Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

dimanche 13 décembre 2020

Wewacratie: Des Députés achetés-marchandises festoient la destitution de Mabunda!

Wewacratie: Des Députés achetés-marchandises festoient la destitution de Mabunda!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Mabunda 3.jpg, déc. 2020












Le régime wewacratique a ourdi un complot contre Jeanine Mabunda, ex-présidente de l'Assemblée nationale. En effet, des députés de l'union sacrée Tshilombienne, achetés et corrompus, l'ont fait tomber. En bons ces épicuriens, opportunistes et profito-situationnistes se sont retrouvés dans un restaurant huppé de Kinshasa pour festoyer la destitution de Jeanine Mabunda et ont posté des photos.

freddy-mulongo-jeanine-mabunda-7

La wewacratie est en marche en République démocratique du Congo. Le régime wewacratique est un dérive totalitaire. L'union sacrée est une coquille vide qui regroupe des opportunistes, corrompus, criminels , malfaiteurs, margoulins de tous bord. Femme intelligente et forte, un complot a été ourdi contre Jeanine Mabunda, l'ex-présidente de l'Assemblée nationale.par des Magéristes-Mabumucrates de la République. Jeanine Mabunda par sa gestion rigoureuse empêcher des Mangecrates de manger.  Les accusations des pétitionnaires sont tarabiscotées.  Jeanine Mabunda destitué, les corrompus députés se sont précipités dans un restaurant huppé de Kinshasa pour festoyer sa destitution. 

fb-img-1607865116807
fb-img-1607865130524
fb-img-1607865138001
fb-img-1607865713285

Ces députés achetés-marchandises qui se vendent sont-ils dignes de la République ? Sont-ils vraiment les élus du peuple ? L'objectif de ces ventriotes-Mabumucrates-Mangéristes faire main basse des institutions de la République, pour s'enrichir et piller davantage. Ils n'ont aucun souci de notre peuple.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 24 avril 2016

Papa Wemba s'en est allé, Hippolyte Kanambé Kazemberembe alias Joseph Kabila vient de perdre un allié de taille !

Tristesse abyssale, la République démocratique du Congo vient de perdre l'un de ses grands artistes musiciens: Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba qui s'est écroulé sur scène en plein concert à  Abidjan. Mort sur scène, comme le grand comédien, conteur, musicien et humoriste, Dieudonné Kabongo décédé sur scène en Belgique, dans la soirée du 11 octobre 2011, lors d`une représentation du cabaret `` Les nouvelles de l`espace ». Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba est décédé lors de sa prestation au Festival des Musiques urbaines d`Anoumabo (FEMUA) en Cà´te d'Ivoire.

La mort subite de Papa Wemba suite à  un malaise doit faire mal au régime d'imposture d'Hippolyte Kanambe Kazemberembe alias Joseph Kabila. Avec les hypothétiques élections de novembre 2016, alors qu'Hippolyte Kanambé voudrait s`accrocher au trà´ne du Congo usurpé, c'est un coup dur pour le régime d'usurpation de Kinshasa qui vient de perdre un allié de taille. Papa Wemba fait partie avec d'autres artistes musiciens congolais qui chantent les louanges à  Hippolyte Kanambé. Ils ont battu campagne lors de la frauduleuse l'élection présidentielle Louis Michel 2006 ainsi que celle du hold-up électoral de novembre 2011 pour faire tricher l'imposteur. Avec des chansons soporifiques sans tête ni queue, ils ont endormi le peuple congolais avec les fameuses 5 chantiers et révolution de la Modernité, des slogans creux bidons au vue de la paupérisation dans laquelle patauge le peuple congolais.

Grand chanteur certes, Jules Wembadio n'a pas su capitaliser sa notoriété pour les bonnes causes de son peuple. Qu'apporte la sapologie à  un peuple miséreux et misérable. Les jeunes congolais de France, Belgique, Hollande, Grande-Bretagne...se sont mis à  voler dans des magasins pour paraître bien sapés. Depuis la prise de conscience de la diaspora congolaise, donc depuis 2010, une fatwa a été lancée au sein des congolais de l'étranger plus question des concerts de musiciens collabos dans les salles mythiques de Paris, Londres, Bruxelles. Cela fait 6 ans que Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba et ses compères ne sont plus produits ni au Zénith, à  l'Olympia, à  Paris-Bercy. Les résistants-patriotes-combattants ont tenu leur pari.

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba aurait pu s'engager pour son peuple, mais l'artiste aimait bien des futilités. Comment lui qui a chanté "Esclave" pendant que Nelson Mandela était en prison n'est pas devenu le porte drapeau de la RDC comme Myriam Makeba, Lucke Dube, Masekela et d'autres l'ont été pour l'Afrique du Sud, comme Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly pour la Cà´te d'Ivoire.

A Paris, lorsqu'il y a une grande manifestation ou un grand concert, les secouristes sont présents. A partir du moment où il y a foule, des secouristes se mobilisent. Avez-vous bien regardé l'image de Papa Wemba qui s'écroule sur scène, les musiciens l'entourent, tentent de le soulever alors même qu'on devait le laisser coucher et tenter le massage cardiaque. Quelqu'un ose crier dans la vidéo, il est déjà  mort ! C'est vraiment triste, un concert sans des médecins ni secouristes !

A part Papa Wendo Kolosoy qui est parti rassassié de la vie, la République démocratique du Congo perd ses artistes musiciens à  fleur de l'à¢ge. Papa Wemba est décédé à  66 ans dont 45 ans de carrière musicale.

Lire la suite...

Partager sur : Partager