Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - cour de cassation

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 22 décembre 2020

RDC: Me. Firmin Yangambi a écrit à la cour de cassation pour la vérité des urnes !

 RDC: Me Firmin Yangambi a écrit à la cour de cassation pour la vérité des urnes !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international

firmin.jpg, déc. 2020


 



















Brave, vaillant et courageux, Me. Firmin Yangambi, bâtonnier au barreau de la Tshopo à Kisangani, activiste et ancien prisonnier politique, vient de titiller le pouvoir illégitime de Tshilombo. Il a écrit au Procureur général de la République près la Cour de Cassation pour l'ouverture d’une instruction judiciaire sur la vérité des urnes pour les élections présidentielles et législatives 2018.

freddy-mulongo-firmin-yangambi
Me. Firmin Yangambi n'est pas  de ceux qui font des courbettes à leur tyran de bourreau. L’avocat Firmin Yangambi a été élu bâtonnier de l’ordre des avocats de la Tshopo le 25 janvier 2020. Prisonnier politique, Firmin Yangambi avait bénéficié en mars 2019 de la grâce présidentielle, après avoir purgé 10 ans de peine à la prison centrale de Makala. Les extrémistes de Udps, Bena Mpuka, Ethno-tribalistes auraient souhaité qu'il soit magnanime avec Tshilombo, Monsieur 15% qui a fait un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une Nomination électorale.  Me Firmin Yangambi avait été condamné en 2010 à mort par la Cour militaire de Kinshasa-Gombe pour "détention illégale d’armes de guerre et tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel". 
freddy-mulongo-firmin-yangambi-3

Les résultats publiées par la CENI en janvier 2019 avait donné pour vainqueur de la présidentielle Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avec 7 051 013 suffrages valablement exprimés, soit 38,57 % , suivi de Martin Fayulu Madidi (6.366.732) et du dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary (4.357.359) pour un  taux de participation de 47,56%. Les législatives nationales et provinciales avaient été remportées par le camp Kabila. Ces résultats étaient confirmés par la Cour Constitutionnelle siégeant en matière du contentieux électoral en dépit des contestations des politiques et de la société civile voire des diplomates. Martin Fayulu Madidi, candidat de la coalition Lamuka, continue de réclamer sa victoire volée par Tshilombo. 

freddy-mulongo-firmin-yangambi-2
freddy-mulongo-firmin-yangambi-1

Pour Me. Firmin Yangambi“Il s’agit notamment d’obtenir les résultats bureau par bureau dûment dressés, d’en étudier l’arithmétique, de mener des investigations sur la fiabilité du circuit de transmission des résultats d’un échelon à un autre jusqu’à la présidence de la CENI, de recueillir les témoignages notamment des responsables des bureaux provinciaux de la CENI sur les circonstances de fait du dépouillement et du décompte des résultats, d’examiner les PV des résultats…”

L'étau se serre vers Corneille Nangaa, président de la CENI, qui n'a jamais publié les résultats électoraux, bureau de vote par bureau de vote. 

 Firmin Yangambi @FirminYangambi J'ai demandé au Procureur Général de la République ce jour l'ouverture d'une instruction judiciaire relative à l'authenticité des résultats des élections présidentielle et législatives de 2018. Le collectif de mes avocats assurera le suivi dès la semaine prochaine. Merci. #RDC.

Dans une correspondance adressée au Procureur général de la République près la Cour de Cassation que notre Rédaction a pu consulter, l’avocat et Bâtonnier du Barreau de la Tshopo/Kisangani, Firmin Yangambi Libote, demande l’ouverture d’une instruction judiciaire afin d’établir la vérité des résultats des élections présidentielles, législatives nationales, législatives provinciales de 2018 publiés par Monsieur Corneille Nangaa, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

À en croire le bâtonnier de la Tshopo, la motivation de sa démarche serait notamment les conséquences fâcheuses que la gestion des élections générales de 2018 a entraîné sur la société congolaise de manière globale, en ce compris d’instabilité institutionnelle actuelle qui plombe la reprise ordonnée de la société.

Lire la suite...

Partager sur : Partager