Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Tshilombo

Fil des billets Fil des commentaires

samedi 4 juillet 2020

RDC: "Kutupa Bilato" est la maladie qui grangrène la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

RDC: "Kutupa Bilato" est la maladie qui grangrène la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 1267.jpg, juil. 2020

Conseillers, gardes corps, chauffeurs, pilote, avocat... tous tombent comme des mouches, à la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques qui scandaient à tue-tête "Bukalenga Bwetu" sont devenus aphones. En volant la victoire de Martin Fayulu, le Président Élu, Tshilombo est un imposteur et usurpateur.

En volant, le destin du peuple congolais, avec son deal mystico-satanique et nécromancien avec Alias Kabila, pour bénéficier d'une Nomination Electorale, Merti Merti Merta "Monsieur 15%" a cautionné et sacrifié tous ses collaborateurs pour la magie du pouvoir.

On dit qu'une maladie gangrène la présidence usurpée de Tshilombo : "Kutupa Bilato"! Cette maladie, maquillée en Coronavirus-Covid 19, est une malédiction qui poursuit Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. À force d'emporter ses collaborateurs, "Kutupa Bilato" finira par emporter l'individu qui incarne la déchéance du peuple congolais : Tshilombo.

Sans fourberies et roublardises du fameux fils Tshisekedi, Alias Kabila serait conjugué au passé. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a rendu Alias Kabila plus fort que jamais au Congo, puisqu'il est son masque, bouclier, pantin et sa marionnette.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 17 juin 2020

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 59.jpg, juin 2020

L'Udps use et abuse des méthodes Brejnneviennes de KGB pour saquer les dissidents. Voilà une photo de famille prise à Lubumbashi, lors de la foireuse campagne présidentielle Udps-Unc dans leur accord de Nairobi, coalition Cach !

Sur la photo initiale ils sont trois à y figurer: Angwalima Tshintuntu Tshifueba, Patricia Nseya et Vital Kamerhe.

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 58.jpg, juin 2020

Or depuis que Tshilombo a décidé tout seul, violant les statuts de l'Udps, parti familial, et qu'il a désigné tout seul, sa copine et protégée, Patricia Nseya pour remplacer Kabunda wa Kabunda , comme vice-président à l'Assemblée nationale...les radicaux et tribaux Udpsiens ont gommé Vital Kamerhe, directeur de cabinet et allié de Tshilombo dans la coalition Cap pour le changement. Kamerhe est la prison de Makala pour braquage des deniers publics: 370 millions de dollars.

Le verdict du procès public n'est pas encore prononcé. Sammih Jammal, le Libanais de 82 ans et Vital Kamerhe, sont encore des innocents.
L'Udps est un parti des mafieux et faussaires. Il est habitué à polir son histoire scabreuse. Tshilombo a fait de son père, Etienne Tshisekedi, Héros national après avoir cosigné la pendaison des conjurés de la pentecôte à pont Gabu. L'opposant à Mobutu, Laurent-Désiré Kabila et Alias Kabila serait proclamé père de la démocratie...A mourir de rire ! Y a-t-il démocratie au Congo ? Les Udpsiens répondent: Etienne Tshisekedi a appris aux Congolais de porter une cravate ! Pardieu, a-t-il appris au peuple congolais de porter des chaussettes et chaussures ? La démocratie va de pair avec un Etat de droit. Ce n'est pas avec des joues joufflus que l'on bâtit la démocratie, c'est avec des valeurs républicaines et démocratiques.

Gommer un partenaire sur une photo est une fraude. Or la présidence usurpée de Tshilombo est issue d'un putsch électoral, un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une Nomination Electorale. Un président nommé n'est rien d'autre qu'un imposteur et usurpateur !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 16 juin 2020

RDC: "Kutupa Bilato" est la maladie qui grangrène la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

RDC: "Kutupa Bilato" est la maladie qui grangrène la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 61.jpg, juin 2020

Conseillers, gardes corps, chauffeurs, pilote, avocat... tous tombent comme des mouches, à la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques qui scandaient à tue-tête "Bukalenga Bwetu" sont devenus aphones. En volant la victoire de Martin Fayulu, le Président Élu, Tshilombo est un imposteur et usurpateur.

En volant, le destin du peuple congolais, avec son deal mystico-satanique et nécromancien avec Alias Kabila, pour bénéficier d'une Nomination Electorale, Merti Merti Merta "Monsieur 15%" a cautionné et sacrifié tous ses collaborateurs pour la magie du pouvoir.

On dit qu'une maladie gangrène la présidence usurpée de Tshilombo : "Kutupa Bilato"! Cette maladie, maquillée en Coronavirus-Covid 19, est une malédiction qui poursuit Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. À force d'emporter ses collaborateurs, "Kutupa Bilato" finira par emporter l'individu qui incarne la déchéance du peuple congolais : Tshilombo.

Sans fourberies et roublardises du fameux fils Tshisekedi, Alias Kabila serait conjugué au passé. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a rendu Alias Kabila plus fort que jamais au Congo, puisqu'il est son masque, bouclier, pantin et sa marionnette.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 8 juin 2020

RDC: Féliciter un politicailleur et profito-situationniste comme Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba qui manipule l'argent du trésor public, c'est comme applaudir un guichet automatique pour vous avoir donné l'argent !

RDC: Féliciter un politicailleur et profito-situationniste comme Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba qui manipule l'argent du trésor public, c'est comme applaudir un guichet automatique pour vous avoir donné l'argent !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-147.jpg, juin 2020

Angwalima Tshilombo n'a aucune mérite. Il n'est qu'un voleur du destin du peuple congolais. On ne dirige pas un pays, uniquement avec des joues joufflus et une crâne rasée. Il faut des hommes, femmes, jeunes et enfants engagés et mobilisés pour la cause nationale . Il faut une vision et un cap, mais surtout des idéaux et convictions politiques claires. Or Angwalima Tshilombo passe son temps à nous dire voyez mes joues comment elles ont grossi. Quel son projet de société ? Rien ! Le présent et futur du Congo ? Rien. Il est pseudo-président putatif. Il marche sur tapis rouge. Mabundi Airways ne dirige et contrôle rien. Angwalima Tshilombo est le plus médiocre de tous. Il n'est qu'un imposteur et usurpateur. Il est entré par la fenêtre et sortira par le toit de la maison. Tshilombo est un agent de l'occupation. Le balkanisateur répondra de sa haute trahison.

Et ces Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques embrayent "Fatshi béton", "Fatshi béton", "Fatshi béton"..."Fatshi tshanana" Un incapacitaire inconscient, qui noie ses insuffisances dans 4 bouteilles de Whisky par jour. Il n'a jamais travaillé et ne sait pas travaillé. Il est incapable de tenir un raisonnement cohérent durant 15 minutes. Les congolais meurent, il a du Matamba dans la bouche, il ne dit rien et ne fait rien. Le Congo est dépecé par les appétits voraces des voisins , Azali kuna Té !

Il a ses troubadours tribaux qui l'encense, par coterie tribale toute honte bue ! Le coronavirus-Covid19 a montré les limites de cet individu "Merti merti merta", le fameux fils d'Etienne Tshisekedi. Habitué à fuir, le pays pour aller chercher des investisseurs.

Aucun grand président ne vient au Congo. Tous savent qu'ils ont à faire à un Faussaire, Fourbe, Roublard et dribbleur patenté. Un non-élu, qui a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. .

La RDC perd des juges, professeurs d'universités, des artistes ....Tshilombo gonfle ses joues joufflus !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 30 mai 2020

RDC: Les chiens sont menacés. Les femmes se mettent à manger la viande canine dans cette présidence usurpée !

RDC: Les chiens sont menacés. Les femmes se mettent à manger la viande canine dans cette présidence usurpée !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 52.jpg, mai 2020

Manger un chien cela se faisait en cachette. La viande de chien était réservée au chef et sa cour. Les femmes n'y avaient pas droit. Ce sont des hommes qui cuisaient cette viande . La famine aidant dans cette présidence usurpée de Tshilombo, des femmes se mettent à manger de la viande canine. À notre époque, à Kinshasa, chaque grande villa avait un ou des chiens reconnaissables par leurs aboiements.

Freddy Mulongo-Chien.jpg, mai 2020

Aujourd'hui, des chiens disparaissent et sont volés à cause de leur viande. Au siège de l'Udps, des fanatiques écervelés en veulent encore à Augustin Kabuya d'avoir renversé, sur le feu, la marmite de la viande canine.

Freddy Mulongo-Chien 2.jpg, mai 2020

A trop manger de la viande canine, on fait un deal avec l'ennemi du peuple congolais, on accepte d'être un pantin-marionnette, on est protocolaire, des Congolais crèvent on est silencieux, des conseillers tombent comme des mouches à la présidence usurpée... On est comme le chien on regarde ailleurs.

Freddy Mulongo-Chien 3.jpg, mai 2020

Un chien qui n'aboie plus en est-il encore un ? Attention chien méchant ! Attention Mbua Mabe est une époque révolue. Angwalima Tshilombo est un chien couchant ! Il est ennemi de notre peuple. Il est voleur du destin du peuple congolais.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 25 mai 2020

RDC: La Zombification de Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", 20 morts déjà de ses conseillers et proches à sa présidence usurpée-zombifiée !

RDC: La Zombification de Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", 20 morts déjà de ses conseillers et proches à sa présidence usurpée-zombifiée !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 50.jpg, mai 2020

Le Coronavirus-Covid 19 terrorise moins en République démocratique du Congo que la présidence usurpée et zombifiée d'Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba". Les Congolais ont très peur de la présidence de la mort.

Les conseillés tribaux, tous des Bena Mpuka, tous des Kasaïens-Luba tombent comme des mouches à la présidence de la République. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" est aphone, muet, sourd et apathique. Depuis le crash de l'Antonov AN-72 qui s'est écrasé le 10 octobre 2019, demeure un mystère jusqu'aujourd'hui: pas de plan de vol, la boîte noire a disparu, le nombre de passagers n'est toujours pas connu. Il n'y a jamais eu de deuil national ni de drapeau mis en berne pour ces congolais disparus.

La mort rôde autour d'Angwalima Tshilombo. 20 morts déjà de ses proches, que le tribaliste patenté a nommé à sa présidence usurpée. C'est seulement à la mort de ses conseillers on commence à apprendre que tel était son cousin, tel autre son neveu, tel autre membre de sa famille...On n'y croit pas de tout ce que l'entend. Hier encore, deux autres de ses conseillers ont passé l'arme à gauche.

Inutile de citer les noms, le chapelet est long à dégainer. Le silence assourdissant d'Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" prouve que le président nommé soit un zombi plongé dans un état cataleptique. Tshilombo est privé de son âme. Est-il drogué pour mieux le décerveler ?
Tshintuntu-Tshifueba agit en Angwalima !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 17 mai 2020

17 mai 1997-17 mai 2020: 23 ans des impostures-usurpations, Afdl à Tshilombo !

17 mai 1997-17 mai 2020: 23 ans des impostures-usurpations, Afdl à Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-M'zée Laurent désiré Kabila.jpg, mai 2020

17 mai 1997 -17 mai 2020, c'est 23 ans de règne des imposteurs et usurpateurs. Tshilombo, fils Tshisekedi, est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. C'est lui son masque et bouclier. 23 ans que le Rwanda et l'Ouganda ont fait leur coup d'Etat au Zaïre de Mobutu. 23 ans que Bill Clinton, Tonny Blair et multinationaux mafieux ont fait main basse sur les ressources de la RDC.

freddy-mulongo-mzee-laurent-desire-kabila

A l'heure où Ibrahim Kabila pour avoir réclame publiquement le test ADN pour tous les enfants de M'Zée Laurent-Désiré Kabila interpellé après son intervention dans l' émission" Bosolo Na Politik", puis relâché  dans la soirée...Les Congolais sont dans la soif de connaitre la vérité dans cette famille où l'imposture y a élue domicile.  Règne des imposteurs, usurpateurs et bandits de grand chemin, la République démocratique du Congo est tombé très bas. A moins d'être aveugle et naïf pour refuser de voir sa descente d'enfer est actée.  "Toza na Lifelo mais Tozo Zika Té". La RDC est infiltrée du sol au plafond par des occupants et  envahisseurs Ougando-Rwandais.

freddy-mulongo-mobutu-34

Réveil FM International se refuse de crier avec des loups. Des médias mensonges savent orchestrer la diabolisation. Avec le temps, nous avons droit relativiser sur  la chute du maréchal Mobutu qui fut un complot et un coup d'Etat contre le Zaïre, comme l'a si bien démontré Charles Onana dans son livre: "Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise ! Bill Clinton, Tonny Blair et multinationaux voulaient mettre la main sur les ressources de la RDC. Deux dictateurs et monstres humains: Le Rwandais Paul Kagamé et l'Ougandais Yoweri Museveni seront utilisés pour attaquer le Zaïre. Mobutu malade de la prostate et soigné en Suisse ne pouvait pas réagir. Les Forces Armées Zaïroises  ne pouvaient qu'être décapitées. Léonbitch Kengo wa Dongo a acquis Mobutu remis de sommes colossales pour équiper les FAZ et même s'acheter des mercenaires pour défendre Kisangani, la troisième ville du pays, disparut dans la nature. Et revient après la chute de Mobutu pour occuper le poste du président du Sénat congolais sous occupation rwandaise. 

freddy-mulongo-alias-joka-10

L'arrivée de l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-AFDL  avec une longue marche durant sept mois,  des Kadogo aux bottes de jardinier et Kalachnikov en bandoulière, avec des armées régulières d'occupation: rwandaises, ougandaises et burundaises. L'autoproclamation de M'zée Laurent-Désiré Kabila, président de la RDC. Son assassinat au palais de marbre, le 16 janvier 2001.  Hippolyte Kanambe Kazembere Alias Kabila est catapulté sur le trône de la République démocratique du Congo par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources. Des agressions maquillées en rébellions: Le RCD du criminel Azarias Ruberwa, le CNDP de Laurent-Nkundabatwaré et Jules Mutesi, le M23 avec  Bosco Ntangana et Steve Makenga. Le Rwanda de Paul Kagamé, Hitler noir et bourreau du peuple congolais, fait de fausses guerres contre les Interahamwe et pille les ressources de la République démocratique du Congo. Le Rwanda est même devenu le premier producteur du Coltan, minerai qui ne se trouve pas dans son sous-sol. 

En 18 ans de règne d'imposture en RDC, alias Kabila,  le vrai cheval de Troie, a affaibli l'Etat congolais. Il a contribué aux infiltrations de Rwandais dans toutes les institutions du pays. Le Congo est devenu la sixième province du Rwanda. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-36

Cynique et impitoyable, Alias Kabila a pris la triste initiative de programmer l' asservissement généralisé du peuple congolais. Depuis 2001 jusqu’à ce jour, Cet imposteur brise de toutes ses forces le rêve d’un Congo nouveau ; crache sur tout le peuple congolais ; bâillonne ses libertés individuelles et collectives ; supervise des assassinats en masse et jette leurs cadavres dans des fosses communes.

On croyait que le cauchemar du peuple congolais était fini avec les élections du 30 décembre 2018, loin de là. Angwalima Tshilombo fameux fils d'Etienne Tshisekedi est allé nuitamment se vendre, après cérémonies sataniques Tshintuntu-Tshifueba a fait un odieux deal contre le peuple pour bénéficier d'une Nomination Électorale. Depuis lors, Angwalima Tshilombo est tourné en bourrique par celui qui tient les rênes du pouvoir: Alias Kabila. Tshilombo ne contrôle ni ne dirige rien. Il a volé le destin du peuple congolais pour son ventre. Il est président protocolaire. 

17 mai 1997 -17 mai 2020, c'est 23 ans  de règne des imposteurs et usurpateurs. Tshilombo fils Tshisekedi est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. C'est lui son masque et bouclier. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Tshibombo est comme Jacob, voleur de bénédiction et Évêque Mukuna, Saul de Tarse!

Tshibombo est comme Jacob, voleur de bénédictions et Évêque Mukuna, Saul de Tarse!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 450.jpg, mai 2020

On aura tout entendu chez les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques dans la justification de la présidence usurpée de Tshilombo, qui n'a pas volé un orange dans une supérette mais le destin du peuple congolais.Il paraîtrait d'après un pasteur tribalo-Ethnique, Tshilombo est voleur de bénédiction comme Jacob qui devint Israël. Et L’Évêque Mukuna est Paul de Tarse.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-45

La République démocratique du Congo est le seul bien qui appartient à tous les Congolais. Au risque de perdre le pays, les Congolais non plus droit de laisser à la place aux imposteurs, usurpateurs, bonimenteurs de tous poils prendre en otage le Grand Congo. Non élu, mais bénéficiaire d'une Nomination Électorale, Tshilombo a fait un deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais. Que les choses soient claires, Tshilombo n'a pas volé un orange dans une supérette du coin, il est voleur du destin du peuple congolais. Pour preuves, il ne contrôle et dirige rien. Pantin-marionnette, il n'est qu'un petit président d'opérette. En 37 ans d'opposition, l'Udps ne s'était jamais préparé à accéder au pouvoir. En un an et cinq mois de sa présidence usurpée, Tshilombo est une calamité pour le grand Congo. Nous risquons de ne plus avoir de pays avec ce énergumène et ses conseillers tribaux chekuleurs. 

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Voilà qu'un pasteur Congolais en Suisse, du haut de la chaire, prêche que Tshilombo est un voleur de bénédiction comme Jacob qui deviendra Israël. Le vol du destin de tout peuple par Angwalima Tshilombo est dans le volonté de Dieu et qu'il faut soutenir ce grand voleur qui apportera de changements au Congo-démocratique. On croit rêver. Le peuple congolais mérite respect. Il n'a pas besoin d'une vielle femme à la peau décapée et aux perruques teintes, une vraie "Rébecca" qui encourage son fils Fakwa d'aller nuitamment faire un deal avec le Barbu de Kingakati, avec des cérémonies sataniques, pour bénéficier d'une nomination électorale, une bénédiction volée, au grand mépris du peuple congolais. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-48

Nous ne savons si le fameux pasteur des Bena Mpuka est formé théologiquement, a-t-il une vraie expertise de l’exégèse biblique pour justifier un vol politique avec une histoire biblique ? Angwalima Tshilombo est et demeure un voleur du destin de notre peuple. Il est entré dans l'histoire du Congo par la fenêtre, il risque d'y sortir par le tôt de la maison.  

Genèse 27:1-46 "Isaac devenait vieux, et ses yeux s'étaient affaiblis au point qu'il ne voyait plus. Alors il appela Ésaü, son fils
aîné, et lui dit : Mon fils ! Il lui répondit : Me voici ! Isaac reprit : Je suis vieux, je ne connais pas le jour de ma mort. Prends donc maintenant tes armes, ton carquois et ton arc, va dans la campagne et chasse-moi du gibier. Fais-moi un régal comme je l'aime et apporte-le moi à manger, afin que je te bénisse moi-même avant de mourir. Rébecca écoutait tandis qu'Isaac parlait à son fils Ésaü. Ésaü s'en alla dans la campagne, pour chasser du gibier et pour le rapporter. Alors Rébecca dit à son fils Jacob : Voilà ce que j'ai entendu. Ton père parlait à ton frère Ésaü et disait : Apporte-moi du gibier et fais-moi un régal que je mangerai, et je te bénirai devant l'Éternel avant ma mort. Maintenant, mon fils, écoute ma voix (et fais) ce que je te commande. Va me prendre au troupeau deux bons chevreaux ; j'en ferai pour ton père un régal comme il (l') aime. Tu (le) porteras à manger à ton père, afin qu'il te bénisse avant sa mort. Jacob répondit à sa
mère Rébecca : Oui, mais mon frère Ésaü est velu, tandis que moi je ne le suis pas. Peut-être mon père me tâtera-t-il, et je passerai à ses yeux pour un trompeur ; je ferai alors venir sur moi la malédiction et non la bénédiction. Sa mère lui dit : Que cette malédiction, mon fils, (retombe) sur moi ! Écoute seulement ma voix et va me prendre (les chevreaux) . Il alla les prendre et les apporta à sa mère, qui fit un régal comme son père l'aimait. 15Ensuite Rébecca prit les vêtements d'Ésaü, son fils aîné, les plus beaux qui se trouvaient à sa portée dans la maison, et les fit mettre à Jacob, son fils cadet. Elle couvrit de la peau des chevreaux ses mains ainsi que son cou qui était glabre. Puis elle mit le régal et le pain qu'elle avait préparés dans les mains de son fils Jacob. Celui-ci vint vers son père et dit : Mon père ! Isaac dit : Me voici ! qui es-tu, mon fils ? Jacob répondit à son père : Je suis Ésaü, ton fils aîné ; j'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi et mange de mon gibier, afin que tu me bénisses toi-même. Isaac dit à son fils : Comme tu as vite fait d'en trouver, mon fils ! Jacob répondit : C'est que l'Éternel, ton Dieu, a fait venir le gibier vers moi. Isaac dit à Jacob : Approche donc, et que je te tâte, mon fils, (pour savoir) si oui ou non tu es bien mon fils Ésaü. Jacob s'approcha de son père Isaac, qui tâta et dit : La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont
les mains d'Ésaü. Il ne le reconnut pas, parce que ses mains étaient velues, comme celles de son frère Ésaü, et il le bénit. Il dit : C'est bien toi mon fils Ésaü ? Il répondit : Oui. Isaac dit : Sers-moi, et que je mange du gibier de mon fils, afin que je te bénisse moi-même. Jacob le servit, et Isaac mangea ; il lui apporta aussi du vin, et il but. Alors son père Isaac lui dit : Approche donc et donne-moi un baiser, mon
fils. Il s'approcha et lui donna un baiser. Isaac sentit l'odeur de ses vêtements ; puis il le bénit en ces termes : Oui, l'odeur de mon fils Est comme l'odeur d'un champ que l'Éternel a béni. Que Dieu te donne de la rosée du ciel Et des ressources de la terre, Du blé et du vin nouveau en abondance ! Que des peuples te soient asservis, Et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères, Et
que les fils de ta mère se prosternent devant toi ! Maudit soit celui qui te maudit, Béni soit celui que te bénit. Isaac finissait de bénir Jacob, et Jacob avait à peine quitté son père Isaac, que son frère Ésaü revint de la chasse. Il fit aussi un régal qu'il porta à son père. Il dit à son père : Que mon père se lève et mange du gibier de son fils, afin que tu me bénisses toi-même. Son père Isaac lui dit : Qui es-tu ? Il répondit : Je suis ton fils premier-né, Ésaü. Isaac fut saisi d'un grand trouble, d'un trouble extrême, et dit : Qui est donc celui qui a chassé du gibier et me l'a apporté ? J'ai mangé de tout avant que tu viennes, et je l'ai béni. Aussi sera-t-il béni. Lorsqu'Ésaü entendit les paroles de son père, il poussa un grand cri, extrêmement amer, et dit à son père : Moi aussi bénis-moi, mon père. Isaac répondit : Ton frère est venu avec ruse et il a pris ta bénédiction. Ésaü dit : Est-ce parce qu'on lui a donné le nom de Jacob qu'il m'a supplanté deux fois ? Il avait (déjà) pris mon droit d'aînesse, et maintenant il a pris ma bénédiction. Il ajouta : N'as-tu pas de bénédiction en réserve pour moi ? Isaac répondit à Ésaü : Voilà, je l'ai établi ton maître, je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, et je l'ai pourvu de blé et de vin nouveau : que puis-je donc faire pour toi, mon fils ? Ésaü dit à son père : Tu n'as donc que cette seule bénédiction, mon père ? Moi aussi, bénis-moi mon père ! Ésaü se mit à sangloter. Son père Isaac lui répondit : Voici ! Ta demeure sera (privée) des ressources de la terre Et de la rosée du ciel, d'en haut. Tu vivras de ton épée, Et tu seras asservi à ton frère; Mais en errant librement çà et là Tu briseras son joug de dessus ton cou. Ésaü prit Jacob en aversion, à cause de la bénédiction dont son père l'avait béni. Ésaü disait en son cœur : Les jours du deuil de mon père  approchent, et je tuerai mon frère Jacob. On rapporta à Rébecca les paroles d'Ésaü, son fils aîné. Elle fit alors appeler Jacob, son fils cadet, et lui dit : Voici que ton frère Ésaü veut tirer vengeance de toi, en te tuant. Maintenant, mon fils, écoute ma voix ! Lève-toi, va te réfugier chez mon frère Laban, à Harân. Tu resteras auprès de lui quelque temps, jusqu'à ce que la fureur de ton frère soit calmée. Quand la colère de ton frère se sera détournée de toi, et qu'il aura oublié ce que tu lui as fait, alors je te ferai revenir. Pourquoi serais-je privée de vous deux le même jour ? Rébecca dit à Isaac : Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob épouse une Hittite, une des filles du pays comme celles-là, à quoi me sert la vie ?

Et le pasteur congolais de conclure sa prédication , que l’Évêque Mukuna est Saul de tarse qui devint Paul. S'en est trop. Notre fin limier a quitté l'Eglise et n'y mettra plus jamais pieds. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 15 mai 2020

La justice kingankatisée pour l’Évêque Mukuna, état de droit pour VK et Muanda Nsemi?

RDC: La justice kingantisée pour l’Évêque Mukuna, état de droit pour VK et Muanda Nsemi?

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Eveque Mukuna 1.jpg, mai 2020

Tshilombo ne sait jamais battu pour des valeurs ni convictions. Il a fait son odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais pour lui et sa famille. Tshilombo ne pense à personne d'autre que lui. L’Évêque Mukuna a choisi le mauvais cheval. Tshilombo ne se battra pas pour l'Eveil patriotique. Il est faussaire. Il sait que l'Eveil patriotique va l'emporter lui aussi. Il n'en a pas besoin.

freddy-mulongo-eveque-mukuna-1

Les aphorismes niais du style : " Bokomesa, aigris, jaloux, tribalistes, fashibéton" ont mystérieusement disparu. La grande désillusion des illuminés face à une réalité brutale de la nudité du pouvoir. Le masque camouflant le visage n'occulte pas les boursouflures du corps. Dixit Berry Muekatone. 

Avec l’Évêque Mukuna, tout Congolais ne peut être d'accord qu'avec "Kabila dégage"!  Slogan de la diaspora congolaise qui est né à Paris. Les mouvements Tunisiens "Ben Ali, dégage ! " ont inspiré des patriotes-résistants-combattants congolais. "Kabila dégage" est une marque de fabrique portée avec bravoure et vaillance par Ma Youyou Muntu Mosi, le Colonel Odon Mbo, Kcreascence Paulusi, Ma Rose Kikalakamba...Et Roger Bongos avec sa caméra sur l'épaule de Château-Rouge à la République.

Pas d'accord avec l'Eveque Mukuna, lorsqu'il parle de "Bokonzi Ya Sika". Alias Kabila n'est jamais parti. Angwalima Tshilombo est son masque et bouclier. Tshilombo est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. S'attaquer au barbu de Kingankati, tout en encensant Tshilombo qui est parti librement, en toute conscience et nuitamment à Kingakati pour faire un odieux deal, contre le peuple congolais, pour bénéficier d'une Nomination Electorale, est un non sens et une incohérence. Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle en RDC. L'enfarineur et fils d'Etienne Tshisekedi a enfariné le peuple congolais. Il est faussaire, collabo, imposteur et usurpateur. 

freddy-mulongo-mukuna-4

La RDC n'est pas un Etat de droit. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques  qui ont scandé "Etat de droit", pour l'arrestation  de Vital Kamerhe, allié et directeur de cabinet de Tshilombo et qui ont applaudi la soldatesque armée jusqu'aux dents pour en découdre avec Muanda Nsemi, un député honoraire qui ne vociférer que pour ses deux ans de non émoluments...8 Makesa ont été assassinés, sa femme humiliée, sa résidence pillée et Muanda Nsemi blessé à la tête, a été amené au CNPP pour y être déclaré de "Fou" ! 

Pour l’Évêque Mukuna, on voit une famille de M'zée Laurent-Désiré Kabila wa Makolo qui sort on ne sait d'où pour porter plainte ? Cette famille, on ne l'a jamais vu lors de l'assassinat d'Aimée Kabila, la fille aînée de M'zée LD Kabila. 

L'appareil judiciaire en République démocratique du Congo est entre les mains d'Alias Kabila. Le comble est que l’Évêque Mukuna qui a toujours soutenu publiquement Angwalima Tshilombo "Bokonzi Ya Sika", ce dernier n'a jamais soutenu personne. En une année et cinq mois de sa présidence usurpée, combien de personnes sont mortes autour de Tshilombo ? Que dit-il ? Rien. A Kigali, Angwalima Tshilombo a signé dans le livre d'or du mémorial du génocide rwandais que les 12 millions de Congolais étaient "Morts par effets collatéraux". Comment peut-on croire à un individu qui a chipé le pouvoir pour lui-seul et sa famille, qui se fout éperdument du peuple congolais ? 12 éco-gardes ont été assassinés par des agresseurs et envahisseurs non loin du parc de Virunga. Qu'est-ce qui manquait à Angwalima Tshilombo de prendre son Mabundi Airways pour rendre hommage à nos compatriotes tombés dans l'exercice de leur fonction ? 

Angwalima Tshilombo ne pense à personne d'autre que lui. L'Evêque Mukuna a choisi le mauvais cheval. Tshilombo ne se battra pas pour l'Eveil patriotique. Il est faussaire. Il sait que l'Eveil patriotique va l'emporter lui aussi. Il n'en a pas besoin. 

Convoqué à comparaître le mercredi 13 mai 2020, l'évêque Mukuna a finalement été arrêté à l’issue de son audition. Il a été transféré à la prison de Makala. Une certaine Mamie Tshibola, veuve d’un ancien collaborateur de l’Évêque Mukuna, avait déposé une plainte contre ce dernier. Elle l’accuse de l’avoir violée et menacée de mort. Elle l'accuse aussi d'avoir retenu illicitement des documents de biens immobiliers de son défunt mari.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 13 mai 2020

Tshilombocratie: Faible et incapacitaire, Tshilombo courbe l'échine face à l'incursion zambienne!

Tshilombocratie: Faible et incapacitaire, Tshilombo courbe l'échine face à l'incursion zambienne!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 46.jpg, mai 2020

Présidence usurpée, Tshilombo président nommé est extrêmement faible. Face à l'incursion zambienne, le locataire de la cité de l'UA choisit la voie diplomatique. Pourtant le même Tshilombo a envoyé ses soudards piller la résidence de Muanda Nsemi, député honoraire. Et l'a fait interné au CNPP pour folie. Facile de voler le destin de tout un peuple, Tshilombo courbe l'échine face à la Zambie.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-38

Le Zaïre  de Mobutu Sese Seko était craint par les 9 pays voisins. Aujourd'hui, avec la présidence usurpée de Tshilombo, c'est pire. Silence radio sur les incursions de l'armée zambienne dans la localité de Moliro territoire de Moba dans la province du Tanganyika. La diaspora gronde et pointe du doigt, l'incapacitaire Tshilombo se réveille enfin de son sommeil atavique et prône la voie diplomatique face à l'occupation zambienne, qui s'ajoute aux mutiples occupations: Rwandaise, Angolaise, Sud-Soudanaise, ougandaise...

Et pourtant le même Tshilombo ne s'est pas empêché d'envoyer une cohorte des militaires armés jusqu'aux dents pour aller arrêter Muanda Nsemi, citoyen congolais et député honoraire. L'armée de Tshilombo a assassiné 8 jeunes Congolais qui ne demandaient qu'à vivre. Muanda Nsemi et ses Makesa, sans armes, n'avaient que des bâtons. Tshilombo a ordonné d'utiliser les armes lourdes, face à un Muanda nsemi qui ne faisait que vociférer pour ses émoluments.

Entre la tentative d'assassiner Muanda Nsemi et protéger le territoire et frontières congolaises. Le choix est clair, c'est la protection de la RDC qui est prioritaire.  

L'ambivalence de Mabundi Airways est qu'il veut se monter fort à l'intérieur du pays, avec sa dictature de la coterie  tribale alors qu'il n'est qu' un petit président au niveau international. 

Tshilombo fait faire la loi à l'intérieur du pays, alors qu'il incapable de protéger notre patrimoine commun, la RDC avec ses frontières. Depuis deux mois l'armée zambienne nargue la RDC. Drones de surveillance, hélicoptères de combat, le ciel de Moliro reste le théâtre de la démonstration de force de l’armée zambienne.

Dernièrement, les armées de la RDC et de la Zambie s’étaient affrontées dans le village de Kibanga, en mars dernier. Les militaires zambiens, appuyés par leur aviation, avaient même investi depuis le 15 mars ce village et y avaient hissé leur drapeau après avoir descendu celui de la RDC. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 12 mai 2020

RDC: Deal Kingakati-CACH "Tshilombo-Kamerhe" dévoré par le FCC "Alias Kabila"!

RDC: Deal Kingakati-CACH "Tshilombo-Kamerhe" dévoré par le FCC "Alias Kabila"

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Alias JoKa 90.jpg, mai 2020

Alias Kabila, champion en jeu d'échec. Depuis 2001, le barbu de kigankati a pris l'option de dévorer tous ses adversaires, sans trop de bruit. Le Palu de Gizenga est aphone, l'Udemo de Nzanga Mobutu est inexistant. Tshilombo et Kamerhe ont fait un accord à Nairobi qui a produit CACH. Monsieur 15% est allé nuitamment à Kingakati faire un deal. Son allié est dévoré en direct par Alias Kabila.

freddy-mulongo-kamerhe-29

Personne n'est à mesure prévenir l'avenir en République démocratique du Congo. Jean-Pierre Bemba a passé 10 ans de prison à la CPI. Moïse Katumbi a été contraint à l'exil. Vital Kamerhe, qui au dialogue Inter-Congolais de Sun City en 2001,  avait bataillé fort pour le maintien d'Alias Kabila comme président, est entrain d'être dévoré en direct de la RTNC à son procès sous tentes à la prison de Makala.

Le fougueux, ministre du tourisme du MLC dans le premier gouvernement 1+4=0,  Roger Nimy, avait perdu son poste contraint à la démission, suite à son coup de poing sur table, dans un conseil de ministre et traitant Alias Kabila de tous les noms d'oiseaux, avec des propos fracassants et désobligeants. Une année après, le brillant avocat Roger Nimy "Ata tupa bilapo" à Albi dans le sud de la France, mort par empoisonnement.  

Avec Alias Kabila , qui s'y frotte s'y pique. Il a modelé le paysage politique du pays. Grâce et à cause de deal de Tshilombo, Alias Kabila est aujourd'hui plus fort qu'auparavant. Vital Kamerhe a demandé l'autorisation son média Canal Futur, c'est la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) qui couvre son procès à Makala. Ses erreurs et son arrogance sont retransmises en direct et relayées par des réseaux sociaux. Kamerhe est en train d'être dévoré politiquement en direct. Une fois le "Coach" de Tshilombo dévoré, Angwalima sera seul face au barbu de Kingakati. La réflexion de notre compatriote Germain Nzinga avec "La  stratégie de la mante religieuse: Le FCC dévore le Cach" !

freddy-mulongo-alias-joka-9

Pour comprendre profondément certains acteurs politiques congolais, nous avons eu recours à la richesse symbolique de la zoologie, plus particulièrement au génie de la mante religieuse dans deux ses caractéristiques les plus notoires, à savoir un chasseur prédateur et un cannibale émérite.

Dans le premier cas, les analystes de la vie politique congolaise reconnaissent le profil de certains politiciens congolais réputés comme la mante à se tenir le plus souvent immobile et aphone, ce qui la rend quasiment invisible des autres. C’est dans cette posture d’immobilité et de silence que la mate religieuse réussit à mieux surveiller ses proies sans se faire surveiller à son tour, à les approcher méthodiquement et à les écraser sans jamais courir le risque d’être vue.

Dès qu’elle se tient à la bonne distance, elle se projette en avant et attaque à l’aide de ses deux puissantes pattes antérieures. Et c’est ici que sa technique prédatrice nous fait mieux comprendre la profondeur abyssale de la crise congolaise car dès lors que la mante saisit sa proie, elle commence par dévorer la NUQUE de sa victime (siège du cerveau) pour briser la liaison nerveuse et la tenir immobile.
Sa priorité est donc de neutraliser la zone du cerveau pour l’empêcher de penser et pour asphyxier sa proie jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Une image de grande épouvante certes mais qui retrace tant soit peu le sort de nombreuses proies congolaises qui ont vu leur vie se décomposer entre les mains de la mante qui contrôle et la forêt et la savane congolaises depuis janvier 2001. Très peu de congolais se sont aperçus de sa dangerosité parce que chaque fois qu’elle a fini son repas, elle se nettoie les mains souillées de sang afin de n’être pas remarquée par ses prochaines victimes.

La seconde caractéristique de la mante religieuse est mise à découvert dans la nature même du deal régnant entre les trois leaders fcc-cach. Les deux qui ont approché le leader de Fcc depuis décembre 2018 ont eu tort d’ignorer que dans ses relations humaines tout comme dans ses alliances politiques, ce dernier fonctionne comme une femelle mante religieuse, réputée pour ses amours tumultueuses et sa grande capacité de dévorer son compagnon pendant l’accouplement.

Et c’est cela la signature de sa vraie stratégie pour tordre le cou à son adversaire. C’est au moment où l’autre se croit aimé et porté dans le cœur de la femelle que cette dernière saisit ce moment de distraction pour se comporter en véritable cannibale, commençant à dévorer la tête de son partenaire qui, lui, continue ses ébats sans s’en douter une minute puisque le centre nerveux du mâle est situé au bas de l’abdomen qui a pris goût à s’empiffrer du caviar et à s’enrichir des millions détournés du trésor public.

Qu’est-ce à dire ? En retardant le plus loin possible la nomination d’un nouveau gouvernement dans la première moitié de l’année 2019 et en laissant sciemment toute la gestion du pays entre les mains du cabinet présidentiel Cach, le leader de Fcc avait tendu un dangereux piège à ses alliés de circonstance tout en sachant où il voulait en arriver. Le célèbre procès de ce lundi 11 mai 2020 est bel et bien la première (oui il y aura une suite), je disais la première illustration de la stratégie prédatrice de la mante qui sort ses dents tranchantes pour écraser cet abdomen obèse des crimes économiques. Et le mal étant fait, il est quasi trop tard pour un de ces partenaires agonisant devant les cours et tribunaux.

Mais ce n’est pas tout ! Le lynchage public de Kamerhe suivi de sa mort politique décidée dans l’ombre entre Kabila et Tshisekedi n’est qu’un premier round. Le prédateur, lui, fidèle à sa méthode légendaire procède par l’isolement progressif de sa future proie. Aujourd’hui il vient de lui ôter sa matière grise stratégique et met à profit la crise du covid-19 pour s'en servir comme couverture de son plan de ravager le plus possible la ceinture ethnique qui est désormais le seul vrai bouclier de son allié mais qui connait chaque semaine de nombreux cas de décès dont l'origine reste difficile à élucider. Les jours à venir, il se retrouvera très désarmé devant le rouleau compresseur du Fcc et du système Afdl dont Kabila est fidèle serviteur. Dans un tel contexte, fort malheureusement, il aura une marge de manœuvre de plus en plus réduite et fera figure d’une proie facile devant un Kabila impatient de retrouver son trône.

Symbole de sang-froid, de cynisme et d’énergie sauvage, la mante aura déjà gagné la bataille électorale de 2023 en supprimant, une à une, les ambitions de ses partenaires. Ses grandes capacités de chasseur par guet-apens, par effet de surprise ou encore sa réputation sulfureuse de ce bel appétit cannibale qui la pousse aux extrêmes jusqu'à dévorer ses mâles en cours d'accouplement font de ce politicien un partenaire redoutable qui est en train de tout dévorer sur son passage : ses proches collaborateurs devenus gênants tout comme ses « alliés » pris pour un potentiel obstacle à ses calculs politiques. Alors l’unique question qui vaille ce lundi pour cette mante religieuse : quel mâle au prochain tour ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 10 mai 2020

RDC : Alias Kabila plus fort qu'avant grâce au deal avec Tshilombo !

RDC : Alias Kabila plus fort qu'avant grâce au deal avec Angwalima Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Alias JoKa 9.jpg, mai 2020

A cause et grâce à Tshilombo, pantin-marionnette et président nommé, Alias Kabila est plus fort un an et cinq mois après le deal qui a permis à Tshilombo de bénéficier d'une nomination électorale. Les Kinois se mettent à applaudir Alias Kabila, alors qu'il était honni. Ses 18 ans de régime d'imposture a laissé des traces sanguinaires.
freddy-mulongo-alias-joka-2

Arrivée au Congo avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, comme Kadogo et sans papier, Alias Kabila a régné sur le peuple congolais en toute impunité.

Les Congolais sont ses esclaves. 18 ans qu'il a dirigé la RDC, infiltrant des étrangers dans notre armée, créant de fausses rébellions mettant en mal l'unité nationale, chèrement acquise.

Imposteur-Usurpateur, Alias Kabila avec une fortune de plus de 50 milliards de dollars planqués dans les îles vierges britanniques. achète qui il veut au Congo. Les politicailleurs-ventriotes se ruent à ses pieds pour ramasser des miettes. Des pasteurs, artistes et journalistes chantent ses louanges.

freddy-mulongo-alias-joka-9

 

Après deux hold-up électoraux-2006 et 2011, Alias Kabila a réussi un coup de maître. Il a fait un putsch électoral lors de l'élection du 30 décembre 2018. Angwalima Tshilombo, le fameux fils Tshisekedi, Monsieur 15%, est allé nuitamment négocier avec Alias Kabila à Kingakati pour bénéficier d'une Nomination Électorale. Hippolyte Kanambe à créé un nouveau paradigme qui va faire des émules en Afrique.

Il a choisi un faussaire, magouilleur, checkuleur connu pour faire un deal avec lui. Aujourd'hui 1 an et 5 mois après, les Congolais ont été roulé dans la farine.

Angwalima Tshilombo est devenu son bouclier-masque. La RDC va à son implosion à cause de Tshilombo qui est un patenté tribaliste et incapacitaire notoire. Au lieu de rassembler et fédérer, lui est clivant. Tshilombo joue à fonds la fibre tribale avec ses Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques, par un tour de passe-passe, il se victimise !

Angwalima Tshilombo a réussi à diviser les Congolais. La majorité est contre son odieux deal contre le peuple congolais. S'il a des pépins, il est conscient que le peuple ne viendra pas à son secours. Angwalima Tshilombo est allé trop loin dans le mépris de la souveraineté du Congo: Les 12 millions de Congolais sont morts par "Effets collatéraux", Rwandair amène des mercenaires à Kinshasa, il est ami-ami avec Paul Kagame., le bourreau du peuple congolais qu'il a fait applaudir à Kinshasa, trop de scandales financiers à sa présidence usurpée. Son allié et directeur de cabinet, Vital Kamerhe croupit en prison de Makala pour avoir braqué la République et pillé : 370 millions de dollars pour les travaux de 100 jours.

Avec son pantin-marionnette à la tête du Congo, Alias Kabila est l'homme le plus serein. Il est plus fort que jamais à cause d'Angwalima Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais. Tshilombo est aussi Fakwa du combat de la diaspora congolaise "Kabila dégage"!

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 8 mai 2020

RDC: Évêque Mukuna, incohérences et erreurs face à Alias Kabila!

RDC: Évêque Mukuna, incohérences et erreurs face à Alias Kabila!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Eveque Mukuna.jpg, mai 2020

Une dénonciation n'est pas une plainte ! L'Evêque Mukuna doit rester la souveraineté de la République démocratique du Congo. Comment après avoir déposé sa dénonciation contre Alias Kabila peut-il demander aux Etats-Unis et l'Union Européenne d'appuyer sa démarche. Cela montre qu'il n'est pas un homme libre qui s'engage. Il y a une main blanche derrière. Cela discrédite sa démarche.freddy-mulongo-eveque-mukuna

Une dénonciation des crimes contre Alias Kabila n'est pas une plainte contre lui. Celle-ci est étayée en arguments et preuves. Ce n'est pas avec quatre feuillets, en citant uniquement des noms de disparus que l'on y arrive.

 

freddy-mulongo-mukuna-3
freddy-mulongo-mukuna-1

Son frère Kasaïen, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a tout "Boutiqué" pour Alias Kabila. A la Haute Autorité des Médias (HAM) de 2002-2007, Mutinga a muselé des journalistes et bâillonné des médias et opposants politiques lors de l'élection présidentielle Louis Michel 2006. C'est "Momo" Modeste Mutinga Mutinga qui a annulé le débat démocratique inscrite dans la Constitution de la Transition qui devait opposer  Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila, deux candidats en lice. Corrompu jusqu'à la moelle épinière, "Momo" Modeste Mutinga Mutuisahyi a été récompensé en espèces sonnantes et trébuchantes mais aussi il a été nommé Rapporteur au Sénat par Alias Kabila. C'est lui qui a proposé la loi sur les anciens chefs d'Etat, qui donne comme émoluments: 680.000 dollars par mois et à vie à Alias Kabila et lui offre l'immunité à vie.  Dans la loi Mutinga , l'article 7 de la loi 18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la République stipule: "Tout ancien Président de la République élu jouit de l'immunité des poursuites pénales pour les actes commis dans l'exercice de ses fonctions".  Alias Kabila comme Angwalima Tshilombo, sont deux acteurs des hold-up électoraux au Congo. Ils n'ont jamais été élu, mais grâce à la loi Mutinga, Alias Kabila bénéficie d'une immunité absolue. L'article 7 de cette loi scélérate est un certificat de décès des crimes commis durant 18 ans par Alias Kabila et son régime sanguinaire, cruel et d'imposture au Congo. La Loi Mutinga qui consacre l'impunité aux dirigeants véreux, sanguinaires et pillards de la RDC, sera ipso facto aboli à la libération du Congo. Les dirigeants ne doivent plus être protégés par des lois scélérates. Ils sont en responsabilités donc  responsables de leurs actes. Si un dirigeant vole et pille, il répondra. Si un dirigeant tue et assassine, il répondra 

 

freddy-mulongo-eveque-mukuna-1

Les incohérences et erreurs de l’Évêque Mukuna dans sa théâtralisation politique : 

1. A Réveil FM International, nous avons librement décidé de ne pas revenir sur la sextape de l’Évêque Mukuna diffusée à travers les réseaux sociaux qui défraie la chronique actuellement au Congo et dans la diaspora. 

2. Pour la majorité de Congolais de la diaspora, l’Évêque Mukuna est un ouvrier de la 26è heure dans le combat pour la libération du Congo. Tous ceux qui soit-disant ont quitté Alias Kabila pour rejoindre l'opposition ou la résistance se sont révélés des infiltrés et traîtres au service de l'imposture. Hier, il a été avec Alias Kabila, il a soutenu son régime sanguinaire, cruel et d'imposture. L'Evêque Mukuna n'a jamais défendu l'Archibishop Kutino Fernando, avec son "Sauvons le Congo".  Le controversé Évêque Mukuna s'en est pris à l'abbé Donatien Shole de la CENCO en défendant le régime d'Alias Kabila. Mukuna a clamé partout que l'Eglise n'a pas à faire de la politique. Lui en fait aujourd'hui. 

Le vrai problème de l’Évêque Mukuna , c'est son inconstance, sa versatilité. En République démocratique du Congo a besoin des hommes et femmes constants et convaincus. Les girouettes politiques et ecclésiastiques n'aident pas le pays. 

3. Comment l'Evêque Mukuna peut-il s'attaquer à Alias Kabila et protéger Angwalima Tshilombo bénéficiaire d'une Nomination Électorale. Tshilombo est allé nuitamment à Kingakati faire un odieux deal avec Alias Kabila  qui l'a nommé. Angwalima Tshilombo n'a jamais été élu par le peuple congolais. Il est le fruit satanique du deal. Que répond l’Évêque Mukuna à ceux qui disent qu'il est le conseiller de Tshilombo et qu'il est payé par lui ? Quelle est la réponse de l’Évêque Mukuna à ceux qui disent qu'il vise d'être nommé à la CENI pour préparer la fraude électorale pour Tshilombo ? L'objectif de Réveil FM International n'est pas d'accabler l’Évêque Mukuna mais de clarifier sa vision.

4. Le comité de l'Eveil Patriotique est rempli des Bena Mpuka ! Jean-Claude Katende, son vice-président est leader de l'Asadho qui a cautionné le putsch électoral de Tshilombo. L'Asadho a fait le mort, lors du deal Alias Kabila et Tshilombo contre le peuple congolais. L'Eveil Patriotique doit être national et non tribal. 

5. L'Evêque Mukuna doit rester la souveraineté de la République démocratique du Congo. Comment après avoir déposé sa dénonciation contre Alias Kabila peut-il demander aux Etats-Unis et l'Union Européenne d'appuyer sa démarche. Cela montre qu'il n'est pas un homme libre qui s'engage. Il y a une main blanche derrière. Cela discrédite sa démarche. A-t-il déjà vu la CPI s'occuper d'un ancien chef de l'Etat à cause d'une dénonciation d'un individu ? Qui sont les conseillers de l’Évêque Mukuna ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 6 mai 2020

Affaire Kamerhe: Me Nico Mayengele "Non à la justice au solde des apparatchiks"!

Affaire Kamerhe: Me Nico Mayengele "Non à la justice au solde des apparatchiks"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Me Nico Makengele 1.jpg, mai 2020

Vital Kamerhe est mal barré, Me Nico Mayengele avocat près la Cour (ONA 6065) et président de Congo Normal, est allé dans ses cours de droits pour étayer des arguments qu'un "Braqueur de la République" n'est pas n'importe qui. Kamerhe ne peut plus bénéficier d'une liberté provisoire car son "Affaire" a quitté le parquet, elle est entre les mains d'un juge! Tshilombo veut-il brûler le pays?

freddy-mulongo-me-nico-makengele-1

Le glaive, symbole de puissance, rappelle quant à lui que la justice n’est rien sans la force qui permet de la faire appliquer : juger ne consiste pas seulement à examiner, peser, équilibrer, mais encore à trancher et sanctionner. La balance constitue sans doute le symbole le plus ancien de la fonction de juger.  La balance fait référence à l’idée d’équilibre et de mesure : elle rappelle tant l’objectif de la justice (la conciliation et l’apaisement des intérêts en conflit) que le moyen d’y parvenir (départager chacun en pesant le pour et le contre). La balance vient à ce titre symboliser le travail du juge au cours de son délibéré : prendre la mesure de chaque argument pour parvenir à une décision équilibrée. Elle symbolise aussi l’impartialité nécessaire au fonctionnement de la justice, qui ne doit pencher en faveur d’aucune des parties.

freddy-mulongo-me-nico-makengele-2

"La justice est un principe moral de la vie sociale fondé sur la reconnaissance et le respect du droit autres  qui peut être le droit naturel (l'équité) ou le droit positif  (la loi). La justice est aussi le pouvoir d'agir pour faire reconnaître et respecter ces droits (ex: rendre la justice).  Elle est symboliquement représentée par le glaive et la balance traduisant son double rôle d'administration des châtiments et de détentrice de la vertu morale lui permettant d'imposer son arbitrage. Au niveau d'un Etat, la Justice est le pouvoir judiciaire qui prend la forme d'une institution ou d'une administration  publique constituée d'un ensemble de juridictions chargées d'exercer ce pouvoir. (Tribunaux, cours...). La justice s'appuie sur des règles édictées par des instances  extérieures (Constitution, traité, loi, règlement) ainsi que sur des textes élaborés au cours de l'exercice du pouvoir judiciaire (jurisprudence).

 

freddy-mulongo-me-nico-makengele

La Bible déclare que "la justice élève une nation". Elle est un facteur de paix sociale et un mécanisme de régulation de la société moderne puis ordonnée, car fondée sur l'adage "Ubi societas ubi jus": "Là où il y a la société, il y a le droit".

Il en résulte que la justice  est d'essence divine. Les personnes appelées à la rendre sont appelés "juges" ou "représentants ou serviteurs" de Dieu qui est le Juge des Juges, le Saint-Juste. Partant, nos juges ne peuvent en aucun cas rendre une justice à dents de scie : faible, laxiste, voire inexistante pour les uns, mais forte, cruelle et sévère pour les autres selon que l'on est riche ou pauvre, gouvernant ou gouverné, du pouvoir ou de l'opposition. 

Vu sous cet angle, appelé à dire le droit, le juge juste, indépendant d'esprit et craignant Dieu, doit ainsi disposer d'un devoir d'ingratitude tant vis-à-vis du Pouvoir exécutif qui l'a établi ou nommé juge que du pouvoir législatif qui lui a produit les instruments juridiques de travail (la Constitution, lois, certains traités ou conventions internationales ratifiées ou approuvées en vertu d'une loi (Parlement) (article 214 constitution RDC).

Face à une telle responsabilité sociétale incombant aux juges, les tentations sont, certes,  fortes et multiples, les tentatives d'immixion et de manipulation immenses.

freddy-mulongo-nico-mayengele-8

Dans cet ordre d'idées, l'inconstitutionnelle démarche de l'Exécutif observée lors du Conseil des Ministres tenu le 4 mai 2020 tendant à voir la justice accorder la liberté provisoire au Directeur de Cabinet du "Chef de l'État" sous prétexte du désengorgement de la Prison (Page 5 du Compte-rendu de la 29 ème réunion du Conseil des Ministres du Lundi 4 mai 2020) est de nature à heurter les sacro-saints principes de droit démocratique ci-après : 

I. La bonne administration de la justice; 

II. L'indépendance du pouvoir judiciaire;

III. La séparation des pouvoirs ;

IV. Le procès équitable. 

La même démarche gouvernementale frise par ailleurs : 

V. La haute trahison 

Ce qui implique en conclusion :

VI. Le devoir de résistance patriotique.

Tels sont les points que nous allons devoir développer dans les lignes qui suivent.

I. Le principe de la bonne administration de la justice

La notion de la bonne ou meilleure administration de la justice est à la fois un droit et une garantie pour les justiciables contre l'arbitraire et les abus de tous ordres. Toute décision de justice qu'elle soit normative, administrative ou juridictionnelle doit être scrutée à l'aune de l'observance dudit principe.

A cet effet et dans l'intérêt supérieur d'une meilleure administration de la justice, les juges du TGI/GOMBE qui seront saisis de la requête de liberté provisoire du Prévenu Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du "Chef de l'État" poursuivi pour détournement des deniers publics et corruption, doivent s'interdire d'avoir égard aux conclusions du Conseil des Ministres du 4 mai 2020 pour asseoir leur intime conviction sans heurter la maxime de la bonne administration  de la justice qui est un objectif de valeur constitutionnelle. Nul ne peut donc dicter à un juge l'attitude à observer sans enfreindre son indépendance et son impartialité dans la mission de dire le droit.

II. L'indépendance du juge

L'indépendance du juge ne se négocie ni ne se marchande sur le plateau des  intérêts financiers, économiques, politiques ou de positionnement social, d'autant que "les juges ne sont soumis dans l'exercice de leur fonction qu'à l'autorité de la loi", et ce, conformément à l'article 150 de la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour. 

Selon Jean-Louis Esambo, "L'indépendance du juge n'est donc pas un danger dans le fonctionnement des institutions politiques. Elle s'inscrit au contraire dans une tradition de respect de la légalité constitutionnelle, de la stabilité institutionnelle et de la garantie des libertés publiques". 

En droit constitutionnel congolais, le pouvoir judiciaire garant des libertés individuelles et des droits fondamentaux des citoyens (article 150), est indépendant du pouvoir exécutif. Il est d'évolu aux Cours et Tribunaux. (Article 149 Constitution supra). Le pouvoir exécutif ne peut donner d'injonction au juge dans l'exercice de sa juridiction, ni statuer sur les différends, ni entraver le cours de la justice, ni s'opposer à l'exécution d'une décision de justice. Le pouvoir législatif ne peut ni statuer sur les différends juridictionnels, ni modifier une décision de justice, ni s'opposer à son exécution. Toute loi dont l'objectif est manifestement de fournir une solution à un procès en cours est nulle et de nul effet (Article 151).

Il résulte de ces dispositions constitutionnelles que nul ne pouvait statuer sur la possibilité d'accorder la liberté provisoire à un détenu, tel Vital Kamerhe, dont le dossier est déjà fixé à l'audience du 11 mai 2020. Seuls les juges du TGI/GOMBE saisis à cet effet par le Prévenu sont habilités à examiner cette possibilité en âme et conscience libre et non influencée.

Le fait pour le gouvernement d'avoir débattu de la question et cité nommément le "Directeur de Cabinet comme exemple d'un potentiel bénéficiaire de la liberté provisoire ne présentant aucun risque" sous prétexte du désengorgement des prisons (Cfr. Compte-rendu de la 29 ème Réuniondu Conseil des Ministres du 4 mai 2020, Page 5), est une tentative d'orienter l'attitude des juges saisis de l'objet du procès en cours et une flagrante violation des principes constitutionnels de l'indépendance du juge et de la séparation des pouvoirs, cher à John Locke.  

III. Le Principe de la séparation des pouvoirs

La notion de la séparation des pouvoirs reste intimement liée à celle de l'indépendance du juge prédéveloppée, la première garantissant la seconde. 

Ainsi, "La théorie de la séparation des pouvoirs est créditée d'être une technique constitutionnelle destinée à contrer le népotisme du pouvoir par l'aménagement correct des compétences  de chaque pouvoir de l'État et la protection des droits humains et des libertés publiques", note Jean-Louis Esambo dans son ouvrage intitulé "Le droit constitutionnel" (p.225).

Avant que John Locke ne préconise la théorie de la séparation des pouvoirs à la fin du XVII ème siècle, systématisée ou formalisée par Montesquieu vers XVIII ème siècle avant d'être reprise et appliquée par le Constituant américain en 1787, Aristote en son temps évoqua distinctement les trois fonctions étatiques : fonction législative ou délibérante, fonction exécutive et fonction judiciaire. 

Par ailleurs, "la séparation des pouvoirs poursuit un objectif précis et clair, celui d'empêcher les abus que pourrait commettre, par excès du pouvoir, un titulaire unique, enseignait le Professeur Jean-Louis ESAMBO, avant de rappeler que "la théorie encourage l'établissement d'un gouvernement libéral. C'est dans ce contexte qu'il convient de situer la portée de l'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 selon laquelle une société qui ne garantit pas la séparation des pouvoirs ne peut prétendre avoir une constitution".

Il est donc superflu et surprenant de voir le Conseil des Ministres dirigé par le "Président de la République " engager le débat houleux et délibérer sur notamment un dossier pendant en justice. Celui de la liberté  provisoire du Directeur de Cabinet du Chef de l'État, présidant ledit Conseil des Ministres. Dans un passé récent et en chambre du Conseil, le juge de la détention avait rejeté la requête tendant à cette fin avant que l'Officier du Ministère Public n'ait saisi le juge compétent par voie de la requête aux fins de fixation de date d'audience sous RMP 1641/PG.023/o/LUK/2020. L'audience introductive d'instance est fixée au 11 mai 2020 où le Prévenu Kamerhe aura le droit d'introduire sa demande de liberté provisoire. Mais, il est curieux de constater une sorte de conditionnement moral,  mieux d'imprégnation psychologique des juges face au vœu exprimé par le Gouvernement, mieux les pistes explorées par lui de voir "les prisons désengorgées en accordant la liberté provisoire aux personnes privées de liberté mais ne présentant aucun risque à l'instar de Directeur de Cabinet du Chef de l'État (...)", lit-on dans le Compte-rendu du Conseil des Ministres sous examen.

Une telle insise me paraît un ordre illégal et une injonction implicite faits aux juges appelés à connaître prochainement du bien-fondé de la requête de mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet encore en détention et en fonction.

Il y a donc lieu de s'interroger quant au caractère équitable d'un tel procès sous haute surveillance politique qui s'ouvrira le 11 mai courant. 

IV. Principe du Procès équitable 

Le principe du procès équitable, une garantie procédurale et de justice impartiale, a acquis ses lettres de noblesse avec la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 (article 10), le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966 ainsi que la Convention européenne des Droits de l'Homme (article 6).

Le principe postule à ce que "Toute personne ait droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable, par un tribunal compétent, indépendant et impartial établi par la loi, qui décidera, soit des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle. Le huis clos peut être prononcé pendant la totalité ou une partie du procès dans l'intérêt des bonnes mœurs, de l'ordre public ou de la sécurité nationale... 

Les droits de la défense, de recours, d'être assisté par un Avocat, d'être informé de ses accusations ainsi que le droit à la présomption d'innocence doivent être garantis dans le cadre de tout procès équitable. 

Par tribunal indépendant, les Juges de Strasbourg estiment que "tout tribunal doit être indépendant à l'égard à la fois de l'exécutif et des parties" (Aff. Ringeisen c. Autriche, 16 juillet 1971, Paragraphe 95).

Faisant sienne cette jurisprudence qui cadre avec les dispositions constitutionnelles de l'article 151 sus évoqué, les juges congolais saisis de l'affaire Ministre Public contre le Prévenu Vital Kamerhe et consorts, sont appelés à se départir des influences ou orientations à peine voilées du Gouvernement contenues dans le Compte-rendu de la 29è Réunion du Conseil des Ministres du 4 mai 2020, soit une semaine avant l'ouverture du procès Kamerhe, dont l'eventuelle libération a, arbitrairement et cavalièrement, été abordée par l'Exécutif sous forme de mesures du désengorgement des prisons, et ce, en violation de l'indépendance du juge, de la séparation des pouvoir et du droit à un procès équitable. Lesquelles mesures salutaires soient-elles, ne peuvent nullement lier les juges, sinon il serait l'exécution d'un ordre manifestement illégal interdite à l'article 28 de la Constitution ainsi libellé :" Nul ne peut exécuter un ordre manifestement illégal. Tout agent de l'État est délié du devoir d'obéissance, lorsque l'ordre reçu constitue une atteinte manifeste aux droits de l'homme et des libertés publiques".

Par Tribunal impartial analysé sous le prisme d'un procès équitable, on note l'absence des préjugés ou des partis pris dans l'agir du juge, car son for intérieur ou son intime conviction ne saurait être troublé (e) par les injonctions, diktats ou influences d'autrui, apparatchiks ou barbouzes du régime sont-ils. 

On s'aperçoit par ailleurs que la démarche du Gouvernement en rapport avec la probable libération provisoire du Prévenu en détention et Directeur de Cabinet de "Président" Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, s'apparente à la haute trahison.

V. Haute trahison

En vertu de l'article 165 de la Constitution, il y a haute trahison lorsque le Président de la République a violé intentionnellement la Constitution ou lorsque lui ou le Premier-ministre sont auteurs, coauteurs ou complices des violations graves des droits de l'homme, de cession d'une partie du territoire national.

En effet, le Conseil des Ministres prérappelé a été présidé par le "Président de la République " en présence des Premier-ministre et des autres membres du Gouvernement. Au cours dudit Conseil, il a été noté et décidé ce qui  suit : "... Il s'ensuivit un débat à propos des possibilités de désengorgement des prisons. Parmi les pistes explorées, il y a la voie de libération conditionnelle, *de la liberté provisoire à accorder aux personnes privées de liberté mais ne présentant aucun risque à l'instar de Directeur de Cabinet du Chef de l'État*, ainsi que des personnes condamnées à des peines mineures. (...) A l'issue de ces discussions, le Conseil des  Ministres a instruit le Vice-ministre, Ministre de la Justice, de prendre immédiatement, en concertation avec le Ministre des Droits Humains, les mesures de  désengorgement urgent des prisons avec le concours des services judiciaires compétents" (...).

Il appert que la question ou la possibilité d'accorder la liberté provisoire au Prévenu Vital Kamerhe relève, à dater de la saisine du juge, de la compétence du TGI/GOMBE devant lequel l'affaire sera appelée le 11 mai 2020 à 9 heures du matin. Elle n'est donc pas de la compétence du Conseil des Ministres. Y ayant statué, le Président de la République, le Premier-ministre et les membres du Gouvernement présents à cette réunion ont violé intentionnellement les articles 149, 15O et 151 de la Constitution. Par conséquent, ils peuvent, ad nutum, être poursuivis pour haute trahison, telle que définie à l'article 165 de la même Constitution. 

A défaut, le Peuple a le devoir de résister à tout pouvoir qui s'exerce en violation de la Constitution. 

VI. Devoir de résistance patriotique face aux multiples violations de la Constitution 

Nul n'ignore que la démocratie libérale tire son origine des révolutions américaine et française. Le modèle démocratique libéral est donc le fruit ou l'aboutissement des luttes révolutionnaires et des résistances des Peuples en quête de la liberté. 

La révolution américaine par exemple prend sa source dans la tradition anglo-saxonne libérale du droit naturel qui part de Locke. Les droits naturels à la liberté, à la vie et à la propriété sont désormais garantis par les droits civiques. Il suffit de supprimer le pouvoir répressif pour que les principes de la société deviennent actifs et donnent naissance à un gouvernement qui serve le développement spontané de la société, de la civilisation et du commerce (J. Habermas).

Cela dit, en théorie de la  libération, il est inimaginable et inconcevable de vouloir négocier la liberté, la démocratie, la vie, la propriété, la terre avec le régime tyrannique ou le régime d'occupation et de répression que l'on doit en revanche supprimer par la révolution rupture ou la résistance légitime telle que prévue par l'article 64 de la Constitution, dont le fondement philosophique demeure les révolutions américaine et française qui se soldèrent à l'avènement du modèle démocratique libéral. 

Article 64 : Tout Congolais a le devoir de faire à tout individu ou groupe d'individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation de la Constitution (alinéa 1er).

Comme on peut s'en rendre compte, cet article institue un régime de désobéissance civile constitutionnelle à la portée du Peuple acquis au changement démocratique et au bien-être légitime. 

Fait à Kinshasa, le 6 mai 2020

Maître Nico MAYENGELE NGENGE 

Avocat près la Cour (ONA 6065)

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 5 mai 2020

Guerres en RDC : les ravages de l’impunité !

Guerres en RDC : les ravages de l’impunité !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-France24.png, mai 2020

Un président qui refuse de regarder dans le rétroviseur de l'histoire du pays est comparable à un chauffard qui ne respecte pas le code de la route. Deux armées  étrangères: ougandaises et rwandaises se sont livrées la guerre sur le sol congolais, causant la mort à la population civile, destructions des infrastructures...Tshilombo se fait ami-ami avec des ennemis du Congo.

freddy-mulongo-france24

"Je ne fouine pas dans le passé" avait déclaré Tshilombo à Bruxelles devant les caméras de TV5 Monde. Or l’un des défis de sa présidence nommée et usurpée, est de parvenir à panser les plaies encore béantes des deux guerres qui ont marqué la République démocratique du Congo, entre 1996 et 2003. Alors que certains seigneurs de guerre de ces crimes gravitent toujours dans les sphères du pouvoir, les victimes réclament toujours et encore  justice. Tshilombo se fait ami-ami avec les ennemis du Congo.

Guerres en RDC : les ravages de l'impunité © FRANCE 24 https://www.youtube.com/watch?v=4NKYaAMyNVc

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 4 mai 2020

Angwalimacratie: Tshilombo ressuscite Alias Kabila "Shina Rambo"!

Angwalimacratie: Tshilombo ressuscite Alias Kabila "Shina Rambo"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 260.jpg, mai 2020 

Calamité, catastrophe, désastre, sinistre...Tshilombo depuis sa Nomination Électorale avec ses 15% est tout ça. Le 28 avril dernier, le cortège d'Alias Kabila a été vivement acclamée au niveau de N'Djili à Kinshasa. S'agit-il d'un syndrome de Stockholm ? Oyo peuple ya denge nini ? La réponse est dans le braquage de la République, le népotisme, la mal gouvernance, le tribaliste exacerbé...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-260

Toloba Toloba Té ! La présidence usurpée de Tshilombo est une calamité pour la République démocratique. Bénéficiaire d'une Nomination Électorale avec ses 15%, sans les voix de nos compatriotes de Beni-Butembo-Yumbi, un an et quatre mois après, les Kinois qui avaient vomi Alias Kabila se mettent à acclamer le cortège du barbu de Kingakati au niveau de N'Djili ?  N'est-ce pas un cuisant échec pour le fameux fils Tshisekedi, qui a volé le destin de tout un peuple et usurpé la place qui ne lui appartient pas ? 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-46

En un an et quatre mois de sa présidence usurpée on retient:

1. Le braquage de la République: Vital Kamerhe, son allié de Camp pour le changement (Cach) et son directeur de cabinet croupit à la prison de Makala. Le braqueur a pillé 370 millions de dollars à la République. Son procès s'ouvre le 11 mai prochain. Le directeur de cabinet de prison veut un procès publique retransmis en direct sur la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Mieux, Vital Kamerhe, le faiseur de Roi, a dit à ses avocats, qu'il ne parlerai pas sans la président de Tshilombo. Puisqu'en tant que Directeur de cabinet, il n'a pas agit seul. Tous les courriers pour sortir de l'argent ont été  écrits au nom du président de la République. Il n'a rien écrit en son  nom personnel. En bon stratège, Kamerhe veut Tshilombo à la barre avec lui. Le procès de Vital Kamerhe, c'est paroles contre paroles avec preuves à l'appui.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-142

 2. La mauvaise gouvernance et gabegie financière: Le checkuleur de Bruxelles n'agit qu'en "Coop", "Rétro-commissions", "Magouilles". Depuis sa Nomination Électorale, Tshilombo est un petit président qui n'a aucune vision politique. Il apparaît comme un profito-situationniste qui n'avait qu'un seul objectif mettre la main sur la caisse de l'Etat pour compenser ses années de galère en Belgique, de Checkuleur et Mutu Ya Ba "Coop" ! Tshilombo qui n'avait jamais voyagé, une fois nommé, en a profité pour jouer au Magellan voyageant à tous vents. Pour quels résultats ? Nul ! La diplomatie tshilombienne consiste à faire allégeance aux ennemis du Congo, au risque de la Haute-Trahison. 85 millions pour des voyages bidon. Nous apprenons que les 180 millions pour la construction du nouvel palais présidentiel à Kinshasa s'est volatilisé. Le régime Tshilombo est un ramassis des Kuluna, checkuleurs et bandits qui ont échoué partout ailleurs et ils ont entrain de couler la République. Que fait la famille Tshilombo dans le carré minier dans le Katanga ? 

freddy-mulongo-kamerhe-8

3. Le Népotisme outrancière: Tshilombo est le plus grand "Tribaliste" du Congo. Ce tribaliste décomplexé sape le fondement de notre République. Il foule aux pieds  tout ce qui a construit pour sauvegarder notre Etat-Nation. Il a 192 conseillers tribaux, tous des Kasaïens Bena Mpuka. Il ne s'offusque même pas. Ses talibans criaillent "C'est notre tour" ! Comme dans la République, il y avait un tour pour chacun et chaque tribu. Nommer son oncle paternel Mgr. Gérard Mulumba -décédé du Covid 19-à la Maison Civile, n'a posé une question de conscience pour l'ancien pizzaïolo et habitué des Mingonzo à Bruxelles. Ses conseillers qui meurent un à un, ils tombent comme des mouches à sa présidence usurpée, sont tous des Baluba-Kasaïens ! 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-38

Pantin-Marionnette qui ne décide rien, Tshilombo par sa cupidité fait revenir Alias Kabila en scelle. Jamais nous aurons pensé vivre ça. Alias Kabila n'est jamais parti. Il est le Chef de l'Etat et Tshilombo est un pseudo-président république.

No comment : Le cortège du sénateur Joseph kabila sous applaudissements à Kinshasa le 28 Avril 2020 © Raïs Info du Monde 24

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 3 mai 2020

RDC: Rebuffade du Cardinal Ambongo suite à Allô Vatican de Me Nico Mayengele !

RDC : Rébuffade du Cardinal Ambongo suite à Allô Vatican de Me Nico Mayengele !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Une ordonnance de nomination présidentielle peut-elle se raturer ? C'est qui arrive à la présidence usurpée de Tshilombo ! Après avoir nommé, le Cardinal Ambongo comme coordonnateur du Fonds de Solidarité du Covid-19, l'archevêque de Kinshasa est revenu sur sa nomination suite à l'appel de sa démission par Me Nico Mayengele et pressions des internautes.

freddy-mulongo-cardinal-ambongo.jpg, mai 2020

freddy-mulongo-cardinal-ambongo

Une ordonnance de nomination présidentielle peut-elle se raturer ? Une ordonnance présidentielle s'annule et se change. Ce qui arrive à la présidence usurpée de Tshilombo est scandaleux et honteux ! Après avoir nommé, le Cardinal Ambongo comme coordonnateur du Fonds de Solidarité du Covid-19, l'archevêque de Kinshasa est revenu sur sa nomination suite à l'appel de sa démission par Me Nico Mayengele et de fortes pressions des internautes sur des réseaux sociaux. Vatican y est pour grande chose, dans ce rétropédalage du Cardinal Ambongo ! Car là ou est ton trésorlà sera aussi ton cœur. Matthieu 6:21

 

freddy-mulongo-nico-mayengele-4

Il est le premier dans son appel à la démission politique du Cardinal Ambongo "Allô Vatican" d'avoir mis l'archevêque de Kinshasa devant un choix cornélien, choisir entre Dieu et Mammon ! En acceptant d'être nommé pour gérer l'argent de la République, le Cardinal Ambongo s'éloignait de sa mission cardinalistique.
Les réseaux sociaux sont venus à la rescousse de Me Nico Mayengele, le président de Congo Normal.
Les appels à la démission du Cardinal Ambongo se sont multipliés.

Que le Cardinal Ambongo et ses collègues religieux :Eglise du Christ au Congo, Communauté islamique en RDC , Église Kimbanguiste, Église Orthodoxe, Église de Réveil, Églises indépendantes au Congo et l' Armée du Salut, soient revenues à la raison est une bonne chose.

  1. Mais le mal est déjà fait. Aller à la mangeoire est une tentative qui touche tout monde y compris les confessions religieuses au Congo. Fallait-il que le peuple se soulève sur les réseaux sociaux pour qu'il y ait une once de renoncement ?
  2. Être sel de la terre et lumière du monde et se comporter en mangéristes et mangecrates patentés, une honte.
  3. Me Nico Mayengele n'a que 40 ans, mais il est en alerte. La vision du Congo Normal est limpide comme l'eau de source : Défendre le Congo et les Congolais.
  4. L'état congolais est incapable d'offrir gratuitement des masques à la population mais à quoi sert ce Fonds de Solidarité du Covid-19 ?

*Appel à la démission politique du CARDINAL AMBONGO*. Allô Vatican !
Nommé Cordonnateur du Fonds National de Solidarité contre le Coronavirus, notre Cardinal Fridolin AMBONGO est tombé dans le piège lui tendu par le Sieur Félix Tshilombo, dont l'élection présidentielle a été qualifiée par le même Cardinal "d'un MENSONGE SPECTACULAIRE ".
Demandons à notre Eminence Cardinal Fridolin AMBONGO de décliner cette offre politique empoisonnée avant qu'il ne soit, tôt ou tard, en sa qualité de Coordonnateur dudit Fonds, accusé "faussement" de détournement de l'argent destiné à lutter contre COVID-19 par ses détracteurs d'hier qui se recrutent tant au sein de l'UDPS que du FCC.
Sur ces entrefaites, le Parquet Général serait instruit de l'inviter à comparaître. Il ne rétorquera pas, comme il l'avait fait pour boycotter l'investiture de TSHILOMBO que l'invitation n'est pas la convocation. Sinon, un mandat d'amener lui serait décerné, et ce serait la fin du prestige de l'Église catholique romaine en RDC. L'opprobre !
Comment alors accepter d'être nommé et investi Cordon du Fonds par celui-là dont le même Cardinal avait boudé l'investiture au motif qu'il n'a pas été élu par le Peuple. Ce dernier avait plutôt voté pour Martin FAYULU avec plus de 60% selon le Cardinal aujourd'hui nommé (RFI, TV5, FRANCE 24, RADIO VATICAN, RADIO OKAPI...).
En politique, Eminence Cardinal, la vengeance est un plat qui se mange froid. Méfiez-vous des politiques, surtout ceux qui agissent par PROCURATION. Suivez mon regard...
Matthieu 6:24 "Nul ne peut servir 2 maîtres: ou il haïra l'1 et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'1 et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent" (FONDS COVID-19 destinés au Gouvernement à qui vous allez rendre compte).
Proverbe 16:25 :
"Tel chemin paraît droit à quelqu'un, mais en fin de compte, c'est le chemin de la mort".
Je vous exhorte, Éminence, de quitter ce chemin de la mort du COVID-19 dont aucun fonds ne saurait combattre mais votre notoriété, personnalité, honneur en feraient les frais. Tous les morts du Coronavirus retomberont sur vos épaules, car les politiques sont capables d'insinuer que si le peuple continue à mourir du COVID-19, c'est par ce que vous n'avez été en mesure, soit de mobiliser les fonds nécessaires pour y faire face, soit de gérer à bon escient, les fonds mobilisés.
Veuillez démissionner, Son Emminence...
En politique, tous les coups sont permis.
A bon entendeur salut !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 1 mai 2020

Liberté de la presse: Tshilombo fait menacer Freddy Mulongo par l'Udps!

Liberté de la presse: Tshilombo fait menacer Freddy Mulongo par l'Udps!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Tshilombo, Président nommé après son odieux deal contre le peuple congolais, Tshilombo s'est permis d'envoyer ses Bena Mpuka, barbouzes, Talibans, tribalo-Ethniques et barbouzes de l'Udps, vilipender, menacer et diaboliser Freddy Mulongo, Réveil FM international. Dans une émission sur YouTube, l'Udps se permet de demander que l'on me tabasse et m'emprisonne pour 20 ans.

Freddy Mulongo-Liberté de presse 15.jpg, mai 2020

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-15

La presse a besoin de liberté. La liberté a besoin de la presse. Le ligne éditoriale de Réveil FM International est connue de tous. Réveil FM International est un média citoyen, alternatif et non marchand. Pour nous, l'information, c'est la liberté et non une marchandise. Nous ne marchandons pas nos articles. Nous écrivons toujours en toute Liberté. Après le confinement, une plainte  contre l'Udps-son émission Lisu Likolo Ya Lisu du 23 avril 2020, pour menaces et intimidations, contre le journaliste Freddy Mulongo, Fondateur de Réveil FM International. Angwalima Tshilombo, président nommé, à donner l'ordre à ses chiens de garde, ses "Atalaku", de nous vilipender, menacer et diaboliser sur une chaîne de l'Udps. 

jeudi 23/04/20 LISU LIKOLO YA LISU . BOKANGA FREDDY MULONGO AZO SALURE KOMBO YA FELIX CHEF DE L'ETAT © YOKA SON DE L'UDPS TV

Angwalima Tshilombo est un dictateur en puissance. Il ne nous impressionne nullement.  Le voleur du destin du peuple congolais est un prédateur de la liberté de la presse et d'expression. Le fils d'Etienne Tshisekedi, qui par son deal avec Alias Kabila, pour bénéficier d'une nomination électorale, n'a fait que ressusciter celui qui l'a nommé Alias Kabila. Tshilombo est un imposteur-usurpateur.  Incroyable mais vrai ! La vidéo You tube: Yoka Son de l'Udps circule sur des réseaux sociaux. Notre combat pour la liberté de la presse et d'expression n'est pas négociable.  

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-3

A Réveil FM International, nous refusons obstinément de céder à la violence et à l'intimidation.  affirmons notre refus obstiné de céder à la violence et à l'intimidation d'Angwalima Tshilombo et sa bande des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques de l'Udps. Ce parti familial habitué aux incantations, ne nous fait pas rire ! 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-4

Face aux menaces de mort du régime dictatorial de Tshilombo, le courage nous impose de continuer à informer sans transiger, toujours indépendants de tous les pouvoirs dictatoriaux, des imposteurs et usurpateurs. Nous n'avons pas peur de Tshilombo, petit dictateur, qui utilise comme des petits couteaux suisses, sa bande des inciviques, loubards et écervelés de l'Udps, pour nous agresser. Le rire est un rempart universel contre l'obscurantisme. La caricature des idées comme des croyances est une manière de faire vivre le pluralisme. Nous n'y renoncerons pas. Tshilombo sera caricaturé plus qu'avant ! 

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-14

Angwalima Tshilombo, expert en école buissonnière doit savoir que le vrai sens de notre métier de journaliste est de faire reculer la propagande, la rumeur et les manipulations. Il est loin le temps où il était pizzaïolo, distributeur des prospectus et checkuleur à Bruxelles. Il est bénéficiaire de la nomination électorale pour travailler pour le Congo et des Congolais. Président non élu, il doit quand même travailler. Fatshi Béton n'est que de la pure propagande nauséabonde.   Dans les jours, les mois et les années qui viennent, nous voulons porter haut notre exigence et notre responsabilité d'informer nos concitoyens.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 30 avril 2020

Parc de Virunga: Hommage aux 17 Rangers, protecteurs de gorilles, assassinés!

Parc de Virunga: Hommage aux 17 Rangers, protecteurs de gorilles, assassinés!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Attaque meurtrière dans le parc national des Virunga: 17 personnes ont été tuées ce vendredi 24 avril dans une embuscade tendue par un groupe armé au sein du parc national des Virunga, refuge des gorilles dans l’est de la République démocratique du Congo, à la frontière du Rwanda. La présidence usurpée de Tshilombo est dans un silence assourdissant.

Freddy Mulongo-Virunga 1.jpg, avr. 2020

freddy-mulongo-virunga-1

17 personnes ont été tuées ce vendredi 24 avril dans une embuscade tendue par un groupe armé au sein du parc national des Virunga, refuge des gorilles dans l’est de la République démocratique du Congo, à la frontière du Rwanda.

freddy-mulongo-virunga-5

Parmi les victimes, on compte 12 Rangers, tous des hommes âgés de 23 à 31 ans, un chauffeur du parc et 4 civils. Trois Rangers ont été grièvement blessés, et le pronostic vital est engagé pour deux d’entre eux. Deux autres civils ont également été blessés.

freddy-mulongo-virunga-2

 

L’attaque a été menée près du quartier général des Virunga à Rumangabo, dans les montagnes du territoire de Rutshuru. « Alors qu’ils revenaient d’une mission vers le quartier général, les gardes ont été victimes d’une attaque lancée par des individus, en nombre et lourdement armés. Les échanges de coups de feu ont duré 30 minutes et furent d’une violence inouïe », ont communiqué les autorités du parc. « Un véhicule de civils se trouvait à proximité et avait déjà été pris pour cible par les assaillants avant l’arrivée des gardes. »

Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que le parc national des Virunga connait de telles tueries. Plus de 150 Rangers y ont été tués depuis 2006. Ces vastes zones de forêt tropicale qui abritent des gorilles de montagne menacés

freddy-mulongo-virunga-4

"Héros! Vous avez été lâchement tués pour la protection de la biodiversité des congolais et de l’humanité entière, vous avez fait preuve de défense du droit de la nature.
Vous n’avez laissé vos vie dans le Parc des Virunga et pour la génération future du monde entier, vous venez d’y laisser une marque de bravoure, des idées fortes et modèle courageux en matière d’application de la loi ;
Vous, ont été fils, père, cousin et ami, mais tous simplement des Héros, avec Un devoir lourd mais votre vie très léger plus qu'une plume, Le PARC NATIONAL DES VIRUNGA, vous rend dernier hommage couvert du drapeau que vous défendez à travers la coalition des casques vert".

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Tshilombocratie: Après Paul Kagamé, c'est Alias Kabila choucouté par des Kinois!

Tshilombocratie: Après Paul Kagamé, c'est Alias Kabila choucouté par des Kinois!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Oyo Peuple Ya Denge Nini ? Après avoir acclamé Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, au stade des Martyrs, à Kinshasa, voilà que les Kinois récidivent en ovationnant Alias Kabila vers N'djili. C'est le monde à l'envers. Voilà ce que Tshilombo avec son odieux deal apporte au peuple congolais.

Freddy Mulongo-Alias JoKa 8.jpg, avr. 2020

freddy-mulongo-alias-joka-6

Jamais on avait pensé vivre ça de nos yeux ! Alias Kabila ovationné par des Kinois ! Tout ça la faute à Tshilombo, pour son ventre, en foireux politicailleur, est allé nuitamment pour négocier sa nomination électorale. Monsieur 15% a été finalement proclamé président.  Et c'est le même Tshilombo qui avait fait applaudi , Paul Kagame, bourreau du peuple congolais, au stade des Martyrs à Kinshasa. 

© epolengha

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 5