Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Pape françois

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 9 novembre 2020

Union Sacrée: Après Denis Mukwege, Tshilombo va-t-il consulter le Pape François?

Union Sacrée: Après Denis Mukwege, Tshilombo va-t-il consulter le Pape François?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Denis Mukwege C.jpg, nov. 2020

Le conflit existe entre Tshilombo et Alias Kabila, le barbu de Kingakati qui l'a nomme pour lui chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023. Tshilombo ne règle pas son problème avec son allié et partenaire. Il congolise le problème avec une union sacrée. Après Troubadours, comiques, chroniqueurs, débauchés de Lamuka, Denis Mukwege, prix Nobel de la paix. Il ne reste plus que le Pape François!

freddy-mulongo-denis-mukwege-c

Même le pape François à Rome, malgré sa bienveillance ne peut rien pour aider l'Enfarineur Tshilombo. Même pour la prière, il faut que le méchant abandonne sa voie, fasse contrition de ses péchés et revienne à l’Éternel (Esaïe 55:7). Tshilombo a cherché l'union sacrée contre son allié, partenaire, le "Père de la démocratie congolaise ", il faudra que les deux problématiques trouvent une solution à leur conflit lié au deal. Les deux doivent reconnaître leur fraude et tricherie électorale.  La congolisation d'un conflit entre deux individus ne concernent pas la République. C'est une ruse de le faire. Lorsque quelqu'un crie au secours, il doit pouvoir dire pourquoi à ceux qui doivent le secourir pourquoi crie-t-il: s'agit-il d'un vol? Un accident?  Un serpent dans la maison?  Celle-ci a-t-elle pris feu ...? Même chez le médecin, le malade doit décrire les symptômes de sa maladie pour que le diagnostic soit exact. Et les remèdes efficaces. Boya Boya Boya eeeehh ! Départager deux individus qui ont conclu nuitamment un deal, il y a beaucoup de zones d'ombre et risques. 

Après des Troubadours, comiques, chroniqueurs thuriféraires pré-payés, débauchés de Lamuka...Enfin, le Dr. Denis Mukwege, prix Nobel de la paix a été reçu par Tshilombo.  Un analyste politique nous avait prévenu, si Mukwege va au palais de la Nation, il parlera "Rapport Mapping" !

La République démocratique du Congo souffre des crises enchevêtrées. Toutes les crises sont cruciales. Mais la crise de légitimité devient récurrentes. Maintenant pour contourner le peuple congolais, on est allé chercher un Monsieur 15% pour le nommer président. Un mépris pour notre peuple. 

A sa sortie de sa rencontre avec Tshilombo, Denis Mukwege  a déclaré: "Toutes les crises que nous connaissons c’est parce que chacun veut contrôler les institutions pour se maintenir au pouvoir" (...) " Il faut absolument que nos dirigeants fassent une rupture avec les anti-valeurs qui caractérisent notre pays. La coalition ne doit pas être une oasis où se cache les criminels". (...) " S’il y a dans la coalition des personnes qui ont commis des crimes, la coalition ne doit pas être une espèce d’oasis où se cachent les criminels. Les crimes contre l’humanité nous concernent tous. Il n’y a pas de prescription par rapport aux crimes contre l’humanité. Je ne suis pas juge" !

freddy-mulongo-fcc

Le FCC ne peut cautionner aucune démarche tendant à la recomposition de la majorité parlementaire en pleine législature sur fond de corruption des élus d'un partenaire, anti-valeurs au cœur d'une lutte convenue dans le cadre du programme commun de gouvernement. "nous avons lancé une campagne diplomatique, Joseph Kabila a envoyé une lettre claire au SG des Nations Unies, aux parrains des accords et à tous les pays de la SADC. Il n’y a pas de solution en dehors de l’accord". Le peuple congolais est victime de la gué-guerre politico-politicienne. Deux individus, Tshilombo-Alias Kabila, imposteurs et usurpateurs ont pris en otage la nation entière, à cause des intérêts égoïstes et partisanes. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 23 juin 2018

Que retenir de la visite du pape François à  Genève ?

Le pape François qui était à  Genève pour les 70 ans du Conseil œ’cuménique des Eglises, qui regroupe environ 350 Eglises membres dans le monde, a tenu à  tous ses engagements. Il n'est pas sorti de son programme. La visite du pape François dans la cité de Calvin s'est centrée sur l`œ“cuménisme.

"Ce n'est qu'ensemble qu'on marche bien": le pape François a souligné lors de sa venue à  Genève l' attachement de l'Eglise catholique à  l'unité des Chrétiens. Toute au long de la journée, le souverain pontife a insisté sur le dialogue avec les autres chrétiens.

A Bossey, le pape François a mangé un tartare de légume avec salade du jardin en entrée, suivi d'un poison grillé à  la sauce au beurre blanc. Pour le dessert, le chef avait prévu une tarte au citron avec des fruits frais.

En fin de journée, le pape a célébré une messe devant 30 000 personnes selon la police, 37 000 d'après le diocèse, moins que les 41 000 attendues à  Palexpo. Elles étaient venues surtout de Suisse romande, d'Italie et de France. Certains étaient arrivées dès le matin.

Giuseppe (67 ans), Gabrielle (24 ans) et Dominique (17 ans), tous trois de bénévoles

A leur arrivée, les fidèles ont été accueillis par plus de 300 bénévoles vêtus de T-shirt jaune vif. Ces volontaires de Suisse et de France ont guidé le public dans les méandres de Palexpo., où la sécurité était digne d'un aéroport. Des bouteilles d'eau étaient distribuées.

Image rarissime: l'arrivée du pape François dans sa papamobile pour entrée à  Palexpo

Le design du mobilier de la messe du pape et sa décoration ont été épurés et déclinés dans des couleurs pastel. Un souhait de Felicita Marockinaite, chargée de concevoir le chœ“ur et la décoration de l`église éphémère qu`abrité Palexpo l`après-midi du 21 juin.

Felicita Marockinaite cheffe architecte du comité d`organisation de la messe du 21 juin a souhaité avec cette option mettre en avant le rite catholique et la personne du pape.

Un autre élément a joué un rà´le clé: la brièveté des délais. La décision du pape de venir à  Genève a été décidée en février, mais officialisée que fin mars.

Le flou entourant le programme papal dans la cité de Calvin s`est dissipé au début du mois d`avril. Le projet concret a donc débuté vers le 15 avril avec la première rencontre de l`équipe du Saint-Siège. Le comité a eu deux mois pour mettre sur pied la messe et toute la logistique qui l`accompagne.

“Le Vatican fournit le plan de base avec des impératifs très précis: mensurations de l`autel, de l`ambon et du siège du pontife ainsi que les distances exactes séparant les meubles entre eux et du bord de la scène“, précise Felicita Marockinaite. Chaque élément a une place précise au centre d`une vaste scène de 960 m2. “Question d`esthétique mais aussi pratique: les espaces ainsi définis facilitent les déplacements autour de l`autel pendant la célébration“.

L`autel mesure 3 m de longueur, 1 m de hauteur et autant de profondeur. Le siège du pape respecte les normes imposées par le Saint-Siège avec un dossier de 1,5 m de hauteur et l`ambon d`1,4 m de hauteur et seulement 60 cm de profondeur. Des dimensions raisonnables qui répondent à  des normes de visibilité, notamment lorsque la messe est retransmise à  la télévision. Ces trois meubles sont surélevés.

Lire la suite...

Partager sur : Partager