Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - crimes de guerre

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 24 février 2021

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Paul Kagmé du rwanda a besoin d'un Tshilombo faible, malléable à souhait au Congo pour continuer de régner. En 25 ans de guerre à l'Est du Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du coltan en Afrique, un minerai qui ne trouve pas dans son sous-sol. En 25 ans de guerre, les victimes sont congolaises. Kagame et Tshilombo mangent dans la même assiette, la guerre de l'Est du Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-2

En 25 ans de guerre au Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du Coltan, un minerai qui ne se trouve pas dans sous-sol. La guerre à l'Est bénéficie au rwanda et multinationaux pas aux congolais qui en sont les premières victimes. 

Tshilombo n'a pas été élu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il a fait un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo a eu besoin de Paul Kagamé du rwanda pour valider son hold-up électoral. Tshilombo, Monsieur 15% et Opprobre, est silencieux sur des crimes de sang, crimes contre l'humanité et crimes de guerre sur se commettent sur le sol congolais, par la soldatesque rwandaise.

fb-img-1611709891178
fb-img-1613739945370

Tshilombo est le pantin-marionnette et garçon de course de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, pilleur et receleur des ressources de la République démocratique démocratique du Congo. L'ogre de Kigali, Paul Kagamé et le Nabuchodonosor Tshilombo de Kinshasa mangent dans la même assiette sur les victimes de l'Est du Congo. Ils ont des intérêts communs.

freddy-mulongo-beya

 

Dans une réunion des chefs des renseignements de la RDC et du Rwanda le samedi 13 février, François Beya a déclaré que la délégation congolaise s’est rendue à Kigali pour “défier le monde entier, en particulier l'occident,  qui ne veut pas que les deux pays travaillent ensemble.”  Même son de cloche de la part du général Jean-Bosco Kazura: « lorsque les gens collaborent et travaillent ensemble, rien n’est impossible à réaliser ». FDLR, ADF,  Maï-Maï et autres groupes armés étaient au cœur des échanges. Le Groupe d’experts des nations unies sur la RDC avait alerté en décembre sur la présence de la Force de défense rwandaise (FDR) sur le sol congolais. Ces experts évoquaient même des opérations militaires menées par celle-ci dans le Nord-Kivu entre fin de 2019 et début d’octobre 2020. Ils disaient avoir examiné des éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes, en plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources. 

A la demande de la Communauté internationale, le Zaïre de Mobutu avait accepté d'accueillir les réfugiés rwandais. Depuis, le drame a commencé et le peuple congolais est le seul à pleurer ses morts, à cause de son hospitalité. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager