Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - palais du peuple

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 11 décembre 2020

RDC: Tshilombo avec sa république des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

RDC: Tshilombo avec sa République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere" et Wewas!

Freddy Mulongo Mukena, République démocratique du Congo

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267.jpg, déc. 2020




















Défenestrer Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale à coups de billets verts, est une honte pour la République. Acheter, corrompre des députés nations avec acompte de 7.000 dollars chacun pour avoir, ils sont 500 députés pour à tout prix avoir une majorité, Tshilombo n'est pas digne de diriger le Congo. Tshilombo Faussaire et Checkuleur veut sa république des Bena Mpuka, Talibans...

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-1267

L'UDPS avec ses Wewas, Talibans, Kulunas , Bena Mpuka et Tribalo-Etniques  instrumentalise et tribalise le Congo.   Tshilombo se trompe d'époque, la République démocratique du Congo n'est pas un Royaume ni un Empire. . La RDC n'a pas besoin d'un bonhomme qui a les pleins pouvoirs. L'autoritarisme rime avec totalitarisme. L'euphorie et triomphalisme sur la destitution de Jeanine Mabunda au perchoir de l'Assemblée nationale avec le concours des députés achetés, députés corrompus et députés marchandises, est une honte pour toute nation.  L'Etat de droit des corrompus et débauchés. 

Les "Bena Mpuka" doivent se calmer. La République, c'est autre chose que sa tribu, son clan. La République, c'est la République, en respectant des règles communes imposables à tous.

Les Talibans-Ethno-Tribalistes de l'UDPS sont entrain de lui savonner la planche. Cette milice de l'Udps qui exalte l'intolérance et le tribalisme, qui injurie, insulte et menace tous les compatriotes, qui ne sont pas d'accord avec  Tshilombo font le lit de l'échec de la fameuse République des "Bena Mpuka", "Bana Munyere".

Les "Bena Mpuka" sont à l'oeuvre. Extrêmement tribalistes, ils ont pris en otage l'Udps, qu'ils considèrent comme un royaume. C'est eux ou rien! C'est  Tshilombo Président ou rien ! Un imposteur-usurpateur, non élu et putschiste, Tshilombo.  Avec leurs casquettes gavroches, les "Bana Munyere" sont violents et veulent prendre en otage la République démocratique du Congo. Ils sont une minorité mais espèrent faire la loi. Ils ont en face d'eux, tous les congolais, amourent du Congo, qui ont pointés Martin Fayulu comme un homme intègre, qui a des valeurs et convictions républicaines, qui n'est pas clivant, qui ne divise pas le peuple congolais mais veut gagner à la loyal pour mieux présider avec légitimité. La République, c'est la règle de la démocratie. La République démocratique du Congo doit rassembler le peuple congolais dans sa diversité.

Tshilombo est l’homme qui accompagne le régime en place. Il est compromis dans plusieurs affaires et il est lié à l’imposteur Alias Kabila. Les Talibans de l'Udps clament qu'ils ont 36 ans d'existence mais quel es le bilan de ce parti ? La lutte pour l'alternance politique au Congo laisse à désirer: 36 ans d'inconstance, de radicalisme, de sophisme, de la désunion, de division, d'inexpérience...36 ans de fourberies et roublardises. La majorité des politicailleurs ventriotes qui ont trahi le peuple pour se retrouver à la mangeoire, proviennent de l'Udps:  "Momo" Modeste Mutinga, Freddy Mulumba, Samy Badibanga, Bruno Tshibala Nzenze et même Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin d'Alias  Kabila et candidat FCC, est un ancien de l'Udps. Les Talibans de l'Udps frondent contre Martin Fayulu et tous les Congolais qui ne pensent pas comme ce parti Nazi-famillio-ethno-tribaliste. Injures, insultes et menacent sont déversés sur des congolais patriotes.

Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925, il a été assassiné le 17 janvier 1961. Il a vécu donc durant 36 ans ! Lumumba est extrêmement connu hors de nos frontières: plusieurs places, écoles, universités... portent son nom. En 36 ans d'existence, Patrice Emery Lumumba a appris aux Congolais le patriotisme, l'amour de la Nation et nous avons l'indépendance. Le Congo a un drapeau, une hymne nationale, ses frontières sont reconnues, il siège aux Nations Unies en tant que membre !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale 4.jpg, déc. 2020


Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Assemblée nationale: Députés achetés, députés marchandises, députés corrompus!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Assemblée nationale.jpg, déc. 2020

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo Monsieur 15% a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une NOMINATION ÉLECTORALE. Tshilombo et Alias Kabila sont deux brigands de la République. Soutenir l'un, c'est soutenir l'autre. La manière dont Jeanine Mabunda s'est fait insulter par des Udpsiens sur les réseaux sociaux, démontre que les Bena Mpuka et Talibans n'ont pas accepté Mabunda au perchoir.

freddy-mulongo-assemblee-nationale

Filouterie, escroquerie et voyoucratie de Tshilombo amèneront la République démocratique du Congo dans les profonds abîmes. Voilà un bonhomme qui a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale, en difficulté crie à l'union sacrée. Nous ne voyons rien de pertinent en cette vaste escroquerie Angwalima-Tshilombienne. En quoi , dribblé Alias Kabila contribue au bien être du peuple  congolais ? Quel est le projet autour du quel se circonscrit la dite union sacrée ? N'est-il pas une voie de plus pour se construire une autocratie autour d'un régime totalitaire ? L'union sacrée est encore vide en contenu, avec un seul combat rafler toutes les positions de décisions au FCC, qu'adviendra le peuple après ? L'enfarineur Tshilombo a toujours enfariné. 

Euphorie-triomphalisme des partisans de Tshilombo, les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewas et extrémistes de l'Udps. Nombreux  des écervelés lobomotisés refusent  de comprendre. Tshilombo veut déraciner son allié et partenaire Alias Kabila en appliquant les mêmes méthodes que lui! Les Congolais suivistes célèbrent triche, fraude et corruption.C'est l'image que la République démocratique du Congo, made Tshilombo renvoie au monde et qui traduit ce qu'est devenue la société congolaise. Demain d’autres feront pareils. 

Le 6 décembre, Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais, par un odieux deal avec Alias Kabila, avait annoncé la rupture de la coalition FCC-CACH qui a duré  bientôt deux ans, depuis sa NOMINATION ELECTORALE.  Et la destitution de Jeanine Mabunda , une Joséphiste , au perchoir de la chambre basse constitue pour Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , une victoire  dans ce bras de fer qui l’oppose à son prédécesseur qui l'a nommé président. 

RD Congo : nouvelle bataille entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila à l'Assemblée © FRANCE 24

Comment le FCC qui claironné avoir une majorité avec 315  sur 500 députés s'est fait dribbler à l'Assemblée nationale ? Députés corrompus, députés achetés et députés marchandises du FCC font la honte de toute une nation. Chaque député a reçu un acompte de 7.000 dollars pour faire tomber Jeanine Mabunda. Tshilombo corrompt les députés et c'est cet individu qui va combattre la corruption ? On doit combattre la méthode Kabila par des méthodes démocratiques. User  de la corruption pour débaucher les députés FCC prouve à dessein que la société congolaise est malade. Et les députés congolais sont-ils vraiment les élus du peuple ? Où sont-ils uniquement des Mabumucrates-Ventriotes qui se font acheter parcequ'ils sont facilement corruptibles et eux-mêmes ont corrompu pour se faire nommer députés. La racaille des politicailleurs congolais, une honte mondiale. Le problème de la République démocratique du Congo , c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui use et abuse de la corruption pour s'acheter la légitimité. Tshilombo est un non-élu et putschiste, il corrompt des députés pour avoir une majorité parlementaire , et après ? Dommage que ces députés marchandises ne savent pas leur vrai rôle. 

Qu'est-ce qu’un député ?

Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

Ailleurs, le  député détient des compétences diverses :

  • il peut déposer des propositions de loi ;
  • en commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole ;
  • en cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire  ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement  ;
  • après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins 59 autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des Finances, contrôler l’emploi de l’argent public ;
  • il peut également, en signant une motion de censure  qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Assemblée nationale: Jeanine Mabunda destituée, et après ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 7.jpg, déc. 2020

Dommage pour Jeanine Mabunda! Une femme extrêmement intelligente. En République démocratique du Congo, personne ne résiste devant 7.000 dollars, comme acompte pour donner sa voix ! Tshilombo tricheur-fraudeur instaure la corruption pour débaucher les députés FCC. Les députés achetés, députés marchandises: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de Mabunda.

freddy-mulongo-jeanine-mabunda-7

Tricheur-Fraudeur, Tshilombo a usé et abusé de la corruption pour ébaucher Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale. La présidence usurpée de Tshilombo  a dépensé 20,2 millions dollars pour le seul mois de novembre 2020 -d’après le ministère du budget. La majorité des députés FCC ont été achetés avec un acompte de 7.000 dollars. Et les 8.000 après la destitution de Mabunda. 

Les députés corrompus, députés marchandises ont refusé de devenir  des chômeurs, car maintenir Jeanine Mabunda devrait conduire à la dissolution de l'Assemblée nationale et précipiter aux élections anticipées. Alors, les fameux déshonorables  ont jugé bon d'éjecter Jeanine Mabunda: 281 des 484 députés présents ont voté la destitution de celle qui était à la tête de l’Assemblée nationale depuis le 24 avril 2019 et  a dirigé la chambre basse du Parlement pendant une année et 7 mois: .Jeanine Mabunda, 56 ans.

250 députés instrumentalisés par Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais, qui veut les pleins pouvoirs, avaient signé une pétition contre  Jeanine Mabunda, femme extrêmement intelligente, arguant : "l’opacité dans la gestion des finances de l’Assemblée nationale, l’absence d’un règlement financier, le mépris à la plénière, les violations répétées de la constitution et des lois et règlements régissant le fonctionnement de l’Assemblée nationale, le blocage sélectif des initiatives des députés ".

Courageuse, avec un minerve autour du cou, après un accident où un Toyota Land Cruiser du ministère de l’intérieur a cogné sa jeep dans son cortège, Jeanine Mabunda a réfuté toutes les accusations portées contre elle. L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale s’était présentée devant les députés au cours de la plénière dirigée par le président du bureau d’âge, Christophe Mboso Nkodia Puanga, chargée d’examiner les pétitions visant la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée nationale.

Jeanine Mabunda a regretté le fait que les accusations contenues dans la pétition qui la concerne aient d’abord été partagées sur les réseaux sociaux."Revenant sur l’accusation de l’absence du contreseing pour les opérations financières, Jeanine Mabunda a déclaré que « cela est faux ». Elle a donné des exemples pour étayer sa position. La présidente déchue a également fait savoir qu’un comité ad hoc avait investigué et audité la gestion du bureau de l’Assemblée nationale. Sur l’accusation d’absence d’un manuel financier, elle a argué que ce manuel existe et il avait fait l’objet d’un audit par une firme externe. Elle est également revenue sur l’inscription des matières à l’ordre du jour des plénières sans passer par la conférence des présidents. Elle a aussi balayé cette accusation donnant des dates, tout en prenant à témoins les membres de la conférence des présidents. Cependant, Jeanine Mabunda a présenté des excuses dans l’éventualité où ses propos ou son comportement auraient été blessants. Applaudie par les députés du FCC et huée par les pétitionnaires, elle a demandé à ses collègues de voter contre la pétition".

Le problème de la République démocratique du Congo, c'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, qui veut un pouvoir totalitaire. Et les députés corrompus, députés marchandises, députés achetés sont une plaie pour la démocratie au Congo. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 10 décembre 2020

Kinshasa: Jean-Marc Kabunda meneur des loubards et Wewa Udps au palais du peuple !

Kinshasa: Jean-Marc Kabunda meneur des loubards et Wewa Udps au palais du peuple !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-JM Kabunda.jpg, déc. 2020







C'est la folie du pouvoir ! Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, président ai de l'Udps, parti familial, meneur des loubards, Kulunas et Wewa de l'Udps pour saccager l'Assemblée nationale. C'est avec des machettes que des inciviques Udpsiens ont envahi le palais du peuple pour identifier la nouvelle majorité parlementaire. Jean-Marc Kabunda doit être interpellé et traduit en justice. Etat de droit.

freddy-mulongo-jm-kabunda

C'est l'opprobre  de Tshilombo, un voleur de destin du peuple congolais. Un pseudo-président non élu, mais nommé c'est-à dire bénéficiaire d'une nomination électorale par deal, en lieu et place d'une élection souveraine qui donne la légitimité.  Président en carton, Tshilombo veut un pouvoir totalitaire. Putschiste par un hold-up électoral, il veut pencher vers un coup d'Etat constitutionnel. Il n'a pas la majorité parlementaire veut passer par la force des muscles et gonflement des joues. 

Identifie-t-on la nouvelle majorité parlementaire avec des machettes et couteaux comme l'ont fait des loubards, kulunas, et Wewa, qui ne sont pas des députés, mais des militants de l'Udps ? 


Coquille vide, on savait que l'Udps est un parti familial des faussaires, checkuleurs, kulunas,  malfaiteurs, inciviques, brigands et Wewas qui se comportent en hors-la-loi en toute impunité. Or un parti politique n'est pas seulement idéologique, c'est aussi une école politique et civisme. Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, président ai de l'Udps et faux Katangais a amené ses troupes au palais du peuple pour casser du Jeanine Mabunda, la présidente de l'Assemblée nationale. L'objectif identifier une nouvelle majorité parlementaire, avec des machettes et couteaux, après avoir corrompu certains députés avec 7000 dollars. 

https://youtu.be/G2coEb9us1o

Réveil-FM :Jean Marc Kabunda doit répondre à la justice du saccage par des loubards Udps du palais © Mulongo Mukena
Réveil-FM : Des Loubards et casseurs de l'Udps à l'œuvre au palais du peuple ! © Mulongo Mukena

Jean-Marc Kabunda wa Kabunda est un intérimaire qui s'éternise à la tête de l'Udps, sans aucun résultat. C'est bien lui qui a été placé à la tête de l’équipe de négociation chargée, pour le compte de sa coalition issue d'un deal, au grand mépris du choix du souverain primaire, de discuter du partage des postes au sein du gouvernement, c'est le FCC qui lui a permis son élection au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. 

Défenestrer du bureau de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabunda qui a été démis de ses fonctions ne s'est jamais remis de son départ. Le 25 mai dernier,  "289 députés ont voté en faveur de la destitution de Jean-Marc Kabunda  sur les 315 qui ont pris part à la séance; 17 ont voté contre et 9 se sont abstenus"A l’origine de la destitution, une pétition signée par 62 députés dont l’initiateur, le député Jean-Jacques Mamba du parti de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, le Mouvement de Libération du Congo (MLC). Officieusement, la majorité reproche au député d’avoir dénoncé comme trop coûteuse une réunion prévue du parlement en congrès car il craignait une tentative de destitution du chef de l’État.

Sur son compte twitter, Jean-Marc Kabund avait écrit: 

 Kabund @kabund_jmkkrock C'est sans surprise pour moi. Ce passage en force du FCC est la preuve que le complot était ourdi et va au-delà de ma destitution. En vrai Tshisekediste, je quitte ce poste la tête haute et sans compromission. Fier d'avoir défendu notre idéal de combat, notre pouvoir et le PR

Réveil-FM: Kinshasa à 14h30: Jean-Marc Kabunda et Wewa de l'Udps saccagent l'assemblée nationale © Mulongo Mukena

Comment Jean-Marc Kabunda wa Kabunda, le meneur des loubards et Kulunas Udps peut-il justifier le saccage de l'Assemblée nationale ?  Pour identifier une nouvelle majorité parlementaire, il faut des machettes et couteaux par des loubards, Kulunas et Wewa ?  Comment lutter  contre la corruption en usant de la corruption pour débaucher les députés FCC ? 

freddy-mulongo-jm-kabunda-1

Le certificat d'enregistrement d'une concession de Limeté, appartenant à Mr Jean-Marc Kabund, datant de février 2020. La parcelle est estimée à 1,8 million de dollars. Un anti-corruption qui use de la corruption ? 

freddy-mulongo-jm-kabunda-2

L'Assemblée nationale est une institution. Ce lieu mérite de garder sa sacralité. Comment un individu comme Jean-Marc kabunda peut-il s'autoriser de gronder un général de la police nationale ?

Réveil-FM: Jean-Marc Kabunda wa Kabunda de l'Udps entrain de gronder un général de la police ! © Mulongo Mukena

 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 4 décembre 2020

RDC: "Respect" pour Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale!

RDC: "Respect" pour Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda retour.jpg, déc. 2020



















Des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes fanatiques de l'Udps, en toute impunité s'arrogent le droit d'insulter Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale , y compris sur sa féminité. Il  y a deux semaines,  une Land Gruiser du ministère de l'intérieur  a cogné sa  jeep dans le cortège. Jeanine Mabunda porte un collier cervical pour soulager les tensions et immobiliser le cou.

fb-img-1607041502051

C'est avec une minerve que Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale s'est présentée hier au palais du peuple, siège du parlement congolais.  Image dure qui n'appelle qu'à la compassion. Il y a deux semaines,   Jeanine Mabunda a été victime d’un accident de circulation sur le boulevard Tshatshi à la gombé,  le 20 novembre dernier. En effet, une Jeep Toyota Land Cruiser,  de couleur blanche, dont l'immatriculation a révélé appartenir du ministère de l'intérieur, n'a cogné que sa jeep dans son cortège. Accident de circulation ou attentat contre jeanine Mabunda ?

fb-img-1607025902171
fb-img-1607041509721

Dans un pays démocratique, le ministre Udps de l'intérieur, Gilbert Kankondé devrait s'expliquer. Surtout que ces sont des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Extrémistes fanatiques de l'Udps qui injurient  Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale, matins, midis et soirs. Ces radicaux de l'Udps vont jusqu'à insulter sa féminité.

Son intelligence choque des phallocrates, ses convictions désarçonnent des politicailleurs qui estiment qu'une femme ne doit jamais penser. Les écervelés Udpsiens diabolisent  la présidente de la chambre basse du parlement. Ils sont incapables d'avoir des neurones qui fonctionnent comme chez elle. 

Elle est la fierté de la République démocratique du Congo. A l'heure où Tshilombo veut dictaturer le Congo, en ignorant les autres pouvoirs de la République, avoir une femme forte, aux idées claires, qui défend la Constitution est une aubaine. La RDC n'a plus besoin d'un Mobutu Bis. Si Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba se prend pour Mobutu, veut être Mobutu et jouer et miner Mobutu , il n'a qu'à retourner à Kabeya Kamuanga.  Comment un président nommé, qui est bénéficiaire d'une nomination électorale après un odieux deal à Kingakati avec Kabila, peut avoir l'outrecuidance de penser que son pouvoir  est légitime, ( alors qu'il était battu par Martin Fayulu 62,8%, Emmanuel Shadary 17% et Tshilombo 15%) et les autres pouvoirs sont illégitimes ? Alors que les élections: présidentielle et législative ont eu lieu le même jour ? Si Tshilombo est légitime, le parlement congolais (Assemblée nationale et Sénat)  est aussi légitime. Si Tshilombo est illégitime, le parlement l'est aussi. Ce n'est pas au faussaire, checkuleur et voleur de destin du peuple congolais,  Tshilombo de se croire qu'il est légitime. Qui l'a élu comme président ? Avec 15% sur 80 millions d'habitants, peut-on vraiment s'autoproclamer légitime ? Le culot ! 

La Base de l'udps insulte Jeanine Mabunda © BISO PONA FUNA TV

Appelée aussi collier cervical, la minerve est idéale pour soulager les tensions et immobiliser le cou afin d’éviter la sollicitation des muscles.  Le collier cervical est un dispositif médical, aussi désigné par le mot minerve dans certains cas. Il assure une immobilisation des vertèbres cervicales de manière plus ou moins forte tout en étant disposé autour du cou. Il permet notamment de calmer les symptômes et de traiter, à terme, la cause de la cervicalgie.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 20 octobre 2020

Prestation de serment des juges tribaux, Tshilombo dictateur des Bena Mpuka?

Prestation de serment des juges tribaux, Tshilombo dictateur des Bena Mpuka?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 361.jpg, oct. 2020

Soutenu par son agent de communication, Mike Hammer, ambassadeur des Etats-Unis en RDC, Tshilombo Monsieur 15% qui a volé le destin de tout un peuple est entrain de virer en dictateur. Après avoir fait crever des pneus de la Toyota de Martin Fayulu pour la marche d'intégrité territoriale contre Minembwe, le fils de Marthe Kasalu a réquisitionné le palais du peuple avec sa garde républicaine.

freddy-mulongo-fatshi-ntaba-tshilombo

Faut-il croire les Américains ? Les Etats-Unis, grande puissance et pays démocratique n'a jamais dénoncé le troisième hold-up électoral en RDC. Corneille Naanga , président de la CENI et Basengezi son vice-président , ont vu leurs comptes bloqués aux Etats-Unis, et après ? L'ambassadeur des Etats-Unis, Mike Hammer se comporte en agent de communication de Tshilombo. Ce qu'il fait au Congo, aucun ambassadeur Congolais ne peut le faire aux Etats-Unis. Tshilombo croit que les G. I Américains vont accepter de mourir au Congo pour son imposture et usurpation. Il se trompe lourdement.

freddy-mulongo-mike-hammer14

 Tshilombo est entrain de céder aux pressions de Mike Hammer: il faut créer une crise persistante pour dissoudre l'Assemblée nationale avant l’élection présidentielle de novembre. L'avenir politique de Tshilombo est-il lié aux élections présidentielles des Américains ? Pourquoi le forcing actuel ? Des crises politiques fabriquées chaque deux mois, des faux fuyants pour cacher l'incapacité à gérer. Hier, on nous a dit que la coalition était salvatrice. Aujourd'hui, on nous dit qu'elle est destructrice. Pourquoi Tshilombo veut-il un bras de fer avec ceux qui l'ont nommé et font de lui  un pantin-marionnette ?  On ne gère pas un pays par défi , Tshilombo risque de l'apprendre à ses dépends. Le fameux fils de Marthe Kasalu Jibikila, qui est allé nuitamment à Kingankati pour faire un odieux deal, pour bénéficier d'une nomination électorale, demeure un pantin-marionnette. Tshilombo a volé le destin de tout un peuple. Que cache son bras son bras, pour la nomination de ses juges Luba Kasaïens à la Cour Constitutionnelle, en violation flagrante de la Constitution? Cela prouve à dessein, que le Mabudicrate est entrain de devenir un dictateur en puissance.

freddy-mulongo-serment-1
freddy-mulongo-serment-2

Après avoir fait crever des pneus de la jeep Toyota de Martin Fyulu, président Elu, qui organisé une marche pour défendre  la souveraineté et l'intégrité nationale de la RDC, en s'opposant à Minembwe contre commune rurale, Tshilombo fait boucler le palais du peuple, siège du parlement, par sa garde prétorienne. Demain , il faut que ses juges à lui prêtent serment.   

Son comportement belliciste rappelle celui du défunt président Lisouba du Congo-Brazzaville qui espérait déloger Denis Sassou Nguesso à sa résidence de Mpila. Il y eut  les Ninja, les Cobra et les Zoulou dans la bataille à Brazzaville. On connait la suite. 

La grande erreur de Tshilombo est d'avoir trahi le peuple congolais avec son odieux et satanique. Il a accepté d'être celui qui chauffe le fauteuil présidentiel, qu'il assume. Il s'est enrichi au détriment du peuple. En deux, l'incapacitaire a montré ses limites.

Le peuple gagne quoi dans cette guerre des égos surdimensionner pour la nomination des juges tribaux ?  La prestation de serment de juges tribaux, tribalistes et tribalisés de la Cour Constitutionnelle ne profite en rien à  la population congolaise. Ce sont de juges de l'un à l'autre camp politique comme conséquence ils seront au service de leur obédience politique.

Aucun député de l'Udps n'a soulevé la question de Minemebwe. Pour la prestation de serment des juges tribaux, l'Udps veut prendre le peuple à témoin. Mais de quel peuple ? Les Udpsiens se servent du peuple, comme marche pied. Une fois à la mangeoire, ils interdissent au même peuple de critiquer. Des Mabumucrates sont parmi nous ! 

Le tweet de Jean-Claude Kasende de l'Asadho fait rigoler. Défenseur des droits de l'homme de pacotille, le voilà Vuvuzélateur de l'Udps: "#RDC: L'erreur de Mabunda et Thambwe Mwamba est d'avoir montré les biceps. Mainentant, on est en biceps contre biceps".

Lire la suite...

Partager sur : Partager