Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

samedi 30 mars 2019

A coeur ouvert avec Papa Simaro Lutumba sur Réveil FM International

Papa Simaro Lutumba. Portrait Kash

A Réveil-FM International, nous avons beaucoup du respect et de la considération pour Papa Simaro Lutumba Masiya, philosophe sociétal et monument de la musique congolaise, que nous avons interviewé plusieurs fois à  Kinshasa comme à  Paris. Ntoto "Mabele" 1972, chanson prophétique, l'une des meilleures compositions de Papa Simaro Lutumba"Mokolo Na Kokufa Kake Ekobeta ! "Le jour de ma mort, la foudre retentira" L'annonce de la disparition de Papa Simaro Lutumba est foudroyant ! Mabele, c'est la vie ! Mondele Asala Mandoki Yakoboma bato "L`homme blanc a inventé l`arme à  feu pour tuer des gens" ! Kasi ya koboma vérité mondele akoki te "Mais tuer la vérité, l`homme blanc ne parvient pas" !

A Réveil FM à  Kinshasa, sur le Boulevard du 30 juin, des artistes venaient. Pour ma première émission "A cœ“ur Ouvert" avec Papa Simaro Lutumba, c'était en 2001. J'étais allé le chercher, avec ma voiture, chez lui sa résidence au n° 231 de la rue Isangi dans la commune de Lingwala. Il était très attachant et respectueux. Il m'avait dit qu'il n'avait pas beaucoup de temps. Une fois, au studio à  la radio, nous avions fait une émission de 2 heures. J'ai appris que sa maison actuelle sur la même rue Isangi où il était né- sa résidence est face et biais , il l'a acheté avec l'argent de la chanson "Maya" chantée par Carlito Lassa. Papa Simaro Lutumba était attaché à  sa rue, sa famille et son quartier. Il ne voyait pas vivre ailleurs. Même l'Europe, il n'aimait pas y vivre. Je lui posait tant des questions, il me répondait souvent par un proverbe et me donnait l'explication de sa réponse. Il m'avait par exemple expliqué son message lors de l'enterrement de Franco Lwambo Makiadi: "Nkoyi BakundaKa Ye Na poso Na yo te". Papa Simaro Lutumba voulait continuer avec le TP OK Jazz de Franco, mais J'ai appris son amour pour Pépé Kallé. Que Madilu Système était le mari de sa sœ“ur...Dans la voiture lorsque je le ramenais chez lui, il m'a parlé en Lisese: "Freddy Mulongo ozali muana ya famille ya buana, famille eyebana ko changer te. Ko lukata succès té. Tikala denge ozali motema malamu na batu. Oyambi ngai kitoko na bosembo tikala kaka denge wana...Nayebi Papa Mulongo alingaki batu mingi pe kosalisa bango. Yango tango o inviter ngai na ndimi koya kosala émission..."

J'allais de temps à  autre écouter les Bana Ok au Rond-point des Huileries chez Mungilagila, une manière pour mois de soutenir cet orchestre monument de notre musique. A chaque fois, que amis Français venaient me voir à  Kin, nous sortions pour les Bana OK. Une fois , papa Simaro Lutumba m'avait invité à  Yolo, chez Ma Mbole, sa deuxième femme. Je l'aimais bien, Papa Simaro Lutumba pour lui je symbolisait la Revue Jeunes pour Jeunes et Likembe. Par égard à  Papa, il m'accueillait toujours avec bienveillance, courtoisie, dans son salon avec ses fauteuils rouges sur Isangi. C'était sa décision que nous respectons.A Réveil FM International, nous avions regretté qu'il offre sa guitare à  Alias Kabila, qui lui avait piqué une strophe de sa chanson "Dati Pétrole" merveilleusement chantée par Madilu Système et en avoir fait un slogan de campagne lors des élections Louis Michel de 2006 : "Momemi Maki Abundaka té Asuanaka té" (Un porteur d'œ“ufs ne se bagarre ni ne se chamaille), sans même payer les droits d'auteur. Nos vives condoléances à  sa famille et Paix à  son à¢me !

Voici la traduction de la chanson Mabele-"Ntoto" :

Soso ekolela o bandoki bazongi ndako

Le coq chante et les sorciers reviennent à  la maison

Sima ya mwa ngonga ntongo ekotana

Dans quelques instants il fera jour

Ntongo ekotana o ndeko ya makambo

Le jour va naître, synonyme des vicissitudes

Basusu na bisengo basusu na mawa

Certains dans la joie, d`autres dans la tristesse

Wapi yo Mbole oo

De quel cà´té es-tu, Mbole?

Kady opesi kanda esika na motema

Kady, tu as cédé un espace à  la colère dans ton cœ“ur

Bougie ekotangisaka mpinzoli po na pasi

Une bougie verse des larmes de souffrances

Eleli pasi ya moto ngai naleli ya lolango

Elle pleure des souffrances de la flamme; moi, des chagrins de l`amour

Okotiaka kobanza tiki moto akobela

Tu te préoccupes quand quelqu`un est malade

O po na yo e bolingo eleki metele mama a a

Pour toi, l`amour est outre-mesure

Mabele dis Zwani

La terre, dis, Jeanne

Mabele

La terre

Moto na bolenge alingi asala économie

Quelqu`un dans sa jeunesse décide de faire des épargnes

Azali nde kobanza mokolo akokoma mobange

Pour prévoir les jours de sa vieillesse

Akoma mobange achangé nde makanisi

Devenu vieux, il change d`avis

Alobi aliya falanga na ye nyonso abomba

Il se dit qu`il vaut mieux dépenser tout l`argent qu`il a épargné

Noki etikala o na ba oyo bamonaki pasi te basakana na falanga

De peur qu`il ne reste aux mains des gens qui n`ont pas souffert, qui le gaspilleront

Mabele nga nalela ye

La terre, faut-il que je pleure?

Mabele mabele ye ye ye ye

La terre, la terre ye ye ye ye

Mokolo nakokoma mobange Masivi

Quand je deviendrai vieux, Masimi

Nayebi nakotambola na nzete na bala-bala

Je sais que je marcherai à  l`aide d`un bà¢ton sur la rue

Mpo nasengaka likuta nga nabikela

Pour quémander aux passants quelques centimes pour ma survie

Basusu batunaka soki nga nabalaki te

Certains voudront savoir si je ne me suis jamais marié

Basusu batunaka soki nga nabotaki te

D`autres voudront savoir si je n`ai pas eu d`enfants

Ba oyo nakabelaka bakomi nde koseka ngai

Ceux à  qui j`avais fait des largesses deviendront des voix moqueuses

Nakipa te o Nzambe nasalaka la vie ya sans souci

à‡a ne me préoccupe pas, puisque je mène une vie insoucieuse Mabele mabele mabele ye ye ye ye

La terre, la terre, la terre

Mabele o dis Lumengo ye eh

La terre, dis, Lumengo

Mabele dis (…)

Mabele o Djitatima ye ye ye

Mabele o

(intermède instrumental)

Mokolo nakokufa nkake ekobeta

Le jour de ma mort, la foudre retentira

Djitatima yo olobelaka bato maloba na nga yasuka

Djitatima, toi, tu diras aux gens mes derniers mots

Moto na nga bakamata basala monument

Qu`on dresse un buste pour moi sur la place publique

Soki mopaya aye balobela ye sango

Pour qu`on explique aux visiteurs de qui il s`agit

Bambanda bakosepela basi nga natiki

Mes rivaux se réjouiront à  cause des femmes que j`aurai laissées

Bafamille bakosepela biloko nga natiki

Les membres de ma famille se réjouiront à  cause des biens que j`aurai laissés

Binemi bakoloba apusaka lofundu Mes ennemis diront: `` Il était trop arrogant

Ebembe ya soso matanga te

Pas de veillée funèbre pour une poule »

Nalanga nzembo nalanga makambo

J`ai composé des chansons; j`ai dit des choses

Mabele

La terre

La vie na ngai o oyo ya sans souci

Ma vie, tu détestes cette insouciance

Mwasi na ngai nzinzi famille na ngai mabele

Ma femme est une mouche ; ma famille, c`est la terre

Nawuta na mabele nakozonga na mabele

Je suis venu de la terre et je rentrerai dans la terre

Mokolo nakokufa nayebi nakopola

Quand je mourrai, je sais que je vais pourrir

Baliyaka na ngai bakokanga zolo na nsolo

Ceux qui ont mangé avec moi se boucheront les narines pour ne pas sentir l`odeur

Bamelaka na ngai bakokima kosukola ngai

Ceux qui ont bu avec moi refuseront de me donner un bain

Ebembe ya Masiya ata bokimi e banzinzi bakolela ngai

Le cadavre de Masiya, même si vous l`évitez, les mouches, elles, me pleureront

Nazali na confiance e e

à‡a, j`en suis sà»r

Mabele

La terre

Lire la suite...

Partager sur : Partager