Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - apparatchik

Fil des billets Fil des commentaires

samedi 25 janvier 2020

RDC: Toussaint Tshilombo Senda, fossoyeur de la République, raconte Lumumba !

Toussaint Tshilombo Senda, fossoyeur de la République et prédateur de la liberté de la presse

En République démocratique du Congo, porter le nom de "Tshilombo" n'est pas une sinécure. Ce nom est extrêmement négative et populaire. Pour la majorité de Congolais "Tshilombo" rime avec fourberies et roublardises surtout en politique. Et C'est Toussaint Tshilombo Senda, alors ministre de l'information, d'Alias Kabila, dans le gouvernement Gizenga qui ferma Réveil FM, la première radio associative et communautaire de Kinshasa, en aoà»t 2007. Exigeant la présence physique de Freddy Mulongo, fondateur de la station de radio. Fossoyeur de la République et prédateur de la liberté de la presse, l`éphémère ministre de l'information, nommé pour accomplir une tà¢che spécifique, puis viré, Toussaint Tshilombo Senda est un apparatchik et Mammouth Joséphiste qui est demeuré dans les sérails du régime d'imposture et d'occupation.

En bon parvenu et arriviste, Toussaint Tshilombo Senda, après avoir servi un régime le plus atroce, il s'est reconverti en guide touristique racontant: "La vie et mort de patrice Emery Lumumba". Pardieu, sans fonction, Tshilombo Senda devient un Lumumbiste ? Il montre l'avion qui avait amené Lumumba, Okito et Mpolo à  Lubumbashi, leurs trois tombes...il parle du dernier chef coutumier du village où ils sont enterrés...Sur son compte twitter, le nouveau reporter touristique repu, Toussaint Tshilombo Senda raconte les périphéries de l'homme qui aura marqué de manière indélébile l'histoire du Congo. Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre du Congo est héros national. L'homme avait des convictions politiques différentes et opposées au pavaneur de Tshilombo: opportuniste, politicailleur, ventriote et Libumucrate. Un vrai profito-situationniste !

"Elle ne cherche pas à  s`acheter les bijoux et autres artifices. Achetons auprès de ces femmes qui ne cherchent qu`à  nourrir leurs familles". C'est de la tromperie compassionnelle. Rien qu'avec l'argent du sang de congolais et pillages qu'à  amasser Toussaint Tshilombo au cours de 18 ans du régime d'Alias Kabila, il peut payer tous ses fruits que vende cette maman congolaise, paupérisée et victime de la pauvreté orchestrée par le régime soutenu par les dignitaires Joséphistes dont TTS !

Parler de Lumumba sans avoir une once de son courage, de manière tardive et intéressée, qu'est-ce qui se cache dans la démarche de celui qui a soutenu la dictature joséphiste toute sa vie ? à€ tous les charlots comme Toussaint Tshilombo Senda qui prennent les Congolais pour des idiots, qui malgré leurs crimes pensent continuer à  régner sur les Congolais sans légitimité et en toute impunité, doivent savoir que la recréation a assez duré. L'heure est aux patriotes, pas aux Mabumucrates écervelés comme Toussaint Tshilombo Senda !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 11 août 2019

RDC: 65 Apparatchiks politicailleurs Mabumucrates à  la porte de la mangeoire gouvernementale !

RDC: 65 Apparatchicks politicailleurs Mabumucrates à  la porte de la mangeoire gouvernementale !

Nous sommes-nous battus pour rien ? Nous sommes-nous battus pour que ceux qui ont tué, pillé, volé, assassiné, massacré...occupent des postes au gouvernement et narguent le peuple congolais ?

En Tshiluba, dans le Grand Kasaï, la politique est qualifiée de Tshididi=Complot ! Et les politicailleurs, eux, sont des BENA TSHIDIDI, c'est-à -dire ils sont des "Comploteurs" ! Quant aux BENA MPUKA, ils sont fourbes, roublards et grands requins. Dribbleurs patentés, ils sont spécialistes en crocs-en-jambe !

Huit mois après la NOMINATION ÉLECTORALE de Félix Pétain Bizimungu Tshilombo par Alias Kabila, la RDC n'a pas toujours de gouvernement. Le mariage FCC-CACH, une mafia de plus. Nous sommes en pleine guerre kafkaïenne des maroquins.

Huit mois après, la fameuse classe politique véreuse, toxique et extrêmement corrompue, n'a pas arrêter de dialoguer, de palabrer et de blablater au nom du peuple. Mais de quel peuple ?

Un gouvernement éléphantesque et budgétivore de 65 ministres: 42 FCC et 23 CACH. Nous vivons le partage du gà¢teau congolais entre deux bandes des Kulunas au col blanc, comme jadis le continent africain fut partagé en 1885 à  Berlin comme un gà¢teau d'anniversaire entre les grandes puissances colonialistes et esclavagistes.

Le gà¢teau Congo se partage entre des profito-situationnistes, des politicailleurs corrompus et méchants, qui n'ont pour ambition politique, que de remplir leurs tubes digestifs. Un budget de $ 5 milliards qui doit se partager entre 65 ministres, 500 députés, 110 sénateurs, des députés provinciaux de 26 provinces...et le citoyen lambda vit avec - $1 par jour.

Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est la cause de la cause. Par son vol du destin du peuple congolais, Angwalima, Fakwa, Ballados, qui est entré dans l'histoire de la RDC par le toit d'une maison, il en sortira par la fenêtre.

La position des politicailleurs de FCC est on ne peut plus claire : `` Nous y sommes, nous y restons ! » Pour les Mabumucrates du CACH: `` à”tez-vous de là  qu`on s`y mette ! ».

Ceux qui croient au miracle du gouvernement Alias Kabila-Angwalima Tshilombo n'ont pas fini de pleurer. Le désenchantement sera cach !

Lire la suite...

Partager sur : Partager