Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Tshilombo

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 28 septembre 2022

BenaMpuka : L'imposition des mains de Mukaji Wa Mulufwilu Marthe Kasalu Jibikila sur Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et celle d'olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary !

BenaMpuka : L'imposition des mains de Mukaji Wa Mulufwilu Marthe Kasalu Jibikila sur Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et celle d'olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

IMG_20220928_213546.jpg, sept. 2022

Deux femmes ennemies du KONGO qui profitent du pays et agissent en sorcières de notre peuple.

Marthe Kasalu Jibikila est une Mukaji wa Mulufwilu d'Étienne Tshisekedi.  Manipulatrice, envieuse, amoureuse d'argent et cupide, Marthe Kasalu Jibikila est la femme qui a poussé son bolole de fils, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba de voler le destin de tout un peuple.

Jamais du vivant d'Étienne Tshisekedi, Marthe Kasalu Jibikila n'a jamais pris la parole en public. Elle était l'accompagnatrice de son mari rien de plus. Aujourd'hui, cette vieille et bonne femme se prend pour une politique.

Elle fait nommer des ministres. Elle a concocté sa liste pour les mandataires des Entreprises publiques. Marthe Kasalu Jibikila veuve Tshisekedi n'a aucune fonction officielle au KONGO. Mais, elle est  très influente car elle est la mère de Tshilombo, le président nommé et marionnette d'Alias Kabila.

Marthe Kasalu Jibikila est la femme, la plus écoutée de son fameux fils , qui a volé le destin de tout un peuple, avec son odieux deal avec Alias Kabila. Son Tshilombo a déclaré devant les caméras de TV5 Monde, que les rétrocommissions n’étaient pas condamnables en République démocratique du Congo.Marthe Kasalu Jibikila fait du trafic d'influence et elle y vit. C'est son gagne pain. D'ailleurs, la résidence d'Air Zaïre, où elle réside encore, résidence officielle de feu Etienne Tshisekedi "Mula Nkuasa", située dixième rue Limete, l'artère qui donne à la rue Pétunias est fermée au public, quadrillée par  la Garde républicaine quadrille pour assurer sa sécurité. Son cortège équivaut à celui de Tshilombo...

Ailleurs, le trafic d'influence est un délit qui consiste, pour un dépositaire des pouvoirs publics, à recevoir des dons de la part d'une personne physique ou morale, en échange de l'octroi ou de la promesse à cette dernière d'avantages divers. C'est une forme de corruption.Or Marthe Kasalu Jibikila Tshisekedi n'a aucun mandat du pouvoir public, mais elle use et abuse du trafic d'influence !

IMG_20220928_213514.jpg, sept. 2022

Olive Lembe Kisita n'a rien fait pendant les 18 années du régime d'imposture, d'usurpation et d'occupation de son mari Hypolite Kanambe Kazembere Alias Kabila. Depuis l'odieux deal pour la nomination d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, "Mama Olive Talela Biso Makambo Oyo" est très active. On dirait qu'elle croit que les KONGO sont amnésiques. Olive Lembe Kisita se prépare déjà à une présidentielle boutiquée.

L'imposition des mains est un acte par lequel une personne met ses mains sur le corps d’une autre personne dans un but spirituel défini. Cet acte s’accompagne normalement de la prière, d’une parole prophétique ou des deux à la fois. L’imposition des mains est un rite de transmission et d’identification qui exige un contact entre celui qui impose les mains et celui à qui l’on impose les mains.

Pendant la pratique de ce rite, l’homme qui impose les mains s’ouvre à celui à qui il impose les mains pour lui transférer selon les besoins, ce que Dieu a prévu pour la personne.

L’homme qui se dispose à recevoir l’imposition des mains ouvre ainsi les portes de sa vie, pour recevoir ce que Dieu a prévu pour lui. L’imposition des mains est un rite très dangereux pour celui qui impose les mains, et pour celui qui se dispose à recevoir l’imposition des mains. Lorsque les vases qui imposent les mains sont des serviteurs du diable, ils voleront, égorgeront ou détruiront notre destinée ou notre gloire.

Au KONGO, ce sont des femmes qui s'hasardent à  imposer des mains sur les hommes.

L'imposition des mains de Marthe Kasalu Jibikila sur son fils Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est plus que catastrophique. Le fameux fils putatif d'Étienne Tshisekedi est Angwalima, Fakwa, Checkuleur, Frappeur et Ballados. Il a vendu le KONGO aux agresseurs, envahisseurs et occupants. Imposteur-usurpateur, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité et malédiction pour le KONGO.

Honoré Ngbanda avait demandé au peuple KONGO de plaquer au sol et lui arracher le livret parcellaire.

En 2016, Les BAKOLO KONGO avec Mbuta Songa Nzila Ikala avaient lancé un mémo à toutes les chancelleries et institutions européennes et mondiales pour arracher le livret parcellaire du KONGO. Bitumba Ya Molimo. BANA YA ELONGA BALONGA !

L'imposition des mains d'Olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary à l'est du KONGO n'a pas été bénéfique pour le faux dauphin d'Alias Kabila. Le faussaire, fossoyeur et vrai dauphin d'Alias Kabila aura été Mabundi Fatshi, le bénéficiaire de la nomination électorale.

Femmes, arrêtez d'imposer les mains aux hommes.

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BenaMpuka : L'imposition des mains de Mukaji Wa Mulufwilu Marthe Kasalu Jibikila sur Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et celle d'olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary !

BenaMpuka : L'imposition des mains de Mukaji Wa Mulufwilu Marthe Kasalu Jibikila sur Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et celle d'olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1664392935003.jpg, sept. 2022

Deux femmes ennemies du KONGO qui profitent du pays et agissent en sorcières de notre peuple.

Marthe Kasalu Jibikila est une Mukaji wa Mulufwilu d'Étienne Tshisekedi.  Manipulatrice, envieuse, amoureuse d'argent et cupide, Marthe Kasalu Jibikila est la femme qui a poussé son bolole de fils, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba de voler le destin de tout un peuple.

Jamais du vivant d'Étienne Tshisekedi, Marthe Kasalu Jibikila n'a jamais pris la parole en public. Elle était l'accompagnatrice de son mari rien de plus. Aujourd'hui, cette vieille et bonne femme se prend pour une politique.

Elle fait nommer des ministres. Elle a concocté sa liste pour les mandataires des Entreprises publiques. Marthe Kasalu Jibikila veuve Tshisekedi n'a aucune fonction officielle au KONGO. Mais, elle est  très influente car elle est la mère de Tshilombo, le président nommé et marionnette d'Alias Kabila.

Marthe Kasalu Jibikila est la femme, la plus écoutée de son fameux fils , qui a volé le destin de tout un peuple, avec son odieux deal avec Alias Kabila. Son Tshilombo a déclaré devant les caméras de TV5 Monde, que les rétrocommissions n’étaient pas condamnables en République démocratique du Congo.Marthe Kasalu Jibikila fait du trafic d'influence et elle y vit. C'est son gagne pain. D'ailleurs, la résidence d'Air Zaïre, où elle réside encore, résidence officielle de feu Etienne Tshisekedi "Mula Nkuasa", située dixième rue Limete, l'artère qui donne à la rue Pétunias est fermée au public, quadrillée par  la Garde républicaine quadrille pour assurer sa sécurité. Son cortège équivaut à celui de Tshilombo...

Ailleurs, le trafic d'influence est un délit qui consiste, pour un dépositaire des pouvoirs publics, à recevoir des dons de la part d'une personne physique ou morale, en échange de l'octroi ou de la promesse à cette dernière d'avantages divers. C'est une forme de corruption.Or Marthe Kasalu Jibikila Tshisekedi n'a aucun mandat du pouvoir public, mais elle use et abuse du trafic d'influence !

FB_IMG_1664392940504.jpg, sept. 2022

Olive Lembe Kisita n'a rien fait pendant les 18 années du régime d'imposture, d'usurpation et d'occupation de son mari Hypolite Kanambe Kazembere Alias Kabila. Depuis l'odieux deal pour la nomination d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, "Mama Olive Talela Biso Makambo Oyo" est très active. On dirait qu'elle croit que les KONGO sont amnésiques. Olive Lembe Kisita se prépare déjà à une présidentielle boutiquée.

L'imposition des mains est un acte par lequel une personne met ses mains sur le corps d’une autre personne dans un but spirituel défini. Cet acte s’accompagne normalement de la prière, d’une parole prophétique ou des deux à la fois. L’imposition des mains est un rite de transmission et d’identification qui exige un contact entre celui qui impose les mains et celui à qui l’on impose les mains.

Pendant la pratique de ce rite, l’homme qui impose les mains s’ouvre à celui à qui il impose les mains pour lui transférer selon les besoins, ce que Dieu a prévu pour la personne.

L’homme qui se dispose à recevoir l’imposition des mains ouvre ainsi les portes de sa vie, pour recevoir ce que Dieu a prévu pour lui. L’imposition des mains est un rite très dangereux pour celui qui impose les mains, et pour celui qui se dispose à recevoir l’imposition des mains. Lorsque les vases qui imposent les mains sont des serviteurs du diable, ils voleront, égorgeront ou détruiront notre destinée ou notre gloire.

Au KONGO, ce sont des femmes qui s'hasardent à  imposer des mains sur les hommes.

L'imposition des mains de Marthe Kasalu Jibikila sur son fils Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est plus que catastrophique. Le fameux fils putatif d'Étienne Tshisekedi est Angwalima, Fakwa, Checkuleur, Frappeur et Ballados. Il a vendu le KONGO aux agresseurs, envahisseurs et occupants. Imposteur-usurpateur, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité et malédiction pour le KONGO.

Honoré Ngbanda avait demandé au peuple KONGO de plaquer au sol et lui arracher le livret parcellaire.

En 2016, Les BAKOLO KONGO avec Mbuta Songa Nzila Ikala avaient lancé un mémo à toutes les chancelleries et institutions européennes et mondiales pour arracher le livret parcellaire du KONGO. Bitumba Ya Molimo. BANA YA ELONGA BALONGA !

L'imposition des mains d'Olive Lembe Kisita sur Emmanuel Shadary à l'est du KONGO n'a pas été bénéfique pour le faux dauphin d'Alias Kabila. Le faussaire, fossoyeur et vrai dauphin d'Alias Kabila aura été Mabundi Fatshi, le bénéficiaire de la nomination électorale.

Femmes, arrêtez d'imposer les mains aux hommes.

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 25 septembre 2022

BENAMPUKA : TSHILOMBO PLEURNICHARD POUR LE KONGO À L'ONU, CONFONDU PAR A. MAÏGA DU MALI PLUS FIER ET VOLONTARISTE !

BenaMpuka : TSHILOMBO PLEURNICHARD POUR LE KONGO À L'ONU, CONFONDU PAR ABDOULAYE MAÏGA DU MALI PLUS FIER ET VOLONTARISTE ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1664120094423.jpg, sept. 2022

Discours du Colonel Abdoulaye MAIGA Premier ministre p.i, Chef du Gouvernement du Mali, à l’occasion du Débat général de la 77ème Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies

New York, le 24 septembre 2022

Monsieur le Président de l’Assemblée générale,

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, 

Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Mesdames et Messieurs,

De prime à bord, je voudrais m’acquitter de l’agréable devoir de vous adresser les chaleureuses salutations du peuple malien riche de sa diversité culturelle, religieuse et ethnique, ainsi que celles de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat.

FB_IMG_1664120133267.jpg, sept. 2022

M. le Président votre brillante élection à la présidence de cette 77ème session de l’Assemblée générale et la fin des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale brillamment conduits par votre prédécesseur S.E.M. Abdullah SHAHID, de la République des Maldives, m’offrent l’heureuse occasion d’adresser à Vos Excellences les chaleureuses félicitations de tout le Mali.

Enfin, permettez-moi de réitérer à notre Secrétaire général, M. António GUTERRES, notre haute appréciation des efforts louables qu’il continue de déployer pour la réalisation des nobles objectifs de notre Organisation commune. Nous sommes convaincus que vous êtes un ami du Mali et du Sahel.

L’amitié reposant sur la sincérité, souffrez que je vous exprime mon profond désaccord suite à votre récente sortie médiatique, au cours de laquelle vous prenez position et vous vous exprimez sur l’affaire des 46 mercenaires ivoiriens, qui est une affaire bilatérale et judiciaire, entre deux pays frères. C’est évident, que la qualification judiciaire des infractions liées à cette affaire ne relève pas des attributions du Secrétaire Général des Nations Unies. Au Mali, notre administration ne travaille pas sur la base de l’oralité, ni des déclarations par voie de presse, par conséquent, nous nous en tenons scrupuleusement à la Note Verbale de la MINUSMA, référence : MINUSMA/PROT/NV/226/2022 du 22 Juillet 2022, dans laquelle, il ressort clairement qu’il n’existe pas de liens entre les 46 mercenaires et les Nations Unies. Les récentes synchronisations des actions et l’harmonisation des éléments de langage consistant à faire passer le Mali de statut de victime à celui de coupable dans cette affaire des mercenaires, sont sans effets.

FB_IMG_1664120198104.jpg, sept. 2022

Excellence M. le Secrétaire Général,

Votre position sur l’affaire des mercenaires a été suivie par certains responsables d’Afrique de l’Ouest, donc c’est sous votre couvert, que nous leur adresserons des messages.

A l’endroit du Président en exercice de la CEDEAO, M. Umaro Sissoco Embalo qui affirme : « on vient de voir avant-hier, la déclaration du Secrétaire Général des Nations Unies qui dit que ce ne sont pas des mercenaires. Moi à la place des maliens, j’aurai relâché ces 49 soldats ».

Je voudrais très respectueusement signifier à ce dernier qu’il existe un principe de subsidiarité, d’ailleurs aux contours flous, entre la CEDEAO et les Nations Unies et non un principe de mimétisme. Egalement, il est important de lui préciser que le Secrétaire Général des Nations Unies n’est pas un Chef d’Etat et le Président en exercice de la CEDEAO n’est pas un fonctionnaire. Par conséquent, il serait indiqué qu’il ne banalise pas la CEDEAO. Enfin, il est utile de rappeler, au Président en exercice de la CEDEAO, qu’au Mali, les autorités n’interfèrent pas dans les dossiers judiciaires et respectent l’indépendance de la Justice. Donc, nous n’avons pas vocation à interpeller ou relâcher, ceci relève de la fonction judiciaire. Aussi, M. Umaro Sissoco Embalo doit être conscient du fait qu’il est le dépositaire d’un lourd héritage et de plusieurs sacrifices qui ont fait la renommée de cette Organisation. La dynamique ayant fait la grandeur de la CEDEAO ne doit pas être brisée. Par ailleurs, nous avons pris acte de la menace de sanctions proférée contre le Mali, et loin d’être impressionné par des sanctions, je voudrais signaler au Président en exercice de la CEDEAO, qu’à la fin de son mandat, les peuples ouest-africains le jugeront sur les efforts qu’il a fournis pour améliorer les conditions de vie des populations et non des show médiatiques servant des agendas étrangers.

A l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le Gouvernement de la Transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat.

Excellence M. le Secrétaire Général, le Mali tirera toutes les conséquences de droit de vos agissements.

Devant Dieu et en leur âme et conscience, nous demandons à ceux qui réfutent notre version, d’indiquer s’ils accepteront que des militaires ayant dissimulé leurs identités, en mettant sur leurs passeports qu’ils sont peintres, maçons etc... avec des armes, débarquent dans leur aéroport, sans que le pays de destination n’ait été au préalable informé et dans le dessein funeste de déstabiliser ce pays. S’ils ne l’acceptent pas, en tant qu’Etat, si cela n’est pas possible à Lisbonne ou ailleurs, le Mali non plus ne l’acceptera pas en tant qu’Etat et ce ne sera pas non plus possible à Bamako ou dans une autre localité malienne.

Monsieur le Président,

« Une nouvelle ère : des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants » le thème de cette 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale suscitera l’espoir de meilleurs jours pour le Mali, à la condition que le bilan sans complaisance de l’ancienne ère soit établi, que les enseignements soient tirés et que des recommandations objectives soient formulées. Une fois cette étape franchie, je ne doute pas, qu’à travers notre action collective : nous réussirons à pacifier les multiples foyers de tension dans le monde, mais aussi à promouvoir un développement harmonieux et lutter efficacement contre les pandémies, la dégradation de l’environnement et le réchauffement climatique, les inégalités, les politiques de domination et de prédation de ressources.

Depuis le mois d’août 2020, le Mali se trouve dans un processus de transition, qui prendra fin le 26 mars 2024, par le transfert de pouvoir aux autorités élues. D’ici à cette échéance et conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation, les autorités de la Transition se sont engagées, dans deux chronogrammes convenus avec la CEDEAO (la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), à faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, dont l’objectif ultime est de refonder l’Etat malien, afin qu’il réponde aux aspirations profondes et légitimes de notre peuple à la paix, à la sécurité, à la bonne gouvernance, au développement et à la stabilité institutionnelle durable au Mali.

Dans cette perspective, je suis heureux de souligner que certaines avancées majeures ont déjà été réalisées, notamment la promulgation de la loi électorale qui comprend entre autres la création de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE) dont l’installation est à un stade avancé, ainsi que la mise en place d’une commission composée d’éminentes personnalités de toutes les composantes de la société malienne, chargée de la rédaction de la nouvelle constitution.

FB_IMG_1664120247045.jpg, sept. 2022

Monsieur le Président,

Sur un autre plan, peu de gens savent que le Mali est le seul pays au monde dans lequel se superposent et se déroulent simultanément 4 types d’insécurité : le terrorisme, les conflits communautaires manipulés par les terroristes et leurs sponsors étatiques étrangers, la criminalité transnationale organisée et les actions violentes d’individus isolés.

Parallèlement à ce processus de retour à l’ordre constitutionnel, le Mali continue de mener une lutte sans merci contre les acteurs de l’insécurité, en particulier les groupes extrémistes et qui sont responsables de toutes sortes d’abus contre nos paisibles populations.

En ce qui concerne le Mali, je suis heureux et fier de vous annoncer que les groupes terroristes ont été sérieusement affaiblis et la peur a même changé de camp. Cependant, ces groupes criminels gardent encore et toujours une certaine capacité de nuisance, dans leurs tentatives désespérées de porter atteinte à notre intégrité territoriale et de terroriser nos populations.

Les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité du Mali restent déterminées à faire face à toutes les menaces, d’où qu’elles viennent. Sous l’impulsion de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Gouvernement du Mali continue d’intensifier les efforts importants pour recruter, former, équiper et renforcer les capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité maliennes. Je dois dire ici que les actions offensives menées jusque-là ont permis à nos forces de remporter des victoires décisives contre les forces obscurantistes. Elles ont également permis à l’Etat de reprendre pied et de réaffirmer son autorité sur une grande partie du territoire national, ainsi que de favoriser le retour de plusieurs milliers de nos compatriotes dans leurs localités d’origine.

Cependant, nous savons que la solution uniquement militaire ou sécuritaire a ses limites. C’est la raison pour laquelle, en appui à l’action militaire, le Gouvernement du Mali s’est doté d’une stratégie globale et intégrée, comprenant des mesures politiques, sociales, de développement, y compris la fourniture des services sociaux de base à nos populations durement affectées par la crise multiforme que nous traversons depuis janvier 2012, avec comme objectif la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Dans cette dynamique, le Gouvernement du Mali a approuvé le 24 août dernier, la Stratégie nationale de Stabilisation des régions du Centre et son Plan d’actions 2022-2024. Cette stratégie traduit la volonté des autorités de la Transition d’avoir une approche holistique de la stabilisation des régions du Centre. Elle vise à faire du Centre une zone stable et prospère où les communautés sont réconciliées et vivent en harmonie avec leurs voisins.

Parallèlement, la mise en œuvre diligente et intelligente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, demeure une priorité stratégique des autorités de la Transition, en tant qu’instrument pacifique de résolution durable de la crise, que traverse le Mali dans sa partie Nord.

Je dois dire que je suis particulièrement heureux des conclusions de la deuxième réunion de niveau décisionnel des parties à l’Accord, tenue à Bamako du 1er au 05 août 2022. Cette importante réunion, qui a regroupé les parties signataires et la Médiation internationale, a permis de lever certains obstacles afin de relancer le processus de mise en œuvre de l’Accord.

Poursuivant cette dynamique positive et progressive du processus de paix, la 6ème réunion de haut niveau du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) s’est tenue à Bamako il y a à peine quelques semaines, le 02 septembre 2022. Cette session du CSA est un signal fort de la volonté des parties à s’engager dans une nouvelle dynamique en vue de parachever la mise en œuvre de l’Accord. Je réaffirme ici notre attachement à ce processus dont la réussite demeure l’une des conditions sine qua non de la stabilité durable du Mali.

C’est le lieu pour moi de saluer une fois de plus le rôle actif de l’Algérie et l’accompagnement de l’équipe de médiation internationale.

Je n’oublie pas ici la situation des réfugiés maliens dans les pays voisins, que je salue au passage pour leur hospitalité à l’égard des nôtres. Je n’oublie pas non plus celle de nos compatriotes déplacés internes. Je veux les rassurer que le Gouvernement du Mali reste très attentif à leur situation précaire et que tous nos efforts visent à créer les conditions propices à leur retour dans la sécurité et la dignité, en vue de leur participation effective, à la vie de la nation.

FB_IMG_1664120263059.jpg, sept. 2022

Monsieur le Président,

Dans sa difficile quête pour la paix, la stabilité et le développement durable, le peuple malien reste reconnaissant des efforts et des sacrifices consentis par la MINUSMA, de sa création en juillet 2013 à nos jours, visant à aider le Mali à restaurer son autorité sur l’ensemble de son territoire.

C’est pourquoi, je tiens à rendre hommage, au nom du peuple et du Gouvernement maliens, à la mémoire de toutes les victimes, maliennes comme étrangères, civiles comme militaires, tombées sur le champ d’honneur au Mali.

Cela dit, il nous faut reconnaître que près de 10 ans après son établissement, les objectifs pour lesquels la MINUSMA a été déployée au Mali ne sont pas atteints. Et ce, en dépit des nombreuses résolutions du Conseil de sécurité.

C’est pourquoi, le Gouvernement du Mali réitère sa demande, maintes fois exprimée, d’un changement de paradigme, d’une adaptation de la MINUSMA à l’environnement dans lequel elle est déployée et d’une meilleure articulation de cette mission avec les autorités maliennes.

Dans cette perspective, il est extrêmement important pour la MINUSMA de rester une force d’appui au Mali dans sa quête de stabilité. Le Gouvernement du Mali dénonce les influences extérieures négatives et les tentatives d’instrumentalisation de certaines entités légalement présentes au Mali, pour servir des agendas cachés, y compris à travers l’exploitation de la question des droits de l’homme aux fins de déstabilisation.

Monsieur le Président,

Le monde se souviendra qu’après avoir été abandonné en plein vol, le 10 juin 2021, par la France qui a décidé unilatéralement de retirer la force Barkhane du Mali, mon pays a été ensuite poignardé dans le dos par les autorités françaises. La précision est d’autant plus utile que nous refusons tout amalgame avec le peuple français que nous respectons.

Les autorités françaises profondément anti-françaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières, se sont transformées en une junte au service de l’obscurantisme.

Obscurantisme de la junte française nostalgique de pratique néocoloniale, condescendante, paternaliste et revancharde, qui a commandité et prémédité des sanctions inédites, illégales, illégitimes et inhumaines de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali. Après plus de 10 ans d’insécurité ayant fait des milliers de morts, autant de réfugiés et de déplacés internes, n’est-ce pas un sacrilège de mettre une population malienne victime de l’insécurité dans un pays enclavé sous embargo pendant 7 mois, en procédant à la fermeture des frontières et la saisie des comptes financiers du Mali ?

Grâce à sa résilience et à la solidarité de pays amis et des peuples africains, le Peuple malien a tenu et a déjoué les pronostics de ses adversaires.

Obscurantisme de la junte française qui s’est rendue coupable d’instrumentalisation des différends ethniques, en oubliant si vite sa responsabilité dans le génocide contre les Tutsis au Rwanda, coupable également de tenter désespérément de diviser les maliens enfants d’une même famille.

Enfin, obscurantisme de la junte française, qui a violé l’espace aérien malien en y faisant voler des vecteurs aériens tels que des drones, des hélicoptères militaires et des avions de chasse, plus d’une cinquantaine de fois, en apportant des renseignements, des armes et munitions aux groupes terroristes.

Afin de se donner une bonne conscience, la junte française accuse le Mali de n’avoir pas été reconnaissant, en se gargarisant de la mort regrettable de 59 soldats français au Mali, lors de diverses opérations de lutte contre le terrorisme. A cette triste accusation, nous rappelons que dans la majorité des interventions d’officiels maliens et des cérémonies, nous rendons systématiquement un hommage à l’ensemble des victimes de l’insécurité au Mali sans distinction de nationalité, donc, y compris les 59 français décédés. Aussi, nous les invitons à ne pas s’arrêter en si bon chemin et de remonter le temps, en passant par leur intervention en Libye décriée par toute l’Afrique, sans oublier la participation forcée des milliers d’Africains à la 1ère et la seconde guerre mondiale, sans oublier la traite négrière qui explique l’essor économique de beaucoup de pays. Combien d’Africains sont-ils morts pour la France et le monde libre dans lequel nous sommes ?

Monsieur le Président,

Eu égard à la gravité des faits commis par la junte française, le Mali dans sa lettre en date du 15 août 2022, a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette réunion a pour objet de permettre au Mali de présenter les éléments de preuve en sa possession, démontrant que l’armée française a agressé en de maintes reprises, mon pays, en violant, de manière répétitive et fréquente l’espace aérien malien, sans autorisation des autorités maliennes et parfois en falsifiant des documents de vol.

Plus grave, Monsieur le Président, le Mali sera en mesure de prouver que la junte française a fourni des renseignements et des armes à des groupes terroristes.

Le Gouvernement du Mali s’interroge sur les raisons qui poussent cet Etat membre permanent du Conseil de sécurité, de surcroît assurant la présidence de cet organe, à faire obstacle au débat, en vue de la manifestation de la vérité. Le monde doit être édifié sur les faits graves qui se sont déroulés au Mali et qui sont à la base de l’aggravation de l’insécurité et de la déstabilisation du Mali et du Sahel.

Par la saisine du Conseil de sécurité, le Gouvernement du Mali entend mettre cet important organe, chargé à titre principal du maintien de la paix et de la sécurité internationales, face à ses responsabilités et dénoncer les agissements de la junte française contre mon pays. Ces actes hostiles sont

incompatibles avec la Charte des Nations Unies et son statut de membre permanent.

Il y va de la crédibilité de notre mécanisme commun, de l’efficacité de la lutte contre le Terrorisme, mais surtout, il y va de l’intégrité de l’Organisation des Nations Unies qui repose entre autres sur le respect des engagements internationaux, de la légalité internationale et de la Charte des Nations Unies. M. le Président, il semble opportun pour le Mali de demander votre implication personnelle auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies, afin que notre demande aboutisse, pour que cesse la duplicité et la guerre par procuration imposée à mon pays.

Monsieur le Président,

Dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, le Gouvernement du Mali est fortement interpellé sur la question des droits de l’homme. Je tiens à souligner que les droits de l’homme, constituent avant tout des valeurs qu’incarne chaque malien. Aussi, le Gouvernement du Mali reste déterminé à les respecter et à les faire respecter, conformément à sa politique de tolérance zéro contre l’impunité. Et cela, par fidélité à nos valeurs ancestrales inscrites dans la Charte de Kouroukanfouga proclamée en 1236 par l’Empereur du Mali Soundiata KEITA. Le Mali, berceau de grandes civilisations, héritier de grands empires, terre de brassage, d’hospitalité et de tolérance, fait de la promotion et de la défense des droits de l’homme une priorité nationale. C’est pourquoi, je réaffirme avec force que les opérations militaires des Forces de défense et de sécurité du Mali sont conduites dans le strict respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Cependant, comme je viens de le souligner, le Gouvernement du Mali s’oppose avec véhémence à l’instrumentalisation de la question des droits de l’homme à des fins politiques, de positionnement, voire de chantage ou d’intimidation. De même, nous regrettons la sélectivité observée entre les droits des populations dont des villages entiers sont massacrés et rasés qui ne suscitent presque pas d’indignation particulière et la manipulation communicationnelle faisant passer des terroristes neutralisés sur le champ de bataille pour des civils innocents.

Monsieur le Président,

Pour terminer, je dirai que le peuple malien a décidé de prendre son destin en mains. Il soutient pleinement le Gouvernement dans la Refondation du Mali ainsi que le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé en mars 2024, à l’issue d’élections libres, crédibles et transparentes.

La réalisation de ces vastes chantiers exige du Gouvernement de poursuivre et d’intensifier les efforts en vue de l’amélioration continue de la situation sécuritaire dans le pays et de la protection des personnes et de leurs biens.

A cet égard, je me réjouis de la tenue à Lomé, le 06 septembre dernier, de la 3ème réunion du Groupe de Suivi et de Soutien à la Transition. Les conclusions de cette importante rencontre, notamment la reconnaissance des progrès réalisés par la Transition et les appels lancés en faveur de la mobilisation de tous les partenaires du Mali pour consolider leur appui politique, économique, technique et financier à la République du Mali, ainsi que pour soutenir les efforts des Autorités de transition du Mali en vue d'un retour harmonieux à l'ordre constitutionnel.

Je voudrais rappeler que la Transition au Mali, résulte de plusieurs années de dysfonctionnements de notre jeune démocratie, qui a engrangé quelques résultats positifs. Malheureusement, à l’heure du bilan, les passifs sont plus importants que les actifs, d’où la survenance de la Transition. Je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour remercier chaleureusement notre respecté aîné, SE le Président Alassane Dramane Ouattara pour les sages et éclairés conseils, qu’il nous a prodigués dans son allocution mémorable à cette 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Je voudrais le rassurer que les Autorités de la Transition malienne, n’ont d’autres objectifs que de faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, tout en luttant obstinément contre le terrorisme. Ces réformes permettront d’améliorer la gouvernance et toutes les dispositions seront prises pour que la démocratie malienne soit la plus enviée au monde.

Dans ce chantier, nous prêterons une attention particulière au 3ème mandat qui ne sera pas possible. Pour un public moins averti, le 3ème mandat consiste pour un Président de la République d’effectuer une manœuvre en 4 temps, en vue de conserver le pouvoir pour lui seul et son clan :

• Premier temps: Presqu’en fin de second mandat, donc en principe, non rééligible, il s’agit pour le Président de la République sortant, de déclencher une révision constitutionnelle de manière non consensuelle ;

• Deuxième temps : au cours de cette révision constitutionnelle, le Président de la République sortant modifiera quelques dispositions constitutionnelles ;

• Troisième temps : une fois la nouvelle Constitution adoptée, sur fond de crise politique naturellement, le Président sortant devient candidat, en violation de la limitation du nombre de mandat à deux. Sa candidature est alors justifiée par l’adoption de la nouvelle constitution et le prétexte est tout trouvé : la limitation du nombre de mandat à deux concernait l’ancienne constitution. Par conséquent, il est candidat au regard de la nouvelle Constitution adoptée.

• Quatrième temps : une farce électorale est organisée. Forcément, il remporte les élections et s’en suit une chasse impitoyable aux opposants politiques, dont certains sont arrêtés, d’autres s’exilent, et d’autres assassinés. Les allégeances sont obtenues grâce au pouvoir de l’argent, le clientélisme et les intimidations.

Dans un langage plus simplifié et en référence à une métaphore footballistique, le 3ème mandat est une magie, c’est l’art de se dribbler soi-même tout en gardant le ballon.

Excellence M. le Président Ouattara, vos conseils nous rappellent la triste histoire du chameau qui se moque de la bosse du dromadaire.

Malgré les efforts tangibles de la Transition malienne dans la mise en œuvre des chronogrammes des réformes politiques et institutionnelles et celui des élections, salués par la communauté internationale, Mme la Ministre des Affaires Etrangères de la Junte française, à qui le Mali n’a pourtant rien demandé, a estimé qu’il n’y avait pas eu de progrès, oubliant que Nul ne peut aimer le Mali, plus que les Maliens eux-mêmes. Sa position singulière et son adversité ne nous surprennent guère. Victor Hugo dans Claude Gueux a classé le genre humain en 2 catégories, en indiquant : « qu’il y a des hommes qui sont fer et des hommes qui sont aimant » la Ministre dont il s’agit, malheureusement, n’est ni fer, ni aimant, elle est hideusement sui generis.

Devant l’incertitude et les situations étrangères, le peuple malien adopte une attitude prudente, c’est ce que l’écrivain et le sage Amadou Hampâté Ba, met en relief, en conseillant dans l’étrange destin de Wangrin que : « Si observer est une qualité, savoir se taire préserve de la calamité ». Mme le Ministre de la junte française, le Mali vous conseille de vous contenter d’observer sa situation.

C’est l’occasion pour moi de saluer les relations de coopération exemplaire et fructueuse entre le Mali et la Russie, tout en réaffirmant que le Mali reste ouvert à tous les partenaires qui souhaitent l’aider à relever les multiples défis qui l’assaillent, dans le respect strict de sa souveraineté, de son unité et de la dignité du peuple malien.

Le Mali rappelle que conformément à la Vision du Colonel Assimi GOÏTA Président de la Transition, Chef de l’Etat, 3 principes guident l’action publique nationale :

1. Le respect de la souveraineté du Mali ;

2. Le Respect des choix stratégiques et de partenaires opérés par le Mali ;

3. La prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien dans les décisions prises.

En application de ces principes, le Mali reste disposé à poursuivre et à renforcer ses relations de bon voisinage avec l’ensemble des pays qui l’entourent. De même, le Mali, fidèle à son engagement panafricain, continuera à œuvrer au sein des organisations sous régionales et régionales pour la réalisation de l’intégration africaine.

Egalement, l’atteinte des objectifs de la Transition, requiert l’accompagnement de l’ensemble des partenaires du Mali, y compris les Nations Unies. J’en appelle donc aux amis du Mali à rester mobilisés aux côtés du Gouvernement en vue de l’aider à relever ensemble ces défis importants.

Pour la grande majorité des Etats du Monde, convaincus par le respect mutuel et le partenariat gagnant-gagnant, je leur garantis que les portes du Mali leur sont grandement ouvertes et les maliens les accueilleront les bras ouverts.

Pour la minorité qui serait tentée de ne pas respecter ces principes, nous leur promettons qu’ils feront face à des millions de « Assimi Goïta », soucieux de défendre leur honneur, leur dignité et leurs intérêts vitaux. Je terminerai, en donnant deux conseils aux nostalgiques de la domination : ayez le sens de l’empathie en « Traitant les autres comme vous voudrez être traité » ou en « Ne faisant pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse ». Le second conseil, revoyez vos copies, revoyez vos modèles, revoyez vos logiciels pour intégrer le changement de mentalités et l’évolution du monde dans vos grilles de lecture et d’analyse, sortez du passé colonial et entendez la colère, la frustration, le rejet qui remontent des villes et campagnes africaines, des populations africaines, et comprenez que ce mouvement est inexorable. Grâce au principe de la multiplication fractale, vos intimidations et vos actions subversives n’ont fait que grossir le rang des africains soucieux de préserver leur dignité, s’ils n’étaient qu’une centaine aux indépendances, aujourd’hui, nous sommes des millions et demain, tant que les paradigmes inégalitaires demeureront, nous serons des milliards. Le Mali et son peuple ne seront pas des spectateurs face aux assauts et l’adversité : pour chaque mot employé de travers, nous réagirons par réciprocité, pour chaque balle tirée contre nous, nous réagirons par réciprocité.

C’est à ce prix qu’une nouvelle ère sera une réalité, avec des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants, avec des Etats interdépendants et en valorisant l’Homme, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de propriété, de naissance ou de toute autre situation, tel que stipulé à l’Article 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Que Dieu bénisse le Mali et préserve les Maliens, des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse l’Afrique et préserve les africains des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse le monde et préserve l’humanité entière des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Je vous remercie de votre très aimable attention.

www.touteinfo.comDiscours du Colonel Abdoulaye MAIGA Premier ministre p.i, Chef du Gouvernement du Mali, à l’occasion du Débat général de la 77ème Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies

New York, le 24 septembre 2022

Monsieur le Président de l’Assemblée générale,

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, 

Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Mesdames et Messieurs,

De prime à bord, je voudrais m’acquitter de l’agréable devoir de vous adresser les chaleureuses salutations du peuple malien riche de sa diversité culturelle, religieuse et ethnique, ainsi que celles de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat.

M. le Président votre brillante élection à la présidence de cette 77ème session de l’Assemblée générale et la fin des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale brillamment conduits par votre prédécesseur S.E.M. Abdullah SHAHID, de la République des Maldives, m’offrent l’heureuse occasion d’adresser à Vos Excellences les chaleureuses félicitations de tout le Mali.

Enfin, permettez-moi de réitérer à notre Secrétaire général, M. António GUTERRES, notre haute appréciation des efforts louables qu’il continue de déployer pour la réalisation des nobles objectifs de notre Organisation commune. Nous sommes convaincus que vous êtes un ami du Mali et du Sahel.

L’amitié reposant sur la sincérité, souffrez que je vous exprime mon profond désaccord suite à votre récente sortie médiatique, au cours de laquelle vous prenez position et vous vous exprimez sur l’affaire des 46 mercenaires ivoiriens, qui est une affaire bilatérale et judiciaire, entre deux pays frères. C’est évident, que la qualification judiciaire des infractions liées à cette affaire ne relève pas des attributions du Secrétaire Général des Nations Unies. Au Mali, notre administration ne travaille pas sur la base de l’oralité, ni des déclarations par voie de presse, par conséquent, nous nous en tenons scrupuleusement à la Note Verbale de la MINUSMA, référence : MINUSMA/PROT/NV/226/2022 du 22 Juillet 2022, dans laquelle, il ressort clairement qu’il n’existe pas de liens entre les 46 mercenaires et les Nations Unies. Les récentes synchronisations des actions et l’harmonisation des éléments de langage consistant à faire passer le Mali de statut de victime à celui de coupable dans cette affaire des mercenaires, sont sans effets.

Excellence M. le Secrétaire Général,

Votre position sur l’affaire des mercenaires a été suivie par certains responsables d’Afrique de l’Ouest, donc c’est sous votre couvert, que nous leur adresserons des messages.

A l’endroit du Président en exercice de la CEDEAO, M. Umaro Sissoco Embalo qui affirme : « on vient de voir avant-hier, la déclaration du Secrétaire Général des Nations Unies qui dit que ce ne sont pas des mercenaires. Moi à la place des maliens, j’aurai relâché ces 49 soldats ».

Je voudrais très respectueusement signifier à ce dernier qu’il existe un principe de subsidiarité, d’ailleurs aux contours flous, entre la CEDEAO et les Nations Unies et non un principe de mimétisme. Egalement, il est important de lui préciser que le Secrétaire Général des Nations Unies n’est pas un Chef d’Etat et le Président en exercice de la CEDEAO n’est pas un fonctionnaire. Par conséquent, il serait indiqué qu’il ne banalise pas la CEDEAO. Enfin, il est utile de rappeler, au Président en exercice de la CEDEAO, qu’au Mali, les autorités n’interfèrent pas dans les dossiers judiciaires et respectent l’indépendance de la Justice. Donc, nous n’avons pas vocation à interpeller ou relâcher, ceci relève de la fonction judiciaire. Aussi, M. Umaro Sissoco Embalo doit être conscient du fait qu’il est le dépositaire d’un lourd héritage et de plusieurs sacrifices qui ont fait la renommée de cette Organisation. La dynamique ayant fait la grandeur de la CEDEAO ne doit pas être brisée. Par ailleurs, nous avons pris acte de la menace de sanctions proférée contre le Mali, et loin d’être impressionné par des sanctions, je voudrais signaler au Président en exercice de la CEDEAO, qu’à la fin de son mandat, les peuples ouest-africains le jugeront sur les efforts qu’il a fournis pour améliorer les conditions de vie des populations et non des show médiatiques servant des agendas étrangers.

A l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le Gouvernement de la Transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat.

Excellence M. le Secrétaire Général, le Mali tirera toutes les conséquences de droit de vos agissements.

Devant Dieu et en leur âme et conscience, nous demandons à ceux qui réfutent notre version, d’indiquer s’ils accepteront que des militaires ayant dissimulé leurs identités, en mettant sur leurs passeports qu’ils sont peintres, maçons etc... avec des armes, débarquent dans leur aéroport, sans que le pays de destination n’ait été au préalable informé et dans le dessein funeste de déstabiliser ce pays. S’ils ne l’acceptent pas, en tant qu’Etat, si cela n’est pas possible à Lisbonne ou ailleurs, le Mali non plus ne l’acceptera pas en tant qu’Etat et ce ne sera pas non plus possible à Bamako ou dans une autre localité malienne.

Monsieur le Président,

« Une nouvelle ère : des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants » le thème de cette 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale suscitera l’espoir de meilleurs jours pour le Mali, à la condition que le bilan sans complaisance de l’ancienne ère soit établi, que les enseignements soient tirés et que des recommandations objectives soient formulées. Une fois cette étape franchie, je ne doute pas, qu’à travers notre action collective : nous réussirons à pacifier les multiples foyers de tension dans le monde, mais aussi à promouvoir un développement harmonieux et lutter efficacement contre les pandémies, la dégradation de l’environnement et le réchauffement climatique, les inégalités, les politiques de domination et de prédation de ressources.

Depuis le mois d’août 2020, le Mali se trouve dans un processus de transition, qui prendra fin le 26 mars 2024, par le transfert de pouvoir aux autorités élues. D’ici à cette échéance et conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation, les autorités de la Transition se sont engagées, dans deux chronogrammes convenus avec la CEDEAO (la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), à faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, dont l’objectif ultime est de refonder l’Etat malien, afin qu’il réponde aux aspirations profondes et légitimes de notre peuple à la paix, à la sécurité, à la bonne gouvernance, au développement et à la stabilité institutionnelle durable au Mali.

Dans cette perspective, je suis heureux de souligner que certaines avancées majeures ont déjà été réalisées, notamment la promulgation de la loi électorale qui comprend entre autres la création de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE) dont l’installation est à un stade avancé, ainsi que la mise en place d’une commission composée d’éminentes personnalités de toutes les composantes de la société malienne, chargée de la rédaction de la nouvelle constitution.

Monsieur le Président,

Sur un autre plan, peu de gens savent que le Mali est le seul pays au monde dans lequel se superposent et se déroulent simultanément 4 types d’insécurité : le terrorisme, les conflits communautaires manipulés par les terroristes et leurs sponsors étatiques étrangers, la criminalité transnationale organisée et les actions violentes d’individus isolés.

Parallèlement à ce processus de retour à l’ordre constitutionnel, le Mali continue de mener une lutte sans merci contre les acteurs de l’insécurité, en particulier les groupes extrémistes et qui sont responsables de toutes sortes d’abus contre nos paisibles populations.

En ce qui concerne le Mali, je suis heureux et fier de vous annoncer que les groupes terroristes ont été sérieusement affaiblis et la peur a même changé de camp. Cependant, ces groupes criminels gardent encore et toujours une certaine capacité de nuisance, dans leurs tentatives désespérées de porter atteinte à notre intégrité territoriale et de terroriser nos populations.

Les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité du Mali restent déterminées à faire face à toutes les menaces, d’où qu’elles viennent. Sous l’impulsion de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Gouvernement du Mali continue d’intensifier les efforts importants pour recruter, former, équiper et renforcer les capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité maliennes. Je dois dire ici que les actions offensives menées jusque-là ont permis à nos forces de remporter des victoires décisives contre les forces obscurantistes. Elles ont également permis à l’Etat de reprendre pied et de réaffirmer son autorité sur une grande partie du territoire national, ainsi que de favoriser le retour de plusieurs milliers de nos compatriotes dans leurs localités d’origine.

Cependant, nous savons que la solution uniquement militaire ou sécuritaire a ses limites. C’est la raison pour laquelle, en appui à l’action militaire, le Gouvernement du Mali s’est doté d’une stratégie globale et intégrée, comprenant des mesures politiques, sociales, de développement, y compris la fourniture des services sociaux de base à nos populations durement affectées par la crise multiforme que nous traversons depuis janvier 2012, avec comme objectif la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Dans cette dynamique, le Gouvernement du Mali a approuvé le 24 août dernier, la Stratégie nationale de Stabilisation des régions du Centre et son Plan d’actions 2022-2024. Cette stratégie traduit la volonté des autorités de la Transition d’avoir une approche holistique de la stabilisation des régions du Centre. Elle vise à faire du Centre une zone stable et prospère où les communautés sont réconciliées et vivent en harmonie avec leurs voisins.

Parallèlement, la mise en œuvre diligente et intelligente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, demeure une priorité stratégique des autorités de la Transition, en tant qu’instrument pacifique de résolution durable de la crise, que traverse le Mali dans sa partie Nord.

Je dois dire que je suis particulièrement heureux des conclusions de la deuxième réunion de niveau décisionnel des parties à l’Accord, tenue à Bamako du 1er au 05 août 2022. Cette importante réunion, qui a regroupé les parties signataires et la Médiation internationale, a permis de lever certains obstacles afin de relancer le processus de mise en œuvre de l’Accord.

Poursuivant cette dynamique positive et progressive du processus de paix, la 6ème réunion de haut niveau du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) s’est tenue à Bamako il y a à peine quelques semaines, le 02 septembre 2022. Cette session du CSA est un signal fort de la volonté des parties à s’engager dans une nouvelle dynamique en vue de parachever la mise en œuvre de l’Accord. Je réaffirme ici notre attachement à ce processus dont la réussite demeure l’une des conditions sine qua non de la stabilité durable du Mali.

C’est le lieu pour moi de saluer une fois de plus le rôle actif de l’Algérie et l’accompagnement de l’équipe de médiation internationale.

Je n’oublie pas ici la situation des réfugiés maliens dans les pays voisins, que je salue au passage pour leur hospitalité à l’égard des nôtres. Je n’oublie pas non plus celle de nos compatriotes déplacés internes. Je veux les rassurer que le Gouvernement du Mali reste très attentif à leur situation précaire et que tous nos efforts visent à créer les conditions propices à leur retour dans la sécurité et la dignité, en vue de leur participation effective, à la vie de la nation.

Monsieur le Président,

Dans sa difficile quête pour la paix, la stabilité et le développement durable, le peuple malien reste reconnaissant des efforts et des sacrifices consentis par la MINUSMA, de sa création en juillet 2013 à nos jours, visant à aider le Mali à restaurer son autorité sur l’ensemble de son territoire.

C’est pourquoi, je tiens à rendre hommage, au nom du peuple et du Gouvernement maliens, à la mémoire de toutes les victimes, maliennes comme étrangères, civiles comme militaires, tombées sur le champ d’honneur au Mali.

Cela dit, il nous faut reconnaître que près de 10 ans après son établissement, les objectifs pour lesquels la MINUSMA a été déployée au Mali ne sont pas atteints. Et ce, en dépit des nombreuses résolutions du Conseil de sécurité.

C’est pourquoi, le Gouvernement du Mali réitère sa demande, maintes fois exprimée, d’un changement de paradigme, d’une adaptation de la MINUSMA à l’environnement dans lequel elle est déployée et d’une meilleure articulation de cette mission avec les autorités maliennes.

Dans cette perspective, il est extrêmement important pour la MINUSMA de rester une force d’appui au Mali dans sa quête de stabilité. Le Gouvernement du Mali dénonce les influences extérieures négatives et les tentatives d’instrumentalisation de certaines entités légalement présentes au Mali, pour servir des agendas cachés, y compris à travers l’exploitation de la question des droits de l’homme aux fins de déstabilisation.

Monsieur le Président,

Le monde se souviendra qu’après avoir été abandonné en plein vol, le 10 juin 2021, par la France qui a décidé unilatéralement de retirer la force Barkhane du Mali, mon pays a été ensuite poignardé dans le dos par les autorités françaises. La précision est d’autant plus utile que nous refusons tout amalgame avec le peuple français que nous respectons.

Les autorités françaises profondément anti-françaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières, se sont transformées en une junte au service de l’obscurantisme.

Obscurantisme de la junte française nostalgique de pratique néocoloniale, condescendante, paternaliste et revancharde, qui a commandité et prémédité des sanctions inédites, illégales, illégitimes et inhumaines de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali. Après plus de 10 ans d’insécurité ayant fait des milliers de morts, autant de réfugiés et de déplacés internes, n’est-ce pas un sacrilège de mettre une population malienne victime de l’insécurité dans un pays enclavé sous embargo pendant 7 mois, en procédant à la fermeture des frontières et la saisie des comptes financiers du Mali ?

Grâce à sa résilience et à la solidarité de pays amis et des peuples africains, le Peuple malien a tenu et a déjoué les pronostics de ses adversaires.

Obscurantisme de la junte française qui s’est rendue coupable d’instrumentalisation des différends ethniques, en oubliant si vite sa responsabilité dans le génocide contre les Tutsis au Rwanda, coupable également de tenter désespérément de diviser les maliens enfants d’une même famille.

Enfin, obscurantisme de la junte française, qui a violé l’espace aérien malien en y faisant voler des vecteurs aériens tels que des drones, des hélicoptères militaires et des avions de chasse, plus d’une cinquantaine de fois, en apportant des renseignements, des armes et munitions aux groupes terroristes.

Afin de se donner une bonne conscience, la junte française accuse le Mali de n’avoir pas été reconnaissant, en se gargarisant de la mort regrettable de 59 soldats français au Mali, lors de diverses opérations de lutte contre le terrorisme. A cette triste accusation, nous rappelons que dans la majorité des interventions d’officiels maliens et des cérémonies, nous rendons systématiquement un hommage à l’ensemble des victimes de l’insécurité au Mali sans distinction de nationalité, donc, y compris les 59 français décédés. Aussi, nous les invitons à ne pas s’arrêter en si bon chemin et de remonter le temps, en passant par leur intervention en Libye décriée par toute l’Afrique, sans oublier la participation forcée des milliers d’Africains à la 1ère et la seconde guerre mondiale, sans oublier la traite négrière qui explique l’essor économique de beaucoup de pays. Combien d’Africains sont-ils morts pour la France et le monde libre dans lequel nous sommes ?

Monsieur le Président,

Eu égard à la gravité des faits commis par la junte française, le Mali dans sa lettre en date du 15 août 2022, a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette réunion a pour objet de permettre au Mali de présenter les éléments de preuve en sa possession, démontrant que l’armée française a agressé en de maintes reprises, mon pays, en violant, de manière répétitive et fréquente l’espace aérien malien, sans autorisation des autorités maliennes et parfois en falsifiant des documents de vol.

Plus grave, Monsieur le Président, le Mali sera en mesure de prouver que la junte française a fourni des renseignements et des armes à des groupes terroristes.

Le Gouvernement du Mali s’interroge sur les raisons qui poussent cet Etat membre permanent du Conseil de sécurité, de surcroît assurant la présidence de cet organe, à faire obstacle au débat, en vue de la manifestation de la vérité. Le monde doit être édifié sur les faits graves qui se sont déroulés au Mali et qui sont à la base de l’aggravation de l’insécurité et de la déstabilisation du Mali et du Sahel.

Par la saisine du Conseil de sécurité, le Gouvernement du Mali entend mettre cet important organe, chargé à titre principal du maintien de la paix et de la sécurité internationales, face à ses responsabilités et dénoncer les agissements de la junte française contre mon pays. Ces actes hostiles sont

incompatibles avec la Charte des Nations Unies et son statut de membre permanent.

Il y va de la crédibilité de notre mécanisme commun, de l’efficacité de la lutte contre le Terrorisme, mais surtout, il y va de l’intégrité de l’Organisation des Nations Unies qui repose entre autres sur le respect des engagements internationaux, de la légalité internationale et de la Charte des Nations Unies. M. le Président, il semble opportun pour le Mali de demander votre implication personnelle auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies, afin que notre demande aboutisse, pour que cesse la duplicité et la guerre par procuration imposée à mon pays.

Monsieur le Président,

Dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, le Gouvernement du Mali est fortement interpellé sur la question des droits de l’homme. Je tiens à souligner que les droits de l’homme, constituent avant tout des valeurs qu’incarne chaque malien. Aussi, le Gouvernement du Mali reste déterminé à les respecter et à les faire respecter, conformément à sa politique de tolérance zéro contre l’impunité. Et cela, par fidélité à nos valeurs ancestrales inscrites dans la Charte de Kouroukanfouga proclamée en 1236 par l’Empereur du Mali Soundiata KEITA. Le Mali, berceau de grandes civilisations, héritier de grands empires, terre de brassage, d’hospitalité et de tolérance, fait de la promotion et de la défense des droits de l’homme une priorité nationale. C’est pourquoi, je réaffirme avec force que les opérations militaires des Forces de défense et de sécurité du Mali sont conduites dans le strict respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Cependant, comme je viens de le souligner, le Gouvernement du Mali s’oppose avec véhémence à l’instrumentalisation de la question des droits de l’homme à des fins politiques, de positionnement, voire de chantage ou d’intimidation. De même, nous regrettons la sélectivité observée entre les droits des populations dont des villages entiers sont massacrés et rasés qui ne suscitent presque pas d’indignation particulière et la manipulation communicationnelle faisant passer des terroristes neutralisés sur le champ de bataille pour des civils innocents.

Monsieur le Président,

Pour terminer, je dirai que le peuple malien a décidé de prendre son destin en mains. Il soutient pleinement le Gouvernement dans la Refondation du Mali ainsi que le retour à un ordre constitutionnel apaisé et sécurisé en mars 2024, à l’issue d’élections libres, crédibles et transparentes.

La réalisation de ces vastes chantiers exige du Gouvernement de poursuivre et d’intensifier les efforts en vue de l’amélioration continue de la situation sécuritaire dans le pays et de la protection des personnes et de leurs biens.

A cet égard, je me réjouis de la tenue à Lomé, le 06 septembre dernier, de la 3ème réunion du Groupe de Suivi et de Soutien à la Transition. Les conclusions de cette importante rencontre, notamment la reconnaissance des progrès réalisés par la Transition et les appels lancés en faveur de la mobilisation de tous les partenaires du Mali pour consolider leur appui politique, économique, technique et financier à la République du Mali, ainsi que pour soutenir les efforts des Autorités de transition du Mali en vue d'un retour harmonieux à l'ordre constitutionnel.

Je voudrais rappeler que la Transition au Mali, résulte de plusieurs années de dysfonctionnements de notre jeune démocratie, qui a engrangé quelques résultats positifs. Malheureusement, à l’heure du bilan, les passifs sont plus importants que les actifs, d’où la survenance de la Transition. Je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour remercier chaleureusement notre respecté aîné, SE le Président Alassane Dramane Ouattara pour les sages et éclairés conseils, qu’il nous a prodigués dans son allocution mémorable à cette 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Je voudrais le rassurer que les Autorités de la Transition malienne, n’ont d’autres objectifs que de faire des réformes politiques et institutionnelles, avant d’organiser des élections, tout en luttant obstinément contre le terrorisme. Ces réformes permettront d’améliorer la gouvernance et toutes les dispositions seront prises pour que la démocratie malienne soit la plus enviée au monde.

Dans ce chantier, nous prêterons une attention particulière au 3ème mandat qui ne sera pas possible. Pour un public moins averti, le 3ème mandat consiste pour un Président de la République d’effectuer une manœuvre en 4 temps, en vue de conserver le pouvoir pour lui seul et son clan :

• Premier temps: Presqu’en fin de second mandat, donc en principe, non rééligible, il s’agit pour le Président de la République sortant, de déclencher une révision constitutionnelle de manière non consensuelle ;

• Deuxième temps : au cours de cette révision constitutionnelle, le Président de la République sortant modifiera quelques dispositions constitutionnelles ;

• Troisième temps : une fois la nouvelle Constitution adoptée, sur fond de crise politique naturellement, le Président sortant devient candidat, en violation de la limitation du nombre de mandat à deux. Sa candidature est alors justifiée par l’adoption de la nouvelle constitution et le prétexte est tout trouvé : la limitation du nombre de mandat à deux concernait l’ancienne constitution. Par conséquent, il est candidat au regard de la nouvelle Constitution adoptée.

• Quatrième temps : une farce électorale est organisée. Forcément, il remporte les élections et s’en suit une chasse impitoyable aux opposants politiques, dont certains sont arrêtés, d’autres s’exilent, et d’autres assassinés. Les allégeances sont obtenues grâce au pouvoir de l’argent, le clientélisme et les intimidations.

Dans un langage plus simplifié et en référence à une métaphore footballistique, le 3ème mandat est une magie, c’est l’art de se dribbler soi-même tout en gardant le ballon.

Excellence M. le Président Ouattara, vos conseils nous rappellent la triste histoire du chameau qui se moque de la bosse du dromadaire.

Malgré les efforts tangibles de la Transition malienne dans la mise en œuvre des chronogrammes des réformes politiques et institutionnelles et celui des élections, salués par la communauté internationale, Mme la Ministre des Affaires Etrangères de la Junte française, à qui le Mali n’a pourtant rien demandé, a estimé qu’il n’y avait pas eu de progrès, oubliant que Nul ne peut aimer le Mali, plus que les Maliens eux-mêmes. Sa position singulière et son adversité ne nous surprennent guère. Victor Hugo dans Claude Gueux a classé le genre humain en 2 catégories, en indiquant : « qu’il y a des hommes qui sont fer et des hommes qui sont aimant » la Ministre dont il s’agit, malheureusement, n’est ni fer, ni aimant, elle est hideusement sui generis.

Devant l’incertitude et les situations étrangères, le peuple malien adopte une attitude prudente, c’est ce que l’écrivain et le sage Amadou Hampâté Ba, met en relief, en conseillant dans l’étrange destin de Wangrin que : « Si observer est une qualité, savoir se taire préserve de la calamité ». Mme le Ministre de la junte française, le Mali vous conseille de vous contenter d’observer sa situation.

C’est l’occasion pour moi de saluer les relations de coopération exemplaire et fructueuse entre le Mali et la Russie, tout en réaffirmant que le Mali reste ouvert à tous les partenaires qui souhaitent l’aider à relever les multiples défis qui l’assaillent, dans le respect strict de sa souveraineté, de son unité et de la dignité du peuple malien.

Le Mali rappelle que conformément à la Vision du Colonel Assimi GOÏTA Président de la Transition, Chef de l’Etat, 3 principes guident l’action publique nationale :

1. Le respect de la souveraineté du Mali ;

2. Le Respect des choix stratégiques et de partenaires opérés par le Mali ;

3. La prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien dans les décisions prises.

En application de ces principes, le Mali reste disposé à poursuivre et à renforcer ses relations de bon voisinage avec l’ensemble des pays qui l’entourent. De même, le Mali, fidèle à son engagement panafricain, continuera à œuvrer au sein des organisations sous régionales et régionales pour la réalisation de l’intégration africaine.

Egalement, l’atteinte des objectifs de la Transition, requiert l’accompagnement de l’ensemble des partenaires du Mali, y compris les Nations Unies. J’en appelle donc aux amis du Mali à rester mobilisés aux côtés du Gouvernement en vue de l’aider à relever ensemble ces défis importants.

Pour la grande majorité des Etats du Monde, convaincus par le respect mutuel et le partenariat gagnant-gagnant, je leur garantis que les portes du Mali leur sont grandement ouvertes et les maliens les accueilleront les bras ouverts.

Pour la minorité qui serait tentée de ne pas respecter ces principes, nous leur promettons qu’ils feront face à des millions de « Assimi Goïta », soucieux de défendre leur honneur, leur dignité et leurs intérêts vitaux. Je terminerai, en donnant deux conseils aux nostalgiques de la domination : ayez le sens de l’empathie en « Traitant les autres comme vous voudrez être traité » ou en « Ne faisant pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse ». Le second conseil, revoyez vos copies, revoyez vos modèles, revoyez vos logiciels pour intégrer le changement de mentalités et l’évolution du monde dans vos grilles de lecture et d’analyse, sortez du passé colonial et entendez la colère, la frustration, le rejet qui remontent des villes et campagnes africaines, des populations africaines, et comprenez que ce mouvement est inexorable. Grâce au principe de la multiplication fractale, vos intimidations et vos actions subversives n’ont fait que grossir le rang des africains soucieux de préserver leur dignité, s’ils n’étaient qu’une centaine aux indépendances, aujourd’hui, nous sommes des millions et demain, tant que les paradigmes inégalitaires demeureront, nous serons des milliards. Le Mali et son peuple ne seront pas des spectateurs face aux assauts et l’adversité : pour chaque mot employé de travers, nous réagirons par réciprocité, pour chaque balle tirée contre nous, nous réagirons par réciprocité.

C’est à ce prix qu’une nouvelle ère sera une réalité, avec des solutions porteuses de changement pour relever des défis interdépendants, avec des Etats interdépendants et en valorisant l’Homme, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de propriété, de naissance ou de toute autre situation, tel que stipulé à l’Article 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Que Dieu bénisse le Mali et préserve les Maliens, des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse l’Afrique et préserve les africains des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Que Dieu bénisse le monde et préserve l’humanité entière des forces obscurantistes et destructrices du monde !

Je vous remercie de votre très aimable attention.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 24 septembre 2022

BenaMpuka: PASSEPORTGATE: GROSSE ESCROQUERIE DE LA MAFIEUSE CLASSE DIRIGEANTE ENVERS NOTRE PEUPLE !

BenaMpuka:  PASSEPORTGATE: GROSSE ESCROQUERIE DE LA MAFIEUSE CLASSE DIRIGEANTE ENVERS NOTRE PEUPLE !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

images (49).jpeg, sept. 2022

NOUS SOMMES DISTRAITS. Affamé, paupérisé, clochardisé, le peuple KONGO est très distrait !

Le passeport KONGO est au cœur d'un business très lucratif pour les Apparatchiks du régime de Kinshasa.

Normalement le tweet de notre compatriote Aganze Rafiki devrait nous alertait tous. Le 17 septembre, il twitait: "Félix Tshisekedi est arrivé ce matin à Istanbul pour assister au mariage du fils de l’homme d’affaires belgo-Turc Lokman Sever et s’en volera par la suite vers les USA pour assister au 77 ème assemblée générale des Nations-Unies ".

fakwa-tshilombo.jpg, sept. 2022

Pourquoi Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a-t-il tenu à  aller dans une fête d'un homme d'affaire belgo-Turc à Istanbul ? 

Il s'agit d'un "COOP" du marché des passeports du KONGO !

Tout est boutiqué ! Au KONGO, Semlex s'accroche aux passeports biométriques. Semlex est une entreprise belge spécialisée dans la biométrie, le développement de systèmes d'identification et la création des documents d'identification sécurisés tels que les passeports et les cartes d'identité.

L'entreprise belge Semlex a activé son entregent, notamment au ministère des affaires étrangères, pour remporter l'appel d'offres auquel elle a candidaté avec neuf autres sociétés.

lutundula-talatala.png, sept. 2022

Monsieur Sever Lokman a ouvert des comptes en Turquie pour  Christophe Lutundula Apala, Vice-Premier Ministre, ministre des Affaires étrangères,  après avoir rencontré Albert Karaziwan, l'arménien président de Semlex et Locasem et negocié les commissions sur les passeports KONGO tout en sacrifiant  le pays mais surtout s'accaparant le contrôle des datas. C'est de la dynamite. Le KONGO est livré à lui-même.

Le KONGO a donné à Semlex en  plus, une autre source de revenus en vendant les datas aux enchères aux belligérants. Les Rwandais, Ougandais et Burundais prennent de plus en plus de noms et passeports KONGO.

Ce n'est pas un hasard. 

Déjà, dans un courriel au président Joseph Kabila, daté du 16 octobre 2014, le CEO de Semlex faisait offre de service à la RDC pour un prix variant « entre 20 à 40 dollars » pour un passeport électronique.

Passeportgate au KONGO, ce n'est pas que du vol, c'est de la méchanceté : coût exorbitant et procédures fastidieuses. Pourquoi donc le passeport KONGO est le plus cher au monde ?

Sur  les 200 dollars du prix du passeport KONGO, le gouvernement des Warriors Tshilomboïsés n'en percevrait que 65 dollars . Une société basée en Belgique et une autre aux Émirats arabes unis percevraient la majorité des revenus.

IN GROUPE, LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE A PROPOSÉ LE PRIX D'UN PASSEPORT BIOMÉTRIQUE SIMPLE  À 8 DOLLARS À LA FABRICATION ! PROPOSITION REJETÉE PAR LE RÉGIME DE TSHILOMBO. 

LES AUTORITÉS KLEPTOCRATES KONGO S'EN METTENT DES MILLIONS PLEINES LES POCHES. UN REVENU JUTEUX ESTIMÉ À PLUSIEURS MILLIONS DE DOLLARS, CAR CHAQUE ANNÉE  LE KONGO DÉLIVRE 2,5 MILLIONS DE PASSEPORTS.

La présidence usurpée de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba avait signé un accord-cadre avec la société parapublique française IN Groupe (ex-imprimerie nationale). Cet accord portait sur la mise en place d'une plate-forme dite "Multi-titres", c'est-à-dire capable d'éditer à la fois des passeports biométriques et des cartes d'identité ainsi que potentiellement des permis de conduire biométriques.

IMG-20220223-WA0178.jpg, sept. 2022

Au sein de la présidence usurpée made in Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, le dossier IN Groupe était géré par André Wameso, l'omniprésent directeur du cabinet adjoint de Tshilombo qui supervise de nombreux dossiers économiques ainsi que par Dominique Mishiga, le conseiller spécial en charge du numérique à la présidence de Tshilombo.

TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA A REFUSÉ LE PASSEPORT À 8 DOLLARS À LA FABRICATION POUR LE PEUPLE KONGO. IL A ACCEPTÉ LE PASSEPORT À 99 DOLLARS PAR SEMLEX.

Il faut dire que le  prix SEMLEX est l'un des plus élevés du monde. À l'heure actuelle, le prix du passeport s'élève à près de 200 dollars, sans compter les à-côtés. Nous sommes dans un pays où le revenu moyen ne dépasse guère les 1 dollar par jour.

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM International 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BenaMpuka : L'ennemi d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, c'est lui-même !

BenaMpuka : L'ennemi d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, c'est lui-même !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663995890054.jpg, sept. 2022

A la 77ème Assemblée générale de l'ONU, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba du haut de la tribune, l'imposteur-usurpateur a eu à dénoncer la mort de 8 casques bleus et l'hélicoptère de la Monusco. Mais l'impénitent n'a jamais dénoncé les morts KONGO, victime de la soldatesque rwandaise.

Peut-on être président sans défendre son peuple ? Exiger le respect de l'intégrité territoriale de son pays ?

A l'0NU, à part la Pologne aucun autre pays n'a pipé mot pour KONGO !

La lâcheté de Mabundi Fatshi l'empêche de savoir que sa diplomatie bidon et tarabiscottée, le Traître, Collabo et Maréchal Pétain s'agenouillera  devant Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple KONGO.

Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ne parle jamais des morts KONGO. Depuis son hold-up électoral, son deal pour sa nomination électorale, Tshilombo ne cesse d'humilier le KONGO et son peuple.

Le KONGO est agressé, envahi et occupé. Tshilombo doit changer son logiciel rhétorique ! 

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 21 septembre 2022

BenaMpuka : Denise Nyakeru, Présidente au KONGO retrouve à New-York, sa sœur Jeannette Kagame, épouse d'Hitler Noir, Führer et Tyran du Rwanda !

BenaMpuka : Denise Nyakeru, Présidente au KONGO retrouve à New-York, sa sœur Jeannette Kagame, épouse d'Hitler Noir, Führer et Tyran du Rwanda ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1663742161974.jpg, sept. 2022

Que des écervelés qui claironnaient Tshilombo Tshintuntu Tshifueba azali "MUANA MBOKA" parlent encore !

Le fameux fils putatif d'Étienne Tshisekedi est l'incarnation de la Haute Trahison, de la traîtrise du KONGO. Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le Maréchal Pétain. Il a vendu le KONGO.

C'est Denise Nyakeru qui est la vraie présidente du KONGO. Elle est les yeux et les oreilles de Paul Kagame, Hitler Noir dans la chambre à coucher et sur le lit d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui est sous contrôle.

"NYA" dirige le KONGO avec sa petite formation d'auxiliaire de vie des personnes âgées dans les maisons de retraite. Quant à Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, il demeure ce pizzaiolo de Bruxelles incapable de vendre plus de 8 pizzas par jour.

Alors que du haut de la Tribune des Nations-Unies, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, pleurnichard, indécis, pseudo-président, pantin-marionnette, tente d'enfumer les personnalités et diplomates sur le M23, dont tout le monde sait que c'est le Rwanda du Tyran Paul Kagame, Hitler Noir qui est derrière l'occupation de Bunagana.

Dans les coulisses de New-York, Jeannette Kagame taille bavette avec sa sœur "NYA", présidente du KONGO, grand sourire. KONGO est occupé, envahi et agressé par le Rwanda.

20 millions de morts KONGO par la soldatesque rwandaise. Criminel sanguinaire, Paul Kagame, bourreau du peuple KONGO est un pillard et receleur des richesses et ressources du KONGO. Ses crimes contre l'humanité, crimes de génocide, crimes de terrorisme, crimes de guerre et crimes de sang au KONGO sont imprescriptibles. 

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 8 septembre 2022

Bena Mpuka : Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, un chef de l'état dans un bar ?

Bena Mpuka : Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, un chef de l'état dans un bar ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1662612871638.jpg, sept. 2022

KONGO a-t-il vraiment un président de la République ? Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, grand voleur de destin du peuple KONGO se comporte-t-il en chef de l'état ?

Lorsqu'on est une personnalité politique consciente, on ne se trimballe jamais seul sans son protocole et équipe d'avance dans des lieux chauds.

FB_IMG_1662612877251.jpg, sept. 2022

Mobutu Sese Seko, dont c'est le 25 ans de disparition aujourd'hui, qui avait hissé le drapeau du Zaïre trop haut n'est jamais tombé si bas.

Sur ces deux photos :

1. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est au comptoir d'un bar entrain de payer sa consommation. 4 personnels du bar sont en face de lui pendant qu'il signe son chèque !

Puisque depuis que l'imposteur-usurpateur est sur le trône du KONGO, tous les Tshisekedi se marient... Le chèque de la République qu'il sort de sa veste pour payer sa consommation privée n'est-ce pas de l'abus ? 

Et parmi ces 4 personnes, l'un d'eux était un terroriste ? Le KONGO serait entrain de pleurer un inconscient, Monsieur 15 %, qui est resté un ancien pizzaiolo.

2. La légèreté avec laquelle, un soit-disant président touche l'épaule d'une femme du bar, ignorant tout de cette dame est délicat. Est-elle mariée ou non ? Le barman qui s'approche de plus près, est-il son mari ?

Soûlard rime avec fêtard chez Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, le fameux fils putatif d'Étienne Tshisekedi. 

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 4 septembre 2022

Bena Mpuka : Le niveau d'inconscience, d' incompétence et de jouissance de MUANA MBOKA YA MOYIBI, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba EST INCOMMENSURABLE !

Bena Mpuka : Le niveau d'inconscience, d' incompétence et de jouissance de MUANA MBOKA YA MOYIBI, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba EST INCOMMENSURABLE ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

IMG_20220904_123154.jpg, sept. 2022

Où sont passés des bataillons numériques tous des Luba Kasaïens, Tribalo-Ethniques pour défendre le Kizengi National assumé dans ses bévues anti-patriotiques ? Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un balkanisateur et ennemi intérieur du KONGO ! 

Tshilombo jouit du KONGO et se fout des KONGO. 

Le fameux Muana Mboka Ya Moyibi que défendait certains compatriotes pour justifier leur appétence pour la mangeoire !

Tshilombo Tshintuntu Tshifueba son QI ne lui permet pas de comprendre les vrais enjeux du KONGO. Si l'ancien pizzaiolo était chassé pour son incapacité à distinguer un anchois de la sardine, que dire de la gestion du pays ?

Ce grand voleur de destin du peuple KONGO n'est qu'un sorcier. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba se moque de notre peuple. Le Frappeur, Checkuleur et Ballados est dans la logique de son expression épinglée prononcée dans le Sankuru: "MBOKA ESI EKUFA"! 

Le fameux fils d'Étienne Tshisekedi jouit du KONGO: Tshilombo est nourrit par le KONGO. Tshintuntu voyage aux frais du KONGO : 257 voyages. Tshifueba touche 2.070.000 $ par mois. C'est l'argent du KONGO.

3 mois que Bunangana est occupé par les M23-Rwanda, il n'y a jamais mis les pieds.

La tension entre Teke et Yaka à la porte de Kinshasa, qui a déjà fait plusieurs morts et des maisons incendiées... Tshintuntu n'est jamais déplacé. Kwamouth, c'est à 100 km de Kinshasa. Il en a cure des charges de l'état.

Tshilombo n'en a que pour la jouissance. Chaque samedi, il est dans une fête de mariage. L'incorrigible était hier en Belgique au mariage de sa nièce au frais de l'état KONGO.

Pendant ce temps, à la RTNC on lisait ses ordonnances de nominations dans les entreprises publiques où 90 % de personnes nommés sont ses frères Luba Kasaïens. Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est tribal, tribaliste et tribalisé qu' il assume son Népotisme, Clientélisme et tribalisme jusqu'au bout. Et avec toutes les conséquences.

Deux consolations :

1. Honoré Ngbando Nzambo Ko Atumba dans son testament à la résistance patriotique de plaquer Tshilombo, l'individu inutile qui a trois missions :  blanchir l'occupation, endormir le peuple KONGO et faciliter la balkanisation.

2. La prophétie de MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA dit clairement que les fils KONGO qui vont s'attacher aux Mingizila "Étrangers" pour vendre le KONGO ne réussiront jamais !

LA 2ÈME INDÉPENDANCE TOTALE DU KONGO ET LA SÉPARATION PÉNIBLE AVEC TOUS ÉTRANGERS MINGIZILA VENUS AU KONGO PROPHÉTISÉES DÉJÀ PAR MVULUZI TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA !

Les Prophéties du 17 Août 1922 aux Prêtres Missionnaires Catholiques venus de Kisantu lui rendre visite en prison :

Mfumu KIMBANGU a dit que : 

"Le Kongo obtiendra Sa Première et Sa Deuxième Indépendances, parce qu’il en est ainsi, c’est la Promesse et la Volonté de NZAMBI MPUNGU." (...) "Le Kongo sera complètement détruit ; 

Il y aura des Malheurs, les Gens se lamenteront auprès de NZAMBI MPUNGU. 

Les Guerres reviendront ; mais ce Chef persistera pour rester coûte que coûte au Pouvoir. 

Les Richesses du pays seront accaparées par ceux qui sont venus de l’Étranger, et qui s’amuseront avec l’Argent du Kongo comme ils le voudront. 

Les Salaires des Gens seront payés très difficilement. 

Il y aura beaucoup de Vols et de Détournements massifs des Deniers publics.

Beaucoup des Communautés religieuses oublieront NZAMBI et serviront Satan ; mais sous couvert du Nom du NZAMBI. 

Les Routes et les Entreprises seront détruites et en même temps,

Il y aura une désorganisation totale du Pays. 

L’Argent aussi perdra toute sa valeur ; mais par la force de Nzambi Mpungu, les Gens mangeront encore un peu de manière convenable.

Sachez bien, mes Paroles ne passeront pas sans que ces Choses ne se réalisent. 

• Moi, je serai emmené dans un Pays très lointain, mais je reviendrai au Kongo. 

Les Blancs me chercheront la Mort, mais ne réussiront pas.

C’est pourquoi vous devez servir NZAMBI MPUNGU réellement, et abandonner les Comportements obscurs. 

Beaucoup vont utiliser mon Nom KIMBANGU, dans la Vérité et dans le Mensonge. 

Mais vous les reconnaîtrez par les Actes de leurs Comportements. 

La Séparation avec « les Étrangers », c’est-à-dire ceux qui sont venus depuis lors (depuis la 1ère Indépendance au Kongo), sera vraiment très difficile. 

Ceux qui ont été choisis pour cette Mission (les Élus Bana Bilaka) vont à tout prix gagner par la puissance de Nzambi MPUNGU, mais en vérité avec beaucoup des souffrances.

Un Leader émergera lors de cette Séparation, c’est-à-dire celle liée à la 2ème Indépendance, pour conduire ces Événements, mais peu seulement l’écouteront et le suivront. 

Ses débuts seront très difficiles avec beaucoup des Problèmes, et il subira les Prisons ; mais il l’emportera de manière absolue par la Volonté et la Force de Nzambi Mpungu. 

C’est lui qui établira un Gouvernement qui donnera des signes forts pour la Revendication de la 2ème Indépendance. Bonheur et Louange à ceux qui s’attacheront à lui. 

Des Étrangers nomades, MINGIZILA (des Gens de la Route) se lieront d’amitié avec certains Kongolais traîtres pour rester pour toujours dans ce Pays, mais rien à faire, ils ne pourront pas réussir parce qu’il en est ainsi.

Malheur vraiment à tout Enfant du Kongo traître qui fera obstacle à cette Voie (la 2ème Indépendance), car il sera puni pour son comportement.  

C’est pourquoi, persévérez à prier NZAMBI MPUNGU sérieusement parce que le Temps viendra où la Volonté de servir le Pays habitera les Élus de cette promesse (ceux qui ont été choisis par la Volonté Divine).

Ceux qui sont venus de l’Étranger Mingizila Bakuya kuya seront chassés par la force, les Autres mourront car ils abandonneront tous leurs Avoirs. 

« Sachez-le bien, car c’est la Vérité : 

le Départ des Blancs du Kongo lors de la 1ère Indépendance se passera vraiment mieux, mais pas celui des Étrangers Mingizila (lors de la 2ème Indépendance) ». 

Quand ces Désordres (lors de la 2ième Indépendance) prendront fin, les Élus de la promesse, Bana Bilaka (ceux qui ont été choisis par la Volonté Divine pour diriger) construiront le Pays de la bonne façon après avoir établi un bon Gouvernement qui amènera la Paix au Kongo. 

Quand le Kongo sera totalement en Paix, l’Afrique aussi sera en Paix et amorcera son Développement. 

L’Homme Noir s’imposera à l’Homme Blanc, car les Pays d’Europe ne sont que des Pays pauvres.

L’homme Noir aura l’intelligence et la capacité de réaliser toutes sortes de choses.

C’est pour cela que vous devez persévérer à prier sérieusement ; vous devez bannir les comportements obscurs pour croire en NZAMBI MPUNGU et le servir véritablement dans vos cœurs. 

Sachez ceci, mes Paroles ne pourront pas s’envoler tant que tout ce que je viens de vous dire ne se soit réalisé. 

« IL FAUT AIMER SON PAYS ET LE SERVIR HONNÊTEMENT ! » 

(La prophétie de Ntumua Grand Mvuluzi Mfumu KIMBANGU Diantungunua ; le 17 Août 1922 aux prêtres catholiques venus de Kisantu lui rendre visite à la prison de Kasombo - Lubumbashi). 

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité et malédiction pour le KONGO. Il n'échappera pas à la prophétie qui le concerne.

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 8 juillet 2022

Bena Mpuka: LA FATWA ANTI-CONCERTS EST PROLONGÉE JUSQU'EN L'AN 3085 !

Bena Mpuka:  LA FATWA ANTI-CONCERTS EST PROLONGÉE JUSQU'EN L'AN 3085 !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1657277582546.jpg, juil. 2022

Concert annulé à la Cigale à Paris des jeunes chansonniers Tshilomboïsés du MPR !

On ne pari pas sur Paris. La Fatwa ANTI-CONCERTS est un trophée de tous les KONGO de la Diaspora patriotique. Chacun y contribue à sa manière. La mobilisation est générale et mondiale dans la communauté.

Depuis l'acceptation par le Home Office de la requête de Bakolo KONGO en 2008, à aujourd'hui, la FAKWA ANTI-CONCERTS est devenue mondiale. Aucune diaspora dans le monde n'a réussi à imposer ce que la Diaspora patriotique KONGO a fait.

Ceux qui ont pensé s'accaparer du combat de tout un peuple et monnayer la lutte auprès de Madame Tshombé à l'ambassade du KONGO à Paris sont confondus. Ils n'ont pas le monopole du combat. 

Personne ne peut à lui seul décider de sa levée. Une Fatwa ne se lève pas par claquement des doigts. 

Pour la reprise des concerts dans les salles mythiques de l'Europe : Olympia, Zénith, Paris-Bercy...

Il faut:

1. La libération totale du KONGO, qui peut intervenir du jour au lendemain, de ses agresseurs, envahisseurs et occupants.

2. Mise hors d'état de nuire de tous les traîtres, Collabos et Infiltrés.

3. Organiser une grande assemblée générale de toute la diaspora patriotique KONGO en zoom et présentiel. Il faut la majorité absolue. Si un seul KONGO met un véto pas de reprise de concerts.

4. Les chansonniers Collabos doivent suivre des formations de civisme et patriotisme. Aucun média ne jouera plus leurs œuvres. Ils devront se racheter par des travaux publics d'intérêt général. A défaut, ils se recyclent et changent de métier. Nous n'accepterons plus des leaders d'opinion soient des inconscients et insouciants sur le présent et devenir du KONGO, la mère patrie. 

Aussi longtemps que Mama KONGO continuera à souffrir, les politicailleurs véreux, corrompus et leurs accompagnateurs n'auront pas la paix.

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba mène MAMA KONGO de MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA dans un chaos avec sa Haute Trahison. 

Même si le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de notre destin, Traître, Collabo et Maréchal Pétain tombe demain, il faudra s'occuper de sa bande des FAKWA, FRAPPEURS, CHECKULEURS et BALLADOS...NETTOYER LE PAYS DE TOUS LES CRIMINELS PETITS ET GRANDS.

La FATWA ANTI-CONCERTS NE SERA PAS LEVÉE TOUT DE SUITE. 

La FATWA ANTI-CONCERTS EST PROLONGÉE JUSQU'EN L'AN 3085 !

Freddy Mulongo Mukena 

Réveil FM INTERNATIONAL 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 29 juin 2022

Bena Mpuka : Retrouvailles de deux Fakwa Dupond-Dupont : Tshintuntu-Kamerhéon !

Bena Mpuka : Retrouvailles de deux Fakwa Dupond-Dupont : Tshintuntu-Kamerhéon ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1656493051438.jpg, juin 2022

CACH se reconstitue devant nous ! La mafia politique, l'escroquerie des FAKWA POLITICAILLEURS : TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA a reçu VITAL KAMERHE à sa présidence usurpée !

FB_IMG_1656493011729.jpg, juin 2022

La PRAVDA de la Diaspora ne nous dit plus si cette rencontre de deux Frappeurs de la République, c'est la Hausse ou la Baisse ? Les retrouvailles de Dupond et Dupont: Tshintuntu-Kamerhéon ! Led deux FAKWA se moquent éperdument du peuple KONGO. 

FB_IMG_1656493006956.jpg, juin 2022

La radio officielle Kenyanne avait déjà annoncé sur ses ondes, que l'acquittement de Vital Kamerhe par la justice corrompue de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est pour son élévation. Sa nomination comme Premier ministre en remplacement de Sama Lukonde.

FB_IMG_1656493016868.jpg, juin 2022

Le KONGO de MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA est devenu un Far-West où des brigands, CHECKULEURS et Braqueurs du pays, narquent les paisibles citoyens.

Vital Kamerhe a été acquitté sans restituer un seul rond de l'argent de l'état volé ! Où sont les millions volés du projet 100 jours ?

Maintenant que tous les BALLADOS sont acquittés et sont en liberté, où est l'état de droit prôné par l'Udps ?

Et le juge Raphaël Yani Ovungu est-il mort pour rien ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 28 juin 2022

Bena Mpuka : Mise en place au palais du peuple pour la dent couronnée dorée sans test ADN de Patrice Emery Lumumba !

Bena Mpuka : Mise en place au palais du peuple pour la dent couronnée dorée sans test ADN de Patrice Emery Lumumba !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

IMG_20220628_101154.jpg, juin 2022

Lumumba et ses compagnons, c'est comme ça que les Belges ont résumé et falsifié l'histoire du KONGO. 

Ils sont des grands esprits du KONGO : Patrice Emery Lumumba, Maurice Mpolo et Joseph Okito. C'est pourquoi ils doivent être honorés. P

IMG-20220628-WA0011.jpg, juin 2022

Pas un ou deux mais les trois personnalités. 

Les deux familles de Maurice Mpolo et Joseph Okito n'ont pas été associées à toutes les cérémonies, sauf la famille Lumumba : François, Roland et Juliana qui ont l'exclusivité de la dent couronnée dorée !

Les trois premières victimes de la décolonisation belge furent : Patrice Emery Lumumba, Maurice Mpolo et Joseph Okito. La Belgique coloniale et post-coloniale a gardé ses méthodes.

Au palais du peuple, on découvre la photo de Maurice Mpolo en tenue militaire aux côtés du président Joseph Kasa-vubu et le général Mobutu est derrière.

Le régime de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui a sorti 15 Millions $ du trésor public KONGO pour enfariner le peuple KONGO.

Pourquoi les familles Mpolo et Okito n'ont pas été associées à la cérémonie ? Par fourberies, on use les portraits de trois personnalités pour enfumer le peuple.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 27 juin 2022

Bena Mpuka : Guy-Patrice Lumumba:"Le combat idéologique n'est pas héréditaire. Patrice Emery Lumumba n'est pas mort"!

Bena Mpuka :  Guy-Patrice Lumumba:"Le combat idéologique n'est pas héréditaire. Patrice Emery Lumumba n'est pas mort"!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Guy-lum.jpg, juin 2022

Notre conversation a commencé à 5h31 pour se terminer à 7h24. Le fuseau horaire est le même entre Paris et Kinshasa. C'est un Guy-Patrice Lumumba serein mais surtout combatif pour défendre, la mémoire, les idéaux, convictions et valeurs idéologiques de son père, Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre du KONGO, icône du pays, de l'Afrique et du monde. Il s'écarte de la vision mercantile de François, Roland et Juliana Lumumba qui ont monnayé la mémoire de leur père avec une fausse dent sans test ADN. Nous remercions Guy-Patrice Lumumba pour sa disponibilité et simplicité. 

Bonjour Guy,

Je voulais simplement avoir ton sentiment sur la dent sans test ADN de Patrice Emery Lumumba, ton père.

Freddy Mulongo

Réveil FM INTERNATIONAL

Bonjour Freddy. C'est une histoire qui gêne dans la famille. En 1973, mon oncle Louis-Richard Lumumba venait d'être nommé une année auparavant Pdg d'air-Zaïre par le président Mobutu qu'un employé belge de l'agence Bruxelles, un nommé Victor, venait de lui proposer les deux dents le phalange de la part de policier Soete. Il refusa par peur de la réaction de Mobutu et pour ne pas perdre son travail. Nous étions au courant de ces reliques déjà. Sauf les enfants de mon père qui vivaient en Europe et qui ne sont pas au courant de cette révélation.

1. Réveil FM INTERNATIONAL : On a vu François, Roland et Juliana à Bruxelles pour récupérer la dent de votre père, mais toi tu as brillé par l'absentéisme, pourquoi ?

Guy-Patrice Lumumba : J'ai refusé à deux reprises que la relique retourne sous la présidence de Félix Tshisekedi pour son penchant pro-belge, allié aux assassins de mon père et pour la troisième tentative, il a réussi à soustraire 15 millions $ du ministère du Budget pour monnayer mes frères et ma sœur qui sont allés saluer LE BOURREAU à Bruxelles.

Félix Tshisekedi a écarté tous les ambassadeurs, personnalités politiques, présidents, écrivains, militants panafricanistes, progressistes et la jeunesse du Monde désireux de participer à cet événement. C'est ce plan macabre digne du fils d'Étienne Tshisekedi que je connaissais d'avance que j'avais refusé de participer.

2. Réveil FM INTERNATIONAL : Les pan-africanistes sont furieux ! Ils parlent de la seconde mort de Patrice Emery Lumumba.  Ils dénoncent le mercantilisme de ses enfants et le monnayage de la dent de Lumumba auprès de la Belgique, sans justice ni réperation...

   2. Les pan-africanistes sont furieux ! Ils parlent de la seconde mort de Patrice Emery Lumumba.  Ils dénoncent le mercantilisme de ses enfants et le monnayage de la dent de Lumumba auprès de la Belgique, sans justice ni réperation... 

Guy-Patrice Lumumba : Parlons plutôt de quelques enfants Lumumba pas tous. Nous sommes deux qui se sont désolidarisés de cette haute trahison de la mémoire de notre père. Heureusement que le combat idéologique n'est point héréditaire. Je poursuis le combat de P. E. Lumumba pour perpétuer sa pensée politique en compagnie de toute la jeunesse congolaise qui m'a témoigné de son soutien. Avec tous les frères et sœurs panafricanistes que je partage l'idéal de la libération totale de notre continent du neocolonialisme, je veux leur dire que Lumumba n'est pas mort.

3. Réveil FM INTERNATIONAL : La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. Juliana Lumumba s'est ramassée toute seule au palais royal de LAEKEN. Les KONGO spiritualisent ce qui s'est passé devant Philippe roi des belges, François et Roland Lumumba. Ils parlent de la correction de l'esprit de ton père pas content...

Guy-Patrice Lumumba : Chacun l'interprète comme il l'entend. Autre chose que j'ajoute, ils sont proches de 70 ans, privés tous de travail pendant 30 années depuis leur retour en 1992.

4. Réveil FM INTERNATIONAL : Nous apprenons que tu vas à Kisangani. Pourquoi n'avoir pas profité de la tournée mortuaire de la dent de ton père pour y être ?  Tu comptes y aller pour visite familiale ou visite du fief politique qui fut de ton pére ?

Guy-Patrice Lumumba : Mon père n'a pas souhaité rentrer dans ces conditions, surtout sans justice. Nous avions déposé plainte contre 12 diplomates et militaires belges, soupçonnés d'assassinat de notre père, en 2011 en Belgique. La plainte fut recevable : crime contre l'humanité et crime de guerre. Le palais royal et les dirigeants politiques belges créent des entraves pour que la justice ne soit pas rendue. Douze des dix personnes incriminées sont déjà décédées. Onze années d'attente. On attend les deux derniers encore en vie pour clore le dossier.                        

 Mon voyage à Kisangani est pour tâter la présence de mon père, visiter les différents lieux où il a vécu et chercher un lieu pour implanter son monument. C'est le cadeau des Afro-Americains.

5. Réveil FM INTERNATIONAL : La statue de Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre du KONGO a été déboulonnée sur la place de l'échangeur de Limeté avant l'arrivée de Philippe roi des belges. Elle vient d'être replacée sur le Mémorial qui va accueillir la relique de la dent, le 30 juin. Sera-tu présent aux manifestations prévues à Kinshasa ?

C'est la Fondation Lumumba et le gouvernement Tshilombo qui organisent les manifestations du 30 juin. Il est facile pour toi d'avoir ton invitation...

Guy-Patrice Lumumba : Je ne souhaite pas me montrer là où mon père n'aime pas. Quand j'étais arrêté arbitrairement en 2005 par le gouvernement de Kabila et écroué à la prison de Makala, mon père vint me parler de cette statue qu'il n'aime pas, cest la taille de Kim Il Sung et non la sienne. Il n'aime pas cet endroit que je n'ai jamais mis les pieds. Parlons-en de la fondation qui est une escroquerie qui cessera bientôt. C'est un escamotage mémoriel au bénéfice de Roland.

6. Réveil FM INTERNATIONAL : Dans quel état d'esprit es-tu actuellement ? As-tu peur ? Es-tu inquiet ?

Guy-Patrice Lumumba : Je vis tranquillement dans mon pays comme tout citoyen libre de ses mouvements. Je conduis tout seul dans cette capitale aux allures de Far West. J'ai été victime de deux arrestations arbitraires par les policiers où j'ai dû monnayer ma mobilité.

Je visite maintenant tous les journalistes traqués par les sbires de Tshilombo. Je vais bientôt dénoncer le remake du régime de Mobutu : faire taire la presse.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 19 juin 2022

Bena Mpuka : Fufucratie-Tshilombocratie : Ecce homo, seul Me Firmin Yangambi n'a pas courbé l'échine à Tshintuntu, après la case prison !

Bena Mpuka : Fufucratie-Tshilombocratie : Ecce homo, seul Me Firmin Yangambi n'a pas courbé l'échine à Tshintuntu, après la case prison !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1655634639190.jpg, juin 2022

Avec sa présidence usurpée, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Traître, Collabo, incompétent et incapacitaire qui a vendu le KONGO,  veut que tout le monde lui devienne redevable. 

Ils sont nombreux des politicailleurs KONGO ont été emprisonnés sous le régime d'Alias Kabila qui sont sortis de Makala sous Tshilombo Tshintuntu Tshifueba : Érick Kikunda, Eugène Diomi Ndongala, Gérard Mulumba, Né Mwanda Nsemi, Eddy Kapend, Franck Diongo Shamba...parmi les  200 prisonniers politiques. 

Tous à la sortie de la prison de Makala sont devenus des Tshilomboïstes. Ils n'ont jamais dénoncé le fait qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un faussaire et voleur de destin de notre peuple. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Le fils putatif d'Etienne Tshisekedi a fait le deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une Nomination électorale.

L'histoire du KONGO a retenu que seul Me Firmin Yangambi prisonnier personnel d'Alias Kabila, libéré sous Tshilombo, n'a jamais voulu courber l'échine pour ce dernier et son pouvoir fantoche. Il est sorti de la prison centrale de Makala, le vendredi 15 mars 2019. 

Firmin Yangambi, ancien prisonnier politique, est un avocat congolais de 54 ans, activiste des droits humains. Il est avocat à la Cour Pénale Internationale, et il a reçu en mars 2020 le titre de membre d’honneur du barreau de Bruxelles. Il est également président de l’ONG Paix sur terre, qui milite pour l’appui aux victimes de la guerre.

En 2010, après une détention arbitraire, il avait été condamné à mort pour « détention illégale d’armes de guerre et tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel » puis à 20 ans de prison en appel pour « formation d’un mouvement insurrectionnel ». Firmin Yangambi a toujours contesté ces accusations. Sa détention s’était poursuivie alors qu’il bénéficiait de la loi d’amnistie de 2014et malgré son recours devant la Cour constitutionnelle. Lors d’une attaque extérieure en 2017, il a refusé de s’échapper de prison à l’inverse de la plupart des autres détenus, afin de poursuivre son combat pour la justice.  Il a finalement bénéficié de la grâce présidentielle de Félix Tshisekedi en mars 2019 après dix ans de prison, et a repris son travail de défense des droits humains.

Hélas, le harcèlement judiciaire à son encontre se poursuit.

En décembre 2020, son élection en qualité de bâtonnier du barreau de la Tshopo a été annulée par le Conseil National de l’Ordre au motif d’inéligibilité après condamnation pénale. La requête en annulation avait été introduite par l’ancien Bâtonnier, battu lors de l’élection, qui aurait pu formuler cette requête depuis 2017. Pourtant, le Conseil National de l’Ordre avait confirmé à Maitre Yangambi qu’il était régulièrement inscrit au Tableau de l’ordre à sa sortie de prison, lui permettant de continuer d’exercer en tant qu’avocat.  Ce qui atteste que sa condamnation était amnistiée.

Le 25 janvier 2020, Maitre Yangambi avait obtenu une majorité de 137 voix sur 204 avocats votants lors de l’élection régulière devant l’assemblée générale des avocats de la Tshopo. Un recours gracieux est en attente, mais cette stigmatisation de l’avocat préfigure sa radiation prochaine du barreau. En effet, la remise en question de son amnistie pourrait entraîner une interdiction d’exercer.

Aujourd’hui, Firmin Yangambi dit craindre pour sa vie en raison des nombreuses pressions dont il est l’objet.

L’OIAD appelle les autorités congolaises à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de l’avocat qui craint avec raison pour sa vie.

L’OIAD condamne l’annulation arbitraire de l’élection de Firmin Yangambi au bâtonnat du Barreau de la Tshopo.

L’OIAD appelle les autorités congolaises à garantir l’exercice indépendant de sa profession à Firmin Yangambi, de même qu’à lui assurer l’exercice de son droit de vote et d’éligibilité au sein notamment des instances représentatives de la profession d’avocat  sans faire l’objet de poursuites judiciaires infondées conformément aux Principes de base relatifs au rôle du barreau (1990) qui disposent :

« Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats puissent s’acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue » (Principe 16) ;

"Les avocats peuvent constituer des associations professionnelles autonomes, ou adhérer à de telles associations ayant pour objet de représenter leurs intérêts, de promouvoir leur éducation et leur formation continues et de protéger leur intégrité professionnelle. Les membres de ces associations élisent leur organe directeur, lequel exerce ses fonctions sans ingérence extérieure. » (Principe 24).

Voilà un compatriote qui mérite respect et soutien de tous.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 18 juin 2022

BENAMPUKA : LUMUMBA, LA DENT DE LA DISCORDE !

BENAMPUKA : LUMUMBA, LA  DENT DE LA DISCORDE !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1655563121528.jpg, juin 2022

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est d'une hypocrisie maladive. Le FUFUCRATE est un bipolaire.

Pour reprendre la main, prendre du champ, Tshilombo qui a fait deboulonner la Statue de Patrice Èmery Lumumba, Premier Premier ministre du  KONGO, sur l'échangeur de Limeté à Kinshasa, sur ordre de TINTIN AU KONGO : Philippe roi des belges !

Lumumba, qu'Etienne TSHISEKEDI avait traité de "CRAPAUD"!

Voilà Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui envoie l'airbus de Congo Airways à Bruxelles pour récupérer la dent de Lumumba.

Une dent de discorde ! Une dent que seuls les Belges nous font croire que c'est la dent de Lumumba ? Ils sont les seuls à l'avoir expertisé sans témoins !

La statue de Lumumba jetée par terre quelque part à Limeté.

La dent qui revient pour un mémorial construit avec l'argent de ses bourreaux.

Où sont-ils les vrais Lumumbistes ? Les autoproclamés Lumumbistes se ramassent à la pelle.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 17 juin 2022

BENAMPUKA : KONGO de MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA RÉFUTE LA PROPOSITION DU KENYAN, UHURU KENYATTA D'UNE ARMÉE RÉGIONALE !

FB_IMG_1655470902460.jpg, juin 2022

BENAMPUKA  :  KONGO de MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA RÉFUTE LA PROPOSITION DU KENYAN, UHURU KENYATTA D'UNE ARMÉE RÉGIONALE !

Freddy Mulongo Mukena Réveil FM International 

FB_IMG_1655470894898.jpg, juin 2022

LES KONGO DOIVENT PRENDRE CONSCIENCE QU'ILS N'ONT QUE KONGO COMME TERRE ET PATRIMOINE COMMUN À TOUS LES KONGO.

LES KONGO, EUX SEULS DOIVENT METTRE FIN À TOUTES LES GUERRES D'INVASION-PRÉDATION ORCHESTRÉES ET IMPOSÉES DEPUIS 25 ANS !

LE KONGO N'A PAS BESOIN DES TROUPES ÉTRANGÈRES SUR SON SOL. 

LE KONGO N'A JAMAIS AGRESSÉ AUCUN PAYS DE L'AFRIQUE NI D'AILLEURS.

CELA FAIT 25 ANS QUE LE KONGO EST VICTIME D'AGRESSION OUGANDO-BURUNDO-RWANDAISE, DEPUIS LE COUP D'ÈTAT DU ZAÏRE DE MOBUTU SESE SEKO, EN 1997, PAR CES ÉTATS ENVAHISSEURS ET OCCUPANTS !

UHURU KENYATTA EST POMPIER PYROMANE.

PRIMO:

KINSHASA, LE 24 JANVIER 2019, UHURU KENYATTA EST LE SEUL PRÉSIDENT QUI A ÉTÉ PRÉSENT LORS L'INVESTITURE FRAUDULEUSE LORETA MERTURA MERTI MERTIRA  D'ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA.

SECUNDO :

LE MARDI 26 FÉVRIER 2019 À WINDHOEK EN NAMIBIE, ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA A RECONNU DU BOUT DES LÈVRES, L'EXISTENCE D'UN "DEAL" ENTRE SON CAMP "CACH" ET CELUI D'ALIAS KABILA, POUR SOI-DISANT, LA PREMIÈRE TRANSITION DU POUVOIR AU KONGO 

4 PRÉSIDENTS AFRICAINS ONT CAUTIONNÉ L'ODIEUX DEAL D'ALIAS KABILA ET TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA, QUI A PERMIS À CE DERNIER DE BÉNÉFICIER D'UNE NOMINATION ÉLECTORALE.

IL S'AGIT DE:

1. UHURU KENYATTA, PRÉSIDENT DU KENYA. 

2. ABDEL FATTAH AL-SISSI, PRÉSIDENT D'ÉGYPTE.

3. CYRIL RAMAPHOSA, PRÉSIDENT D'AFRIQUE DU SUD. 

4. JOÂO LOURENÇO, PRÉSIDENT DE L'ANGOLA.

LES KENYANS, ÉGYPTIENS, SUD-AFRICAINS, ANGOLAIS PEUVENT-ILS ACCEPTER QUE LES KONGO S'INGÈRENT DE LEURS ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ?

TERTIO: C'EST ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA QUI TOUT SEUL A FAIT L'ADHÉSION DU KONGO, PAYS PLACÉ PAR DIEU AU CŒUR DE L'AFRIQUE, DANS LA COMMUNAUTÉ DES ÉTATS DES PAYS DE L'AFRIQUE DE L'EST.

IL N'A JAMAIS EU NI RÉFÉRENDUM POPULAIRE NI AVAL DU PARLEMENT.

LE KONGO EST UN PAYS ENVIEUX PAR SES VOISINS À CAUSE DE SES RICHESSES ET SES RESSOURCES.

UHURU KENYATTA KENYATTA EST UN POMPIER PYROMANE COMME D'AUTRES.

LES BANA ELONGA DE MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA REFUTENT LA PROPOSITION DU PRÉDATEUR KENYAN: UHURU KENYATTA !

MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA NE VEUT AUCUNE TROUPE ÉTRANGÈRE SUR SON SOL AU KONGO.

KONGO EST UN PAYS AVEC SON PEUPLE !

KONGO N'EST PAS D'ABORD UN MARCHÉ COMME LE VEUT UHURU KENYATTA.

AUCUNE TROUPE ÉTRANGÈRE AU KONGO.

PLUS DE 20 MILLIONS DE MORTS, ÇA SUFFIT !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 11 juin 2022

BENA MPUKA : KONGO EZALI YA MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ! LE PAPE FRANÇOIS ANNULE SON VOYAGE AU KONGO DE MVULUZI !

BENA MPUKA : KONGO EZALI YA MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ! LE PAPE FRANÇOIS ANNULE SON VOYAGE AU KONGO DE MVULUZI !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1654914898413.jpg, juin 2022

LES BANA ELONGA-BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ONT LANCÉ DES CRIS DE VICTOIRE, JOIE ET QUOLIBETS POUR CETTE ELONGA YA MOLIMO.

QU'ALLAIT VENIR FAIRE LE PAPE FRANÇOIS AU KONGO ? COURONNER LUI AUSSI L'IMPOSTURE ET USURPATION DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA COMME LE FAIT ACTUELLEMENT PHILIPPE ROI DES BELGES ET AÏEUL DE LÉOPOLD II, CAOUTCHOUC 1er et ROI DES MAINS COUPÉES AU KONGO ?

FB_IMG_1654914888798.jpg, juin 2022

NOUS, LES BANA ÉLONGA-BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA ÉTIONS CONVAINCUS L'UN DES DEUX ALLAIT RENONCER À SON VOYAGE AU KONGO.

PHILIPPE ROI DES BELGES N'AVAIT PLUS ENVIE D'ALLER AU KONGO. MAIS LA DYNASTIE LOUIS MICHEL "BIG LOULOU" ET SA BANDE DES LIBÉRAUX AFFAIRISTES LÉOPOLDIENS LUI ONT RAPPELÉ À L'ORDRE. CE SONT EUX QUI VOTENT LE BUDGET POUR SA PITANCE AU CHÂTEAU DE LAEKEN.

LE KONGO, C'EST LE COFFRE FORT DE LA BELGIQUE. ET LE ROI A LA CHANCE PUISQUE LA RACAILLE AU KONGO EST CONNUE. TOUS LES FRAPPEURS, CHECKULEURS, FAKWA, BRAQUEURS DE MATONGÉ SONT AU POUVOIR AU KONGO. DONC L'EXTRADITION DE MINERAIS DU KATANGA EST PLUS FACILE AVEC ANGWALIMA TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ET SA BANDE DES MAFIEUX, QUE DES DIPLÔMÉS ET UNIVERSITAIRES KONGO DE BELGIQUE.

MALADE, LE PAPE FRANÇOIS A VU LE MAL DE LOIN. PAS QUESTION DE LÉGITIMER L'IMPOSTEUR-USURPATEUR TSHILOMBO QUI DIRIGE LE KONGO PAR DÉFI. LE FAMEUX FILS D'ÉTIENNE TSHISEKEDI, MONSIEUR 15 % N'A JAMAIS GAGNÉ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 30 DÉCEMBRE 2018. L'INCOMPÉTENT INCAPACITAIRE A FAIT UN ODIEUX DEAL AVEC ALIAS KABILA POUR BÉNÉFICIER D'UNE NOMINATION ÉLECTORALE.

TATA NA BISO MFUMU KIMBANGU DIANTUNGUNUA AZALI ELONGA !

MPAKA Mwana Matiki KIMBANGU DIANTUNGUNUA, LE GRAND PROFESSEUR DES PROFESSEURS ASI AYEBISA BISO:  "MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA

AZALI UNIQUE. AZALI YE MOKO ! 

TOKOKI KOKISA YE NA MUTU MOKO TE !

TOKO COMPARER YE NA MUTU MOSUSU TE" !

POUR LES BANA ELONGA-BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA LES CONTENTIEUX BELGO-KONGO PARTIRA DE 1885 À NOS JOURS.

LA BELGIQUE AVEC SES ACCOINTANCES AVEC UNE CLASSE POLITIQUE CORROMPUE ET MAFIEUSE, N'AURA PAS DES RELATIONS PRIVILÉGIÉES AVEC LE KONGO. 

BANA ELONGA-BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA BALONGI NA BATU YA BA MVUELA.

KONGO EZALI YA MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 9 juin 2022

BENA MPUKA : PHILIPPE ROI DES BELGES AU KONGO POUR LÉGITIMER L'IMPOSTEUR-USURPATEUR TSHILOMBO !

Bena Mpuka:  Philippe, roi des belges à Kinshasa pour légitimer son garçon de course, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba à une année des élections présidentielles au KONGO !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1654795588825.jpg, juin 2022

22 ans que deux armées d'occupation étrangères : Ougandaise et rwandaise s'étaient battues à Kisangani, troisième ville du KONGO, causant des morts et destructions méchantes des infrastructures dans ce que l'on a appelé la guerre de 6 jours: 6 au 10 juin 2000.

7 juin 2022-Le bal clownesque des aliénés néocoloniaux et Mindele Ndombe à l'aéroport international de Kinshasa. Des grands panneaux publicitaires dans tout Kinshasa. Tous les politicailleurs ventriotes et profito-situationnistes alignés en rang d'oignons, costumés et cravatés pour accueillir Philippe, roi des belges. Des grands enfants qui sautillent pour saluer la main de Philippe, Roi des belges. Certains ont même décidé de ne plus se laver la main noire qui a été touchée par la main blanche.

FB_IMG_1654795592850.jpg, juin 2022

Les courbeurs d'échine de l'aéroport international de Ndjili ont oublié de 1885 à 1908, Léopold II, roi des belges avait génocidé 10 millions de KONGO et avait fait pleuvoir des mains pour son caoutchouc. S'extasier devant son arrière petit fils, Philippe est un non sens. 

Le monarque belge n'a jamais levé le petit doigt pour les crimes contre l'humanité, crimes de génocide, crimes de guerre et crimes de sang commis au KONGO depuis 25 ans !

L'aïeul de Léopold Il est au KONGO pour adouber son sujet, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba pour l'élection présidentielle de 2023.

Président Nommé, Monsieur 15 % de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a fait un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une Nomination électorale.

Pourquoi les néo-esclavagistes BANA BITINDA ont réservé à Philippe, roi des belges un acceuil de TINTIN AU KONGO. ALORS QUE LES KONGO QUI VIVENT EN BELGIQUE SONT DES SOUS-HOMMES.

30 ans de vie de galère. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'a vécu que des petits boulots: distributeur de prospectus, livreur des pizzas... et 30 ans des aides sociales belges.

C'est comme ça que le fameux fils d'Étienne Tshisekedi est devenu Fakwa, Frappeur, Checkuleur et Ballados. 

Mama Justine Kasa-Vubu, présidente de la diaspora KONGO et fille de Joseph Kasa-Vubu,,  premier président du KONGO, elle réside en Belgique. Est-ce que les autorités belges ont-elles pris la peine d'écouter son point de vue sur la visite de Philippe au KONGO ? 

La majorité des KONGO qui résident en Belgique sont diplômés, universitaires mais ils sont chômeurs ! La plus grande communauté de la diaspora KONGO réside en Belgique. Les Fils et filles KONGO ont même un quartier Matongé à Bruxelles. Est-ce l'aïeul de Léopold II, Philippe roi des belges qui est en villégiature au KONGO a-t-il pris la peine d'écouter la plus grande diaspora KONGO du monde ? Rien !

Alors que les KONGO sont des SANS PAPIERS en Belgique,  les Ukrainiens en Belgique eux n'ont jamais eu à faire la queue en plein hiver pour des papiers. Ils ont des logements, des boulots, des cartes gratuites de transport, des papiers...

C'est cette hypocrisie belge qui fait jaser.

La Belgique est aphone et silencieuse sur le Rapport Mapping, le tribunal pénal international pour le KONGO.

La bande à Louis Michel "Big Loulou" a concocté une Constitution monarchique à Alias Kabila.

Cela fait 20 que les Libéraux Affairistes Léopoldiens, la dynastie Louis Michel dirige la Belgique. Une mafia qui a fait le choix de promouvoir les idiots et médiocres au KONGO.

Tous les diplômés et universitaires KONGO triment en Belgique.

Ces sont des médias belges qui avaient mis en exergue le faux diplôme d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Depuis que la Belgique avait déroulé le tapis rouge à son ancien pizzaiolo devenu Président nommé, la Belgique pour ses intérêts ferme ses yeux.

La visite de l'arrière petit fils de Léopold Il, genocidaire et coupeur des mains au KONGO est un coup d'épée dans l'eau.

LES BANA ELONGA-BANA BILAKA YA KIMBANGU DIANTUNGUNUA VONT REMETTRE LE COMPTEUR À ZÉRO AVEC LA BELGIQUE DEPUIS 1885 À NOS JOURS.

KONGO N'EST PAS LA COLONIE DE LA BELGIQUE.

KONGO, C'EST LA CHAMBRE À COUCHER DE MFUMU TATA KIMBANGU DIANTUNGUNUA !

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 30 mai 2022

BENA MPUKA : FACE AU RWANDA : LA HAUTE TRAHISON AVÉRÉE DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA... LA BRAVOURE DES SOLDATS KONGO MÉRITE UN SOUTIEN !

BENA MPUKA : FACE AU RWANDA : LA HAUTE TRAHISON AVÉRÉE DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA... LA BRAVOURE DES SOLDATS KONGO MÉRITE UN SOUTIEN !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM INTERNATIONAL 

FB_IMG_1653923129654.jpg, mai 2022

LES FARDC SONT INFILTRÉS JUSQU'À L'OS, LES MILITAIRES KONGO SONT DE PLUS PATRIOTES. ILS MÉRITENT UN SOUTIEN POUR LA BRAVOURE. ILS VIENNENT DE DÉMONTRER DEVANT LE MONDE QUE PAUL KAGAME, HITLER NOIR EST UN LION EN CARTON. L'ARMÉE RWANDAISE EST CELLE DES SOUDARDS AFFAMÉS, ÉQUIPÉS MAIS NON PROFESSIONNELS. CAPTURÉS COMME DES CHÈVRES PAR LES SOLDATS KONGO, LA SOLDATESQUE RWANDAISE N'EST RIEN DU TOUT. ELLE S'EN PREND AUX CIVILS KONGO MAIS DÉTALE À LA MOINDRE LOKITO.

FB_IMG_1653923139090.jpg, mai 2022

Le général Silvain Kenge , porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu :

" Mesdames et messieurs, quand on disait que le M23 n’existe que de nom et que c’était le Rwanda qui agresse notre pays, beaucoup n’y croyaient pas », a déclaré le Général Sylvain Ekenge. Et de poursuivre 

" Comme on peut le constater, la RDC est effectivement agressée par le Rwanda, là personne ne peut plus s’en cacher. Et face à cette situation, les FARDC sont déterminées à défendre coûte que coûte, l’intégrité du territoire jusqu’au sacrifice suprême. On ne laissera personne occuper un seul millimètre de notre pays » a-t-il réaffirmé  Sylvain Ekenge, d’un ton ferme ! 

HAUTE TRAHISON DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA N'EST PLUS À RECHERCHER : LE FAMEUX FILS D'ÉTIENNE TSHISEKEDI EST UN TRAÎTRE, COLLABO ET MARÉCHAL PÉTAIN.

FB_IMG_1653923145432.jpg, mai 2022

L'ÉTAT DE SIÈGE DEVIENT-IL L'ÉTAT DE GUERRE ?

DU "YO NANI OBOYA KAGAME" SCANDAIENT À TUE-TÊTE PAR DES ZOMBIES UDPSIENS AU STADE DES MARTYRS EN 2019... LES VERSATILES UDPSIENS REVIENNENT À LA RAISON : BOYA TO BUNDELA MBOKA !

RÉGIME EXTRÊMEMENT FAIBLE DE TSHILOMBO, POURQUOI NE  PAS DÉCLARER LA GUERRE CONTRE LE RWANDA ?

TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ÉTANT LE FRÈRE ET PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE PAUL KAGAME, HITLER NOIR ET FÜHRER DE KIGALI LES MESURETTES PRISENT CONTRE LE RWANDA FONT RIGOLER DANS DES CHANCELLERIES.

- Suspension des vols de Rwandair. Il faut plutôt interdire la compagnie aérienne nationale rwandaise de ne plus survoler le ciel KONGO et de ne plus atterrir ni à Goma, Kinshasa et Lubumbashi.

- Convocation de Vincent Karega, ambassadeur rwandais au KONGO. L'impénitent a refusé de se présenter. Il faut annuler son accréditation et l'expulser !

Faudrait-il atteindre quel nombre de morts à l'Est du KONGO pour que le gouvernement KONGO déclenche la rupture avec le Rwanda ?

Les captures intempestives des SOUDARDS RWANDAIS sur le sol KONGO  sont  des preuves tangibles qui doivent amener à la rupture.

Le KONGO doit mettre fin aux massacres orchestrés par Paul Kagame, Hitler Noir et Führer de Kigali sur le territoire KONGO !

La guerre à l'Est du KONGO est une affaire privée entre Tshilombo et son frère Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple KONGO. Pillard et receleur des richesses et ressources KONGO, le Führer et l'ogre de Kigali est insatiable.

Monsieur 15% qui a fait un DEAL avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, qui n'a aucun pouvoir et surtout aucune parole, qui a commis un hold-up électoral, volé le destin du peuple KONGO pour un enrichissement illicite, illimité personnel et familial.

Deux solutions solutions salutaires pour le KONGO ET LE RWANDA :  CHASSER TSHILOMBO DE SA PRÉSIDENCE USURPÉE ET CAPTURER PAUL KAGAME, HITLER NOIR ET IMPOSER UN DIALOGUE INTER RWANDAIS ENTRE TUTSI, HUTU ET TWA ( PYGMÉES).

METTRE FIN AU RÉGIME SANGUINAIRE MONO-ETHNIQUE TUTSI AU RWANDA.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 26 mai 2022

BENA MPUKA : BANA MAMA KONGO NE CROYEZ JAMAIS, JAMAIS ET JAMAIS LE MAGÉRISTE TIMOTHÉE TSHAOMBO SHUTSHA !

BENA MPUKA: BANA MAMA KONGO NE CROYEZ JAMAIS, JAMAIS ET JAMAIS LE MANGERISTE TIMOTHÉE TSHAOMBO SHUTSHA !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1653579754010.jpg, mai 2022

FIEFFÉ MENTEUR, TIMOTHÉE TSHAOMBO SHUTSHA EST À LA MANGEOIRE DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA.

CE MÉCRÉANT D'INDIVIDU A PASSÉ SON TEMPS À FAIRE DES VIDÉOS SOIT DISANT D'ANALYSE POLITIQUE. C'ÉTAIT SANS DOUTE POUR SE FAIRE CONNAÎTRE.

PUIS LE DEAL EST VENU ENTRE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA ET ALIAS KABILA, LE MANGERISTE SAUTE SUR L'OCCASION, IL OUBLI TOUTES LES VALEURS DÉMOCRATIQUES ET DEVIENT LE CHANTRE DE "MUANA MBOKA" MÊME SI LE MUANA MBOKA YA MOYIBI EST UN FAKWA, FRAPPEUR, CHECKULEUR ET BALLADOS !

L'INDIVIDU VERSATILE A QUITTÉ LA DIASPORA, IL EST AU PAYS ! 

AUJOURD'HUI, TIMOTHÉE TSHAOMBO FAIT UNE VIDÉO CONTRE SON MUANA MBOKA DE TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA VENDEUR DU KONGO ET ENNEMI INTÉRIEUR DE NOTRE PEUPLE.

TIMOTHÉE TSHAOMBO NE TE MOQUE DE NOTRE PEUPLE.

KONGO MÉRITE DU RESPECT !

KONGO, C'EST LA CHAMBRE À COUCHER DE MFUMU TATA KIMBANGU DIATUNGUNUA.

KEBA NA FIMBU YA KEKELE ! CONTINUE À JOUER LE THURIFÉRAIRE DE TSHILOMBO. TU N'ES QU'UN TRAÎTRE COLLABO COMME LUI !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

BENA MPUKA : TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA, LE PLUS GRAND BALKANISATEUR ET L'ENNEMI INTÉRIEUR DU KONGO !

BENA MPUKA : TSHILOMBO TSHINTUNTU TSHIFUEBA, LE PLUS GRAND BALKANISATEUR ET ENNEMI INTÉRIEUR DU KONGO !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1653565308693.jpg, mai 2022

Soyons sérieux, des compatriotes qui étaient allés au Ministère belge des Affaires étrangères pour déposer une lettre de remerciement au Roi des Belges pour avoir annulé son voyage au KONGO en mars dernier.

Maintenant que Philippe a reprogrammé d'aller au KONGO du 6 au 13 juin 2022, voilà que les mêmes compatriotes ont programmé une manifestation le 4 juin prochain à Bruxelles contre la visite de Philippe, roi des belges et arrière petit fils de Léopold Il au KONGO.

Ceci dénote, un manque criant de culture politique. Une vision pas trop nette des enjeux. Les vrais KONGO ont cessé d'aller pleurer auprès de leurs bourreaux. La Belgique ne connaît-elle pas Tshintuntu et la situation du KONGO ?

Le 16 septembre 2019, c'est la Belgique qui a étalé le tapis rouge à un Faussaire, Fakwa, Frappeur, Ballados. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a eu droit aux honneurs militaires. Pourtant, les services de renseignement belge ont des fiches bien fournies sur l'ancien pizzaiolo qui a vécu durant 30 ans des aides sociales belges. Circulez, il y a rien à voir.

A Réveil FM International, nous sommes très fiers d'avoir gardé notre "CONSTANCE", SANS CÉDER AUX SIRÈNES DE "AZALI MUANA MBOKA"!  MUANA MBOKA YA MOYIBI, MUANA MBOKA YA TRAÎTRE-COLLABO, MUANA MBOKA YA AMBASSADEUR D'OCCUPATION, MUANA MBOKA YA BALKANISATEUR...

Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité pour le KONGO. Le bourricot incapacitaire est un fantoche. Il est plus qu'un pantin-marionnette. Tshintuntu est là pour casser le KONGO. 

Les fils et filles KONGO meurent à l'Est, lui bat son Tam Tam et danse à Bujumbura.

C'est Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui a écrit dans le livre d'or du génocide rwandais que les KONGO sont morts par "Effets Collatéraux". 18 millions de KONGO morts pour rien.

C'est Tshilombo qui a fait entrer l'armée de l' Ouganda, condamné par la Cour de justice internationale de La Haye. En juin 2000, deux armées étrangères : rwandaise et ougandaise s'étaient battues à Kisangani, pendant 6 jours. Bilan : plus de 4000 personnes tués, de milliers de blessés, destruction de plusieurs édifices... L'armée ougandaise invitée pour s'attaquer aux ADF, c'est une blague et plaisanterie de mauvaise goût.

Tshintuntu a initié l'état de siège, tout seul, en Ituri et Nord-Kivu sans les états généraux des Fardc pour y exfiltrer tous les infiltrés des brassage et mixage. 

Le fameux fils d'Étienne Tshisekedi a fait un DEAL pour bénéficier d'une nomination électorale est entrain de réaliser tout le programme signé dans le deal:

-NE RIEN FAIRE ! SURTOUT NE PAS PARLER NI DÉNONCER LES CRIMES ET MASSACRÉS DE POPULATIONS KONGO.

-BLANCHIR L'OCCUPATION OUGANDO-BURUNDO-RWANDAISE

-NETTOYER PAUL KAGAME, HITLER NOIR, FÜHRER RWANDAIS DE SES CRIMES AU KONGO

-TOUT CÉDER AUX OCCUPANTS : NATIONALITÉ, TERRES, FONCTIONS POLITIQUES...

-DEVENIR NON PAS LE DÉFENSEUR DU KONGO MAIS DES OCCUPANTS, ENVAHISSEURS, AGRESSEURS...

Cette affiche que nous avons diffusée dès la nomination électorale de Tshilombo par Alias Kabila.

Tshintuntu est le masque d'Alias Kabila. Ce dernier est son créateur !

HEUREUSEMENT KONGO, C'EST MFUMU TATA KIMBANGU DIATUNGUNUA !

MABELE YA KONGO EKOTEKAMA TE MPE EKOKENDE TE !

KONGO, C'EST LA CHAMBRE À COUCHER DE MFUMU TATA KIMBANGU DIATUNGUNUA. IL NE DORT PAS, IL VEILLE SUR SA TERRE ! 

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 13