Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - loi d impunité

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 23 novembre 2020

RDC: La loi "Momo" Modeste Mutinga, une loi de l'impunité pour Alias Kabila !

RDC: La loi "Momo" Modeste Mutinga, une loi de l'impunité pour Alias Kabila !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

00masoko.jpg, nov. 2020

























Alias Kabila touche 680.000 dollars par mois. Et combien touche Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba par mois ?
Avec le dépassement de 140.000% à sa présidence usurpée, Tshilombo n'a aucune leçon à donner. La loi des anciens chefs d'Etat, est une loi d'impunité par excellence. Produit par "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, Rapporteur au Sénat, et garçon de course d'Alias Kabila. Il faut que Tshilombo nous dise combien gagne-t-il ? Coterie tribale oblige, le même "Momo" Modeste Mutinga qui hier roulait pour Alias Kabila. Et aujourd'hui, c'est le même fourbe, roublard et grand requin de "Momo" Modeste Mutinga roule pour Tshilombo.

Nommé par Alias Kabila comme Rapporteur au Sénat, après sa présidence calamiteuse de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) devenue "Étouffoir des libertés", "Momo" Modeste Mutinga dans ses fourberies et roublardises légendaires a concocté une loi pour rendre l'ascenseur à son bienfaiteur. Alias kabila a 680 000 dollars par mois et jouit d'une impunité pénale hors paire.

 

00masoko-1

Nous avons connu "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, habitant à la frontière de la Commune de Ngaba-Makala dans la parcelle familiale. Habitué aux "Mayi Ya Mabulu", vivant dans une crasse qui ne disait pas son nom...Lui qui n'avait rien reçu du Maréchal Mobutu et sous M'zée laurent-Désiré Kabila, Michel Lady Luya du Palmarès n'avait pas hésité de l'enfermer dans le coffre de sa voiture à cause de l'Affaire Casprom...C'est un "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi calculateur qui sniffe sa chance avec Alias Kabila. Un Kadogo venu au Congo en 1997, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière. Ma résidence à la Gombe était voisine du bureau du facilitateur du dialogue Inter-Congolais: Ketumile Masiré, l'ancien président du Botswana. En tant fondateur de Réveil FM, j'ai eu mon invitation pour le dialogue Intercongolais de Sun -City sans faire la demande. je n'y suis jamais allé. Par contre, je suis parmi les les 5 journalistes ont écrit la lettre de recommandation pour "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi afin qu'il obtienne son invitation. C'était dans le cadre de Fopromédia. 

Une fois nommé président de la Haute Autorité des Médias (HAM), après le dialogue Intercongolais de Sun-City, le premier média à Kinshasa, que "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a suspendu, c'est Réveil FM 105. 4 Mhz. Au départ j'ai rigolé et par après j'ai compris la dangerosité cet individu ingrat au passé sombre, gendarme de Mobutu, un mouton noir dans la presse congolaise qui n'a été qu'un profito-situationniste. Il sait ma réaction et ce que je lui ai fait. 

"Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants lors de l'élection Louis Michel 2006. Il s'est même permis d'annuler un débat démocratique inscrite dans la Constitution de la transition qui devait opposer , deux candidats en lice: Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila. 

Nommé Rapporteur au Sénat, le grand requin "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'a fait que rendre l'ascenseur à celui qui avait fait de faire de lui quelqu'un. Il roulait carrosse, s'est acheté des villas et a même une station d'essence vers N'sele. 

Votée 6 mois avant les élections de 2018, la  loi  "Momo" Modeste Mutinga est une blanchisserie et prime contre l'impunité pour Alias Kabila. Le barbu de Kingakati bénéficie des émoluments de 680 000 dollars par moi à vie ! Alias Kabila  bénéficie des plusieurs sécurités - pénale - physique et financière qu'aucun autre Congolais n'a bénéficié. Combien coûte la retraite du président Français, Américains, Chinois ? Même la Chancelière Allemande n'arrive pas à cette somme. Alias Kabila a 680 mille dollars par mois et à vie, alors que le Congolais vit avec -1 par jour. 

Les Sénateurs godillots et corrompus comme "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui ont voté les articles de loi scélérate n'ont que faire des intérêts du peuple congolais. C'est la première loi à abolir à la "Libération". Chaque Président de la République de la RDC devra répondre de ses actes pendant son mandat.

Que "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi soit devenu le conseiller occulte d'Angwalima Tshilombo par coterie tribale, cela ne nous étonne pas. Mutinga est une girouette qui tourne au gré du vent. Homme des coups bas, il est versatile comme un tourniquet du métro. 

Il est bizarre, souvent ce sont des personnes qui ont galéré dans leurs vies de chien, qui soutiennent des atroces dictatures. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 10 juillet 2018

RDC: Loi d'impunité "Momo" Modeste Mutinga rend l'ascenseur à  Alias Joseph Kabila !

"Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi corrompu, fourbe et roublard

A quoi pense "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi lorsqu'il se rase le matin devant un miroir ? L'ancien gendarme de Mobutu, Tshisekediste pur sucre, qui a fini en Mammouth Joséphiste, lorsqu'il est chez le coiffeur pour sa boule à  zéro à  quoi pense-t-il ? Corrompu jusqu'à  la moelle épinière, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est fourbe, roublard et Grand requin. Il doit tout à  Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. C'est l'imposteur de Kingakati qui l'a nommé Président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) de 2002-2006. Institution d'appui à  la démocratie, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi la transformera en étouffoir des libertés. Il musela des journalistes, bà¢illonna des médias et opposants. "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi ira jusqu'à  annuler le débat démocratique inscrit dans la Constitution qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à  Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, les deux candidats arrivés en lice pour le second tour de l'élection présidentielle Louis Michel 2006.

Voilà  un pauvre type devenu millionnaire du dimanche, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi quitta la parcelle familiale à  Ngaba, commune populeuse de Kinshasa, il commença à  rouler carrosse, à  s'acheter des appartements, se construire des villas...il a même un station service sur la route de Maluku !

"Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi fut nommé Rapporteur au Sénat pour le compte d'Alias Joseph Kabila. Le sénat godillot qui n'a jamais été renouvelé depuis 2006 est illégitime. Le Rapporteur du Sénat, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a démissionné le vendredi 18 septembre 2015 de son poste, suite à  un scandale. En effet, surnommer en Afrique du Sud "Momo" par la communauté gay locale, Modeste Mutinga Mutuishayi a fait l`objet d`une enquête, qui devrait aboutir à  son arrestation et a sa condamnation par la justice sud-africaine, au regard des différents éléments déjà  en possession des enquêteurs sud-africains : témoignages, relèves de comptes bancaires, écoutes téléphoniques etc…La gravité de l`accusation : `` proxénétisme homosexuel aggravé » ! "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a été accusé d`entretenir un vaste réseau homosexuel en République sud-africaine. Il faut savoir que si l`homosexualité n`est pas un crime en RSA, le proxénétisme est en revanche un délit qui peut couter très cher a ceux qui le pratiquent au pays de Nelson Mandela.

La République démocratique du Congo a jamais livré -t-elle livrer son sénateur Modeste Mutuishayi dit "Momo" à  la justice sud-africaine. La raison ? C'est Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, l'imposteur de Kingakati qui est intervenu auprès du président affairiste, Jacob Zuma pour sauver la tête de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi ! Pour faire profil bas, "Momo" a été dégagé du poste de Rapporteur, Modeste Mutinga Mutuishayi est toujours sénateur !

Alors que le Congolais vit avec 1 dollar par jour, pour un pays aux immenses ressources...Alias Joseph Kabila qui est arrivé en 1997 au Congo-Kinshasa, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, sans un un caillou dans ses poches...4 ans après, il a placé sur le trà´ne du Congo par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources ! Alias Joseph Kabila est un clandestin, un sans-papiers, homme débarque dans un pays sans pièce d'identité, qui ne parle aucune langue de ce pays, mais devient subitement président en République démocratique du Congo. Il a fait du Congo plus que le Nicaragua. Ce criminel politico-militaro-économique a planqué plus de 50 milliards de dollars dans les îles vierges britanniques. Un imposteur qui n'a jamais élu ! En 2006, c'est dans un char de la Monuc, flanqué d'un gilet pare-balles que Malu Malu, abbé tricheur de triste mémoire, est allé à  la RTNC pour proclamer les résultats du second tour de l'élection présidentielle Louis Michel 2006. Il y a eu morts d'homme dans la capitale Kinshasa. En 2011, il y a eu également un hold-up électoral orchestré par Daniel Ngoy Mulunda, pasteur fraudeur...C'est au Camp militaire Colonel Tshatshi qu'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale a prêté son second serment frauduleux.

Pour lui rendre l'ascenseur, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi lui concocte une loi sur mesure soi disant portant statut "des anciens présidents de la République élus" ! Le comble est que des journalistes mendiants, "Coupagistes" et thuriféraires affuble "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi de titre de "Sénateur de l'opposition" alors le ventriote est au chaudron de la mangeoire Joséphiste depuis qu'il a été Président de la Haute Autorité des Médias (HAM) ! Mieux "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est un Mammouth du régime, qui aura contribué dans la descente à  l'enfer de la République démocratique du Congo pour son ventre. Avec un pillage systématique de ses ressources, une paupérisation aggravée de sa population, des atteintes massives aux droits humains, 12 millions de morts congolais, des enfants qui meurent de famine au Kasaï, à  l'Est de la République des Congolais sont devenus des réfugiés dans leur propre pays...voici les 15 avantages matériels dont Alias Joseph Kabila doit bénéficier après son imposture à  la tête du pays:

1. L`ancien président de la République élu bénéficie mensuellement d`une pension spéciale exempte de tout impà´t. Celle-ci prend effet à  l`installation effective du nouveau président élu ;

2. D`une allocation annuelle pour services rendus à  la nation ;

3. D`une habitation décente fournie par l`État ou une indemnité de logement ;

4. D`un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;

5. De deux véhicules dont un de fonction et un autre à  usage domestique ;

6. D`un service de sécurité doté de moyen logistique conséquent comprenant :

- au moins 2 gardes du corps,

- 3 éléments de sa suite et

- une section chargée de la garde de sa résidence ;

7. D`un personnel domestique dont le nombre ne peut dépasser 10 personnes ;

8. Des locaux faisant office de bureaux pour lui-même et pour son secrétariat dont le nombre ne peut dépasser 6 personnes ;

9. D`une dotation mensuelle en carburant ;

10. D`une dotation mensuelle pour les frais de consommation d`eau, d`électricité et de téléphone ;

11. Des soins de santé au pays où à  l`étranger à  charge de la République, pour lui même, son conjoint et ses enfants mineurs ;

12. D`une rente de survie (mensuelle) pour son conjoint survivant non remarié, en cas de son décès ;

13. D`une rente d`orphelin (mensuelle) pour ses enfants mineurs, en cas de son décès ;

14. D`une allocation forfaitaire pour le conjoint survivant non remarié, en cas de son décès ;

15. D`une allocation forfaitaire pour les orphelins.

Lire la suite...

Partager sur : Partager