Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

jeudi 26 mars 2020

RDC: Quel héritage de Me Jean-Joseph Mukendi au Congo ? Son neveu Angwalima Tshilombo Tshintuntu catapulté sur le trône du Congo!

RDC: Quel héritage de Me Jean-Joseph Mukendi au Congo ? Son neveu Angwalima Tshilombo Tshintuntu catapulté sur le trône du Congo!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 4.jpg, mar. 2020


Personne à risque, il était allé en France pour un check-up et a, par la même occasion, contracté le Covid-19, d'après les membres de sa famille. A son retour à Kinshasa, les difficultés respiratoires ont commencé et le Coronavirus l'a emporté. Si sur le plan humain, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba a été sympathique, courtois voire respectable et respecté. Sur le plan Congo, notre pays, son héritage est monstrueux. Election du 30 décembre 2018: Accompagné d'une quarantaine d'avocats, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba est allé à la Cour Constitutionnelle défendre le putsch électoral de son neveu Angwalima Tshilombo, faussaire, fraudeur, tricheur, imposteur, usurpateur, traître et collabo pour en faire Président Nommé de la République démocratique du Congo. Quelle monstruosité ! Il nous laisse à la tête du pays, un nullard-médiocre et incapacitaire Angwalima Tshilombo, pseudo président étiquette, qui ne contrôle et dirige rien. Il est le pantin, marionnette et masque d'Alias Kabila qui l'a nommé. Bénéficiaire d'une Nomination Électorale est un Tshintuntu-Tshifueba, rien de plus.

Emporté par le coronavirus, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba allait sur ses 74 ans. Il était le chef par intérim du conseil consultatif juridique de son neveu à la présidence usurpée.

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 5.jpg, mar. 2020

Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba est l'homme orchestre des négociations secrètes et occultes entre l'Udps et le régime d'occupation et d'imposture d'Alias Kabila à Venise, Ibiza, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Le tweet de Néhémie Mwilanya sur le FCC-Officiel est révélateur : "Me Mukendi fut un des artisans du dialogue de Venise, entre l’Udps et la MP en 2015. Il a contribué, à la mise en place d'un processus électoral apaisé. Sincères condoléances à sa famille biologique,à sa famille politique et à l'ordre national des avocats".

Néhémie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) n'est rien d'autre que l'ancien directeur de cabinet d'Alias kabila et son bras droit. Donc l'homme de kingakati remercie Me Mukendi à travers son homme de main , néhémie Mwilanya pour l'avoir aidé à demeurer deux années de plus, en toute illégitimité et impunité alors qu'il était fin mandat depuis 2016.

Donc pendant que le peuple congolais décriait le régime d'occupation et d'imposture d'Alias Kabila. Pendant que le peuple congolais était massacré dans la rue pour avoir réclamé l'instauration de la démocratie...pendant que les jeunes Rossy Mukendi, Thérése kapangala que les prêtres étaient dénudés dans des paroisses...Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba étaient chef de délégation de l'Udps, dans des palaces à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles entrain de négocier avec des tortionnaires du régime d'Alias Kabila !

Grand avocat respecté ? Pour son ventre et sa famille, pas pour le Congo. Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba a contribué à ce que le Congo est aujourd'hui. Après 18 ans, d'un homme qui arrivé au Congo avec ses bottes de jardinier et sa kalachnikov en bandoulière: Alias Kabila ! Nous voilà avec un ancien distributeur des prospectus et pizzaïolo à la tête du pays. Simplement parce qu'Angwalima Tshilombo est son neveu. La fibre tribale y est pour quelque chose.

Pourquoi Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba qui s'est ramené avec une cohorte d'avocats, pour montrer sa puissance n'a-t-il pas pensé un seul instant de confier le pays à l'un de ses avocats ?

A 74 ans, il s'attendait à être nommé Président de la Cour Constitutionnelle afin de préparer et pérenniser la fraude électorale de son neveu. C'est pourquoi donc que Kabunda wa Kabunda, le Kasaïen faux Katangais déclarait qu'Angwalima Tshilombo sera président du Congo jusqu'au retour du Christ ? Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba était donc l'homme orchestre de cette machination contre la République ? Coronavirus est passé avant, on ne saura jamais tout ! 

Lire la suite...

mardi 24 mars 2020

RDC: Photos, décédé du Coronavirus Me Joseph Mukendi wa Mulumba déjà enterré!

RDC: Photos, décédé du Coronavirus Me Joseph Mukendi wa Mulumba déjà enterré!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Le Coronavirus est une drôle de maladie. L'enterrement se fait le même jour, sans la présence de la famille. Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba qui est décédé ce matin à 5h du matin a été enterré cet après-midi à Kinshasa. Personne ne connait l'endroit exacte de sa dernière demeure. Bizarre tout de même. Le jour du putsch électoral d'Angwalima Tshilombo, Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba s'était fait accompagner d'une cohorte d'avocats, une quarantaine,  à la Cour Constitutionnelle pour défendre la fraude électorale et la tricherie de son neveu Tshilombo, voleur de tout un destin du peuple congolais. Il aura été à toutes les négociations entre Udps et le régime dictatorial d'Alias Kabila: Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles, Kinshasa. Pour avoir été avocat de deux famille Chebeya et Bazana, puis par après défenseur du régime Kabila sur le même dossier, cela jette un trouble dans l'esprit de plus d'un Congolais. 

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 1.jpg, mar. 2020Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 3.jpg, mar. 2020

Lire la suite...

mercredi 18 mars 2020

RDC: Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

RDC: Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kabunda wa Kabunda.jpg, mar. 2020

Il est renversant de suivre dans une vidéo où un professeur d'université déclare qu'il ne connaissait pas Jean-Marc Kabunda. C'est au tribunal de Matete qu'il appris qu'il était de Luiza, pas Katangais. Donc le juge n'aurait pas parlé, cet intellectuel n'aurait jamais su? Comment Kabunda wa Kabaunda a-t-il fait pour diriger l'Udps sans que les militants aient le backroung et la traçabilité de l'individu ? Même pour poster à un poste, on montre son CV ! Il n'y a pas du mal d'être Kasaïen ni Katangais. A quoi bon cacher et mentir sur ses origines alors que nous sommes tous Congolais ?

Les Baluba ne sont pas des tribalistes mais ceux de l'Udps sont extrêmement des Ethno-tribalistes patentés !
Plusieurs personnalités non Kasaiennes ont occupé le poste de Secrétaire Général de l'Udps: Valentin Mubake, Jacquemin Shabani, Remy Massamba, Albert Moleka...comme d'ailleurs ses prédécesseurs, le doyen Bruno Mavungu a été viré comme un mal propre de son poste de Secrétaire Général de l'Udps. Son remplaçant n'est autre que Kabunda Wa Kabunda né à Luiza dans le Kasaï-Occidental, aujourd’hui le Kasaï-Central.

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'est pas un Katangais mais un Kasaïen de Luiza qui s'est fait passer pour un Katangais pour occuper le poste de Secrétaire général de l'Udps. Malade et faible, Etienne Tshisekedi s'est fait enfariner par son fameux fils Angwalima Tshilombo qui pensait déjà au patricide.

En effet, Fauchés comme des rats, Angwalima Tshilombo et Samy Badibanga, deux checkuleurs, lors d'une rencontre dans un grand hôtel parisien avaient vendu l'Udps auprès de Moïse Katumbi. C'est alors que le choix de Kabunda wa Kabunda, le président Fédéral de l'Udps de Kamina va être actée. il fallait tout faire pour l'avaliser auprès de Ya Tshitshi. Ce qui fut fait.

Au fait, Angwalima Tshilombo n'avait pas une ambition présidentielle, mais d'être nommé premier ministre. C'est d'ailleurs Moïse Katumbi qui a financé le premier congrès de l'Udps, après 36 ans de fonctionnement où Tshilombo fut voté nuitamment à main levée comme à la Douma !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a rien d'un militant chevronné. Il avait une mission: faire élire coûte que coûte Tshilombo à la présidence de l'Udps. Âgé de 36 ans, il a commencé par s’engager à Kananga, dans le Kasaï-Occidental -aujourd’hui Kasaï-Central. Il a ensuite pris la présidence de la fédération provinciale de l’UDPS à Kamina et a été parachuté au Secrétariat Général de l'Udps.

L'Udps, parti familial des faussaires, malfaiteurs, Kulunas, inciviques, brigands et Wewas qui se comportent en hors-la-loi en toute impunité. Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a pas formé ses militants. Un parti politique n'est pas seulement idéologique, c'est une école politique. Depuis la Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo où sont les cadres et élites de l'Udps ? Zéro ! Des faussaires qui défendent le putsch électoral ? Où des activistes des droits de l'homme qui se sont assis sur la neutralité pour défendre la fausseté ?

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda doit avoir honte d'accepter d'être un président intériminaire de l'Udps. C'est-à-dire un individu qui accepte de chauffer le fauteuil pour Angwalima Tshilombo !

Un parti fonctionne avec des élections. Si Jean-Marc Kabunda wa kabunda veut être légitime il doit se faire élire et pas être nommé. Udps, le plus grand parti politique du Congo ? Mon œil ! Angwalima Tshilombo est là pour piller le Congo. L'ancien pizzaïolo veut se remplir les poches et partir comme il est venu. C'est le plus grand voleur que le Congo n'ait jamais connu. Voleur du destin de tout un peuple, pillard des caisses de l'Etat. Le peuple d'abord slogan creux s'est transformé en le ventre d'abord. Quelle honte !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda a lamentablement échoué.

Lire la suite...

vendredi 24 janvier 2020

RDC: Kabunda wa Kabunda, le faux Katangais est-il devenu un robot ? Depuis son retour de Kigali où il a visionné la vidéo occulte du deal, Kabunda est devenu muet !

Jeanne Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale saluant son vice-président Kabunda wa kabunda

On ne badine pas avec la République. On protège et sauvé le pays pour des générations futures.

Le vrai problème de l'Udps est que toutes les personnalités intelligentes d'autres provinces ont été virées. L'Udps de "TshintuTshetu", parti familial des Talibans et Tribalo-ethniques. Aujourd'hui, l'Udps est sans idéologie dirigée par Marthe Kasalu Jibikila, Dénise Nyakeru et le duo Kabunda Wa Kabunda-Augustin Kabuya. Et pourtant avec la nomination électorale, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" aurait dà» encourager l'organisation d'un congrès électif pour l'élection d'un nouveau président de l'Udps. Que disent les statuts de l'Udps ? Pourquoi a-t-il nommé Kabunda wa Kabunda comme président intérimaire ?

Kabunda wa Kabunda, le vice-président de l'Assemblée nationale est montée au créneau pour soutenir qu'Alias Kabila est le "Partenaire". Tshilombo a même soutenu qu'Alias Kabila était le "Père de la démocratie" et de l'alternance politique au Congo. Dans une fourberie hors pair, les Udpsiens et Udpsistes ont commencé à  chanter la chanson de la première passation de pouvoir pacifique. C'est qui est faux. Car la Nomination électorale de Tshilombo est issue d'un deal. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo. La CENI et la Cour Constitutionnelle aux ordres d'Alias Kabila ont proclamé celui qui a décalé avec lui et non celui que le peuple congolais a élu avec 62,8%, Martin Fayulu Madidi.

Le problème est que Kabunda wa Kabunda commençait à  menacer ses partenaires du FCC, ils doivent apprendre à  nager car devant la furie des Udpsiens, ils vont se retrouver dans le fleuve Congo. Or un deal n'est pas l'élection.

Les 18 ans d'Alias Kabila sont sombres dans l'histoire. Panama papers, spoliation des mines congolaises, assassinats de plusieurs personnalités et artistes, mauvaise gouvernance, brassage dans les Fardc des Rwandais et Ougandais, rébellions fabriquées, tabassage des prêtres dans des paroisses... Cette liste n'est pas exhaustive. Mais Alias Kabila, le barbu taiseux de Kingakati n"osait pas faire tout ce que Tshilombo fait aujourd'hui. Au fait, le cupide fils Tshisekedi est pire que tous ses 4 prédécesseurs.

En faisant d'Alias Kabila et ses dignitaires de partenaires, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" a enfariné le peuple congolais qui ne l'avait jamais voté. Nous sommes dans un cas d'école où un Imposteur-Usurpateur est devenu le masque et bouclier de celui qui l'a nommé.

Depuis son retour de Kigali où Paul Kagame, boureau du peuple congolais a fait visionné à  Kabunda wa Kabunda, président intérimaire de l'Udps et vice-président de l'Assemblée nationale, la vidéo de la cérémonie satanique sur Tshilombo pour lui faire miroiter un semblant de pouvoir. Tshilombo a vendu le Congo aux occupants-envahisseurs. Il est le pantin-marionnette de Paul Kagame.

Kabunda wa Kabunda est sonné. Il n'en revient pas que l'Udps a menti au peuple. L'Udps qui prétendait être un parti du peuple d'abord n'est rien qu'un ramassis des faussaires, politicailleurs, ventriotes et Mabumucrates. Aujourd'hui, l'Udps est devenu un parti des haineux, Bokomesana N'a Kimoyibi, Fathi Bidon... Et les Congolais sont qualifiés de Nyangalakata, Bandoki, Combatntaba !

Lire la suite...

mercredi 15 janvier 2020

RDC: Pascal Bankole "Sans Rival" agressé à  Kinshasa !

Pascal Bankole "Sans Rival" tabassé à  Kinshasa !

Aucun journaliste fut-il un thuriféraire du régime ne mérite le tabassage à  cause de ses opinions. Pascal Bankole "Sans Rival", journaliste aux accointances de l'Udps, serait tabassé à  mort, dans la nuit du 12 janvier 2020, par des partisans de Vital Kamerhéon pour son émission vidéo contre "Papa Ba Cales" d'après des témoignages sur les réseaux sociaux.

Le journalisme demande de la hauteur. Voler comme un aigle pour ne pas attraper les baves du crapaud. On ne pas être journaliste et défendre la fraude électorale, mensonges et faussetés. Le hold-up électoral doit être considéré comme un crime contre l'humanité, car le voleur vol le destin de tout un peuple.

"Sans Rival" n'est pas le seul compatriote qui tombé dans le piège de la coterie tribale. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu", Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo. Le cupide fils Tshisekedi a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une Nomination Électorale. Tshilombo est devenu le masque et bouclier d'Alias Kabila. Par ricochet, "Tshintuntu" est le pantin et marionnette de Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais.

Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu n'a aucun pouvoir, il ne contrà´le et dirige rien. Tous ceux qui l'ont ignoré et par excès de zèle Luba-Kasaïen, ont cru en Tshilombo et l'ont défendu bec et ongles...ont quitté cette terre des hommes, sans que Tshilombo ne lève son petit doigt. Gilbert Mulenda, son conseiller principal a été sacrifié. Empoisonné à  Kinshasa, il est mort à  Nairobi dans une réunion. Les collaborateurs de la présidence usurpée sont morts dans le crash de l'Antonov A72, silence radio, pas de deuil même pas le drapeau mit en berne.

Pascal Bankole "Sans Rival" qui critiquait librement Alias Kabila depuis l'Afrique du sud, a cru que le pouvoir était devenu Luba-Kasaïen. Or la réalité est que Tshilombo, pour marcher sur tapis rouge, a vendu le Congo et le peuple congolais aux Tutsi-Power. Lorsqu'on n'a pas des dents, on ne provoque pas un lion dans la jungle...c'est très suicidaire !

En soutenant pour des accointances tribales, Tshilombo le plus grand traître et collabo que la RDC n'ait jamais connu "Sans Rival" n'a plus de cà´te auprès de la diaspora. Il a lui même trahi son combat. Mais Vital Kamerhéon n'a pas de faire tabasser un journaliste fut-il "Sans Rival" ! Précéder ne veut pas dire arrivée ! Pourquoi Tshilombo ne va-t-il pas rendre visite à  son fanatique de journaliste ? Aucune remontrance de Tshilombo à  Kamerhéon ? Le journalisme est le métier le plus libre au monde. Il a des règles à  respecter.

Lire la suite...