Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - double nationalité

Fil des billets Fil des commentaires

samedi 14 décembre 2019

RDC: Tshilombo pour la double nationalité sans carte d'identité nationale !

Angwalima Tshilombo, masque d'Alias Kabila, "Pantin et Marionnette" de Paul Kagamé, Hitler africain !

La République des promesses ne fonctionne jamais. Angwalima Tshilombo est un fumiste. Il croit humilier le peuple congolais qui ne l'a jamais élu, il se dévoile et il est pathétique. Des Bena Mpuka, Tribalo-ethniques applaudisseurs n'ont qu'à  bien se tenir. Monsieur 15% avec sa présidence usurpée issue d'un odieux deal contre le peuple congolais, pour sa fameuse Nomination Électorale a vraiment la tête dans les nuages. Le fameux fils Tshisekedi, voleur du destin de tout un peuple, est dans l'auto-légitimation et auto-satisfaction. Il suffit d'écouter son discours de congrès, pour s'en rendre vite compte, qu'il est un copie-coller des discours entendus ailleurs, qui ne cadrent pas avec les réalités congolaises. Ses 116 conseillers tribaux Bena Mpuka ne lui rendent pas bon service. Tshilombo doit revenir sur terre, il plane trop. Fume-t-il de la moquette pour à¢nonner des inepties et à¢neries ? Ses promesses "Kosa Leka" sont creuses et ressemblent plus aux mensonges des écoliers dans une cour de récréation. Comment Tshilombo fils Tshisekedi peut-il soulever le problème de double nationalité sans avoir résolu le problème de la carte d'identité nationale mais surtout du recensement de la population congolaise ? Combien sommes-nous aujourd'hui, 50 millions, 60 millions, 65 millions, 80 millions? Le dernier recensement de la population date de 1984 ! Avant de parler de double nationalité, Tshilombo devrait s'attarder sur la nationalité congolaise. Comment est-on Congolais ou le devient-on ? Peut-on acquérir la nationalité congolaise de manière collective comme sous Mobutu avec Barthelemy Bisengimana ? Peut-on perdre la nationalité congolaise ? Des Rwandais et Ougandais qui s'autoproclament Congolais les sont-ils vraiment ? Bosco Ntanganda et les 10 milles criminels Rwandais du M23 qui ont pillé, massacré et violé des populations civiles sont-ils Congolais ? les 450 officiers Rwandais qui enfilent la tenue des Fardc sont-ils Congolais ? Par quel mécanisme ont-ils acquis la nationalité congolaise ? Avant d'arriver à  la double nationalité, il faudra que tous les faussaires qui ont acquis frauduleusement la nationalité soient déchus.

Grand patriote Jean-Kalama Ilunga +

Double nationalité, c'est le grand patriote Bwana Jean Kalama Ilunga-paix à  son illustre à¢me, qui en parlait mieux: A mon sens, ``double nationalité`` n`est qu`une tautologie du terme "Nationalité"! Parce que la nationalité est intimement liée à  l`identité culturelle, en conséquence et logiquement, elle ne peut être qu`une et inaliénable! Parce que la Nation est définie comme étant la somme d`identités culturelles incluses dans l`espace géographique de la République Démocratique du Congo, tout congolais ou congolaise dit d`origine est sensé disposer d`une identité culturelle c'est-à -dire d`une appartenance ethnique qui lui confère cette qualité d`être congolais. En ce sens, aucune loi n`est susceptible d`à´ter à  tout congolais ou congolaise d`origine son identité culturelle autrement dit sa nationalité qui est inaliénable. La disposition constitutionnelle sur la nationalité en l`article 10 est à  la base de l`amalgame et la confusion entretenue pour soutenir l`exclusion des congolais vivant à  l`étranger.

L`article 10 de la Constitution stipule que la nationalité congolaise est une et exclusive. Cette disposition provenant de la 2ème république est reprise telle quelle dans la nouvelle Constitution. D`après vous, un congolais résidant à  l`étranger et naturalisé français par exemple, n`a pas perdu sa nationalité congolaise ?

Jean Kalama-Ilunga : Tout à  fait, la nationalité congolaise étant liée à  l`identité culturelle ne peut pas disparaître pour cause de ``double nationalité`` soit disant! Lorsqu`un congolais vivant à  l`étranger se naturalise comme citoyen du pays de sa résidence, il s`agit de la citoyenneté et non de la nationalité parce qu`en fait, la citoyenneté qui est liée à  la résidence, ne peut pas être et n`est pas la nationalité qui, elle, est liée à  l`identité culturelle. A cet égard, il est juste et logique de dire qu`on est, par exemple, citoyen belge, français ou américain…de nationalité congolaise. Exclure les congolais de leur droit fondamental, celui d`être congolais, a toujours été et est l`objet de l`article 10 de la Constitution! C`est inacceptable parce qu`une loi fondamentale qui a pour vocation d`organiser notre société, ne peut pas promouvoir l`exclusion! En France, par exemple, on parle de `` naturalisation » pour les étrangers y résidant depuis quelques années et qui souhaitent en acquérir la citoyenneté! Pourquoi parle-t-on de `` naturalisation » au lieu de `` nationalité » ? Parce qu`effectivement, la `` naturalisation » n`est pas synonyme de `` nationalité »! `` Jeter l`eau de bain avec le bébé dedans » est d`une certaine façon l`analogie qui caractérise l`article 10 de la Constitution qui n`est qu`une loi scélérate imposée et entretenue pour effectivement effacer d`autres congolais du tableau de notre société! C`est une violation flagrante du droit de l`homme du fait de priver aux congolais leurs identités culturelles! Les exceptions comme l`exclusivité de l`article 10 peuvent avoir leurs places dans les lois organiques pour compléter la loi fondamentale et non pour en tenir lieu! Il faut impérativement la changer! Sinon, nous serons obligés de proposer aux nombreux congolais lésés dans leur droit fondamental d`être congolais, c'est-à -dire Mulubakat, Ntandu, Mongo, Luba, Lokele, Rega, Lunda, Sakata, Lomotwa, Kuba, Tetela, Mbala, Yaka, Ngbaka, Teke-Humbu, Yanzi, Shi, Ngbandi, Kaonde…etc. de mener une action en justice auprès de la cour internationale des droits de l`homme contre cette disposition constitutionnelle de la République Démocratique du Congo sur la nationalité qui prive délibérément aux congolais et congolaises d`origine leurs identités culturelles, leur nationalité!

En tant que politique, que préconisez-vous à  la place de l`article 10? Et quel regard portez-vous sur la révision de la Constitution par laquelle certains soupçonnent le pouvoir de tenter de modifier la durée de la législature de 5 à  7 ans ?

Jean Kalama-Ilunga : Le projet politique de l`UCDP préconise le `` primat de la nationalité congolaise » en lieu et place de `` l`exclusivité» inscrite par l`article 10. C'est-à -dire que tout congolais d`origine est d`abord congolais et le reste quelles que soient les citoyennetés des pays étrangers de résidence acquises. Mzée Laurent- Désiré Kabila avait proposé l`organisation du débat national sur la nationalité afin d`endiguer les exclusions! Mais les manipulateurs avaient réussi à  détourner et à  occulter cette question de nationalité pour imposer le controversé dialogue inter-congolais!

Lire la suite...

Partager sur : Partager