Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - intelligentsia

Fil des billets Fil des commentaires

mercredi 4 juillet 2007

RDC: Pierre MBANDU MASIALA en quête d'intellectuels patriotes congolais !

Pierre MBANDU MASIALA "il n'existe pas d'intelligentia Congolaise, il n'y a que des diplà´més et instruits en RDC".

  
Juriste de formation, Pierre Mbandu Masiala fait partie de l'intelligentia Congolaise en France. Malgré ses années passées en France, il demeure attaché à  la culture bantoue. Après avoir participé à  la naissance de plusieurs partis politiques à  Paris, il est désabusé par l'attitude de ceux qui se disent intellectuels Congolais, sous prétexte de prouver leur loyauté non pas à  la nation mais plutà´t au Prince du jour, rangent leurs convictions derrières les tubes digestifs.

Voilà  bien 47 ans que notre pays a accedé à  la prétendue" Independance", la République Démocratique du Congo piétine elle est en phase de décomposition avancée. Mais jusqu'aujoud'hui, ceux qui se proclament " intellectuels" n'ont pas tirés les leçons de leurs échecs afin d'éviter au pays d'atteindre le niveau de faillite et de décomposition que que l'on connait.

Réveil FM International:En 1960 lors de l'ascension de notre pays à  l'indépendance il n'y avait que quelques intellectuels alors qu'aujourd'hui il ya pléthore des gens instruits à  la manière occidentale. Pourquoi rien ne marche?

Pierre Mbandu Masiala : Il est fort malheureux de constater ce qui nous arrive... Je n'aime pas tellement qu'on utilise le mot "intellectuel" à  tout vent.A mon avis les critères de" l' intellectualité" reposent sur trois principes: a) -Un intellectuel est producteur de savoir,

b) - il est la conscience de son peuple,

c) -il est celui dont les réflexions apportent chez les autres une certaine lumière.

Nous avons des gens diplà´més, des instruits qui malheureusement ont loupé la vocation des formations q'ils ont eu à  faire tout au long de leur cursus scolaire et universitaire. Avoir un diplà´me est une chose mais l'assumer en est une autre. Le drame est que Les congolais courent beaucoup plus après le contenant et non le contenu.

Réveil FM International:Qu'est ce qui explique aujourd'hui une certaine agressivité des congolais de la diaspora à  l'égard des autorités de la Rdc?

Pierre Mbandu Masiala: Il s'est passé une chose: les congolais viennent de vivre une illusion démocratique. Ils avaient cru naïvement que de la voie des élections allait sortir la République Démocratique du Congo de la décomposition et faillite avancée dans laquelle elle se trouve.Il se fait malheureusement que le consensus international vient de placer à  la tête de ce pays les autorités qui ne correspondent pas aux aspirations légitimes du peuple.Les congolais de l'étranger plus éclairés que ceux qui sont restés au pays puisqu'ils sont bien informés .

Ici en Europe, les informations circulent y compris sur le pays. Voyant que les aspirations du peuple ne peuvent pas être satisfaites de manière adéquate;connaissant la nature du pouvoir en place au Congo-kinshasa,les Congolais de la diaspora développent une culture de défiance et de résistance à  l'égard de la prétendue communauté internationale mais aussi à  l'égard des détenteurs du pouvoir du momentparce qu'ils le cosidèrent comme un pouvoir usurpé. Il est fort malheureux que le consensus international a entretenu un simulacre d'élections. Nous sommes entrain de cheminer inexorablement vers une insurrection électorale. Les gens ont oubliés que la dépossession électorale est un facteur aggravant du désinterêt ultérieurement des urnes. Que vaut encore un bulletin de vote au pouvoir si aléatoire, incertain voire fallacieux aux yeux de la population congolaise?

Réveil FM International: Madame Colette Tshomba, la vice ministre des congolais de la diaspora vient d'être agressée à  Argenteuil dans la région parisienne , le premier ministre Antoine Gizenga a failli être lynché à  Bruxelles où il séjourne pour les soins, notre Ambassade à  Londres à  été incendiée. Comment expliquez-vous ce cycle de violence?

PMM: la folie des hommes est quelque chose de moins maitrisable qui soit. Un ressort quand il est compressé, à  un moment donné il va dans tout le sens. C'est la revolte. On ne peux pas traiter ceux qui se revoltent d'hooligans selon les dire de certains. Les congolais de la diaspora sont révoltés . Je n'excuse pas la violence dont ils ont fait montre mais je la comprends. Il faut comprendre la colère de ceux qui ont crus aux vertus de la démocratie et qui aujourd'hui se sentent abuser par les élections avec les tricheries que l'on sait. Nous avons un gouvernement des "Collabos" et je pese bien mes mots. Le cas de l'agression de Madame Colette Tshomba à  Argenteuil est regrettable. Elle est membre d'un gouvernement qui a usé dernièrement de la violence d'Etat envers les paisibles citoyens de Bundu dia Kongo or le droit à  la liberté de la parole et de manifester est inscrit dans la constitution de la troisième République. Plus de 500 morts sans regret ni mea culpa des auteurs de ce crime d'Etat, aucune sanction ni procédure judiciaire sérieuse pour établir les responsabilités.

Qui sème le vent recolte la tempête. La tempête de l'histoire commence à  peine à  se lever. La corruptibilité des uns et des autres a empêchée une évaluation fiable des responsabilités dans cette affaire.

Le nombrilisme caractériel du petit lettré congolais a fait que tout le monde est parti à  la soupe. Pendant que le peuple attend beaucoup de l'intelligentia pour décliner les orientations républicaines permettant au pays de sortir de la misère, comme des lycaons, ils se partagent gloutonnement le gà¢teau de la République agonisante.Repus, ils prétendent qu'ils sont au service du peuple et de la justice.

Réveil FM International: Les autorités de Kinshasa sont légitimes ils proviennent des élections !

Pierre Mbandu Masiala: De quelle légitimité me parlez-vous ?. Lorsqu'on sait les tricheries qui ont entachées ces élections peut on encore parler de légitimité. Quand on veut parler de la démocratie on oublie souvent qu' elle va de paire avec les fortes notions de la souveraineté nationale. Chez nous , ce n'est pas le souverain primaire qui décide mais c'est plutà´t la communauté internationale qui oriente.

Lire la suite...

Partager sur : Partager