Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Tshilombo

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 12 avril 2021

RDC: Eve Bazaïba, Tshilombo est-il imposteur? Usurpateur? ou Président nommé ?

RDC: Eve Bazaïba, Tshilombo est-il imposteur? Usurpateur? ou Président ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Eve Bazaïba.jpg, avr. 2021

Pitié pour Eve Bazaïba, une politicailleure ventriote comme d'autres ! Nommée vice-ministre de l'environnement par Tshilombo, grand voleur de destin du peuple congolais, comment va-t-il appeler Tshintuntu l'Imposteur ? Usurpateur ? Où Président ? Eve Bazaïba est traîtresse et collabo. Elle ne s'est jamais battue pour le peuple congolais. Elle est à la mangeoire tshilombienne pour le poste.

freddy-mulongo-eve-bazaiba

Retournée comme une crêpe, Eve Bazaïba s'est vendue à Tshilombo pour un poste. Elle s'est compromise et fait acheter pour des miettes. Quelle honte ! Eve Bazaïba peut-elle encore prétendre qu'elle se bat pour des valeurs et convictions ? Est-elle encore du côté du peuple congolais ? En allant à la mangeoire Tshilombienne, au chaudron de la Marmite de Koka Mbala, Eve Bazaïba s'est aliénée une bonne partie de la population congolaise. Demain, si elle reçoit des tomates et œufs pourris de la part des Congolais, elle s'en prendra qu'à elle même. Elle a trahi, qu'elle assume sa traîtrise.  La liste du gouvernement est passé par Kigali avant de revenir à Kinshsasa. 

La République démocratique du Congo n'a pas un problème politique. La RDC est sous occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. Etre ministre dans un gouvernement sous occupation, c'est cautionner  l'occupation. 

Réputée pour son franc-parler, Eve Bazaïba en acceptant le cadeau empoisonné de Tshilombo, vient de louper la chance de diriger un jour la RDC en tant que femme.

Présente hier lundi 13 juillet 2020 à la marche de protestation à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Ceni, Eve Bazaïba avait profité de l’occasion pour faire le point sur les enjeux de l’heure en RDC. Elle s’était particulièrement attaqué aux initiateurs du mariage FCC-CACH. “Les Kinois sont engagés et déterminés à s’exprimer contre le déclin de la RDC, fruit d’un deal incestueux FCC – CACH. Le dollar s’échange à 2000 FC. La gouvernance est défaillante : corruption, détournements, insécurité partout, huit pays voisins envahissent le pays ”.

Le MLC a toujours été un parti des traîtres. Le gouvernement Sama Lukombe, 57 jours après sa nomination comme Premier ministre est fantoche et Titanic.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Un attelage dépareillé qui tient du bric-à-brac sulfureux, c'est un capharnaüm rempli des estropiés, un rapiéçage fait de lambeaux. C'est l'asymptote vers la marmelade, l'invraisemblable haridelle "tafuna" en tête de gondole tirant le harnais. Un recyclage des déchets toxiques.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Lingala : Gouvernement ya kizobazoba, ya ba diabulu, sangana sangana ya batu ya buka buka, bibamba bamba, ezali ya koniefuka. Punda wabudiadia tafuna azomena singa. Biloko wana ya kupola...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 11 avril 2021

RDC: Tshilombo et Bemba deux fêtards, soiffards à 23h, en plein couvre à Kinshasa !

RDC:  Tshilombo et Bemba deux fêtards, soiffards à 23h, en plein couvre à Kinshasa !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima-Bemba.jpg, avr. 2021

Tshilombo Tshintuntu est une calamité pour la RDC. Dans un pays où toute graine pousse, 27,3 millions de Congolais, soit une personne sur trois, dont près de sept millions de personnes aux prises avec des niveaux d'urgence de faim aiguë... selon deux organismes onusiens: la FAO et le PAM. Tshilombo et Bemba jouent au fêtard et soiffard en plein couvre feu imposé aux autres Congolais.

freddy-mulongo-angwalima-bemba

Et pour nos compatriotes qui meurent chaque jour à l'Est du Congo , quel est le message ? Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et Jean Pierre Bemba qui festoient en plein couvre feu à Kinshasa, le message est claire: silence , indifférence et mépris ! 

La République démocratique du Congo se meurt de la famine. Une personne sur trois souffre de faim aiguë, alertent la FAO et le PAM. Selon deux organismes onusiens, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), 27,3 millions, soit une personne sur trois, dont près de sept millions de personnes aux prises avec des niveaux d'urgence de faim aiguë en République démocratique du Congo.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Pendant qu'on égorge, on découpe à la machette, on viole, que la police bastonne et tue les manifestants à l'Est du pays, l'incorrigible soiffard chopine le champagne et s'empiffre des petits-fours paisiblement en attendant de s'envoler. L'utilité de l'inutile. À gerber !

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est une calamité pour la RDC. Le faussaire et checkuleur s'en fout éperdument de la situation du peuple congolais. Quant au politicailleur-ventriote Jean-Pierre Bemba de Lamuka Aile Union Sacrée-Sucrée-Salée, il est autant profito-situationniste.

Il est 23h, l'aristocratie congolaise repue continue la fête pendant que le petit citoyen Congolais est enfermé de force dans sa maison au nom du couvre-feu de Tshilombo Tshintuntu.

Que les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewacrates ne viennent pas nous dire que le fameux fêtard de Tshilombo était bloqué à la fête, c'est pourquoi le soiffard avait une coupe de champagne en main.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 24 février 2021

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Paul Kagmé du rwanda a besoin d'un Tshilombo faible, malléable à souhait au Congo pour continuer de régner. En 25 ans de guerre à l'Est du Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du coltan en Afrique, un minerai qui ne trouve pas dans son sous-sol. En 25 ans de guerre, les victimes sont congolaises. Kagame et Tshilombo mangent dans la même assiette, la guerre de l'Est du Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-2

En 25 ans de guerre au Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du Coltan, un minerai qui ne se trouve pas dans sous-sol. La guerre à l'Est bénéficie au rwanda et multinationaux pas aux congolais qui en sont les premières victimes. 

Tshilombo n'a pas été élu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il a fait un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo a eu besoin de Paul Kagamé du rwanda pour valider son hold-up électoral. Tshilombo, Monsieur 15% et Opprobre, est silencieux sur des crimes de sang, crimes contre l'humanité et crimes de guerre sur se commettent sur le sol congolais, par la soldatesque rwandaise.

fb-img-1611709891178
fb-img-1613739945370

Tshilombo est le pantin-marionnette et garçon de course de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, pilleur et receleur des ressources de la République démocratique démocratique du Congo. L'ogre de Kigali, Paul Kagamé et le Nabuchodonosor Tshilombo de Kinshasa mangent dans la même assiette sur les victimes de l'Est du Congo. Ils ont des intérêts communs.

freddy-mulongo-beya

 

Dans une réunion des chefs des renseignements de la RDC et du Rwanda le samedi 13 février, François Beya a déclaré que la délégation congolaise s’est rendue à Kigali pour “défier le monde entier, en particulier l'occident,  qui ne veut pas que les deux pays travaillent ensemble.”  Même son de cloche de la part du général Jean-Bosco Kazura: « lorsque les gens collaborent et travaillent ensemble, rien n’est impossible à réaliser ». FDLR, ADF,  Maï-Maï et autres groupes armés étaient au cœur des échanges. Le Groupe d’experts des nations unies sur la RDC avait alerté en décembre sur la présence de la Force de défense rwandaise (FDR) sur le sol congolais. Ces experts évoquaient même des opérations militaires menées par celle-ci dans le Nord-Kivu entre fin de 2019 et début d’octobre 2020. Ils disaient avoir examiné des éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes, en plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources. 

A la demande de la Communauté internationale, le Zaïre de Mobutu avait accepté d'accueillir les réfugiés rwandais. Depuis, le drame a commencé et le peuple congolais est le seul à pleurer ses morts, à cause de son hospitalité. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 20 février 2021

Le fleuve Congo n'est pas à vendre! Il n'appartient pas à Tshilombo, ses checkuleurs!

Le fleuve Congo n'est pas à vendre! Il n'appartient pas à Tshilombo, ses checkuleurs!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Le leadership de Tshilombo est tellement fable, non élu, illégitime, Monsieur 15% est prêt à tout pour s'acheter une légitimité. Avec Tshilombo Tshintuntu, la République démocratique du Congo risque de perdre le débit du fleuve Congo, deuxième au monde, après l'Amazonie, avec le projet d'interconnexion du Nil. Le fleuve Congo n'est pas à vendre. Il n'appartient pas à Tshilombo ni aux Checkuleurs.

fb-img-1613830144446

En deux ans d'une présidence usurpée, Tshilombo Tshintuntu est incapable d'offrir de l'eau potable aux Congolais. Tôt le matin, des Congolais vont des kilomètres à la recherche de l'eau potable. La Régideso n'offre plus l'eau aux Congolais. Cette société donne des raisons farfelues. Et pourtant, la RDC regorge, des sources, rivières, lacs et un majestueux fleuve. Mais il a déclaré au Caire qu'il a une solution pacifique entre l'Egypte et l'Ethiopie pour le Nil. Le majestueux fleuve Congo est la colonne vertébrale de la République démocratique du Congo. Il fait partie du patrimoine congolais. Dévier le fleuve Congo pour approvisionner le Nil aura des conséquences environnementales  incalculables sur la RDC. Le fleuve Congo n'est pas à vendre. Il n'appartient pas à Tshilombo ni à ses Checkuleurs. Tshilombo peut vendre Kabeya Kamuanga, pas le fleuve Congo.

fb-img-1613837082018-1
fb-img-1613837098390
fb-img-1613837113250

Le Congo est un fleuve d’Afrique équatoriale, qui doit son nom au pays qu’il arrose aujourd’hui divisé en deux Etats : la République du Congo et la République Démocratique du Congo ou RDC. Il prend sa source dans le sud-est de la République démocratique du Congo, dans le Katanga à 1740 mètres d’altitude sur un plateau marécageux près du village de Musofi, situé non loin de la frontière zambienne. Cependant, le Lualaba : une mare, située à 1 420 m d’altitude au Katanga, sur une pénéplaine aux pentes incertaines, est considérée comme sa source officielle.

fleuve-congo-620x400

Avec ses 4 700 kilomètres de longueur, il est le huitième plus long fleuve du monde, second au monde par son débit soit 80 832 m3/s maximum, et le second plus long fleuve d’Afrique après le Nil. Le Congo est un fleuve qui se jette dans l’océan Atlantique. Ses eaux abritent même une faune typiquement abyssale, parfois rejetée agonisante à sa surface en raison d’accidents de décompression brutale provoqués par la force des courants.

Il draine vers l’Atlantique les abondantes quantités d’eau qui se déversent sur les régions équatoriales qu’il traverse. Son cours est navigable par sections : il est entrecoupé par des rapides en amont avant Kisangani et en aval entre Kinshasa et l’Atlantique.

Cependant, contrairement aux autres grands fleuves du continent, il n’existe pas d’organisation de gestion des eaux commune aux états situés dans le bassin du fleuve Congo.

Le majestueux fleuve Congo fascine tous ceux qui le parcourent. C’est le fleuve le plus étendu, le plus dense et le plus ramifié du continent africain.

 

 

Fleuve Congo Effrayant [ARTE Documentaire] © Documentaire Distribution

Transfèrement des eaux du fleuve Congo, un danger pour la RDC !

 

bc7c4effb96b422c5f6550760e3af25f?source=nlp&quality=uhq&format=jpeg&resize=720

Le projet « Transaqua », un projet titanesque, basé sur la construction d’un canal de 2.600 km, qui partirait de la RDC et passerait par la Centrafrique pour alimenter le bassin du lac Tchad, en voie d’assèchement, fait aujourd’hui son retour. Une entreprise qui laisse géographes et experts perplexes sur les possibles conséquences d’un tel projet. À cette entreprise s’ajoute celui du fleuve Nil qui veut agrandir son bassin en se servant des eaux du fleuve Congo. Un danger pour la République.

Au début des années 80, pour faire face à la peur d’un assèchement du lac Tchad découlant des sécheresses et famines qui avaient frappé la région une décennie plus tôt, la société italienne « Bonifica » avance l’idée d’un remplissage du lac par transfert des eaux du bassin du Congo vers le fleuve Oubangui  jusqu’au Chari qui alimente le lac Tchad. Un projet pharaonique évalué à plusieurs milliards de dollars.

Pour les autorités tchadiennes, ce transfert inter-bassins n’est pas une option mais une nécessité parce que le pays est confronté à la possibilité d’une disparition du lac Tchad. Ce qui serait catastrophique pour tout le continent africain.

« Nous prendrons les eaux du fleuve Congo, de gré ou de force », avait déclaré le président tchadien, Idriss Déby, en 2016.

 

Une étude de faisabilité du projet était en cours, mais ses conclusions n’ont jamais été finalisées. 

Et voilà qu’aujourd’hui, alors qu’on a cru le projet « Transaqua » enterré, il refait surface. Plusieurs pays africains, dont le Cameroun, le Nigéria, le Niger, l’Égypte, le Soudan, l’Éthiopie, La Libye, le Djibouti, et aussi les milieux d’affaires internationaux tiennent des réunions et discutent des eaux du bassin du Congo, une richesse à partager, mais sans que la RDC, principal pays concerné, ne soit convié.  

 

On sait aussi que le partage des eaux du Nil (6.671 km, c’est avec le fleuve Amazone, le plus long fleuve du monde) est au centre d’une vive controverse  qui oppose les dix  pays riverains, dont  L’Égypte, le Soudan, l’Éthiopie, le Tchad, la Libye, le Djibouti… depuis de nombreuses années. Jamais un fleuve n’aura suscité autant de tensions. La vie des gens en dépend. L’accroissement démographique avec les besoins grandissants de l’agriculture pour nourrir des populations en rapide augmentation sont des éléments essentiels à prendre en compte.  Avoir un débit stable des eaux du Nil est une question de survie dans ces pays où l’eau est rare.

Et pour régler les différends qui les opposent, il faut un partage équitable de l’eau entre tous ces pays. Pour y parvenir, il est pressant d’agrandir le bassin du fleuve Nil. Cela n’est possible qu’en se servant des eaux du fleuve Congo. Il semblerait que les discussions seraient en cours. Mais avec qui ? La question se pose avec acuité parce que l’examen d’un tel dossier relève de la compétence du Parlement. A-t-il été saisi? Rien n'est moins sûr.   

 

« Complot international »

Comment ne pas parler des projets aux allures de « complot international » ? Comment peut-on parler du Congo sans les Congolais ?

Une chose curieuse est qu’aucune autorité congolaise ne pipe mot. Aucune réaction. Motus et bouche cousue. Circulez y a rien à voir. Sont-elles (les autorités congolaises) hypnotisées ou sont-elles simplement consentantes ? Cette question mérite d’être posée, car on y perd son latin.

 

A-t-on imaginé les conséquences environnementales et économico-politiques à long terme, les enjeux cachés, les dangers sous-estimés de ces projets funestes ? Renflouer le lit du lac Tchad et agrandir le bassin du fleuve Nil par les eaux du fleuve Congo n’est pas dans l’intérêt de la RDC et des Congolais, qu'on se le dise. Il représente plutôt un danger pour la République, voire une atteinte à la souveraineté du pays.

Alors que les trois quarts de la population (51 millions de personnes, selon une étude du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, PNUE), n’ont pas accès à l’eau potable, on veut contraindre les Congolais à partager cette denrée précieuse. Incroyable ! 

Conséquences

Ces projets sont inacceptables pour plusieurs raisons. Citons-en deux que les géographes et  experts de l’écologie, voire de l'économie ont toujours martelé.

Primo :  ils compromettent le plus grand projet du pays, Grand Inga ou Inga 3, qui doit compléter et moderniser les deux centrales vieillissantes entrées en service entre 1972 et 1982 sur les chutes Inga à 260 km en aval de Kinshasa.

Avec de tels projets, le barrage d’Inga, qui constitue la principale source d’électricité du pays, n’aura plus assez d’eau pour alimenter ses turbines. Et le Grand Inga, destiné à fournir de l’électricité à la moitié du continent, devra être abandonné.

En effet, la stabilité du débit du fleuve Congo (80. 832m3/s au maximum, après l’Amazone) est assurée par le mode de fonctionnement de son système hydrographique. Or, le Congo a besoin de toute la force des eaux du fleuve. Dans cette optique, les projets « Transaqua » et d'agrandissement du bassin du fleuve Nil, par la voie des eaux du fleuve Congo, risquent d’impacter le débit du fleuve. Cela va donc avoir des conséquences sur la réalisation de ce grand projet d’Inga. Les études qui ont été réalisées pour le projet Inga ont été faites sur la base de la régularité du débit du fleuve Congo et de ses deux affluents principaux, l’Oubangui et le Kasaï.

On ne doit pas chercher à résoudre un problème dans un coin en Afrique et en créer un autre au Congo !

Secundo : sur le plan de navigabilité, le trafic fluvial entre les villes de Kinshasa et de Kisangani, qui sert de pont entre l’Ouest, le Centre et l’Est du Congo, sera durement affecté parce qu’il n’y aura pas assez d’eau dans le lit du fleuve. La pêche, qui nourrit plusieurs dizaines de millions de Congolais, devra, elle aussi, être affectée parce que plusieurs espèces vont disparaitre ou diminuer drastiquement. Et des communautés vivant aux abords du fleuve pourront basculer dans des conflits violents pour se disputer de peu de ressources résiduelles du fleuve ainsi diminué en eau et en faune.

Pour rappel, en 2009, déjà, c’est le genre de conflit –sur les droits de pêche- opposant les communautés Enyele et Monzaya qui avait mis l’ancienne province de l’Équateur, dans le Nord-Ouest du pays, à feu et à sang.

Les initiateurs et investisseurs des projets « Transaqua » doivent chercher à résoudre le problème au niveau du lac Tchad : l’usage abusif de l’eau par des éleveurs tchadiens, accroître l’hydraulicité des rivières qui alimentent ce lac en eau par l’entretien des berges. Et ceux de l'agrandissement du bassin du fleuve Nil, notamment l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie, en conflit à cause de la construction du méga-barrage « Renaissance » (commencée en 2011 par les Éthiopiens), doivent continuer leurs négociations entamées sous l’égide des États-Unis pour régler leurs différends sur le partage équitable de l'eau. Ce n’est pas le Congo, qui n'est pas concerné, qui leur trouvera une solution.  

Le fleuve Congo et ses affluents sont un château d’eau convoité. Les autorités congolaises doivent donc y veiller jalousement et œuvrer pour le bien commun.

 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 19 février 2021

RDC: Me. Nico Mayengele: "Qui entête Vincent Karega, l'ambassadeur rwandais?

RDC: Me. Nico Mayengele: "Qui entête Vincent Karega, l'ambassadeur rwandais?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Ambassadeur-troubadour, Vincent Karega polémiste, négationniste et récidiviste, le rwandais accrédité en RDC fut chassé de l'Afrique du sud pour assassinats des opposants rwandais. A Kinshasa, il est protégé par Tshilombo, Monsieur 15%, qui a volé le destin du peuple congolais. La question de Me. Nico Mayengele est simple: qui entête Vincent Karega ?

fb-img-1613499351939

RDC colonisée par le Rwanda? Qui entête KAREGA? 18 actes révélateurs :

1. Avant de publier les résultats de la présidentielle 2018, Kabila envoie une délégation chez Kagame, lui présenter "son plan" et empêcher l'arrivée à Kin de la délégation de l'U.A.

2. FATSHI prête serment. Le 1er pays visité, c'est le Rwanda.

3. Présent au festival à Kigali, FATSHI : "l'insécurité à l'Est, c'est les effets collatéraux du génocide rwandais".

4. Sur RFI, il déclare : "Kagame est 1 partenaire nécessaire et fiable".

5. LAMUKA organise une marche pour l'Unité nationale et l'affaire MINEMBWE. La police a troué les pneus de la jeep où se trouvait le Pdt MAFA, réprimé la marche et interpellé qlqs journalistes et manifestants.

6. Avant de rendre publiques les conclusions des consultations, le régime de Kin envoie une délégation à Kigali.

7. Les Mouvements citoyens manifestent contre les propos négationnistes de KAREGA et exigent son expulsion". Nous serons dispersés à gaz lacrymogènes et à balles réelles. Certains seront blessés, d'autres arrêtés. Réponse du pouvoir usurpé: "nous ne voulons pas avoir des problèmes avec le Rwanda". Un jour après, FATSHI reçoit Karega.

8. Le rapport de l'ONU dénonce la présence de l'armée rwandaise à l'Est et les crimes y perpétrés.

9. À l'U.A. :L'insécurité à l'Est est causée par les groupes armés locaux.

10  Fayulu déclare :Le Rwanda dirige la RDC via Félix.

11. Karega l'insulte publiquement et copieusement". Il reçoit les encouragements des Talibans.

12. Un jour après, l'assassin chassé de la RSA, reçoit le Conseiller de FATSHI/Investissements et crie à la coopération économique entre la RDC et le Rwanda.

13. UDPS ovationna Kagame au Stade.

14. Rwand'Air autorisée en RDC par FATSHI.

15. Il y accepte Karega comme Ambassadeur malgré le rapport du Renseignement Militaire l'identifiant comme ASSASSIN et INFILTRÉ, signé par le Gén. KAHIMBI.

16. FATSHI à Londres : Les Banyamulenge sont des Congolais.

17. Kagame :"Nous sommes au Congo sur invitation de son Président".

18. Rwanda menaça de mort MUKWEGE. Silence radio.

Trouvez l'erreur ! Bref, les faits sont sacrés. Ils parlent d'eux-mêmes. Le Rwanda est le parrain du pouvoir en place. L'occupation rwandaise en RDC est officialisée et a pris une autre forme. Le monde se moque du Congo de LUMUMBA et de son vaillant Peuple qui mirent fin au joug colonial. A nous, Patriotes Résistants, de réajuster notre noble lutte pour la  libération totale avant qu'il ne soit trop tard. Je dis !

1er Congolais normal.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 9 février 2021

Addis-Abeba: Boudé par ses pairs, Tshilombo est une poule mouillé et humilié à l'UA!

Addis-Abeba: Boudé par ses pairs, Tshilombo est une poule mouillé et humilié à l'UA!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Pieds de nez, Tshilombo, illégitime et non élu, est humilié par ses pairs qui ont décidé de briller par l'absentéisme le samedi 6 février 2021, le jour qu'il devrait prendre la commande l'Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie. L'opprobre de Tshilombo touche à tout un pays, la République démocratique du Congo. Véritable mépris du Grand Congo, le pays doit-il se retirer de cette union?

img-20210208-wa0082

Depuis Genève, il est question de l'opprobre ! Tshilombo sait-il lire les signes indiens de sa présidence usurpée ? Voler l'élection donc le destin de tout un peuple n'est pas une sinécure.

Tshilombo est humilié le jour de la prise de sa commande de la présidence de l'Union africaine. Par ricochet, c'est 85 millions de Congolais qui sont méprisés et humiliés à cause d'un individu. Non élu, illégitime, imposteur et usurpateur, Tshilombo est un boulet pour la RDC. Un diplomate analyse ce fiasco d'Addis-Abeba.

LES LEÇONS À TIRER ET LA DÉCEPTION D'UN DIPLOMATE SUR CE Fiasco D'ADDIS-ABEBA du 6 février 2021.

1.Le 06 Février 2021, le Président de la République Démocratique du Congo S. E. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo devrait prendre la direction de commande de l'union Africaine comme voulait la coutume sur la présidence rotative, ce qui fut le cas.

1. LE VOYAGE

Le 2 février 2021, soit 72h après la visite du Chef de l'état congolais à Brazzaville, le Rais congolais était reçu au Caire en Égypte par son Homologue Adbel Fatha Alsisi qui devrait lui aussi devenir 2ème Vice Président de l'organisation Continentale.

Le Vendredi 05 Février 2021, le Chef de l'état congolais dont l'équipe d'avance se trouvait déjà dans la capitale éthiopienne pour les arrangements protocolaires décolle de Kinshasa pour Addis-Abeba à bord de son Jet suivi de 2 avions gros porteurs afreightes pour la circonstances avec a leur bords 500 membres des institutions congolaises en plus de ceux du corps rapproché du Roi. Sur place, plus de 650 congolais séjournent à Addis-Abeba.

img-20210206-wa0017
img-20210206-wa0016
img-20210206-wa0015

2. CONSTATS

- Sur place à Addis-Abeba, et ce malgré la présence de service protocolaire d'avance du Rais congolais 5 jours avant, son hôte (Présidente éthiopienne) n'a pris aucune disposition pour l'accueil du Chef de l'état congolais. Ni la Présidente éthiopienne, ni le Premier Ministre, ni le Ministre, aucun membres des institutions éthiopiennes n'est allé ni à l'aéroport ni à quelqu'endroit que ce soit pour cette fin.

- 70% des Hôtels d'Addis-Abeba sont occupés par les membres de la délégation congolaise, une première dans l'histoire de l'organisation.

- Pendant le déroulement de la cérémonie, d'abord la délégation se heurte à la résistance de services de sécurité et du Protocole de l' organisation dont l'instruction à été donnée de garder inaccessible l'immeuble depuis Novembre 2020 suite à la Pandémie COVID-19 jusqu'à sa désinfection, mais face à l'insistance de la délégation congolaise et l'intervention personnelle du Président de la Commission de L'UA, les locaux ont été ouverts.

- En conséquence, seuls les membres de la délégation congolaise y accèdent et se retrouvent seuls dans la salle au côté des agents du protocole de l'organisation.

- Le Chef de l'état congolais entre dans la salle de Congrès où il se retrouve à nouveau seul Président en face de Mussa Fahki Mahmat le Président de la commission de l'union africaine, autrement dit Secrétaire général de l'organisation.

- Le Président de la République Démocratique du Congo commence son Discours, en ces termes: Excellences Messieurs les Présidents de la République, chers collègues, Excellences Chefs des Gouvernements, Monsieur le Secrétaire général de L'ONU, Excellences Membres et Chefs des délégations, Mesdames et Messieurs, distingués invités à vos titres et qualités respectifs.

Question: Où sont-ils dans la salle? À qui s'adresse-t-il, ses collègues sont-ils remplacés par les membres de se propre délégation ?

- Dans son discours il déclare ceci: (Je ne comprend pas pourquoi les gens meurtris, affamés frappés par le chômage et tous genres de calamités chantent à notre gloire alors qu'ils devraient nous exiger plus comme c'est le cas en occident) il dit ça devant tous les africains comme pour appeler les peuples africains au soulèvement contre leurs dirigeants. Et en l'occurrence son propre peuple qui souffre mais qui continue à l'applaudir. Il se moque de nous.

freddy-mulongo-tshilombo-ua

3. Le GRAND MÉPRIS DIPLOMATIQUE À L'ENDROIT DE LA RDC

Le chef de l'état de la RDC avait reçu une délégation du Rwanda venu le rassurer du soutien de son pays à la réussite de son mandat à la tête de l'union, on constatera l'absence de la délégation rwandaise dans la sale de l'union le 06 février. Parti en Égypte pour la recherche d'un soutien dans le même cadre 4 jours avant, il se remarque l'absence égyptienne à la cérémonie, pire encore, même le pays hote(l'Éthiopie) est absente dans son propre pays, pas même un membre d'un cabinet d'une institution officielle du pays hôte.

- Le Président sortant, le Sud africain Cyril Ramaphosa, qui devait faire remise et reprise avec son remplaçant est absent et n'a pris soin d'envoyer une quelconque délégation ni même un représentant pour magnifier l'événement.

- Les autres justifieront tout ce sabotage par la Pandémie à Corona Virus mais tenez, le même jour, 06 février 2021, le Président sud-africain, l'angolais, le gabonais, le nigerien, le Guinéen et le Congolais Sassou, participaient tous au Congo-Brazzaville à une cérémonie d'inauguration d'une Université, répondant tous à l'invitation de leur homologue, hôte du Jour, COVID-19 n'est pas passé par là.
-Par la même occasion, une dizaine à Brazzaville, l'allié Paul Kagame atterri à Bangui en République Centrafricaine où il est reçu par son homologue Archange TUADERA et retourne le Dimanche matin à Kigali.

Bref, si le COVID-19 devrait être la justification, la délégation congolaise ne vit pas au ciel pour descende en masse sur Addis-Abeba et envahir la salle, outre, les Chefs de l'état ne se déplaceraient pas en masse vers Brazzaville à la même date, Kagame  n'irait pas à Bangui le même jour.

Par ailleurs, le Président Tanzanien de son côté était en tournée en Province dans son pays et répondant au média national chez-lui, il a affirmé n'avoir pas été au courant d'un tel événement.

Ici je ne présente que les faits.

Mes chers frères et sœurs, je ne veux pas critiquer ni être trop sévère en l'égard de notre Président mais analysez objectivement ces éléments et tirez vous-même la conclusion.

Il y a de cela 5 mois que le Président de la République Démocratique du Congo avait convoqué une réunion dans le cadre de la CEPGEL élargie à Goma, à laquelle devraient prendre part les Présidents rwandais Paul Kagame, Ougandais Yoweri Museveni, Burundais Ndahishimiye et angolais Joao Laurenzo. 4 millions de dollars du trésor public congolais avait été débloqué pour l'événement, au finish, le Président congolais s'est de nouveau retrouvé seul à Goma, et pour essuyer les larme, il s'est contenté d'un échange par Vidéo-conférence qui aurait pu avoir lieu à partir de Kinshasa et épargner le trésor congolais. Le même jour, Yoweri Museveni était reçu en Tanzanie par son homologue Magufuli pour lancer un projet de construction d'un chemin de fer à conteneurs devant relier les deux Pays et Paul KAGAME se rendait à Gikongoro. Je ne commente pas.

A ce niveau, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, y compris au Centre de l'Afrique, tout le monde ne nous respecte pas, parlerons-nous vraiment d'une diplomatie ? D'un régime salutaire pour le pays ou d'une véritable descente aux enfers de notre nation ?

Le Président Tanzanien le Dr. J. P Magufuli avait ironisé en ce terme traduit ( Vous venez du Burkina Faso et sans repos vous êtes ici. J'ai découvert que vous perdez tout votre temps dans les voyages et je sens votre fatigue mais ici chez-nous nous vous accueillons chaleureusement)

Ce qui est choquant, est qu'à la fin de la cérémonie à l'union Africaine, comme de coutume, une photo de famille doit absolument être prise pour besoin de la cause afin d'immortaliser l'événement. Le Président de la RDC se retrouve d'abord seul chef de l'état et n'a donc personne à ses côtés pour cela, ensuite, ce sont les photographes de la RDC qui prennent les images et en fin il se contente de prendre photo avec le Président de la Commission de L'UA Mr Mussa Fahki Mahmat, avant que le Protocole n'ait empêché au membres du Cabinet du Chef de. L'état congolais d'accéder au podium pour la photo, celui-ci étant strictement réservé aux Chefs d'Etats, des gouvernements et membres de plus hautes délégations.

Que retenez-vous d'un tel déboire qui laisse nos cœurs sous le choc d'un mépris sans précédent ? Présidons-nous réellement l'Union africaine ?

Avec qui a-t-on fait la remise et reprise ?

TOUT CELA VEUT DIRE EN DIPLOMATIE QUE NOUS NE TE CONSIDÉRONS PAS.

Mes chers compatriotes, réfléchissons, nous avançons très mal et perdons totalement et petit à petit même le reste de notre VALEUR qui restait si nous ne reculons pas et changer notre façon de nous comporter.

Me D. B

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 28 janvier 2021

RDC : Haute-Cour girouette et inféodée au régime d'imposture de Tshilombo!

RDC : Haute-Cour girouette et inféodée au régime d'imposture de Tshilombo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Hauts-Magistrats.jpg, janv. 2021








Justice indépendante est l'un des quatre piliers de la démocratie. En République démocratique du Congo, la justice est inféodée au régime en place. Les magistrats jouent au yoyo avec des textes de lois pour justifier des décisions politiques alambiquées. La Haute-Cour qui avait justifié le glissement d'Alias Kabila en 2016, c'est la même qui sert Tshilombo. Un bureau d'âge peut destituer un PM.

freddy-mulongo-hauts-magistrats

 Aux ordres de politiques, des Hauts-Magistrats Congolais, souvent corrompus et inconscients de la République, tordent des textes juridiques pour plaire à chaque régime d'imposture et d'usurpation au Congo. Tshilombo est un président nommé. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. L'imposteur et usurpateur fait main basse sur la justice congolaise. Ils nomment ses juges tribaux, tribalistes et tribalisés. Tshilombo fait du Alias Kabila sans ce dernier. La justice congolaise est inféodée. Elle n'est justice que de nom. Elle joue au yoyo avec des lois pour accompagner la dictature au Congo.

En 2016 : Arrêt Haute Cour : "Kabila reste au pouvoir jusqu’à l’organisation des nouvelles élections " ! Tshilombo et ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewacrates et Extrémistes de l'Udps avaient crié au scandale. Alias Kabila a glissé de deux ans. L'Upds et le régime d'imposture d'Alias Kabila sont allés à Ibiza, Vénise, Paris, Bruxelles pour des rencontres secrètes. Le chef de délégation de l'Udps n'était autre que Me Mukendi, qui voyageait avec un passeport de l'ANR. C'est comme ça que Tshilombo a été choisi comme vrai dauphin d'Alias Kabila. Entre temps, avec le glissement d'Alias Kabila, des Congolais sont morts. 

En  2020: Arrêt Haute Cour : "le bureau d’âge de l'Assemblée nationale peut démettre le gouvernement et en installer un autre" l’installer" ! Les Bena Mpuka, Talibans , Tribalo-Ethniques , Wewacrates et Extrémistes Udpsiens applaudissent ! 

Au fait, en RDC la loi est faite à la tête du client. Le régime Tshilombo est un monstre qui crache du feu. La liberté d'expression est foulé aux pieds. Pour avoir dit "Akolia Mbuma", Barnabé Milinganyo Wimana, président national du Rassemblement des leaders congolais, est condamné à 3 ans de servitude pénale, 2 millions des Francs Congolais et 10.000 dollars de dommages-intérêts. La Cour tribale, rien que les juges Kasaïens , l'ont jugé nuitamment en flagrance avant de le condamner. Tshilombo est sorti de la cuisse de Jupiter. Alors que tout le monde le connait comme un ancien pizzaïolo à Bruxelles. Individu qui écumait tous les Nganda de Matongé- Ixelles. Le Fakwa et grand voleur de destin du peuple congolais ne peut être objet des critiques, puisque l'imposteur, usurpateur, traître et collabo a été catapulté sur le trône du Congo.

A Réveil FM International, nous n'avons soutenu le pasteur Daniel Ngoy Mulunda. Faut-il le juger pour des propos sécessionniste alors que ni Azarias Ruberwa ni Moïse Nyarungabo n'ont jamais été arrêtés pour des propos menaçant contre la République pour Minembwe ? Faut-il cautionner que le pasteur Daniel Ngoy Mulunda ait été condamné nuitamment à trois ans de prison ferme, sans la présence de ses avocats ? Le verdict  de la condamnation de Daniel Ngoy Mulunda, ancien président de la CENI, a été rendu le mardi 26 janvier, tard dans la soirée, en l’absence des avocats de l’accusé. Sa condamnation est assorti au paiement d’une amende de 500 000 franc congolais pour « incitation à la haine tribale, propagation de faux bruits et atteinte à la sûreté intérieure de l’État ». Même en Afghanistan, on ne condamne pas les gens tard dans la nuit sans avocats. Vous parlez d'un Etat de droit avec Tshilombo ? 

La situation de RDC est déplorable. C'est comme si Al Capone ou les Daltons, des  bandits de grand chemin, s'occupaient de la justice et faisaient des lois pour que des Américains se conforment. La justice du Checkuleur et Faussaire Tshilombo a ses limites.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Noël Tshiani, profito-situationniste savonné sur les réseaux sociaux!

RDC: Noël Tshiani, profito-situationniste savonné sur les réseaux sociaux!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Noel Tshiani.jpg, janv. 2021


Avoir été candidat à l'élection présidentielle frauduleuse, n'est un pas un statut. Versatile et profito-situationniste, Noël Tshiani Muanda Mvita est dans des caniveaux puants de Kinshasa. Il passe son temps à vilipender Martin Fayulu, le vrai président élu du Congo avec 62,8%. Il épargne son frère de tribu, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, faussaire, checkuleur, imposteur et usurpateur.

 

freddy-mulongo-noel-tshiani

Pour un énergumène qui a travaillé à la Banque Mondiale, Noël Tshiani Muadia Mvita est tombé trop bas dans les caniveaux de Kinshasa.  Pourquoi critique-t-il tant Martin Fayulu, le vrai président élu de la RDC avec 62.8% ? Et épargne son frère de triibu, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15%, Grand Voleur de destin du peuple congolais, Collabo, Traitre, imposteur, usurpateur, faussaire et checkuleur ? La politique pour Noël Tshiani est de salir ceux qui sont propres et de défendre par coterie tribale, des corrompus, vendus, collabos et traîtres à la Nation congolaise ? 

Dire que l'individu prétend être un intellectuel ? Si Noël Tshiani Muadia Mvita est quémandeur de poste de directeur de la Banque Centrale du Congo qu'il le fasse dans la langue du village auprès de l'imposteur Tshilombo. Pour exister faut-il s'en prendre abusivement à Martin Fayulu ? Lamuka , c'est le peuple congolais. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumba qui ont rejoint l'union sacrée-sucrée-salée-souillée d'Angwalima Tshilombo se sont auto-exclus de Lamuka. Noël Tshiani est-t-il de Lamuka ? Sur les réseaux sociaux, il est chauffé à blanc par des internautes. Nous reprenons ici la réaction de notre compatriote Naboth Ngombi:

 L ' AIGLON NABOTH NGOMBI CŒUR DE LION RÉPOND À NOËL TSHIANI MUADIA MVITA 

Monsieur Noël ,
Bonjour ,

Monsieur Noël ,
Lamuka n'est pas Martin Fayulu Madidi et Adolphe Muzito mais plutôt c'est le peuple congolais .

Monsieur Noël ,
croire à la chute de Lamuka parceque BEMBA et KATUMBI sont partis , cela prouve à suffisance que vous étiez non seulement pas tribaliste mais aussi immature politique .

Monsieur Noël ,
Martin Fayulu Madidi n'a jamais chassé quelq'un dans Lamuka . ce sont les opportunistes qui quittent Lamuka vers d'autres formations politiques pour leurs positionnements Individuels .

Monsieur Noël ,
Pour quémander le poste à la BCC chez votre cousin tshilombo , faut-il nécessairement critiquer ou parler en mal de Martin Fayulu Madidi ?

Monsieur Noël ,
Lorsque vous critiquez à tout moment , Martin Fayulu Madidi , vous faîtes de lui une référence et l'unité de mesure de la politique congolaise . Oui , aujourd'hui pour gagner confiance chez tshilombo ou chez Kabila , il faut toujours critiquer ou injurier Martin Fayulu Madidi l'aigle congolais . « Honte de vous »


Monsieur Noël ,
Le moment est arrivé pour que vous soyez nommés à la BCC car vos publications tournaient toujours à la gestion de la BCC .

Monsieur Noël ,
Lamuka est un état d'esprit et Martin Fayulu Madidi aura un soutien indéfectible de la part de tous les congolais et congolaises .

Monsieur Noël ,
Aulieu de passer inutilement votre temps pour critiquer Martin Fayulu Madidi , c'était mieux d'aller terminer la malnutrition aiguë qui sévit dans l'espace Kasaï , terminer la guerre à l'est , sécuriser toutes les villes qui sont devenues criminogènes et chercher de l'emploi aux talibans qui passent le temps en dessous des arbres .

Monsieur Noël ,
Tout est entre vos mains , développez le congo enfin qu'il devienne l' ALLEMAGNE D' AFRIQUE . ce n'est pas en critiquant Martin Fayulu Madidi que vous allez devenir populaire non plus .
Le peuple congolais n'est plus dupé .

Monsieur Noël ,
Lorsque Martin Fayulu Madidi était victime des arrestations , tortures et victime des gaz lacrymogènes , vous étiez spectateur fuyant la mort .

Monsieur Noël ,
Ne touchez plus Martin Fayulu Madidi l'aigle congolais . Touchez Fayulu c'est toucher le peuple congolais .

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Motion de censure, Ilunkamba dévaste les députés nommés et Tshilombo

RDC: Motion de censure, Ilunkamba dévaste les députés nommés et Tshilombo

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Ilunga Ilunkamba.jpeg, janv. 2021


Motion de censure et destitution, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a refusé de se présenter devant des troubadours politiques: députés nommes, députés achetés, députés corrompus et députés marchandises au palais du peuple. Tshilombo veut sa majorité parlementaire qui est devenue une obsession pour sa présidence usurpée. Ilunga Ilunkamba a fait de la résistance.

freddy-mulongo-ilunga-ilunkamba

Papy Ilunga Ilunkamba fait de la résistance. Il ne s'est pas présenté au palais du peuple aujourd'hui et ne compte pas se présenter demain ni un autre jour non plus. Sa réponse est cinglante  à la motion de censure: il demande au bureau d’âge de mettre en place très rapidement l'élection d'un bureau définitif, seul selon lui: « doté des pouvoirs de plein exercice pour diligenter la procédure et instrumenter les actes afférents à toute motion de censure ». La motion de censure parle de “l’incompétence du premier ministre”. “Le gouvernement a terriblement failli et sur tous les plans. (...) il ne mérite donc plus la confiance de l’assemblée nationale et de ce fait de tout le peuple congolais” . Mon oeil ! L'Assemblée nationale avec des députés nommés, députés corrompus, députés achetés, et députés marchandises, qui accuse le gouvernement d’échec, sans tenir compte du fait que la présidence usurpée de Tshilombo est également associée à cette défaillance. Si le gouvernement a échoué, c’est en grande partie à cause du déficit de leadership de Tshilombo qui a présidé tous les conseils de ministres ! La destinée de la nation est devenu un théâtre de chez nous. Piètre politicailleur ventriote, Tshilombo joue au banditisme avec les institutions de la République. Il viole constamment la Constitution, se croyant toujours dans une pizzaria et enfariner est un art pour un pizzaiolo. La République n'est pas une pizzaria. 

transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-001
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-002-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-003
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-004
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-005
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-006
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-007
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-007-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-008-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-009-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-010-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-011-1
transmission-reponse-pm-a-la-motion-de-censure-page-012-1


 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 25 janvier 2021

RDC : Tshilombo, ses blanches mains au cortisone ou hydroquinone ?

RDC : Tshilombo, ses blanches mains au cortisone ou hydroquinone ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshisekedi 10.jpg, janv. 2021

Tout le monde voit ! Tout le monde se tait ! 2 ans de sa présidence usurpée, Tshilombo n'a aucun bilan à défendre. Il a zéro pointé en tous domaines: sécurité, social, environnement, droits de l'homme...Mais les Congolais constatent que les mains de Tshilombo sont blanches. Abuse-t-il des produits pour la dépigmentation de la peau ? Tshilombo utilise-t-il des pilules et des injections?

fb-img-1611533284926

Qu'est-ce qui arrivent aux mains de Tshilombo ? Pourquoi sont -elles devenues blanches comme celle de Léopold II, roi des Belges, sanguinaire et génocidaire du peuple congolais ? Tshilombo usent-ils des produits de dépigmentation des peaux ? En Afrique subsaharienne, l'ancienne génération utilisait des crèmes, la nouvelle génération des parvenus et arrivistes usent et abusent des pilules et des injections, est-ce que c'est le cas de Tshilombo ? A-t-il peur de sa peau noire ? Tshilombo qui a tout échoué y compris dans son vol de destin du peuple congolais, croit qu'avec le teint métissé ou blanc, il sera  plus séduisant et  sera mieux considéré socialement avec un teint plus clair, quelle heure. Tshilombo est un imposteur et usurpateur. Il n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 novembre 2018. Monsieur 15% est un illégitime qui dirige par défi. Ce n'est pas en se dépigmentant la peau, qu'il deviendra légitime.

fb-img-1611528505640
fb-img-1611465574465
20210117-122752

Les crèmes blanchissantes sont composées de plomb, de cortisone ou d'hydroquinone, une substance qui, utilisée de manière régulière peut être cancérigène et dégrader la peau de manière irréversible :lupus érythémateux, dermatites de contact... Dès que l'on n'applique plus la crème, il y a ce que l'on appelle un effet rebond. La peau se re-pigmente par endroit, le teint n'est pas unifié, les taches sont très nombreuses et le tout s'accompagne d'une poussée d'acné.

Les mains de Tshilombo sont devenues blanches, alors qu'elles étaient noires, comme celles de ses parents, il y a encore quelques temps.

freddy-mulongo-tshisekedi
freddy-mulongo-tshisekedi-1

Il nous semble que les dirigeants de l'Udps, parti familial des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewaïstes et Extrémistes violents Udpsiens aiment la crème de dépigmentation de la peau.

freddy-mulongo-kabunda-wa-kabunda
fb-img-1611527851087
freddy-mulongo-kabunda-wa-kabunda-1

Le Congo doit se diriger avec des idéaux, valeurs et convictions non avec des politicailleurs mi noire mi blanc. Les dépigmentés de peau n'ont rien à faire dans la politique. Ils sont un contre exemples. Ils sont des complexés. 

Avec tes pilules et injections pour te blanchir la peau, tu es une honte humaine ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Tshilombo le plus Grand Braqueur de la République !

RDC: Tshilombo le plus Grand Braqueur de la République !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo frappeur.jpg, janv. 2021

Pour ses 2 ans, zéro bilan ! Tshilombo est le plus grand braqueur de la République. L'ancien pizzaiolo saigne les casses de l'état. Celui qui avec ses 15% est monté sur le trône du Congo vole la République. Tshilomno sur le strapontin présidentiel a enregistré 16 scandales financiers de l'ordre de 6 milliards $ placés dans les tiroirs. Checkuleurs, frappeurs, Fakwa, Ballados sont au palais de la Nation.

fb-img-1611533284926

 L' an 2 de Tshilombo sur le strapontin présidentiel a enregistré 16 scandales financiers de l'ordre de 6 milliards $ placés dans les tiroirs.

Depuis sa nomination électorale et son accession frauduleuse à la magistrature suprême, le 24 janvier 2019, Tshilomboe le fameux putschiste et fils d'Etienne Tshisekedi  a inscrit la lutte contre la corruption, comme l’une de ses priorités. Lors de ses déplacements à l’étranger comme à l’intérieur, Tshilombo le corrompu-corrupteur n’a cessé de d’arranger les partenaires extérieurs par sa volonté de lutter contre la corruption.
“Je combattrai, avec la dernière énergie, la corruption, le détournement des deniers publics, le tribalisme, le népotisme, la concussion, le clientélisme, l’incivisme et j’en passe. Le respect des droits humains et libertés fondamentales sera assuré”, a-t-il dit le 13 mai 2019, devant les gouverneurs et vice-gouverneurs, à l’occasion du 1er séminaire de mise en train de nouveaux gouverneurs élus et leurs adjoints.

Deux ans après, les scandales financiers sont multiples. Tsieleka.com revient sur les 16 dossiers de corruption abandonnés ou esquiver l’administration Tshisekedi, évalués à 6milliards USD.

1) Corruption des Grands électeurs : le pays a assisté au monnayage des suffrages, lors des élections sénatoriales, des gouverneurs et vice-gouverneurs. Une voix d’un électeur était accordée en échange de 25.000 USD soit 50.000 dollars américains. La même dénonciation a été faite lors de traitement des recours des législatives à la Cour Constitutionnelle. Certaines victimes avaient porté plainte devant la cour de cassation. Jusqu’à ces jours, le dossier est classé sans suite.

2) Dépassement budgétaire de la Présidence de la République : selon le rapport de la reddition des comptes, la Présidence de la République a utilisé en 2019, à plus de 1000% des fonds lui attribués par le Parlement, autorité budgétaire. Selon la loi relative aux finances publiques, le dépassement budgétaire constitue une « faute de gestion » .

3) Marché de gré à gré : la passation des marchés publics a été caractérisée par le recours au gré à gré. Le montant total est d’environ 2 milliards USD effectués dans le cadre du programme 100 jours pour 21 projets.

4) Affaire 15 millions USD : Un rapport d’audit de l’Inspection Générale des Finances (IGF) effectué auprès des sociétés pétrolières (Total RDC, SEP Congo, Cobil SA, SPA COBIL SA, SOCIR, ENGEN DRC, GNPP), de Rawbank et BGFibank, de la Direction Générale des Impôts, de la Direction Générale des Douanes et accises a fait mention de détournement de 15 millions USD de bonus de l’Etat. Ce montant, qui revenait à l’Etat, a été prélevé sur une créance de 100 millions USD à rembourser, par le trésor public aux sociétés pétrolières, pour compenser le manque à gagner résultant du gel des prix des produits pétroliers par le Gouvernement. Trois personnalités ont été citées dans l’affaire, le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Georges Yamba Ngoie, Conseiller chargé des questions financières et des produits stratégiques au Cabinet du Ministre de l’Economie Nationale et Célestin TWITE YAMWEMBO, Secrétaire Général à l’Economie Nationale. Le rapport a été envoyé en date du 31 juillet à la cour de cassation.

5) Affaire 650 millions USD : Lors de l’ouverture d’examen du projet de loi de finances pour l’exercice 2020, le député national élu de Moba, Christian Mwando a dénoncé le détournement d’une somme de 650 millions de dollars américains par le Gouvernement Bruno Tshibala. En se référant au rapport de la reddition des comptes 2018, il a dénoncé l’achat des fournitures, des matériels de bureau qui ont été payés à 247 millions USD, l’exécution de 44 projets à hauteur de 467 000 000 USD, sans ouverture des crédits. Face à cette situation, la cour compte demander des sanctions. Cependant, la loi portant reddition a été votée au Parlement, sans donner réponse aux recommandations de la Cour des comptes.

6) Affaire 200 millions d’euros : La Gécamines dit avoir obtenu un prêt de 128 millions d’euros de la société Ventora, en 2017. Pour non-paiement de la créance, le Tribunal de paix de Lubumbashi l’a condamné en novembre 2019, à payer de 200 millions d’euros au titre de dommage et intérêt. Plusieurs voix se sont levées pour qualifier l’affaire de montage visant à soutirer 250 millions USD, obtenus de KCC après signature du contrat de cession d’actifs. La Gécamines dit avoir interjeté appel et ACAJ qualifie l’affaire de blanchiment de capitaux, invite la Cour de cassation à poursuivre les enquêtes.

7) Des fictifs découverts dans le fichier de la paie des agents de l’Etat : Le 14 septembre 2019, le président du Comité de suivi de la paie, Jean Louis Kayembe wa Kayembe a indiqué avoir identifié du fichier de la paie des agents de l’Etat un effectif de 5 823 comptes bancaires fictifs, dont l’impact financier est de 6,18 millions USD. 4.516 agents devraient bénéficier d’un moratoire dont la durée devrait être déterminée au cas par cas, sans toutefois dépasser 3 mois. Jusque-là, le pays est sans nouvelle, pas de sanction non plus.

8) Détournement de 55 millions USD à la SCTP (ex-ONATRA) : disparition miraculeuse des 55 millions perçus par la SCTP pour le compte de la redevance logistique et terrestre. Montant destiné à la réhabilitation des voies ferroviaires de la SCTP Sarl au courant de l’année 2018. La révélation a été faite par La Ligue congolaise contre la corruption (LICOCO) qui a tiré la sonnette d’alarme, le 11 mars 2019. Elle a recommandé des sanctions à l’endroit des personnes qui ont gérées les fonds de la RLT car des soupçons de détournements des fonds sont établis.

9) Décret de l’ex Premier Ministre Bruno Tshibala accordant les avantages élogieux aux membres du Gouvernement : Un décret du Premier Ministre, Bruno TSHIBALA, signé le 24 novembre 2018 détermine les avantages et devoirs reconnus aux anciens membres du Gouvernement. Dans son volet financier, le décret fixe l’indemnité mensuelle des anciens premiers Ministres à 30 % des émoluments du Premier Ministre en fonction, une indemnité de logement à 5 000 USD, des titres de voyage, une garde sécuritaire composée de 2 à 3 policiers, la prise en charges des soins médicaux, un passeport diplomatique, etc. Le budget global de l’ensemble des avantages prévus dans ce décret coûterait 28,8 millions de dollars américains par an soit 2,4 millions USD par mois pour le Trésor public. Plusieurs personnalités, dont les parlementaires, la société civile ont sollicité son abrogation sans y parvenir.

9) Affaire détournement de 1 million USD : Dieudonné Lobo, coordonnateur chargé d’administration du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, avec quelques collaborateurs du Président de la République, ont été mis aux arrêts et transférés à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Ils ont été accusés d’avoir un contrat d’étude avec la compagnie Saint Louis BGM Sarl à la Miba au nom du chef de l’Etat, en détournant un montant de plus au moins 1 million de dollars américains. Cette arrestation a été rendue possible, suite à la lettre du 26 octobre dernier du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Dieudonné Lobo et ses compagnons ne sont plus en prison, actuellement libres de leurs mouvements.

10) Affaire 12 millions USD à l’assemblée nationale : Le bureau d’âge a demandé 12 millions USD pour l’organisation de la session extraordinaire. Lorsque le bureau de Jeanine Mabunda avait utilisé 6 millions USD, soit la moitié du montant.

11) 17 transactions de la Gécamines : La Coalition pour la gouvernance des entreprises Publiques du secteur extractif (COGEP) a révélé en janvier 2020, l’existence de 17 transactions d’environ 1,3 milliards USD de la Gécamines, effectuées de 2010 à 2018. Des opérations, qualifiées d’opaques par les ONG.

12) Les Royalties de Metalkol : Le contrat indique que la Gécamines devrait toucher 55 millions USD comme prix de cession, une somme qu’elle avait camouflé comme des avances sur les royalties dans le rapport ITIE 2017. La Gécamines n’a pu fournir des preuves qu’elle a reçu les 55 millions USD et encore moins les 83 millions USD que Gertler

13) 100 millions USD d’avance sur impôts payés par une société minière en 2015 :la Direction général des Impôts (DGI) a perçu 100 millions USD des avances fiscales auprès de la société Mutanda Mining (MUMI) en 2015. L’ancien Ministre des finances Henri Yav, cité dans la même affaire, n’a jamais été inquiété. l’ancien Directeur général de la Direction général des Impôts (DGI) Dieudonné Lokadi, placé en détention provisoire. Aujourd’hui, personne ne parle du dossier.

14) Affaire Transco: l’absence de traçabilité des recettes de la société d’environ 9 millions USD, des cotisations sociales, opacité des marchés publics,… selon un rapport de l’Observatoire de la dépense publique.

15) Plus de 30 tonnes d’or, d’une valeur de 1,5 milliards USD quittent clandestinement le pays, chaque année, sans être certifiées par le Centre d’expertise et d’évaluation des Substance précieuses et semi-précieuses (CEEC). Selon un mémorandum des travailleurs de ce service public, dont copie est parvenu à Tsieleka.com, ce manque à gagner serait lié à l’opacité organisée par la direction de service public. A cela s’ajoute, l’absence d’un laboratoire approprié pour assurer la traçabilité d’Or artisanal.

16) Affaire Vodacom: deux agents de la direction générale des Impôts, MM. Walende Radjabu et Delphin Iyonda ont falsifié des dossiers de comptabilité pour plusieurs entreprises, dont Kibali Gold Mine (KGM) et la Société d’exploitation de Kipoi (SEK). Au niveau de la société Vodacom Congo le manque à gagner a été évalué à 100 millions USD.

Tsieleka.com

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 24 janvier 2021

Joe Biden, le nouveau président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Joe Biden, le nouvel président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Joe Biden.png, janv. 2021

Après son investiture au Capitole, une fois à la Maison Blanche, Joe Biden, le nouveau Président des Etats-Unis s'est mis au travail. Il applique sa politique. Joe Biden a déjà signé une flopée de décrets détricotant la politique de son prédécesseur Donal Trump: stop du mur à la frontière mexicaine, accord de Paris sur le climat, politique migratoire…Tshilombo, l'incapacitaire enfarine.

freddy-mulongo-joe-biden

 Aux Etats-Unis, la Constitution est au dessus de tous les Américains. Joe Biden, le nouveau président des Etats-Unis est déjà au travail. Le 46è président étasunien a déjà signé dix-sept décrets revenant sur de nombreuses politiques de son prédécesseur Donald Trump: Environnement, immigration, santé, stop à la construction du mur à la frontière mexicaine, fin à l'interdiction d'entrée aux États-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans. Bureau ovale, des rideaux aux tapis, en passant par les portraits, rien n'a été laissé au hasard dans l'agencement du bureau présidentiel. Une manière pour le nouveau président Joe Biden d'effacer le mandat Trump et d'affirmer ses engagements via des choix hautement symboliques.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo

Depuis sa nomination électorale, après un odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , Monsieur 15% enfarine, enfarine et enfarine. 2 ans à la tête du Congo sans bilan, zéro bilan... sauf pillage institutionnalisé des caisses de l'état, des coups bas, fourberies et roublardises. Le requin sur le trône du Congo n'a pas encore dévoilé tous ses enterloupes.  Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'est rien d'autre qu'un braqueur de la République. Il est un pillard qui ne fait que piller les caisses de l'état. Nommé à la présidence pour s'enrichir. Aves ses promesses alambiquées et tarabiscotées, l'ancien pizzaiolo mérite une palme d'or. En 2 ans de présidence usurpée, l'incapacitaire a échoue à tous les plans. Et il a pour mauvaise habitude de rouler tout le monde dans la farine. Après avoir renier sa signature à Genève, il a fait plusieurs deals dont celui d'être l'ambassadeur de l'occupation . Tribaliste patenté, avec 222 conseillers Kasaïens Bena Mpuka, Angwalima Tshilombo

Diaspora congolaise: C'est quoi le Ki Muana Mboka ?

Nous étions infiltrés par des tribaux, tribalisés et tribalistes. Aujourd'hui pour cacher leur trahison puisqu'ils soutiennent Angwalima Tshintuntu Tshifueba, faussaire, imposteur, usurpateur, traître et collabo...certains compatriotes par fourberie et roublardise évoque le ki "Muana Mboka" du putschiste Tshilombo.

Pardieu les : Edouard Mokolo, vuvuzélateur Lambert Mende, Alexis Ntambwe Mwamba, Toussaint Tshilombo Senga, "Momo" Modeste Mutinga...tous les Fossoyeurs de la République ne sont pas des Bana Mboka ?

Des mangéristes qui justifient leur forfaiture, leur soutien au hold-up de Tshilombo, grand voleur de destin, rêve et espoir du peuple congolais. Si Monsieur 15% avait gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, pourquoi a-t-il été contraint de faire la coalition FCC-Cach ? Joe Biden, le nouvel président Etats-Unis, le mercredi 20 janvier , après son investiture, une fois à la Maison Blanche, a signé des ordonnances présidentielles, qui montrent le changement et il compte appliquer sa politique. Les Etats-Unis qui avaient quitté les accords de Paris sur le climat, avec Donald Trump, ils y sont revenus dès le premier jour de Joe Biden.

Depuis qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a volé le destin du peuple congolais, l'Est de la République est toujours une poudrière. Des Congolais sont tués, massacrés comme des chiens, sans que Tshilombo Nabucondosor ne lève le doigt. Pas de communiqué officiel, pas des condoléances aux familles, pas de drapeau en berne...le traître et collabo Tshilombo a déjà scellé le destin du peuple congolais à Kigali. Au mémorial du génocide rwandais Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a signé dans le livre d'or que les 15 millions des morts Congolais les sont "Effets collatéraux". Donc les Congolais victimes de la soldatesque rwandaise sont des morts pour rien ?

Que Paul Kagame, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources de la RDC, puisse féliciter Angwalima Tshilombo pour la création de l'union sacrée-sucrée-salée n'est-ce pas interpellateur pour les fanatiques écervelés du collabo Muana Mboka ?

Au fait, le Congo a pour pseudo-président un Maréchal Pétain, tristement célèbre. Angwalima Tshilombo est un chien couchant, un collabo-traître qui s'autorise et se permet tout. Alias Kabila cachait ses accointances avec les agresseurs et ennemis du Congo. Mais Tshilombo est une vanne ouverte qui souille le sol congolais.

Muana Mboka Moyibi! Muana Mboka Traître! Muana Mboka Collabo !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 11 janvier 2021

RDC: Martin Fayulu, démocrate et Grand Homme d'Etat: "Vérité des urnes"!

RDC: Martin Fayulu, démocrate et Grand Homme d'Etat: "Vérité des urnes"!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-FayuluMartin 9411.jpg, janv. 2021








Victime d'un putsch électoral dû au deal par Tshilombo et Alias Kabila, le second a fait bénéficié le premier d'une nomination électorale. Martin Fayulu avec ses 62,8%, pacifiquement a réclamé la vérité des urnes sans pousser le peuple congolais aux violences. Mieux Mafa a des propositions de sortie de crise. Aux Etats-Unis, les partisans de Trump ont escaladé le Capitole pour la vérité des urnes.

freddy-mulongo-fayulu

La vérité est unique et éternelle ! Elle ne change jamais. Martin Fayulu est le roseau "Kekele" du Congo : "Il plie et ne rompt pas". Martin Fayulu est le "Fungola Ya Congo". Martin Fayulu est un exemple pour aujourd'hui et demain. En République démocratique du Congo, contrairement aux Mabumucrates, politicailleurs ventriotes, quémandeurs d'emploi, profito-situationnistes et mangeurs à tous les râteliers, qui font la politique du ventre, cherchent à tout prix la mangeoire et écument la classe politique congolaise, Martin Fayulu s'est démarqué  et se démarque ! Ceux qui envoient leurs fanatiques injurier, caricaturer et insulter gratuitement et quotidiennement Martin Fayulu, sans raison..savent une chose: par sa force de caractère, ses convictions démocratiques bien trempées et la défense des valeurs républicaines, Martin Fayulu les dépassent tous. Ils ne sont que des piètres politicailleurs, opportunistes qui font la politique business. Corrompus et corrupteurs, ils se vendent pour des miettes.  Constant, intègre et droit, Martin Fayulu est rassembleur et fédérateur. Il n'a jamais usé et abusé du tribalisme comme Angwalima Tshilombo, pour diviser les Congolais entre eux. Martin Fayulu du Congo et des Congolais.  Il n'a jamais demandé d'envahir le palais de la Nation pour en chasser l'imposteur-usurpateur Angwalima Tshilombo, faussaire et checkuleur. 

freddy-mulongo-fayulu-2

Paris-Samedi samedi 16 mars 2020: Aucun acteur politique africain n'a osé faire ce que Martin Fayulu a fait Paris. Les Gaulois se demandaient qui est cet homme. Les Résistants-Patriotes-Combattants répondaient: C'est Martin Fayulu, le président élu de la République démocratique du Congo. Et les Français applaudissaient, d'autres klaxonnaient. Jamais on a vu une foule aussi immense pour un politicien. Les Congolais de France, Belgique, Hollande, Suisse, Etats-Unis ont accueilli, avec forte clameur, Martin Fayulu à Château-Rouge et l'ont accompagné jusqu'à la République.

freddy-mulongo-mamanscongolaises-11

Président élu avec 62,8%, Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka aux élections du 30 décembre 2018, a fait une entrée triomphale à Paris, place de la République, samedi 16 mars où il a tenu un meeting sans précèdent dans l’histoire de la politique congolaise, devant une marée humaine de la diaspora congolaise d’Europe qui lui a demandé des armes et exiger le soulèvement populaire. 

freddy-mulongo-fayulu-3

Devant une foule immense qui scandait « Pesa Biso Minduki (donnez-nous les armes)», « soulèvement populaire », Martin Fayulu , en bon leader a promis le soulèvement populaire. Il n'a jamais cédé à la foule qui réclamait des armes. Il y a déjà trop des morts au Congo. Martin Fayulu,  sur la place de la République, a déclaré que l’objectif de la campagne de vérité des urnes est « de faire savoir à tout le monde qu’il y a eu tricherie, qu’il y a eu hold-up électoral et faire à comprendre à tout le monde que le Congo ne peut pas être en marge de la démocratie, c’est-à-dire, par exemple, instituer la règle « qui perd-gagne ». Il a accusé Tshilombode d’avoir trahi le Congo en concluant un accord secret avec Alias Kabila.  Pour Martin Fayulu,  Alias Kabila n’a que quitté le pouvoir en apparence après les élections. Martin Fayulu s’est déclaré seul président légitime de la République démocratique du Congo. Il a appelé le peuple congolais à la résistance pacifique et la communauté internationale à ne pas reconnaître qui a été nommé par le président sortant Alias  Kabila.

freddy-mulongo-capitole

Etats-Unis-6 janvier: Un Capitole assiégé par des militants pro-Trump en colère. Des coups de feu. Des élus, évacués, qui se protègent avec des masques à gaz. Des partisans du président sortant, dont l'un torse nu avec un casque de viking et un autre avec un hoodie barré de l'inscription «Camp Auschwitz», qui se prennent en photo dans les hémicycles des Chambres ou dans le bureau de la speaker Nancy Pelosi, lui laissant des messages menaçants au passage.

freddy-mulongo-capitole-1

L'insurrection avait tout d'une tentative de coup d'Etat, encouragée par Donald Trump, président en roue libre depuis qu'il a perdu l'élection et qu'il crie au «scrutin volé», accusant les démocrates de vouloir «détruire l'Amérique». Peu avant l'attaque, il s'était, près de la Maison-Blanche, adressé à ses militants, sur un ton guerrier, les incitant à se diriger vers le Capitole: «Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons pas.»

Les photos de l’homme à la coiffe de bison, du voleur de pupitre ou encore de l’individu au bureau de Nancy Pelosi ont fait le tour de tous les médias du globe. Mais qui sont ces partisans de Donald Trump?

freddy-mulongo-capitole-2

Jake Angeli, complotiste à la coiffe de bison: Torse nu, coiffe amérindienne avec cornes de bison, maquillage, le «guerrier spirituel» («spiritual warrior»), tel qu’il se décrit lui-même, a aimanté photographes et caméras aux quatre coins du Capitole. Originaire d’Arizona, ce trentenaire a déjà été aperçu à de nombreuses reprises lors de manifestations pro-Trump à Phoenix ces derniers mois, arborant systématiquement sa fameuse coiffe.

freddy-mulongo-capitole-3

Adam Johnson, le voleur de pupitre: Surpris en train d’emporter le pupitre de Nancy Pelosi, le trentenaire au bonnet Trump a spontanément fait un signe amical au photographe, tout sourire.

 

freddy-mulongo-capitole-4

Richard Barnett, militant pro-armes: Venu de l’Arkansas (sud), ce sexagénaire au fort accent du sud s’est invité dans le bureau de Nancy Pelosi, cheffe des démocrates à la Chambre des représentants. C’est «mon bureau», a-t-il expliqué mercredi à la chaîne locale KFSM 5News. «Je suis un contribuable. Je suis un patriote. Ce n’est pas son bureau. On le lui a prêté.» 

freddy-mulongo-fayulumartin-9411

Martin Fayulu, homme de paix n'a jamais usé de la violence. Dans sa vie politique, il a été violenté dans sa chair sous le régime d'imposture d'Alias Kabila. Avec Tshilombo, régime d'usurpation-occupation, les pneus de sa jeep Toyota ont été crevés pour l'empêcher de manifester pour "Minembwe" ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 13 décembre 2020

RDC: "Union sacrée" des malfaiteurs, Fakwa, criminels et prostitués politiques!

RDC: "Union sacrée" des malfaiteurs, Fakwa, criminels et prostitués politiques!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-Faussaire Tshilombo A.jpg, déc. 2020








La République démocratique du Congo doit revenir sur les fondamentaux démocratiques: légitimité des dirigeants issus des urnes, respect de la Constitution et respect du peuple, souverain primaire. Avec Tshilombo, c'est le Léviathan qui veut tous les pouvoirs. L'union sacrée, c'est le Moziki des malfaiteurs, criminels , brigands et prostitués politiques. Union sacrée, une blanchisserie mafieuse.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-427-1

Un pays, ce n'est pas de MOZIKI ! Un pays, c'est le respect des fondamentaux: légitimité des dirigeants votés par le peuple souverain, respect de la Constitution, lois et principes de la République. Or Tshilombo Monsieur 15%, un non-élu et putschiste mais NOMME, bénéficiaire d'une nomination électorale. Après deux ans de deal avec Alias Kabila, voilà Tshilombo comme un Léviathan  appelle à l'union sacrée.

L'union sacrée sur base de quoi ? Qu'est-ce qu'un Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", ancien ministre de Mobutu, créateur de "Kabila désir", "Kabila To Tondi Yo Nanu Té", qui chante son amour pour "Tshilombo Désir" a de commun avec des jeunes députés comme le folklorique et comique Daniel Nsafu ? Le traverseur de rue Patrick Mupapa ou Eliezer Tambwe ? Ils sont tous des versatiles et profito situationnistes. Ils retourneront leurs vestes à  une prochaine occasion. Le misère de notre peuple est un fonds de commerce pour plusieurs. Une honte mondiale d'avoir une élite congolaise qui fonctionne aux tubes digestives. Seule compte d'être à "La Mangeoire".

freddy-mulongo-lamuka-1

L'union sacrée de Tshilombo avec Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi ?  Qui a oublié la sortie médiatique de deux politicards lors de la déclaration martiale d'Adolphe Muzito contre le Rwanda, pays agresseur, occupant, pillard et receleur des ressources de la RDC, fin décembre 2019 ? Alors même que  le Rwanda n'avait pas encore réagi., c'est deux vassaux du Rwanda: Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi qui sont montés au créneau contre Muzito. Jean-Pierre Bemba, avec sa condamnation par la Cour Pénale Internationale-CPI pour subordination des témoins, est un homme fini. Il devait faire profil bas. Seigneur de guerre avec son MLC. Ses accointances avec l'Ougandais Yoweri Kanguta Museveni sont connus de tous. Le fils de Jeannot Bemba traîne des boulets pour des crimes commis sur le sol congolais. Se désolidariser de la déclaration d'Adolphe Muzito, pour le Congo et contre le Rwanda, c'est montrer son larbinisme envers le Rwanda. Quant à Moïse Katumbi, il n'a jamais condamné aucun massacre des Congolais par des Rwandais. Le Rwandais s'est développé en pillant les ressources du Congo, pour Katumbi les affaires sont les affaires. 

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi se réclament de l'union sacrée de Tshilombo, est-ce que c'est pour le bonheur du peuple congolais ? Jean-Pierre Bemba sait qu'il ne peut pas être candidat président de la République, il est avec Tshilombo pour raisons d'intérêts pas pour le peuple congolais. Au delà des sacs de maïs, le Congo doit honorer et respecter ses morts. Lorsque Tshilombo écrit sur le livre d'or du génocide rwandais que les 15 millions de Congolais sont morts par "Effets collatéraux" ? Tshilombo ne dédouane-t-il pas le Rwanda de ses responsabilités ? Lorsque le même Tshilombo refuse que l'Ouganda condamné pour son agression  de la RDC en 2000 par la Cour Internationale de justice  de la Haye à 10 milliards de dollars, et s'arrange avec Yoweri Museveni ...Bemba et Katumbi s'arrangent avec Tshilombo pour une union sacrée, sont-ils vraiment avec notre peuple ? 

L'union sacrée de Tshilombo est une BITOTO, SANGISA SANGISA pour couvrir son illégitimité. Marché des dupes pour des faussaires, checkuleurs, Angwalima, Fakwa, criminels et prostitués politiques. Tous ceux qui vont à la rescousse de l'illégitime Tshilombo sont des illégitimes comme lui. Le ventre d'abord n'arrivera jamais à la cheville du Congo d'abord. 

Alias Kabila était au pied du mur, fini ! C'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui lui a donné des béquilles pour exister encore dans le paysage politique du Congo, lui et sa bande des malfrats PPRD-FCC. 

Un pays ne se construit pas sur des mensonges, fourberies et roublardises. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 11 décembre 2020

RDC: Tshilombo avec sa république des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

RDC: Tshilombo avec sa République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

Freddy Mulongo Mukena, République démocratique du Congo

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267.jpg, déc. 2020




















Défenestrer Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale à coups de billets verts, est une honte pour la République. Acheter, corrompre des députés nations avec acompte de 7.000 dollars chacun pour avoir, ils sont 500 députés pour à tout prix avoir une majorité, Tshilombo n'est pas digne de diriger le Congo. Tshilombo Faussaire et Checkuleur veut sa république des Bena Mpuka, Talibans...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267

L'UDPS avec ses Wewas, Talibans, Kulunas , Bena Mpuka et Tribalo-Etniques  instrumentalise et tribalise le Congo.   Tshilombo se trompe d'époque, la République démocratique du Congo n'est pas un Royaume ni un Empire. . La RDC n'a pas besoin d'un bonhomme qui a les pleins pouvoirs. L'autoritarisme rime avec totalitarisme. L'euphorie et triomphalisme sur la destitution de Jeanine Mabunda au perchoir de l'Assemblée nationale avec le concours des députés achetés, députés corrompus et députés marchandises, est une honte pour toute nation.  L'Etat de droit des corrompus et débauchés. 

Les "Bena Mpuka" doivent se calmer. La République, c'est autre chose que sa tribu, son clan. La République, c'est la République, en respectant des règles communes imposables à tous.

Les Talibans-Ethno-Tribalistes de l'UDPS sont entrain de lui savonner la planche. Cette milice de l'Udps qui exalte l'intolérance et le tribalisme, qui injurie, insulte et menace tous les compatriotes, qui ne sont pas d'accord avec  Tshilombo font le lit de l'échec de la fameuse République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere".

Les "Bena Mpuka" sont à l'oeuvre. Extrêmement tribalistes, ils ont pris en otage l'Udps, qu'ils considèrent comme un royaume. C'est eux ou rien! C'est  Tshilombo Président ou rien ! Un imposteur-usurpateur, non élu et putschiste, Tshilombo.  Avec leurs casquettes gavroches, les "Bana Munyere" sont violents et veulent prendre en otage la République démocratique du Congo. Ils sont une minorité mais espèrent faire la loi. Ils ont en face d'eux, tous les congolais, amourent du Congo, qui ont pointés Martin Fayulu comme un homme intègre, qui a des valeurs et convictions républicaines, qui n'est pas clivant, qui ne divise pas le peuple congolais mais veut gagner à la loyal pour mieux présider avec légitimité. La République, c'est la règle de la démocratie. La République démocratique du Congo doit rassembler le peuple congolais dans sa diversité.

Tshilombo est l’homme qui accompagne le régime en place. Il est compromis dans plusieurs affaires et il est lié à l’imposteur Alias Kabila. Les Talibans de l'Udps clament qu'ils ont 36 ans d'existence mais quel es le bilan de ce parti ? La lutte pour l'alternance politique au Congo laisse à désirer: 36 ans d'inconstance, de radicalisme, de sophisme, de la désunion, de division, d'inexpérience...36 ans de fourberies et roublardises. La majorité des politicailleurs ventriotes qui ont trahi le peuple pour se retrouver à la mangeoire, proviennent de l'Udps:  "Momo" Modeste Mutinga, Freddy Mulumba, Samy Badibanga, Bruno Tshibala Nzenze et même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias  Kabila et candidat FCC, est un ancien de l'Udps. Les Talibans de l'Udps frondent contre Martin Fayulu et tous les Congolais qui ne pensent pas comme ce parti Nazi-famillio-ethno-tribaliste. Injures, insultes et menacent sont déversés sur des congolais patriotes.

Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925, il a été assassiné le 17 janvier 1961. Il a vécu donc durant 36 ans ! Lumumba est extrêmement connu hors de nos frontières: plusieurs places, écoles, universités... portent son nom. En 36 ans d'existence, Patrice Emery Lumumba a appris aux Congolais le patriotisme, l'amour de la Nation et nous avons l'indépendance. Le Congo a un drapeau, une hymne nationale, ses frontières sont reconnues, il siège aux Nations Unies en tant que membre !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Nouveau Nabuchodonosor, Tshilombo putschiste a les mains libres pour dictaturer!

RDC: Nouveau Nabuchodonosor, Tshilombo putschiste a les mains libres pour dictaturer!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo40.jpg, déc. 2020
















Non-élu et putschiste Tshilombo, le nouveau Nabuchodonosor n'a jamais été élu par le peuple congolais. Ce dernier a voté massivement Martin Fayulu avec 62,8%, le 30 décembre 2018. Tshilombo Monsieur 15% s'est arrangé avec Alias Kabila pour enfariner le peuple congolais en se faisant nommer. Tshilombo veut les mains pour dictaturer le Congo avec ses intimidations, corruptions et casseurs.

freddy-mulongo-tshilombo40

On ne construit pas un pays sur base des mensonges, fourberies, roublardises et mesquineries. Un pays fonctionne avec des valeurs morales et républicaines. On ne pourra jamais mettre du vin nouveau dans des vieilles outres.  Tshilombo le faussaire met les habits d'Alias Kabila et use de la même dictature les écervelés lobotomisés applaudissent. Comment ceux qui clament qu'ils avaient combattu la dictature de Mobutu et Alias Kabila s'agenouillent face à Angalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba ? Ils le font uniquement par coterie tribale. Tshilombo est Luba Kasaïen comme eux. Ce n'est plus la République dont ils défendaient hier contre les autres dictateurs. Aujourd'hui, c'est la tribu ou rien. Et le Congo ? Ils s'en foutent. Ils sont à la mangeoire tribale.

 A la tête de la République démocratique du Congo, nous avons à faire à un non-élu, putschiste, checkuleur, faussaire, corrompu. Tshilombo est allé s'allier à Alias Kabila pour enfariner le peuple congolais. Monsieur 15% a volé le destin du peuple congolais avec son hold-up électoral. Pour dictaturer le Congo, Tshilombo use et abuse de mêmes méthodes décriées d'Alias Kabila: corruptions, indimidations, casses avec ses Kulunas et Wewas de l'Udps. Tshilombo veut avoir les mains libres pour diriger le Congo à sa guise. L'ancien pizzaïolo veut imposer son président à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et ses juges tribaux, tribalistes et tribalisés à la Cour Constitutionnelle. Ce grand  tribaliste de Tshilombo est entrain de détricoter l'unité nationale, chèrement acquise, avec des nominations tribales: Les Luba Kasaïens !  

Alias Kabila, l'imposteur-usurpateur était au pied du mur. Il ne pouvait pas se représenter pour un troisième mandat. C'est Tshilombo qui est allé nuitamment à Kingakati pour négocier sa NOMINATION ÉLECTORALE. Monsieur 15% n'est pas l'élu du peuple congolais. Le fieffé menteur a le toupet de parler de son élection et de son programme. Les voyages inutiles et sauts de mouton, c'est vraiment ça le programme ? 

L'euphorie triomphante des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewas  risque d'etre de courte durée. Ces Tribaux extrémistes ne sont pas le peuple congolais. Une partie du peuple, oui . Mais tout le peuple congolais, non !

 Berry MUEKATONE @Bmueka Un pays écartelé par des anti-valeurs où les magouilleurs, tricheurs, corrupteurs et corrompus sont portés au panthéon, mais que la voix de la raison est étouffée, moquée. Mais comme le disait Coluche : "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"

 CEDRONG @UmbumbaBisongo TRÈS PEU VONT VOUS ÉCOUTER EN CE MOMENT, CHER BERRY. L'EUPHORIE DE LA VICTOIRE ACQUISE À COUPS DE LIASSES DE BILLETS VERTS LES REND INSENSIBLE À TOUTE INTERPELLATION DE RAISON.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Comme une pieuvre masque sa présence par son jet d'encre, en RDC on ne sait plus ce qui est vrai ou faux, on utilise cyniquement les mêmes recettes pour arriver à ses fins. Tant que le peuple restera sensible à leurs entourloupes, il sera piégé. Du faux ne sortira pas le vrai !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 7 décembre 2020

Tshilombo-FCC, la guerre de 100 ans déclarée ! La paix s'éloigne du Grand Congo !

Tshilombo-FCC, la guerre de 100 ans déclarée ! La paix s'éloigne du Grand Congo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire 5.jpg, déc. 2020















Avec Tshilombo, c'est la voyoucratie au sommet de l'Etat. On ne dirige pas un pays avec arrogance, menaces et oukases. On tient compte des équilibres institutionnelles. Népotisme et tribalisme sont ses deux dadas, Tshilombo n'est ni Rassembleur ni Fédérateur. Il a ses fanatiques lobotomisés: Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewa...Boomerang, le FCC vient de l'assommer!

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-5

Affabulateur patenté, Tshilombo est dans le jeu  de la manipulation des populations congolaises. L'incapacitaire veut se faire passer pour une victime alors qu'il est la cause de la cause qui arrive au Congo. Le peuple congolais est allé aux élections. présidentielle et législative combinées. Battu à plat couture par Martin Fayulu avec 62,8%, Monsieur 15% Angwalima Tshilombo au lieu d'appeler à l'union sacrée pour défendre l'éelection de Martin Fayulu, le cupide est allé faire un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. 

Après deux ans d'une présidence usurpée, l’appétit venant en mangeant, Tshilombo veut les pleins pouvoirs, il veut ramener le Congo à l'époque de la deuxième République de Mobutu. Il veut dictaturer le Congo. Il  empiète sur le pouvoir législatif et judiciaire. Il ne nomme que des juges Luba Kasaïens. La justice  tribaliste, tribalisée par des juges tribaux musellent et bâillonnent. Outrage au chef est un crime au dessus de la Constitution congolaise. Imposteur et usurpateur, Tshilombo se veut demi-dieu au Congo. 

Tshilombo poussé par ses extrémistes Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques, Wewa et Talibans de l'Udps a fait un discours hier à Kinshasa. Il a décidé unilatéralement de rompre la coalition  FCC-CACH. Jeanine Mabunda, la présidente de l'Assemblée nationale s'est vue empêcher par des policiers de Tshilombo d'entrer au palais du peuple , siège du parlement. Les ministres Udps et Unc sont encore au gouvernement, ils n'ont pas démissionné.  Le communiqué FCC cache est un boomerang au discours de Tshilombo. "Si le président estime qu'il y a matière à contestation de légitimité des députés nationaux,le fcc rappelle que ces derniers et le président de la République sont issus des scrutins combinés.c-à-d tous sont les fruits de la fraude électorale. Le FCC rappelle ensuite que la dispensation politique actuelle est issue des urnes et que les libertés fondamentales d'expression et des mouvements,qui sont constitutionnelles , ont été conquises de haute lutte".

freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-001
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-002
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-003
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-004
freddy-mulongo-declaration-du-fcc-du-07-dec-2020-page-005

 

La guerre à l'Est de la République démocratique du Congo, tueries et massacres de populations civiles se font tous les jours, le Congo  va-t-il continuer de brûler ? Tshilombo se chamaille avec Alias Kabila qui l'a nommé à la présidence de République. Alternance pacifique ? Etait donc du mensonge. Alias Kabila, prère de la démocratie congolaise , avait déclaré Tshilombo . Tout ça était des mensonges. Donc le peuple congolais a été floué et enfariné.   Angwalima Tshilombo a été  en piétinant  la volonté du peuple congolais. Les deux alliés et partenaires sont devenus rivaux. Le peuple congolais qui n'a rien bénéficier d'un deal anti-Congo est spectateur.  Les Wewa tiendront-ils face aux militaires aguerris d'Alias Kabila ? Wait aand see !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 6 décembre 2020

La RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

Le RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

 Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire 1.jpg, déc. 2020













Liesse chez les Luba Kasïens, Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et extrémistes Upsiens. Peurs et désolations chez la majorité des Congolais. Le discours plein de promesses de campagne de Tshilombo ne rassure personne sauf des tribaux, tribalistes et tribalisés, Tshilombo veut diriger la RDC par l'arrogance et des menaces, Lui un non élu, putschiste, imposteur et usurpateur !

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-1

La théâtralisation de la politique congolaise ! Avec Tshilombo rien de bon ne sortira, il est le fruit de la malédiction !T shilombo est un mythomane qui se moque du peuple congolais. Attendu à 14h30, Monsieur 15% Tshilombo n'est venu s'exprimer qu'à 17h03 sans présenter des excuses. Le peuple est son mouton qui doit l'attendre jusqu'à ce que Jupiter descende sur terre. Son discours de campagne plein des promesses, qu'il a lu sur un prompteur n'a pas sa raison d'être aujourd'hui. Il devrait agir pas venir avec des constats. Vœu pieux, une énième promesse alambiquée de plus pour un pseudo président nommé qui a volé le destin de tout un peuple. Par déni, Tshilombo continue de sombrer dans son mensonge. Il n'a jamais été élu à l'élection présidentielle. Monsieur 15% est dans le déni. Il a bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Et la baudruche s'est dégonflée et le matador s'est assis sur son épée. Mawa !

Seuls ses Fatshilogues et Fatshikwiti se réjouissent d'un discours creux. Il y a deux ans son discours serait valable s'il était mis en application. Mais deux ans, après le putsch électoral, le putschiste Tshilombo, qui s'est allié à Alias Kabila contre le peuple congolais, son discours est hors temps. Maintenant que Tshilombo et Alias Kabila se sont chamaillés. Son allié et partenaire Alias Kabila, qui l'a nommé est devenu le diable en personne. Tshilombo croit couper son lien ombilical avec JoKa à s'en sortir avec une pichenette, avec des promesses kilométriques.

Liesse forcée chez les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Wewa et extrémistes Udpsiens. Silence plat, questionnements et désolations chez les autres Congolais sur toute la République. La RDC est aujourd'hui divisée en deux. Les Luba Kasaïens d'un côté et la majorité des Congolais qui sont spectateurs.

Les 5 raisons de réfuter le discours tarabiscoté d'Angwalima Tshilombo, l'Enfarineur:

1. Nulle part dans son discours , Tshilombo ne parle de Minembwe ! Puisqu'il n'a fait qu'égrainer les propositions de ses compilations , est-ce que pendant les folkloriques consultations le cas de Minenbwe n’a jamais été à l’ordre du jour. Aucun Congolais n'a soulevé le cas de Minembwe ? Où en est-on avec l'arrêté d'annulation de Minembwe comme commune rurale ? Les compatriotes de l'Est sont dubitatifs. Aucun klaxon dans les rues. Pas de liesse à Goma, Beni, Butembo, Kanyabayonga...Le cas de Vital Kamerhe non évoqué ne rassure personne. Tshilombo avait fait premier deal avec Vital Kamerhe pour 2023. Avec Alias Kabila n'est que le second dealer. 

2. Tshilombo espère d'un TPI pour juger les criminels ? En s'exprimant devant la presse, lors de sa sortie de la consultation, le Dr. Denis Mukwege était clair "le Président de la République Félix Tshisekedi devrait écrire au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, afin que celui-ci saisisse le Conseil de sécurité afin d’obtenir la création d’un Tribunal Pénal pour le Congo.. Pourquoi Tshilombo devant le peuple n'a pas le courage de dire qu'il a déjà écrit au Secrétaire Général de l'ONU ? Pourquoi Tshilombo n'a fait que constater la volonté pour la création de TPI

pour RDC .

3. Angwalima Tshilombo dit qu'il va nommer un informateur! Comment peut-il nommer un informateur alors que le premier ministre et son gouvernement sont toujours en place ? Peut-être c'est possible selon la Constitution sous les manguiers de Limete . Avec l'Enfarineur, il n'y aura ni coalition, ni cohabitation, mais il y a un informateur. Le Fossoyeur dans son art d'enfariner...

4. Après avoir insulté les Congolais de la diaspora de "Banyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba "CombatNtaba" à Londres, Tshilombo fait volteface, il espère acheter la diaspora congolaise à son imposture et usurpation , avec des mesurettes: la diaspora congolaise peut voter, elle peut avoir ses représentant à l'Assemblée...Les Congolais de l'étranger peuvent garder leur nationalité d'origine...Et pourtant Tshilombo a tourné le dos à la diaspora congolaise. Va-t-il arriver à convaincre ? Ceux qui vont se faire avoir par une promesse sans décret n'auront que leurs yeux pour pleurer d'avoir cru un checkuleur-faussaire.

5. Pas un mot de compassion pour les compatriotes qui viennent d'être massacrés à Goma.

Tshilombo déclare: Établir une administration appropriée en zone de conflits (Beni, Butembo), pour retour de la paix.

- Proscrire incorporation des rebelles au sein des FARDC. Voyons !

Son discours de campagne peut séduire. Mais nous ne sommes pas en campagne électorale. Les Congolais ont-ils oublié que de janvier à juillet 2019, Angwalima Tshilombo et Vital Kamerhe ont dirigé à eux deux la RDC. On sait ce qu'il est advenu: Saut de moutons, affaires 100 jours, maisons préfabriquées....Avec Tshilombo, les promesses sont sa marque de fabrique. Un proverbe africain dit: "La rivière a beau être à sec, elle garde son nom". Tshilombo garde son nom d'enfarineur, comme Mathieu Kerekou portait bien son nom de caméléon.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

La RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

Le RDC divisée en deux par le discours de Tshilombo: les Luba Kaïsens et les autres!

 Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-1

La théâtralisation de la politique congolaise ! Avec Tshilombo rien de bon ne sortira, il est le fruit de la malédiction !T shilombo est un mythomane qui se moque du peuple congolais. Attendu à 14h30, Monsieur 15% Tshilombo n'est venu s'exprimer qu'à 17h03 sans présenter des excuses. Le peuple est son mouton qui doit l'attendre jusqu'à ce que Jupiter descende sur terre. Son discours de campagne plein des promesses, qu'il a lu sur un prompteur n'a pas sa raison d'être aujourd'hui. Il devrait agir pas venir avec des constats. Vœu pieux, une énième promesse alambiquée de plus pour un pseudo président nommé qui a volé le destin de tout un peuple. Par déni, Tshilombo continue de sombrer dans son mensonge. Il n'a jamais été élu à l'élection présidentielle. Monsieur 15% est dans le déni. Il a bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Et la baudruche s'est dégonflée et le matador s'est assis sur son épée. Mawa !

Seuls ses Fatshilogues et Fatshikwiti se réjouissent d'un discours creux. Il y a deux ans son discours serait valable s'il était mis en application. Mais deux ans, après le putsch électoral, le putschiste Tshilombo, qui s'est allié à Alias Kabila contre le peuple congolais, son discours est hors temps. Maintenant que Tshilombo et Alias Kabila se sont chamaillés. Son allié et partenaire Alias Kabila, qui l'a nommé est devenu le diable en personne. Tshilombo croit couper son lien ombilical avec JoKa à s'en sortir avec une pichenette, avec des promesses kilométriques.

Liesse forcée chez les Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes, Wewa et extrémistes Udpsiens. Silence plat, questionnements et désolations chez les autres Congolais sur toute la République. La RDC est aujourd'hui divisée en deux. Les Luba Kasaïens d'un côté et la majorité des Congolais qui sont spectateurs.

Les 5 raisons de réfuter le discours tarabiscoté d'Angwalima Tshilombo, l'Enfarineur:

1. Nulle part dans son discours , Tshilombo ne parle de Minembwe ! Puisqu'il n'a fait qu'égrainer les propositions de ses compilations , est-ce que pendant les folkloriques consultations le cas de Minenbwe n’a jamais été à l’ordre du jour. Aucun Congolais n'a soulevé le cas de Minembwe ? Où en est-on avec l'arrêté d'annulation de Minembwe comme commune rurale ? Les compatriotes de l'Est sont dubitatifs. Aucun klaxon dans les rues. Pas de liesse à Goma, Beni, Butembo, Kanyabayonga...Le cas de Vital Kamerhe non évoqué ne rassure personne. Tshilombo avait fait premier deal avec Vital Kamerhe pour 2023. Avec Alias Kabila n'est que le second dealer. 

2. Tshilombo espère d'un TPI pour juger les criminels ? En s'exprimant devant la presse, lors de sa sortie de la consultation, le Dr. Denis Mukwege était clair "le Président de la République Félix Tshisekedi devrait écrire au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, afin que celui-ci saisisse le Conseil de sécurité afin d’obtenir la création d’un Tribunal Pénal pour le Congo.. Pourquoi Tshilombo devant le peuple n'a pas le courage de dire qu'il a déjà écrit au Secrétaire Général de l'ONU ? Pourquoi Tshilombo n'a fait que constater la volonté pour la création de TPI

pour RDC .

3. Angwalima Tshilombo dit qu'il va nommer un informateur! Comment peut-il nommer un informateur alors que le premier ministre et son gouvernement sont toujours en place ? Peut-être c'est possible selon la Constitution sous les manguiers de Limete . Avec l'Enfarineur, il n'y aura ni coalition, ni cohabitation, mais il y a un informateur. Le Fossoyeur dans son art d'enfariner...

4. Après avoir insulté les Congolais de la diaspora de "Banyangalakata" à Bruxelles, "Ba Ndoki" à Paris et "Ba "CombatNtaba" à Londres, Tshilombo fait volteface, il espère acheter la diaspora congolaise à son imposture et usurpation , avec des mesurettes: la diaspora congolaise peut voter, elle peut avoir ses représentant à l'Assemblée...Les Congolais de l'étranger peuvent garder leur nationalité d'origine...Et pourtant Tshilombo a tourné le dos à la diaspora congolaise. Va-t-il arriver à convaincre ? Ceux qui vont se faire avoir par une promesse sans décret n'auront que leurs yeux pour pleurer d'avoir cru un checkuleur-faussaire.

5. Pas un mot de compassion pour les compatriotes qui viennent d'être massacrés à Goma.

Tshilombo déclare: Établir une administration appropriée en zone de conflits (Beni, Butembo), pour retour de la paix.

- Proscrire incorporation des rebelles au sein des FARDC. Voyons !

Son discours de campagne peut séduire. Mais nous ne sommes pas en campagne électorale. Les Congolais ont-ils oublié que de janvier à juillet 2019, Angwalima Tshilombo et Vital Kamerhe ont dirigé à eux deux la RDC. On sait ce qu'il est advenu: Saut de moutons, affaires 100 jours, maisons préfabriquées....Avec Tshilombo, les promesses sont sa marque de fabrique. Un proverbe africain dit: "La rivière a beau être à sec, elle garde son nom". Tshilombo garde son nom d'enfarineur, comme Mathieu Kerekou portait bien son nom de caméléon.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 5 décembre 2020

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

RDC: AngwalimaSalt va déboulonner, dissoudre et anéantir Alias Kabila, son allié!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Angwalima Faussaire.jpg, déc. 2020



Les "Mbuma" vont se manger. Les "Mbuma" vont parler. Après avoir enfariné le peuple congolais avec son fameux deal, Tshilombo , Monsieur 15% est bénéficiaire d'une nomination électorale. Président de fait puisque non élu, putschiste, imposteur et usurpateur, Tshilombo n'est pas légitime. Le dealer se comporte en dictateur, il veut déboulonner Alias Kabila qui l'a nommé.

fb-img-1607098597144

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. Nommé, Tshilombo est peut-être président de fait, il n'est pas légitime. Etre président de fait, veut-il dire être légitime ?  Non ! La légitimité vient du peuple souverain, pas d'un accord secret signé nuitamment dans l'obscurité et de manière satanique sur le dos du peuple. Après consultations alambiquées et folkloriques, compilation élastique et bidon...Tshilombo traîne à parler !  Comme une femme enceinte finit toujours par accoucher, il doit parler. Tshilombo ne peut plus se dérober en prenant le peuple congolais pour des idiots, prenant le pays en otage à cause de son vol. Il a volé le destin du peuple congolais, qu'il s'assume donc. Son discours de rupture est attendu pour demain à 14h30. On verra ce qu'on verra. On entendra ce que l'on entendra. Ses fanatiques écervelés et lobotomisés claironnent qu'il va déboulonner, dissoudre l'Assemblée nationale et Sénat, mieux il va anéantir Alias Kabila, le "Barbu de Kingakati", avec qui il a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale avec 15%.  Ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes radicaux trompettent que la rupture FCC-CACH est à l'ordre du jour, l'arrestation immédiate d'Alias Kabila pour la Cour Pénale Internationale (CPI) est imminente...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-109
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-113
freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-114

Combat de deux coqs enfarineurs ? Tshilombo et Alias Kabila sont deux chiffonniers, ils se battent pour leur accord mafieux, pas pour le peuple congolais qui broie du noir. La misère des Congolais est sans commune mesure avec d'autres peuples. Après avoir volé le destin du peuple congolais, les deux chiffonniers s'extirpent les chinons.  Deux ans, après un odieux deal contre le peuple congolais, avec une nomination électorale en lieu et place de la proclamation des vrais résultats avec Martin Fayulu comme vainqueur avec 62,8%, c'est la guerre larvée.

Alias Kabila ne s'est pas rendu à Lubumbashi. Les Udpsiens disent qu'il a été empêché  de s'y rendre. Les Joséphistes répliquent qu'il n'a pas fait le test du Covid-19. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La nuit des longs couteaux ! Ils ne doivent pas compter sur le peuple qu'ils ont martyrisé, volé. Que leurs partisans s'étripent ou servent de chair à canon. "Le temps tue l'erreur et fait vivre la vérité" ou "Quand les voleurs se brouillent, les vols se découvrent" Ebeba kaka !

 Berry MUEKATONE @Bmueka Ils ont rabâché pendant des jours et des jours la dissolution de l'AN, la rupture avec le fcc et le retrait de la signature de Kingakati. Tout autre message sera une capitulation, une reddition. Il n'y a pas de marche arrière possible, sinon nous allons tirer sur l'ambulance.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Quand il parlera du statu quo, certains vont se terrer et d'autres auront le choix de la corde ou de sauter dans le vide. "Aucun cas de figure" Il demande un peu plus d'espace à son partenaire pour faire semblant d'être un chef d'état, sinon il se soumettra ou il se démettra !

 Michael GUHANIKA @MichaelGuhanika Les Talibans bétonisés sous un manguier à Limete ne l'ont pas encore compris ! Ce dimanche, ils comprendront qui détient en réalité l'effectivité du pouvoir. L'autre n'étant que protocolaire.

Image

 Jean-Paul SINGA @JPSTUK Tshilombo met du sel avant de bien manger son MBUMA

Image

 Berry MUEKATONE @Bmueka On accompagne un homme politique pour partager sa vision, mais certains en arrivant au sommet se muent en voleur, criminel, etc. Pour la première fois un escroc arrive au pouvoir en escaladant le mur du palais. Les dégâts sont là, incalculables. La revanche d'un soiffard !

 Berry MUEKATONE @Bmueka On ne peut pas respecter un individu sans scrupules et avide de pouvoir qui a piétiné la volonté du peuple en dealant, le peuple congolais doit prendre conscience que le pays est un bien commun et non un jouet aux mains des imposteurs. Il faut arrêter d'applaudir les margoulins.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 9