Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Sindika Dokolo

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 30 octobre 2020

RDC: L'autre Sindika Dokolo, puncheur et clivant sur les réseaux sociaux !

RDC: L'autre Sindika Dokolo, puncheur et clivant sur les réseaux sociaux !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM InternationalFreddy Mulongo-Dokolo.jpg, oct. 2020

En Afrique, on ne critique jamais un mort ! Sindika Dokolo du mouvement "Congolais debout" a soutenu le holdp-up électoral de Tshilombo. Aucun Congolais n'en parle. Sindika Dokolo était puncheur voire clivant sur les réseaux sociaux. C'est ce versant qui nous intéresse. Loin de ses déboires judiciaires en Angola, du beau gosse et mari d'Isabel Dos Santos, fille de l'ex-autocrate Angolais.

freddy-mulongo-dokoloEn Afrique, on ne critique jamais un mort ! Sindika Dokolo du mouvement "Congolais debout" a soutenu le holdp-up électoral de Tshilombo. Aucun Congolais n'en parle. Sindika Dokolo était puncheur voire clivant sur les réseaux sociaux. C'est ce versant qui nous intéresse. Loin de ses déboires judiciaires en Angola, du beau gosse et mari d'Isabel Dos Santos, fille de l'ex-autocrate Angolais.
Avec la mort de Sindaka Dokolo, c'est le mouvement "Congolais debout", qui se couche à jamais. A moins de revenir dans le camp de la patrie. Congolais, nous sommes de sentimentaux et amnésiques. Sindika Dokolo était un homme d'accès facile, pas trop de barrières pour le voir. A la société civile congolaise, avec la création du mouvement "Congolais debout", il y a des actions qui demeurent dans la mémoire du peuple congolais pour barrer la route au troisième mandat d'Alias Kabila. Le samedi 30 juin 2018, Sindika Dokolo avait mis à disposition de la diaspora congolais de l'Europe , des autocars à destination de Bruxelles pour manifester la souveraineté du Congo. 3000 Congolais étaient présents. Alors que le même 30 juin, il n'y avait aucune manifestation populaire à Kinshasa. Sindika Dokolo, c'est aussi l'homme qui venu au secours  avec une remorque des denrées alimentaires, pour des compatriotes Kasaïens en Angola, qui avaient des tueries dans le Kasaï, lors de l'assassinat du chef Kamwina Nsapu. La grosse erreur politique  de Sindika Dokolo est d'avoir soutenu Tshilombo dans son deal avec Alias Kabila , contre le peuple congolais. Sindika Dokolo est avec des Paul Nsapu (FIDH), Georges Kampiamba (ACAJ), Jean-Claude Katende (Asadho)... de fameux défenseurs des droits de l'homme, qui ont soutenu la fraude électorale au Congo. D'ailleurs certains leaders droit de l'hommiste, qui avaient fait le mort, lors de la proclamation frauduleuse des faux résultats par la CENI et la Cour constitutionnelle, ressuscitent en catimini sur les réseaux sociaux. Ils tweetent matins, midis et soirs pour faire oublier leurs forfaitures. Pour des intérêts égoïstes, coterie tribale et promesse de nomination, ils se sont couchés.   Tshilombo est fraudeur, imposteur et usurpateur qui a fait alliance avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Sindika Dokolo aurait dû demeurer du côté du peuple congolais. Soutenir Tshilombo, c'est toujours soutenir celui qui l'a nommé: Alias Kabila. Et Tshilombo est le pantin marionnette, masque et rempart d'Alias Kabila. Ses ennuis judiciaires en Angola l'on-t-il pousser à soutenir le faussaire Tshilombo ? Le 5 janvier 2019 à Benguela: "La décision du tribunal provincial de Luanda de geler, de manière préventive, des comptes bancaires personnels et les avoirs de la femme d'affaires Isabel dos Santos et de son mari, l'homme d'affaires et activiste congolais Sindika Dokolo, a été l'un des affaires sur la table lors d'une rencontre entre les présidents de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo et de l'Angola, João Lourenço". Durant leur réunion, explique un communiqué de la maison civile du président Angolais, les deux Chefs d’Etat "ont également saisi l’occasion pour examiner les conséquences de la décision du tribunal provincial de Luanda du 30 décembre 2019". Contrairement à Tshilomboqui envoi ses chiens de garde: Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes pour insulter et menacer des journalistes et compatriotes, Sindika Dokolo n'a jamais injurié un seul compatriote Congolais. Sur Twitter et Facebook, il s'exprimait librement mais jamais injures et insultes. D'ailleurs, il ne répondait pas souvent. Ses tweets clivant susciter toujours des avalanches de commentaires.  Nous avons retenu deux de ses  tweets, son dernier du 15 octobre, ainsi que celui du 15 juillet 2020.  
freddy-mulongo-dokolo-4

 Sindika Dokolo 15 octobre, 10:16 · 

L'analyse de Mike Mukebayi dans Bosolo Na Politique sur Minembwe et la nécessaire reconnaissance de nos frères tutsi nés congolais est la bonne approche. Luttons contre le communautarisme, pas de création de minorités en danger, pas d'enclaves. Oui à une RDC riche de sa diversité.

 Sur Twitter 

 Nino Susu @MrSusu25 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

Je partage votre avis certes, mais comment on fait alors avec des gens, nés au Congo ou pas, qui n'ont pas eu froid aux yeux et ont promis lors de leur réunion à Bruxelles qu'ils vont prendre Minembwe et puis Walikale, Walungu et Uvira?

 Ikala Engunda @EngundaAlain 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

En quoi ils sont en danger exactement ? Au dernière nouvelle une milice tutsi gumino massacrait 200 personnes au village de Kipupu.

 Freddy Mulongo @FreddyMulongo 16 oct. En réponse à @sindika 

  • #BenaMpuka Sindika a vécu en Angola. A-t-il réclamé déjà une terre angolaise? Son soutien au faussaire et Balkanisateur Angwalima Tshilombo l'a déjà discrédité. Congo débout n'était qu'un cheval de Troie! Personne ne discrimine les Banyarwanda. Ils sont Rwandais point barre.

     Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo

     Ça il fait semblant de ne pas le voir. Et ça viendra nous dire « congolais debout ».

     Rma... Droit, Liberté et Empathie @MaliRidja 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo et @OineIsea

    Comme d'habitude..Sauf que l'actualité c'est un tribunal international pour la RDC..pas des débats que la loi congolaise a déjà réglé. Un TPI pour la RDC... Ça doit pas beaucoup vous plaire.. Surtout pas maintenant..Solution politique, négociation, deal c'est tjrs mieux non ?

     Jean-Marc KABUNDA @JeanmarcKabunda 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Est ce que les Congolais ont déjà rejeté les congolais d’origine rwandaise ? Quand ? Vous voulez victimiser un groupe qui a pris des armes pour réclamer les terres congolaises! Non ça ne passe pas. À quel moment condamnez vous les actes barbares commis à l’Est ?

     Espé NGONGO MBULI M.Ukweli @musema_kweli 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Il n'y a jamais eu d'enclave tustsi en RDC. Le rwanda-urundi était un protectorat Allemand jusqu'en 1916! Quand est ce que les belges et allemands se sont convenus de la création de cet enclave tutsi au Congo? Nous n devons pas falsifier l'histoire? le vivre ensemble OUI

     Pitsh @Pitsh7 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    La nationalité ne doit pas être collective, elle doit se faire cas par cas... il faudrait retirer la nationalité octroyée par Mobutu aux Banyarwanda en 1972 , vue les crimes odieux commis par ces derniers depuis 1996 jusqu'aujourd'hui.

     ETRE-JUSTE @rbtben 16 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Ndeko yo oza lisusu exemple te, kende nanu kozongisa mbongo na Angola.

     BENDEL BENITA @BENDELBENITA 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

     j’adore cmt vous réagissez après les événements tjr dans les calculs de positionnement!vous vous alignez sur ceux qui pensent que le Congo doit céder ses terres!Il y’a une forte communauté en Angola a-t-elle demandé les terres alors que vous auriez pu appuyer ce projet aussi?

     Lourenço Mavu @LourencoMavu 25 oct. Au fait, en Angola on a accordé des terres aux Bapende, car ils sont sortis de l'Angola avant de s'installer en RDC, c'est un cas différent des Banyarwanda abusivement appelés Banyamulenge.

     My Info @MyInfo05479847 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo 

  • Pourquoi vous ne les amenez pas en Angola Mr ndokolo? Vous savez combien des congolais, ils ont tués, massacrés chassés de leur territoire sous couverture de réfugiés rwandais,, des banyarwandas ou banyamulenges, ce sont les génocidaires rwandais qui doivent être arrêtés.

     MBULA IPI @rdcforce 15 oct. En réponse à @sindika_dokolo

    Les noms des ETHNIES au Congo proviennent de leur LANGUE parlée et non pas de leur AIRE GÉOGRAPHIQUE. Nos frères sommairement appelés TUTSI ne veulent pas reconnaitre qu'ils sont BANYARWANDA et que leur immigration massive au Congo à ITOMBWE ne daterait pas d'avant 1885.

    Sur Facebook: 

    •  Reagen Kionga   Un vrai patriote ne ferait jamais une telle déclaration ! Je suis profondément désolé monsieur ! Un homme comme Mukebayi ne devrait même pas vous influencer par ses propos. Il a été en contact avec ces gens là, ça vous ne savez pas ?

      ° Koby Superlatif Shungu: Il n'y a pas d'ethnie majoritaire en RDC, le mal en est chez nos amis banyamulenge, ils veulent trop faire le lobbying de leurs discriminations. Que dire de Pygmées ? Cites-moi un Ministre Pygmée que tu connais mais pourquoi ils ne pleunichent pas? Ils veulent se rendre spécial alors ça va leurs coûteux cher.

    •  Excellence Paolo Megga: La question de Minembwe ne doit pas être traitée de manière brutale et superficielle, mes chers compatriotes.
      Depuis la nuit du temps, cette partie de la République a connu et continue à connaître de menaces genre balkanisation. Croyez-vous que ceux-là qui veulent à feu et à sang la balkanisation de cette partie là, lâcheront prise assez facilement ? La réponse est non.
      Ce qu'ils feront, c'est de multiplier des stratagèmes sur stratagèmes pour arriver à leur fin.
      Minembwe se situe dans le territoire congolais, restera au Congo et pour les congolais, pour dire que tout celui qui désire être ou vivre là doit-être congolais dans toutes les formes légales (Être né congolais ou le devenir légalement).
      Je me permets d'attirer votre attention sur ce que si cette partie de la République n'est pas inscrit dans nos lois, plus tard Minembwe sera la première fissure du début de la balkanisation...
      Cessons de nous laisser emporter par de distractions qui ne nous emmèneront nulle part, en revanche nous feront perdre notre acquis.

      ° Ivo Gignac Milonga:  Qu'est ce qui se cache derrière cette attention particulière des Tutsi ?
      S'ils sont congolais depuis tout ce temps pourriez-vous m'expliquer pourquoi ils n'ont pas des terres tout ce temps ?
      Pourquoi insistent ils sur une installation d'une Commune seulement pour eux ?

    •  Troptrop Louis:  Ce que certains d'entre-nous semblent ignorer est que , si nous gérons mal cette question de banyamulenges, il y a un gros risque pour l'avenir et cela peut être prélude à un "Congo" qui ne nous correspond pas et loin du rêve de nos pères fondateurs, t…Voir 

    •  Johny Bash: La reconnaissance de la communauté rwandaise(Hutu & Tutsi) délocalisées dans l'histoire pour différentes raison circonstances sulfureuses soit suite au visée expansionniste dictée par des velléités hégémoniques territoriales partagées par plusieurs personnalités rwandaises.
      Il ne faut pas trop vite aller en besogne avec ce dossier car les risques sont énormes.
      Je partagerais l'idée que de reconnaître que ceux parmi eux qui sont venus avant le 30 juin 1960 et démontrent avoir le fibre patriotique pour le Congo Kinshasa

    •  Tresor Tego: Les tutsis vivant au Congo, principalement, ceux venus du Rwanda après l'indépendance, doivent se considérer congolais et travailler pour le Congo, ça ne se sert à rien de se victimiser pendant que les faits en disent autres choses!

      •  Fabrice Wakima: Sieur Sindika; notre problème ne pas la nationalité, selon notre histoire nous n'avons pas une tribu Tutsi au Congo de même il y a pas une tribu Kongo en belgique . Alors on leurs avaient déjà donné la nationalité Congolaise et ils occupent aussi des postes des responsabilités dans l'armée et partout mais ceci ne veut pas dire qu'ils ont aussi le droit de terre à eux même. Ils doivent s'integrer dans toutes les provinces du Congo comme tout Congolais mais pourquoi eux prefèrent se coffrer seulement au plateau de Minembwe? Le zombo ne nous posent pas des problèmes au Kongo central mais ils sont aussi Congolais venant de l'Angola.

      •  Dachris Ngoya:  ils ne sont pas congolais.

      •  Malele CalculdeDieu Japhet: Aventurier

      •  Daddi Afi Éducateur: Embrouilleur

      •  Marie-Hélène Salima: Reconnaître une communauté venue pour déloger les autochtones en les massacrant, en occupant leur terre, vous narguez, croyez-vous encore à Saint-Thomas mais eux non, la preuve est là.

      •  Papy Oxg: D'ailleurs avec qui devons nous traiter? C’étaient des banyarwanda. Puis ils se sont inventé le vocable de Banyamulenge. Ensuite ils ont muté en Tutsi Congolais après avoir essayé le terme de Congolais rwandophones. Ils viennent de créer maintenant "en…Papy Oxg D'ailleurs avec qui devons nous traiter? C’étaient des banyarwanda. Puis ils se sont inventé le vocable de Banyamulenge. Ensuite ils ont muté en Tutsi Congolais après avoir essayé le terme de Congolais rwandophones. Ils viennent de créer maintenant "enclave tutsi". Bientot on apprendra que Kagame lui meme est Banyamulenge. N'est ce pas que James Kabarebe était présenté comme Munyamulenge?
        Où sont Kundabatware, Mutebusi, Makenga? Ils sont bien paisibles dans les collines de Kigali, chez eux!
        Et vous voulez qu'on leur donne maintenant des terres? Extrêmement NAïF!

      •  Fred Zema:  Cette analyse n'est pas bonne en ce qu'elle est biaisée par des prémisses.
        1. Les banyamulenge sont des banyarwanda, d'abord, et non des congolais d'origine,
        2. Les banyarwanda peuvent acquérir la nationalité congolaise, mais, de manière individuelle, et après un recensement urgent,
        3. Les banyarwanda, compte tenu de la proximité de leur pays d'origine et des actes affreux que ce dernier a commis en rdc, doivent être interdit d'exercer tout mandat public (politique, armée, police),
        4. Les banyarwanda doivent arrêter de s'appeler banyamulenge. En effet, il n'existe pas de tribu de ce nom en RDC.
        Ce que les congolais refusent, c'est le mensonge qui consiste à faire de ces fils d'immigrés rwandais des congolais d'origine, et surtout de subir ce genre de chantage à la paix contre une intégration forcée de ces gens dans nos communautés.
        N'oubliez pas que les massacres dans la partie Est de la RDC sont dus, en grande partie, à leur pays d'origine, le Rwanda.
        Alors, essayez aussi de vous mettre à la place des congolais qui voient ces gens, piller, tuer, voler ET en prime être récompensés par de bons postes, et une terre.
        C'est simplement scandaleux !
        Avec le mensonge, la paix des cœurs ne sera jamais obtenue.

      •  Daniel Beguin Sindika Dokolo  Alors que dire des expulsions massives de congolais de la RDC survenues en Angola depuis les années 90 à ce jour ??? où bien celle survenue dernièrement au congo Brazzaville toujours par les congolais de la RDC??? Donc en fait dans certains esprits les ex zaïrois seraient les seuls dans la région à devoir accepter des frères étrangers sur leur territoire et en plus leur permettre de devenir des originaires par la magie de transgressions des lois administratives et surtout de l'histoire ???

        Ce que l'on obtient pas en Tanzanie où une communauté de banyarwanda existe aussi par exemple on devrait l'obtenir en RDC pour des raison qui seraient de la même nature que par exemple la reconnaissance du mariage des homosexuels en RDC et pas en angola ni en Tanzanie ??

        Mike mukebayi n'était pas du tout outillé scientifiquement
        sur la question et s'est basé sur des contres vérités flagrantes pour asseoir cette fameuse approche que tu soutiens...

        Ici le véritable enjeux politique pour lui serait de faire accepter dans les esprits des Congolais les propos malheureux de Félix tshisekedi (enfants du pays)à Londres disant que les banyamulenge seraient des Congolais....

        En fait les stratèges de cette occupation que nous vivons depuis 1996 ont misés sur la personnalité, le fanatisme et le tribalisme qui entoure félix tshisekedi pour concevoir le fameux accord secret qui dans son application devrait créer un schisme au sein de la société congolaise afin de profiter de cette brèche pour matérialiser leur projet.

        Mzee Kabila à l'instar de Lumumba concernant la balkanisation et tu en sais quelque chose pour avoir été à Kinshasa à ce moment là s'était opposé très vite à l'idée que les banyamulenge seraient des Congolais....

        Même joseph Kabila pourtant reconnu très proche de cette communauté pour être né dans les zones aujourd'hui revendiquées par celle-ci n'a jamais osé tenir de tels propos !

        En fait la sortie du président de la République à Londres était le ballon d'essai faisant le lit de la situation survenue à Minembwe il y a peu dont il a prétendu n'avoir pas été au courant.

        La solution est scientifique et dépassionnée comme le président a bien fait de l'indiquer lors de son rétro pédalage de Goma en prenant une position encore ambiguë sur l'annulation pure et simple du décret comme il l'a prétendu !

        La question de l'appropriation où pas de la terre par les peuples autochtones en fonction des schémas géographiques proposés en 1885 par les décideurs occidentaux(multinationales)est la clé qui permet à ces derniers de remodeler où pas les espaces d'antan pour de nouvelles stratégies économiques.

        Les banyamulenge peuvent être congolais par un processus de naturalisation normal prévu par la constitution et les lois du pays mais jamais avec le statut d'originaire ayant un droit territoriale où coutumier ainsi que des possibilités de revendications d'autodétermination !


        Pourquoi selon toi Lumumba dont le martyrs est reconnu par tous aujourd'hui seraient celui qui nous aurait mis dans nos esprits et nos bouches l'expression de balkanisation ??

        Soit nous sommes un peuple d'aliénés qui ne mérite plus notre terre ancestrale, soit nous sommes un peuple conscient qui sait que son sang est la raison d'être de sa terre.

        L'avenir de nos enfants ainsi que leur identité en dépend.

        La terre promise est un concept né dans l'esprit de nos ancêtres qui ont expérimentés le nomadisme ayant permis de franchir les mers à la recherche de nouveaux horizons qui leur ont fait perdre la mélanine et transformé la morphologie ainsi que l'esprit....

        L'humanité n'a pas choisit par hasard son origine et ses originaires qui sont restés sur place respecter les prescrits de la création !…

      •  Cedric M Tshisungu Que sa se sache.... les tutsis n'auront pas une portion de terre congolaise, ils peuvent bien obtenir la nationalité selon la loi mais jamais une portions de terre ! Car ils sont originaire de Rwanda ok !

      •  Christiano De Deus: Meilleur façon de finir avec ce problème ce de les accepter comme congolais. C'est comme ça k ce communautarisme, tribalisme , régionalisme finira.comme ça comme ils sont congolais ils iront vivre à  Beni, au Katanga, à Mbandaka et les Bangala iront à  Minembwe ,tribalisme, régionalisme finira.comme ca comme ils sont congolais ils iront vivre a beni,katanga,mbandaka et les bangala iront a minembwe ,luba a beni,nyamulenge a kikwit etc....
        Sinon nous risquons de leur donner la chance de se victimiser et la suite ils vont évoquer le  génocide pour faire de Minembwe KOSOVO. C a Kosovo k le mot balkanisation et decentralisation ont commencer Totimbeli.

        freddy-mulongo-dokolo-4
        Sindika Dokolo 22 juillet · 

        Pour survivre dans les eaux troubles de la pôl congolaise, il convient de bien maîtriser ses classiques. "Le Prince", 1er traité de pôl moderne fût le livre de chevet du PR Mobutu. Nous en recommandons la lecture au PR Tshisekedi dans un contexte pôl volatile et intenable

        freddy-mulongo-dokolo-3
         
        • Philippe Mandangi La préoccupation de Felix est ailleurs; se remplir les poches.

           Ngonda Massianga MOBUTU n'est pas un modèle à suivre, il a hérité d'un pays prospère sur le plan économique, mais à son départ, il a laissé un pays détruit économiquement.
          En appliquant les principes de Machiavel, il a enfoncé le pays dans le chaos; la Zairianisation, le Salongo, le recours à l'authenticité, etc... les décisions inspirées de Machiavel, qui n'ont pas contribué au développement du pays...

        • Boys-mbalha Mnk : Bien que tu sois héritier de ton père,saches que Mobutu m a bcq ruiné ton père...

        • Kevin Ntoto Cavete Tibi !!!!! Vous le contraindrez à céder le pas aux compromissions Politiques, à la dérive dictatoriale qu'à la promotion de la démocratie et au peule d'abord !!!

        • Naathalie Kallmbayi: En lisant votre poste, je souris en pensant aux détracteurs.☺️☺️. Cependant Mobutu et Fatshi sont des personnalités différentes.

        • Besongo Bosenge: Tout comme machiavel ,tu n'es pas un modèle ,sous un manteau de velours se cache un de-tourneur des fonds publiques, un voleur sans scrupule....

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 20 janvier 2020

Angola Leaks: Joà£o Lourenço veut récupérer plus de 60 milliards détournés par des anciens dignitaires angolais !

Joà£o Lourenço, président Angolais

L'Angola est sur la bonne voie dans la lutte contre la corruption. Le président Joao Lourenço a déclenchée l'opération mains propres en Angola. Les prédateurs angolais doivent cracher leurs forfaits dans la bassine commune. Edouardo Dos Santos est le premier qui doit rembourser à  l'Angola 7,9 milliards Us. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" en allant en Angola pour plaider la cause de Sindika Dokolo et Isabel Dos Santos n'a rien compris. L'affaire des copains coquins n'existe plus en Angola. Fouiner dans le passé est un droit démocratique. Dire que les dignitaires de la République démocratique du Congo sont cités dans Panama papers et que rien n'est fait jusque là , c'est le comble.

Voici la liste des milliardaires et milliardaires Angolais qui ont reçu l'amnistie du gouvernement pour retourner l'argent qu'ils avaient détourné à  l'État et qu'ils gardaient à  l'étranger. Le gouvernement angolais est entrain de travailler avec les pays où l'argent se trouve pour le rapatrier en Angola.

1. *José Eduardo dos Santos* (ex-président ou président honoraire): USD 7,9 milliards de dollars.

2. *Hélder Manuel Viera Dias Jàºnior* “Kopelipa”: USD 2, 6 milliards de dollars

3. *Leopoldino Fragoso do Nascimento* ``Dino»: USD 1,8 milliards de dollars

4. *Manuel Domingos Vicente*: USD 3,8 milliards de dollars

5. *Isabel dos Santos Dokolo*: USD 12,7 milliards de dollars

6. *Tenente-Coronel Leonardo Lidinikeni* (ex-officier des scout à  la présidence): USD 314,3 million de dollars

7. *José Lima Massano*: USD 1.2 milliards de dollars

8. *José Filomeno dos Santos* “Zenàºâ€: USD 1,9 milliards de dollars

9. *José Leità£o da Costa e Silva*: USD 842,7 million de dollars

10. *José Maria* (ex-chef des Renseignements Militaires): USD 854,3 million de dollars

11. *Jean-Claude Bastos de Morais*: USD 2,5 milliards de dollars

12. *Armando da Cruz Neto*: USD 213,7 millions de dollars

13. *àlvaro Sobrinho*: USD 1,7 milliards de dollars

14. *Elà­sio de Figueiredo* (Embassadeur): USD 1,8 milliards de dollars

15. *Antà³nio Pitra Neto*: USD 578 millions de dollars

16. *Higino Lopes Carneiro*: USD 1,2 millions de dollars

17. *Carlos Hendrick Silva*; USD 243,2 millions de dollars

18. *General Fernando Araàºjo* : USD 283,1 millions de dollars (Homme d'affaires)

19. *Antà³nio Mosquito* et *Sebastià£o Lavrador* (Banquiers): USD 213,8 millions de dollars

20. *Marcel Kruse*: USD 348,2 millions de dollars (Homme d'affaires et Politicien).

21. *Joaquim David*: USD 854,9 millions de dollars

22. *Abilio Sianga* (Administrateur de Sonangol): USD 743,7 millions de dollars

23. *Mà¡rio Palhares* (Banquier): USD 843,8 millions de dollars

24. *Aguinaldo Jaime*; USD 412,8 millions de dollars

25. *Antà³nio França* “Ndalu” USD 312,9 millions de dollars

26. *Amaro Taty*: USD 232,9 millions de dollars

27. *Noé Baltazar* (Direteur de ASCORP): USD 743,9 millions

28. *Desidério Costa*: USD 621,9 millions de dollars

29. *Isaac dos Anjos*: USD 312,8 millions de dollars

30. *Faustino Muteka*: USD 532,1 millions de dollars

31. *Carlos Hendrick*: USD 198,8 millions de dollars

32. *Antà³nio Vandàºnem*: USD 317,5 millions de dollars

33. *Manuel Augusto da Fonseca* (Sonangol): USD 429,2 millions de dollars

34. *Orlando Veloso* (ex-PCE da Sonangol Immobilier): USD 512,7 millions de dollars

35. *José Carlos de Castro Paiva*, (ex-Administreur non-executif de Sonangol): USD 312,1 millions de dollars

36. *José Pedro de Morais*: USD 542,7 millions de dollars

37. *Général Pedro Neto*: USD 286,9 millions de dollars

38. *Dumilde Rangel*: USD 213,5 millions de dollars

39. *Santana André Pitra*: USD 267,4 millions de dollars

40. *Hendrick Vaal Neto*: USD 265,2 million de dollars

41. *Fernando da Piedade dias Santos Nandà³*: USD 623,7 millions de dollars

42. *Salomà£o Xirimbimbi*: USD 312,8 millions de dollars

43. *Fà¡tima Jardim* (ex-Ministre des Pêches): 121,5 millions de dollars

44. *àlvaro Carneiro* (ex-directeur adjoint de Endiama): USD 276,9 millions de dollars

45. *Ramos da Cruz*: USD 163,8 millions de dollars

46. *Gomes Maiato*: USD 285,8 millions de dollars

47. *Joanes Andre*: 693,7 millions de dollars

48. *Joà£o Eduardo dos Santos*: USD 412,4 millions de dollars

49. *Marta dos Santos*: USD 1,2 milliards de dollars

50. *Bento Kangamba*: USD 203,7 millions de dollars

51. *Gonçalves Muandumba*: USD 175,8 millions de dollars

52. *Luiz Paulino dos Santos* (ex-governeur de Bié): USD 86,3 millions de dollars

53. *Paulo Kassoma*: USD 126,3 millions de dollars

54. *Rui Santos* (Homme d'affaires): USD 1,8 milliards de dollars

55. *Mà¡rio Antà³nio* (Adm. da GEFI): USD 83,9 millions de dollars

56. *Silva Neto* (ex-administrateur de Sonangol Distribution): USD 453,8 millions de dollars

57. *Jàºlio Bessa* (ex-Ministre des Finances): USD 113,7 millions de dollars

58. *Paixà£o Franco*: 163,8 millions de dollars

59. *Kundi Payhama*: USD 217,8 millions de dollars

60. *General Furtado*: USD 198,4 millions de dollars

61. *Ismael Diogo*: USD 59,3 millions de dollars

62. *Augusto Tomà¡s*; USD 846,1 millions de dollars

63. *Generoso de Almeida*; USD 213,6 millions de dollars

64 *General Cirilo de Sà¡*: USD 147,1 millions de dollars

65. *Paixà£o Junior*: USD 241,7 millions de dollars

66. *General Adolfo Razoilo*: USD 162,4 millions de dollars

67. *Bornito de Sousa* (actuel vice-président de la république): USD 317,4 millions de dollars

68. *Gilberto Lutukuta*: USD 98,8 millions de dollars

69. *José Pedro de Morais* (homme d'affaires): USD 312,8 millions de dollars

70. *Fernando Borges*: USD 134,2 millions de dollars

71. *José Lopes*; USD 73,9 millions de dollars

72. *Irmà£os Ceita*: USD 421,7 millions de dollars

*Total : USD 60,670 milliards de dollars*

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 janvier 2020

RDC: Angwalima Tshilombo "Tshintuntu", un "Commissionnaire en rétrocommission" de Sindika Dokolo et Isabel qui a échoué en Angola !

Tshilombo "Tshintuntu" en "Commissionnaire" pour Sindika Dokolo en Angola !

Chassez le naturel, il revient au galop dit-on ! Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" est un ancien checkulard de Bruxelles, un habitué de la rétrocommission.

Si Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" a un mépris pour le peuple congolais, qui ne l'a jamais élu puisque le fameux fils Tshisekedi a fait un deal diabolique nuitamment pour sa Nomination Electorale, il doit respecter les présidents qui respectent leurs peuples.

Joao Lorenzo, le président Angolais respecte la Constitution angolaise. Voilà  que Tshilombo "Tshintuntu" a utilisé l'argent du contribuable congolais pour aller en Angola demander à  Lorenzo d'intervenir sur les conséquences de la décision du tribunal provincial de Luanda du 30 décembre 2019.

Isabel Dos Santos et Sindika Dokolo poursuivis par la justice angolaise

La justice angolaise a pris la décision, en toute indépendance, de geler les avoirs de Sindika Dokolo et principalement ceux de son épouse Isabel Dos Santos. Un couple mafieux, deux pillards qui ont bénéficié de l'ancien régime. L`Etat angolais accuse Sindika Dokolo et son épouse, Isabel dos Santos, la fille de l`ancien président angolais Edouardo Dos Santos, ainsi qu`un autre sujet angolais, d`avoir détourné plus d`un milliard de dollars.

Une honte pour les Rdciens que Tshilombo "Tshintuntu" a quitté Kinshasa pour Luanda afin de jouer au "Commissionnaire" de Sindika Dokolo et Isabel Dos Santos. Une tristesse d'avoir un ignare et écervelé placé à  la tête de notre pays pour nous humilier.

Joà£o Lourenço a appelé à  une coopération internationale pour soutenir l`effort de lutte contre la corruption et l`impunité en Angola, soulignant que “la meilleure façon pour les personnes ciblées sera la collaboration maximale avec les autorités compétentes de l`État et de la justice. Angolais “.

Le chef de l`Etat angolais a également déclaré, que "l`exécutif ne s`ingère pas dans l`action de la justice", respectant ainsi le "principe du respect de la séparation des pouvoirs".

"Congolais debout" doit se dissocier de Sindika Dokolo jusqu'à  ce qu'il termine avec la justice angolaise. Il ne peut être un pillard en Angola et se cacher derrière Tshilombo, un autre faussaire et fossoyeur de la République. "Congolais debout" n'est plus crédible, tant que le cas Sindika Dokolo n'est mis au clair. Sindika Dokolo doit se mettre à  la disposition justice angolaise et défendre son innocence. "Congolais debout" n'a pas besoin d'un Carlos Ghosn, ancien dirigeant de l`Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui vient de s'échapper du Japon pour le Liban, en bafouant la justice japonaise.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 9 juillet 2018

Sindika Dokolo "Les Congolais debout"et Martin Sali de "RCK" ont marqué le 30 juin 2018 !

Le 29 juin 1960, à  la veille de la proclamation d'indépendance du Congo belge, Joseph Kasa-Vubu, le futur président de la nouvelle République du Congo, Patrice Émery Lumumba, le nouveau Premier ministre, et Baudouin Ier, le roi des Belges, se rencontrent à  Léopoldville

Cela n'a pas échappé aux fins limiers de Réveil FM International. Le président Emmanuel Macron peut-il annuler le défilé du 14 juillet parce qu'il a mal au dent ou parce qu'il est fà¢ché contre Jean-Luc Mélenchon, de la France Insoumise ? Le 14 juillet, c'est la fête de la France et de tous les Français. Le 30 juin est un jour sacré pour tous les Congolais. Aujourd'hui, nous avons notre drapeau qui flotte, l'hymne national le debout congolais, notre monnaie le Franc Congolais, nous sommes comme d'autres membres des Nations Unies et de l'Union africaine...Tout cela n'est pas rien. Le 30 juin est le fruit des luttes de nos aïeux face aux colonisateurs. Ce jour mérite commémoration !

Le régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale n'avait pas hésité en 2010 d'inviter Paul Kagamé, le dictateur de Kigali pour humilier le peuple congolais. Voilà  que le fameux "Raïs" et imposteur de Kingakati a eu peur d'un assassinat à  la manière d'Anouar el-Sadate, assassiné par des soldats islamistes, le 6 octobre 1981, tandis qu'il assiste dans un stade du Caire à  un défilé militaire à  l'occasion de la fête nationale. Il faut préciser le "Raïs" Égyptien est mort en plein triomphe. A 63 ans, la mort de Sadate avait causé une immense émotion dans le monde entier. Elle fait craindre pour le processus de paix qu'il a engagé trois ans plus tà´t avec Israà«l. A Kingakati, Alias Joseph Kabila a même peur de son propre ombre. Face aux imposteurs illégitimes qui règnent par défi qui réfutent les festivités du 30 juin aux Congolais qui ont le culot de demander aux Congolais de fêter dans la méditation et recueillement pour masquer leurs échecs à  tous points de vue et aux sceptiques qui clament que nous n'avons pas d'indépendance, nous sommes du cà´té de ceux qui croient au 30 juin.

Dans la diaspora congolaise, Sindika Dokolo du mouvement "Les Congolais debout" et Martin Sali de RCK-Résistants Combattants du Kongo) ont marqué par leurs actions le 30 juin 2018.

Sindika Dokolo est entrain de monter en puissance dans l'estime de plusieurs congolais ! Les grincheux patentés ne sont pas restés inactifs. Un leader se lève et montre le cap surtout pendant des périodes difficiles. Que n'a-t-on entendu à  propos de la marche de Sindika Dokolo à  Bruxelles ? Ceux qui se lèvent tà´t finissent toujours par gagner. Contrairement à  certains politicailleurs qui organisent des dîners de gala à  1000 dollars pour financer leur candidature à  l'hypothétique élection présidentielle avec des machines à  voler, Sindika Dokolo commence à  comprendre qu'aucune révolution, aucune lutte pour le changement dans un pays, ne se fait sans moyens. Mettre des bus, à  la disposition des congolais de la diaspora pour se rendre le samedi 30 juin à  Bruxelles, fut une idée lumineuse. Le samedi 30 Juin, la France jouait contre l'Argentine, l'Espagne contre l'Uruguay en 8è de finale de la coupe du monde. Les 3000 Congolais présents à  la marche de Souveraineté de Bruxelles sont des convaincus et croient à  la victoire de la lutte. Dans le langage de Sindika Dokolo, c'est le "Nous" qui prime, bravo. Il apparaît de plus en plus comme un fédérateur, ce qui est positif. Même son discours a été rassembleur. Pas des clivages, il n'a jamais monter les Congolais contre les autres.

Reste que que Sindika Dokolo devra se donner une discipline, en toute sagesse, faire attention de ne pas être otage des Conventionnistes du Lac Léman. La Convention des Congolais de l'Etranger est un nid des collabos et traîtres connu de tous. C'est la Convention des Congolais de l'Etranger qui a organisé une conférence de presse à  Marie-Ange Mushobekwa, la putative ministre des droits humains à  l'hà´tel International de Genève. Conférence de presse annulée en dernière minute à  cause des Résistants-Patriotes-Combattants. Que peut dire Marie-Ange Mushobekwa aux Congolais avec des atteintes massives des droits humains qui se commettent en toute impunité en République démocratique du Congo ? Le régime de Kinshasa, qui est illégitime et illégal est-il fréquentable ? Les Conventionnistes du Lac Léman, au fait, ils ne sont que 4 membres, sont mangeurs à  tous les rà¢teliers. La Convention des Congolais de l'Etranger n'est rien d'autre que la métamorphose de la fameuse Fédération des Congolais de l'Etranger (FCE), que les plus futés ironisent et baptisent en Fédération des Congolais Corrompus (FCC) ! En Suisse, Sindika Dokolo doit surtout s'appuyer aux Congolais debout, le père Joseph Lukelu de l'ASC-Aide Secours au Congo, en un !

Martin Sali de RCK est sorti du lot. Son allocution du 30 juin 2018 est profonde et mobilisatrice. Courageux, Martin Sali a mis en exergue trois aspects dans son allocution aux Congolais.

1. La résistance du peuple Kongolais seul apportera le changement par la désobéissance civile, art 64: "LE SOULàˆVEMENT POPULAIRE "!

2. Une nouvelle alternative politique, économique, spirituelle et sociale.

3. Une transition sans la Kabilie "Occupation" pour préparer de vraies élections crédibles, libre, Transparente et Démocratique.

Voici son allocution: Chers compatriotes Kongolais et Kongolaises !

Chers Africains et Amis du Kongo !

Chers Compagnons de lutte !

Nous voulons nous souvenir du 30 juin 1960, comme la date historique qui marque une étape décisive dans la conquête de la libération totale du Kongo ! Cinquante-Huit ans après l'indépendance de la République démocratique du Congo, la date du 4 janvier 1959 a été la poudrière nécessaire à  l'explosion du peuple Kongolais pour sortir du jourg colonial, de prendre conscience que la liberté est une aspiration profonde et un droit universel ! La résistance est née !

Cette date du 30 juin 1960 à  Kinshasa, accompagnée du discours immortel de Patrice Emery Lumumba Premier ministre du Président Joseph Kasa-Vubu, de Joseph Okito, de Maurice Mpolo, d'Antoine Kingotolo, de Gaston Diomi, de Mobutu Sese Seko, de Laurent-Désiré Kabila, de Pierre Mulele...les compagnons de lutte ainsi que toute la Nation Kongolaise face au Roi Baudoin 1er de la Belgique !

Son message était d'autant plus vrai en 1960 qu'en ce jour du 30 juin 2018, car la résistance de la diaspora menée par le RCK, "Résistants Combattants du Kongo", est enflammée par le flambeau qui nous a été légué pour combattre cette gangrène d'occupation néocolonialisme laissé par les colons en quittant l'Afrique !

Le RCK rend un hommage éternel ce 30 juin 2018, ce jour restera gravé à  jamais dans nos mémoires, à  tous les martyrs qui sont morts avant, pendant et après notre indépendance, et rappel, toute la résistance à  ne pas oublier que c'est par la lutte qu'elle a été conquise !

Cette même lutte que nous menons tous les jours, une lutte ardente qui doit être idéaliste, car le pouvoir sanguinaire d'occupation a réussi à  mettre sous terre plus de 12 millions de Kongolais !

Le régime illégitime et illégal de la Kabilie gouverne avec poigne par l'imposteur-criminel Joseph Kabila voudrait que les Kongolais une fois de plus tombent danc ce piège d'élection présidentielle où lui seul ou un de ses frères en sortira vainqueur !

Cette lutte ne nous épargnera pas, elle prendra nos forces, nos espérances mais nous devons rester constant et déterminés avec notre idéologie et nous battre jusqu'au bout, en employant tous les moyens constitutionnels, voire même par la révolution populaire ! Tant de guerres, de souffrances, de massacres, de viols, un génocide sans nom, d'injustices, de dictatures, de famines, d'expropriation de nos richesses, d'inhumanité ont mis beaucoup de colère, de frustration, de douleurs dans les cœ“urs des hommes et des femmes qui se battent pour reconquérir la souveraineté nationale du Kongo !

Le pouvoir a toujours appartenu au peuple, car c'est cette puissance spirituelle et ancestrale qui nous permettra d'atteindre nos objectifs !

Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais !

Les institutions et la classe politique Kongolaise corrompues et complices sont inefficaces et ne pourrons pas chasser l'occupation !

Seul la Résistance du peuple peut apporter le changement par la désobéissance civile en appliquant l'article 64 de la Constitution qui est le soulèvement populaire ! Pour que toutes ces atrocités gravées dans nos esprits ne se reproduisent plus jamais, nous devons tous nous lever comme un seul homme, afin de reconquérir notre souveraineté et notre indépendance ! Le RCK propose :

-Une nouvelle alternative politique, sociale et économique avec un Etat qui respecte les droits humains et ses engagements de développement vis-à -vis de son peuple !

-Une transition sans la Kabilie qui organisera de vraies élections crédibles, libres, transparentes et démocratiques !

Lire la suite...

Partager sur : Partager