Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

mercredi 27 avril 2022

BENA MPUKA : JEAN FOSTER MANZIKALA, TRUAND, CORROMPU, ASSASSIN DU DÉBUT DE L'ÈRE RÉGIME MOBUTU !

Bena Mpuka Jean Foster Manzikala de triste mémoire a été un dépravé Truand, Assassin et Corrompu du début de l'ére du régime Mobutu !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1651077763920.jpg, avr. 2022

Selon des gens qui l'avaient connu, il parait que Jean Foster Manzikala était un vrai et grand assassin.

Pour les Fils et filles Kongo de cette époque  du début de l'ère Mobutienne, Manzikala était synonyme de la mort pendant la periode sombre de la  dictuature de Mobutu.

Manzikala bras dur de Mobutu, il sema la mort au Katanga.

Il avait acquis sa notoriété par son habilité à rester au sommet en dépit des vicissitudes de la politique congolaise. Son succès est dû à son habilité à établir et à contrôler un pouvoir ancré sur sa province d’origine (Ex-Kibali- Ituri), et à ses relations avec les autres leaders de la politique congolaise, à l’instar de Victor NENDAKA.

Manzikala, est un ressortissant de la tribu Logo proche de la frontière Soudanaise, près de Faradje, qui a acquis sa première expérience en tant que commis dans une société belge installée dans le District de Uele.

Il devint membre du MNC/Lumumba en 1959, en assumant en même temps les fonctions d’Administrateur du Territoire d’Aba au Nord de Kibali-Ituri. Grâce à son affiliation au MNC, il avait été désigné en septembre 1960 Président par intérim de la Province Orientale, après le décès de son premier Président, Finant.

Par la suite, il sera élu Président de la Province Orientale au détriment de Bernard Salumu, un activiste patenté du MNC/L et Secrétaire provincial du parti.

Au début de 1965, il afficha publiquement son antipathie contre les rebelles en adhérant publiquement au parti CONACO de Moïse Tshombe,  devenant ainsi le Président Provincial.

 Il fut élu Député National et par ricochet Gouverneur réélu de Kabali-Ituri, sous les couleurs du CONACO durant les élections organisées au printemps de 1965.  Néanmoins, dans la mesure où au cours de cette année, le conflit entre Tshombe et le Front Démocratique Congolais soutenu par le groupe de Binza s’est accru, Manzikala effectua un revirement en faveur du camp opposé.

 Avec le coup d’État de novembre 1965, Manzikala fut parmi les premiers à retrousser les manches et à supporter le régime militaire. Il arborait fréquemment l’uniforme militaire, et avait installé la branche du CVR à Kibali-Ituri, avec lui-même comme père fondateur, et ses hommes de main occupant toutes les positions clefs.

Manzikala n’a jamais hésité à devenir cruel et dur en cas de besoin, dans le but de conserver sa position. Il a eu recours à plusieurs occasions aux crimes politiques pour éliminer ou intimider ses adversaires, comme quand il a dénoncé et tué le jeune-frère de son principal adversaire local, Timothee TSHOMBE ( sans aucune relation avec Moïse Tshombe), mentionné dans le rapport A-473 du 17 février 1966 à Kinshasa. Aussi, il ordonna et assista personnellement à l’exécution d’au moins 300 rebelles au moment de son retour à Bunia en 1964. Son exécutant dans ses actes était l’ancien chef de la police de Bunia, MAWA DONAT, qui a été récemment réaffecté à Bukavu. Sur le plan politique, son principal lieutenant a été Frederic BUMBA et Honoré AGOYO, l'ex-président de l’Assemblée Provinciale et notable coutumier,  et son dernier ministre de l’Intérieur .

Manzikala est corrompu à plusieurs niveaux. Fréquemment, il a passé beaucoup de temps en Ouganda, en exerçant ses activités commerciales et de contrebande.

Il aurait une maison en Grèce, après la visite de courtoisie rendue à commerçant en février 1965. Il n’y a apparemment rien qu’il ne puisse faire pour de l’argent. Il a accepté 5.000 Pounds Soudanais d’un émissaire du gouvernement soudanais, en échange de son accord à livrer les réfugiés Soudanais qui se trouvaient à la frontière. (On ne sait pas s’il avait effectivement rendu ce service).  Il a aussi été soupçonné dans la vente de l’or en Ouganda, obtenu illégalement dans les mines de Kilo-Moto, près de Watsa.

En 1967, Mobutu nomma Jean Faustin Manzikala gouverneur du Katanga. Il avait comme mission de débusquer tous les anciens gendarmes katangais. Il exécuta cette mission avec une cruauté sans réserve. Il les traqua partout en procédant par des enlèvements et des exécutions sommaires sous le prétexte de combattre le banditisme. Il fut un des gouverneurs le plus craint lors de son passage au Katanga. Il commit l’erreur d’oublier un prêtre orthodoxe grec dans le coffre d’une voiture. Lorsque ce prêtre fut découvert.  Mobutu fut contraint de le muter pour faire bonne figure.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 21 mai 2020

Affaire Muanda Nsemi: Gilbert Kankonde, 8, 33 ou 53 morts ?

Affaire Muanda Nsemi: Gilbert Kankonde, 8, 33 ou 53 morts ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Gilbert Suku 5.jpg, mai 2020

"Quand les bandits sont au pouvoir, la place d'un honnête homme est en prison". Le régime d'Angwalima Tshilombo Kingatisé à outrance: Arrestations arbitraires, assassinats de Congolais, justice aux ordres... Le premier massacre de d'A Tshilombo, 53 adeptes de Bundu Di Mayala de Muanda Nsemi tués sauvagement dans le kongo-Central et Kinshasa du 13-24 avril 2020, sans compter des centaines de blessés. Un Imposteur-usurpateur qui veut s'imposer par la force et l'intimidation, le voilà devenu assassin.

Freddy Mulongo-Muanda Nsemi 11.jpg, mai 2020

Etre ministre de l'intérieur, c'est être stratège et fin négociateur. Il faut toujours négocier et encore négocier avant que la manifestation ne dégénère. Or Gilbert Kankonde, le ministre Udps de l'intérieur croit qu'il doit montrer des muscles, hausser le ton avec un front froissé, c'est ça être ministre de l'intérieur ? Quel nullard de type ! Dans son communiqué du ministère de l'intérieur diffusé à l'issue de l'opération abracadabrantesque d'assassiner des compatriotes. Au début, on a parlé de 8 morts, puis 33 morts, l'ONG des droits de l'homme Human Rights Watch dans son rapport parle de 53 morts lors de l'intervention de la police et l'armée de Tshilombo chez les Bundu Di Mayala.

Pour Gilbert kankonde, un tribalo-ethnique patenté, les adeptes de Muanda Nsemi sont de petits canards qu'il faut tirer dessus en toute en impunité. Il fait avec le Bundu Di Mayala , ce qu'Alias Kabila avait fait avec les Kamwina Nsapu. Aujourd'hui, l'histoire se repète encore. Après le massacre de Bundu Dia Kongo, voici le second massacre de Bundu Di Mayala par le régime de Tshilombo avec un slogan faux "le peuple d'abord" !

Quand à Gilbert kankonde, des membres de l’UDPS fustigent le tribalisme institutionnalisé au sommet de l’Etat!
Voici comment est structuré le ministère de l'Intérieur de Gilbert Kankonde, à retenir son souffle :

Voici comment le cabinet est structuré :

1) Gilbert Kakonde MALAMBA : VPM ; Kasaïen-Muluba ( Belge)
2) Tshibuabwa Kalubi : Dircab ; Kasaïen-Muluba ( Français ) FCC
3) Kabeya Marcel Mbuyi : Dircaba ; Kasaïen-Muluba (Belge) FCC
4) Boulu Bobutu : conseiller ; Kasaïen-Muluba (belge) FCC plus plus
5) Mukuna Hubert : conseiller , Kasaïen-Muluba
6) Mpieme Gisèle : Kasaïen-Muluba , (Belge)
7) Matwanday Patrick : Kasaïen-Muluba ,
8) Omer Betukumesu : Kasaïen-Muluba ,
9) Kabongo Jacques : Kasaïen-Muluba (Belge) oncle Vpm
10 ) Godé Ntumba : Kasaïen-Muluba assistante (belle sœur de Gilbert Kankonde )
11) Kalala Serge : Kasaïen-Muluba Parsec
10) Mukenge Tshitenge : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert Kankonde
11) Kabongo Michel : Kasaïen-Muluba (Belge) neveu de Gilbert Kankonde
12) Philippe Yangala : Kasaïen-Muluba , beau frère de Gilbert kankonde
13) Karungurungu Kiditi : Kasaïen-Muluba Beauf du Dircab
14) Lukongo shikayi : Kasaïen-Muluba cousin de Gilbert kankonde
15) Ntumba Roger : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert kankonde
16) Richard Mutshiya : Kasaïen-Muluba neveu de Gilbert kankonde ( Belge)
17) Tshiangala Albertine : Kasaïenne-Muluba ( Belge) cousine de Gilbert kankonde
18) Francine Isumu: Kasaïenne-Muluba nièce de Gilbert Kankonde
19) Luyamba Fundi : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert kankonde
20) Tshiela Tshinyama : Kasaïenne-Muluba Cousine de Gilbert kankonde
21) Ilunga mukala: Kasaïen-Muluba cousin de Gilbert kankonde
22) Kandolo Godé : Kasaïen-Muluba oncle de Gilbert kankonde ( Belge )
23) Katende Sylvain : Kasaïen-Muluba Protocole de Gilbert kankonde
24) Ndaya MALAMBA : Kasaïen-Muluba ( Belge )
25) Tshitenge Mwabi : Kasaïen-Muluba
26) Kabasele René : Kasaïen-Muluba ( Belge) cousin de Gilbert Kankonde
27) Mwamba Pungu : Kasaïen-Muluba
28) Ntambwe Kapambu : Kasaïen-Muluba beau frère de Gilbert kankonde
29) Kabangu KASHALA : Kasaïenne-Muluba nièce de Gilbert Kankonde
30) Tshitenge Léonard : Kasaïen-Muluba cfr prof Jimmy abumba
31 ) Mulumba Beya : Kasaïen-Muluba
32) Djo Mpoyi Kabuba : Kasaïen-Muluba
33) Mwambayi Gaston : Kasaïen-Muluba
34) Ngalula kunyima : Kasaïen-Muluba
35)Kabongo Bayila : Kasaïen-Muluba
36) Kasongo Tshimbalanga : Kasaïen-Muluba
37 ) Tshimbalanga Kasongo : Kasaïen-Muluba

C'est ça l'Etat de droit d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba ? Une République tribalisée qui exclue au lieu d'intégrer tous les Congolais ? Gilbert kankonde l'assassin des Makesa de Bundu Di Mayala n'est pas le seul ministre de l'Udps dont son ministère est kasaïen-Luba !

Lire la suite...

Partager sur : Partager