Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - assmblée nationale

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 11 décembre 2020

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale.jpg, déc. 2020

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager