Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 20 mars 2013

Ayrault au Vatican : ``Une intronisation émouvante et simple»

Rome, mardi 19 mars 2013. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a salué le nouveau leader spirituel de l'Eglise catholique, le pape François.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui représentait mardi la France à  l'intronisation du pape François à  Rome, a décrit sur LCI une cérémonie ``émouvante, solennelle et simple». Le chef du gouvernement assistait à  cette messe en compagnie de son épouse et avec le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Selon Jean-Marc Ayrault, le nouveau pape a ``lancé un appel à  la paix mais aussi à  la lutte contre la pauvreté et à  l'esprit de responsabilité». C'était à  la fois ``émouvant, solennel et simple, c'est ça qui m'a frappé», a jugé le Premier ministre. ``Que l'on soit croyant ou incroyant, quel que soit le régime politique, le monde entier était là , ça veut dire que c'était un évènement très important», a-t-il estimé.

La présence de Jean-Marc Ayrault à  cette intronisation a été critiquée par le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, au nom du respect de la laïcité. Matignon a relevé en retour qu'il était de ``tradition» sous la Ve République que le Premier ministre représente la France à  cette cérémonie.

Après la messe, concélébrée avec environ 150 cardinaux, dont les 114 "princes de l'Eglise" qui l'ont élu la semaine dernière, François a reçu les dirigeants étrangers présents à  Rome. Plus de 130 délégations, six souverains, dont le roi des Belges et le prince de Monaco, des chefs d'Etat, comme la présidente argentine Cristina Fernandez, des chefs de gouvernement, la chancelière allemande Angela Merkel et le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, ainsi que des dignitaires religieux sont venus du monde entier pour assister à  la cérémonie.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 5 mars 2013

Vatican: Faux évêque expulsé du conclave

Un Italien déguisé en évêque a réussi à  s'immiscer brièvement lundi 4 mars 2013 parmi les cardinaux réunis en ``congrégations générales» pour préparer le prochain conclave, avant d'être conduit hors du Vatican.

Rome (Italie), 4 mars 2013. A gauche Ralph Napierski, déguisé en évêque, s'est entretenu notamment avec le cardinal Sergio Sebiastiana, dont il serre la main.

L'homme, portant une soutane noire un peu courte aux jambes ceinte à  la taille d'une écharpe violette d'évêque, mais aussi un étrange chapeau mou, a posé pour des photos avec des cardinaux ignorant sa farce. Il a serré des mains et discuté avec un certain nombre de prélats arrivés pour ces réunions, avant d'être reconduit à  la sortie par des gardes suisses.

Promouvoir ``le Yoga de Jésus»

L'homme, identifié comme Ralph Napierski sur son propre blog, a dit être membre de ``l'Eglise orthodoxe italienne» qui n'existe pas et s'appeler ``Basilius» (Basile en latin).

Avant que le pot aux roses ne soit découvert, le faux prélat a critiqué les évêques catholiques pour avoir ``commis une erreur en déplaçant les prêtres» accusés de pédophilie d'une paroisse à  une autre. Ralph Napierski dit avoir fondé l'ordre catholique du ``Corpus Dei» et promouvoir ``le Yoga de Jésus». Il affirme aussi avoir inventé un ``système qui permet aux personnes de contrà´ler des ordinateurs avec le pouvoir de la pensée».

Ce n'est pas la première mystification dans le cadre de la ``campagne» pour l'élection d'un nouveau pape. Des affiches parodiques appelant le Sacré Collège à  voter en faveur du cardinal ghanéen Peter Turkson avaient été placardées vendredi dans les rues de Rome.

Lire la suite...

Partager sur : Partager