Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

samedi 7 novembre 2020

Union Sacrée:Des politicailleurs affamés et quémandeurs d'une portion de pizza!

Union Sacrée: Des politicailleurs affamés et quémandeurs d'une part de pizza!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Angwalima  Faussaire 6.jpg, nov. 2020

Politicailleurs et ventriotes Congolais aiment l'argent comme les vampires aiment le sang. Fauché comme une carpe, Jean-Pierre Bemba a appelé les militants du MLC d'aller à l'aéroport de Ndjili accueillir Moïse Katumbi, malgré le Covid-19. Le même Bemba ne l'a jamais fait pour Martin Fayulu, président élu. La politicaillerie congolaise est pleine des requins qui n'ont rien à foutre du peuple.

freddy-mulongo-angwalima-faussaire-6Tshilombo n'a jamais respecté sa parole ni signature !

Lorsqu'on est un incapacitaire pour diriger un pays, on dégage point barre ! "J'ai décidé de mettre un terme à la coalition gouvernementale"!   Cette phrase simple est difficile et lourde à prononcer ? Tshilombo qui a eu son pouvoir volé au peuple congolais, par la ruse du Corbeau et le Renard de la Fable de La Fontaine, est un incapacitaire incapable de s'assumer ? Dissoudre ! Déboulonner ! Sont des verbes d'action. Tshilombo doit agir.  Consultations politiques ou non, l'équation de la République démocratique est simple: Qui soutient  Tshilombo, l'Enfarineur, soutient Alias Kabila, le sénateur à vie qui l'a nommé président. Qui combat Alias Kabila-FCC , combat Angwalima Tshilombo son allié et partenaire. Consulter tout le monde excepté son partenaire et allié de la coalition, c'est jouer avec les allumettes suédoises...ou alors du foutage des gueules du peuple congolais. Que le comique Saï Saï soit invité par Tshilombo, c'est un Congolais fils du pays. Mais que le Dr. Denis Mukwege, prix Nobel de la paix, avec un aura international soit ignoré et non invité, cela démontre le no sérieux de ces consultations alambiquées de Tshilombo. Moïse Katumbi et Kyungu wa Ku Mwanza, tous deux des Katangais. Le Katanga est-il la seule province du Congo ? Politicailleurs et ventriotes Congolais aiment l'argent comme les vampires aiment le sang. Ils adorent des honneurs et titres pompeux. Les aspirations du peuple congolais, c'est la moindre de leurs soucis et préoccupations. Des jouisseurs patentés. Pour des simples consultations, ils rampent. Ils veulent une portion de pizza chez le pizzaïolo national Tshilombo. Le président nommé n'a aucun pouvoir. Vous serez étonné après des consultations politiques, que Tshilombo rencontre Alias kabila pour harmoniser les points de vue. 

freddy-mulongo-bemba-6C'est Tshilombo qui a déclaré publiquement qu'Alias Kabila était le père de la démocratie congolaise. C'est encore le faussaire Tshilombo, qui a parlé de la première alternative pacifique du pays. Alors que nuitamment avec ses 15%, il était à Kingakati pour signer un accord sur le dos du peuple congolais. Politicailleurs et ventriotes Congolais aiment l'argent comme les vampires aiment le sang. Des aphones sur Minembwe, le Rapport Mapping ressuscité par le Dr. Denis Mukwege, sur les tueries de populations de l'Est de la République, comme par hasard avec les consultations Tshilombiennes recouvrent la voix et  se pavanent  au palais de la Nation, comme s'ils avaient quelque chose à dire ? Ils viennent discuter de leurs émoluments et avantages, un point c'est tout ! Jean-Pierre Bemba , malgré qu'il ne peut plus postuler à la magistrature suprême, il est sénateur à vie, comme Alias Kabila. Cela ne lui suffit pas ? Etre soutenu par des Congolais y compris pour ses dix ans en prison à La Haye et avoir un mépris pour ce même peuple, il y a quelque chose qui ne va pas dans la vie de Bemba, un traître à la Nation. Jean-Pierre Bemba , le fils renié par son père Jeannot Bemba se moque du peuple congolais. Il n'a jamais demander aux militants du MLC d'aller accueillir Martin Fayulu, président élu. pourquoi le fait-il pour Moïse Katumbi pour se faire ? Les béquilles données à Tshilombo allié et partenaire d'Alias Kabila, est un non sens. 

Un accord politique ne peut en aucun cas remplacer la constitution d'un pays, oui, c'est vrai. Deux ans seulement après les élections "boutiquées", avec la publication des faux résultats et la nomination d'un pantin marionnette, on reparle au Congo des consultations nationales ! Est ce une reculade démocratique ? Par quelle magie, Tshilombo va mettre fin à son alliance avec Alias Kabila sans clash ? 

"Etre Président de la République, c’est une responsabilité énorme. C’est une véritable charge publique qui exige de la maîtrise des dossiers, de la connaissance et la lecture historiques, de l’expérience professionnelle, de l’abnégation suprême et même de l’intelligence supérieure.

Le Président de la République est en réalité un homme qui se dédouble pour son peuple. C’est un véritable ouvrier qui peine au service de celles et de ceux dont il a la destinée en mains.

De la certitude de ses vues, de la qualité de son savoir-faire, de sa capacité décisionnelle, et de son courage, dépend le sort de tout un peuple à la recherche du bien-être social.

Je ne dis point qu’il ne doit être qu’un adepte d’exercices de virtuosité oratoire ou de philosophie élitiste dont le versant ne serait que le monde des idées immersives, dialectiques et/ou onomatopéiques et voire didaxologiques.

Non, le Président de la République doit clairement communiquer sa pensée, distiller son savoir et même partager sa vision, non pas par des discours musclés qui sonnent comme des coups de poings, mais par ceux dont l'expression vive, colorée et mouvementée des convictions sincères, des pensées profondément mûries, auxquelles l'accent, le geste, la voix, le regard, mais aussi la juste appropriation des termes et sans doute l'harmonie de la phrase, donnent la puissance d'émouvoir les humains, de pénétrer les cerveaux et de convaincre les incrédules". Roland Mena !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 4 août 2018

RDC: Des godillots accueillent Bemba au Sénat !

Jean-Pierre Bemba sénateur d'Alias Joseph Kabila

En République démocratique du Congo aucune institution n'est légitime: La Présidence, le parlement (sénat et Assemblée nationale), le gouvernement...Après onze ans d'absence dont dix à  la prison de la CPI, Jean-Pierre Bemba a été accueilli par des godillots-applaudisseurs du Sénat. C'est-à -dire qu'il a retrouvé au Sénat, les mêmes individus qui avaient corrompus des députés provinciaux pour se faire élire Sénateurs lors de l'élection Louis Michel 2006. D'ailleurs certains doivent encore des groupes électrogènes, vélos, motos promissent à  cette époque là .

Jean-Pierre Bemba sénateur d'Alias Joseph Kabila

Dans la salle de sommeil et de ronflement, Jean-Pierre Bemba a eu droit à  son écharpe de sénateur et il a salué ceux qui étaient là , parmi eux Edouard Mokolo Wa Pombo, barbouze et dinosaure Mobutiste devenu depuis un Mammouth Joséphiste pur sucre ! Que fait donc le fameux Lisanga ya Bonganga, le politicailleur-ventriote le plus versatile, une girouette qui tourne au gré du vent...auprès de Jean-Pierre Bemba ? Est-il revenu au MLC ?

Les Sénateurs sont tous des Apparatchiks et Mammouths Joséphistes. Un sénat qui a cessé d'être légitime depuis février 2012. "Toutous" d'Alias Joseph Kanambe Kazembere Mtwale, l'imposteur-usurpateur qui dirige par défi, les sénateurs repus sont payés aux frais de la République, à  dormir et ronfler au Palais du Peuple ne rien faire. Et Jean-Pierre Bemba va siéger dans ce sénat illégitime ?

Les Congolais attendent de Jean-Pierre Bemba qu'il se comporte en légaliste qui respecte la Constitution et les institutions. Or le Sénat où il veut siéger est illégitime. A moins qu'il soit fauché et veille renflouer ses poches ! Siéger au Sénat des Djaleloïstes dormeurs, qui en douze ans n'ont jamais voté une seule loi en faveur de notre peuple, cela confirmerait que le MLC est partenaire de la Majorité Présidentielle dixit Eve Bazaïba, secrétaire générale du MLC.

Lire la suite...

Partager sur : Partager