Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - députés marchandises

Fil des billets Fil des commentaires

mardi 5 janvier 2021

RDC: Moutons FCC de Panurge transhument en brebis galeuses Union Sacrée-Sucrée !

RDC: Moutons FCC de Panurge transhument en brebis galeuses Union Sacrée-Sucrée !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Patrcik Muyaya.jpg, janv. 2021

Des politicailleurs ventriotes transhument sans honte vers l'union sacrée-sucrée-salée-soirée (Union SSSS) de Tshilombo. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, promesses de jeeps neuves Prado Txl et paiement de vacances parlementaires, 300 députés achetés, députés corrompus et députés marchandises ont répondu, dimanche 3 janvier, à la rencontre de Tshilombo. Le Congolais vit avec-1 dollar!

fb-img-1609800677057

La transhumance politique est une pathologie en République démocratique du Congo, car le mal transhumant rime avec les infidélités politiques. Des politicailleurs ventriotes transhument sans honte vers l'union sacrée-sucrée-salée-soirée (Union SSSS) de Tshilombo. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, promesses de jeeps neuves Prado Txl et paiement de vacances parlementaires 300 députés achetés, députés corrompus et députés marchandises ont répondu dimanche 3 janvier, à la rencontre de Tshilombo pour son union sacrée-sucrée-salée-soirée (Union SSSS). Champagnes ont coulé à flot et repas à volonté, dans un pays où le Congolais vit avec-1 dollar et la majorité de Congolais n'ont même pas fêté le nouvel an.

fb-img-1609798549580

Député de Palu, Patrick Muyaya réfléchit en vieux politicailleur alors qu'il n'a que 39 ans, avec un anniversaire au mois de juillet, où va la République démocratique du Congo ? Lors de l’élection Louis Michel 2006, Antoine Gizenga et  son fameux  parti des Lumumbistes Unifiés -Palu ont donné des béquilles à Alias Kabila pour en faire président de la RDC. Depuis 2006 à aujourd'hui, Patrick Muyaya est député Palu, allié du Pprd-Alliance de la Majorité Présidentielle-FCC, qui a toujours soutenu Alias Kabila. Comment un jeune qui est de surcroît un ancien journaliste, peut tweeté : "En regardant l’état actuel du pays nous ne devrions même pas avoir d’opposition. Tous comme un seul homme derrière le PR nous devons nous engager". La République démocratique doit-elle devenir la Corée du Nord, avec un Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, qui avec ses 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, mais est plutôt bénéficiaire d'une nomination électorale après un odieux deal à Kingakati contre le peuple congolais ? Patrick Muyaya qui a vécu sous la dictature de Mobutu avec le MPR-Parti Etat voudrait que l'Union SSSS de Tshilombo soit un parti Etat au Congo ? Quel est le bilan de Patrick Muyaya en tant que député Palu pour le peuple congolais ? 

 Patrick Muyaya @PatrickMuyaya RDC : Dire la vérité rien que la vérité au Président pour garantir le succès de l’union sacrée,socle de notre sursaut patriotique. En regardant l’état actuel du pays nous ne devrions même pas avoir d’opposition. Tous comme un seul homme derrière le PR nous devons nous engager. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka "... nous ne devrions même pas avoir d'opposition..." On n'y est ! N'oublions pas que Tshisekedi Étienne fut parmi les fondateurs du MPR parti état. Comme nous renseigne un proverbe français : "Changement de bouc met la chèvre en chaleur"

 24 sur 24 @congo_rep Un profiteur qui a juste eu de la chance en épousant la fille de Muzito, c est quoi déjà le projet de l Union sacrée ?

 DIDO NDOKO @DidoNdoko La flatterie est un vice odieux ! L'opposition doit exister pour faire obstacle à la pensée unique, à la dictature. Comment on peut quitter le fcc sous prétexte qu'il n'y a aucune liberté de pensée pour venir chez fatshi et vouloir la suppression de l'opposition ? Incohérence.

fb-img-1609798549580

"Portée au pinacle en Afrique dans les années quatre-vingt-dix, à la faveur de l’éviction de nombreux régimes autoritaires, la démocratie y connaît aujourd’hui un reflux qui donne toute la mesure du chemin à parcourir pour son approfondissement et son enracinement. Les institutions et les pratiques démocratiques révèlent leurs limites quand ce n’est pas leurs perversions. La transhumance, appelée également nomadisme politique, est rangée parmi ces travers. Empruntée au vocabulaire pastoral, la transhumance désigne la migration périodique des troupeaux à la recherche d’espaces plus favorables à leur sustentation et à leur épanouissement. Transposée à la vie politique, elle renvoie à l’attitude de l’homme politique qui migre d’un parti politique auquel il appartient au moment de son élection vers un autre parti, pour des intérêts personnels.

fb-img-1609798516229

La transhumance est différente de la dissidence : le dissident organise sa tendance au sein de son parti, ou le quitte pour en créer un autre, ou déploie son jeu politique en dehors des partis. Le transhumant ou le nomade politique, au contraire, quitte son parti, avec armes et bagages, pour en rejoindre un autre, tout en se réservant la possibilité, au gré des circonstances, de revenir dans son parti d’origine. Dans la pratique, la transhumance se présente, le plus souvent, comme des épisodes de reniements, de revirements, de ralliements d’anciens opposants, élus nationaux ou locaux, qui, après avoir bénéficié de l’investiture de leurs partis, démissionnent pour rejoindre la mouvance gouvernementale avec l’espoir de bénéficier de quelques avantages.

freddy-mulongo-mabumucrates-1

Ce phénomène pose à la fois des problèmes d’ordre éthique, moral et juridique sur la portée desquels les opinions divergent.

Pour les uns, la transhumance politique n’a rien de répréhensible au regard des règles qui gouvernent la vie démocratique. Elle est la manifestation de la liberté reconnue à chaque citoyen, de créer un parti, d’adhérer à un parti ou de le quitter. Elle est, par ailleurs, conforme au mandat représentatif qui consacre juridiquement l’indépendance absolue de l’élu à l’égard de ses électeurs et l’irrévocabilité de son mandat, contrairement au mandat impératif qui fait peser sur l’élu l’obligation d’appliquer les instructions des électeurs ou du parti, le refus étant sanctionné éventuellement par une révocation.

freddy-mulongo-mabumucrates-2

Pour les autres, la transhumance est appréhendée comme un fléau pour la démocratie en Afrique, en ce qu’elle instrumentalise les élus en quête de quelques avantages matériels et de promotion politique, affaiblit les oppositions dont les élus sont à la merci des majorités au pouvoir, fragilise les équilibres et les contrepoids nécessaires au bon fonctionnement de la démocratie, cultive et entretient l’immoralisme en politique". Lire La prohibition de "la transhumance politique" des parlementaire de Benjamin Boumakani dans Revue française de droit constitutionnel 2008/3 (n°75).

Le Congolais vit avec -1 dollar par jour, les députés achetés, députés corrompus et députés marchandises font de la transhumance parlementaire, sans se soucier  des aspirations du peuple souverain. Les fameux députés Congolais ont-ils été élus ou nommés ? C'est la médiocratie en pleine effervescence. Des députés FCC Alias Kabila se déclarent Union sacrée-sucrée-salée-soirée de Tshilombo ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 15 décembre 2020

Corruption des députés, la destitution de Jeanine Mabunda a coûté 4,2 millions $!

Corruption des députés, la destitution de Jeanine Mabunda a coûté 4,2 millions $!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mabunda B.jpg, déc. 2020










La grande honte pour la RDC. Pour faire virer Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale, Tshilombo a usé et abusé de corruption. La présidence usurpée de Tshilombo a corrompu les députés. 15.000 dollars x 280= 4,2 millions de dollars. Jeanine Mabunda, une femme doite dans ses bottes, a du faire face aux hommes corrompus et achetés. Union sacrée-sucrée et salée=corruption!

freddy-mulongo-mabunda-c

Courageuse, collier cervical au cou, Jeanine Mabunda, ex-présidente de l'Assemblée nationale était présente à la séance de sa destitution et de son bureau. Or les pétitionnaires étaient tous des députés corrompus. Papa Molière Nembanemba avoue avoir reçu 15.000 dollars $. Donc la pétition de destitution de Jeanine Mabunda n'était pas motivé avec des arguments objectifs. Les députés achetés, députés marchandises et députés corrompus étaient là pour exécuter une destitution dejé acquise par la corruption. Pourtant 4,2 millions de dollars pour défenestrer Mabunda du perchoir aurait pu servir dans le pays. 

*15.000$x 280= 4,2 millions USD. Pourtant, cela correspond à* :

*1* _Le Salaire de 25.000$ enseignants pendant 4,5 mois de quoi assurer la gratuité effective des enseignements._

*2* _Le Salaire respectable de 20.000 fonctionnaires de l'état pendant 6 mois afin d'atténuer les tracasseries administratifs dans les services publics._

*3* _Réhabilitation de 200 kilomètres des routes d'intérêt national pour faciliter la desserte agricole et la liaison des provinces les unes envers les autres._

*4* _Cela aurait pu garantir l'eau potable à 50 millions de congolais._

*En des terme simple, la destitution de Jeanine Mabunda  à coûtée 4,2 millions de dollars au trésor congolais. Mais est-il, disposé à débourser la même somme pour l'intérêt du peuple congolais ?*

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC:Léon Nembalemba député acheté affirme avoir reçu 15.000$ pour tomber Mabunda!

RDC:Léon Nembalemba député acheté affirme avoir reçu 15.000$ pour tomber Mabunda!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Papa Molière Léon Nembanemba.jpg, déc. 2020














"Papa Molière" Léon Nembalemba député national, traverseur de rue et corrompu, vient d'avouer dans une émission télé qu'il a reçu 15.000 dollars et certains ont reçu 7.000 dollars, d'autres 5.000 dollars, pour contribuer à la mobilisation des députés achetés, pour défenestrer Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. Union sacrée ou union sucrée des malfaiteurs et criminels ?

freddy-mulongo-papa-moliere-leon-nembanemba

 Papa Molière, Léon Nembamba fondeur Anti-Mabunda et casseur sur l'estrade de la salle de la plénière, en tenue rouge et canette de bière à la main, avoue avoir reçu 15.000 dollars pour défenestrer Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. Cet aveu de corruption entraîne l'annulation de la destitution de Jeanine Mabunda.

Depuis plusieurs jours, Réveil FM International dénonce la corruption des députés achetés, députés marchandises, députés vendus et corrompus pour défenestrer Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. Le complot ourdi, contre l'ex-présidente de la chambre basse du parlement commence à sortir ses cadavres dans des placards du palais du peuple. L'un des meneurs de députés frondeurs Anti-Mabunda, "Papa Molière" Léon Nembanemba , ex-député FCC, député acheté et corrompu vient d'avouer sur un plateau de Télévision que lui a reçu 15.000 dollars, certains ont reçu 7.000 dollars, d'autres 5.000 dollars pour destituer Jeanine Mabunda de la présidence de l'Assemblée nationale.  L'argent a circulé au palais du peuple contre Jeanine Mabunda. Qui a donné cet argent. On sait que la présidence usurpée de Tshilombo a dépensé 20 millions de dollars uniquement pour mois de novembre. Dans un pays normal et démocratique, l'aveu de Papa Molèère Léon Nembanemba est preuve flagrante de la corruption des députés pour faire tomber Jeanine Mabunda. Par ricochet cette élection pour destitution doit être annuler. 

© ACTUALITE.CD

 Berry MUEKATONE @Bmueka Maintenant que le "député" Nembalemba vient d'avouer publiquement avoir été corrompu (15000$) pour voter "Oui" pour la destitution de Mabunda. Enfin, logiquement cette élection doit être annulée pour corruption et fraude. Deuxième fraude électorale après la présidentielle !

 Shekomba Okende @Aldysheky On le savait, #UnionSucrée n'est rien d'autre qu'une escroquerie politique pour légitimer la #Fraude_electorale.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Nembalemba vient d'enterrer prématurément cette union des malfaiteurs. " Plus le singe monte haut plus il montre son derrière" Et c'est très sale ! Dire qu'ils nous prenaient pour des aigris, alors que nous ne cessons de dire la vérité. "Nzete oyo omatelaki yango kaka okokitela"

 Joseph @kalleb_kabasele Pensez-vous vraiment Qu'il ignore les conséquences des pareils propos? Il sait pertinemment bien que corrupteur et corrompu passent sous le coup de l'infraction...

 Ir Christian Kavusa @Ckavusa Suspicions de corruption lors de la déchéance de la deuxième personnalité de la République. Cette vidéo aurait suffit pour une ouverture d’une enquête du PGR dans un pays sérieux. Mais bon on est au Congo, on va oublier cette histoire d’ici quelques jours.

 Rose @Rose92128162 Et il justifie cela en disant qu'ils ont été soit disant "motivés", certains auraient reçu 5000$, d'autres 7000$. Lui en a eu 15000$ parce qu'il est "doyen". Pathétique. Il faut que la justice se saisisse, sinon, rien de bon ne sortira de leur "Union salie"

 

 Arsene Yenamau @ars_yenamau Les mêmes cause produisent toujours les mêmes effets. Le mal reste le mal, jusqu'à quand allons-nous bannir ces vieilles et salles pratiques ? N'encourageons pas le mal.

 Pat komx @patcomx Vive l’union sucrée ! On n’y adhère pour $15.000 les places sont Limitées . Attention ceci n’est pas un appel à la corruption Pluto une motivation comme celle donnée aux militaires et enseignants vive « l’UNION SUCRÉE pour la corruption » BO KO MESANA

 Akim #TakeCare @NkanduAkim Je demande a la presidente  @JeanineMabunda de se saisir egalement de cette video pour prouver devant la cour de Cassation que le vote etait un sujet de corruption .

 ThinkTankAF @ThinkTankAF Conformément à l’article 165, @fatshi13 doit être poursuivi comme auteur, co-auteur ou complice de corruption par la cour constitutionnelle. @kabund_jmkkrock doit être poursuivi pour les mêmes acts par le procureur général. La #RDC n’a pas de chance. Continuité des antivaleurs.

 

 

Image

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 13 décembre 2020

Wewacratie: Des Députés achetés-marchandises festoient la destitution de Mabunda!

Wewacratie: Des Députés achetés-marchandises festoient la destitution de Mabunda!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Mabunda 3.jpg, déc. 2020












Le régime wewacratique a ourdi un complot contre Jeanine Mabunda, ex-présidente de l'Assemblée nationale. En effet, des députés de l'union sacrée Tshilombienne, achetés et corrompus, l'ont fait tomber. En bons ces épicuriens, opportunistes et profito-situationnistes se sont retrouvés dans un restaurant huppé de Kinshasa pour festoyer la destitution de Jeanine Mabunda et ont posté des photos.

freddy-mulongo-jeanine-mabunda-7

La wewacratie est en marche en République démocratique du Congo. Le régime wewacratique est un dérive totalitaire. L'union sacrée est une coquille vide qui regroupe des opportunistes, corrompus, criminels , malfaiteurs, margoulins de tous bord. Femme intelligente et forte, un complot a été ourdi contre Jeanine Mabunda, l'ex-présidente de l'Assemblée nationale.par des Magéristes-Mabumucrates de la République. Jeanine Mabunda par sa gestion rigoureuse empêcher des Mangecrates de manger.  Les accusations des pétitionnaires sont tarabiscotées.  Jeanine Mabunda destitué, les corrompus députés se sont précipités dans un restaurant huppé de Kinshasa pour festoyer sa destitution. 

fb-img-1607865116807
fb-img-1607865130524
fb-img-1607865138001
fb-img-1607865713285

Ces députés achetés-marchandises qui se vendent sont-ils dignes de la République ? Sont-ils vraiment les élus du peuple ? L'objectif de ces ventriotes-Mabumucrates-Mangéristes faire main basse des institutions de la République, pour s'enrichir et piller davantage. Ils n'ont aucun souci de notre peuple.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Destitution de Jeanine Mabunda, pourquoi la retransmission RTNC en Tshiluba ?

RDC: Destitution de Jeanine Mabunda, pourquoi la retransmission RTNC en Tshiluba ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mabunda 2.jpg, déc. 2020












Pourquoi la retransmission du 11 décembre de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC),  de la séance de destitution de Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale et son bureau, était en Tshiluba ? La RDC a quatre langues nationales: Lingala, Kikongo, Swahili et Tshiluba. Les quatre langues se valent et ne doivent souffrir d'aucune discrimination. Langue officielle, le français.

freddy-mulongo-mabunda-2

Pourquoi la retransmission du 10 décembre de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC),  de la séance de destitution de Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale et son bureau, était en Tshiluba ? Ai-je tweeté sur mon compte Twitter  à 17h04 pour comprendre ? La République démocratique du Congo a 4 langues nationales: le Lingala, Kikongo, Swahili et Tshiluba. Et la langue officielle est le français. Les 4 langues nationales se valent toutes. Aucune discrimination entre elles. Depuis la deuxième république, toutes les retransmissions se font dans ces 4 langues sans distinction. Qu'elles soient sportives, culturelles et politiques, la Voix du Zaïre-RTNC  a toujours veillé à cette équilibre.  Pourquoi changer maintenant ? Nos langues nationales cimentent notre unité nationale. La RTNC doit se raviser. 

 Freddy Mulongo @FreddyMulongo #BenaMpuka Destitution du bureau de Jeanine Mabunda, à cause de la retransmission de la séance du palais du peuple est à Tshiluba? C'est la nouvelle langue officielle RDC:Tshiluba?

Après investigations, nous avons les réponses. La RTNC a accrédité ses journalistes reporters au palais du peuple. Sauf que pour la séance de destitution de Jeanine Mabunda et son bureau, Prince Freddy Mupoyi a eu l'antenne de la RTNC a lui tout seul pour le Tshiluba de 14h à  18h, avant que son collègue Matthieu Mudibangu du Lingala prenne l'antenne. 

fb-img-1607865617432

Prince Freddy Mupoyi de la RTNC qui a tenu l'antenne à lui seul de 14h à 18h, au palais du peuple , séance de la destitution de Jeanine Mabunda. 

Deux confrères: Rachidi Amuri Remoulin  pour le Swahili et Blondy Ndundu pour le Kikongo ont été cantonné à la retransmission radio. Pourquoi n'avoir permis à chaque reporter  de s'exprimer simultanément à la télévision et à la la radio, en même temps ? Au lieu d'avoir uniquement Prince Freddy Mupoyi, on aurait eu droit ; au Tshiluba, Swahili avec Rachidi Amuri Remoulin , et Blondy Ndundu en Kikongo, en attendant le retardataire Matthieu Mudibangu arrive pour le lingala. 

Le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba doit veiller à ce que la RTNC demeurer le média national pour tous les Congolais. La dérive dictatoriale vient avec le déviationnisme et le non respect des principes pour la cohésion nationale. Il y a eu dérive avant son hold-up électoral, Tshilombo doit se démarquer des pas de ses prédécesseurs. En RDC, on n'a pas besoin de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 11 décembre 2020

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale 4.jpg, déc. 2020


Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale.jpg, déc. 2020

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 7.jpg, déc. 2020

Dommage pour Jeanine Mabunda! Une femme extrêmement intelligente. En République démocratique du Congo, personne ne résiste devant 7.000 dollars, comme acompte pour donner sa voix ! Tshilombo tricheur-fraudeur instaure la corruption pour débaucher les députés FCC. Les députés achetés, députés marchandises: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de Mabunda.

freddy-mulongo-jeanine-mabunda-7

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo a usé et abusé de la corruption pour ébaucher Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. La présidence usurpée de Tshilombo  a dépensé 20,2 millions dollars pour le seul mois de novembre 2020 -d’après le ministère du budget. La majorité des députés FCC ont été achetés avec un acompte de 7.000 dollars. Et les 8.000 après la destitution de Mabunda. 

Les députés corrompus, députés marchandises ont refusé de devenir  des chômeurs, car maintenir Jeanine Mabunda devrait conduire à la dissolution de l'Assemblée nationale et précipiter aux élections anticipées. Alors, les fameux déshonorables  ont jugé bon d'éjecter Jeanine Mabunda: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de celle qui était à la tête de l’Assemblée nationale depuis le 24 avril 2019 et  a dirigé la chambre basse du Parlement pendant une année et 7 mois: .Jeanine Mabunda, 56 ans.

250 députés instrumentalisés par Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais, qui veut les pleins pouvoirs, avaient signé une pétition contre  Jeanine Mabunda, femme extrêmement intelligente, arguant : "l’opacité dans la gestion des finances de l’Assemblée nationale, l’absence d’un règlement financier, le mépris à la plénière, les violations répétées de la constitution et des lois et règlements régissant le fonctionnement de l’Assemblée nationale, le blocage sélectif des initiatives des députés ".

Courageuse, avec un minerve autour du cou, après un accident où un Toyota Land Cruiser du ministère de l’intérieur a cogné sa jeep dans son cortège, Jeanine Mabunda a réfuté toutes les accusations portées contre elle. L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale s’était présentée devant les députés au cours de la plénière dirigée par le président du bureau d’âge, Christophe Mboso Nkodia Puanga, chargée d’examiner les pétitions visant la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée nationale.

Jeanine Mabunda a regretté le fait que les accusations contenues dans la pétition qui la concerne aient d’abord été partagées sur les réseaux sociaux."Revenant sur l’accusation de l’absence du contreseing pour les opérations financières, Jeanine Mabunda a déclaré que « cela est faux ». Elle a donné des exemples pour étayer sa position. La présidente déchue a également fait savoir qu’un comité ad hoc avait investigué et audité la gestion du bureau de l’Assemblée nationale. Sur l’accusation d’absence d’un manuel financier, elle a argué que ce manuel existe et il avait fait l’objet d’un audit par une firme externe. Elle est également revenue sur l’inscription des matières à l’ordre du jour des plénières sans passer par la conférence des présidents. Elle a aussi balayé cette accusation donnant des dates, tout en prenant à témoins les membres de la conférence des présidents. Cependant, Jeanine Mabunda a présenté des excuses dans l’éventualité où ses propos ou son comportement auraient été blessants. Applaudie par les députés du FCC et huée par les pétitionnaires, elle a demandé à ses collègues de voter contre la pétition".

Le problème de la République démocratique du Congo, c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, qui veut un pouvoir totalitaire. Et les députés corrompus, députés marchandises, députés achetés sont une plaie pour la démocratie au Congo. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager