCHENGEN ONT ORGANISÉ LA GRANDE MARCHE CONTRE LES VIOLS DE FEMMES KONGO DE PARIS À BRUXELLES DURANT 14 JOURS, DU 1 AU 14 JUILLET. CETTE MARCHE A ALERTÉ SUR LA SITUATION DES FEMMES À L' EST DU KONGO. ET A CONTRIBUÉ 7 ANS PLUS TARD AU PRIX NOBEL DU DR. MUKWEGE.

5. LE KONGO EST PLUS GRAND QUE LES VISCITITUDES DE CERTAINES PERSONNES. LES BENA MPUKA, TALIBANS, TRIBALO-ETHNIQUES ONT MONTRÉ LA LIMITE DU RÉGIME DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA. LES LUBA KASAÏENS ONT EXCELLÉ DANS UNE TRIBALITÉ EXCESSIVE OUBLIANT QUE LE KONGO EST LE SEUL PATRIMOINE À TOUS LES KONGO. ILS SOUTIENNENT UN POUVOIR VOLÉ DE "COOP". ILS VEULENT RABAISSER TOUT LE MONDE PUISQUE BOLOKA QUE MULUBA AKOKI KOZUA POUVOIR TE. MAIS MULUBA YANGO AZUI POUVOIR NA DENGE NINI ?

LA RÉVOLUTION PARDON PRÔNÉE PAR M'ZÉE LAURENT-DESIRÉ. KABILA FUT UNE GROSSE ERREUR. PUISQUE LES MOBUTISTES N'ONT JAMAIS RENDU COMPTE AU PEUPLE KONGO. LES JOSÉPHISTES ET TSHILOMBOÏSTES TRIBALISTES TRIBALISÉS SE CROIENT TOUT PERMIS !

SI LE DR. DENIS MUKWEGE ÉTAIT MULUBA KASAÏEN SOUTIEN TOTAL  PUISQU'IL EST DU KIVU, IL FAUT LE DÉNIGRER ET LE SALIR. IL FAUT ARRÊTER AVEC CE JEU DANGEREUX.

PAR SON TRAVAIL DENIS MUKWEGE MET À NU L'OCCUPATION DE PAUL KAGAME AU KONGO. HITLER NOIR AVEC SES CRIMES AU KONGO N'EST-IL PAS LE FRÈRE AMI DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ? NOTRE TROUBADOUR NATIONAL N'EST RIEN D'AUTRE QU'UN KAGAMISTE PAYÉ POUR FAIRE LE SALE BOULOT, CELUI DE LA SAPE ! KI MOTEMA MABE TI WAPI ? DR. DENIS MUKWEGE ASALI BINO NINI ? AZALI CANDIDAT NA BA ÉLECTIONS NA BINO YA OCCUPATION ?

L'EXÉCUTION DU RAPPORT MAPPING ET L'INSTAURATION D'UN TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR LE KONGO SONT LES DEUX PIEDS DU DR. MUKWEGE, BO BOYI KOSALELA YANGO. BOFINGA YE ASALI BINO NINI ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 12 octobre 2021

Prix Nobel de la Paix: Dmitri Mouratov-Maria Ressa, deux journalistes engagés primés!

Prix Nobel de la Paix: Dmitri Mouratov-Maria Ressa, deux journalistes engagés primés!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

prix-de-nobel-2.jpg, oct. 2021

Primés, prix Nobel de la paix, le Russe Dmitri Mouratov, 59 ans, et la Philippine Maria Ressa, 58 ans sont tous deux journalistes engagés. Les thuriféraires, tambourinaires et Djaleloïstes Tshilomboïsés n'ont qu'à aller s'habiller. Un bon journaliste n'est foncièrement celui qui encense un régime dictatorial, sanguinaire et corrompu.

prix-de-nobel-2

Une consécration pour la liberté de la presse, menacée par la répression, la censure, la propagande et la désinformation. Le Russe Dmitri Mouratov, 59 ans, et la Philippine Maria Ressa, 58 ans, tous deux journalistes, se sont vu décerner le prix Nobel de la paix ce vendredi.

prix-de-nobel

Dmitry Muratov défend depuis des décennies la liberté d'expression en Russie dans des conditions de plus en plus difficiles. En 1993, il est l'un des fondateurs du journal indépendant Novaja Gazeta, @novaya_gazeta.

prix-de-nobel-1

Maria Ressa utilise la liberté d'expression pour dénoncer les abus de pouvoir, l'usage de la violence et l'autoritarisme croissant dans son pays natal, les Philippines. En 2012, elle co-fonde Rappler, @rapplerdotcom , une entreprise de médias numériques pour le journalisme d'investigation.

Les deux lauréats "sont les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables", a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, à Oslo.

Parmi les favoris, on retrouvait l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui affichait la meilleure cote autour de 3 contre 1. Mais aussi Greta Thunberg, la jeune activiste pour le climat, avec des cotes allant jusqu’à 9 contre 1, Reporters sans frontières (RSF) (16,5 contre 1 pour la cote maximale) ou encore Svetlana Tikhanoskïa, la leader de l’opposition biélorusse à Alexandre Loukachenko (18 contre 1).

Lire la suite...

Partager sur : Partager