Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - bruxelles

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 13 avril 2021

RDC: Bemba-Katumbi, deux affairistes enfarineurs, ennemis du peuple congolais !

RDC: Bemba-Katumbi, deux affairistes enfarineurs du peuple congolais !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba Katumbi.jpg, avr. 2021

Le gouvernement Titanic Sama Lokombe, publié hier, a révélé au monde, les deux mains noires plongées dans le pot de confiture: celle de Jean-Pierre Bemba avec son MLC et Moïse Katumbi d'Ensemble. Les deux politicailleurs affairistes ont toujours nié qu'ils sont des quémandeurs de postes. Les Eve Bazaïba, Christophe Lutundula, Christian Mwando sont tombés de la planète Mars ?

freddy-mulongo-bemba-katumbi

La République démocratique du Congo n'a pas d'hommes politiques.  Politicailleurs, ventriotes, Mabumucrates et profito-situationnistes écument cette fameuse classe politique extrêmement corrompue et toxique. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi qui se sont auto-exclus de Lamuka, ont embouché la trompette du mensonge à l'égard du peuple congolais: "Nous sommes allés aux consultations folkloriques de Tshilombo pas pour des postes". Or les deux quémandeurs d'emploi sont des vrais enfarineurs qui prennent notre peuple pour des idiots. 

Les Eve Bazaïba, vice-Premier ministre de l'environnement (MLC), Jean-Jacques Mbungani, vice-ministre de la  (MLC) et Christophe Lutundula, vice-Premier ministre des Affaires étrangères (Ensemble) et Christian Mwando, ministre du plan (Ensemble) sont-ils tombés de Mars jusque dans le gouvernement Sama Lokombe ?

Bemba et Katumbi mobilisent en faveur de Fayulu pour les élections du 30 décembre 2018 © Canal Kin Télévision

Bemba et Katumbi sont méprisants pour notre peuple. Ils sont des affairistes et estiment que la politique est du business. La politique, c'est d'abord et avant tout les valeurs et convictions. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est devenu président nommé avec 15%, soit 7 millions des voix sur 80 millions d'habitans. Surtout en faisant un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Il est devenu pseudo-président sans les votes de nos compatriotes de Beni-Butembo-Yumbi. 

Le mal de la République démocratique du Congo est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Tous les crimes de sang, crimes contre contre l'humanité, massacres de populations civiles à l'Est du Congo sont sur la tête de Tshilombo Tshintuntu, voleur de destin du peuple congolais,

Bemba et Katumbi sont des cyniques et menteurs. Le Congo est le leur champ, ils peuvent tout y faire. Le peuple finit toujours par se réveiller. Ils croient déjà être candidats en 2023, malgré leurs fourberies et roublardises. 

Deux enfarineurs, méprisants et cyniques, Bemba et Katumbi sont ennemis du peuple congolais. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 7 août 2018

RDC: Pourquoi Bemba est-il rentré à  Bruxelles ?

Jean-Pierre Bemba, Sénateur

A quoi joue Jean-Pierre Bemba Gombo ? A-t-il bluffé avec le dépà´t de sa candidature à  la CENI ? C'est incompréhensible voire invraisemblable ! Si les Congolais font confiance à  Jean-Pierre Bemba, a-t-il droit de les décevoir pour une seconde fois ? Après 11 ans d'absence au pays dont 10 ans passés au CPI, Jean-Pierre Bemba Gombo ex-Chef de guerre, tout juste acquitté par la Cour pénale internationale, est rentré et a demeuré en République démocratique du Congo pour 72 heures seulement et il est déjà  rentré à  Bruxelles en Belgique. On croit rêver ! Alors que dans cette période pré-électorale de 4 mois, il y a beaucoup à  faire. Chaque jour est à  mettre à  profit pour atteindre des objectifs. Et la présence sur terrain est cruciale. Si Jean Pierre Bemba veut marquer à  la culotte Hippolyte Kanambe Kazembere Mtwale Alias Joseph Kabila, c'est au Congo que cela doit se faire pas en Belgique. Sauf que les Congolais sont les dindons d'une farce. Alias Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba ont conclu des alliances.

Jean-Pierre Bemba sur la RTNC, média étatique pro-Alias Joseph Kabila!

Notre fin limier alerte: "Vieux Freddy Mulongo on dirait que manzaka ya Igwe etikali na CPI". C'est tout dire, le profil de Jean-Pierre Bemba est extrêmement mou. Son bouillant caractère est mis en berne. L'énergie n'y est pas, la rage de gagner non plus. Quel deal a-t-il fait avec Alias Joseph Kabila ? Ce deal finira par livrer tous ses secrets. Et les mains noires sont derrières seront dévoilées. Jean-Pierre Bemba est encensé à  la RTNC, pourtant c'est le même média étatique qui ne fait passer aucun "Opposant" et pourfend à  longueur des journées des personnalités comme le Cardinal Laurent Monsengwo, ne parlons pas d'Etienne Tshisekedi. Compte-t-il encore accepter l'inacceptable 11 ans après? Est-il déjà  un candidat battu d'avance ? Certes, Jean-Pierre Bemba a déposé sa candidature à  la CENI, il paraîtrait qu'il a un problème de casier judiciaire dans son dossier et sa nationalité portugaise aurait été soulevée...va-t-on vers l'invalidation de sa candidature ? Aller aux élections avec des machines à  voter et des électeurs fictifs...A sa sortie de la CENI, Jean Pierre Bemba tout satisfait ne remet rien en cause !

Jean-Pierre Bemba doit se ressaisir. Pour deux raisons:

1. Le MLC est un parti accompagnateur du régime dictatorial d'Alias Joseph Kabila. Parti des dinosaures Mobutistes, soutenu par l'Ouganda de 1999 à  2003, d'ailleurs tous les cadors de ce parti ont traversé la rue, ils sont allés à  la mangeoire. Ils sont devenus des Mammouths Joséphistes. Pas besoin de citer des noms: José Makila qui n'arrive plus à  serrer les lacets de ses chaussures...est un ex-MLC ! François Mwamba, Thomas Luhaka, Antoine Ghonda, Lisanga Boganga, Germain Kambinga...sont tous à  la mangeoire joséphiste. Le MLC comme le RCD-Goma, des mouvements criminels qui ont muté en partis politiques, n'ont jamais répondu de leurs crimes commis en République démocratique du Congo. Pour la majorité de Congolais, le MLC et le RCD-Goma sont des pépinières du régime dictatorial d'Alias Joseph Kabila qui sévit en toute impunité au Congo. Le Congo est sous occupation, le régime d'Alias Joseph Kabila est une imposture. Les élections ne sont pas une panacée, ceux qui croient aller aux élections avec Alias Joseph Kabila, spécialiste es hold-up électoraux, savent à  quoi s'en tenir. A l'heure où nous couchons ces lignes, Alias Joseph Kabila n'a toujours pas de "Dauphin" et un 3è mandat qui serait anticonstitutionnel n'est pas à  exclure.

2. A son arrivée à  Kinshasa, le gouvernement d'imposture lui a interdit de rejoindre la résidence familiale à  la Gombe, il a donc dormi sur une chaise à  la belle étoile au GB. Les Congolais s'en sont offusqués, Jean-Pierre Bemba est demeuré muet ! On a assisté aux manœ“uvres d'Edouard Mokolo Wa Pombo, ancien barbouze et dinosaure Mobutiste, qui est depuis devenu un apparatchik Joséphiste, dans la séquence de Jean-Pierre Bemba au Sénat. Il est allé récupéré sa place au Sénat illégitime depuis février 2012. Il n'y avait jamais siégé avant son emprisonnement et n'en voulait pas. Depuis son retour, Jean-Pierre Bemba a fièrement enfilé ses habits de sénateur. Il a donc accepté et cautionné ce pouvoir illégitime. C`est qui est très grave, le sénat illégitime où siègent des godillots, applaudisseurs et autres politicailleurs dormeurs et ronfleurs, est sous la présidence de Léonbitch Kengo wa Dondo, l'édenté de la gare du Nord. Et l'ancien Premier ministre du dictateur Mobutu, Kengo est aux ordres d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Jean-Pierre Bemba a librement accepté d'être assujetti à  l'ancien taximan de Dar es Salam, qui est arrivé en 1997 dans la gibecière de l'Afdl, en petit Kadogo, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière. Et 4 ans après, Alias Joseph Kabila a été placé sur le trà´ne du Congo, pour mieux piller ses ressources et tenir des Congolais en esclavage !

Jean-Pierre Bemba organise une messe en mémoire de son défunt père, le sénateur Jeannot Bemba Saolona mais il oublie que durant ses dix années de détentions, le peuple congolais qu`il veut diriger a connu des massacres à  Beni, Goma, Kasaï, des fosses communes de Maluku, Rossy Tshimanga, Luck Nkulula, etc...pas un mot en leurs mémoires. A Gemena, il visite seulement la tombe de son père, en ignorant les morts de la maladie Ebola. Pas même une minute de silence pour eux.

Lire la suite...

Partager sur : Partager