Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - pasteur Gilbert Suku

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 20 juillet 2007

RDC: Pasteur Gilbert SUKU MOLIMO : " L'Evangile est une puissance qui libère, cette libération est entière pour l'homme y compris pour son vécu social "

Freddy Mulongo-Suku Molimo.jpg, mar. 2020Arrivée en France vers la fin des années soixante dix, le Pasteur-Évangéliste Gilbert Suku Molimo  est parmi les premiers serviteurs de Dieu Congolais qui ont fait un travail pionnier d'évangélisation des africains de Paris. Chose pas facile surtout que les africains qui vivent dans un pays développé, matérialiste n'ont souvent pas une conception respectueuse de la "religion". Vivre sa foi tout en respectant celle des autres n'est pas évident lorsqu'on sait que tout peut se régler par la carte bleu de crédit apostrophe Gilbert Suku  Molimo , qui est pasteur responsable de l'Eglise "la Grâce de l’Éternel " à  Creil en Picardie dans le département de l'Oise. Aujourd'hui, le pasteur Gilbert Suku Molimo  et son église s'impliquent sur toutes les grandes campagnes d'évangélisation. Sa participation dans le comité pastoral de l'organisation pour la venue en France de deux évangélistes américains,Dr. T.L OSborn en août 2006 et Benny Hinn à  Cergy; sont révélateur de l'implication des pasteurs congolais des Eglises de Réveil de la région parisienne. En France,on retrouve les pasteurs congolais dans les Eglises historiques: Eglise Réformée, luthérienne, Baptiste...Les pasteurs Congolais sont pionniers dans l'implantation des Eglises de Réveil dans les cités où les communautés musulmanes sont imposantes. On retrouve la fervente communauté chrétienne congolaise dans toutes les Eglises de France. Il n'est pas rare de retrouver dans un coin de France une chorale française qui chante les cantiques en lingala.

Prêcher à  temps et contre temps

Rien ne peut remplacer le travail sur terrain. Le pasteur Gilbert Suku fait beaucoup de visites pastorales et cure d'à¢me pour ses fidèles. Ces derniers proviennent de Montataire, Pont saint Maxens, Chantilly,Compiègne etc . Gilbert Suku explose le kilométrage de sa voiture pour ses visites pastorales. Le dimanche, il cède sa voiture à  un fidèle de son Eglise pour aller chercher les personnes âgées et ceux qui n'ont pas de moyen de transport pour le ramener au culte. Pasteur ordonné,formé à  la faculté évangélique de vaux sur seine dans le département des Yvelines, c'est en Corée du sud où il se rend plusieurs fois par année qu'il a su parfaire ses stratégies pour mieux atteindre les objectifs d'évangélisation. Son Eglise "La Grâce de l’Éternel " est d'abord une "Eglise évangélisatrice", chaque à¢me gagnée à  christ doit gagner d'autres à¢mes selon l'expression consacrée. On voit l'effet multiplicateur. l'Eglise " la Grâce de l’Éternel" est cosmopolite l'on y retrouve plusieurs nationalités: angolaises,congolaises, françaises -de souche et des îles, coréennes, tchadiennes... Il faut prêcher l’Évangile à  temps et contre temps déclare le pasteur Gilbert Suku. Son Eglise entretient de bonnes relations avec sa mairie qui chaque année pour la fête de musique invite la chorale de l'Eglise à  chanter à  coté des d'autres groupes musicaux. Contrairement à  ses collègues des Eglises historiques qui sont embauchés et envoyés dans les paroisses déjà  existantes, c'est pierre à près pierre que le pasteur Gilbert Suku et son équipe bâtissent,l'Eglise"la Grâce de l’Éternel".

"Moi et ma maison , nous servirons l'Eternel"

La force d'une Eglise, c'est dans son réarmement moral et une place prépondérante à  la prière."Il faut prier sans cesse" nous disent les Évangiles. Dans son pavillon, le pasteur Suku et son épouse maman Emilie ont instauré des séances de prières à  tel point que même leurs enfants malgré leur majorité d'à¢ge en France , c'est 18 ans,participent, s'investissent et contribuent à  ce que leur domicile soit d'abord une maison de prières. Carine et Fred Suku  ont terminés leurs études universitaires, ils travaillent et gagnent bien leur vie. Fred s'est marié à  l'Eglise et Carine compte le faire bientôt. Achille Suku  joue du synthétiseur et sa sœur Laurence Suku  chante à  la chorale. L'exploit est de voir les filles de l'Eglise réussir leurs études tout en continuant à  participer aux activités de leur paroisse. Rien que cette année trois d'entre elles ont réussi leur baccalauréat ce qui est encourageant pour les parents qui ont souvent peur des dérapages que peuvent connaitre leur progénitures suite aux influences extérieures. Paris et sa grande banlieue sont les villes de "lumières". Il est souvent possible de rencontrer dans les rues de Creil et même de la région parisienne de jeunes filles de moins de 18 ans traîner les poussettes de leurs nouveaux nés. Nous ne pouvons rejeter personne qui vient à  l'Eglise et qui a des problèmes spirituels ou sociaux mais notre prière et que les filles de notre Eglise étudient et se marient. Le mariage n'est pas une finalité mais nous l’encourageons toute de même, il est une valeur que la société doit retrouver et redécouvrir les bienfaits d'une vie en couple, la joie de voir ses enfants grandir. La vie n'a jamais été une longue fleuve tranquille. Les études diverses et variées sont des opportunités qu' offre la France à  nos enfants renchérit le Pasteur Suku . Si les parents n'ont pas beaucoup étudiés les enfants doivent beaucoup étudier plus que les parents afin de mieux s'intégrer socialement. Nos enfants qui ont la nationalité française et qui ont étudiés ne doivent pas se contenter de petits boulots, leur intégration sociale est un accompagnement que nous parents de l'Eglise "la Grâce de l’Éternel" avons à  cœur.

Pasteur: vocation ou profession ?

Dans mon passeport, c'est bien marqué profession: pasteur. Mais je crois que le ministère pastoral est une vocation même s'il devient une profession par la suite. Exercer sa vocation en France, il faut accepter beaucoup des critiques et balivernes. On qualifie nos Eglises d' "églisettes" parce que nous sommes pasteurs africains. Si votre Dieu agit, pourquoi dans nos pays il y a la famine , les guerres ...le cas de la République Démocratique du Congo, mon pays est très souvent évoqué avec sa cohorte des misères, ses morts et ses atteintes massives au non respect de la liberté d'expression et droits de l'homme...Que dire si ce n'est que l'oeuvre des adversaires de l’évangile. Dans mon ministère pastoral,je vis tout le temps, la main agissante de Dieu: les femmes qui n'enfantaient pas élèvent actuellement leurs enfants,les malades sont guéris,les chômeurs ont du travail...Mais lorsque constamment les images qui proviennent de mon pays sont négatives je suis affecté comme tous les congolais de la diaspora. Il m'arrive d'aller au Kwa zulu natal en Afrique du Sud, lorsque l'avion survole la République Démocratique du Congo, mon cœur souffre et je suis affecté. Le ministère pastoral est universel chacun l'exerce selon l'appel qu'il a reçu de Dieu, le pays dans lequel il se trouve: ses lois et droits en matière de culte y compris la foi , son environnement, ses convictions. C'est depuis les années quatre vingt que je prêche l’Évangile en France, nous avons contribuer avec d'autres pasteurs à  la création de la Communauté des Eglises Zaïroises en France (CEZAF), qui avec l'ouverture vers les Eglises Africaines est devenue la Communauté des Eglises Africaines de France (CEAF). L'Eglise la "Grâce de l’Éternel est membre de la Fédération Protestante de France. L'une de force de l'Eglise la Grâce de l’Éternel est de puiser ses cantiques dans les ailes de la foi, cantiques qui concrétisent sa filiation protestante, évangélique et du mouvement de réveil.

Les jeunes engagés dans leur Eglise

C'est le pasteur Charlemagne Djemalo qui encadre la jeunesse dans l'implication de cette dernière aux activités de l'Eglise. La chorale est animée par les jeunes qui y jouent les instruments:batterie, guitare électrique, tam-tam...Les jeunes officient les programmes de l'Eglise en respectant le canevas dans la répartition du temps pour le bon déroulement du culte:adoration, louage, témoignage, prédication, prières spécifiques,annonces. Le culte du dimanche commence à  10h pour se terminer à  13h et le pasteur Charlemagne en gardien du temple veille au respect de la grille horaire. Le dynamisme de cette assemblée se caractérise aussi par le fait que ce sont les jeunes qui s'occupent de plus petits à  l'école de dimanche. Et les nouveaux venus sont toujours accueillis pendant le culte par le chant "Soyez les bienvenus"et après le culte les pasteurs prennent le temps nécessaire pour dialoguer avec eux.

Lire la suite...

Partager sur : Partager