Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - Tshilombogate

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 2 décembre 2020

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

RDC: Tshilombo a "KabeyaKamuangisé" le Congo pour mieux enfariner les Congolais!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-alias-joka-9.jpg, déc. 2020





















Tshilombo et ses conseillers tribaux checkuleurs se moquent de nous. La RDC ne doit pas disparaître à cause de sa cupidité, corruption, son inconscience et manque de patriotisme. La "KabeyaKamuangasisation" de la justice congolaise pour mieux intimider et faire les voix discordante, est un recul pour le pays. Tshilombo est un dealer qui a dealé son pouvoir contre le peuple congolais.

freddy-mulongo-alias-joka-9

Depuis 2011 à 2018, un travail patriotique profond  a été fait par le peuple congolais et sa diaspora. Le report des élections de 2016 à 2018 par Alias Kabila pour mieux se présenter à un troisième mandat usurpé a aiguisé la résistance contre  son régime d'imposture. Cuit Alias Kabila au pied du mur, prêt à prendre ses jambes à son cou...il était fini. Le 30 décembre 2018, le peuple congolais est allé aux élections: présidentielle et législatives. Le peuple congolais a voté massivement pour une alternance politique démocratique réelle et porteuse de changement. Le peuple congolais a élu 62,8% Martin Fayulu. Cupide, corrompu et checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintu Tshifueba, le fameux fils d'Etienne Tshiseledi n'a obtenu que 15%. L'inconscient de la République, Tshilombo est allé nuitamment à Kingakati pour bénéficier d'une nomination électorale. Deux brigands ont  fait deal contre le peuple congolais. C'est un faussaire checkuleur , Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , qui a été nommé président de la République. Alias Kabila a imposé le statut quo en nommant un imposteur-usurpateur à la tête de notre pays. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-260

Le pantin-marionnette s'est révélé  être le plus grand tribaliste de la République. Angwalima Tshilombo a plus de 722 conseillers, tous des Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques. Conseillers de Tshilombo, des Luba Kasaïens, Tribaux, Tribalistes et Tribalisés. Tshilombo a fait venir à Kinshasa, Paul Kagamé, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais. Lors des obsèques d'Etienne Tshisekedi, Tshilombo a fait acclamé Kagmé au stade des Martyrs. Du jamais vu, les Bena Mpuka , Talibans et Tribalo-Ethniques ont même scandé le slogan: "BOKOMESANA". Après quelques semaines, Tshilombo a autorisé Rwandair a survolé le ciel congolais. Mieux, il est allé s'incliner au mémorial du génocide rwandais. Tshilombo, le Grand Voleur de destin du peuple congolais, a écrit dans le livre d'or que les Congolais étaient morts par effets collatéraux. 15 millions de Congolais qui ne demandaient qu'à vivre se sont fait Hari Kiri, puisqu'ils avaient l'esprit suicidaire. Tshilombo a donc dédouané Paul Kagamé de ses crimes au Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1

   

Tshilombo avec son vol de la souveraineté du peuple congolais fait beaucoup du mal à notre peuple.  Ce Fakwa de destin du peuple congolais, Tshilombo est un incapacitaire et incompétent. Au pouvoir après hold-up de depuis deux ans, Tshilombo pantin-marrionnette a accepté d'être au pouvoir de coalition. Il a culot  de se victimiser . Le FCC bloque !  MataMata qui est arrivé au pouvoir par deal et nomination électorale devrait savoir qu'il n'exercerait pas le plein pouvoir. Tshilombo est un pseudo-président nommé. Il s'est engagé de chauffer le fauteuil présidentiel et le restituer en 2023. Ses manœuvres dilatoires et victimaires n'ont aucun effet. 

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Puisqu'il a tout échoué, Angwalima Tshilombo doit revenir à son premier métier de pizzaïolo à Bruxelles. Il fout la honte à tout un peuple. On ne dirige pas un pays uniquement en gonflant ses joues, c'est par le travail. Consultations folkloriques ontpris un mois, les compilations prendront combien de temps. Dans l'entrete temps, plus de conseils des ministres. Dépuis sa nomination en janvier Tshilombo et Kamerhe ont dirigé seuls le Congo. Les magouilleurs se sont mis pleines les poches. La RDC est une République pas un ligablo. Nous n'allons pas attendre que les neurones de Tshilombo, l'incapacitaire se mettent à fonctionner pour faire avancer le pays. En deux ans  de pouvoir, le sans neurones a montré ses limites. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 24 octobre 2020

Tshilombogate: Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire !

Tshilombogate: Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fayulu Président Elu 1.jpg, oct. 2020

Crises institutionnelles voulues, engagées et installées avec Tshilombo en RDC. Le casseur de la République, liquidateur du Congo et Balkanisateur au pays de Kimbangu patauge dans des crises enchevêtrées. Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire avait proposé un plan de sortie de crises. Tshilombo veut s'appuyer sur des troubadours, politicailleurs ventriotes. Va-t-il s'en sortir ?

bache-eyet-100x80-cm

Crises institutionnelles voulues, engagées et installées avec Tshilombo en RDC. Le casseur de la République, liquidateur du Congo et Balkanisateur au pays de Kimbangu patauge dans des crises enchevêtrées. Martin Fayulu, grand homme politique et visionnaire avait proposé un plan de sortie de crises. Tshilombo veut s'appuyer sur des troubadours, politicailleurs ventriotes. Va-t-il s'en sortir ?

Martin Fayulu est un grand homme politique et visionnaire en République démocratique du Congo. Avec ses plus de 62%, victime d'un hold-up électoral, orchestré par Tshilombo et Alias Kabila, dans un odieux et satanique deal à Kingankati, contre le peuple congolais, Martin Fayulu, pacifiste et non violent, n'a jamais usé des violences pour récupérer son imperium volé. Tshilombo est un imposteur et usurpateur. 

Président élu du peuple congolais, Martin Fayulu s'est empressé , il y a un an, de proposer un plan de sortie de crise. La vérité des urnes étant l'autoroute pour emprunter la démocratie à grande vitesse. On lui rigoler au nez. 

Dribblages mirifiques, fourberies pathétiques et roublardises tarabiscotées émaillent la présidence usurpée de Tshilombo, qui dirige le Congo par défi. Tshilombo est illégitime ! Il est le plus grand voleur de destin du peuple congolais. Il n'a aucun respect à notre peuple. Tshilombo a une épine dans son pied gauche et des cailloux dans sa chaussure droite. Comment peut-il marcher ? Il a contre lui le peuple congolais et sa diaspora résistante. Il a contre lui tous les politicailleurs, ventriotes et girouettes avec qui il a fait des deals puis trahi après: UNC de Vital Kamerhe, FCC-PPRD d'Alias Kabila. Qui a trahi, trahira !  Tshilombo n'a avec lui, que des troubadours politiques, sans épaisseurs ni convictions politiques mais des quémadeurs d'emploi, qui végètent et soutiennent la fraude électorale pour se retrouver. Ils sont des habitués des plateaux de télévision et dialogues, concertation et autres forums. Ils viennent pour capter la lumière et n'ont aucune assise sur terrain: Claudel Lubaya, Adam Bombole, Gabriel Mokia, Franck Diongo, Noël Tshiani...mais surtout ses Bena Mpuka, Talibans, Ethno-Tribalistes et Wewaïstes, fanatiques lobotomisés et écervelés: des moutons de Panurge !

freddy-mulongo-troubadours-politiques

Des crises institutionnelles enchevêtrées  sont réelles, installées et deviennent ataviques. Avec ses 700 conseillers tribaux, tribalisés et tribalistes à la présidence usurpée, Tshilombo a fait la sourde oreille aux propositions citoyennes, patriotiques et politiques de Martin Fayulu. Pour mieux enfariner le peuple congolais, Tshilombo a emprunter des pistes villageoises, comme raccourcis, croyant arriver plus vite.  le plus grand "Tribaliste" du Congo  a cru bon de s'appuyer uniquement  sur ses frères tribaux "Luba Kasaïens" pour diriger le Grand Congo par défi, foulant aux pieds l'unité nationale et sabordant la souveraineté et l'intégrité territoriale durement acquise sous Mobutu.

Après la prestation de serment forcé, de ses trois juges tribaux, pour contrôler la cour constitutionnelle à sa guise, Tshilombo a franchi le Rubicon. La salle de congrès du parlement au Palais du peuple , a été envahi par des Bena Mpuka et autres Talibans, qui ont entonné l'hymne de l'Udps, comme si nous étions à Kabeya Kamuanga,  en lieu et place de l'hymne national, le debout congolais. Et lui Tshilombo au lieu de recadrer ses ouailles fanatisés, s'est empressé de faire le signe de victoire. On croit rêver ! signe de victoire contre qui ? Le peuple congolais ? Ou contre ses partenaires du FCC qu'il vient de rouler dans la farine ?

Crises institutionnelles ancrées et enchevêtrées, Tshilombo croit s'en sortir avec une pichenette: il s'engager à consulter des politicailleurs, ventiotes, troubadours et girouettes politiques.

Tshilombo est illégitime, il a volé le destin de tout un peuple. L'incapacitaire voulait le tapis rouge à tout prix. Il s'embourbe dans ses promesses farfelues et mensonges éhontés. Aucune décision sérieuse n'a été prise depuis qu'il trône arbitrairement sur le Congo.  Tshilombo est le problème du Congo. Il n'est pas la solution de notre pays. 

Casseur du pays, liquidateur du Congo et Balkanisateur de la RDC, en deux ans au pouvoir, Tshilombo est dangereux. Il est le pire pseudo-président que le Congo n'a jamais connu. Piètre politicailleur "Libumucrate". Il s'est revelé être un pillard des caisses de l'Etat, sa course à l'enrichissement rapide et illicite n'a d'aucune mesure, avec Tshilombo la mafia s'est officialisée. 

Martin Fayulu demeure le président élu du peuple congolais. Tshilombo devra demander rendez-vous au Faden House, si on peut le recevoir. Qu'il se détrompe, Martin Fayulu ne verra jamais Tshilombo en catimini. Il ne viendra pas faire la queue à la présidence usurpée. 

C'est au toujours au receleur d'aller restituer l'objet volé. Or l'élection d'un peuple est immatérielle. On ne peut le quantifier. Seul le pardon libère. Tshilombo doit demander pardon au peuple congolais. Sinon, lui et Alias Kabila sont bons pour la poubelle de l'histoire. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager