Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Sindika Dokolo

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 20 janvier 2020

Angola Leaks: Joà£o Lourenço veut récupérer plus de 60 milliards détournés par des anciens dignitaires angolais !

Joà£o Lourenço, président Angolais

L'Angola est sur la bonne voie dans la lutte contre la corruption. Le président Joao Lourenço a déclenchée l'opération mains propres en Angola. Les prédateurs angolais doivent cracher leurs forfaits dans la bassine commune. Edouardo Dos Santos est le premier qui doit rembourser à  l'Angola 7,9 milliards Us. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" en allant en Angola pour plaider la cause de Sindika Dokolo et Isabel Dos Santos n'a rien compris. L'affaire des copains coquins n'existe plus en Angola. Fouiner dans le passé est un droit démocratique. Dire que les dignitaires de la République démocratique du Congo sont cités dans Panama papers et que rien n'est fait jusque là , c'est le comble.

Voici la liste des milliardaires et milliardaires Angolais qui ont reçu l'amnistie du gouvernement pour retourner l'argent qu'ils avaient détourné à  l'État et qu'ils gardaient à  l'étranger. Le gouvernement angolais est entrain de travailler avec les pays où l'argent se trouve pour le rapatrier en Angola.

1. *José Eduardo dos Santos* (ex-président ou président honoraire): USD 7,9 milliards de dollars.

2. *Hélder Manuel Viera Dias Jàºnior* “Kopelipa”: USD 2, 6 milliards de dollars

3. *Leopoldino Fragoso do Nascimento* ``Dino»: USD 1,8 milliards de dollars

4. *Manuel Domingos Vicente*: USD 3,8 milliards de dollars

5. *Isabel dos Santos Dokolo*: USD 12,7 milliards de dollars

6. *Tenente-Coronel Leonardo Lidinikeni* (ex-officier des scout à  la présidence): USD 314,3 million de dollars

7. *José Lima Massano*: USD 1.2 milliards de dollars

8. *José Filomeno dos Santos* “Zenàºâ€: USD 1,9 milliards de dollars

9. *José Leità£o da Costa e Silva*: USD 842,7 million de dollars

10. *José Maria* (ex-chef des Renseignements Militaires): USD 854,3 million de dollars

11. *Jean-Claude Bastos de Morais*: USD 2,5 milliards de dollars

12. *Armando da Cruz Neto*: USD 213,7 millions de dollars

13. *àlvaro Sobrinho*: USD 1,7 milliards de dollars

14. *Elà­sio de Figueiredo* (Embassadeur): USD 1,8 milliards de dollars

15. *Antà³nio Pitra Neto*: USD 578 millions de dollars

16. *Higino Lopes Carneiro*: USD 1,2 millions de dollars

17. *Carlos Hendrick Silva*; USD 243,2 millions de dollars

18. *General Fernando Araàºjo* : USD 283,1 millions de dollars (Homme d'affaires)

19. *Antà³nio Mosquito* et *Sebastià£o Lavrador* (Banquiers): USD 213,8 millions de dollars

20. *Marcel Kruse*: USD 348,2 millions de dollars (Homme d'affaires et Politicien).

21. *Joaquim David*: USD 854,9 millions de dollars

22. *Abilio Sianga* (Administrateur de Sonangol): USD 743,7 millions de dollars

23. *Mà¡rio Palhares* (Banquier): USD 843,8 millions de dollars

24. *Aguinaldo Jaime*; USD 412,8 millions de dollars

25. *Antà³nio França* “Ndalu” USD 312,9 millions de dollars

26. *Amaro Taty*: USD 232,9 millions de dollars

27. *Noé Baltazar* (Direteur de ASCORP): USD 743,9 millions

28. *Desidério Costa*: USD 621,9 millions de dollars

29. *Isaac dos Anjos*: USD 312,8 millions de dollars

30. *Faustino Muteka*: USD 532,1 millions de dollars

31. *Carlos Hendrick*: USD 198,8 millions de dollars

32. *Antà³nio Vandàºnem*: USD 317,5 millions de dollars

33. *Manuel Augusto da Fonseca* (Sonangol): USD 429,2 millions de dollars

34. *Orlando Veloso* (ex-PCE da Sonangol Immobilier): USD 512,7 millions de dollars

35. *José Carlos de Castro Paiva*, (ex-Administreur non-executif de Sonangol): USD 312,1 millions de dollars

36. *José Pedro de Morais*: USD 542,7 millions de dollars

37. *Général Pedro Neto*: USD 286,9 millions de dollars

38. *Dumilde Rangel*: USD 213,5 millions de dollars

39. *Santana André Pitra*: USD 267,4 millions de dollars

40. *Hendrick Vaal Neto*: USD 265,2 million de dollars

41. *Fernando da Piedade dias Santos Nandà³*: USD 623,7 millions de dollars

42. *Salomà£o Xirimbimbi*: USD 312,8 millions de dollars

43. *Fà¡tima Jardim* (ex-Ministre des Pêches): 121,5 millions de dollars

44. *àlvaro Carneiro* (ex-directeur adjoint de Endiama): USD 276,9 millions de dollars

45. *Ramos da Cruz*: USD 163,8 millions de dollars

46. *Gomes Maiato*: USD 285,8 millions de dollars

47. *Joanes Andre*: 693,7 millions de dollars

48. *Joà£o Eduardo dos Santos*: USD 412,4 millions de dollars

49. *Marta dos Santos*: USD 1,2 milliards de dollars

50. *Bento Kangamba*: USD 203,7 millions de dollars

51. *Gonçalves Muandumba*: USD 175,8 millions de dollars

52. *Luiz Paulino dos Santos* (ex-governeur de Bié): USD 86,3 millions de dollars

53. *Paulo Kassoma*: USD 126,3 millions de dollars

54. *Rui Santos* (Homme d'affaires): USD 1,8 milliards de dollars

55. *Mà¡rio Antà³nio* (Adm. da GEFI): USD 83,9 millions de dollars

56. *Silva Neto* (ex-administrateur de Sonangol Distribution): USD 453,8 millions de dollars

57. *Jàºlio Bessa* (ex-Ministre des Finances): USD 113,7 millions de dollars

58. *Paixà£o Franco*: 163,8 millions de dollars

59. *Kundi Payhama*: USD 217,8 millions de dollars

60. *General Furtado*: USD 198,4 millions de dollars

61. *Ismael Diogo*: USD 59,3 millions de dollars

62. *Augusto Tomà¡s*; USD 846,1 millions de dollars

63. *Generoso de Almeida*; USD 213,6 millions de dollars

64 *General Cirilo de Sà¡*: USD 147,1 millions de dollars

65. *Paixà£o Junior*: USD 241,7 millions de dollars

66. *General Adolfo Razoilo*: USD 162,4 millions de dollars

67. *Bornito de Sousa* (actuel vice-président de la république): USD 317,4 millions de dollars

68. *Gilberto Lutukuta*: USD 98,8 millions de dollars

69. *José Pedro de Morais* (homme d'affaires): USD 312,8 millions de dollars

70. *Fernando Borges*: USD 134,2 millions de dollars

71. *José Lopes*; USD 73,9 millions de dollars

72. *Irmà£os Ceita*: USD 421,7 millions de dollars

*Total : USD 60,670 milliards de dollars*

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 janvier 2020

RDC: Angwalima Tshilombo "Tshintuntu", un "Commissionnaire en rétrocommission" de Sindika Dokolo et Isabel qui a échoué en Angola !

Tshilombo "Tshintuntu" en "Commissionnaire" pour Sindika Dokolo en Angola !

Chassez le naturel, il revient au galop dit-on ! Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" est un ancien checkulard de Bruxelles, un habitué de la rétrocommission.

Si Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" a un mépris pour le peuple congolais, qui ne l'a jamais élu puisque le fameux fils Tshisekedi a fait un deal diabolique nuitamment pour sa Nomination Electorale, il doit respecter les présidents qui respectent leurs peuples.

Joao Lorenzo, le président Angolais respecte la Constitution angolaise. Voilà  que Tshilombo "Tshintuntu" a utilisé l'argent du contribuable congolais pour aller en Angola demander à  Lorenzo d'intervenir sur les conséquences de la décision du tribunal provincial de Luanda du 30 décembre 2019.

Isabel Dos Santos et Sindika Dokolo poursuivis par la justice angolaise

La justice angolaise a pris la décision, en toute indépendance, de geler les avoirs de Sindika Dokolo et principalement ceux de son épouse Isabel Dos Santos. Un couple mafieux, deux pillards qui ont bénéficié de l'ancien régime. L`Etat angolais accuse Sindika Dokolo et son épouse, Isabel dos Santos, la fille de l`ancien président angolais Edouardo Dos Santos, ainsi qu`un autre sujet angolais, d`avoir détourné plus d`un milliard de dollars.

Une honte pour les Rdciens que Tshilombo "Tshintuntu" a quitté Kinshasa pour Luanda afin de jouer au "Commissionnaire" de Sindika Dokolo et Isabel Dos Santos. Une tristesse d'avoir un ignare et écervelé placé à  la tête de notre pays pour nous humilier.

Joà£o Lourenço a appelé à  une coopération internationale pour soutenir l`effort de lutte contre la corruption et l`impunité en Angola, soulignant que “la meilleure façon pour les personnes ciblées sera la collaboration maximale avec les autorités compétentes de l`État et de la justice. Angolais “.

Le chef de l`Etat angolais a également déclaré, que "l`exécutif ne s`ingère pas dans l`action de la justice", respectant ainsi le "principe du respect de la séparation des pouvoirs".

"Congolais debout" doit se dissocier de Sindika Dokolo jusqu'à  ce qu'il termine avec la justice angolaise. Il ne peut être un pillard en Angola et se cacher derrière Tshilombo, un autre faussaire et fossoyeur de la République. "Congolais debout" n'est plus crédible, tant que le cas Sindika Dokolo n'est mis au clair. Sindika Dokolo doit se mettre à  la disposition justice angolaise et défendre son innocence. "Congolais debout" n'a pas besoin d'un Carlos Ghosn, ancien dirigeant de l`Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui vient de s'échapper du Japon pour le Liban, en bafouant la justice japonaise.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 9 juillet 2018

Sindika Dokolo "Les Congolais debout"et Martin Sali de "RCK" ont marqué le 30 juin 2018 !

Le 29 juin 1960, à  la veille de la proclamation d'indépendance du Congo belge, Joseph Kasa-Vubu, le futur président de la nouvelle République du Congo, Patrice Émery Lumumba, le nouveau Premier ministre, et Baudouin Ier, le roi des Belges, se rencontrent à  Léopoldville

Cela n'a pas échappé aux fins limiers de Réveil FM International. Le président Emmanuel Macron peut-il annuler le défilé du 14 juillet parce qu'il a mal au dent ou parce qu'il est fà¢ché contre Jean-Luc Mélenchon, de la France Insoumise ? Le 14 juillet, c'est la fête de la France et de tous les Français. Le 30 juin est un jour sacré pour tous les Congolais. Aujourd'hui, nous avons notre drapeau qui flotte, l'hymne national le debout congolais, notre monnaie le Franc Congolais, nous sommes comme d'autres membres des Nations Unies et de l'Union africaine...Tout cela n'est pas rien. Le 30 juin est le fruit des luttes de nos aïeux face aux colonisateurs. Ce jour mérite commémoration !

Le régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale n'avait pas hésité en 2010 d'inviter Paul Kagamé, le dictateur de Kigali pour humilier le peuple congolais. Voilà  que le fameux "Raïs" et imposteur de Kingakati a eu peur d'un assassinat à  la manière d'Anouar el-Sadate, assassiné par des soldats islamistes, le 6 octobre 1981, tandis qu'il assiste dans un stade du Caire à  un défilé militaire à  l'occasion de la fête nationale. Il faut préciser le "Raïs" Égyptien est mort en plein triomphe. A 63 ans, la mort de Sadate avait causé une immense émotion dans le monde entier. Elle fait craindre pour le processus de paix qu'il a engagé trois ans plus tà´t avec Israà«l. A Kingakati, Alias Joseph Kabila a même peur de son propre ombre. Face aux imposteurs illégitimes qui règnent par défi qui réfutent les festivités du 30 juin aux Congolais qui ont le culot de demander aux Congolais de fêter dans la méditation et recueillement pour masquer leurs échecs à  tous points de vue et aux sceptiques qui clament que nous n'avons pas d'indépendance, nous sommes du cà´té de ceux qui croient au 30 juin.

Dans la diaspora congolaise, Sindika Dokolo du mouvement "Les Congolais debout" et Martin Sali de RCK-Résistants Combattants du Kongo) ont marqué par leurs actions le 30 juin 2018.

Sindika Dokolo est entrain de monter en puissance dans l'estime de plusieurs congolais ! Les grincheux patentés ne sont pas restés inactifs. Un leader se lève et montre le cap surtout pendant des périodes difficiles. Que n'a-t-on entendu à  propos de la marche de Sindika Dokolo à  Bruxelles ? Ceux qui se lèvent tà´t finissent toujours par gagner. Contrairement à  certains politicailleurs qui organisent des dîners de gala à  1000 dollars pour financer leur candidature à  l'hypothétique élection présidentielle avec des machines à  voler, Sindika Dokolo commence à  comprendre qu'aucune révolution, aucune lutte pour le changement dans un pays, ne se fait sans moyens. Mettre des bus, à  la disposition des congolais de la diaspora pour se rendre le samedi 30 juin à  Bruxelles, fut une idée lumineuse. Le samedi 30 Juin, la France jouait contre l'Argentine, l'Espagne contre l'Uruguay en 8è de finale de la coupe du monde. Les 3000 Congolais présents à  la marche de Souveraineté de Bruxelles sont des convaincus et croient à  la victoire de la lutte. Dans le langage de Sindika Dokolo, c'est le "Nous" qui prime, bravo. Il apparaît de plus en plus comme un fédérateur, ce qui est positif. Même son discours a été rassembleur. Pas des clivages, il n'a jamais monter les Congolais contre les autres.

Reste que que Sindika Dokolo devra se donner une discipline, en toute sagesse, faire attention de ne pas être otage des Conventionnistes du Lac Léman. La Convention des Congolais de l'Etranger est un nid des collabos et traîtres connu de tous. C'est la Convention des Congolais de l'Etranger qui a organisé une conférence de presse à  Marie-Ange Mushobekwa, la putative ministre des droits humains à  l'hà´tel International de Genève. Conférence de presse annulée en dernière minute à  cause des Résistants-Patriotes-Combattants. Que peut dire Marie-Ange Mushobekwa aux Congolais avec des atteintes massives des droits humains qui se commettent en toute impunité en République démocratique du Congo ? Le régime de Kinshasa, qui est illégitime et illégal est-il fréquentable ? Les Conventionnistes du Lac Léman, au fait, ils ne sont que 4 membres, sont mangeurs à  tous les rà¢teliers. La Convention des Congolais de l'Etranger n'est rien d'autre que la métamorphose de la fameuse Fédération des Congolais de l'Etranger (FCE), que les plus futés ironisent et baptisent en Fédération des Congolais Corrompus (FCC) ! En Suisse, Sindika Dokolo doit surtout s'appuyer aux Congolais debout, le père Joseph Lukelu de l'ASC-Aide Secours au Congo, en un !

Martin Sali de RCK est sorti du lot. Son allocution du 30 juin 2018 est profonde et mobilisatrice. Courageux, Martin Sali a mis en exergue trois aspects dans son allocution aux Congolais.

1. La résistance du peuple Kongolais seul apportera le changement par la désobéissance civile, art 64: "LE SOULàˆVEMENT POPULAIRE "!

2. Une nouvelle alternative politique, économique, spirituelle et sociale.

3. Une transition sans la Kabilie "Occupation" pour préparer de vraies élections crédibles, libre, Transparente et Démocratique.

Voici son allocution: Chers compatriotes Kongolais et Kongolaises !

Chers Africains et Amis du Kongo !

Chers Compagnons de lutte !

Nous voulons nous souvenir du 30 juin 1960, comme la date historique qui marque une étape décisive dans la conquête de la libération totale du Kongo ! Cinquante-Huit ans après l'indépendance de la République démocratique du Congo, la date du 4 janvier 1959 a été la poudrière nécessaire à  l'explosion du peuple Kongolais pour sortir du jourg colonial, de prendre conscience que la liberté est une aspiration profonde et un droit universel ! La résistance est née !

Cette date du 30 juin 1960 à  Kinshasa, accompagnée du discours immortel de Patrice Emery Lumumba Premier ministre du Président Joseph Kasa-Vubu, de Joseph Okito, de Maurice Mpolo, d'Antoine Kingotolo, de Gaston Diomi, de Mobutu Sese Seko, de Laurent-Désiré Kabila, de Pierre Mulele...les compagnons de lutte ainsi que toute la Nation Kongolaise face au Roi Baudoin 1er de la Belgique !

Son message était d'autant plus vrai en 1960 qu'en ce jour du 30 juin 2018, car la résistance de la diaspora menée par le RCK, "Résistants Combattants du Kongo", est enflammée par le flambeau qui nous a été légué pour combattre cette gangrène d'occupation néocolonialisme laissé par les colons en quittant l'Afrique !

Le RCK rend un hommage éternel ce 30 juin 2018, ce jour restera gravé à  jamais dans nos mémoires, à  tous les martyrs qui sont morts avant, pendant et après notre indépendance, et rappel, toute la résistance à  ne pas oublier que c'est par la lutte qu'elle a été conquise !

Cette même lutte que nous menons tous les jours, une lutte ardente qui doit être idéaliste, car le pouvoir sanguinaire d'occupation a réussi à  mettre sous terre plus de 12 millions de Kongolais !

Le régime illégitime et illégal de la Kabilie gouverne avec poigne par l'imposteur-criminel Joseph Kabila voudrait que les Kongolais une fois de plus tombent danc ce piège d'élection présidentielle où lui seul ou un de ses frères en sortira vainqueur !

Cette lutte ne nous épargnera pas, elle prendra nos forces, nos espérances mais nous devons rester constant et déterminés avec notre idéologie et nous battre jusqu'au bout, en employant tous les moyens constitutionnels, voire même par la révolution populaire ! Tant de guerres, de souffrances, de massacres, de viols, un génocide sans nom, d'injustices, de dictatures, de famines, d'expropriation de nos richesses, d'inhumanité ont mis beaucoup de colère, de frustration, de douleurs dans les cœ“urs des hommes et des femmes qui se battent pour reconquérir la souveraineté nationale du Kongo !

Le pouvoir a toujours appartenu au peuple, car c'est cette puissance spirituelle et ancestrale qui nous permettra d'atteindre nos objectifs !

Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n'abandonnent jamais !

Les institutions et la classe politique Kongolaise corrompues et complices sont inefficaces et ne pourrons pas chasser l'occupation !

Seul la Résistance du peuple peut apporter le changement par la désobéissance civile en appliquant l'article 64 de la Constitution qui est le soulèvement populaire ! Pour que toutes ces atrocités gravées dans nos esprits ne se reproduisent plus jamais, nous devons tous nous lever comme un seul homme, afin de reconquérir notre souveraineté et notre indépendance ! Le RCK propose :

-Une nouvelle alternative politique, sociale et économique avec un Etat qui respecte les droits humains et ses engagements de développement vis-à -vis de son peuple !

-Une transition sans la Kabilie qui organisera de vraies élections crédibles, libres, transparentes et démocratiques !

Lire la suite...

Partager sur : Partager