Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

samedi 4 juillet 2020

RDC : C'est quoi ce parti Udps ?

RDC : C'est quoi ce parti Udps ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Udps mabumucrate 1.jpg, juil. 2020

Les Udpsiens et Udpsistes clament qu'ils se sont battus 40 ans pour la démocratie et l'état de droit. La majorité d'entre eux n'ont jamais vécu dans un pays démocratique. Même Étienne Tshisekedi, pourfendeur de Patrice Emery Lumumba, qu'il qualifia de "Crapaud" n'a jamais vécu dans un pays démocratique. Le Co-fondateur du MPR-Parti-Etat, qui ne s'est pas empêché de demander à la communauté internationale de s'engager du Zaïre, or en voulant punir son ami Mobutu, c'est le peuple zaïrois qui en patissait.

Aujourd'hui, son fils Àngwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le plus grand voleur du destin de notre. Monsieur 15% a fait un satanique odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale ! Tshilombo est une calamité pour le Congo. Il ne dirige rien et ne contrôle rien. Pseudo-président étiquette, Àngwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba végète. Mais les Udpsiens et Udpsistes gigotent et répètent leur mantra comme des fanatiques drogués : "État de droit"!

Regardez-moi cette affiche diffusée sans honte: Àngwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, président de L'Udps-Muluba Kasaïen, Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, président ai de L'Udps-Muluba Kasaïen et Augustin Kabuya, secrétaire général-Mulluba Kasaïen.

L'Udps est au pouvoir. Au lieu d'agir d'apporter des réformes pour mieux faire avancer le Congo. Ils agissent comme s'ils sont dans l' opposition. Des barbares et inciviques de L'Udps prouvent qu' ils pataugent dans une mangeoire où ils ne sont ni cuisiniers ni marmitons. Koyiba élection ya peuple eza pasi !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 17 juin 2020

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

RDC: Les Zélotes de l'Udps gomment Vital Kamerhe dans une photo de famille !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 59.jpg, juin 2020

L'Udps use et abuse des méthodes Brejnneviennes de KGB pour saquer les dissidents. Voilà une photo de famille prise à Lubumbashi, lors de la foireuse campagne présidentielle Udps-Unc dans leur accord de Nairobi, coalition Cach !

Sur la photo initiale ils sont trois à y figurer: Angwalima Tshintuntu Tshifueba, Patricia Nseya et Vital Kamerhe.

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 58.jpg, juin 2020

Or depuis que Tshilombo a décidé tout seul, violant les statuts de l'Udps, parti familial, et qu'il a désigné tout seul, sa copine et protégée, Patricia Nseya pour remplacer Kabunda wa Kabunda , comme vice-président à l'Assemblée nationale...les radicaux et tribaux Udpsiens ont gommé Vital Kamerhe, directeur de cabinet et allié de Tshilombo dans la coalition Cap pour le changement. Kamerhe est la prison de Makala pour braquage des deniers publics: 370 millions de dollars.

Le verdict du procès public n'est pas encore prononcé. Sammih Jammal, le Libanais de 82 ans et Vital Kamerhe, sont encore des innocents.
L'Udps est un parti des mafieux et faussaires. Il est habitué à polir son histoire scabreuse. Tshilombo a fait de son père, Etienne Tshisekedi, Héros national après avoir cosigné la pendaison des conjurés de la pentecôte à pont Gabu. L'opposant à Mobutu, Laurent-Désiré Kabila et Alias Kabila serait proclamé père de la démocratie...A mourir de rire ! Y a-t-il démocratie au Congo ? Les Udpsiens répondent: Etienne Tshisekedi a appris aux Congolais de porter une cravate ! Pardieu, a-t-il appris au peuple congolais de porter des chaussettes et chaussures ? La démocratie va de pair avec un Etat de droit. Ce n'est pas avec des joues joufflus que l'on bâtit la démocratie, c'est avec des valeurs républicaines et démocratiques.

Gommer un partenaire sur une photo est une fraude. Or la présidence usurpée de Tshilombo est issue d'un putsch électoral, un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une Nomination Electorale. Un président nommé n'est rien d'autre qu'un imposteur et usurpateur !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 3 mai 2020

3 MAI: JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE
ALERTE : LA VIE DE FREDDY MULONGO EN DANGER.
APPEL AU MEURTRE DU POUVOIR SANGUINAIRE DE KINSHASA

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE. ALERTE : LA VIE DE FREDDY MULONGO EN DANGER. APPEL AU MEURTRE DU POUVOIR SANGUINAIRE DE KINSHASA. Réaction de Me Kentey PINI-PINI Nsasay, Ancien journaliste, ancien directeur de Radio Tomisa/Kikwit PhD1 Political Sciences.

freddy-mulongo-evariste-pini-pini-1-1.jpg, mai 2020

freddy-mulongo-evariste-pini-pini-1-1

En ce jour de célébration de la liberté de la presse à travers le monde, le pouvoir sanguinaire
de Kinshasa n’a pas trouvé mieux que de lancer un appel au meurtre contre la personne de Freddy Mulongo, journaliste chevronné, défenseur infatigable des droits humains.

En effet, le jeudi 23 avril 2020, dans une émission télévisée, un cadre de l’UDPS, un de multiples partis au pouvoir à Kinshasa, a lancé un appel au meurtre demandant à toute personne de s’emparer de Freddy Mulongo où il se trouve, de le tabasser illico, de l’enchaîner et de l’amener ainsi au siège du parti. Et depuis ce jour jusqu’aujourd’hui, ni l’exécutif, ni le pouvoir judiciaire, ni même les organisations de défense de droit de l’homme n’ont daigné réagir contre cet acte si grave contre une personne qui ne fait que son travail.

jeudi 23/04/20 LISU LIKOLO YA LISU . BOKANGA FREDDY MULONGO AZO SALURE KOMBO YA FELIX CHEF DE L'ETAT © YOKA SON DE L'UDPS TV

Voilà pourquoi nous lançons un appel vibrant aux personnes attitrées et aux organisations de défense de l’homme à travers le monde d’assurer la protection, l’intégrité physique et morale
du journaliste Freddy Mulongo et de veiller à l’exercice permanent de la liberté de la presse à travers le pays. Ce même appel est lancé au peuple Congolais qui doit rester vigilant pour barrer la route à ce régime dictatorial et sanguinaire qui s’est emparé du pouvoir à Kinshasa et
qui dirige le pays par défi.

freddy-mulongo-au-temps-des-effroyables-imposteurs

Car il est reproché à Freddy Mulongo d’avoir outragé le chef de l’État en fonction, Monsieur Félix-Antoine TSHILOMBO, en lui reprochant son deal avec son prédécesseur pour le partage du pouvoir et de ses avantages, cela contre la volonté exprimée par le peuple congolais lors des suffrages du 30 décembre 2018. En effet c’est en pleine nuit, à 3h du matin
du 7 janvier 2019, une semaine après les élections, après avoir l’accès à l’internet, interdit à quiconque d’annoncer les résultats des élections en sa possession, que l’organe chargé de les
superviser, la CENI, a confisqué tous les votes exprimés et a annoncé la victoire inattendue de M. Tshilombo sans apporter la moindre preuve, par exemple en publiant les résultats des
élections bureau par bureau. Et depuis lors c’est en copain-copain, bras dessus, bras dessous, que M. Tshilombo flirte avec l’ancien président, Hippolyte Kanambe, alias Joseph Kabila, sujet rwandais infiltré au Congo par le truchement de l’invasion e de l’occupation du Congo par l’armée rwandaise de Paul Kagame depuis 1996 jusqu’à ce jour.

Il est à noter qu’alias Joseph Kabila qui contrôle toutes les institutions de la République par son armée interposée avait organisé son maintien au pouvoir longtemps avant la tenue des
élections. En effet, se voyant coincé de toute part contre son projet de se maintenir au pouvoir au-delà de ses multiples mandats toujours usurpés (2001-1018), M. Kanambe avait formé une plate-forme politique hétéroclite, composée de la majorité de partis politiques qu’il avait lui-même organisés à la va-vite, près de 300, et avait dressé à l’avance une liste des futurs animateurs des institutions de la République (députés, sénateurs, gouverneurs de province, cadres des services publiques de l’État, etc.). Il avait aussi réorganisé les services de l’armée, de la police et de la justice, et y avait placé ses hommes de confiance.

Toujours dans la recherche des voies et moyens pour pérenniser au pouvoir, il avait signé un deal avec M. Tshilombo et la coalition de celui-ci appelé CACH, laquelle était issue d’un
divorce inexpliqué avec l’ensemble de l’opposition congolaise réunie en conclave à Genève en Suisse. Alors que ce conclave avait élu M. Martin FAYULU comme candidat unique de
l’opposition aux élections présidentielles qui s’annonçaient, M. Tshilombo et son colistier Vital Kamhere avaient fait volte-face et avaient formé une coalition à deux.

En réalité, ils étaient de mèche avec alias Joseph Kabila pour un partage frauduleux du pouvoir et de ses avantages. C’est donc ce qui est arrivé avec les fameux résultats proclamés par la CENI dans la plus grande opacité. Et depuis lors le couple FCC-CACH s’est emparé du pays et le dirige comme bon lui semble.

Cette coalition bizarre dont la corruption, c’est-à-dire le détournement systématique de l’argent public, est devenu un exercice quotidien, à l’instar de son maître à penser alias Joseph Kabila, n’accepte aucune contestation, aucune opposition. Elle s’en prend sans ménagement à toute personne, toute organisation, tout organe de presse ou tout journaliste qui ose dénoncer ses méfaits. Les journalistes sont régulièrement arrêtés et molestés, les organes de presse
constamment interdits. Entre-temps l’insécurité bat son plein partout sur le territoire national surtout dans la partie Est transformé par les éléments infiltrés de l’armée rwandaise en
territoire de meurtres et d’assassinats de masse d’une extrême cruauté, sans oublier Kinshasa, qui est devenu le fief des délinquants de toute sorte, appelés KULUNA.

C’est donc un pays à bord de l’implosion, du chaos, une population à bout de souffle, exténuée par la misère et la
souffrance, une jeunesse désespérée, que le couple alias Joseph Kabila - Félix Tshilombo veut diriger d’une main de fer et à l’abri des regards.

C’est pour cela que Freddy Mulongo qui dénonce régulièrement ses innombrables dérives est dans son collimateur. Plutôt que de s’en prendre aux journalistes et aux organes de presse indépendants, ce régime autoritaire doit plutôt se remettre en question, rétablir le peuple dans
ses droits, renoncer aux détournements monstrueux et rendre l’argent volé estimé à plusieurs milliards de dollars.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 1 mai 2020

Liberté de la presse: Tshilombo fait menacer Freddy Mulongo par l'Udps!

Liberté de la presse: Tshilombo fait menacer Freddy Mulongo par l'Udps!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Tshilombo, Président nommé après son odieux deal contre le peuple congolais, Tshilombo s'est permis d'envoyer ses Bena Mpuka, barbouzes, Talibans, tribalo-Ethniques et barbouzes de l'Udps, vilipender, menacer et diaboliser Freddy Mulongo, Réveil FM international. Dans une émission sur YouTube, l'Udps se permet de demander que l'on me tabasse et m'emprisonne pour 20 ans.

Freddy Mulongo-Liberté de presse 15.jpg, mai 2020

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-15

La presse a besoin de liberté. La liberté a besoin de la presse. Le ligne éditoriale de Réveil FM International est connue de tous. Réveil FM International est un média citoyen, alternatif et non marchand. Pour nous, l'information, c'est la liberté et non une marchandise. Nous ne marchandons pas nos articles. Nous écrivons toujours en toute Liberté. Après le confinement, une plainte  contre l'Udps-son émission Lisu Likolo Ya Lisu du 23 avril 2020, pour menaces et intimidations, contre le journaliste Freddy Mulongo, Fondateur de Réveil FM International. Angwalima Tshilombo, président nommé, à donner l'ordre à ses chiens de garde, ses "Atalaku", de nous vilipender, menacer et diaboliser sur une chaîne de l'Udps. 

jeudi 23/04/20 LISU LIKOLO YA LISU . BOKANGA FREDDY MULONGO AZO SALURE KOMBO YA FELIX CHEF DE L'ETAT © YOKA SON DE L'UDPS TV

Angwalima Tshilombo est un dictateur en puissance. Il ne nous impressionne nullement.  Le voleur du destin du peuple congolais est un prédateur de la liberté de la presse et d'expression. Le fils d'Etienne Tshisekedi, qui par son deal avec Alias Kabila, pour bénéficier d'une nomination électorale, n'a fait que ressusciter celui qui l'a nommé Alias Kabila. Tshilombo est un imposteur-usurpateur.  Incroyable mais vrai ! La vidéo You tube: Yoka Son de l'Udps circule sur des réseaux sociaux. Notre combat pour la liberté de la presse et d'expression n'est pas négociable.  

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-3

A Réveil FM International, nous refusons obstinément de céder à la violence et à l'intimidation.  affirmons notre refus obstiné de céder à la violence et à l'intimidation d'Angwalima Tshilombo et sa bande des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques de l'Udps. Ce parti familial habitué aux incantations, ne nous fait pas rire ! 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-4

Face aux menaces de mort du régime dictatorial de Tshilombo, le courage nous impose de continuer à informer sans transiger, toujours indépendants de tous les pouvoirs dictatoriaux, des imposteurs et usurpateurs. Nous n'avons pas peur de Tshilombo, petit dictateur, qui utilise comme des petits couteaux suisses, sa bande des inciviques, loubards et écervelés de l'Udps, pour nous agresser. Le rire est un rempart universel contre l'obscurantisme. La caricature des idées comme des croyances est une manière de faire vivre le pluralisme. Nous n'y renoncerons pas. Tshilombo sera caricaturé plus qu'avant ! 

 

freddy-mulongo-liberte-de-presse-14

Angwalima Tshilombo, expert en école buissonnière doit savoir que le vrai sens de notre métier de journaliste est de faire reculer la propagande, la rumeur et les manipulations. Il est loin le temps où il était pizzaïolo, distributeur des prospectus et checkuleur à Bruxelles. Il est bénéficiaire de la nomination électorale pour travailler pour le Congo et des Congolais. Président non élu, il doit quand même travailler. Fatshi Béton n'est que de la pure propagande nauséabonde.   Dans les jours, les mois et les années qui viennent, nous voulons porter haut notre exigence et notre responsabilité d'informer nos concitoyens.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 avril 2020

RDC: De l'Udps parti national à l'Udps médiocre des Mabumucrates, Ventriotes et Tribalo-ethniques...

Freddy Mulongo-Udps mabumucrate.jpg, avr. 2020

RDC: De l'Udps parti national à l'Udps des Mabumucrates, Ventriotes et Tribalo-ethniques...

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Cette photo parle d'elle-même. Fondé le 15 février 1982, L'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) fut un grand parti national dont les leaders étaient de toutes les provinces du Congo. C'était le temps des pères fondateurs "les 13 parlementaires". Aujourd'hui, l'Udps "Tshintu Tshetu" est un parti des Tribalo-Ethniques, un ramassis des mabumucrates, ventriotes, fanatiques sans idéaux.

Cette photo parle mieux que mille écrits. L'Udps national de 13 parlementaires a été un parti fédérateur et rassembleur. Ici on voit le directoire des présidents: Frédéric Kibassa (Katanga), Etienne tshisekedi (Kasaï), Mbwankiem (Bandundu) et Marcel Lihau Kanza (Equateur).

L'Udps qui négociait en catimini avec le régime d'Alias Kabila à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles et Kinshasa n'est autre que celui des ramassis Mabumucrates, profito-situationnistes, ventriotes,  vendus, corrompus, traîtres, collabos arrivistes, parvenus et tribalo-ethniques. Tous les Congolais des autres provinces ont été chassés pour en faire l'Udps de Tshintu Tshetu !

Le peuple d'abord au ventre d'abord, il n'y a qu'un pas !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 1 avril 2020

RDC: Complot contre Tshilombo ourdi par Kamerhe, ficelé à Kingakati et "boutiqué" par Kigali !

RDC: Complot contre Tshilombo ourdi par Kamerhe, ficelé à Kingakati et "boutiqué" par Kigali !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Cach.jpg, avr. 2020


Le 8 mai 2018, sans mâcher ses mots et en toute liberté, Réveil FM International titrait : La Suisse et la diaspora congolaise: Collabos et Traîtres! https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/080518/la-suisse-et-la-diaspora-congolaise-collabos-et-traitres

C'est avec les "Bena Luluabourg" de Genève que Vital Kamerhe est entrain de peaufiner son coup contre son aillé de Nairobi: Tshilombo !

La Suisse est petit mais costaud. Pays démocratique,où il fait beau vivre, les tribalo-ethniques ont transformé ce beau pays en nid des collabos Zaïro-Congolais.
La vague des braillards de la diaspora congolaise en Suisse qui avait rejoint l'AFDL devenu le PPRD-Parti Etat puis le MP et enfin le FCC sont des grands collabos contre la République démocratique du Congo: Jean Pierre Kambila, Benoit-Christian Kambinga, She Okitundu...

En effet, le 23 juin 1999, le gouvernement congolais portait plainte devant la Cour internationale de Justice (CIJ) contre le Rwanda de Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais suite à l’agression d’une partie de son territoire par des troupes rwandaises. Le 15 janvier 2001, la République Démocratique Congo, via She Okitundu, qui sera nommé ministre des Affaires étrangères d'Alias Kabila, retirait ladite plainte. Le lendemain 16 janvier 2001, la terre entière apprenait l’attentat qui ôta la vie au troisième président de la République: M'zée Laurent-Désiré Kabila.

Dans une ordonnance de la Cour internationale de Justice datée du 30 janvier 2001, on peut lire : «Le président de la Cour internationale de Justice, (…). Considérant que, par lettre du 15 janvier 2001, reçue au Greffe par télécopie le même jour, l’agent de la République démocratique du Congo, se référant au paragraphe 2 de l’article 89 du Règlement, a fait savoir à la Cour que le gouvernement de la République démocratique du Congo souhaitait se désister de l’instance et a précisé que «celui-ci se réservait la possibilité de faire valoir ultérieurement de nouveaux chefs de compétence de la Cour» !

Le complot contre Tshilombo est ourdi par Vital Kamerhe avec les "Bena Luluabourg" de Genève. Des Cow-boys fatigués, Mobutistes nostalgiques, ils sont pré-retraités et retraités, fatigués de la Suisse. Ils veulent eux aussi aller à la mangeoire au pays pour jouir. Aigris, cupides, sournois, fourbes, bonimenteurs et corrompus, ils reçoivent leur pitance de Vital Kamerhe pour saborder Tshilombo. Nourris et blanchis par celui que certains Udpsiens appellent abusivement le "Coach", des "Bena Luluabourg" de Genève s’attellent à faire tomber Tshilombo au profit de Vital Kamerhé, leur bienfaiteur.

Le plan contre Tshilombo est ourdi par Vital Kamerhe, ficelé à Kingakati et boutiqué par Kigali.

Freddy Mulongo-Cach 3.jpg, avr. 2020

Primo: Pour traumatiser Tshilombo président nommé, on crée un vide autour du bénéficiaire de la Nomination Électorale, avec des morts en cascade parmi ses plus proches. C'est ce qui se passe actuellement. Esseulé on l'isole pour mieux l'abattre.

Freddy Mulongo-Cach 4.jpg, avr. 2020

Secundo: Une fois Tshilombo tombé et éliminé...Vital Kamerhe, son directeur de cabinet va brandir l'accord de Nairobi, au Kenya entre l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) et l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) qui a produit Cap sur le changement "CACH". Cette coalition est née, à l'hôtel Sérena à Nairobi. Vital Kamerhe se désistait au profit de Tshilombo qui, en cas de victoire à la présidentielle du 30 décembre 2018, lui garantissait le poste de Premier ministre. Au bout de cinq ans, ils inverseraient les rôles. Donc l’accord Nairobi couvre une décennie, avec un mandat présidentiel chacun et une primature chacun.
Faute d'une majorité CACH à l'Assemblée nationale, le président de l'UNC a dû se contenter du fauteuil du directeur de cabinet de Tshilombo.
Pour sa part, Tshilombo avait pris également l'engagement de soutenir la candidature de son allié Vital Kamerhe à l'élection présidentielle de 2023.

Freddy Mulongo-Cach 2.jpg, avr. 2020

Tertio: La jurisprudence existe en RDC. Lors de l'élection frauduleuse Louis Michel 2006, pour être élu, le candidat indépendant Alias Kabila avait fait alliance avec le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) d'Antoine Gizenga et l'UDEMO de Nzanga Mobutu. Revenons à l’élection Louis Michel 2006. Au premier tour sur 31 candidats figurants et putatifs, Azarias Ruberwa, président du mouvement rebelle-criminel pro-Rwandais n'aura que 0,1 %. Pour barrer la route à Jean-Pierre Bemba, candidat du MLC, en lice face à Alias Kabila... Vital Kamerhe, directeur de campagne d'Alias Kabila va parvenir à débaucher Antoine Gizenga, vieillard fatigué de 81 ans et candidat de Palu. Ayant obtenu 13 % des votes au premier tour, Gizenga est troisième de l'élection Louis Michel 2006 et se pose en arbitre du second tour entre Alias Kabila et Jean-Pierre Bemba. Le 30 septembre 2006, Antoine Gizenga signe au Grand hôtel de Kinshasa un accord de coalition qui vise à faire élire le président Joseph Kabila au second tour de l'élection présidentielle prévue pour le 29 octobre. L'accord prévoit aussi l'attribution du poste de Premier ministre à un membre du Parti Lumumbiste Unifié-d'Antoine Gizenga. Après la victoire d'Alias Kabila à la présidentielle, il est nommé comme informateur chargé de trouver au sein de l'Assemblée nationale une coalition majoritaire. Le 30 décembre 2006, il est nommé Premier ministre par Alias Kabila comme "président". Il prend la tête du nouveau gouvernement du pays le 5 février 2007, comprenant 59 membres. Ce gouvernement sera remanié, le 25 novembre 2007, produisant le second gouvernement Gizenga. Le 25 septembre 2008, Antoine Gizenga annonce sa démission du poste de Premier ministre. Tergiversations entre politicailleurs, le Palu va brandir l'accord du Grand Hotel de kinshasa: la primature revient au Palu ! Le 10 octobre 2008, Antoine Gizenga est remplacé à la primature par Adolphe Muzito jusqu'alors ministre du Budget.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-255.jpg, avr. 2020

Quatro: Vital Kamerhe avec ses "Bena Luluabourg", le barbu de kingakati qui est d'ailleurs revenu à sa résidence spolié de GLM à la Gombé, Paul Kagamé, Hitler noir et tous les comploteurs-prédateurs qui veulent dominer sur le Congo, continuer à massacrer son peuple pour mieux piller ses ressources...veut écourter le quinquennat usurpé de Tshilombo, se faire catapulter sur le trône du Congo, terminer le mandat de Tshilombo et après faire ses 5 ans de l'accord de Nairobi.

Vital Kamerhe se trompe d'époque et de pays. Que les "Bena Luluabourg" de Genève puissent bouffer son argent, c'est un fait de collaborationnisme et cupidité, rien de plus. La République démocratique du Congo n'est pas à vendre. Le peuple congolais se bat pour sa libération totale contre des imposteurs et usurpateurs comme lui.

L'odieux deal contre le peuple congolais entre CACH-FCC est un acte sous seing privé qui n'engage pas la République. Si Tshilombo tombe Kamerhe tombera avec lui. Il n'y a pas d'alternative. Tshilombo a volé le destin de tout un peuple, avec Kamerhe dans sa gibecière. Les deux sont liés dans le putsch électoral du 30 décembre 2018, contre le peuple congolais.

L'accord de Nairobi que Vital Kamerhe est prêt à brandir avec le soutien de ses "Bena Luluabourg" de Genève est nul. Alias Kabila ne sera plus président en RDC. Quant à Vital Kamerhe, il est autant nuisible pour le Congo que Tshilombo. Qu'il restitue d'abord les 15 millions volés à la présidence de la République. La RDC est un pays francophone. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 26 mars 2020

RDC: Quel héritage de Me Jean-Joseph Mukendi au Congo ? Son neveu Angwalima Tshilombo Tshintuntu catapulté sur le trône du Congo!

RDC: Quel héritage de Me Jean-Joseph Mukendi au Congo ? Son neveu Angwalima Tshilombo Tshintuntu catapulté sur le trône du Congo!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 4.jpg, mar. 2020


Personne à risque, il était allé en France pour un check-up et a, par la même occasion, contracté le Covid-19, d'après les membres de sa famille. A son retour à Kinshasa, les difficultés respiratoires ont commencé et le Coronavirus l'a emporté. Si sur le plan humain, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba a été sympathique, courtois voire respectable et respecté. Sur le plan Congo, notre pays, son héritage est monstrueux. Election du 30 décembre 2018: Accompagné d'une quarantaine d'avocats, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba est allé à la Cour Constitutionnelle défendre le putsch électoral de son neveu Angwalima Tshilombo, faussaire, fraudeur, tricheur, imposteur, usurpateur, traître et collabo pour en faire Président Nommé de la République démocratique du Congo. Quelle monstruosité ! Il nous laisse à la tête du pays, un nullard-médiocre et incapacitaire Angwalima Tshilombo, pseudo président étiquette, qui ne contrôle et dirige rien. Il est le pantin, marionnette et masque d'Alias Kabila qui l'a nommé. Bénéficiaire d'une Nomination Électorale est un Tshintuntu-Tshifueba, rien de plus.

Emporté par le coronavirus, Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba allait sur ses 74 ans. Il était le chef par intérim du conseil consultatif juridique de son neveu à la présidence usurpée.

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 5.jpg, mar. 2020

Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba est l'homme orchestre des négociations secrètes et occultes entre l'Udps et le régime d'occupation et d'imposture d'Alias Kabila à Venise, Ibiza, Paris, Bruxelles et Kinshasa. Le tweet de Néhémie Mwilanya sur le FCC-Officiel est révélateur : "Me Mukendi fut un des artisans du dialogue de Venise, entre l’Udps et la MP en 2015. Il a contribué, à la mise en place d'un processus électoral apaisé. Sincères condoléances à sa famille biologique,à sa famille politique et à l'ordre national des avocats".

Néhémie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) n'est rien d'autre que l'ancien directeur de cabinet d'Alias kabila et son bras droit. Donc l'homme de kingakati remercie Me Mukendi à travers son homme de main , néhémie Mwilanya pour l'avoir aidé à demeurer deux années de plus, en toute illégitimité et impunité alors qu'il était fin mandat depuis 2016.

Donc pendant que le peuple congolais décriait le régime d'occupation et d'imposture d'Alias Kabila. Pendant que le peuple congolais était massacré dans la rue pour avoir réclamé l'instauration de la démocratie...pendant que les jeunes Rossy Mukendi, Thérése kapangala que les prêtres étaient dénudés dans des paroisses...Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba étaient chef de délégation de l'Udps, dans des palaces à Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles entrain de négocier avec des tortionnaires du régime d'Alias Kabila !

Grand avocat respecté ? Pour son ventre et sa famille, pas pour le Congo. Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba a contribué à ce que le Congo est aujourd'hui. Après 18 ans, d'un homme qui arrivé au Congo avec ses bottes de jardinier et sa kalachnikov en bandoulière: Alias Kabila ! Nous voilà avec un ancien distributeur des prospectus et pizzaïolo à la tête du pays. Simplement parce qu'Angwalima Tshilombo est son neveu. La fibre tribale y est pour quelque chose.

Pourquoi Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba qui s'est ramené avec une cohorte d'avocats, pour montrer sa puissance n'a-t-il pas pensé un seul instant de confier le pays à l'un de ses avocats ?

A 74 ans, il s'attendait à être nommé Président de la Cour Constitutionnelle afin de préparer et pérenniser la fraude électorale de son neveu. C'est pourquoi donc que Kabunda wa Kabunda, le Kasaïen faux Katangais déclarait qu'Angwalima Tshilombo sera président du Congo jusqu'au retour du Christ ? Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba était donc l'homme orchestre de cette machination contre la République ? Coronavirus est passé avant, on ne saura jamais tout ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 24 mars 2020

RDC: Photos, décédé du Coronavirus Me Joseph Mukendi wa Mulumba déjà enterré!

RDC: Photos, décédé du Coronavirus Me Joseph Mukendi wa Mulumba déjà enterré!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Le Coronavirus est une drôle de maladie. L'enterrement se fait le même jour, sans la présence de la famille. Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba qui est décédé ce matin à 5h du matin a été enterré cet après-midi à Kinshasa. Personne ne connait l'endroit exacte de sa dernière demeure. Bizarre tout de même. Le jour du putsch électoral d'Angwalima Tshilombo, Me Jean Joseph Mukendi wa Mulumba s'était fait accompagner d'une cohorte d'avocats, une quarantaine,  à la Cour Constitutionnelle pour défendre la fraude électorale et la tricherie de son neveu Tshilombo, voleur de tout un destin du peuple congolais. Il aura été à toutes les négociations entre Udps et le régime dictatorial d'Alias Kabila: Ibiza, Venise, Paris, Bruxelles, Kinshasa. Pour avoir été avocat de deux famille Chebeya et Bazana, puis par après défenseur du régime Kabila sur le même dossier, cela jette un trouble dans l'esprit de plus d'un Congolais. 

Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 1.jpg, mar. 2020Freddy Mulongo-Me Mukendi jean Joseph 3.jpg, mar. 2020

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 18 mars 2020

RDC: Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

RDC: Kabunda wa Kabunda, Kasaïen et faux Katangais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kabunda wa Kabunda.jpg, mar. 2020

Il est renversant de suivre dans une vidéo où un professeur d'université déclare qu'il ne connaissait pas Jean-Marc Kabunda. C'est au tribunal de Matete qu'il appris qu'il était de Luiza, pas Katangais. Donc le juge n'aurait pas parlé, cet intellectuel n'aurait jamais su? Comment Kabunda wa Kabaunda a-t-il fait pour diriger l'Udps sans que les militants aient le backroung et la traçabilité de l'individu ? Même pour poster à un poste, on montre son CV ! Il n'y a pas du mal d'être Kasaïen ni Katangais. A quoi bon cacher et mentir sur ses origines alors que nous sommes tous Congolais ?

Les Baluba ne sont pas des tribalistes mais ceux de l'Udps sont extrêmement des Ethno-tribalistes patentés !
Plusieurs personnalités non Kasaiennes ont occupé le poste de Secrétaire Général de l'Udps: Valentin Mubake, Jacquemin Shabani, Remy Massamba, Albert Moleka...comme d'ailleurs ses prédécesseurs, le doyen Bruno Mavungu a été viré comme un mal propre de son poste de Secrétaire Général de l'Udps. Son remplaçant n'est autre que Kabunda Wa Kabunda né à Luiza dans le Kasaï-Occidental, aujourd’hui le Kasaï-Central.

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'est pas un Katangais mais un Kasaïen de Luiza qui s'est fait passer pour un Katangais pour occuper le poste de Secrétaire général de l'Udps. Malade et faible, Etienne Tshisekedi s'est fait enfariner par son fameux fils Angwalima Tshilombo qui pensait déjà au patricide.

En effet, Fauchés comme des rats, Angwalima Tshilombo et Samy Badibanga, deux checkuleurs, lors d'une rencontre dans un grand hôtel parisien avaient vendu l'Udps auprès de Moïse Katumbi. C'est alors que le choix de Kabunda wa Kabunda, le président Fédéral de l'Udps de Kamina va être actée. il fallait tout faire pour l'avaliser auprès de Ya Tshitshi. Ce qui fut fait.

Au fait, Angwalima Tshilombo n'avait pas une ambition présidentielle, mais d'être nommé premier ministre. C'est d'ailleurs Moïse Katumbi qui a financé le premier congrès de l'Udps, après 36 ans de fonctionnement où Tshilombo fut voté nuitamment à main levée comme à la Douma !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a rien d'un militant chevronné. Il avait une mission: faire élire coûte que coûte Tshilombo à la présidence de l'Udps. Âgé de 36 ans, il a commencé par s’engager à Kananga, dans le Kasaï-Occidental -aujourd’hui Kasaï-Central. Il a ensuite pris la présidence de la fédération provinciale de l’UDPS à Kamina et a été parachuté au Secrétariat Général de l'Udps.

L'Udps, parti familial des faussaires, malfaiteurs, Kulunas, inciviques, brigands et Wewas qui se comportent en hors-la-loi en toute impunité. Jean-Marc Kabunda wa Kabunda n'a pas formé ses militants. Un parti politique n'est pas seulement idéologique, c'est une école politique. Depuis la Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo où sont les cadres et élites de l'Udps ? Zéro ! Des faussaires qui défendent le putsch électoral ? Où des activistes des droits de l'homme qui se sont assis sur la neutralité pour défendre la fausseté ?

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda doit avoir honte d'accepter d'être un président intériminaire de l'Udps. C'est-à-dire un individu qui accepte de chauffer le fauteuil pour Angwalima Tshilombo !

Un parti fonctionne avec des élections. Si Jean-Marc Kabunda wa kabunda veut être légitime il doit se faire élire et pas être nommé. Udps, le plus grand parti politique du Congo ? Mon œil ! Angwalima Tshilombo est là pour piller le Congo. L'ancien pizzaïolo veut se remplir les poches et partir comme il est venu. C'est le plus grand voleur que le Congo n'ait jamais connu. Voleur du destin de tout un peuple, pillard des caisses de l'Etat. Le peuple d'abord slogan creux s'est transformé en le ventre d'abord. Quelle honte !

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda a lamentablement échoué.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 24 janvier 2020

RDC: Kabunda wa Kabunda, le faux Katangais est-il devenu un robot ? Depuis son retour de Kigali où il a visionné la vidéo occulte du deal, Kabunda est devenu muet !

Jeanne Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale saluant son vice-président Kabunda wa kabunda

On ne badine pas avec la République. On protège et sauvé le pays pour des générations futures.

Le vrai problème de l'Udps est que toutes les personnalités intelligentes d'autres provinces ont été virées. L'Udps de "TshintuTshetu", parti familial des Talibans et Tribalo-ethniques. Aujourd'hui, l'Udps est sans idéologie dirigée par Marthe Kasalu Jibikila, Dénise Nyakeru et le duo Kabunda Wa Kabunda-Augustin Kabuya. Et pourtant avec la nomination électorale, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" aurait dà» encourager l'organisation d'un congrès électif pour l'élection d'un nouveau président de l'Udps. Que disent les statuts de l'Udps ? Pourquoi a-t-il nommé Kabunda wa Kabunda comme président intérimaire ?

Kabunda wa Kabunda, le vice-président de l'Assemblée nationale est montée au créneau pour soutenir qu'Alias Kabila est le "Partenaire". Tshilombo a même soutenu qu'Alias Kabila était le "Père de la démocratie" et de l'alternance politique au Congo. Dans une fourberie hors pair, les Udpsiens et Udpsistes ont commencé à  chanter la chanson de la première passation de pouvoir pacifique. C'est qui est faux. Car la Nomination électorale de Tshilombo est issue d'un deal. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo. La CENI et la Cour Constitutionnelle aux ordres d'Alias Kabila ont proclamé celui qui a décalé avec lui et non celui que le peuple congolais a élu avec 62,8%, Martin Fayulu Madidi.

Le problème est que Kabunda wa Kabunda commençait à  menacer ses partenaires du FCC, ils doivent apprendre à  nager car devant la furie des Udpsiens, ils vont se retrouver dans le fleuve Congo. Or un deal n'est pas l'élection.

Les 18 ans d'Alias Kabila sont sombres dans l'histoire. Panama papers, spoliation des mines congolaises, assassinats de plusieurs personnalités et artistes, mauvaise gouvernance, brassage dans les Fardc des Rwandais et Ougandais, rébellions fabriquées, tabassage des prêtres dans des paroisses... Cette liste n'est pas exhaustive. Mais Alias Kabila, le barbu taiseux de Kingakati n"osait pas faire tout ce que Tshilombo fait aujourd'hui. Au fait, le cupide fils Tshisekedi est pire que tous ses 4 prédécesseurs.

En faisant d'Alias Kabila et ses dignitaires de partenaires, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" a enfariné le peuple congolais qui ne l'avait jamais voté. Nous sommes dans un cas d'école où un Imposteur-Usurpateur est devenu le masque et bouclier de celui qui l'a nommé.

Depuis son retour de Kigali où Paul Kagame, boureau du peuple congolais a fait visionné à  Kabunda wa Kabunda, président intérimaire de l'Udps et vice-président de l'Assemblée nationale, la vidéo de la cérémonie satanique sur Tshilombo pour lui faire miroiter un semblant de pouvoir. Tshilombo a vendu le Congo aux occupants-envahisseurs. Il est le pantin-marionnette de Paul Kagame.

Kabunda wa Kabunda est sonné. Il n'en revient pas que l'Udps a menti au peuple. L'Udps qui prétendait être un parti du peuple d'abord n'est rien qu'un ramassis des faussaires, politicailleurs, ventriotes et Mabumucrates. Aujourd'hui, l'Udps est devenu un parti des haineux, Bokomesana N'a Kimoyibi, Fathi Bidon... Et les Congolais sont qualifiés de Nyangalakata, Bandoki, Combatntaba !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 15 janvier 2020

RDC: Pascal Bankole "Sans Rival" agressé à  Kinshasa !

Pascal Bankole "Sans Rival" tabassé à  Kinshasa !

Aucun journaliste fut-il un thuriféraire du régime ne mérite le tabassage à  cause de ses opinions. Pascal Bankole "Sans Rival", journaliste aux accointances de l'Udps, serait tabassé à  mort, dans la nuit du 12 janvier 2020, par des partisans de Vital Kamerhéon pour son émission vidéo contre "Papa Ba Cales" d'après des témoignages sur les réseaux sociaux.

Le journalisme demande de la hauteur. Voler comme un aigle pour ne pas attraper les baves du crapaud. On ne pas être journaliste et défendre la fraude électorale, mensonges et faussetés. Le hold-up électoral doit être considéré comme un crime contre l'humanité, car le voleur vol le destin de tout un peuple.

"Sans Rival" n'est pas le seul compatriote qui tombé dans le piège de la coterie tribale. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu", Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo. Le cupide fils Tshisekedi a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une Nomination Électorale. Tshilombo est devenu le masque et bouclier d'Alias Kabila. Par ricochet, "Tshintuntu" est le pantin et marionnette de Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais.

Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu n'a aucun pouvoir, il ne contrà´le et dirige rien. Tous ceux qui l'ont ignoré et par excès de zèle Luba-Kasaïen, ont cru en Tshilombo et l'ont défendu bec et ongles...ont quitté cette terre des hommes, sans que Tshilombo ne lève son petit doigt. Gilbert Mulenda, son conseiller principal a été sacrifié. Empoisonné à  Kinshasa, il est mort à  Nairobi dans une réunion. Les collaborateurs de la présidence usurpée sont morts dans le crash de l'Antonov A72, silence radio, pas de deuil même pas le drapeau mit en berne.

Pascal Bankole "Sans Rival" qui critiquait librement Alias Kabila depuis l'Afrique du sud, a cru que le pouvoir était devenu Luba-Kasaïen. Or la réalité est que Tshilombo, pour marcher sur tapis rouge, a vendu le Congo et le peuple congolais aux Tutsi-Power. Lorsqu'on n'a pas des dents, on ne provoque pas un lion dans la jungle...c'est très suicidaire !

En soutenant pour des accointances tribales, Tshilombo le plus grand traître et collabo que la RDC n'ait jamais connu "Sans Rival" n'a plus de cà´te auprès de la diaspora. Il a lui même trahi son combat. Mais Vital Kamerhéon n'a pas de faire tabasser un journaliste fut-il "Sans Rival" ! Précéder ne veut pas dire arrivée ! Pourquoi Tshilombo ne va-t-il pas rendre visite à  son fanatique de journaliste ? Aucune remontrance de Tshilombo à  Kamerhéon ? Le journalisme est le métier le plus libre au monde. Il a des règles à  respecter.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 13 mai 2019

RDC: Alias Kabila a acheté Felix Tshilombo, l'Udps et ses cadres au prix "Mangondo" !

L'Udps de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, c'est le ventre d'abord !

Cupide, amoureux de Mammon, magouilleur hors pair, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe a vendu à  vil prix "Prix Mangondo" l'Udps, la RDC et le peuple congolais au Tutsi-Power, à  cause d'une ambition personnelle démesurée. A combien Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a-t-il vendu la RDC, le peuple congolais et l'Udps à  Alias Kabila, partenaire et allié et au Tutsi-Power ? Avec Tshilombo Pétain, il n'a jamais eu des massacres et crimes contre l'humanité de Paul Kagame et sa soldatesque rwandaise en RDC. Les Congolais doivent tout oublier et devenir des écervelés. Sans justice, foulant aux pieds le Rapport Mapping et plusieurs des Ongs internationaux qui dénoncent des crimes contre l'humanité, pillages de ressources de la RDC, par le Rwanda et l'Ouganda...les écervelés Congolais doivent tout oublier: Il n'y a jamais eu 12 millions des morts. Pas un Congolais n'est mort par l'agression du Rwanda et de l'Ouganda. Ceux qui sont morts, ils les sont par "Effets collatéraux". Circulez, il n'y a rien à  voir ! Ce qui compte ces sont des relations économiques. Le Rwanda qui est devenu premier producteur du Coltan, sans que ce minerais soit dans son sol...70% de la réserve mondiale est en RDC. Le pillage des ressources qui est le soubassement de la guerre d'occupation que Paul Kagamé, Hitler africain. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est ami-ami avec des bourreaux et tortionnaires du peuple congolais. Garçon de course de Tutsi-Power, Tshilombo Pétain est l'homme et l'incarnation de l'impunité.

Avec des massacres au Kasaï, l'assassinat du chef Kamwina Nsapu, 80 fosses communes, 15 villages brà»lés, plusieurs milliers des Kasaïens tués et la majorité qui errent victimes de la famine et des maladies. Le peuple Luba est celui qui voudrait en découdre avec le régime d'Alias Kabila. En nommant Félix Tshilombo Pétain Bizimungu comme président Quado, Alias Kabila porte désormais le masque de Tshilombo qui est son bouclier. Alias Kabila est devenu Luba par ruse. Les #Talibans et #Tribaloethniques , qui s'attaquent aux compatriotes qui dénonçent et fustigent l'escroquerie de #Ballados Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, sont ipso facto devenus défenseurs de leur criminel Alias Kabila. Par coterie tribale et tribalisme exacerbé, les Talibans et Tribalo-ethniques sont dans le déni de la vérité et réalité.

Leur fils Félix Tshilombo Pétain Bizimungu n'a aucun pouvoir. Il ne dirige rien. Il est PANTIN, COLLABO, TRAITRE, IMPOSTEUR ET USURPATEUR. Demain à  la libération, il sera jugé pour HAUTE TRAHISON et frappé d'INDIGNITE NATIONALE. Les quelques Ventriotes-Ventripotents qui sont à  la mangeoire de Tshilombo, ils ne représentent qu'eux mêmes. Mais l'opprobre est jeté à  tous les Kasaïens. Alors qu'ils sont nombreux qui souffrent.

Pensant à  son ventre, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a volé la victoire du peuple congolais. Sauf que la RDC, n'est pas la parcelle de son père. La RDC est la maison commune à  tous les Congolais. Ceux qui sont morts, ceux qui y habitent aujourd'hui et surtout pour des générations futures. La RDC est invendable. Elle n'est pas à  vendre.

#Voleur de destin de tout un peuple, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est aussi VOLEUR des rêves et d'espoirs du peuple congolais. Alors que le peuple congolais est allée aux élections sous une pluie battante et un soleil radieux, certains compatriotes ont marché plusieurs kilomètres pour atteindre les urnes. Troisième, avec 16% des voix, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a négocié, pour sa nomination électorale. Dans une politique de qui perd gagne, a été président...mais un président Quado, fictif, étiquette par celui par qui l'a nommé: Alias Kabila. Et le vrai vainqueur est Martin Fayulu, Président élu, qui ne là¢che rien.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 10 mai 2019

RDC: 37 ans de l'UDPS, quel héritage d'Etienne Tshisekedi? Félix Tshilombo Voleur de destin!

De son vivant, Etienne Tshisekedi n'a jamais voulu que son fameux fils Antoine Félix Tshilombo porte son nom de "Tshisekedi" à  cause de ses magouilles! A sa mort, le fils en bon "Ballados", "Angwalima", "Fakwa" a volé le destin de tout un peuple, pour une élection qu'il n'a jamais gagné. Troisième de l'élection, battu même par Emmanuel Shadary qui fut candidat du pouvoir, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe a fait un deal pour sa NOMINATION ÉLECTORALE, alors que le peuple congolais s'est prononcé par les urnes, le 30 décembre dernier...Félix Tshilombo Pétain Bizimungu avec ses 16% a été proclamé vainqueur, alors que le vrai Président ÉLU du peuple congolais demeure Martin Fayulu avec ses 62,8% !

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu Ballados

Une consigne est donnée à  nos compatriotes Kasaïens de ne pas critiquer publiquement Félix Tshilombo Pétain Bizimungu Ballados et Voleur du destin de tout un peuple. Il ne faut pas le critiquer pour ne pas donner la possibilité aux autres Congolais de dénoncer son putsch électoral. Un Mulumba "Voleur" est déjà  au pouvoir. C'est un "Muana Mboka Voleur", mais il faut maintenant l'aider. Ceux qui sont dans cette logique sont incapables de dire ce qu'il a signé dans ses accords avec Alias Kabila qui l'a nommé. Or on ne construit jamais un pays sur des mensonges. Les intérêts de la République démocratique du Congo sont au dessus de tout, au delà  des intérêts mesquins et égoïstes des individus. La personne du Grand Fakwa-Angwalima Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est en deçà  des intérêts de la nation congolaise. Haro à  la coterie tribale qui cause la confusion.

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est un cheval de Troie d'Alias Kabila

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est un TRAITRE et COLLABO. Président Quado, fictif, virtuel et NOMMÉ. Il n'a aucun pouvoir et ne dirige rien. Tout Congolais qui soutient Tshilombo est aussi traître et collabo. Tout Congolais qui soutient Tshilombo soutient par ricochet Alias Kabila. Tout Congolais qui soutient Tshilombo soutient Paul Kagamé, Hitler africain et Yoweri Museveni, le dictateur Ougandais.

Etienne Tshisekedi doit se retourner dans son funérarium à  Bruxelles, plus de deux ans qu'il n'est toujours pas enterré ! Personnalité politique congolaise certes, mais grand homme d'Etat, cela laisse à  désirer. L'appel sur TV 5 Monde, de Marthe Kisula aux chefs d'Etat africains, pour le retour du corps de son défunt mari Etienne Tshisekedi, est resté lettre morte et sans effet.

Etienne Tshisekedi, père de la démocratie congolaise ? De quelle démocratie parlent des Talibans et Tribalo-ethniques ? Meilleur ami de Mobutu qu'a-t-il fait exactement ? Mulakuasa a collaboré avec Mobutu. Vrai-faux opposant de Mobutu, mérite un enterrement digne comme chaque être humain. Mausolée à  $ 10 millions, c'est excessif !

Des architectes rwandais pour le mausolée d'Etienne Tshisekedi

Avec $ 10 millions combien d'écoles peuvent être construites ? Combien d'hà´pitaux ? Père de la démocratie congolaise, pour avoir traité Patrice Eméry Lumumba de crapaud dans une lettre rendue publique à  Albert Kalonji Mulopwe, secéssionniste du Sud- Kasaï ? Père de la démocratie congolaise, pour avoir en tant que ministre de la justice de Mobutu, fait condamner et fait pendre, le 2 juin 1966, au niveau du pont Cabu, où est construit le stade des Martyrs: Emmanuel Bamba, Ministre des finances et de la Fonction Publique sous la première République, Evariste Kimba, ex-Ministre des Affaires Etrangères désigné sous la 1ère République, Alexandre Mahamba, ancien Ministre des Affaires Foncières dans le gouvernement Lumumba et Adoula et Jérà´me Anany, ancien Ministre de la Défense Nationale dans le gouvernement Adoula? Les quatre victimes d'un complot bien huilé et monté de toutes pièces pour avoir, soit disant, voulu attenter à  la vie du Chef de l'État, Joseph Désiré Mobutu qui venait de prendre le pouvoir après 6 mois. C'est-à -dire le 24 novembre 1965!

La dictature de Mobutu, son règne de 32 ans, est liée à  la personne d'Etienne Tshisekedi. S'il avait réellement l combattu la dictature, on ne serait dans la situation actuelle. Son fils, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu Ballados et Voleur du destin, Voleur des rêves, Voleur d'espoirs de tout peuple...Avec ses 16%, il a fait un deal avec Alias Kabila pour sa NOMINATION ÉLECTORALE afin d'enterrer son père. Le mausolée va coà»ter la bagatelle somme de $ 10 millions et se sont des architectes rwandais qui s'en occupent. Pour mieux combattre son ami le Maréchal Mobutu, Etienne Tshisekedi avait fuit la commune de la Gombé pour s'installer à  Limeté pour être proche de la population, aurait-il accepté un cimetière de $10 millions, lui qui avait l'habitude de dénoncer la gabegie des régimes face au peuple congolais clochardisé et chosifié à  outrance.

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu garçon de course de Paul Kagame et Yoweri Museveni

Le mausolée de M'zée Laurent-Désiré Kabila devant le palais de Nation, on nous apprend que le cercueil est vide son corps n'y est pas. Le mausolée d'Etienne Tshisekedi à  la N'Selé tiendra combien d'année ? La folie de grandeur de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, imposteur et usurpateur ne risque-t-il pas de se retourner contre lui ? Lorsqu'on regarde la pagode chinoise de Mobutu à  N'Selé, en ruine depuis son pillage...non loin de là  où s'érige le mausolée aux deux doigts de victoire d'Etienne Tshisekedi, faut-il être un prophète de malheur pour penser au pire ?

Comparaison n'est pas raison dit-on. François Mitterrand, le premier et seul président Français à  avoir fait deux septennat de suite, est enterré à  Jarnac en Charente. Et pourtant on ne peut parler de La Grande Arche de la Défense, de la pyramide de Louvre, du paquebot Bercy...sans penser à  François Mitterrand.

Il y a 35 ans, le président Félix Houphouà«t Boigny transférait la capitale de la Cà´te d'ivoire dans son village natal: Yamoussoukro. D'immenses chantiers ont été lancés pour le transformer en ville moderne: aéroport international, palais présidentiel, la basilique identique à  celle du pape à  Rome...Mais le transfert des institutions n'a jamais eu lieu et très peu d'Ivoiriens s'y sont installés. Yamoussoukro est une ville abandonnée.

Si Félix Tshilombo Pétain Bizimungu était élu par le peuple congolais, nous serions parmi les premiers à  l'applaudir et le soutenir. Mais il est voleur de notre destin avec ses accords privés avec Alias Kabila. Sa nomination électorale est un mépris pour le choix du peuple congolais.

37 ans de l'Udps, c'est 37 ans de sophisme, des mensonges contre notre peuple. L'Udps est le parti familial des collabos et traîtres à  la Nation congolaise. L'Udps est un parti politique des intolérants, violents et gangsters. Les Talibans et Tribalo-ethniques de l'Udps sont des intransigeants. Des militants de l'Udps ont comme Tri-idéologies: Violences-Menaces-Insultes.

37 ans de l'Udps, pas une once de libération. Magouilles et trahisons. L'Udps est une secte, qui a fait assassiné des millions de Congolais. L'Udps a négocié avec des Rwandais à  Ibiza, Venise, Rome, Paris en catimini. Udps a été vendu à  Alias Kabila. Il ne restait plus qu'à  changer le nom de ce parti mafieux et corrompu. Samy Badibanga et Bruno Tshibala ont été nommés Premier ministre par Alias Kabila. Tous les deux anciens de l'Udps. Alias Kabila a massacré des Kasaïens au Kasaï, avec plus de 80 fosses communes. Aucun notable Kasaïen n'a levé son doigt pour dénoncer le massacre Kasaïen.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 21 avril 2019

RDC: UDPS, premier opposant au nouveau régime de l'imposteur Félix Tshilombo Pétain!

En mode vestimentaire de la Corée du Nord, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu un dictateur en puissance !

"Peuple d'abord" est devenu "Mabumu d'abord", "Poche d'abord", "Rolex d'abord", "Mabundi Airways d'abord", "Cheval d'abord", "Kingankati d'abord"...Qui a donné d'ordre de l'arrestation arbitraire de "Fils Mukoko", combattant de l'UDPS ? Est-ce que c'est le président Quado,lui même Félix Tshilombo Pétain Bizimungu ? ou son partenaire et allié Alias Kabila ? Félix Tshilombo Pétain commence-t-il par bouffer ses propres enfants de l'UDPS ? Piètres dirigeants de l'UDPS, ils sont des mafieux qui ont traversé la rue pour la mangeoire joséphiste. Ils n'ont jamais travaillé mais adorent la luxure et l'appà¢t de gain facile. L'UDPS est avalé par Alias Kabila, ses corrompus dirigeants sont sous ses bottes et aux ordres. Mais l'UDPS, du peuple même étouffé bouge encore. Et le premier opposant du nouveau régime Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, ce n'est pas Martin Fayulu, le président élu du peuple congolais, vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre dernier, avec 62% des voix et victime du putsch électoral. C'est l'UDPS, le parti familial des traîtres et collabos contre la Nation congolaise. En effet, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a cru qu'avec ses Bena Mpuka, Fachos, Nazis, Tribalo-ethniques, il allait arriver à  museler tout le monde. Le voleur des voix, qui s'habille de plus en plus en mode coréen du Nord Kim Jong Un, est un dictateur en puissance. Son régime est la continuité d'Alias Kabila que nous avons combattu durant 18 ans d'imposture, d'occupation et de prédation.

"Fils Mukoko", combattant de l'UDPS est aux arrêts

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu sort ses griffes, "Fils Mukoko", un combattant de l'UDPS aux arrêts ! La raison ? Il a voulu organiser, hier samedi, à  Kinshasa, une marche de "Déboulonnement" contre les accords FCC-UDPS-CACH ! Or les mafieux dirigeants ventriotes de l'UDPS sont trempés jusqu'au cou. Faussaires, ils ont trompé tout le monde. Ils se sont toujours battus pour leur ventre. Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a fait un deal mafieux avec Alias Kabila et a bénéficié d'une nomination électorale. Il a contourné le choix du peuple congolais. Il l'a fait pour être à  la mangeoire. Faussaire joufflu, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu s'était toujours caché derrière sa base pour des coups tordus à  la démocratie. A-t-il interrogé et fait participé la base de l'Udps, dans son deal de devenir la continuité du régime d'Alias Kabila ? Aujourd'hui, il apparaît aux yeux de l'opinion nationale et internationale comme le masque d'Alias Kabila.

Les intellos Congolais qui n'ont pas courbé l'échine devant la nomination électorale de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu sont nombreux. Alain Litumba Na Lutete, qui réside en Grande-Bretagne est l'un d'eux. Sur sa page Facebook, il écrit: "A mon fils, pour toi, l` honneur et la considération seront, non à  celui qui abdique, qui accepte la collaboration au nom d`une hypothétique paix, qui court vers des privilèges et des compromis couverts des compromissions mais à  celui qui, au prix de milles sacrifices, se lève et dit non à  l`occupation et à  la misère ! à€ celui qui prà´ne la rupture avec sagesse, force et intelligence ! La probité du courageux est à  ce prix là ."

Alain Litumba Na Lutete, qui réside en Grande-Bretagne

Brillantissime, Alain Litumba Na Lutete est extrêmement rigoureux et fin, qu'il dit des choses que nous pensons. Est-il entré dans notre cerveau ? A-t-il deviné nos pensées ? Pà¢ques, c'est la résurrection du Christ ! Pà¢ques, c'est aussi la découverte que tous les Congolais ne sont pas idiots, contrairement à  ce que voudraient faire croire les Bena Mpuka, Tribalo-ethniques, Nazis, Fachos qui déferlent des injures à  leur des compatriotes lucides, qui réfutent la nomination électorale de leur Gourou: Félix Tshilombo Pétain Bizimungu. Toujours sur sa page Facebook, le brillantissime, Alain Litumba Na Lutete pose une question et il y répond sans ambages: Qu'est-ce qui se passe à  l'Udps aujourd'hui ?

En effet , la réflexion devait être poussée plus loin quand certains croient tout simplement à  un saut d'humeur de certaines personnes ou à  une simple fronde passagère alors que le problème semble plus profond que nous pensons ... L'Udps c'est trois générations de chà´meurs qui attendent le pouvoir , allant des pères fondateurs, en passant par leurs enfants et les enfants de leurs enfants, tous, ont squatté Limeté en attendant les beaux jours.

L' Udps, ce sont des hommes et des femmes , qui pendant 38 ans , ont fait le lit de ceux qui, aujourd'hui, festoient, sans avoir été aux fours ni aux moulins. Ces vieux et jeunes qui ont remplis des prisons et cachots , qui ont avalés des gaz lacrymogènes aux prix de leurs vies ! L' Udps, c'est aussi tous ces "aigris" ou "frustrés" ( faut-il les appeler autrement ? ) qui, en Europe ou à  Kinshasa, se sentent floués et se croient être payé en "brouette", parquées dehors quand le chantier est fini. A eux, les froids et les pluies sans aucunes couvertures ni récompenses quand les chefs sont à  cheval , jouant le bourgeois avec l'ancien régime.

L' Udps , ce sont aussi tous ceux qui se réveillent aujourd`hui et se rendent compte que le pouvoir appartient aux autres, que leurs espoirs de diriger un jour le Congo s'amenuisent au jour le jour car leur parti, toujours opposé aux alliances, est phagocyté par ses ennemis et adversaires d'hier ! L'Udps, le peuple d'abord, se transforme en "Amis d'abord" !

L'Udps, c'est ce parti politique, infiltré de la base au sommet, corrompu dont les cadres n'espèrent plus à  autre chose qu'à  jouir et à  bénéficier de la manne du pouvoir obtenu par cession.

L'Udps, c'est aujourd'hui , un amas d'individus sans Capita, un navire qui va à  la perdition, les cadres ayant déserté la permanence et l'encadrement des militants ! Le risque est grand de voir un nouveau prolétariat, récupérable et manipulable à  souhait, prendre les directions informelles de ce parti . Encore une fois , M. Kabila et son groupe viennent de remporter une autre victoire en réussissant à  casser la base populaire au Congo ! Après le Palu , l'Udps est entrain de sombrer...suite à  des calculs et des choix égoïstes et à  l'incompétence des nouvelles générations de ses dirigeants politiques ...

Avec qui va-t-on déboulonner la dictature ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 4 février 2019

Tribalisme au sommet: Félix Tshilombo 98% des passeports diplomatiques aux Kasaïens !

Passeports diplomatiques de l'équipe Félix Tshilombo: 98 % sont Kasaïens !

A Réveil FM International, notre indépendance éditoriale n'est ni vendable ni achetable. Nous ne sommes pas de la race des moutons ni applaudisseurs ni béni oui-oui. Nous sommes un roquet et aimons mordre le mollet, en toute liberté. Rusé et malin, Vital Kamerhéon, le directeur de cabinet de Félix Tshilombo qui a signé la demande des passeports diplomatiques au Ministère des Affaires étrangère, le 30 janvier, n'y intègre pas le nom de sa femme. Félix Tshilombo n'a rien compris de la République ! L'imposteur, usurpateur, faussaire Félix Tshilombo Bizimungu est entrain de mettre en place la République des copains-coquins, la République de "Coterie" dénoncée déjà  par le professeur Lihau. Triomphalisme, à  coup des Mutuashi, sans avoir été élu, après son putsch-électoral, son vol des voix du peuple congolais Le joufflu faussaire NOMMÉ après un deal honteux, sans réfléchir et sans honte s'est rendu à  la réception organisée pour lui par ses frères du "Grand Kasaï" avec des Apparatchiks Mammouths Joséphistes qui ont plombé le pays, alors que nous sommes en République. Un président, même non ÉLU n`est ni un ministre, ni un Premier ministre. Il incarne la nation. Il doit d`abord penser à  cette incarnation, à  chaque instant, qui détermine tout. Il doit la vivre profondément. Il doit sans cesse penser à  la trace de son action dans l`histoire de la République démocratique du Congo, passée et future. Il doit aussi avoir une capacité à  ne pas mentir à  lui-même, à  travailler sans le faire en fonction de ses intérêts propres ou de rancunes personnelles, toujours penser Nation!

En mars 2018, pour succéder à  son défunt père, toujours à  la morgue et non enterré, Félix Tshilombo Bizimungu avait été élu avec un score Brejnevien de 98 %, nuitamment à  2h du matin à  main levée, élection type à  la Douma Soviétique, où les trois candidats putatifs se s'étaient retirés sans ménagements. La liste de la nomination de ses 20 conseillers nous avait tiquait: Tous des Kasaïens ! Ce n'est plus une erreur, c'est mode de fonctionnement. Félix Tshilombo Bizimungu est ethno-tribaliste il ne mérite pas de la République. Il y a du Tshintu Tshetu dans sa manière étriquée de concevoir la République.

Déjà  négocier pour se faire NOMMER est une atteinte à  la démocratie. La NOMINATION ÉLECTORALE n'est pas démocratique. Illégitime, faussaire, collabo, traître, imposteur, usurpateur, ethno-tribaliste, gourou des Talibans...Félix Tshilombo ce fils Mobutu-Tshisekedi est la honte du pays. Il traîne avec lui le péché originel de l'Udps parti familial, ethno-tribaliste, Tshintu-Tshetu... Et pourtant l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été fondé le 15 février 1982 par 13 parlementaires-Etienne Tshisekedi, Marcel Lihau, Joseph Ngalula Mpandandjila, Vincent-Robert Mbwankiem, Makanda Mpinga, Protais Lumbu, Fédéric Kibassa-Maliba, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, Faustin Birindwa, Paul Kapita Shabangi, Isidore kanana, François Lusanga Ngiele..… L'Udps était très populaire à  l'époque des pères fondateurs parce que chaque congolais s'y retrouvait. L'Udps historique a été un parti national, représentatif de toutes les provinces de la RDC. Avec des exclusions intempestives et des trahisons, cette popularité des années Mobutu s'est rétrécie en peau de chagrin.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 10 janvier 2019

RDC: Insulte à  la démocratie, Félix Tshilombo nommé Président !

Félix Tshilombo, imposteur, usurpateur, faussaire et vrai dauphin d'Alias Kabila

Valentin Mubake, ancien Tshisekediste-le père a eu raison de dire que "Le vrai dauphin de Kabila était dans l'opposition"! Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a déclaré dans la matinée que les résultats des élections en République Démocratique du Congo ne semblent pas `` conformes aux résultats que l'on a pu constater ici ou là  Â». Le président Martin Fayulu parle d`une grande escroquerie d`un hold-up électoral sur RFI : "Ridicules. Ces résultats n'ont rien à  voir avec la vérité des urnes. C'est une vilaine escroquerie de M. Nangaa et de son camp politique. C'est un véritable putsch électoral, c'est incompréhensible. Je demande à  la Cenco, à  l'Eglise du christ au Congo, à  la Symocel et à  tous ceux qui ont observé les élections de me dire la vérité, de publier les résultats. (...) On a volé la victoire du peuple congolais et le peuple congolais n'acceptera jamais que sa victoire lui soit volée..

Tout congolais épris de paix est offusqué et révolté par la nomination d'un président non élu, en lieu et place de la vérité des urnes. Félix Tshilombo a fait un deal avec un odieux régime criminel et terroriste, se faisant nommé sans avoir gagné l'élection présidentielle en République démocratique du Congo, est un imposteur-Usurpateur et Faussaire ! Félix Tshilombo est le seul candidat que les observateurs de la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI) ont ramassé 3 paquets de bulletins de vote avec son effigie du candidat N°20 à  Bukavu dans le Sud-Kivu, supposée être la province de Vital Kamerhéon, son directeur de campagne. Combien des paquets ont contribué au bourrage des urnes pour Félix Tshilombo ? La CENI n'a jamais répondu aux vraies questions.

Un des trois paquets du bourrage des urnes pour Félix Tshilombo à  Bukavu

A la différence d'Alias Kabila, arrivée au Congo en 1997 avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, il a été catapulté sur le trà´ne du Congo par la mafia internationale pour mieux piller les ressources de la République démocratique du Congo, le tyran-dictateur a commis plusieurs crimes, massacres et tueries des populations civiles, y compris deux hold-up électoraux 2006 et 2011, Félix Tshilombo a une lourde responsabilité en tant que Fils du Congo. Bourricot, spécialiste es école buissonnière écumant tous les Nganda du quartier Matonge à  Bruxelles, bagarreur de rue du type "Apolosa", Félix Alias Joseph Kabila et Félix Tshilombo viennent de voler la présidence de la République à  Martin Fayulu, le vrai gagnant des élections du 30 décembre dernier. Les voleurs et sorciers opèrent la nuit. Alias Kabila qui a publiquement déclaré revenir en 2023 a placé une girouette Félix Tshilombo à  la tête du Congo pour accomplir la mission de Tutsipower: imploser et accélérer la balkanisation ! Le décor était planté: les journalistes accrédités ont été convoqués vers 15h hier après midi et c'est à  3h du matin que Corneille Nangaa a publié ses faux résultats.

Un agent du régime entrain de coller l'affiche de Félix Tshilombo candidat N°20

La vérité des urnes doit aussi parler en République démocratique du Congo. Le peuple congolais ne se laissera pas faire avec ce troisième hold-up électoral d'Alias Kabila avec le masque Félix Tshilombo ! Dans quel pays normal publie t-on les résultats deux semaines après et très tard dans la nuit ? Emmanuel Shadary était le faux dauphin. Le vrai dauphin est Félix Tshilombo, un faux opposant qui a toujours léché dans l'assiette d'Alias Kabila. Sa déclaration alambiquée où il a déclaré qu'Alias Kabila assumera des responsabilités importantes dans la diplomatie après tous ces crimes commis au Congo...n'était pas une blague !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 28 décembre 2018

Félix Tshilombo mal barré! L'Udps parti des Fachos, Nazis et Talibans !

Félix Tshilombo, le Pizzaman de la République !

Puis que Martin Fayulu, le soldat du peuple a été élu à  la primaire de l'opposition congolaise à  Genève présidée par Allan Doss de la Fondation Koffi Annan, le 11 novembre dernier. Voilà  que pour se dédouaner de son cuisant échec, Félix Tshilombo sur Top Congo-Taupe Congo, média pro-Kabila où il s'était exprimé pour la première fois pour renier et retirer sa signature de Genève-déclare sans honte aux yeux qu'il a été "Envoà»té par des "Francs-Maçons" à  Genève. Et pour contrer la montée en puissance de Martin Fayulu, qui est plébiscité par les 26 provinces et sans doute, le nouveau Président de la République démocratique du Congo, l'UDPS qui a perdu la bataille du débat intellectuel sur la vision de sauver le Congo, de la civilité, de la popularité, s'est attaqué avec un Fake News en diffamant Martin Fayulu d'être un Homosexuel. Et la personne qui s'est attaqué à  fausse et fabriquée orientation sexuelle de Martin Fayulu n'est rien d'autre que le responsable de communication et porte parole de Félix Tshilombo: Abraham Luakabuanga. Un cancre et médiocre qui a échoué partout. Taximan à  Washington DC et opportuniste, il a été au sein de l'Apareco d'Honoré Ngbanda puis à  l'Unc de Vital Kamerhéon.. il a même été avec Lambert Mende, le Vuvuzélateur national, Pinocchio de la République et Goebbels d'Alias Kabila.

Abraham Luakabuanga, vagabond qui a mis l'eau dans le gaz Udps

Des Fakes News de l'Udps pour salir Martin Fayulu ! Et en homme politique responsable et candidat à  l'élection présidentielle, Félix Tshilombo aurait dà» dénoncer cette campagne honteuse lancée contre son collègue de l'opposition. Rien ! Depuis que Félix Tshilombo aigri, a échoué d'être le candidat commun de l'opposition, le peuple congolais a découvert le vrai visage de cet parti Udps qui a l'époque des 13 Parlementaires était un grand parti national mais qui avec Félix Tshilombo est devenu le parti de Limeté, Mbuji Mayi, Kananga et Tshikapa ! Il n'a de grand parti que le prétendu nom et s'est foncièrement tribalisé. Des insultes quotidiennes, injures journalières de la part des propagandistes Bena Mpuka, milice Talibane des Fachos, Nazis et Tribalo-Etniques qui véhiculent des mensonges éhontés, pour soutenir la candidature Felix Tshilombo en perte de vitesse, un traître et collabo qui est à  la mangeoire du régime, un accompagnateur de la dictature sanguinaire en République démocratique du Congo.

A deux jours du scrutin, une nouvelle estimation des intentions de vote, sur la base de deux sondages (Instituts Berci et Ipsos South Africa). La conclusion est sans appel: Martin Fayulu est en tête avec 44%, suivi de Félix Tshilombo avec 24% et Emmanuel Ramazani Shadary n'a que 18%.

Aujourd'hui Félix Tshilombo ne cache plus ses faiblesses pour une alliance avec Alias Kabila et ses incohérences idéologiques et philosophiques sont étalées sur la place publique. Sans programme, sans projet, le béni-Oui-Oui des décisions abracadabrantesques de la CENI, le bras séculier du régime dictatorial a tout perdu. Pour avoir accepté d'aller aux élections sans Beni, Butembo, Yumbi, le bureau de l'Udps a Beni a été saccagé ! Les Nandés, guerriers et patriotes sont les plus riches du Congo. Exclure Beni, Butembo, Yumbi soit 1.256,177 électeurs, c'est Balkaniser le Congo. Félix Tshilombo, corrompu et accompagnateur du régime d'imposture, d'occupation et de prédation qui a accepté d'aller aux élections sans le Grand Nord-Kivu est très coupable. Les Bena Mpuka, Fachos, Nazis et Tribalo-ethniques de l'Udps sont arrogants, suffisants et insultant à  l'égard de 75 % du peuple congolais. Comment Félix Tshilombo espère-t-il présider la RDC ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 24 novembre 2018

UDPS-FCC-UNC: Trois balkanisateurs pro-rwandais !

Félix Tshilombo croit que la RDC est une pizza que l'on se partage !

Réveil FM International a alerté plusieurs fois qu'Emmanuel Ramazani Shadary (FCC) n'était qu'un Ndakala. Les deux vrais dauphins d'Alias Joseph Kabila sont Félix Tshilombo (UDPS) et Vital Kamerhéon (UNC) ! Les Kinois sont en colère grondent ! Le Congo risque de brà»ler avec les élections du 23 décembre prochain, si on prend garde. La République démocratique du Congo appartient à  tous les Congolais. Elle n'est pas la propriété privée d'une classe politique toxique, corrompue, affairiste et ventriote. La RDC n'appartient ni à  Félix Tshilombo de l'Udps ni à  Vital Kamerhéon de l'UNC. La RDC n'est pas une pizza que deux Judas de l'opposition peuvent se la partager à  Naïrobi au Kenya. Ils n'ont même pas encore gagner l'élection présidentielle, qu'ils se partagent des postes ministériels. A Genève, avec la facilitation de la Fondation Koffi Annan, Félix Tshilombo de l'Udps et Vital Kameréon de l'UNC, ont renié et retiré leurs signatures, moins de 12 heures après. Arguant faussement, que leurs bases n'étaient pas d'accord, alors que les deux fourbes et roublards politiques ont eux-mêmes organisé cette mascarade de protestation.

Nairobi, Vital Kamerhéon (UNC) et Félix Tshilombo, deux politicailleurs-affairistes qui se sont partagé le Congo comme une pizza !

A Nairobi où Félix Tshilombo et Vital Kamerhéon ont été pour signer un accord des dupes, avec les soutiens de conseillers de Paul Kagamé (Rwanda) et Youweri Museveni (Ouganda) ont eu l'accord de leurs bases ? Voici l'accord de Félix Tshilombo et Vital Kamerhéon à  Naïrobi sous pression rwandaise et ougandaise. Avec cet accord, la République démocratique du Congo va perpétuer son occupation et précipiter sa balkanisation. Etienne Tshisekedi réveille-toi, ton fils Félix Tshilombo a vendu le Congo et les Congolais en colère ne l'acceptent pas ! Les politicailleurs-ventriotes ont pris la mauvaise habitude de faire de la politique business. A Sun-City, à  l'issue du dialogue inter-congolais, des politicailleurs et criminels patentés s'étaient partagés des postes entre entités et composantes. Ils avaient brassé notre armée en y injectant des bandits rwandais qui continuent de violer nos mamans et piller nos ressources. A la Cité de l'Union africaine, avec le Togolais Edem Kodjo, c'était pareil. Ils se sont partagés des maroquins ministériels alors que le peuple est en souffrance. A chacun de lire et de comprendre cet accord UDPS et UNC:

Dans cet accord des dupes : Félix Tshilombo (UDPS) accepte d'être un "Président-Étiquette" et c'est Vital Kamerhéon (UNC) qui dirige tout en République démocratique du Congo. Il Prend ce qui est régalien dans une république:

1. La Primature:Vital Kamerhéon va nommer tous les ministres de la République. Le Premier ministre détermine et conduit la politique de la Nation.

2. La Présidence du Sénat: D'après la Constitution congolaise tripatouillée, le président du Sénat est dans l'ordre protocolaire la seconde personnalité de l'Etat. En cas de décès ou vacance de pouvoir du Président de la République, c'est le Président du Sénat qui devient automatiquement Chef de l'Etat. Félix Tshilombo qui a déclaré qu'il était fatigué à  Genève, l'était-il aussi à  Naïrobi lorsqu'il a signé son arrêt de mort à  Vital Kamerhéon ?

3. Le Gouverneur de la Banque Centrale: Vital Kamerhéon va assurer la direction de la Banque Centrale de la République démocratique du Congo et être au service de ses trois grandes missions : la stratégie monétaire, la stabilité financière et les services à  l'économie. Pour quel intérêt Vital Kamerhéon va-t-il œ“uvrer pour que la Banque Centrale soit viable ? Pour lui, le Congo ou le Rwanda ?

4. Le Ministère des Finances: Les finances et l'Economie vont de pair. Vital Kamerhéon sera chargé de la gestion des finances publiques et de la politique économique de la République démocratique du Congo. Pour quelle finalité ?

5. Ministère des infrastructures: Seul le Rwanda du dictateur Paul Kagamé a un ministère des Infrastructures en anglais : Ministry of Infrastructure MININFRA et en kinyarwanda : Ministeri y'Ibikorwaremezo ! Ce grand ministère couvre plusieurs plusieurs domaines: Transport, l'énergie, logement et des établissements humains, eau et assainissement, météorologie...Vital Kamerhéon peut déplacer nos populations congolaises à  sa guise et laisser de l'espace aux rwandais.

6. La Défense: Les rébellions à  l'Est de la République démocratique du Congo sont fabriquées par le régime d'Alias Joseph Kabila. La vaillant héros Mamadou Ndala qui a bouté les M23 hors de nos frontières, a été assassiné par Alias Joseph Kabila et sa bande. Donner la Défense aux mains d'un politicailleur véreux et rusé comme Vital Kamerhéon n'est-ce pas la mort de notre Etat en que Nation. Les Fardc doivent être dépouillées de tous les éléments nuisibles et criminels. Martin Fayulu, le candidat commun de l'opposition a promis de le faire, on peut lui faire confiance.

7. La Justice : Le peuple congolais a besoin d'une justice juste à  son égard. Les milliers de victimes congolaises méritent d'une justice réparatrice. Donner la justice à  Vital Kamerhéon, cela veut dire que l'imposteur Alias Joseph Kabila ne répondra jamais de ses crimes politiques, économiques et sociales. C'est le règne de l'impunité qui va continuer. Vital Kamerhéon est le dauphin d'Alias Joseph Kabila, comment voulez-vous qu'il applique la justice envers un régime qu'il a servi et qui le sert ?

Dans ce partage de pizza, l'UDPS de Félix Tshilombo n'aurait reçu que trois ministères: l'enseignement ( sans doute pour continuer à  fabriquer des faux diplà´mes), le sport et le ministère auprès du parlement.

Voilà  ce que nous prépare Félix Tshilombo et sa République des Bena Mpuka "Bana Munyere". Simon Kimbangu, Patrice Emery Lumumba, Floribert Chebeya, Cédrick Nianza, Rossy Mukendi et autres patriotes qui sont morts pour le Congo doivent se retourner dans leurs tombes.

Faire de la politique pour le besoin du ventre, voilà  là  où cela ramène Félix Tshilombo et Vital Kamerhéon, deux troubadours politiques et mangeurs à  tous les rà¢teliers !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 23 novembre 2018

RDC: Félix Tshilombo et sa République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" !

Félix Tshilombo s'est vendu au régime d'Alias Joseph Kabila !

Rival du Maréchal Mobutu, de M'zée Laurent-Désiré Kabila et de l'imposteur Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, jusqu'au bout de sa vie, Etienne Tshisekedi wa Mulumba est une icà´ne de l'opposition congolaise. Était-il le Père de la démocratie congolaise ? Non, pour la simple raison que l'Udps se bat pour l'Etat de droit et la démocratie, il n'y a ni Etat droit ni démocratie en République démocratique du Congo. Le pari d'Etienne Tshisekedi doit se poursuivre car il n'a pas atteint son but !

Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925, il a été assassiné le 17 janvier 1961. Il a vécu donc durant 36 ans ! Lumumba est extrêmement connu hors de nos frontières: plusieurs places, écoles, universités... portent son nom. En 36 ans d'existence, Patrice Emery Lumumba a appris aux Congolais le patriotisme, l'amour de la Nation et nous avons l'indépendance. Le Congo a un drapeau, une hymne nationale, ses frontières sont reconnues, il siège aux Nations Unies en tant que membre !

Félix Tshilombo est l`homme qui accompagne le régime en place. Il est compromis dans plusieurs affaires et il est lié à  l`imposteur Joseph Kabila. Les Talibans de l'Udps clament qu'ils ont 36 ans d'existence mais quel es le bilan de ce parti ? La lutte pour l'alternance politique au Congo laisse à  désirer: 36 ans d'inconstance, de radicalisme, de sophisme, de la désunion, de division, d'inexpérience...36 ans de fourberies et roublardises. La majorité des politicailleurs ventriotes qui ont trahi le peuple pour se retrouver à  la mangeoire, proviennent de l'Udps: "Momo" Modeste Mutinga, Freddy Mulumba, Samy Badibanga, Bruno Tshibala Nzenze et même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias Joseph Kabila et candidat FCC est un ancien de l'Udps. Les Talibans de l'Udps frondent contre Martin Fayulu et tous les Congolais qui ne pensent pas comme ce parti Nazi-famillio-ethno-tribaliste. Injures, insultes et menacent sont déversés sur des congolais patriotes.

Félix Tshilombo, président putatif de l'Udps, a qui son Secrétaire Général a usé des oukases et ultimantum pour son retrait de signature, est groggy. Les "Bena Mpuka" sont à  l'oeuvre. Extrêmement tribalistes, ils ont pris en otage l'Udps, qu'ils considèrent comme un royaume. C'est eux ou rien! C'est Félix Tshilombo Président ou rien ! Avec leurs casquettes gavroches, les "Bana Munyere" sont violents et veulent prendre en otage la République démocratique du Congo. Ils sont une minorité mais espèrent faire la loi. Ils ont en face d'eux, tous les congolais, amourent du Congo, qui ont pointés Martin Fayulu comme un homme intègre, qui a des valeurs et convictions républicaines, qui n'est pas clivant, qui ne divise pas le peuple congolais mais veut gagner à  la loyal pour mieux présider avec légitimité. La République, c'est la règle de la démocratie. La République démocratique du Congo doit rassembler le peuple congolais dans sa diversité.

Jean-Marc Kabunda Wa Kabunda, le Secrétaire Général de l'Udps a parlé du complot contre la République, puisque Félix Tshilombo son président a signé les 5 documents de la primaire de l'opposition congolaise à  Genève. Mais de quelle République a parlé Kabunda Wa Kabunda ? Depuis quand l'Udps est la République ? La République des "Bena Mpuka"n'est pas la République démocratique du Congo.

Les "Bena Mpuka" doivent se calmer. La République, c'est autre chose que sa tribu, son clan. La République, c'est la République, on se fout tous en respectant des règles communes imposables à  tous. Félix Tshilombo a un devoir sacré: d'enterre son défunt père Etienne Tshisekedi. De ne plus monnayer son rapatriement et de marchander un maroquin ministériel contre le retour et l'enterrement de son père au pays !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 21 novembre 2018

RDC: Fayulu Président ! Fayulu Candidat Commun (FCC) scandent des Kinois !

Martin Fayulu à  bord d'Ethiopian Airlines avant son atterrisage à  Kinshasa

Martin Fayulu au salon d'honneur de l'aéroport de Ndjili

Une fois au salon de l'aéroport international de N'djili, Martin Fayulu a enlevé sa veste et cravate pour une chemise blanche du candidat N°4 et un képi de Lamuka. C'est très symbolique l'acte posé par Martin Fayulu dès son arrivée à  Kinshasa, cela prouve à  dessein, le soldat est prêt à  mouiller sa chemise, il est déjà  au front. A l'aéroport international de N'djili, Martin Fayulu a clairement répondu aux confrères sur place: "Oui à  l'élection présidentielle sans machines à  voter !

Balozi banasikiya haya ! Sans doute à  Kinshasa, des joues et entres des aigris vont maigrir ! Fayulu n'a pas de base, Fayulu n'est pas connu , Fayulu n'est pas charismatique...des prophètes de Baal et oiseaux de mauvaises augures qui ont propagé des balivernes et niaiseries sur les réseaux sociaux sont confondus. Fayulu Candidat Commun (FCC) ont scandé des jeunes Kinois à  l'arrivée de celui qui porte désormais depuis le 11 novembre à  Genève, l'espoir de tout un peuple. Fayulu ko pesa mbongo tse, Ko pesa polo tse ... To ko voter yo na Nko ! (Fayulu ne nous donnes ni argent, ni polo ...nous allons te voter de notre bon vouloir !)

L'autre FCC non patriotique, le Front des Congolais Corrompus, sait qu'il a perdu d'avance. Félix Tshilombo doit se ressaisir et virer au plus vite les Trio Madjesi de l'Udps: Kabunda Wa Kabunda, Peter Kazadi et Augustin Kabuya. Ils l'ont entraîné vers la politique business de la corruption, avec leurs oukases et ultimatum ont fait voir au monde, qu'il n'était qu'un président de pacotille ! Un président qui a la main qui tremble, incapacitaire face aux défis, prêt à  fuir loin de la base pour un pneu brà»lé au siège du parti. Que l'Udps, le plus ancien parti politique n'était qu'un coquille vide, où des fachos, Kulunas, Talibans et Ethno-Tribalistes faisaient la loi !

Martin Fayulu est transfiguré car il est porté par le peuple congolais qui avait réclamé aux acteurs politiques de l'opposition de se choisir un candidat commun. La primaire de Genève a fait que c'est Martin Fayulu qui a été élu ! C'est lui l'espoir de tout un peuple ! Les deux "Judas", Felix Tshilombo de l'Udps et Vital Kamerheon de l'UNC qui ont retiré leurs signatures de Genève, savent maintenant à  quoi s'en tenir. Les deux Ventriotes, qui ont les mains et pieds liés par l'argent qu'ils reçoivent du régime d'Alias Joseph Kabila, savent qu'ils ont tout perdu. Ils n'ont plus aucune crédibilité pour parler à  l'opposition et en son nom. Les deux troubadours sont grillés !

Martin Fayulu remercie le peuple congolais pour son accueil

Lorsque le peuple tourne le dos à  un politicien-politicailleur, c'est comme l'esprit qui s'en va d'un corps. Chaque congolais dans son fort intérieur, trouve inadmissible qu'un pays aux multiples ressources, comme le nà´tre, la République démocratique du Congo soit classée parmi les derniers de pays les plus pauvres. Le Congolais est chosifié, clochardisé...il est misérable mais son pays est convoité par des prédateurs du monde entier. Et les politicailleurs ventriotes au lieu de porter haut les revendications et aspirations de notre peuple, ils sont dans des combines avec le régime d'oppression au profit de leur ventre ! Ils considèrent le peuple comme un marche-pied pour accéder à  la mangeoire !

Lire la suite...

Partager sur : Partager