Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

lundi 24 février 2020

Hommage à Hervé Bourges, Français, Francophone et Francophile !

Hommage à Hervé Bourges, Français, Francophone et Francophile !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Herve Bourges 2.jpg, fév. 2020

C'est mon kiosquier constatant mes habitudes de l'achat du Canard Enchaîné tous les mercredis matins, qui m'avait glissé qu'Hervé Bourges habitait dans le coin, non de loin de la Bibliothèque Centre Pompidou "Beaubourg" en plein centre de Paris. Il y a deux ans, nous nous croisions dans ce quartier où l'on ne dort jamais, il était un peu fatigué.

Freddy Mulongo-Herve Bourges1.jpg, fév. 2020

Hervé Bourges était un Français, apôtre de la Francophonie et un Francophile engagé. Décédé le dimanche 23 février à l'âge de 86 ans, Il était une figure majeure des médias en France. Hervé Bourges, ancien président de France 2, France 3, TF1 et RFI, puis dirigeant du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

freddy Mulongo-Herve Bourges.jpg, fév. 2020

Lors du 14è sommet de la Francophonie, Hervé Bourges était le représentant personnel, d'Abdou Diouf, à l'époque secrétaire général de l'OIF, aux assises de l'Union International de la presse Francophone. Avec Bongos Roger, le 21 novembre 2014, au soir, nous l'avions interviewé à la résidence de l'ambassadeur de France à Dakar. Le lendemain, au village de la Francophonie, il était tout content de nous voir: "Vous êtes terribles, tout paris sait que je suis à Dakar, à cause vous ! " Son interview a été relayée par plusieurs médias, la même nuit.

<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x2d1jb4" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>

Souvent rallié par des confrères lorsqu'il était président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, Hervé Bourges est un familier de l'Afrique, où il a fondé l'école de journalisme de Yaoundé, avant de rentrer en France et de diriger successivement RFI, TF1 et France Télévisions.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 27 novembre 2017

Claudy Ciar: "Les Congolais n'ont pas échoué mais nous résistons" !

Claudy Siar "Les oreilles n'ont jamais dépassé la tête". Proverbe congolais !

Claudy Ciar être animateur musical de l'émission “Couleurs Tropicales" à  RFI ne fait pas de l'agité-Show Biz, un connaisseur des réalités congolaises. Etre fils d'esclave de la Guadeloupe, débauché par Nicolas Sarkozy et avoir été nommé par son gouvernement comme délégué interministériel pour l`égalité des chances des Français d`outre-mer, ne fait pas de l'individu Claudy Siar, un spécialiste de l'Afrique qui regroupe 54 pays. Il faut de l'humilité dans la vie. De même que les ultramarins ne peuvent se résumer au zouk et le boudin, l'ignorance de Claudy Siar sur les problèmes de Grands Lacs est patente ! C'est l'attitude d'un ignare qui veut se donner des ailes. L'humilité n'est pas une faiblesse. Claudy Siar a pris la grosse tête qu'il se croit tout permis y compris d'humilier, d'insulter et mépriser le peuple congolais, en toute impunité, avec un langage condescendant. Claudy Siar, lors d'un Facebook live du Monde-Afrique, a qualifié Paul Kagamé, Hitler Africain, d'homme providentiel pour le Rwanda sur sa proposition d'accueillir 30 000 migrants de la Libye. Pris à  parti par des Congolais, sur des réseaux sociaux, qui lui reprochent sa vision déformée sur les problèmes de Grands Lacs, Claudy Siar dans une arrogance d'un Tintin au Congo, se fend d'une mise au point sur sa page Facebook qui laisse à  désirer: Depuis deux jours, quelques personnes s'emploient à  m'attaquer sur les réseaux sociaux tentant de me faire porter la responsabilité du drame congolais par une admiration supposée et un soutien à  Paul Kagame (...). Beaucoup cherchent les réponses de leur malheur dans la réussite des autres et ne regardent pas les raisons de leurs échecs. Le Rwanda se relève, la RDC s'enfonce, OUI ET MILLE FOIS OUI Kagame y est pour beaucoup. Cependant, Le problème du Congo est à  l'intérieur du Congo ! Sur Twitter une personne écrit que si le petit Rwanda a mis à  terre le géant congolais ce n'est pas de la faute des propos de Claudy. Un autre précise que la Belgique a pillé le Congo durant des siècles, commis des crimes atroces et pourtant les congolais aiment et vivent en Belgique...

La République démocratique du Congo est sous occupation avec un régime d'imposture. La RDC est victime d'un complot international pour mieux piller ses ressources. Le Rapport Mapping de l'ONU de 2010 prouve à  dessein que les ressources de la RDC sont pillées par les pays voisins: le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi. Ces trois pays ne sont que des intermédiaires. Les Congolais ne sont pas des losers comme le proclame l'ignare Claudy Siar mais des résistants indignés. Comment comprendre que la République démocratique du Congo qui possède 75 % du gisement du Coltan au monde, que le Rwanda pays voisin qui n'a pas ce minerais dans son sous-sol soit le premier producteur et exportateur du Coltan ? Paul Kagamé a poussé le cynisme trop loin en installant une Bourse du Coltan à  Kigali.

Il y a trois ans, sur tweeter, je me suis accroché à  Claudy Siar sur le fait que par son ignorance inouïe, il voulait résumer la culture congolaise à  la musique congolaise de Papa Wemba, Koffi Olomide...a cause de la "Fatwa" Anti-Concerts que la diaspora congolaise a décidé contre des trémousseurs de Kingakati dans les prestigieuses salles parisiennes. La culture congolaise est vaste avec plus de 450 tribus: chansons, masques, danses, tableaux, architectures, constructions...dans sa petitesse d'esprit, il m'avait étonné par sa réponse alambiquée: Moi Claudy Siar je suis connu de Nicolas Sarkozy...Et toi ? Alors même que nous étions sous présidence François Hollande !

Il avait simplement oublié d'ajouter que sa prise était belle pour l`Elysée qui cherchait à  ramener autour de Sarkozy l`électorat ultramarin, voire celui de la diversité. On pensait Claudy Siar de gauche et le voilà  qui avait complété la liste des transfuges Besson, Kouchner, Hirsch ou Bockel en acceptant d`être nommé par Nicolas Sarkozy, à  13 mois de la présidentielle. Claudy Siar est une girouette qui tourne avec le vent. Il était jospiniste quand Jospin était au pouvoir, chiraquien et proche de Donnedieu de Vabres ensuite sous Chirac. Qui a oublié que Claudy Siar s`en était pris à  son donateur Laurent Gbagbo, encore président officiellement de la Cà´te d`Ivoire? Il était producteur et animateur d`Africa Star !

Sept ans déjà  qu'aucun artiste congolais, qui a chanté et dansé pour Alias Joseph Kabila Kanambé Kazembere Mtwalé n'a joué encore dans les grandes salles parisiennes. Et toi Claudy Siar, tu as toujours le mépris pour le peuple congolais ?

Passer sur Facebook Live du Monde-Afrique et encenser Paul Kagamé, Hitler Africain comme un président providentiel est une faute grave. Ignorer que les Hutus qui sont majoritaires, depuis le génocide de 1994, dans la nature à  l'Est de la République démocratique du Congo. Ignorer que l'opposition n'existe pas sous Paul Kagamé: l`opposante rwandaise Diane Rwigara, 35 ans, qui avait tenté de se présenter à  la présidentielle d`aoà»t dernier face à  l`homme fort du pays, Paul Kagamé, a été inculpée avec sa mère et sa sœ“ur d` "incitation à  l`insurrection", mardi 3 octobre 2017 ! Paul Kagame, a été plébiscité avec un score Brejnevien de 98% des votants et réélu pour un troisième mandat de sept ans à  la tête d'un pays qu'il dirige d'une main de fer depuis 23 ans. Au Rwanda, la chef du parti FDU, Victoire Ingabire, une Hutue, est en détention depuis 2013 pour conspiration pour former un groupe armé. En février 2015, le journaliste Rwandais Cassien Ntamuhanga a été condamné à  25 ans de prison. Le régime de Paul Kagamé l`a reconnu coupable de "formation d`un groupe criminel", "conspiration contre le gouvernement ou le président de la République", "entente en vue de commettre un assassinat" et "complicité de terrorisme". Le Rwanda figure à  la 159e place sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2017 réalisé chaque année par RSF.

Thuriféraire d'un régime autocratique au Rwanda, Paul Kagamé est un dictateur-sanguinaire-despote n'en déplaise à  Claudy Siar, son encenseur ! L'animateur de "Couleurs Tropicales" sait-il pourquoi cette générosité du dictateur Paul Kagamé d'accueillir 30 000 migrants africains en provenance de la Libye ? Quels sont les enjeux de cette fausse générosité alors que les Hutus ses compatriotes sont dans la forêt à  l'Est de la République démocratique du Congo ? Le Rwanda a-t-il de l'espace pour accueillir tous les migrants africains: 30 000 de Libye et 40 000 d'Israà«l ?

Le Rwanda, avec sa petite superficie de 26 338 km2 et ses 477 habitants au km2, a-t-il l'espace d'accueillir 30 000 migrants de Libye et 40 000 migrants d'Israà«l ?

En 2009, Nicolas Sarkozy, le président français a jeté un pavé dans la mare en proposant une restructuration de la région des Grands Lacs en faveur du Rwanda et au détriment de la République démocratique du Congo.

Lors de son message de vœ“ux au corps diplomatique, le président français a fait un tour d`horizon général des grandes questions internationales. Abordant le chapitre de l`Afrique, et plus particulièrement de la région des Grands Lacs, Nicolas Sarkozy a tenu exactement ces propos : “Quant à  la région des Grands Lacs, la violence s`est une nouvelle fois déchaînée. L`option militaire n`apportera aucune solution aux problèmes de fond qui se posent de façon récurrente depuis dix ans. Cela met en cause la place, la question de l`avenir du Rwanda, avec lequel la France a repris son dialogue, pays à  la démographie dynamique et à  la superficie petite. Cela pose la question de la République démocratique du Congo, pays à  la superficie immense et à  l`organisation étrange des richesses frontalières. Il faudra bien qu`à  un moment ou un autre il y ait un dialogue qui ne soit pas simplement un dialogue conjoncturel mais un dialogue structurel : comment, dans cette région du monde, on partage l`espace, on partage les richesses et on accepte de comprendre que la géographie a ses lois, que les pays changent rarement d`adresse et qu`il faut apprendre à  vivre les uns à  cà´té des autres ?”.

Le journal Le Monde, dans son édition du 18 janvier 2009, reprend ce discours en allant en profondeur pour confirmer l`existence du plan Sarkozy comme initiative de paix qu`il compte discuter avec les autorités de Kinshasa lorsqu`il s`y rendra, au mois de mars. Il propose “l`exploitation en commun par la RDC et le Rwanda des richesses du Nord-Kivu”. Sarkozy va plus loin en proposant le “partage” de l`espace et des “richesses naturelles”. Quel espace doit-on partager ? Le Kivu ? Pourquoi ? Pourquoi seulement les richesses du Kivu ? Qu`est-ce que le Rwanda donne en échange pour partager avec la RDC ?

Si les choses traînent, c`est parce que le Rwanda brandit toujours la question sécuritaire. Or Nicolas Sarkozy ne devrait pas oublier que la République démocratique du Congo compte près de 450 ethnies qui ne se sont jamais fait la guerre . Mais depuis des décennies, le Rwanda, qui ne compte que DEUX ethnies, est toujours en guerre et a connu le génocide de 1994 - où la France est intervenue avec l`opération Turquoise -, qui a exporté la rivalité interethnique au Congo.

Ce plan Sarkozy viserait-il à  dédouaner la France de son dialogue avec le Rwanda ? C`est une affaire franco-rwandaise qui ne concerne nullement la RDC. Pire, le président français qualifie d‘ "organisation étrange" les institutions et les dirigeants de la RDC. Ces propos sont pour le moins étonnants quand on sait que des "conseillers occidentaux" sont à  la base de cette organisation étrange. A quoi servent alors tous ces appuis et encouragements des ambassadeurs français accrédités en RDC ? De la poudre aux yeux ? Encore un "faux pas de Sarkozy" après celui de Dakar [le discours de Dakar, en juillet 2007, avait suscité un tollé en Afrique - il parlait notamment de “l`homme africain [qui n`était pas] entré dans l`Histoire"] ? Que ce plan soit publié quatre jours avant l`entrée en fonction de Barack Obama, cela suscite des interrogations et n`est pas gratuit. La RDC considère la France comme un "Etat partenaire naturel". Depuis de Gaulle jusqu`à  Chirac, en passant par Giscard d`Estaing et Mitterrand, la France a toujours été aux cà´tés des opprimés, et particulièrement avec la République démocratique du Congo, premier pays francophone au monde, en se distinguant par une coopération dynamique et multi-sectorielle. Si la France de Sarkozy veut "changer" le monde, il ne lui appartient pas de transformer le Kivu en Proche-Orient.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 14 novembre 2016

RDC: RFI bà¢illonné par l'arrêté liberticide du Vuvuzélateur Lambert Mende, à  quoi sert le CSAC ?

Aphone, depuis l'arrêté N°010 signé par le Vuvuzélateur Lambert Mende qui bà¢illonne et muselle RFI, on se pose la question à  quoi sert le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de Communication (CSAC) en République démocratique du Congo ? Corrompu et frelaté, le CSAC est l'ombre de lui-même. Payés par Alias Joseph Kabila qui nomme ses membres, le CSAC est sous les ordres et ne sert à  rien. Ses membres sont à  la mangeoire du régime d'imposture qui trà´ne abusivement, en toute illégitimité et impunité au Congo-Kinshasa.

Lambert Mende nous ramène à  l'époque de la pensée unique mobutienne. Le Goebbels d'Alias Joseph Kabila n'est plus habilité à  signer un arrêté pour suspendre des médias. Or depuis des années 1990, après le discours "Comprenez mon émotion", nous sommes plusieurs à  nous être battus pour un pluralisme médiatique et la pluralité d'opinions en République démocratique du Congo. Nous nous étions battus pour que le ministre de l'information du régime prédateur de la liberté d'expression et de presse ne soit plus juge et partie, que les médias en RDC aient un organe de régulation.

A l'issue du dialogue inter-congolais à  Sun-City en Afrique du Sud, il y eut 5 institutions d'appui à  la démocratie: la Commission Électorale Indépendante (CEI), la Haute Autorité des Médias (HAM), la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), l`Observatoire National des Droits de l`Homme (ONDH) et la Commission de l`Ethique et de la Lutte contre la corruption. De 2002 à  2006, au lieu d'instaurer, d'encourager la démocratie, ces institutions devinrent des caisses de résonnance des animateurs de la transition méprisant le peuple qu'ils étaient censés défendre.

Nommé par Alias Joseph Kabila à  la tête de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM), "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi fit un deal avec l'imposteur. Corrompu avec des espèces sonnantes et trébuchantes, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi au lieu de réguler les médias transformant la HAM en étouffoir des libertés ! La HAM devint répressive. Les journalistes bà¢illonnés, médias muselés et opposants interdits de passer aux médias. Dans l'entre-temps, "Momo" va quitter la maison familiale à  Ngaba et va s'acheter des villas à  Kinshasa. Tout en étant Président de la HAM, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi va s'octroyer Radio 7 et Télé 7 sans que cela n'offusque les bonnes consciences ni les bailleurs de fonds de l'Union européenne. Modeste Mutinga Mutuishayi ira trop loin. Pour favoriser alias Joseph Kabila contre Jean-Pierre Bemba, le président de la HAM va priver 65 millions des congolais du débat démocratique inscrit dans la Constitution de transition entre les deux candidats arrivés en lice: Jean-Pierre Bemba et Alias Joseph Kabila. Comme récompense, une fois frauduleusement élu en 2006, Alias Joseph Kabila sera nommé "Rapporteur au Sénat".

Il faut sauver la régulation en République démocratique du Congo. Il faut revenir sur les missions assignées à  la Haute Autorité des Médias (HAM) et les faire évoluer. Voici les missions de la HAM:

Aux termes de l`article 9 de la organique la créant, la Haute Autorité des Médias a pour missions, notamment de :

Garantir la neutralité et l`équité des médias publics vis-à -vis des forces politiques et sociales, notamment lors des consultations politiques et électorales;

- Réguler le secteur des médias publics et privés commerciaux, confessionnels, associatifs et communautaires ;

- Mener, en cas de conflit des actions de médiation entre les différents protagonistes intéressés et intervenants dans le domaine des médias ;

- Veiller à  la conformité des productions des radios, des télévisions et de la presse écrite aux lois de la République et l`éthique.

Dans l`accomplissement de ses missions, la Haute Autorité des Médias a été responsabilisée pour les tà¢ches spécifiques suivantes :

- Veiller au respect de la loi sur les modalités de l`exercice de la liberté de la presse tant écrite qu`audiovisuel, en République Démocratique du Congo ;

- Veiller au développement technique et à  l`accès des Médias congolais aux nouvelles technologies de l`information et de la communication ;

- Conseiller le Gouvernement par des avis techniques à  priori et ou à  posteriori sur toutes les matières concernant les médias audiovisuels, notamment dans l`attribution des fréquences, et s`assurer du respect des Cahiers des charges par les opérateurs du secteur ;

- Veiller à  la diffusion dans les médias de la culture de la paix, de la démocrate, et des informations favorisant le développement socio-économique ;

- œ’uvrer pour la production des émissions, des programmes, des documentaires éducatifs et d`articles des journaux qui respectent les valeurs humaines, notamment la dignité de la femme, de la jeunesse, des personnes fiées et celles défavorisées ou vivant avec handicap ;

- Amener la presse à  observer son propre code d`éthique et de déontologie ;

- Encourager la corporation de la presse à  assurer son professionnalisme en formant et en recyclant ses membres ;

- Promouvoir la Culture de l`excellence ; - Élaborer son Règlement Intérieur ;

- Déposer à  l`Assemblée Nationale et au Sénat un rapport financier et d`activités semestrielles ;

- Assurer la coordination entre les organisations - internationales du secteur des médias sur le plan technique et les opérateurs nationaux.

Lire la suite...

Partager sur : Partager