Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 28 octobre 2020

En Toute Liberté: La France est mon pays d'accueil et d'adoption. La République démocratique du Congo est ma terre, pays de mes ancêtres!

En Toute Liberté: La France est mon pays d'accueil et d'adoption. La République démocratique du Congo est ma terre, pays de mes ancêtres!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Freddy Mulongo 58.jpg, oct. 2020

Insultes et menaces deviennent mon lot quotidien de la part d'un régime mafieux issu d'un odieux deal satanique. Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle en République démocratique du Congo. Monsieur 15% est bénéficiaire d'une nomination électorale, au grand mépris du peuple congolais, souverain primaire. Pour couvrir son illégitimité, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba envoi ses chiens: les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes, tous des Luba Kasaïens, qui écument les réseaux sociaux, nous insulter matins, midis et soirs. Sauf qu'ils ont à faire à un journaliste libre, indépendant et patriote.  Dois-je accepter de me faire bâillonner par une bande des tribaux, tribalisés et tribalistes patentés ? Je défends et défendrai ma liberté d'expression inscrite à l'article 19 de la déclaration universelle des droits de l'homme, jusqu'au bout.  

La France est mon pays d'accueil et d'adoption. Elle m'a tout donné. La France et les Français ont forgé mon esprit critique, l'amour du pays et de la patrie. Jamais, je me suis fait insulter par des Français pour mes articles tatillons et critiques. Par mon métier de journaliste et grâce à la France, à travers des voyages officiels, j'ai découvert les 5 continents. Je me souviens du voyage du Premier ministre Manuel Valls en Chine. Le service de presse me passait en premier à toutes les barrières de sécurité. Si Freddy passe c'est, s'il ne passe pas ce n'est pas bon. La France me protégeait plus que les autres journalistes. Nous étions une trentaine.

La République démocratique du Congo est ma terre, celle de mes ancêtres. Le Congo, la mère patrie est dans un coma profond. Chaque fille et fils du Grand Congo doit apporter sa part de contribution pour que la mère vive. Maman Congo ne mourra pas si tous ses enfants se mettent à son chevet. Or parmi, il y a des fourbes et roublards. Des anti-patrie ont pris en otage, la mère patrie pour leurs intérêts égoïstes. Des politicailleurs ventriotes-Mabumucrates Ventripotents n'hésitent pas à voler l'argent des médicaments pour soigner la Maman en agonie.

Quant au dribbleur, faussaire, checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, le pantin-marionnette, qui envoit ses chiens de Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes pour injurier tous ceux qui contestent son l’illégitimité et son grand vol de destin du peuple congolais. N'en déplaisent aux inciviques Talibans, ma plume acerbe est aguerrie, je le plante dans la plaie. Comme le dit si bien le maxime d'Albert Londres: "Je demeure convaincu qu'un journaliste n'est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie".

Ceux qui pensent qu'en m'insultant matins, midis et soirs parce que je dénonce le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, pantin, marionnette et rempart d'Alias Kabila, en République démocratique du Congo (RDC) vont me faire changer d'avis, ils ne me connaissent pas bien et ils vont déchanter. Plus vous m'insulter plus vous me donner la force de ne plus compter mes heures et mes nuits. Entre un pouvoir clownesque de Kinshasa et un journaliste indépendant, qui a plus à perdre ? Angwalima Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, avec son deal et hold-up électoral, avec ses chiens des Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Luba Kasaïens, qui écument les réseaux sociaux, pense vraiment museler et bâillonner un journaliste de la diaspora ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 27 octobre 2020

Consultation Made Tshilombo : le patriarche Ciakudia doit surseoir sa décision de soutenir son fils!

Consultation Made Tshilombo: le patriarche Ciakudia doit surseoir sa décision de soutenir son fils!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-julienciakudia-xx (1).jpg, oct. 2020

Tshilombo est le plus grand problème de la RDC. L'inconscient de la République est un dangereux et sinistre personnage. Tshilombo est le plus grand voleur de destin du peuple congolais avec son deal avec Alias Kabila et son alliance avec le FCC. Le patriarche Ciakudia doit surseoir sa décision de soutenir Tshilombo, dribbleur, faussaire, checkuleur patenté. Le Congo se défend par des valeurs!

freddy-mulongo-julienciakudia-xx-1

Cher Grand patriarche Julien Ciakudia,

Vous êtes un grand patriote, vous aimez votre pays le Grand Congo, vous ne comptez pas votre temps pour défendre ce pays, vous avez une capacité d'analyse rare sur la situation du pays. Aujourd'hui, on peut dire que vous ne vous appartenez-plus. Vous appartenez à la résistance congolaise. Le Grand Congo mérite d'être défendu sur des valeurs, convictions et principes. On ne construit pas un pays sur des sentiments. Et aucun avion de la Britsh Airways ne quittera l'aéroport de Londres Heathrow avec vous comme passager. L'appel de l'aide de Tshilombo n'est pas clair. L'individu n'est pas retourné dans le camp de la patrie. Dans son discours de six minutes pour appeler les acteurs politiques à la concertation: le Fieffé Menteur Tshilombo a osé dire "J'ai été élu". L'individu ne reconnait même pas qu'il a fraudé pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo a été nommé non par la Constitution mais par un accord sous seing privé.  Tshilombo est dans le déni ! Il veut vendre l'illusion qu'il veut déboulonner Alias Kabila alors qu'il est son rempart et son masque, pantin et marionnette.  Son appel est un appât pour en finir avec la résistance congolaise. Personne ne doit croire à son mirage. Nous vous demandons de surseoir votre votre désir de prendre la main de Tshilombo pour l'aider. Soutenir Tshilombo, c'est aider Alias Kabila, ses animateurs du FCC et par ricochet deux régimes criminels pillards et receleurs de ressources de la RDC, celui du Rwandais Paul Kagamé et de l'Ougandais Yoweri Museveni. 

© Réaco news tv

"Tshilombo", celui que vous appelez votre fils est un traître la à la nation congolais. Il est imposteur, usurpateur, collabo et Balkanisateur. Avec ses casseroles de traîtrise qui sont retentissantes, c'est un serpent dans son trou que vous voulez sauver. Il ne mérite aucune aide. Il y a une différence entre sauver le Congo et sauver le traître Tshilombo. La majorité de Congolais ont pour slogan "Sauvons le Congo" ! Aucun homme politique censé ne doit venir en aide à Tshilombo. A-t-un un agenda caché ? Est-il sincère pour une fois ? L'enfarineur a enfariné le peuple congolais durant deux ans, se réveille-t-il enfin ? Pourquoi a-t-il attendu deux ans avant d'appeler à l'aide et constater son deal avec Alias Kabila ne fonctionne pas ? Ses consultations politiques ne sont-ils pas des pièges à con ? Qui nous dit que son mariage contre nature avec Alias Kabila est fini ? La diaspora congolaise demeure le bastion de l'opposition à Tshilombo, Alias Kabila et leurs alliés . Tshilombo est et demeure un traître ! Les questions sont:  Quelle place le traître a-t-il en politique congolaise ? Pourquoi Tshilombo-Alias Kabila  qui  dirigent ensemble ont-ils  besoin de recours à la trahison pour asseoir la dictature au Congo ? Politicailleurs ventriotes sont-ils traîtres par nature ou sont-ils tous susceptibles de devenir traîtres ou d’en être victimes ? Trahir les autres est-il forcément un choix délibéré ou peut-il être un acte par dépit pour parvenir à ses fins ? Comment Tshilombo est-il un traître patenté  aux yeux du peuple congolais ?

Crises enchevêtrées au Congo, mais surtout crise de légitimité. Le Congo n'a pas de chance. le troisième hold-up électoral a été fait par unfameux fils de l'opposition congolaise, Etienne Tshisekedi.  Tshilombo, sans éducation, sans conviction  est le grand voleur de destin du peuple congolais. Tshilombo est habitué à utiliser les autres comme des marches pieds, il  joue la dernière carte d'Alias Kabila. Tshilombo=Alias Kabila. Tshilombo a utilisé Moïse Katumbi pour Genval et l'aider à son congrès de l'Udps, le fauché de Limeté a bouffé l'argent de Katumbi comme des cacahuètes. Tshilombo a utilisé Vital Kamerhe, à Genève pour aller à Kampala, Kigali et Nairobi pour créer le camp de changement (CACH) et l'amener à faire un deal pour sa nomination électorale. La seule plate forme qui fait peur à Tshilombo, c'est Lamuka, la seule opposition qui fait peur à Tshilombo, est la diaspora congolaise. Concertations mafieuses de Tshilombo veut enfoncer Lamuka. Son deal satanique ! Alias Kabila connaît bien les faiblesses de Tshilombo, un homme cupide, mafieux et dribbleur patenté. Bénéficiaire d'une nomination électorale, il n'est légitime.  Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Les deux dealers ont par leur deal enfariner 80 millions de Congolais. Tshilombo, Monsieur 15% est plus que répréhensible. Il est allé nuitamment faire un satanique deal à Kingakati contre le peuple congolais. L'individu ne voulait que le tapis rouge et que l'on appelle "Président". Ce pantin-marionnette veut se séparer avec celui qu'il a nommé, il crie au secours au peuple ? 

 Avec Tshilombo, l'Angwalimalisme est l'art de dribbler ses partenaires de manière permanente et perpétuelle. Le Tshintuntuïsme n'est rien d'autre, la volonté d'enfariner tout le monde. Et le Tshifuebaïsme, cette manie qu'à le fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila de mépriser le peuple congolais avec ses décisions alambiquées et promesses enfantines farfelues et tarabiscotées. 

Aller se pavaner à Brazzaville pour les 80è anniversaire du Manifeste de Brazzaville...alors que la maison Congo est en feu et brûle, ceci est une inconscience indélicate, surtout après avoir annoncé des consultations politiques. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 25 octobre 2020

RDC: Transition sans Tshilombo-Alias Kabila ou Martin Fayulu récupère son imperium!

RDC: Transition sans Tshilombo-Alias Kabila ou Martin Fayulu récupère son imperium!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fayulu Mukwege 1.jpg, oct. 2020

freddy-mulongo-fayulu-mukwege-1Face aux diverses crises enchevêtrées: crise de légitimité, crise socio-économiques, crise... "«J’ai décidé d’entamer, dès la semaine prochaine, une série des contacts visant à consulter les acteurs politiques avec différents acteurs et ensembles représentatifs du pays pour créer une union sacrée de la nation », a-t-il annoncé, après avoir mis en garde : « aucun engagement politique ne saurait primer sur l’intérêt supérieur de la population… au terme des consultations que j’entame, je reviendrais vers vous pour vous faire part de mes conclusions qui n’excluront aucun cas de figure », la consultation des acteurs politiques proposée par Tshiombo dans son discours de six minutes, est un piège à cons. Par quelle magie Tshilombo peut-il prendre la décision de dissoudre l'Assemblée nationale et le Sénat où son allié le FCC a la majorité absolue ? Tshilombo prendra-t-il une décision qui va embraser le pays en se cachant derrière la consultation qui n'est pas coercitif. 

En septembre 2018, le Rév.Armand Mavinga Tsafunenga, un grand homme de culture et érudit. Homme de foi, de conviction et d'action, il a été le premier congolais dans une interview sur Réveil FM International en 2009, avoir clamé la transition sans Kabila en RDC. Sans la participation de la diaspora "Bana Bilaka", la RDC continuera à tourner en rond. Le Peuple Congolais et le République Démocratique du Congo vivent la plus grande crise après la seconde guerre mondiale. La Transition exceptionnelle et citoyenne sans Mr Joseph Kabila vise à trouver la solution la plus appropriée à la plus grande tragédie humaine de la deuxième moitié du XXème siècle et des premières décennies du XXIème siècle. La clé de la Transition exceptionnelle et citoyenne aboutie se trouve dans la diaspora congolaise et nulle part ailleurs. Tous les schémas qui sont montés visent à contourner, voire à écarter pur et simplement la diaspora congolaise de la gestion de la Transition citoyenne en République Démocratique du Congo par les ennemis du Peuple Congolais et de la République Démocratique du Congo. https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/300918/rdc-armand-mavinga-reaffirme-sa-vision-dune-transition-exceptionnelle-sans-kabila

Nous avons deux alternatives pour sauver le Grand Congo de Kimbangu: 

1. La transition sans Tshilombo-Alias Kabila-FCC

Tshilombo et Alias Kabila ont assassiné "l'Etat de droit" en République démocratique du Congo. Comme deux chiffonniers, ils sont alliés, voleurs de destin du peuple congolais mais se crêpent des chignons.  Le Congo est pris en otage par deux dealers politiques. Comment toucher Alias Kabila-FCC et son odieux deal diabolique avec Tshilombo ? La solution idoine est de démettre Tshilombo, qui est devenu un problème pour le Congo. Mettre Tshilombo sur la  touche, c'est faire tomber son alliance avec le FCC. Il faut que quelqu'un d'autre  prenne les règnes du pays, afin d’organiser le Grand Congo, pour les élections libres, démocratiques et transparentes futures. Le Dr; Denis Mukwege peut jouer ce rôle. Le prix Nobel de la paix n'a pas de parti politique, un consensus national et international peut se créer autour de sa personnalité. Tshilombo est un faussaire, qui a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale et sauver tous les criminels du FCC. En devenant un rempart pour des mafieux criminels, Tshilombo a rendu un mauvais service au pays. Il voulait marcher sur tapis rouge et s'enrichir. Il s'est arrangé pour voler le destin de tout un peuple à cause de sa ventre. Pour ce politicailleur patenté, le développement du Congo est la moindre de ses soucis. En deux ans, Tshilombo s'est enrichi et a été en vadrouille.  Aucune réalisation concrète, que des promesses farfelues et des actes anti-patriotiques. Tshilombo a même  monté coterie tribale et ses frères tribaux contre d'autres compatriotes Congolais. Tshilombo a injurié les Congolais de la diaspora de : "Ba Nyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba Combantaba " à Londres.  Tshilombo n'est pas digne de diriger le Congo. Lui et son allié Alias Kabila doivent dégager. 

2. Remettre l'imperium à Martin Fayulu gagnant de l'élection du 30 décembre 2018 ! 

Avec plus de 62%, c'est Martin Fayulu qui a gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Pacifiste, non-violent Fayulu s'est fait voler son élection par Angwalima Tshilombo dans son deal avec Alias Kabila. Fayulu mérite respect. Il n'a jamais usé de la violence pour récupérer son impérium. Il est vilipendé matins, midis et soirs. Les Bena Mpuka, Talibans et Ethno-Tribalistes lui ont collé une nationalité imaginaire: il est tantôt "Camerounais" voir "Sénégalais". Martin Fayulu est le seul qui a publié son programme de 100 jours. 

"Je suis d’abord un homme [à l'esprit] d’entreprise, c’est-à-dire, un haut-cadre du privé qui a fait ses preuves", a-t-il confié à VOA Afrique. "J’étais chez Mobil, qui est devenu Exxon Mobil. Je suis rentré au pays et j'ai investi dans le business pour me permettre de vivre décemment et de faire de la politique sans être corrompu, parce que l’intégrité pour moi est une valeur cardinale sur laquelle on ne peut pas transiger". Et s'il était élu, quelle serait la première action des cent premiers jours de Martin Fayulu ? "On doit décréter une urgence agricole", répond-il sans hésitation. "En 100 jours, les choses seront mises en place pour commencer les cultures de maïs, par exemple".Il poursuit : "Lutter contre la faim, c’est la clé, arrêter la corruption, c’est la clé. Et l’éducation. Ces quatre priorités pour nous, pour lancer le vaste programme que nous avons sur les infrastructures".

À l’occasion du 60ème anniversaire de l’Indépendance, Martin Fayulu  avait déclaré que le programme des 100 jours était un plan pour détourner les deniers publics. “Voilà que, en bons élèves, leurs complices dans le hold-up électoral de décembre 2018 nous présentent, dans la continuité, un feuilleton nauséabond sur le montage d’un plan de détournement massif des deniers publics, baptisé programme d’urgence des 100 jours”!

Homme de terrain en proximité avec le peuple congolais, Martin Fayulu se démarque de la classe politique congolaise corrompue, mangériste et toxique.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Tshintuntugate: Tshilombo a insulté les Congolais de la diaspora "Combantaba"...

Tshintuntugate: Tshilombo a insulté les Congolais de la diaspora "Combantaba"...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM InternationalFreddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 66.jpg, oct. 2020

Un président de la République doit être un Fédérateur et Rassembleur. Il est président y compris de ceux qui ne l'aiment pas ou non pas voter pour lui. Tshilombo, Monsieur 15%, le bénéficiaire d'une nomination électorale après deal avec Alias Kabila, a injurié les Congolais de la diaspora: "Ba Nyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba Combantaba" à Londres. A quand ses excuses?

freddy-mulongo-bruxelles-tshilombo

Les paroles doivent être claires: "Mes frères et sœurs, je fais amende honorable. Je présentes mes excuses et demande pardon au peuple congolais. Je me détache du deal avec le FCC et rejoint le camp de la patrie. J'appelle mes frères Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et tous les acteurs politiques à pouvoir rejoindre les démarches patriotiques afin de sauver notre pays..."  

Le petit discours de six minutes de Tshilombo laisse à désirer. On ne peut pas jouer indéfiniment à un peuple. Tshilombo a enfariné le peuple congolais avec ses 15%. Il a dribblé Martin Fayulu-Lamuka à Genève, il a dribblé Vital Kamerhe à Nairobi, maintenant il veut dribbler Alias Kabila-FCC. C'est toujours lui de manière unilatérale qui ne respecte pas sa parole et sa signature. Fourbe et roublard patenté. Quelles sont valeurs que prônent Tshilombo ? Le fils de Marthe Kasalu Jibikila veut un suicide collectif ! L'Union sacrée de Tshilombo avec qui ? Et pour quoi ? L'Union sacrée de Tshilombo existe déjà avec FCC et CACH. Pour six minutes de discours, il faut bloquer la République ?  Pas de conseil des ministres, le parlement est fermé, la Primature scellée...

Les Fatshistes-Bétonistes sont aux abois ! Tshilombo a méprisé tout le monde. Le plan Machiavélique de Tshilombo est alarmante ! 

Cette photo diffusée, du T-Shirt porté par des Bena Mpuka, Talibans et Ethno-tribalistes, le 17 septembre 2019, lors de la visite de Tshilombo à Bruxelles, n'est-il pas séparatiste et divisionniste: "Kasaï Power" ?

Croyant se prémunir contre son imposture et usurpation par son vol de  destin du peuple congolais, Tshilombo a lâché ses chiens pitbull sur des réseaux sociaux , injuriant les Congolais, qui'il est censé respecter et honorer par des insanités: "Libolo ya Maman Na Yo" !

Plus couramment, ses fanatiques n'y sont pas allés de mains mortes sur leurs claviers: Monseigneur Laurent Mosengwa Pansinya, le cardinal Honoraire de Kinshasa a été copieusement insulté, Honore Ngbanda de l'Apareco est insulté matins, midis et soirs,  Dr. Denis Mukwege, le prix Nobel de la paix n'en parlons même pas, le Congo ne l'a jamais soutenu; "Martin Fayulu" azali Camerounais. Martin Fayulu qui a été proche d'Etienne Tshisekedi qui a tout donné ? Moïse Katumbi azali Zambien ! Katumbi qui a payé les frais de tous les participants à Genval pour remettre Etienne Tshisekedi, réconcilier Baba Kyungu et Tshisekedi. Katumbi qui a payé des avocats américains pour enlever l'interdiction qui frappaient Tshilombo et Tshimanga de séjours aux Etats-Unis, pour y a commis un délit de vol au Wal Mart. Katumbi qui avait loué le jet qui a amené Etienne Tshisekedi aux soins à Bruxelles. Katumbi, Katumbi, Katumbi...Quant à Jean-Pierre Bemba, les Talibans l'ont toujours décrit comme "le mangeur des pygmées" ! En République démocratique du Congo : Facebook a supprimé 66 comptes, 63 pages, cinq groupes et 25 comptes Instagram, avec Honoré Mvula kabala, soutien de FATSHI, comme principal sanctionné. Tshilombo a sa présidence usurpée a engagé un cybercriminel patenté, Honoré Mvula Kabala, pour injurier des Congolais sur les réseaux sociaux. Bien que les gestionnaires et administrateurs des comptes Facebook et pages aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, après investigation, Facebook a indiqué que la plupart des comptes, pages et groupes Facebook et Instaram supprimés appartenaient aux sympathisants de Force des patriotes. Un parti politique créé en 2019 par Honoré Mvula et dont l’objectif affiché est de soutenir et d’accompagner l’action du président de la République, Félix Antoine Tshilombo (FATSHI). Sur les 63 administrateurs des pages supprimées par Facebook, six jeunes hommes ont été identifiés comme opérateurs d’au moins 26 pages et cinq groupes dans le réseau, proches d’Honoré Mvula Kabala, homme de main de Tshilombo. Pas d'excuses de la part de ce fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila. 

freddy-mulongo-marche-feminicide-1
freddy-mulongo-marche-feminicide


Tshilombo tend la main aux acteurs politiques vilipendés par ses Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques, après avoir pris les Congolais pour des cons. Les Congolais de la diaspora se sont sacrifiés: marches battant pavés dans des capitales occidentales, sit-in, marche Paris-Bruxelles 309 Km contre les viols en République démocratique du Congo... Tshilombo a volé des sacrifices et engagements  patriotiques de la diaspora congolaise. Nous sommes devenus la risée du monde entier. Tshilombo a pris des Checkuleurs et Frappeurs de l'Europe pour les amener au Congo pour mieux piller le pays.  Un gouvernement de 66 ministres et 723 conseillers tribaux. Et son troubadour André Mbata se prétend pour un constitutionnaliste pour raconter des bobards !     

On savait que Tshilombo était un nullard mais là... Zéro puissance Zéro ! Un bonimenteur, un lâche et une couille molle, comme certains disent chez nous : "aventrier" Mbwa copal. Tshilombo a invité Paul Kagame, Hitler Noir, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources

Il va consulter ? Qui ? La bonne blague ! Après avoir insulté ses propres compatriotes des : "Combantaba", "Ba Ndoki", "Ba Nyangalaka" et ses fanatiques nous traitent constamment des jaloux, aigris, tribalistes, haineux, etc. Cette crapule ne respecte pas sa parole. Akosilisa yango ! Balobaki Na Biso " Bokomesana" mais Ye Alingi Komesana Te ? Akomi Neti Takinga, Akomi Kotelengana. Akomesana Pe Akosiliyango !

Les chercheurs des postes et positions iront, oubliant Genève, Kenya, Kingakati... A notre avis Tshilombo ne changera jamais. Tshilombo doit révéler au peuple congolais son deal avec les animateurs de FCC. Les Congolais ont aussi droit de savoir les vrais résultats de 2018.

Tshilombo ne respecte jamais ses engagements : à Genève,  il a dribblé ses amis pour ses intérêts personnels; il a dribblé Vital Kamerhe, il veut dribbler Alias Kabila. Qu'il se démerde seul avec ses injurieux Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 24 octobre 2020

Tshilombogate: Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire !

Tshilombogate: Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fayulu Président Elu 1.jpg, oct. 2020

Crises institutionnelles voulues, engagées et installées avec Tshilombo en RDC. Le casseur de la République, liquidateur du Congo et Balkanisateur au pays de Kimbangu patauge dans des crises enchevêtrées. Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire avait proposé un plan de sortie de crises. Tshilombo veut s'appuyer sur des troubadours, politicailleurs ventriotes. Va-t-il s'en sortir ?

bache-eyet-100x80-cm

Crises institutionnelles voulues, engagées et installées avec Tshilombo en RDC. Le casseur de la République, liquidateur du Congo et Balkanisateur au pays de Kimbangu patauge dans des crises enchevêtrées. Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire avait proposé un plan de sortie de crises. Tshilombo veut s'appuyer sur des troubadours, politicailleurs ventriotes. Va-t-il s'en sortir ?

Martin Fayulu est un grand homme politique et visionnaire en République démocratique du Congo. Avec ses plus de 62%, victime d'un hold-up électoral, orchestré par Tshilombo et Alias Kabila, dans un odieux et satanique deal à Kingankati, contre le peuple congolais, Martin Fayulu, pacifiste et non violent, n'a jamais usé des violences pour récupérer son imperium volé. Tshilombo est un imposteur et usurpateur. 

Président élu du peuple congolais, Martin Fayulu s'est empressé , il y a un an, de proposer un plan de sortie de crise. La vérité des urnes étant l'autoroute pour emprunter la démocratie à grande vitesse. On lui rigoler au nez. 

Dribblages mirifiques, fourberies pathétiques et roublardises tarabiscotées émaillent la présidence usurpée de Tshilombo, qui dirige le Congo par défi. Tshilombo est illégitime ! Il est le plus grand voleur de destin du peuple congolais. Il n'a aucun respect à notre peuple. Tshilombo a une épine dans son pied gauche et des cailloux dans sa chaussure droite. Comment peut-il marcher ? Il a contre lui le peuple congolais et sa diaspora résistante. Il a contre lui tous les politicailleurs, ventriotes et girouettes avec qui il a fait des deals puis trahi après: UNC de Vital Kamerhe, FCC-PPRD d'Alias Kabila. Qui a trahi, trahira !  Tshilombo n'a avec lui, que des troubadours politiques, sans épaisseurs ni convictions politiques mais des quémadeurs d'emploi, qui végètent et soutiennent la fraude électorale pour se retrouver. Ils sont des habitués des plateaux de télévision et dialogues, concertation et autres forums. Ils viennent pour capter la lumière et n'ont aucune assise sur terrain: Claudel Lubaya, Adam Bombole, Gabriel Mokia, Franck Diongo, Noël Tshiani...mais surtout ses Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes, fanatiques lobotomisés et écervelés: des moutons de Panurge !

freddy-mulongo-troubadours-politiques

Des crises institutionnelles enchevêtrées  sont réelles, installées et deviennent ataviques. Avec ses 700 conseillers tribaux, tribalisés et tribalistes à la présidence usurpée, Tshilombo a fait la sourde oreille aux propositions citoyennes, patriotiques et politiques de Martin Fayulu. Pour mieux enfariner le peuple congolais, Tshilombo a emprunter des pistes villageoises, comme raccourcis, croyant arriver plus vite.  le plus grand "Tribaliste" du Congo  a cru bon de s'appuyer uniquement  sur ses frères tribaux "Luba Kasaïens" pour diriger le Grand Congo par défi, foulant aux pieds l'unité nationale et sabordant la souveraineté et l'intégrité territoriale durement acquise sous Mobutu.

Après la prestation de serment forcé, de ses trois juges tribaux, pour contrôler la cour constitutionnelle à sa guise, Tshilombo a franchi le Rubicon. La salle de congrès du parlement au Palais du peuple , a été envahi par des Bena Mpuka et autres Talibans, qui ont entonné l'hymne de l'Udps, comme si nous étions à Kabeya Kamuanga,  en lieu et place de l'hymne national, le debout congolais. Et lui Tshilombo au lieu de recadrer ses ouailles fanatisés, s'est empressé de faire le signe de victoire. On croit rêver ! signe de victoire contre qui ? Le peuple congolais ? Ou contre ses partenaires du FCC qu'il vient de rouler dans la farine ?

Crises institutionnelles ancrées et enchevêtrées, Tshilombo croit s'en sortir avec une pichenette: il s'engager à consulter des politicailleurs, ventiotes, troubadours et girouettes politiques.

Tshilombo est illégitime, il a volé le destin de tout un peuple. L'incapacitaire voulait le tapis rouge à tout prix. Il s'embourbe dans ses promesses farfelues et mensonges éhontés. Aucune décision sérieuse n'a été prise depuis qu'il trône arbitrairement sur le Congo.  Tshilombo est le problème du Congo. Il n'est pas la solution de notre pays. 

Casseur du pays, liquidateur du Congo et Balkanisateur de la RDC, en deux ans au pouvoir, Tshilombo est dangereux. Il est le pire pseudo-président que le Congo n'a jamais connu. Piètre politicailleur "Libumucrate". Il s'est revelé être un pillard des caisses de l'Etat, sa course à l'enrichissement rapide et illicite n'a d'aucune mesure, avec Tshilombo la mafia s'est officialisée. 

Martin Fayulu demeure le président élu du peuple congolais. Tshilombo devra demander rendez-vous au Faden House, si on peut le recevoir. Qu'il se détrompe, Martin Fayulu ne verra jamais Tshilombo en catimini. Il ne viendra pas faire la queue à la présidence usurpée. 

C'est au toujours au receleur d'aller restituer l'objet volé. Or l'élection d'un peuple est immatérielle. On ne peut le quantifier. Seul le pardon libère. Tshilombo doit demander pardon au peuple congolais. Sinon, lui et Alias Kabila sont bons pour la poubelle de l'histoire. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Coup de massue de Fayulu contre la théâtralisation politique Tshilombo-Alias Kabila!

Coup de massue de Fayulu contre la théâtralisation politique Tshilombo-Alias Kabila!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fayulu K.jpg, oct. 2020

Mariage hideux! Mariage incestueux! Mariage contre nature! Des chiffonniers FCC-UDPS se crêpent les chignons en prenant le pays en otage. Martin Fayulu Madidi est le seul acteur politique congolais dont la voix porte. Il est le porte étendard de la situation politique du Congo. Prestation de serment de 3 juges tribaux, l’hymne de l'UDPS en pleine salle du congrès du palais du peuple, raillerie...

freddy-mulongo-fayulu-k

Mariage hideux! Mariage incestueux! Mariage contre nature! Des chiffonniers FCC-UDPS se crêpent les chignons en prenant le pays en otage. Martin Fayulu Madidi est le seul acteur politique congolais dont la voix porte. Il est le porte étendard de la situation politique du Congo. Prestation de serment de 3 juges tribaux, l’hymne de l'UDPS en pleine salle du congrès du palais du peuple, raillerie...

 Martin Fayulu, président Élu, contre le hold-up électoral de Tshilombo, par son deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Le mariage hideux, incestueux et contre contre nature FCC-UDPS tend-t-il vers la fin? Le Congo est pris en otage par des bagarres de deux alliés coalisés contre le peuple congolais. Les FCC-UDPS se battent pour leur ventre, pas pour le peuple congolais. C'est le ton du discours de Martin Fayulu. Avec son bilan médiocre de deux ans et ses casseroles retentissantes de l’enrichissement personnel, le fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila, Angwalima Tshilombo se bat pour avoir la Cour Constitutionnelle et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) sous son ventre. Comme ça, il pourra tricher tranquillement en 2023.  C'est ce grand voleur du destin du peuple congolais qui était allé nuitamment négocier un deal pour sa nomination. Le Congo se meurt, menacé par la balkanisation, avec une classe politique la plus corrompue au monde. Quant aux fanatiques lobotomisés et écervelés qui applaudissent faussaires, écervelés et frappeurs patentés, quelle honte ! Transformé la salle de congrès du palais du peuple en stade où au lieu de l'hymne national , on y chante le chant de l'UDPS, est-ce que c'est raisonnable ? Le discours de Martin Fayulu est bien calibré et profond.

© Martin Fayulu
freddy-mulongo-fayulu-discours
MESSAGE DU PRÉSIDENT ÉLU, MARTIN FAYULU, AU PEUPLE CONGOLAIS DU 21 OCTOBRE 2020 © PRESSE MAFA

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 17 octobre 2020

10 Questions à Réveil FM International: Hommage à Maurice Blondel Bokoko!

10 Questions à Maurice-Blondel Bokoko !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international 

Freddy Mulongo-Maurice-Blondel Bokoko.jpg, oct. 2020

Maurice Blondel Bokoko, journaliste, ancien directeur provincial RTNC-Bandundu, directeur des infos à CCTV-RALIK à Kinshasa, il avait tiré sa révérence à Québec au Canada en 2014. Loin de son Maïndombe natal ! Il était vice-président de 1989-2004, de l'Union de la Presse Zaïroise (UPZA), qui devient l'Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC). En 2008, il avait répondu à nos questions.

freddy-mulongo-maurice-blondel-bokoko

Maurice-Blondel BOKOKO, Directeur d'information de CCTV et RALIK à  Kinshasa, quelques mois avant de quitter Kinshasa.

Mieux vaut un chien vivant qu'un lion mort nous dit l'Ecclésiaste 9:4. Maurice-Blondel Bokoko est l'alter ego de Stéphane Kitutu O'leontwa. Après avoir été durant 14 son vice-président à  l'Union de la Presse zaïroise (UPZA) devenue depuis le congrès du centre Nganda, Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC). Il a été le Directeur de l'information de Canal Congo Télévision (CCTV) et Radio Liberté -kinshasa (RALIK) appartenant à  Jean Pierre Bemba. Et Stéphane Kitutu, le Directeur général des médias Bembistes. Maurice-Blondel Bokoko avait quitté la République Démocratique du Congo,  avec sa femme et ses enfants. Il ne supportait plus la vie des menaces, intimidations, convocations à  l'Agence Nationale de Renseignements (ANR).

freddy-mulongo-kitutu-oleontwa

Stéphane Kitutu Oléontwa avait pour vice-président Maurice-Blondel Bokoko à l'Union de la Presse Zaïroise (UPZA), qui devient l'Union Presse Congolaise (UPC) de 1989-2004. C'est au congrès de la refondation que l'UPC devint Union nationale de presse congolaise (UNPC), pour la différencier de l'UPC du rebelle, criminel et sanguinaire Thomas Lubanga en Ituri.  Avec les vieux Stéphane Kitutu Oléontwa, Maurice Blondel Bokoko, Tshimpumpu wa Tshimpumpu, Donat Mbaya de Jed, moi et d' autres, nous étions membres du comité préparatoire du congrès de la refondation de l'Union Nationale de la presse congolaise qui a eu lieu au Centre Nganda à Kinshasa en 2004, avec 271 participants, du 1er au 5 mars 2004 au Centre Nganda. Le constat était amer:

  • les organes institutionnels de la presse sont contestés ;
  • l’UNPC manque de tout : plan d’action, moyens financiers, animateurs ;
  • le dépassement du mandat des dirigeants en place ;
  • la réalité du pluralisme médiatique ;
  • l’institutionnalisation de la Haute Autorité des Médias.

Avec le congrès de la refondation de l'UNPC, il y eut :

  • nouvelle structuration de la profession ;
  • création de l’Observatoire des Médias Congolais (OMEC) ;
  • dotation de l’UNPC de nouveaux statuts ;
  • adoption du Code de déontologie et de l’Acte d’engagement du journaliste congolais ;
  • mise sur pied des trois Commissions
    • 1°) de la Carte d’identité du journaliste congolais,
    • 2°) de Discipline et d’Ethique Professionnelle (Tribunal des pairs),
    • 3°) de la Formation professionnelle et syndicale ;
  • élaboration du Code disciplinaire ;
  • élection des Comités de l’UNPC et de l’OMEC.

J'ai toujours taquiné le vieux Stéphane Kitutu Oleontwa, grâce au congrès de la refondation, il est sorti par le haut. Je le préfère de loin à "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe, roublard et grand requin.  Le vieux Kitutu Olentwa n'est jamais conflictuel, il est respecté par des jeunes dans la profession. Son expérience est son trophée.  

1. Réveil FM International: En quittant Kinshasa avec votre épouse et vos enfants, n'est-ce pas une façon pour vous de dire Adieu le Congo?

Maurice-Blondel BOKOKO: Ce n'est pas sans regret et peine que moi et ma famille avons quitté la République Démocratique du Congo. On n'est jamais mieux que chez soi, dit-on! Mon départ n'est pas un adieu à  Kinshasa encore moins à  la République Démocratique du Congo, mon pays. J'y retournerai sans doute lorsque les conditions de vie et de travail se seront améliorées. Pour le moment, j'estime que les conditions de vie et de travail sous le régime de Joseph Kabila et du premier ministre Antoine Gizenga ne sont pas du tout rassurantes. En tout cas pas pour un journaliste qui veut jouer pleinement son rôle d'une façon libre, objective et indépendante.

L'insécurité étant totale pour les journalistes congolais dont l'intégrité physique est régulièrement menacée, une lutte de l'extérieur pour que les droits de l'homme soient respectés et pris en considération en République Démocratique du Congo me parait efficace. Mon départ est donc stratégique. Il faut reculer pour mieux sauter! Mieux vaut dans certaines circonstances "être un chien vivant qu'un lion mort".

freddy-mulongo-libertedepresse

2. Réveil FM International: En que Directeur d'information de CCTV-RALIK (Canal Congo Télévision-Radio Liberté Kinshasa) appartenant à  Jean Pierre Bemba vous avez vécu de l'intérieur le plastification de votre site d'émissions avant les élections de 2006. Le président Stéphane Kitutu O'leontwa, qui est le Directeur général des chaines Bembistes a failli y perdre sa vie, où en es-t-on avec l'enquête promise par les autorités de Kinshasa?

Maurice-Blondel BOKOKO: Le 18 septembre 2006 vers 15 heures, les installations de Canal Congo Télévision (CCTV), de Canal Kin Télévision (CKTV) et de Radio Liberté Kinshasa (RALIK) avaient été littéralement détruites par un grave incendie. Le feu était parti du plateau de CCTV situé au 3e étage de l'immeuble situé au n°6 de l'avenue du Port à  Kinshasa- Gombe, notre bâtiment est mitoyen avec le siège de Lignes aériennes congolaises (LAC). L'incendie s,était déclenché pendant que notre ancien collègue Marius BOLEKO recevait le professeur Kasongo NUMBI, un membre de PPRD, parti au pouvoir. Ce dernier était venu apporter un démenti. Il avait en ses mains un ordinateur portatif qu'il utilisait de temps en temps pendant ses interventions. 25 minutes plus tard, une forte détonation se produit au plateau et va détruire en moins de 10 minutes tout l'immeuble.

Dans cette situation confuse, le directeur général Stéphane Kitutu O'leontwa brulé au 2e degré a 25% va être évacué d'urgence à  l'hôpital général de Kinshasa et sera pris en charge par une équipe des médecins et infirmiers belges en séjour a Kinshasa. Dans l'entre temps, les enquêtes avaient été diligentées pour déterminer l'origine de cet incendie et éventuellement identifier les auteurs.

A l'époque, on avait parlé tantôt de l'origine criminelle tantôt de mauvaises installations électriques. Tout le monde attendait les résultats des enquêtes pour être fixé. Malheureusement, jusqu'au moment ou j'ai quitté la République Démocratique du Congo le 8 mai dernier, les conclusions sur les différentes enquêtes n'avaient jamais été rendues publiques.Avec le recul du temps on comprend aujourd'hui que l'origine de cet incendie était criminelle et avait pour objectif principal celui de saboter les organes de presse appartenant a Jean Pierre Bemba Gombo, candidat à  l'élection présidentielle de 2006 de manière à  ce que ce dernier soit privé des moyens médiatiques pour sa campagne électorale.

freddy-mulongo-modeste-mutinga

3. Réveil FM International: La HAM  de Modeste Mutinga avait accusé les journalistes notamment de CCTV, Canal Kin et Ralik de promouvoir la Congolité. S'agissait-il d'une fausse accusation?

Maurice-Blondel BOKOKO: Il me parait important,avant de répondre a votre question de préciser une chose: la régulation des médias en soi n'est pas une chose mais à la manière dont cette régulation a fonctionné sous la transition nous avons le droit d'être plus vigilant. Les journalistes et médias congolais avions été cocufié par Modeste Mutinga  et la HAM. La volonté de diaboliser les médias notamment ceux appartenant à  Jean Pierre Bemba, avait un objectif précis: attirer la commisération de la communauté internationale à  l'égard de la HAM, le financer davantage pour justifier la difficulté pour la HAM à  remplir sa mission. Les dérives et dérapages de la HAM provenaient du fait qu'elle faisait de la régulation des médias et de l'autorégulation de la profession. Le président de la HAM agissait comme s'il était le président des journalistes et des médias. C'est cette confusion qui a laissé un goût amer à  des nombreux professionnels des médias Congolais. La théâtralisation des décisions de la HAM ne pouvaient impressionner que ceux qui ne connaissaient pas Modeste MUTINGA. Où est-il aujourd'hui? Il est le rapporteur au Sénat pour le compte de l'AMP, les accointances de MUTINGA avec le parti au pouvoir ne date pas d'aujourd'hui. Seuls les naïfs ont cru que la HAM pouvait être une institution impartiale, neutre et équitable.

Concernant la Congolité. Bien avant la campagne électorale en 2006, l'opinion congolaise voulait bien connaitre qui était vraiment Joseph Kabila. A l'époque on ne s'était pas empêché de dire que Joseph Kabila Kabange n'était pas le fils biologique de Laurent Désiré Kabila, le feu président congolais tué le 16 janvier 2001 a Kinshasa. Cette thèse était fortement défendue par un certain Etienne KABILA qui passait pour le fils biologique de Laurent-Désiré Kabila. On disait de Joseph Kabila qu'il était Rwandais et ne devait pas se présenter comme candidat à  l'élection présidentielle de 2006. Bien entendu, cette situation ne devait qu'exaspérer les kabilistes qui ont mené une forte campagne contre les allégations mensongères, selon eux, des détracteurs de Joseph Kabila. Malheureusement ces nombreuses campagnes ne sont jamais parvenues à dissiper totalement le doute qui planait dans le chef des congolais sur la nationalité congolaise de Joseph KABILA.

L'occasion faisant le larron, les autres candidats potentiels à  l'élection présidentielle de 2006 en ont profité pour se prévaloir tous des congolais authentiques, un peu comme à  l'époque de MOBUTU, par des slogans et autres affiches ou annonces publicitaires. Au lendemain du lancement de la campagne électorale, la Commission Électorale Indépendante (CEI) interdira formellement aux candidats de faire allusion, pendant toute la campagne, à tout ce qui se rapportait à la nationalité congolaise, prétextant éviter ainsi les troubles éventuelles, semblables à celles que la Côte d'Ivoire avait connues à  la suite de ce qui était appelé la-bas '' IVOIRITÉ ''. Cette décision de la CEI sera relayée par la HAM qui, à son tour, interdira pendant toute la durée de la campagne électorale, la diffusion ou la publication à  travers la presse, de tout propos relatif à  la nationalité congolaise.

Comme les organes de presse appartenant a Jean Pierre Bemba Gombo avaient repris avec force après l'incendie de septembre 2006, et que cela n'avait pas arrangé le pouvoir, la HAM cherchant à  obtenir la fermeture d'un ou de l'autre organe de Bemba, accusera faussement le groupe de presse Bembiste de promouvoir la''Congolité''. La "Congolité" est une invention des animateurs de la HAM.

freddy-mulongo-maurice-blondel-bokoko-1

4. Réveil FM International : Quel est votre regard en rapport de ce qui se passe dans notre pays: les journalistes informent-ils librement les populations congolaises?

Mauricel-Blondel BOKOKO: Il est difficile d'affirmer que les journalistes congolais informent librement les populations de la République Démocratique du Congo. D'abord les journalistes congolais n'ont pas l'accès facile aux sources d'information étant donné que beaucoup de congolais qui ont souvent peur des mesures de représailles qu'ils subissent de la part du pouvoir, ne livrent pas d'informations au journaliste même si celui-ci est sensé ne pas divulguer sa source.Mais dans un pays ou la liberté de presse est bafouée, la protection de la source d'information devient aléatoire. Ensuite, les journalistes qui peuvent avoir l'information craignent de la publier parce que souvent ils sont soit menacés, soit interpellés par des agents de sécurité. Enfin, les journalistes ne sont pas suffisamment protégés et sécurisés dans l'exercice de leur métier. Leur intégrité physique est toujours en danger.

freddy-mulongo-maurice-blondel-bokoko-2

5. Réveil FM International: Que vous reprochent -ils?

Maurice-Blondel BOKOKO: Les reproches faites a la presse congolaise sont liées essentiellement a la déontologie et a l'éthique professionnelle.Je pense que les critiques sont fondées et les journalistes congolais ne devraient pas se voiler la face.Les journalistes congolais devraient faire un effort pour redorer l'image de la presse congolaise.Mais la mission n'est pas aussi facile qu'on le pense.Cette mission est rendue difficile a cause du développement rapide de la presse en RDC tangible ces derniers temps.Avec cette évolution rapide de la presse en RDC, le nombre des journalistes s’accroît chaque jour davantage si bien que l'encadrement de ces derniers sur le plan de la pratique professionnelle pose problème. Les salles de rédaction sont pour le travail et non pour l'apprentissage ou pour une quelconque formation,même si pendant les conseils de rédaction,on est appelé a encadrer les journalistes. Maintenant que les jeunes journalistes prennent la relève des anciens, il est impérieux que les établissements d'enseignement de journalisme ou les centres de formation en journalisme mettent un accent particulier sur la place prépondérante que devraient occuper l'éthique et la déontologie professionnelle dans l.exercice du métier de journaliste d'une part.D'autre part, il est également impérieux que les syndicats de presse, les instances de régulation et d'auto-régulation se dotent des moyens financiers et logistiques adéquats pour l'encadrement des journalistes dans l'exercice de leur noble métier.Cela, avec la bonne volonté du gouvernement qui doit s'acquitter de ses droits vis-a-vis de la presse.

0000000000freddy-mulongo-coupage

6. Réveil FM International : Comment voyez-vous l'avenir de la presse dans notre pays?

Maurice-Blondel BOKOKO: Une question difficile a répondre, j'avoue.Mais je ne voudrais pas, sur base du principe selon lequel les hommes passent les institutions restent, juger l'avenir de la presse en République Démocratique Congo en fonction de la situation actuelle et des hommes actuellement au pouvoir.Mais je pense que l'avenir de la presse dépend de ce que les journalistes congolais veulent que la presse de leur pays soit.Je crois que les journalistes congolais devraient s'assumer en prenant en mains leur destin,leur avenir et leur devenir.

L'exercice de la profession aujourd'hui devrait les aider a préparer l'avenir de la presse de demain.Et pour cela il faut me semble-t-il répondre a quelques questions qui se posent aujourd'hui telles que: -les entreprises de presse existent-elles en République Démocratique du Congo? Comment fonctionnent-elles? Les journalistes ont-ils un salaire qui les mettent à  l'abri de la corruption et de la mendicité?  L'avenir de la presse en République Démocratique du Congo, c'est également le sérieux du journaliste, son comportement vis-a-vis de la communauté. L'avenir de la presse en République Démocratique du Congo, c'est enfin la maîtrise par les journalistes des instruments tant nationaux qu' internationaux relatifs a la profession.Je pense qu'a ce stade, les journalistes congolais ne semblent pas y accorder de l'attention et de l'importance . Par expérience de mes 15 ans au comité directeur de l'Union de la Presse du Zaire-Congo de 1989 à 2004, je sais que la plupart des journalistes n'avaient jamais lu ni les statuts de l'Union de la Presse Zaïroise (UPZA), ni les ordonnances relatives aux statuts des journalistes congolais.

Aujourd'hui, j'observe la même situation quand je vois certains membres du Comité directeur de l'Union Nationale de la Presse Congolaise et de certains organes de celle-ci agir sans tenir compte des dispositions statutaires ou réglementaires de l'Union, je m'inquiète quant à  l'avenir de la presse en République Démocratique du Congo. La presse en République Démocratique du Congo existera tant qu'existera le monde. Mais je pense que son avenir radieux ou sombre dépend essentiellement du journaliste congolais qui devra se mettre au centre de toutes les préoccupations de sa profession en privilégiant également les intérêts du public. Et je pense que ce type de journaliste existe en République Démocratique du Congo. Il suffit qu'il prenne conscience de son existence et qu'il agisse.

000000000000000freddymulongo3

7. Réveil FM International: Une année après les élections dites libres, démocratiques et transparentes, quelles les évolutions constatées sur le terrain? 

Maurice-Blondel BOKOKO:  Après les élections, il y a installation de différentes institutions du pays tant au niveau national qu'au niveau des provinces. Mais la vie des congolais n'a pas pour autant connu un changement significatif.On déplore le statu quo dans presque tous les secteurs de la vie nationale en dépit de l'existence des institutions. A Kinshasa comme à  l'intérieur du pays, le transport est un casse-tête pour les populations.Les routes sont impraticables et ne permettent pas la circulation des personnes et des biens.

Le pouvoir d'achat est toujours insignifiant si bien que la population a de la peine pour nouer les 2 bouts du mois. L'insécurité est toujours au rendez-vous tant a Kinshasa que dans des provinces.Mais surtout a l'est du pays malgré la tenue à  Goma de la conférence sur la paix et le développement. Les grèves incessantes a la Fonction Publique démontrent que le secteur social est le cadet des soucis du pouvoir actuel en République Démocratique du Congo.

000000000000000freddymulongo4

8. Réveil FM International: Quelles sont les failles dans le fonctionnement actuel de notre pays, qui empêchent l'éclosion d'une vraie démocratie?

Maurice-Blondel BOKOKO: Je ne saurai évoquer les failles qui existent a l'intérieur du pays.Je vais me contenter de ne parler que des failles au niveau de Kinshasa.Je pense qu'a partir de ce qui fait a la capitale, on peut bien se faire une idée sur ce qui pratique a travers tout le pays. Parmi les failles qui empêchent le fonctionnement de la démocratie, il y a entre autres les violations incessantes des droits de l'homme. Il faut aussi signaler l'intolérance.Si la corruption reste la faille la plus importante,il faut mentionner également l'obsession à  s'accrocher au pouvoir;ce qui combat forcément l'alternance politique.

000000000000000freddymulongo2

9. Réveil FM International:  Vous dites-vous comme certains compatriotes: "j'ai sauvé ma peau les problèmes de la République Démocratique du Congo ne me concernent plus" ou plutôt l'expérience acquise vous allez le mettre au service de la diaspora au Quebec?

Maurice-Blondel BOKOKO: Puisque je vis actuellement au Canada, à  Québec spécialement, je pense que les congolais du Québec seront naturellement les les premiers bénéficiaires de ma modeste expérience acquise sur la RDC.Mais je pense que la situation dramatique actuelle que connaissent les congolais de la RDC ne devrait pas etre la seule affaire de la diaspora congolaise au Québec,au Canada.

Les Congolais disséminés à  travers le monde doivent s'intéresser à  la situation malheureuse de la RDC et s'associer à  leurs frères et sœurs restés au pays pour se mobiliser comme un seul homme afin de sauver le Congo démocratique qui se meurt d'une belle et réelle mort.Et cette mort se situe à  3 niveaux:

-premièrement,le pouvoir en place est incapable de maîtriser les guerres de l'Est du pays et pourtant Kabila avait pendant la campagne électorale, assuré la population de l'Est, qu'il mettrait fin à ces guerres s'il était élu président de la République.Son incapacité à  mettre fin à  ces guerres est tellement tangible que même les résultats de la conférence sur la paix et le développement tenue à  Goma et dont il était l'initiateur, ne sont ni visibles ni palpables nulle part à  l'Est Toujours à  ce registre,nous assistons maintenant à  la déstabilisation de notre pays au niveau des frontières. A ce jour, les congolais ne savent pas toujours à  quel stade se trouvent les discussions qui ont opposé la RDC à  certains de ses voisins. La situation en veilleuse aujourd'hui ne serait pas rassurante.

-La mort de la RDC, c'est aussi au niveau de sa jeunesse. La jeunesse, c'est l'avenir de demain, dit-on! Mais quelle jeunesse qui assurera l'avenir de la RDC? Une jeunesse corrompue, mal instruite et mal formée à  cause de la démotivation des enseignants?  Qu'il soit du primaire, du secondaire ou de l'université, l'enseignant congolais est clochardisé et incite à  la pitié tant son salaire modique le rend ridicule aux yeux, non seulement de la société en général, mais et surtout aux yeux de ceux qu'il enseigne. A ce niveau, il faut regretter que la plupart des jeunes congolais n'ont plus envie d'étudier et se disent à  quoi servent les études, car Kabila qui préside aujourd'hui à  la destinée de la RDC, a un cursus universitaire nébuleux. Par manque de modèle à suivre, à  imiter, la jeunesse congolaise n'a plus d'émulation. C'est donc grave pour l'avenir d'un jeune pays comme la RDC. Il n'est donc pas étonnant que les vautours venant d'ailleurs viennent imposer leurs lois chez nous.

-Enfin la mort de la RDC, c'est la liquidation systématique des acquis qui ont fait la fierté de notre pays sous Mobutu Sese Seko. Il s'agit de l'unité du peuple congolais et de la cohésion nationale. L'attention trop focalisée à  l'Est tant par le pouvoir local que par la communauté internationale, me parait une mauvaise stratégie politique, car cela fait qu'à  l'Est ou se déroule pourtant la guerre, le niveau de vie est de loin meilleur à celui de l'Ouest ou il n'y a pas de guerre. Cet état des choses est mal perçu à l'Ouest et pourrait, à  la longue, pousser les habitants de ce coin (Ouest) à  se désolidariser de leurs frères et sœurs de l'Est qu'ils croient être choyés en dépit des guerres. La lutte de BDK, la déclaration du gouverneur José Makila de l'Equateur à  l'issue de la visite qu'il avait rendue au musicien Evoloko à  la prison centrale de Makala, sont des signes annonciateurs de cet esprit qui bouillonne. Les choses pourraient se précipiter avec l'arrestation, l'on ne peut plus injuste, du grand leader Jean Pierre Bemba Gombo.

freddy-mulongo-maurice-blondel-bokoko

10. Réveil FM International: Vous revenez au Canada après y avoir passé une partie de votre vie. C'est au Canada que sont nées les radios communautaires, c'est dans ce pays que vous avez connu l'importance des médias du tiers secteur, proximité, démocratie participative...Que pensez-vous de l'implication des radios associatives et communautaires dans notre pays?

Maurice-Blondel BOKOKO: Les médias communautaires tels que nous les connaissons aujourd'hui et dont l'importance n'a plus à  démontrer, ont fait leur première apparition en Amérique du nord, au Canada, précisément. Ils avaient un rôle primordial, celui de sensibiliser le plus grand nombre de personnes pour la lutte qu'il fallait mener contre le sous-développement, surtout dans la province de Québec. Après le Canada, l'expérience a été tentée en Amérique latine. En Afrique, l'apparition des médias communautaires date d'il y a quelques décennies. En République Démocratique du Congo, le mouvement est né en 1990, mais le secteur ne sera réellement libéralisé qu'en 1996 avec la loi n0 96-002 du 22 juin 1996 qui fixe les modalités sur l'exercice de la liberté de la presse en RDC. Alors que le secteur est libéralisé, alors que le pays disposerait aujourd'hui de près de 200 radios communautaires, pourquoi la RDC ne se développe-t-elle pas? elle qui regorge d'un nombre impressionnant des médias communautaires?

La réponse est claire. Le secteur de l'audiovisuel congolais, bien que libéralisé, reste nébuleux et mérite une thérapeutique sans complaisance ni atermoiement. Pour que ce secteur joue pleinement son rôle, il faut, premièrement que le statut auquel appartient une radio ou une télévision implantée dans un site, soit bien connu: s'agit-il d'une radio privée commerciale, publique ou communautaire? Deuxièmement, il faut voir si, en fonction de leurs statuts respectifs, les médias travaillent sur base des missions leur assignées au moment de leur implantation.

A noter que les statuts et les missions sont en rapport avec les lois du pays relatives soit à  l'exercice du commerce, soit aux asbl et aux Établissements d'utilité publique. Ainsi, une radio ou une télévision publique est, selon l'AMARC, Association Mondiale des Raiodiffuseurs Communautaires, désigne un service de radio ou de télévision fourni par un organe de droit public, habituellement financé par l'Etat mais de propriété publique. Toujours selon l'AMARC, une radio ou tv commerciale est un service privé dont l'objectif est de réaliser des bénéfices et qui est contrôlé par des groupes commerciaux indépendants ou des individus du secteur privé. Tandis que l'audiovisuel communautaire est un service à  but non lucratif. Il est contrà´lé par une communauté précise qui en est le propriétaire, laquelle communauté est définie en vertu des critères géographiques et/ou d'intérêts communs. Mais il faut souligner que souvent, ce terme "communautaire" sert de terme générique pour désigner un audiovisuel associatif, coopératif, confessionnel, communautaire, etc selon que le média en question, se conformant au décret 002 du 2 avril 2002 portant dispositions générales et applicables aux absl et aux établissements d'utilité publique,appartient à  une association,à  une coopérative,à  une confession religieuse,`a une communauté.

l'Etat Congolais ne devrait pas empêcher les radios communautaires de s'améliorer ou d'améliorer la qualité de leurs produits en leur interdisant de ne pas faire de la publicité, par exemple. Par ailleurs, il faut souligner et rappeler les efforts combien louables réalisés par l'ARCO, Association des radios associatives et communautaires du Congo au début de 2001 à  2007, pour son travail précurseur dans notre pays, lesquels efforts ont consisté à  l'encouragement, la défense et l'implantation presqu'à  travers tout le pays, des radios communautaires. En dépit du fait que souvent, le ministère de l'information ne cessait de combattre l'ARCO , celle-ci a fini par s'imposer et grâce à  elle les radios communautaires sont aujourd'hui présentes en  RDC. On n'oubliera pas non plus l'apport très appréciable des radios communautaires pendant le règne de 1+4. Il faut donc regretter que l'association ait été combattue par certains partenaires qui cherchaient plus à  assouvir leurs propres intérêts que ceux des radios.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 12 octobre 2020

Minembwe: Le Grand patriarche Ciakudia debout contre Tshilombo, son fils!

Minembwe: Le Grand patriarche Ciakudia debout contre Tshilombo, son fils!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

img-20201012-wa0002.jpg, oct. 2020

Avons-nous une classe politique congolaise ? Avec des Politicailleus, ventriotes, profito-situationnistes et mangeurs à tous les râteliers? Des médiocres ont pris le pays en otage. Tshilombo signe la mort du Congo. La RDC est en danger avec Tshilombo. Minembwe touche l'intégrité nationale et la souveraineté du Congo. Le grand patriarche Ciakudia dénonce Tshilombo ennemi du Congo.

© Réaco news tv

Dans cette vidéo de Reaconews, le grand patriarche Julien Ciakudia est explicite sur ce qui guette le Congo avec Tshilombo, le balkanisateur et ennemi du Congo. La Yougoslavie n'existe plus. On parle de l'ex-Yougouslavie. C'est un autre balkan qui se prépare au Congo. Demain on risque de parler de l'ex-Congo ! Azarias Ruberwa, le ministre de balkanisation est le vrai président de la République démocratique du Congo ? Pour installer un bourgmestre à Minembwe, Ruberwa a invité 10 ambassadeurs dont Mike Hammer des Etats-Unis, les Nations Unies, le chef d'état-major, ministres et députés... Et Tshilombo, le président nommé était en vadrouille en Belgique ! Avec Minembwe,  Tshilombo signe la mort du Congo. Le fameux fils de Tshisekedi est un danger pour le Congo. 

img-20201012-wa0023

La République démocratique du Congo, c'est 2,345 millions km². Aucun kilomètre2 ne sera cédé au Rwanda. Ce que Alias Kabila ne pouvait pas faire, c'est Tshilombo, fameux fils de Tshisekedi qui le réalise. Il signe comme chef de l'état du Congo pour réaliser le projet macabre de la balkanisation du Congo.  Les Congolais sont vent debout contre Minembwe qui est le point de départ de la Balkanisation du Congo. C'est Alias Kabila qui a donné le pouvoir à Tshilombo. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il est allé nuitamment à Kingankati pour faire faire un odieux satanique deal contre le peuple congolais, il est bénéficiaire d'une nomination électorale. Tshilombo a signé plus de quatre deals diaboliques, nocturnes, secrets et contradictoires.  L'un signé à Kampala avec Youri Museveni, le second  à Kigali avec Paul Kagamé, avec Alias Kabila à Kingakati  et un autre avec Vital Kamerhe dans la coalition Cach. Et le "Kosa Leka" avec la Belgique, la France, les Etats-Unis... Tshilombo croit être le bon ami d'Alias Kabila, Paul Kagame, Yoweri Museveni et tous les agents de Tutsi power contre le peuple congolais et le Congo.  Le seul président qui est venu à son installation, c'est le président Kenyan Uhuru Kenyata. Que lui a-t-il promis ? Que des accords bidon pour vendre le Congo et les Congolais. 

img-20201012-wa0002

Seule la soit-disante communauté "Tustie congolaise", qui a pris six fois en dix huit ans, des armes contre la République, tués des Congolais.  Pourquoi réclamer ce qu'aucun Congolais n'a jamais réclamé  de puis 1885, une terre? Un Teke ne réclamera jamais  le plateau des Bateke, c'est le Congo et cette terre lui appartient. "Minembwe, l'enclave Tutsi des Hauts-Plateaux qui enflamme les ressentiments anti-Rwanda" à osé titré un média mensonge belge: RTBF Info ! Les Congolais ne sont pas des idiots. Depuis le génocidaire et sanguinaire Léopold II en chutant par le néo-esclavagiste et léopoldien Louis Michel, ancien ministre des Affaires étrangères Belge et Tralalala... le Congo a toujours été sujet des complots et victimes des manigances belges. Ce sont les terres congolaises qui intéressent les belges et autres prédateurs, conquistadors mondiaux mais pas les morts de Congolais.  Qui ne nous dit pas que Minembwe regorge des minerais rares ? Médias mensonges belges, occupez-vous de votre petit pays la Belgique, sangsue du Congo? Le Congo n'est pas vendre.  En 1960 à l'indépendance du Congo, la Belgique n'avait jamais identifié les "Banyamulenge".  Anthropologiquement "Banya (propriétaires terriens par succession ancestrales ", "Mulenge: une colline des hauts-plateaux du Sud-Kivu". "Ubuenge : est une technique des mensonges par la victimisation. Ils se victimisent par le "Ubuenge". Là où ils ont posé des crimes, ils se victimisent. Ils ont le courage du sorcier.  Pourquoi vouloir créer ce problème aujourd'hui? Arrêtez avec cette manipulation mensongère belge. Le Congo ne sera jamais Balkanisé. Vôtre plan est nul et sans effet! Faites ce que vous voulez comme campagne médiatique mensongère et manipulatrice mais retenez que le Minembwe n’est pas une enclave Tutsi. Évitez de monter la tension ! La Belgique met en place une "Commission Vérité et Réconciliation" au niveau du parlement fédéral sur son passé colonial, esclavagiste et raciste. Ne cherchez pas des poux dans la tête des Congolais. Arrêtez la manipulation.  Le Congo restera un et indivisible. Le deal de la balkanisation ne réussira jamais...

img-20201011-wa0018

Gady Mukiza, bougmestre de Minembwe a déclaré: "Nous avons été installés par le ministre provincial de l'intérieur en présence du gouverneur de province et d'autres autorités au niveau national. Jusque-là, nous n'avons pas sur papier un document annulant le procès verbal de notre installation". Les représentants des communautés locales du Sud-Kivu (Babembe, Bashi, Bahavu, Barega, Bavira, Bafuliru, Babuari, Bazoba, Batembo, Banyindu, Barundi, Masanze…) s'insurgent contre le ministre d'Etat en charge de la Décentralisation, dont ils réclament l'éjection ''pour abus de pouvoir et haute trahison''. Les signataires de cette correspondance imputent à Azarias Ruberwa la création de la commune de Minembwe, au Sud-Kivu, sans pour autant respecter les préscrits de la loi. S'appuyant sur la loi organique n° 08/16 du 07 octobre 2008, en son article 46, ils rappellent que la création d'une commune comporte trois conditions, à savoir : ''être une agglomération de plus de 20.000 habitants ; être proposée par le ministre en charge des Affaires intérieures ; et recevoir l'avis conforme de l'Assemblée Provinciale''. "Or, constatent-ils, l'agglomération de Minembwe ne remplit pas les conditions d'effectifs de la population requis par la loi. En plus, Minembwe ne figure pas parmi les les communes ayant obtenu l'avis conforme de l'assemblée provinciale du Sud-Kivu".

Les Baluba Kasaïens ne voient pas pas le danger avec Tshilombo. Les Bena Mpuka,  Talibans , Tribalo-Ethniques et Wewaïstes qui crient "Fatshi Béton" risquent de plomber tout le monde. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 5 octobre 2020

RDC : Les 400 criminels cités dans le Rapport Mapping de l'ONU !

Liste de 400 présumés génocidaires et criminels de guerre recherchés dans le Rapport Mapping de l'ONU du 1er octobre 2010 !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Rapport mapping.jpg, oct. 2020

Planqué dans un tiroir, le Rapport Mapping gêne! Le génocide rwandais, ce sont les Rwandais qui se sont entre-tués entre eux. Aucun Congolais n'a participé au génocide Rwandais. En quoi, Vincent Biruta le ministre des Affaires étrangères rwandais s'oppose-t-il au Rapport Mapping? Les anciens seigneurs de guerre ont tronqué leurs treillis militaires en costumes trois pièces.

freddy-mulongo-rapport-mapping-3

Le Rapport Mapping, c'est la justice pour le peuple congolais. Il est aussi le symbole de la lutte contre l'impunité. Oublié dans les tiroirs des Nations unies depuis neuf ans,  le Rapport Mapping est un document fondateur de la lutte contre l’impunité en République démocratique du Congo. Il braque ses projecteurs  sur les exactions commises  en République démocratique du Congo, entre 1993 et 2003, mettant en cause jusqu’aux plus hauts responsables politiques et militaires de la région des Grands Lacs. 

freddy-mulongo-rapport-mapping-2

Aucun Congolais n'a participé de loin ou de près au génocide rwandais. Les Rwandais se sont entre-tués entre eux. En quoi, Vincent Biruta le ministre des Affaires étrangères rwandais peut-il avoir l'audace de s s'opposer Rapport Mapping de l'ONU?  Si des Rwandais ont commis des crimes sur le sol congolais, ils doivent répondre de leurs crimes. Côté Congolais, les anciens seigneurs de guerre et criminels patentés s'auto-blanchis et veulent se cacher derrière l'amnistie de 2014. Pour le criminel Roger Lumbala, ancien dirigeant du RCD/National, tous ces crimes ont déjà été effacés par l'amnistie de 2014. "Il ne s’agit de revenir encore sur la décision de la justice pour entamer d’autres actions alors que la République démocratique du Congo, en tant que pays souverain, a déjà voté l’amnistie pour permettre ma cohabitation pacifique, la réconciliation nationale. "  Roger Lumbala comme les autres criminels ont sciemment décidé d'aller faire couler le sang de nos compatriotes de l'Est, épargnant leurs frères de tribu.

freddy-mulongo-rapport-mapping-4

Qui a décidé de l'amnistie de 2014 ? Pourquoi doit-on amnistier des criminels sans justice réparatrice ? Des Congolais qui sont morts ne sont pas des moutons ou des chèvres. Ils ne demandaient qu'à vivre. Or ils ont été fauchés par des assoiffés du sang des autres et du pouvoir. 

Si la République démocratique du Congo était un Etat de droit, il faut une loi qui interdit à tout Congolais qui a pris des armes contre son pays d'accéder aux postes de responsabilité. La RDC élaguerait déjà, la liste des prétendants pour diriger, gouverner et administrer le Congo. Le Rapport Mapping met fin à la prime aux seigneurs de guerre.  

Dix ans après la publication de ce rapport, les recommandations sont restés lettres mortes et les crimes impunis. Le Rapport Mapping avait recensé 617 crimes de guerre, crimes contre l’humanité et de possibles crimes de génocide et proposait la création de chambres mixtes de justice. Depuis, rien. C’est l’impunité totale pour les anciens belligérants.

freddy-mulongo-rapport-mapping

VOICI LA LISTE DE 400 PRÉSUMÉS GÉNOCIDAIRES ET CRIMINELS DE GUERRE CITES DANS LE RAPPORT MAPPING  DE L'ONU DU 1er OCTOBRE 2010.

 
1.- Abdul Karim, Libanais, vente et trafic d'armes, complicité de génocide et crimes de guerre ;
2.- Aguru, colonel, Fni/Frpi/Apc/Fac/Fardc, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, Ituri ;
3.- Akandwanabo Jovia, Mme Museveni/UPDF, complice, crimes de guerre et crimes économiques ;
4.- Alleluia Buyoya, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/4313Bn/Li mia2/Lwiko, génocide et autres;
5.- Alonga Boni Benjamin, Faz/Mlc/Fardc/Pnc, insp.gén.-adj., crimes de guerre et autres crimes ;
6.- Amisi Kumba Gabriel, général TangoFort, Faz/Rcd/Fardc, crimes de guerre et autres crimes ;
7.- Amuli Claude, Cdt/Apr/Afdl/Rcd/98/Ville/Buka vu/Kalemie, génocide et autres crimes ;
8.- Aziz Nassour, Sponsor/Trafi/Vente d’armes, complicité génocide et crimes de guerre ;
9.- Aziza Kulsum Gulamali, vente/trafic d'armes/Somigl, complicité crimes de guerres et autres ;
10.-Bagabe Willy, colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, massacres, crimes de guerre et autres ;

11.- Bagabo John, colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/Génocide/Massacres Espagnols etc. ;
12.- Bahati Bichura, colonel/24Sect/Ind/HomboNord/Kimia2/Apr/Cndp/Fardc, crimes de guerre ;
13.- Bakunzi Franck, capitaine/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, massacres/ autres crimes de guerre;
14.- Balinda Steven, major/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre, contre l'humanité ;
15.- Barihima Jean-Bosco, Rcd/Goma/responsable, génocide, massacres et autres crimes ;
16.- Banza Mukalay Nsungu Baudouin, Rcd/V-min/, complicité génocide et autres crimes de guerre ;
17.- Baseleba, major/Gp/Apr/Cdt escadron de la mort, génocide, crimes de guerre et autres ;
18.- Batera John, lieutant/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, massacres, crimes de guerre et autres ;
19.-Batumona Khandi Kam Laurent, v-g/v-min/Dgc/Rcd/Dép./Kin/Msc/Collabo/Complicité/génocide ;
20.-Bayingana Firmin, lt-colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres ;

21.- Bedy Mukubu Mabele Francis, officier/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide/Autres crimes ;
22.- Beiza Bamuhigo Richard, Colonel//Upc/Lubanga/Pnc/Anr, génocide et autres crimes ;
23.- Bemba Gombo Jean-Pierre, Cdt en chef/Mlc/Un, crimes contre l'humanité et de guerre ;
24.- Biamungu Bernard, Apr/Afdl/Rcd/70eBde/génocide, crimes de guerre/Kisangani/2002 ;
25.- Biganiro Freddy, major/3323/Bn/Katasomwa/Kimia2/Apr/Cndp/Fardc, génocide et crimes;
26.- Bikani, major/Apr/Gp1994/Fdlr/Apr/Fardc/Katanga, génocide, crimes de guerre et autres ;
27.- Bilinda Claude, LtCol/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/512Bde/cmd/Ops/Tshulwe/SKivu, génocide et..;
28.- Bilinda Steven, major/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
29.- Birori Benjamin, colonel/Apr/Rcd/Fardc, conseiller de Ruberwa, génocide et autres crimes;
30.- Bisamaza, Lt-colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc1/2 Cmd Brigade/Bravo/Rutshuru, génocide et..;


31.- Bisangwa Mbuguje Innocent, capitaine Udpf/Cons./Museveni, agression et autres crimes ;
32.- Bisengimana Charles, général/Far/Apr/Rcd/Fardc/Pnc/Insp. Gén., génocide et crimes de guerre ;
33.- Bishombo Elie, colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
34.- Bisetsa Jean-Jacques, Lt-Col/32/Bde/Ops/S2//Apr/Cndp/Fardc/Kimia2/crimes de guerre et.. ;
35.- Bisimwa, Cdt/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc/Kimia2, génocide, crimes de guerre et autres ;
36.- Bitho Basirwa Serges, LtCol/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/51Sect/Ind., crimes/ guerre et c/l'humanité;
37.- Biyoyo Jean-Pierre, colonel/Apr/Cndp/Mudundu40/Fardc, génocide et crimes de guerre;
38.- Bizarama, colonel/Apr/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
39.- Bizimana Eric, colonel/Apr/Cndp/Fardc/32Sect/Ops/S2/Kimia2/S/Kivu, génocide et crimes;
40.- Bizimana Karamuheto alias Bizima Kara, idéologue, Afd/Rcd/S2, génocide, autres crimes;

41.- Bizimungu, général-major/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide et autres crimes de guerre;
42.- Bizimungu Pasteur, PR/Ruanda, idéologue, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
43.- Bivegete Jean, général/Apr/Rcd/Fardc/Auditeur/Gén./Haut magistrat militaire, génocide et ;
44.- Bolingo Matane, colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/10eRég.Mil/Bukavu, génocide et autres crimes;
45.- Bonane, Colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/Cmd 4e Bde/Ituri, génocide et autres crimes de guerre;
46.- Bonane, colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, 11eBde/Masisi et Walikale, génocide et autres crimes;
47.- Bora Uzuma Kamwanga, général/Anc/Fac/Rcd/Cndp, génocide, crimes de guerre et autres ;
48.- Bosogo Venant, Colonel Apr/Rcd/Cndp/Fardc/dispo/Emg-Fardc, rébellion/S-Kivu, crimes ;
49.- Boulle Jean-Raymond, Sponsor/Trafic/Vente/Armes/Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Cndp/Pprd, génocide etc. ;
50.- Bout Victor, russe, trafic et vente d'armes Apr/Rcd/Cndp/Udpf, complice génocide et crimes ;

51.- Bugera Déogratias Douglas alias Rwamakuba, idéologue/Adp/Afdl/Rcd, génocide/Autres ;
52.- Budiela Maleka, major/Apr/Cndp/Fardc/3231Bn/S2/Kihnvu/Kimia2, génocide et crimes;
53.- Buki Sylvain, général, chef Emg/Anc/Rcd/Fardc/Ft, crimes de guerre et contre l'humanité;
54.- Butera, Officier/Fab/Burundi/Cdt/Ville/Uvira/Baraka/Fizi/98, génocide et autres crimes ;
55.- Buyoya Pierre, prés./Burundi/Fab, agression, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
56.- Byamungu Bernard, Colonel/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/4Z/Ops/Kimia2/, génocide et autres crimes;
57.- Byishi Elias, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/98/Cdt/S2/Ville de Bukavu, génocide et autres crimes ;
58.- Candro, Cmd/Apr/Rcd/ML/Frpi/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
59.- Chalwe Ngwashi Raüs, général/Zambie/Afdl/Pnc, crimes de guerre et contra l'humanité ;
60.- Chalker Lynda Baronne, Gb/Sponsor/Updf/Apr/Fpr/Afdl/Rcd, complicité génocide etc. ;

61.- Chinja Chinja, chef/Guerre/Malemba-Nkulu/Katanga, crimes de guerre et autres ;
62.- Chuma Balumisa, Cdt/Apr/Afdl/Rcd/Recrutement/Enfants/Soldats/1998/SKivu, crimes de guerre ;
63.- Claude, général/Apr/Rcd/Fardc, commandant 5e Brigade Nord-Kivu/Goma, crimes de guerre;
64.- Cobra Matata, chef d'Emg/Frpi/Ituri, seigneur de guerre, crimes de guerre et contre l'humanité;
65.- Commandant Hyppo alias Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, Apr/Fardc, génocide;
66.- David, Rwandais, Officier/Apr/Afdl/Rcd/Sud-Kivu, génocide et autres crimes de guerre ;
67.- Delpechim Jacques, Germano-burundais, idéologue Rcd/Rcd-Ml/, complicité crimes de guerre ;
68.- Devote Gashinge, idéologue/Rcd/Goma, responsabilité génocide, crimes de guerre et autres;
69.- Diatezwa Basile Omar, porte-parole/Cndp/Amp/Mp, complicité génocide et autres crimes ;
70.- Djokaba Lambi, seigneur de guerre/Ituri, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;

71.- Dominic Yugo, slave, mercenaire, crimes de guerre et contre l'humanité ;

72.- Dugu wa Mulenge, Officier/Apr/Afdl/Rcd/Intelligence/Complicité, génocide et autres crimes ;
73.- Duku, major/Apr/Afdl/Fac//Emoi, crimes de guerre et contre l'humanité ;
74.- Dukuze Augustin, porte-parole R-Fdlr, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
75.- Dumu Muganza, capitaine/Apr/Cndp/Fardc/3231Bn/ChefEmg/Kihomvu, génocide et crimes;
76.- Edundo José, sponsor/Afdl/Rcd/goma/Mlc/Pdc/Amp/Mp/, complicité génocide, crimes de g..;
77.- Ekula, colonel/Fni/Fripi/Ar/Fac/Fardc/Ituri, seigneur de guerre, génocide, crimes de guerre;
78.- Gabonziza Wilson, lieutenant/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/ génocide, crimes de guerre et autres ;
79.- Gagakwavu Jérôme, général/Emg/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres ;
80.- Gahima, lieutenant de l'Escadron/Unité Bravo/ »Gacurabwenge/, génocide et crimes de guerre;

81.- Gakufe Japhet, major/Apr/Cndp/Fardc/312Bn/Kimia2/, génocide et crimes de guerre ;
82.-Gakaru, général-major/Apr/Fdlr/Fardc/Officier de Liaison ALIR, génocide, crimes de guerre ;
83.- Gakwavu Bakande Jérôme, seigneur de guerre/Ituri/Fardc, génocide et crimes de guerre ;
84.- Gapfizi Dan, général de Brigade, Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, massacres/crimes de guerre ;
85.- Gafishi Ngango Philippe, Président/Cndp/Rcd/Fpr/Amp/Mp, compl./génocide et autres crimes ;
86.- Gasana Rurayi, LtColonel/Apr/Afdl/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et c/l'humanité ;
87.- Gashayija Augustin, général de Brigade, Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide et crimes de guerre;
88.- Gashema, major/Apr/Cndp/Fardc/3223Bn/Kitamba/Kimia2, génocide et crimes de guerre;
89.- Gifaru Niragiye Karibushi, colonel/Apr/Cndp/Fardc/43Sect/Kimia2/Lulimba, génocide ;
90.- Gihanga Smith, Colonel/Apr/Cndp/Fardc, 12e Brigade sur l'axe Rutshuru-Lubero, génocide..;

91.- Gifaru Niragiye Karibushi, colonel/Apr/Cndp/Fardc/43Sect/SKivu/Lulimba, génocide..;
92.- Gisano Isaac, complicité de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité ;
93.- Gishondo Elie, colonel/Apr/Cndp/Dispo/Emg-Fardc, génocide et crimes de guerre/humanité ;
94.- Gonda Antoine, rel.ext/Mlc/Pprd/Amp/Mp, complicité crimes de guerre et contre l'humanité;
95.- Gumusiriza Wilson, général de Brigade/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre ;
96.- Gwigwi Busogi, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/24Sect/Kimia2/HomboNord, génocide et autres;
97.- Habarugira Herman, Apr/Fpr, complicité de génocide, crimes de guerre et c/l'humanité ;
98.- Habimana Joacquim, capitaine/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, massacres, crimes de guerre;
99.- Habimana alias Bemera/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et c/l'humanité ;
100.-Habyarimana Emmanuel, Général/Apr/Fpr/Attaque/Bukavu/SudKivu1997, génocide et autres ;

101.- Hakizabera Christophe, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres ;
102.- Hakizimana alias Poète, major/Far/Apr/Fardc/G2 N/Kivu/Mbandaka, génocide et crimes..;
103.- Hamad Khalil, Liban/Cptoir/Bakayoko/Kisangani, trafic/vente d'armes, génocide et autres;
104.- Hamuli Bahigua Dieudonné, gén-maj/Faz/Mlc/Fardc, génocide, crimes de guerre et écon. ;
105.- Heshima, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/32Bde/cmd/Kamituga, génocide et crimes de guerre ;
106.- Higiro Jean-Marie Vianney, seigneur de guerre/R-Fdlr, génocide et crimes de guerre et autres ;
107.- Ibambazi Alexis, Apr/Fpr/Cdt/Aéroport de Kavumu/Bukavu, génocide et autres crimes ;
108.- Ilunga Kalambo Emile, président Rcd/Goma, complicité de génocide, crimes de guerre etc ;
109.- Ilungaatsho, colonel/Secr.gén./Chandellerie Or/National, Apr/Rcd/Fardc, génocide et crimes;
110.- Innocent, LtCol/Ex1/2 G4/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, G4-Armée mixée Cndp, génocide et..;

111.- Itshalingoza Nduru Jacques, gén-Bde/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, cdt2/Kitona, génocide etc.;
112.- Jado, Lt-Colonel Apr/Cndp/Fardc/3322Bn/Ramba/Kimia2/, génocide et crimes de guerre;
113.- Kabalisa Evariste, Capitaine/Apr/Afdl/, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
114.- Kabanda Gilbert, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/Dir.adj./Actions sociales/génocide et crimes;
115.- Kabanga Babadi, idéologue, sponsor/Mlc, complicité crimes de guerre et autres ;
116.- Kabila Laurent-Désiré, Prp/Afdl/Fac/CdtSuprême, complicité génocide et crimes de guerre;
117.- Kabasele Tshimanga Crispin, ministre, député, Rcd/Goma, complicité génocide et autres ;
118.- Kabasubabo Katulondji Hubert, porte-parole Rcd/Goma, complicité génocide et autres crimes;
119.- Kabirigi, général-major/Apr/Rcd/Fardc/G3, chef/Emg-adj. Au Congo, génocide et autres;
120.- Kabundi, Lt colonel/Apr/Cndp/Fardc/1/2/Cmd/Brigade Equo/Kikoma/sake N/Kivu, génocide;

121.- Kabundi Innocent, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc/3Z/Ops/Kimia2/, génocide et autres ;
122.- Kabuye Rose, major/Apr/Fpr/Escadron de la mort/Bravo/Afdl, génocide et autres crimes;
123.- Kabwanda Kasewu Sinforose, Colonel/Apr/Rcd/Fardc/ChefEmg/Adm/génocide/autres crimes;
124.- Kagame Paul, Président/Rwanda/général/Chef suprême/Apr/Fpr, génocide et crimes de guerre;
125.- Kagame Alex, général de Brigade/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide et crimes de guerre et autres;
126.- Kagiraneza Deus, général, chef d'Emg/Apr/Rcd/Fardc/Pr. Orientale, génocide et autres ;
127.- Kahozi John, Apr/Afdl/Cndp/Fardc, massacres au Nord/Kivu et Ituri 1996-2003, génocide ;
128.- Kaje Alphonse, capitaine Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide et autres crimes ;
129.- Kakule Faustin, cmd/Apr/Rcd/Cndp/Fardc/Kimia2, génocide, crimes de guerre et autres ;
130.- Kalala Stanis, Général/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;

131.- Kalala Roger, Rcd/Goma, idéologue, complicité crimes de guerre et contre l'humanité ;
132.- Kalenga Louis Me, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Sud/Kivu/Massacres/Kasika, génocide et autres crimes ;
133.- Kalimba Pierre, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres crimes;
134.- Kalume Numbi Denis, général/Faz/Afdl/Fardc, complicité génocide et crimes de guerre;
135.- Kaloza Félix, LtCol/Apr/Rcd/Fardc/Cmd-Adj/CorpsTroupesTransmission, génocide etc.
136.- Kamanzi Emmanuel, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Cndp, responsabilité génocide/Hutu 1996-2003;
137.- Kamanzi Désiré, porte-parole Cndp/Apr/Fardc, génocide, crimes c/l'hum./ de guerre;
138.- Kamanzi François, colonel/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide et crimes de guerre ;
139.- Kambinga Benoît, Snip/Afdl/Rcd/Genève/Kigali/V-min/Coop, complicité génocide et autres ;
140.- Kamerhe Rwakanyasigize Vital alias Lwa Kanyiginyi Nkingi, complicité génocide et autres;

141.- Kamitatu Etsou Olivier, secr.gén.Mlc/Amp/Arc/Mp, complicité crimes de guerre ;
142.- Kanamura Stanilas, idéologue et responsabilité génocide/Hutu et massacres à l'Est/Congo;
143.- Kanaume, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/2111Bn/Kimia2/Nzibo/Sud/Kivu, génocide et crimes;
144.- Kantintima Basengezi, Gvneur/Sud/Kivu/98/Rcd/Idéologue, complicité génocide et autres ;
145.- Kanyamibwa, major/Apr/Afdl, génocide Tingi-Tingi, témoin Gérard Niyanzima Ntagungira;
146.- Kanyamuguigui Jaguar, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/511Bde/S2/Kigulube, génocide et autres;
147.- Kanyamuhanga Léonard, Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, responsabilité génocide et crimes;
148.- Kanyemera Samuel alias Sam Kaka, Général/Bde, génocide, crimes de guerre et autres ;
149.- Kanyoni Nsana John, Fpr/Afdl/Rcd/Intelligence/Génocide et autres crimes de guerre ;
150.- Kapuku Ngoyi Trésor, Rcd/Goma/, complice de génocide, crimes de guerre et autres ;

151.- Karamba Charles, Colonel Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres ;
152.- Karara Misingo, capitaine Apr/Afdl/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
153.- Karera Denys,, Major/Apr/Afdl/, génocide, massacres, crimes de guerre et contre l'humanité;
154.- Karegeya Patric, escadron/mort/Unité Bravo, génocide, crimes de guerre et autres crimes;
155.- Karenzi Evariste, sous-lieutenant Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
156.- Karenzi Samuel alias Viki, caporal/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
157.- Kasangana Mbengu Zébédé, Col/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/Secr.Gén./Anc.Combattants, génocide;
158.- Kasangati Kinyalolo, idéologue, mensonge facile, Apr/M40/Rcd/Fardc, génocide et autres;
159.- Kasereka Franck, Cdt/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, massacres Mwenga/crimes de guerre ;
160.- Kasonga Mujangi, Rcd/Goma, collabo/Fpr, crimes de guerre et conte l'humanité ;

161.- Katabarwa Fred, cap/Apr/Afdl/Fpr/cdt «Gacurabwenge»/Escadron de la mort, génocide ;
162.- Katabe Donatien, Apr/Afdl/Rcd/Insp.Ppal-adj.PNC, génocide et autres crimes de guerre ;
163.- Katanga Eric, major/Apr/Cndp/Fardc/3112/Bn/Cdt2/Ops/S2/Kimia2, génocide et autres crimes;
164.- Katanga Germain, Cpi/Seigneur de guerre/Upc/Fardc, recr.enfants/soldats, crimes de guerre;
165.- Katange Chiza, LtColonel/Apr/Cndp/Fardc/3123Bn/Kimia2/, génocide, crimes de guerre;
166.- Katumba Mwanke Augustin, pillage, sponsor, complicité crimes de guerre et économiques;
167.- Katurama, colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génoccide/Hutu, crimes de guerre et autres;
168.- Kayihura, Général/Apr/Fpr/CdtPM/Attaque/CampsRéfugiés/Hutu/Katale/Kahindo, génocide ;
169.- Kayitare Siya, Officier/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/génocide, autres crimes de guerre ;
170.- Kayizari Caeser, général-major, Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;

171.- Kayonga Charles, Lt-général/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, massacres Hutu/Espagnols et Canadiens;
172.- Kayumba Nyamwas Faustin, cdt/chef des Opérations/Apr/Afdl, génocide et autres crimes;
173.- Kazika Immobile, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/422Bde/Kimia2/Milembwe, génocide et autres;
174.- Kazindu Mac, Frère aîné BizimanaKaramuheto/Apr/Fpr/Afdl/Rcd, génocide et autres crimes ;
175.- Kazindu Nganda, Apr/Fpr/Rcd/98/SudKivu, génocide, crimes de guerre et autres crimes ;
176.- Kazini James, général de Div., Updf/Ouganda, pillage, génocide, crimes de guerre et autres;
177.- Kazungu Mupenzi Philippe, LtColonel/Apr/Cndp/Fardc/432Bde/Kilembwe/Kimia2, génocide
178.- Kazura, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/98/CdtVille/Bukavu1998, génocide, crimes de guerre et autres ;
179.- Kawha Mandro, Seigneur de guerre/Ituri/Pusic/Hema/Bunia/génocide et autres crimes ;
180.- Kavunderi Wenceslas, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Cdt/Ops/Uvira/SudKivu, génocide et autres crimes ;

181.- Kenzabo ou Kinzaho alias Balubakat de Mutombo,, Col/ Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide;
182.- Khanafer Nahim, Libanais, trafic, vente d'armes, complicité génocide et crimes de guerre ;
183.- Khony John, Seigneur de guerre/Uganda/Lra, génocide, crimes de guerre et autres ;
184.- Kisembo Bahemuka Floribert, Seigneur de guerre/Ituri/Upc, génocide, crimes de guerre ;
185.- Kitembo Gertrude Angèle Mme, Fpr/Afdl/Rcd/, ministre, complicité génocide/autres crimes;
186.- Kirivita Bertin, Apr/Fpr/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres crimes
187.- Kin-Kiey Mulumba Triphon, porte-parole Rcd/Goma/Amp/Mp, complicité génocide et autres;
188.- Kisempia, général/CdtChef/Fardc/ génocide, crimes de guerre et contre l’humanité ;
189.- Kisombe Yves, porte-parole Mlc/Amp/Mp, complicité génocide et autres crimes ;

190.- Kombulenge Willy, Cdt/Apr/Fpr/98/QG/Apr/Bukavu, génocide et autres crimes de guerre ;

191.- Kulayigye Laurent, Lt-Col/Updf/Ouganda, p-parole/Museveni, complice crimes de guerre;
192.- Kumba Amisi Gabriel dit Tangofort, général, Faz/Mlc/Fardc, génocide et autres crimes ;
193.- Kumbilwa Gabriel, Lt-colonel/Apr/Afdl/Cndp/Fardc/332Bn/Lemera/SudKivu, génocide etc.
194.- Kurhenamuzimu Odilon, seigneur de guerre/Gr/Mudundu40/Rcd/Fardc, génocide et autres;
195.- Kyungu Mutanga alias Gédéon, Chef de guerre Maï-Maï/Nord/Katanga, génocide et autres crimes ;
196.- Kyungu wa Kumwanza D'Oliveira Gabriel, Gv/Katanga/Uferi, génocide et autres crimes ;
197.- Lobitsh Léon alias Kengo wa Dondo, Pr/Sénat/Alliance/Fpr/Udi, complicité génocide ;
198.- Loliga Jean-Marie, Porte-parole/Cndp/Amp/Mp, complicité génocide et autres crimes de guerre ;
199.- Lotsove Adèle Mme, Adm/Terr.Kibali/Ituri, complicité génocide et crimes de guerre ;
200.- Louis-Michel, min.belge/Ue/, association des malfaiteurs, complicité génocide et autres crimes;

201.- Lubanga Thomas, Seigneur/Guerre/Recr.EnfantsSoldats/Cpi, génocide et crimes de guerre;
202.- Lubangu Nyamubira Olivier, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/331Bde/Kimia2/Cmd/Bunyakiri;
203.- Luhaka Losendjola Thomas, idéologue/Mlc, complicité crimes de guerre et autres crimes ;
204.- Lukama Musikani, Gén-Major/Rcd/Goma/Fardc/Group/Ec.Sup.mil., génocide et autres;
205.- Lumbala Roger, Seigneur de guerre/Rcd/Goma/Rcd/Kml, génocide et crimes de guerre/Ituri;
206.- Lunda Bululu Vincent de Paul, idéologue Rcd/Goma/Mlc, complicité crimes de guerre;
207.- Lutalakabubi Dieudonné, Colonel/Apr/Rcd/Fardc/Cmd2/BaseLogistique, génocide et autres;
208.- Manasa Dix mille, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/332Bn/Cmd/Bukavu/Kimia2/, génocide, crimes ;
209.- Manda Sharif, guerre/Ituri/représentant Apc/Fac, génocide, crimes de guerre et autres ;
210.- Malekera Bolungu Sian, Col/Apr/Rcd/Fardc/Cmd2/Rm/Adm.Logistique, génocide etc. 

211.- Malick Kijege, général/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/G4Emg/Insp.Général , génocide et autres ;
212.- Majyambere Justus, major/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
213.- Makenga Sultani, Colonel/Apr/Bravo/Rcd/Cndp/Fardc/Cdt2/Kimia2/S/Kivu, génocide et autres.
214.- Mambondani Shora Michel, Ltcolonel/Apr/Cndp/Fardc/Cmd2Adm., génocide, crimes autres;
215.- Manzimpaka Patric, chargé/Dos.Congo/Cabinet/Kagame, complicité génocide et autres;
216.- Maronga Jacques, Major/Apr/Afdl/Cndp/Fardc/3212Bn/Kimia2/Nzibo/SKivu/, génocide, etc.
217.- Maïndo Gabriel, capitaine/APR /Afdl/Fac/Anr/génocide, crimes de guerre et contre l’humanité ;
218.- Masumbuko, Rcd/Cndp/recruteur/Mercenaires nilotiques/complicité génocide et crimes ;
219.- Mashako Mamba Léonard, Fdlr/Afdl/Amp/Mp/complicité génocide/autres crimes de guerre;
220.- Mastaki Lucien Sadam, Col/Apr/Cndp/Fardc/31Sect/ChefEmg/Chivanga/Kanyola/Kim2/gén; 

221.- Masunzu Pacifique, général/M40/Afdl/Rcd/Fardc/Cdt-Adj.10e Rég.militaire, génocide etc..
222.- Matata Cobra, chefEmg/Frpi/Fardc/Ituri, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
223.- Matayo, capitaine/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres crimes ;
224.- Mateso Ndinga alias Kung Fu, cdt/Fni/Mongbalu/Ituri, génocide, crimes et autres ;
225.- Mategeko Bosco, Major/Apr/Cndp/Fardc/3221/Bn/Cmd/Kalambi/Kimia2, génocide etc.
226.- Matutezuluana André, Col/Apr/Rcd/Fardc/Cmd/CorpsTroupes Transmission, génocide etc.
227.- Mayanga Wabishuba Janvier, gén-Brigade/Apr/Rcd/Fardc, génocide et crimes de guerre ;
228.- Mazimhaka Patrick, idéologue/Apr/Fpr, complicité génocide et crimes de guerre ;
229.- Mbanza Gukeba Albert, Rwandais, témoin à décharge, massacres/Kalehe et Bukavu ;
230.- Mbuku Doris, député/Rcd/Goma, avocat, complicité génocide et autres crimes ;

231.- Mbusa Namwisi Antipas, seigneur/Rcd/Goma/RcdMl/Amp/Mp, génocide et autres crimes;
232.- Mbuyu Kamulete Lay-Lay, Col/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/CorpsGénie-adj., génocide et autres;
233.- Mende Omalanga Lambert, p-parole/Rcd/Goma/Amp/Mp, complicité génocide etc.
234.- Micho Claude, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/51SectInd/Kimia2/Nyamarhege, génocide
235.- Migabo Franck, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/331Bde/S2/Kimia2/Bunyakiri/Kambale, génocide etc.
236.- Miguruko Jacques, Cdt2/Apr/Cndp/Fardc/Ops/S2/Kimia2/S/Kivu, génocide et autres crimes;
237.- Mohamed Sumbu, Major/Apr/Cndp/Fardc/3231Bn/Cmd/Kihonvu/Kimia2/, génocide etc.
238.- Mucho Claude, Cmd2/Bde Charly à Mushaki/Masisi/Nord/Kivu, génocide et autres;
239.- Muchumu Augustin, Cdt/Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Bukavu/98, génocide et autres crimes ;
240.- Mudumbi Joseph, Vice-gov/Bcc/idéologue/Sponor/Afdl/Rcd/Goma, génocide et autres;

241.- Mugabo François, Apr/Afdl/Rcd/Insp.ppal adj/Pnc, génocide, crimes de guerre et autres;
242.- Mugabo Pio, Apr/Fpr/Afdl/Rcd, escadron de la mort, génocide et autres crimes ;
243.- Mugabarabona Alain, idéologue Fdd/Burundi, complicité génocide et autres crimes ;
244.- Mughisha Eric, LtCol/Apr/Fpr/Cndp/Fardc/3113Bn/Kimia2/Bitale, génocide etc.
245.- Muharavumba Seintrus, Major/Apr/Cndp/Fardc/4321Bn/Kimia2/Kilembwe, génocide;
246.- Muhinda Charles Santos, Co/Apr/Cndp/Fardc/422Bde/Minembwe, génocide, guerre ;
247.- Muhindo François, Col./Apr/Cndp/Fardc/Cdt/BrigadeDelta/Kichanga/Masisi/NK, génocide;
248.- Muhire Alex, LtCol//Apr/Afdl/Cndp/Fardc/311Bde/Kimia2/Tchivanga/SKivu, génocide ;
249.- Muhire Charles, général/ChefEmg/Forces Aériennes/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide etc.
250.- Muhoozi Kainerugabe, fils/Museveni/Pdf, massacres et tueries, crimes de guerre et autres;

251.- Mukulu Jamil, Adf/Nalu/Ouganda/agression, génocide, crimes de guerre et économiques ;
252.- Mulaukesh Kareka André, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/323Bde/Kasika/SKivu, génocide ;
253.- Muller Ruhimbika, idéologue, complicité génocide, crimes de guerres et économiques ;
254.- Mumba Gama Barthélemy, Officier/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre etc.
255.- Mundolero, LtColonel/Apr/Cndp/Fardc/ChefEmg/Kanyola, génocide et autres;
256.- Mundyo Dr,V/Gvneur/SudKivu/M40/Rcd/Maire/Bukavu/98/Massacres/Mwenga, génocide ;
257.- Mungapa Sumi, Apr/Afdl/Rcd/Fardc/Insp.Gén.adj, ch.opérations/Logist., génocide et autres;
258.- Mungura Richard, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/41Sect/kimia2/S/Kivu/Sange, génocide;
259.- Munyagishari Bernard, Idéologue/Interahamwe/Fdlr/SudKivu, génocide et autres crimes ;
260.- Munyakazi, Ltcol/Apr/Cndp/Emg-Armée mixée/83eBde/Fardc, génocide et autres crimes.

261.- Munyakazi Esaie, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/31Sect/Kimia2/S/Kivu, génocide et crimes ;
262.- Munyamparashou, Colonel/Apr/Rcd/Fardc/Dir.gén.adj./Santé, génocide et autres ;
263.- Munyampenda Jean, Idéologue/Adp/Afdl/Rcd/Goma/Cndp/Amp/Mp, génocide et autres;
264.- Munyangwe Gaston, Cdt/Apr/Afdl/Rcd/Fardc/Cdt2/, génocide, crimes de guerre et autres;
265.- Munyaneza Thomas alias Lukamayati, sergent Escadron/Bravo/Gacurabwenge, génocide;
266.- Munyaru Gerero Françoise, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/Cmd/Police/Enfance, génocide ;
267.- Munyunza Dan, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/ massacres/Hutu/Congolais/Espagnols/Canadiens;
268.- Munyoza Dan, Colonel/Apr/BureauCongo/Afdl/Rcd, complté génocide et autres ;
269.- Murenzi, adjudant/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
270.- Murigande Charles, minaffet/Rwanda/Fpr/Apr/, idéologue, complicité génocide ;

 

271.- Murokore Erik, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
272.- Murokozi Erik, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide et autres crimes de guerre ;
273.- Murwanashyaka Ignace, idéologue et commanditaire, crimes contre l'humanité, Fdlr ;
274.- Museveni Yoweri, président/Ouganda/ChefSuprême/Updf, génocide et crimes de guerre;
275.- Musitu Charles, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres;
276.- Musoni Strato, idéologue, commanditaire/Fdlr, crimes de guerre et autres dans le Kivu ;
277.- Mustapha Mukiza, général/Apr/Mlc/Fardc,/Cmd/BaseKitona, génocide et crimes de guerre;
278.- Muswaswa Jean-Claude, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/24Sect/S2/Kimia2/HomboNord, génocide;
279.- Mutebutsi Jules, Colonel/Apr/Rcd/Cndp, génocide,crimes de guerre et contre l'humanité;
280.- Mutuare Thadée, Afdl/Rcd/Rcd/98/Maire/Bukavu, génocide et autres crimes de guerre ;

281.- Mutupaka, Colonel/M40/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité ;
282.- Mwamba Nozi Richard, assoc.malfaiteurs/Rcd/Goma/trafic/vente armes/ complicité génocide;
283.- Mwamba Tshishimbi François, Secr.gén.l/Mlc/Un, complicité crimes de guerre et autres ;
284.- Mwangura Richard, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/41Sect/Kimia2/Cmd/Sange, génocide ;
285.- Mwendaga Patient, Gouv/Sud/Kivu, Fapc/Afdl/Rcd/ complicité génocide et crimes de guerre;
286.- Mpano Douglas, sponsor/Rcd/Goma, trafic/Vente d'armes, complicité crimes de guerre ;
287.- Nabiola Prosper, Général/Faz/Afdl/Rcd/Fardc/Cmd8eRm/Bukavu, génocide, crimes de guerre;
288.- Nakabaka Baudouin, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/Cmd2/S2/Adm.Logistique, génocide ;
289.- Nasibu Bilali Charles, Apr/Afdl/Rcd/Goma/Fardc, génocide et crimes de guerre ;
290.- Ndahiro Dany, Lieutenant/Apr/Afdl/Rcd/Cmd/UnitéBravo/Escadron de la mort, génocide etc.

291.- Ndayikengura Kiye Jean-Bosco, Apr/Cndp/Fdd/Fdlr, génocide, crimes de guerre/autres ;
Ndahayo, Major/Apr/Cndp/Fardc/3223Bn/S2/Kitamba/Kimia2, génocide et autres crimes;
Ndahiro Emmanuel, Services/Apr/Fpr/Afdl, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
Ndarihoranya Zaïre, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/431Bde/Kimia2/Sud/Kivu/Lulimba, génocide;
Ndatabaye Alexis, Major/Apr/Cndp/Fardc/3122Bn/kimia2/Mpese/S/Kivu, génocide etc.
Ndayikengurakiye Jean-Bosco, Burundi/Cndd/Fdd, massacres, crimes de guerre et autres;
Ndindiryimana, général-major/Apr/Afdl/Rcd/Cndp/Fardc, génocide et autres crimes ;
Ndjabu Floribert, Fni/Lendu/Ngiti/Ituri, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
Nduviriya Senzira, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/312Bde/Kimia2/Kanyola, génocide/autres ;
Ngaboneza Patrick, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/512Bde/kimia2/Tshulwe, génocide etc. ; 

301.- Ngendakyiruye Jean-Bosco, Burundi/chef des Fdd/, génocide, crimes de guerre et autres;
302.- Ngangura Etienne, Idéologue/Rcd98/, complicité génocide et autres crimes de guerre ;
303.- Ngirabatware Clément, idéologue, complicité de génocide, crimes de guerre et autres;
304.- Ngoma Zaïdi Arthur, Prés./Rcd/Goma, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
305.- Ngoy Kasongo Emile, ministre/Rcd/, complicité génocide et autres crimes de guerre ;
306.- Ngundjolo Chui Mathieu, Chef/Emg/Fni/Ituri, seigneur/guerre, génocide et crimes de guerre;
307.- Nguz Karl-i-Bond, 1er min/Uferi, génocide et crimes contre l'humanité/Katanga ;
308.- Niyibizi, LtCol/Cmd de Brigade Equo/Nord-Kivu/, génocide et crimes de guerre ;
309.- Nkuba Faustin, Seigneur de guerre/Fdlr/Rasta/Ruzizi, génocide et crimes de guerre ;
310.- Nkundabatuare Mihigo Laurent, Lt/Apr/Rcd/Cndp/Fardc, génocide et crimes de guerre ; 

311.- Nkundimana Gatimbirigo, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Dir/Snel/Bukavu/Massacres/Kasika ;
312.- Nkunzumwami Cirha Gervais, Rwandais de Cyangungu, génocide et crimes de guerre ;
313.- Nkurunziza Jack alias Nziza Jackson, Général de Bde/Apr/Afdl/Rcd/Cndp, génocide ;
314.- Nkusu Léon, v6Gouv. Bas-Congo/Rcd/Goma, complicité de génocide et crimes de guerre ;
315.- Ntangana Jean-Bosco, Général/Apr/Kisangani/Rcd/Cndp/Fardc, génocide/crimes de guerre;
316.- Ntaribisenzira Rugara, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/2412Bn/Kimia2/Cmd/Chambucha, génocide ;
317.- Ntiwiragabo, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Tingi-Tingi, témoin Gérard Niyanzimantagungira/Rca;
318.- Ntukayajemo Godefroid dit Kiyago, capitaine/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, génocide et autres crimes;
319.- Nyabaha Samson, LtCol/Apr/Cndp/Fardc/313Bde/Kimia2/, génocide et crimes de guerre ;
320.- Nyamuhinda, Major/Apr/CmdPolice/Kigali/Fardc/Katanga, génocide et crimes de guerre ;

321.- Nyamuseba Aaron, Apr/Fpr/Afdl/Rcd/Cdt/ops/PlaineRuzizi/Kamanyola/Uvira, génocide ;
322.- Nyangombe Léonard, idéologue/Prés./Fdd/Burundi, crimes de guerre et contre l'humanité;
323.- Nyarugabo Moïse, idéologue Afdl/Rcd/Goma, sénateur/Rcd, génocide et crimes de guerre;
324.- Nsabimana Mwendangabo, Colonel/Apr/Cndp/Fardc/242Bde/Kimia/Kitoyi, génocide ;
325.- Numbi Banza Tambo John, Général/Uferi/Afdl/Fardc, génocide/Katanga et crimes de guerre;
326.- Nzabamwita Joseph, LtCol/Apr/Afdl/Rcd/Fardc, massacres/Hutu/Congolais/Espagnols etc.
327.- Obedi Rwibasira, Apr/Rcd/Fardc/Cmd/5eRég.Mil/Kananga, génocide et autres crimes ;
328.- Obedi, Major/Apr/Cndp/Fardc/3223Bn/Kimia2/Cdt/Kitamba/SudKivu, génocide et..;
329.- Odilo, Chef/Emg/Mudundu40/Sud-Kivu, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
330.- Ondekande Jean-Pierre, Général/Afdl/Rcd/Goma/min./Dgm, génocide et crimes de guerre ;

331.- Onosumba Yemba Adolphe, idéologue, Pr/Rcd/Goma/Min., génocide et crimes de guerre ;
332.- Padiri Jonas, Colonel/Apr/Afdl/Rcd/Cmd/BrigadeEquo à Kimoka, génocide et autres ;
333.- Pele, Colonel/Apr/Afdl/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et contre l'humanité;
334.- Punzu Blaise, Major/Apr/Cndp/Fardc/3311N,Int/Emg/HomboSud/Kimia2, génocide/autres;
335.- Rafiki Saba Aimable, commandant en chef/Upc/Ituri, génocide, crimes de guerre et autres ;
336.- Ramazani Baya, Idéologue/Ambassadeur/Mlc, complicité crimes de guerre ;
337.- Rorimbere, Colonel/Apr/Fpr/Afdl/Cndp/Fardc, génocide, crimes de guerre et autres ;

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 7 août 2020

RDC: Propagateur des Fake News, Atalaku de Denise Nyakeru, Thuriféraire d'Angwalima Tshilombo, Facebook vient de supprimer 66 comptes de Honoré Mvula !

RDC: Propagateur des Fake News, Atalaku de Denise Nyakeru, Thuriféraire d'Angwalima Tshilombo, Facebook vient de supprimer 66 comptes de Honoré Mvula !
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Freddy Mulongo-Mvula faussaire 2.jpg, août 2020

Honoré Mvula est sanctionné. Le garçon de course d'Angwalima Tshilombo a fait très fort avec ses Fake News. Cet ancien d'Envol de Delly Sessanga a traversé la rue. Il est devenu propagandiste d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. L'entourage de Tshilombo est miné par des faussaires et checkuleurs.

Après une enquête approfondi, Facebook vient de supprimer 66 comptes FB, 63 pages, 5 groupes et 25 comptes Instagram en République démocratique du Congo, tous liés à Honoré_Mvula, Muana Bitinda de Nyakeru et sa fameuse Force des Patriotes. Mvula est un spécialiste diffuseur des Fake News.
Voici l'article en question: "Le 6 août 2020, Facebook a annoncé avoir supprimé un réseau de 66 comptes utilisateurs, 63 pages, cinq groupes et 25 comptes Instagram connectés à Honoré Mvula et à son organisation politique, la Force des Patriotes (FP), en République démocratique du Congo. (RDC).
Le réseau a d'abord été découvert par le DFRLab lors d'une enquête sur la désinformation COVID-19 en Afrique.
Beaucoup de pages ont initialement imité d'autres politiciens ou personnalités politiques, mais ont ensuite changé de nom et se sont tournées vers la promotion de contenu pro-Mvula. Parmi les actifs retirés de la plate-forme se trouvait une page vérifiée appelée «Honoré Mvula», que Facebook a identifiée comme lui appartenant directement.
Le DFRLab a découvert les principales pages du réseau en avril 2020 et l'enquête de Facebook a identifié des dizaines d'actifs supplémentaires. Avant leur suppression, Facebook a partagé un total de 63 profils d'utilisateurs, 51 pages, 5 groupes et 25 comptes Instagram avec DFRLab à des fins d'analyse dans le cadre de leur partenariat en cours pour surveiller l'ingérence électorale. La plateforme a conclu que les pages étaient gérées par au moins six personnes, dont certaines étroitement liées à Mvula.
Selon une déclaration de Facebook:
Les personnes à l'origine de cette activité ont utilisé des comptes en double et de faux pour créer des personnages fictifs, publier dans des groupes et sur des pages, diriger des personnes vers des sites hors plateforme et gérer des pages se présentant comme des entités indépendantes de vérification des informations et des faits. Ils se sont également fait passer pour des candidats politiques et de l'opposition et ont republié leur contenu exact, susceptible de créer un public. Certaines de ces pages semblent avoir été achetées et avoir subi d'importants changements de nom au fil du temps. Les administrateurs de la page et les propriétaires de comptes ont publié principalement en français des informations sur l'actualité et l'actualité, y compris la politique, l'Union pour la démocratie et le progrès social, les représentants du gouvernement, les candidats politiques, les critiques de l'opposition et du Parti populaire pour la reconstruction et la démocratie. Plus récemment, ils ont publié des articles sur la pandémie de coronavirus,
Nous avons identifié la portée complète de cette activité après avoir étudié les informations partagées avec nous par les chercheurs du laboratoire de recherche en criminalistique numérique du Conseil de l'Atlantique. Notre évaluation a également bénéficié de rapports publics par des vérificateurs indépendants de l'AFP et de France 24. Bien que les personnes à l'origine de cette activité aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, notre enquête a lié cette activité à Force des Patriotes, un parti politique en RDC.
Mvula est entré en politique en tant que membre d'un parti d'opposition appelé le Mouvement pour la libération du Congo (MLC), auparavant un groupe rebelle impliqué dans la Seconde Guerre du Congo. Il n'a jamais été élu. En 2019, il a fondé Force des Patriotes (FP), qui se décrit comme un «mouvement de jeunes intellectuels congolais». Il est également un fervent partisan du président de la RDC Félix Tshisekedi, ayant fait campagne pour lui lors des élections présidentielles de 2018.
En plus de promouvoir Mvula, certaines des pages diffusent également la désinformation COVID-19. Cinq des pages dans la mise au sol avaient déjà été inclus dans mai 2020 enquête par France24 de Les Observateurs dans la désinformation Covid-19 sur la diffusion des médias sociaux en RDC. Le média a identifié deux des hommes exploitant les pages comme des étudiants de l'Université de Kinshasa qui se connaissaient, bien que les enquêteurs aient choisi de ne pas les identifier.
Dans une interview aux Observateurs, les hommes ont déclaré avoir créé les pages « pour le buzz » - pour voir qui pourrait recueillir le plus de likes et de followers en diffusant des informations sensationnelles et fausses. Le DFRLab a cependant découvert que la portée du réseau était beaucoup plus large que ce qui était initialement couvert par Les Observateurs , liant finalement les actifs à Honoré Mvula. Les prochaines élections en RDC n'ayant lieu qu'en 2023, il est difficile de savoir si ces pages se sont livrées à un comportement inauthentique afin de soutenir une éventuelle candidature future de Mvula ou d'autres personnes soutenues par le parti naissant.
Usurpation d'identité de personnalités publiques, puis changement de marque
Sur les 51 pages analysées par le DFRLab, la majorité avait subi un changement de nom au moins une fois. Ils ont commencé comme des pages de fans dédiées ou des pages se faisant passer pour des célébrités, des personnalités publiques controversées ou des politiciens, probablement dans le but de gagner un grand nombre d'adeptes. Plus tard, beaucoup d'entre eux ont changé de nom en tant que organes de presse, ont supprimé tout leur contenu précédent pour repartir à neuf et ont commencé à publier du contenu faisant principalement la promotion de Mvula.
Les pages Facebook et les profils d'utilisateurs semblaient avoir été les aspects les plus marquants du réseau: les pages, par exemple, avaient un total combiné de près de 1,5 million de likes. En revanche, les actifs Instagram semblent avoir été créés après coup, utilisés pour promouvoir le contenu publié sur les pages Facebook du réseau. Cette analyse se concentre donc principalement sur les actifs Facebook.
L'une des pages Facebook engagées dans cette tactique était la propre page Facebook vérifiée de Mvula. La page a été créée le 25 novembre 2016 sous le nom d'un autre homme politique congolais, Samy Badibanga Ntita. Il a subi plusieurs changements de nom avant de s'installer sur le nom «Honoré Mvula» le 20 mars 2019.
La section de transparence de Facebook indiquait que la page Facebook vérifiée d'Honoré Mvula avait précédemment été nommée en l'honneur d'un autre homme politique congolais, Samy Badibanga Ntita, jusqu'au 20 mars 2019 (Source: Facebook)
La page ne contenait aucune référence à ses incarnations antérieures avant de changer le nom de Mvula, ni pourquoi elle a changé son identité. Le contenu le plus ancien de la page était une photo de profil téléchargée le 20 mars 2019, suggérant que son contenu précédent avait été supprimé.
De la même manière, une page initialement appelée «Politique.cd» a changé son nom en «Force des patriotes» - le nom du parti politique de Mvula - le 17 mai 2020".

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 5 août 2020

RDC : Pourquoi le rapport de décembre 2012 sur Access Bank, la banque nigériane mafieuse, est demeuré lettre morte ?

RDC : Pourquoi le rapport de décembre 2012 sur Access Bank, la banque nigériane mafieuse, est demeuré lettre morte ?
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Mafia, blanchiment d'argent sale, terrorisme et vols des clients Congolais, c'est le quatre roues d'Access Bank au Congo-Kinshasa.
À Access Bank, le directeur des Opérations est automatiquement un Nigérian. Or c'est le cerveau moteur de la mafia nigériane au sein de la banque. Aucune opération ne peut se faire sans son accord et aval.
Le rapport du 31 décembre 2012 cloue au pilori Access Bank dans son fonctionnement mafieux au Congo.
Nos compatriotes, Nico Mbata Ntantu et Samuelson Lukimuena Kuba, deux experts, deux commissaires aux comptes agréés auprès de la Banque Centrale Congolaise (BCC) avaient pondu un rapport sans complaisance intitulé : "Access Bank (RD Congo) SARL. Au 31 décembre 2012.
À l'époque, le ministère des Finances est placé sous la tutelle du Premier ministre de RDC, Augustin Matata Ponyo.
Le rapport de nos compatriotes parle de l’ouverture d'une dizaine des comptes bancaires du ministère des Finances à la banque nigériane : Access Bank, une banque commerciale.
Fin 2012, 66 millions de dollars américains étaient placés dans ces comptes. Alors que cette pratique est interdite en République démocratique du Congo où la règle veut que l’argent public soit conservé à la banque centrale pour un meilleur contrôle des dépenses publiques.
Le rapport parle également de la surfacturation des frais bancaires. À Acces Bank, les frais bancaires sont supérieurs à la normale lorsque des virements sont effectués.
La banque mafieuse appliquait un tarif de 1,5% sur des transferts d’argent au lieu des 1% réglementaires.
Corrompues, les autorités congolaises se sont même retrouvés dans le Conseil d'administration d'Access Bank. Cette banque nigériane a acheté toute l'appareil judiciaire du Congo. Acces Bank est le bras financier des politicailleurs ventriotes Congolais.
Des magouilles d'Access Bank sont couvertes par des autorités congolaises mafieuses et corrompues.
Aujourd'hui Israël Kaseya, banquier et lanceur d'alerte, croupit depuis plus de deux mois à la prison de Makala. Son crime ? Avoir dénoncé des magouilles, blanchiment d'argent de "Congo Futur" indexé par l'administration américaine pour terrorisme.
Access Bank marche sur deux pieds : blanchiment d'argent sale et terrorisme.
Des terroristes de Boko Haram connectés aux autres mouvements terroristes qui font des razzia avec des Jeeps neuves 4x4, où trouvent-ils l'argent ?
8 ans, après le rapport de nos experts et compatriotes: Nico Mbata Ntantu et Samuelson Lukimuena Kuba, rien n'a été fait pour arrêter des ambitions mafieuses d'Access Bank au Congo-Kinshasa.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 4 août 2020

Affaire Israël Kaseya: Arinze Osuachala, directeur d'Acess Bank en RDC méprise et joue au yoyo avec la justice congolaise !

Affaire Israël Kaseya: Arinze Osuachala, directeur d'Acess Bank en RDC méprise et joue au yoyo avec la justice congolaise !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Access Bank Mafia 3.jpg, août 2020


Arinze Osuachala, directeur d'Acess Bank, la banque nigériane au Congo, méprise et foule aux pieds la justice congolaise. Habitué à corrompre des magistrats Congolais, pour mieux protéger sa banque dans l'entreprise "Congo Futur" possesseuse de plusieurs comptes furtifs, Arinze Osuachala joue au yoyo avec la justice congolaise.

Freddy Mulongo-Access Bank Mafia 1.jpg, août 2020
Pour quelqu'un qui a passé plusieurs années en France, qui est arrivé à Kinshasa en janvier 2017, pour diriger Access Bank, dans le plus grand pays francophone du monde qu'est la RDC, Arinze Osuachala réclame à la justice congolaise, un interprète car clame-t-il, le Nigérian ne parle ni ne comprend le français. Souffrirait-il d'Alzheimer imaginaire et volontaire pour embrouiller la justice congolaise ?
Freddy Mulongo-Access Bank Mafia 2.jpg, août 2020

Pardieu, Arinze Osuachala a plusieurs numéros de téléphone dont un français le 00 33 64 22 96... Avec ce numéro français s'exprime-t-il en quelle langue ? Voici ses autres numéros :
00 243 81 03 63 6..., 00 243 82 82 25..., 00 234 70 87 96 01..., 00 234 70 86 45 06...C'est Arinze Osuachala qui a signé en français l'exclusion d'Israël Kaseya de la Banque. A-t-il signé sans lire ? Si oui, cela augure une incompétence. Or Arinze Osuachala n'est pas incompétent. Il sait ce qu'il fait au Congo, y compris dans des magouilles pour blanchir l'argent sale et protéger des entreprises en maille avec le terrorisme.
Alors que dans l'affaire 57 millions de dollars américains pour des maisons préfabriquées, le procès de 100 jours, Vital Kamerhe-Samih Jammal, deux braqueurs de la République, a révélé l'homme bipolaire qu'est Samih Jammal. Agent de Hezbollah et soutien du terrorisme international, le Libanais a feint devant le juge de ne pas parler le français. Il était prêt à ne parler qu'en arabe. La fourberie a montré ses limites. C'est la même tactique qu'use et abuse Arinze Osuachala pour snober la justice congolaise. L'agent mafieux de Boko Haram est dans une manœuvre dilatoire. La justice congolaise est pourrie par la corruption, que n'importe quel étranger se joue d'elle. L'argent n'a pas d'odeur dit-on ! Mais l'argent d'Access Bank a l'odeur du souffre : blanchissement d'argent sale et terrorisme international.
Dans un pays normal, Arinze Osuachala le Nigérian qui se joue de la justice congolaise serait interpellé, son permis de séjours en République démocratique du Congo annulé et amené à l'aéroport international de Ndjili pour son expulsion.
Ce mercredi 29 juillet à la prison de Makala, il y a eu confrontation des témoins. Les avocats d'Israël Kaseya ont été pugnaces. Les témoins ont dans la majorité témoigner en faveur du lanceur d'alerte Kaseya y compris ses collègues de la banque. Le témoignage de la banquière Linda Muyembe restera dans les annales. La Congolaise avec une probité et honnêteté a parlé du travail d'Israël Kaseya. D'autres témoins ont témoigné en sa faveur.
Le jugement est renvoyé à deux semaines, en attendant de trouver un hypothétique interprète pour aider Arinze Osuachala à comprendre le français, lui qui a vécu en France. On marche sur la tête !
La campagne de diabolisation d'Israël Kaseya par Acces Bank, qui est accusé de faux et usage de faux risque 5 ans de prison, reste que la banque nigériane a des difficultés de brandir des preuves probantes.
Jeter un jeune banquier en prison avant jugement est une méthode de Boko Haram, qu'Arinze Osuachala vient appliquer avec dextérité au Congo-Kinshasa.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC : Avec la bénédiction d'Angwalima Tshilombo, les criminels du M23 sont de retour à Rutsuru !

RDC : Avec la bénédiction d'Angwalima Tshilombo, les criminels du M23 sont de retour à Rutsuru !
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Freddy Mulongo-M23.jpg, août 2020

À quand des marches de L'Udps, Lamuka, FCC-CACH contre le retour des criminels du M23 à Rutsuru dans le Nord-Kivu ? 220 compatriotes assassinés dans un silence assourdissant de la présidence usurpée.
Quel rôle joue Ben Baruch Claude Ibalanky Ekolomba aux côtés du président nommé Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ? Cet individu est-il vraiment Congolais ou un avatar ? C'est lui qui pousse sur le dossier M23 ignorant tous les morts de notre peuple. Et Tshilombo qui ne contrôle et dirige rien, azokende Ngulu Ngulu.
Le retour des criminels du M23 à Rutsuru, fait partie des pressions à Tshilombo. À Nairobi, lors de la création de CACH, après avoir renié leurs signatures à Genève, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Vital Kamerhe, avaient donné des gages à l'Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais, Paul Kagame, Hitler noir que les criminels du M23 allaient retourner au Congo.
Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-ethniques et Wewaïstes sont là pour injurier des patriotes Congolais, ils sont incapables, d'aider leur Mabundi de pseudo-président de mieux gérer le pays, qui respecte la volonté du peuple Congolais et répond à ses aspirations.
Il y a longtemps, nous tirions la sonnette d'alarme contre la Haute trahison de Tshilombo avec le retour de 10 000 ex-combattants M23.
Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba doit apprendre à dire la vérité au peuple Congolais. La RDC n'est pas la parcelle de son père, mais le patrimoine commun à tous les Congolais.
Le retour des criminels du M23 signifie rien d'autre que Mamadou Ndala qui les avaient mis en déroute, serait mort pour rien. Que dire de toutes les victimes ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 25 juillet 2020

Diplomatie: Népotisme, favoritisme et clientelisme, Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue, Ministre-conseillère chargée d'affaires ai à Genève catapultée à Bruxelles malgré son âge canonique de 76 ans !

Diplomatie: Népotisme, favoritisme et clientelisme, Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue, Ministre-conseillère chargée d'affaires ai à Genève catapultée à Bruxelles malgré son âge canonique de 76 ans !
Freddy Mulongo, Réveil FM International
Freddy Mulongo-Therese tshibola.jpg, juil. 2020

Avec des manifestations tonitruantes au Congo-Kinshasa: Udps contre le mariage contre nature FCC-CACH (9 juillet), Lamuka contre la nomination de Ronsard Malonda à la tête de la CENI (13 juillet), Pprd et tous le caciques du régime d'Alias Kabila (Shadary, Mende, Kikaya, Lumanu, Okitundu, Balamage, Tshibola, Chishambo, Kasanji...) durant 18 ans contre fourberies, roublardises de Tshilombo, sa nouvelle dictature (20 juillet). Le deal satanique contre le peuple congolais FCC-CACH montre des failles et limites. La nomination électorale d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba en contournant et foulant aux pieds la volonté du peuple, est à considérer comme un crime contre l'humanité.

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 67.jpg, juil. 2020

La diplomatie de la RDC est en lambeaux cela ne date pas d'aujourd'hui. Nos diplomates vivent dans des conditions et situations difficiles. Nombreux sont morts dans des pays d'accueil dans une précarité sans non. Impayés, certains ont refusé de répondre à leur rappel au Ministère des Affaires étrangères à Kinshasa. D'autres ont tenté de porter plainte contre le pays-employeur sans succès.

La nomination électorale d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba à la tête du pays, aurait pu booster notre diplomatie. Rien du tout. C'est le clientelisme, favoritisme et Népotisme qui sont magnifiés.
Tenez: Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue, Ministre-conseillère chargée d'affaires ai à la Mission Permanente de la République démocratique du Congo auprès de l'ONU à Genève, vient d'être catapultée à l'ambassade de la RDC à Bruxelles.
La Suisse aurait refusé de renouveler son accréditation pour dépassement d'âge canonique et diplomatique. À 76 ans, la somnolence, le ronflement avec en prime le sifflement de Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue sont légendaires et connus de tous. Pas une réunion de haut niveau, sans que Madame pique du nez.
Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue est la plus vieille diplomate de la RDC à Genève. Apika drapeau ! Elle n'a jamais bougé.
Au lieu de promouvoir la jeunesse congolaise qui a étudié et voudrait travailler pour le Congo, par coterie tribale, Marie Tumba Nzeza, ministre Udps des Affaires étrangères et tante de Tshilombo, vient de catapulter Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue à Bruxelles.
Et pourtant c'est elle, Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue, qui est au cœur et centre du quiproquo helvético-congolais dans des hôtels de Davos. C'est elle, Ministre-conseillère chargée d'affaires ai qui a organisé et accueilli la délégation d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba au Forum économique de Davos, où une partie délégation congolaise n'aurait pas payé sa facture d'hôtel en Suisse. Elle n'a jamais publié un démenti, au niveau de l'ambassade de la RDC à Berne, sur ce qui s'était réellement passé. Qui sont les fameux diplomates qui s'étaient présentés au nom de la RDC, en limousine, portant des montres Rolex, des diamants et des sacs Louis Vuitton...
30 personnes de la délégation Tshilombo à Davos n'ont jamais payé les frais d'hôtel. Certains se croyant à Kabeya Kamuanga ont emporté couvertures, couettes, peignoirs, babouches de chambre, des frigos ont été vidés...
Rien que pour les deux nuits dans les établissements Chamanna Bed & Breakfast et Bellevue, à Arosa, la facture s'élevait à 10.000 francs suisses soit 10.330 dollars.
Thérèse Tshibola-Tshia-Kadiebue quitte Genève parachuté à Bruxelles, sans avoir élucider ce qui s'était réellement passer lors du Forum économique de Davos. 7 mois seulement après Davos, Madame a une promotion. Le pantouflage diplomatique va bon train avec la "dictature" de Tshilombo d'après le FCC-PPRD.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 20 juillet 2020

RDC: Boketshu Wa Yambo, "Bokoto, Bokoto, Bokoto", chouchou de la diaspora par son engagement, mérite 100 mille fois le titre d'Héros national que Léon Lobitch Kengo, dinosaure et pillard !

RDC: Boketshu Wa Yambo, "Bokoto, Bokoto, Bokoto", chouchou de la diaspora par son engagement, mérite 100 mille fois le titre d'Héros national que Léon Lobitch Kengo, dinosaure et pillard !
Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-boketshupremier.jpg, juil. 2020
Fourmi ya Boende eleki Kengo na valeur ! La RDC a élevé un vieillard pillard de 85 ans, comme héros national. La honte pour tout un pays. Ceux qui se sont vraiment battus pour la Nation congolaise: Général Mamadou Ndala, Général Mbuza Mabe et autres n'ont jamais eu une médaille de la Nation. Le Congo est sous occupation, les occupants et leur ambassadeur d'occupation , Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba se jouent de notre peuple.
freddy Mulongo-Kengo Héros National 1.jpeg, juil. 2020
Cela fait plus de dix ans, que Réveil FM International suit et couvre sur les patriotes-résistants-combattants congolais de la diaspora.
Sans ambages, Boketshu Longombolo Boketshu Wayambo dépasse en esprit patriotique et amour du pays, Léon Lobitch Kengo, qui toute sa vie n'a vécu que sur le dos du peuple congolais. Son pain et même son slip, c'est le Congolais qui le lui paye ! Il n'a rien apporté au Congo. Bien au contraire, il a contribué à sa défense en enfer.
Certes, Boketshu Longombolo Boketshu Wayambo est un artiste musicien, qui dès qu'il a pris conscience que son pays est agressé et sous occupation est entré en résistance.
Chouchou de la diaspora congolaise, Boketshu Wayambo "Bokoto, Bokoto, Bokoto" est inégalable. Il s'est révélé avec les années être l'un des meilleurs mobilisateurs pour la cause du Congo.
Comme le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba brade et distribue à tour de bras, le titre d'héros national...Boketshu Longombolo Boketshu Wayambo mérite 100 mille fois le titre d'héros national que le fameux apparatchik Léon Lobitch Kengo. En effet, le samedi 11 juillet, Léon Lobitch Kengo a été élevé au grade de Grand cordon des ordres héros nationaux Kabila-Lumumba.
Comment Léon Lobitch Kengo, sans parti politique, a-t-il été élu président du Sénat de la RDC, s'imposant face au candidat du parti majoritaire, Léonard She Okitundu, membre de l'AMP, le 11 mai 2007 ? A la présidentielle de 2011, Léon Lobitch Kengo, candidat de l’Union des Forces du changement (UFC) n'avait obtenu que 4,95% ! C'est pour dire la popularité de l'individu dans la société congolaise. Après son cuisant échec, Léon Lobitch Kengo est revenu au perchoir du Sénat, comme si de rien n'était jusqu'à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018.
Léon Lobitch Kengo a t toujours jouer à l’équilibriste. On ne sait jamais s’il est avec ou contre le régime. Un pied dedans, un pied dehors : cette stratégie l’a maintenu au cœur du pouvoir pendant plus d’un demi-siècle, de Joseph Mobutu à Alias Kabila.
Premier Ministre à trois reprises ( 1981-1986, 1988-1990, 1994-1997) durant le régime Mobutu, Léon Kengo wa Dondo a été un véritable dignitaire de la Deuxième République où il a exercé beaucoup d’autres fonctions, même en dehors du gouvernement.
juste avant de fuir l'arrivée des Kadogos en 1987, Léon Lobitch Kengo, ancien Premier ministre de Mobutu, a vendu à l’Etat Zaïrois, par le canal de la Banque centrale et sans aucune expertise, sa villa inachevée de Binza Méteo pour une bagatelle de 5 millions de dollars. Or, selon des experts, cette villa ne vaut même pas 200 mille dollars. Qui a oublié, que c'est Léon Lobitch Kengo qui a bradé le Domaine agricole industriel et présidentiel de la N’sele (DAIPN) ?
A cause des politiques de rigueur de Léon Lobitch Kengo, alors que le pays n’était pas en guerre comme aujourd’hui, la population Zaïro-Congolaise vivait déjà dans une misère indescriptible. Pillard patenté, Léon Lobitch Kengo a saigné les richesses du pays, les entreprises publiques et le patrimoine national.
Boketshu Longombolo Boketshu Wayambo aime son pays la République démocratique du Congo. Léon Lobitch Kengo n'est qu'un profiteur et une sangsue.
L'heure n'est plus aux analyses politiques mais à des actions. Les occupants continuent d'imposer leur agenda. Au peuple congolais de valoriser le leur. Boketshu Longombolo Boketshu Wayambo est plus valeureux et méritant que Kengo. A la libération, il faudra annuler cette élévation. Kengo n'est pas un exemple pour les Congolais.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 15 juillet 2020

RDC: Crises enchevêtrées, les Congolais doivent devenir des "Lions" au lieu de continuer de se comporter en troupeau de "Buffles" avec des manifestations sans objectifs et stratégies !

RDC: Crises enchevêtrées, les Congolais doivent devenir des "Lions" au lieu de continuer de se comporter en troupeau de "Buffles" avec des manifestations sans objectifs et stratégies !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 65.jpg, juil. 2020

Tshilombo, fils d'Etienne Tshisekedi doit sauver le Congo. Il doit revenir au camp de la patrie. Il doit rompre son deal satanique avec Alias Kabila, qui lui a fait bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Avec ses 15 % , il n'est qu'un peudo-président nommé. Il le demeurera s'il ne trouve pas une porte de sortie honorable.

Freddy Mulongo-Ciakudia Julien.jpg, juil. 2020

La petite poignée des politicailleurs ventriotes et arrivistes, des apparatchiks dinosaures et profito-situationnistes mammouths se comportent à l'égard de notre peuple en lions: ils ont des armes et contrôle l'économie. Ils affament sciemment notre peuple pour lui enlever la capacité de résistance.

Freddy Mulongo-Lion.jpg, juil. 2020

Pour chasser le lion, pensez en terme de lion, pas de souris. Il faut que le peuple congolais se transforme en lion. La peur doit changer de camp.

Freddy Mulongo-Buffles.jpg, juil. 2020

Pourquoi les Congolais sortent-ils dehors pour manifester contre le deal Alias Kabila-Angwalima Tshilombo Tshintu Tshifueba ? Marcher pour compter des morts? Et estimer que la police n'a pas tirer sur des manifestants ? Marcher pour faire des déclarations alambiquées: "Nous sommes nombreux" ? Marcher pour quels objectifs face à un régime frauduleux qui considère que les populations qui manifestent sont des buffles, sans impacts et effets ? Ronsard Malonda, le faux Kimbanguiste, que le FCC voudrait placer à la tête de la CENI pour continuer à frauder les élections au Congo, n'est qu'un agent de laboratoire. Malonda est un faussaire, qui a œuvré durant 15 ans, au frais de la République, dans la fabrication des faux résultats. Ce n'est pas contre ce menu fretin que les Congolais manifestent mais contre l'odieux et satanique deal Alias Kabila-Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

L'allégorie des buffles au lieu d'être des lions pour qualifier les marches au Congo, est le fruit de réflexion du grand patriarche Julien Ciakudia, De Gaulle Congolais depuis Londres. Face à notre peuple affamé, sans travail, sans soins médicaux, sans transports adéquats, vivant sans eau ni électricité, les fonctionnaires étant impayés, les policiers et militaires considérant les civils Congolais comme leur champ de bataille...Le peuple congolais a face à lui des politicailleurs corrompus, des individus venus d'ailleurs, des Kadogos arrivés à Kinshasa avec des bottes de jardinier et kalachnikovs en bandoulière, des anciens seigneurs de guerre, des imposteurs et usurpateurs qui ont pris en otage les institutions de la République. Et le deal satanique entre Alias Kabila et Angwalima Tshilombo Tshintuntu pour bénéficier d'une nomination électorale, en usant la ruse du Renard face au Corbeau, fait tourner la RDC en rond !

Le peuple congolais doit devenir et agir en lion face à ses politicailleurs imposteurs entêtés !

Dans la cosmogonie africaine, le buffle africain représente l'animal le plus dangereux pour l'homme sur le continent noir. Plusieurs traits de son comportement le rendent particulièrement terrifiant. Un troupeau de plusieurs centaines de buffles, dont de nombreux individus pèsent près d'une tonne, chargeant au galop, est sans aucun doute l'une des actions les plus impressionnantes et les plus dangereuses qu'on puisse imaginer. Un seul buffle serait d'ailleurs aussi dangereux, car ce bovidé a pour coutume d'écraser sa victime et de la réduire en un amas informe de chair sanglante.
Le plus grand danger est en fait le caractère imprévisible de cet animal.

Dans la réalité, le troupeau de buffles fuient face à un seul individu déterminé. Ce qui est différent d'un lion en chasse pour tuer ne rugit pas." Ce proverbe signifie que celui qui veut atteindre son but ne se fait pas remarquer lorsqu'il est en chemin. "Bakendaka Bokila Na batu Ya Makelele Té" dit le proverbe congolais.

Si le lion passe la plus grande partie de ses journées à dormir et à manger, c'est parce que la chasse l'épuise. En effet, après avoir observé longuement sa proie et approché doucement de cette dernière, l'animal entame une course furtive mais fulgurante. Sa victime succombe à cause de la vitesse, mais également assommée par le poids du puissant félin. Le lion a un poids qui avoisine 250 kg, sa taille est 2,80 m et il peut atteindre une vitesse de croisière de 80 km/h.

Une marche sans objectifs et sans stratégies, c'est une perte de temps. Les médias du monde ont braqué leurs caméras et micros sur le Mali, un pays africain où des politiques sont des stratèges. Et le peuple malien sait ce qu'il veut. Rien, dans des médias mondiaux sur les Congolais qui ont marché à Kinshasa, Goma, Kikwit...Les médias parlent des lions, pas des buffles surtout pas des souris et fourmis !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 17 juin 2020

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 59.jpg, juin 2020

L'Udps use et abuse des méthodes Brejnneviennes de KGB pour saquer les dissidents. Voilà une photo de famille prise à Lubumbashi, lors de la foireuse campagne présidentielle Udps-Unc dans leur accord de Nairobi, coalition Cach !

Sur la photo initiale ils sont trois à y figurer: Angwalima Tshintuntu Tshifueba, Patricia Nseya et Vital Kamerhe.

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 58.jpg, juin 2020

Or depuis que Tshilombo a décidé tout seul, violant les statuts de l'Udps, parti familial, et qu'il a désigné tout seul, sa copine et protégée, Patricia Nseya pour remplacer Kabunda wa Kabunda , comme vice-président à l'Assemblée nationale...les radicaux et tribaux Udpsiens ont gommé Vital Kamerhe, directeur de cabinet et allié de Tshilombo dans la coalition Cap pour le changement. Kamerhe est la prison de Makala pour braquage des deniers publics: 370 millions de dollars.

Le verdict du procès public n'est pas encore prononcé. Sammih Jammal, le Libanais de 82 ans et Vital Kamerhe, sont encore des innocents.
L'Udps est un parti des mafieux et faussaires. Il est habitué à polir son histoire scabreuse. Tshilombo a fait de son père, Etienne Tshisekedi, Héros national après avoir cosigné la pendaison des conjurés de la pentecôte à pont Gabu. L'opposant à Mobutu, Laurent-Désiré Kabila et Alias Kabila serait proclamé père de la démocratie...A mourir de rire ! Y a-t-il démocratie au Congo ? Les Udpsiens répondent: Etienne Tshisekedi a appris aux Congolais de porter une cravate ! Pardieu, a-t-il appris au peuple congolais de porter des chaussettes et chaussures ? La démocratie va de pair avec un Etat de droit. Ce n'est pas avec des joues joufflus que l'on bâtit la démocratie, c'est avec des valeurs républicaines et démocratiques.

Gommer un partenaire sur une photo est une fraude. Or la présidence usurpée de Tshilombo est issue d'un putsch électoral, un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une Nomination Electorale. Un président nommé n'est rien d'autre qu'un imposteur et usurpateur !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 8 juin 2020

RDC : Éjection de Kabunda wa Kabunda du poste de vice-président de l'Assemblée nationale, la candidature de Coco Mulongo rejeté parce que Katangais et non Kasaïen !

RDC : Éjection de Kabunda wa Kabunda du poste de vice-président de l'Assemblée nationale, la candidature de Coco Mulongo rejeté parce que Katangais et non Kasaïen !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Coco mulongo.jpg, juin 2020

Un pays se construit dans sa diversité. Un président de la République n'est jamais un chef de bandes mais un rassembleur-fédérateur, qui rassemble et fédère des compétences pour avancer le pays.

37 ans d'opposition ne cessent de scander les Udpsiens et Udpsistes, mais pour quels résultats depuis leur présidence usurpée ? Rien ! Sauf des scandales financiers en cascade, comportements inciviques et incivilités outrancières. Le jour de la destitution de Kabunda wa Kabunda, une bagarre a éclaté entre les députés de l'UDPS et les autres. Objectif : empêcher le vote parlementaire.

L'Udps est et demeure un parti des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques. Ce n'est pas un parti politique mais une mutuelle de tribaux qui ont combattu, insulté et injurié Mobutu, Laurent-Désiré Kabila, Alias Kabila: matin, midi et soir.

Angwalima Tshilombo bénéficiant d'une nomination électorale, le Congo est devenu un ligablo des tribalistes patentés, qui ne se cachent plus et n'ont même pas honte d'étaler leurs turpitudes et viscitudes éhontéed

La base de l'UDPS rejette la candidature de Coco Mulongo, membre de l'UDPS Katangais et soutien de Tshilombo, au poste du vice-président de l'Assemblée nationale, car n'étant pas originaire du grand Kasaï, mais Katangais...

Le comble est que Kabunda wa Kabunda, ce faux Katangais, qui menaçait les alliés FCC de l'UDPS d'apprendre à nager, à été éjecté sans que la base dont il se clamait ne lui vienne en aide. Et les Congolais ont découvert un fameux maître-nageur qui ne sait pas nager lui-même, surtout en cette période Ya Elanga où l'eau du fleuve baisse de niveau.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 5 juin 2020

RDC: Conseil des droits de l'homme de l'ONU, environ 1 300 civils ont été tués en 8 mois !

RDC: Conseil des droits de l'homme de l'ONU, environ 1 300 civils ont été tués en 8 mois !

Freddy Mulongo, Réveil FM international

Freddy Mulongo-Bachelet 1.jpeg, juin 2020

C'est un rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, qui vient de nous parvenir. Le temps de la grâce pour Tshilombo est révolu.

Environ 1 300 civils ont été tués dans un certain nombre de conflits distincts impliquant des groupes armés et des forces gouvernementales en République démocratique du Congo au cours des huit derniers mois. Certains des incidents impliquant des meurtres et d'autres abus et violations peuvent constituer des crimes contre l'humanité ou des crimes de guerre.

Le nombre de victimes a grimpé en flèche ces dernières semaines à mesure que les conflits séparés dans trois provinces orientales - Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu - se sont propagés. Des groupes armés ont commis des massacres et d'autres atrocités, et les forces de défense et de sécurité sont également responsables de graves violations des droits de l'homme dans ces provinces - ainsi que dans d'autres parties du pays.

«Je suis consterné par l'augmentation des attaques brutales contre des civils innocents par des groupes armés - en ce qui concerne les graves violations commises par les forces militaires et de sécurité, y compris les meurtres et les violences sexuelles, ce ne sont pas seulement des actes répréhensibles et criminels, mais ils brisent également la confiance entre les gens et les représentants de l'Etat, à la fois de sécurité et politiques », a déclaré Bachelet.

Dans la province d'Ituri , la violence s'est propagée dans de nouvelles zones à mesure que les groupes armés se sont multipliés. Les attaques et la nature des violences commises par les groupes armés sont de plus en plus horribles, notamment les violences sexuelles, les décapitations et les mutilations de cadavres. Entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020, au moins 531 civils ont été tués par des groupes armés en Ituri - 375 d'entre eux depuis mars. Les Forces armées congolaises (FARDC) et la police (PNC) auraient également tué 17 civils au cours de la même période.

Au Nord-Kivu - le lancement d'opérations militaires par les forces gouvernementales en novembre 2019 conduit à des attaques de représailles contre des civils par le principal groupe armé, les ADF. Au 31 mai, les ADF avaient tué au moins 514 civils à l'aide de machettes, de haches et d'armes lourdes, et enlevaient des enfants et attaquaient des écoles et des hôpitaux. Les forces de défense de l'État ont également été fortement impliquées, les FARDC ayant tué 59 civils et la PNC 24.

La protection des civils relève de la responsabilité de l'État, et lorsque l'État laisse un vide, d'autres ont tendance à le combler. En RDC, l'expérience passée montre que cela peut avoir des résultats catastrophiques. La nature généralisée et systématique de certaines des attaques contre des civils en Ituri et au Nord-Kivu peut constituer des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre », a-t-elle ajouté.

Un communiqué de presse du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet a été publié plus tôt dans la journée contenant plus de détails sur la situation en Ituri et au Nord-Kivu, ainsi que des informations sur des homicides de civils dans d'autres parties de la RDC, à savoir le Sud-Kivu, Kongo Central et Kinshasa.

https://vimeo.com/425945032

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Procès Kamerhe-Jammal: Kasaïens (Udps) et Kivutiens (Unc) se battent à ciel ouvert !

Procès Kamerhe-Jammal: Kasaïens (Udps) et Kivutiens (Unc) se battent à ciel ouvert !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kamerhe 47.jpg, juin 2020

Même un match de football à la coupe du monde ne dure que 90 minutes, sans prolongation et tirs au but. 13 heures d'antenne RTNC pour retransmettre un procès Kamerhe-Jammal déjà "boutiquée" par des occupants-envahisseurs, qui risque de faire ptsch à la fin, nous sommes en pleine distraction.

Distraction puis qu'Ebola est revenu en RDC, à Mbandaka, des Congolais en meurent. Distraction, puisque l'insécurité bat son plein dans le pays. Le Rwanda et l'Ouganda occupent l'Est de la RDC, le Sud-Soudan est présent au Nord-Est, la Centrafrique occupe le Nord-Ouest, la Zambie occupe les territoires de Moba et environs et l'Angola est toujours présent à Kahemba avec son drapeau.

La famine frappe à la porte de tous, sauf les apparatchiks et checkuleurs de la présidence usurpée. Le confinement n'aide pas non plus.

13 heures de procès Kamerhe-Jammal à la prison de Makala qui révèle quoi ?

La présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba est tribale et tribalisée à outrance. Le caractère tribal du personnel de la présidence Tshintuntu n'est plus à cacher. On se pose même la question si cette présidence est vraiment rdcienne? On y trouve aucun Mukongo, Mungala, Musuku, Mbuza, Muyaka...même pas un pygmée (peuple autochtone), que des Kasaïens (UDPS) et Kivutiens (UNC).

Ces écervélés tribaux qui crient à longueur de journée: "haineux, jaloux, aigris". Ils ont transformé la "Présidence de la République" en un marché de gré à gré, sans respect au souverain primaire. Des mafieux checkuleurs ont pris en otage , la présidence congolaise.

Au procès de Makala, c'est la guerre de tranchée UNC vs UDPS et l'animosité active de certains conseillers Tshilombistes envers Kamerhe ! On y retrouve des magéristes et magecrates , ainsi ceux que ceux qui espèrent aller à la mangeoire.

Le directeur de cabinet Vital Kamerhe, a au cours du quatrième audience, cité plusieurs "Le président de la République". Kamerhe ne veut plus mourir seul. Il ne pouvait pas agir sans que le compagnon de Gisèle Mpela, qui vient d'accoucher d'un second enfant, à Bruxelles, ne soit au courant.

Reste que si la cour foraine de Makala est sérieuse, elle doit convoquer Angwalima Tshilombo tshintuntu-Tshifueba pour l'entendre. Le voleur du destin du peuple congolais, qui a bénéficié d'une nomination électorale, est un imposteur, usurpateur, traître et collabo. Tshilombo vient à la barre pour t'expliquer. Comment toi, soit-disant "président nommé" n'était au courant de rien ? La RDC n'est pas ton Ligablo ni celle de ta famille. Haro aux politicailleurs mafieux et profito-situationnistes !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 6