Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

vendredi 8 mai 2020

RDC: Évêque Mukuna, incohérences et erreurs face à Alias Kabila!

RDC: Évêque Mukuna, incohérences et erreurs face à Alias Kabila!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Eveque Mukuna.jpg, mai 2020

Une dénonciation n'est pas une plainte ! L'Evêque Mukuna doit rester la souveraineté de la République démocratique du Congo. Comment après avoir déposé sa dénonciation contre Alias Kabila peut-il demander aux Etats-Unis et l'Union Européenne d'appuyer sa démarche. Cela montre qu'il n'est pas un homme libre qui s'engage. Il y a une main blanche derrière. Cela discrédite sa démarche.freddy-mulongo-eveque-mukuna

Une dénonciation des crimes contre Alias Kabila n'est pas une plainte contre lui. Celle-ci est étayée en arguments et preuves. Ce n'est pas avec quatre feuillets, en citant uniquement des noms de disparus que l'on y arrive.

 

freddy-mulongo-mukuna-3
freddy-mulongo-mukuna-1

Son frère Kasaïen, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a tout "Boutiqué" pour Alias Kabila. A la Haute Autorité des Médias (HAM) de 2002-2007, Mutinga a muselé des journalistes et bâillonné des médias et opposants politiques lors de l'élection présidentielle Louis Michel 2006. C'est "Momo" Modeste Mutinga Mutinga qui a annulé le débat démocratique inscrite dans la Constitution de la Transition qui devait opposer  Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila, deux candidats en lice. Corrompu jusqu'à la moelle épinière, "Momo" Modeste Mutinga Mutuisahyi a été récompensé en espèces sonnantes et trébuchantes mais aussi il a été nommé Rapporteur au Sénat par Alias Kabila. C'est lui qui a proposé la loi sur les anciens chefs d'Etat, qui donne comme émoluments: 680.000 dollars par mois et à vie à Alias Kabila et lui offre l'immunité à vie.  Dans la loi Mutinga , l'article 7 de la loi 18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la République stipule: "Tout ancien Président de la République élu jouit de l'immunité des poursuites pénales pour les actes commis dans l'exercice de ses fonctions".  Alias Kabila comme Angwalima Tshilombo, sont deux acteurs des hold-up électoraux au Congo. Ils n'ont jamais été élu, mais grâce à la loi Mutinga, Alias Kabila bénéficie d'une immunité absolue. L'article 7 de cette loi scélérate est un certificat de décès des crimes commis durant 18 ans par Alias Kabila et son régime sanguinaire, cruel et d'imposture au Congo. La Loi Mutinga qui consacre l'impunité aux dirigeants véreux, sanguinaires et pillards de la RDC, sera ipso facto aboli à la libération du Congo. Les dirigeants ne doivent plus être protégés par des lois scélérates. Ils sont en responsabilités donc  responsables de leurs actes. Si un dirigeant vole et pille, il répondra. Si un dirigeant tue et assassine, il répondra 

 

freddy-mulongo-eveque-mukuna-1

Les incohérences et erreurs de l’Évêque Mukuna dans sa théâtralisation politique : 

1. A Réveil FM International, nous avons librement décidé de ne pas revenir sur la sextape de l’Évêque Mukuna diffusée à travers les réseaux sociaux qui défraie la chronique actuellement au Congo et dans la diaspora. 

2. Pour la majorité de Congolais de la diaspora, l’Évêque Mukuna est un ouvrier de la 26è heure dans le combat pour la libération du Congo. Tous ceux qui soit-disant ont quitté Alias Kabila pour rejoindre l'opposition ou la résistance se sont révélés des infiltrés et traîtres au service de l'imposture. Hier, il a été avec Alias Kabila, il a soutenu son régime sanguinaire, cruel et d'imposture. L'Evêque Mukuna n'a jamais défendu l'Archibishop Kutino Fernando, avec son "Sauvons le Congo".  Le controversé Évêque Mukuna s'en est pris à l'abbé Donatien Shole de la CENCO en défendant le régime d'Alias Kabila. Mukuna a clamé partout que l'Eglise n'a pas à faire de la politique. Lui en fait aujourd'hui. 

Le vrai problème de l’Évêque Mukuna , c'est son inconstance, sa versatilité. En République démocratique du Congo a besoin des hommes et femmes constants et convaincus. Les girouettes politiques et ecclésiastiques n'aident pas le pays. 

3. Comment l'Evêque Mukuna peut-il s'attaquer à Alias Kabila et protéger Angwalima Tshilombo bénéficiaire d'une Nomination Électorale. Tshilombo est allé nuitamment à Kingakati faire un odieux deal avec Alias Kabila  qui l'a nommé. Angwalima Tshilombo n'a jamais été élu par le peuple congolais. Il est le fruit satanique du deal. Que répond l’Évêque Mukuna à ceux qui disent qu'il est le conseiller de Tshilombo et qu'il est payé par lui ? Quelle est la réponse de l’Évêque Mukuna à ceux qui disent qu'il vise d'être nommé à la CENI pour préparer la fraude électorale pour Tshilombo ? L'objectif de Réveil FM International n'est pas d'accabler l’Évêque Mukuna mais de clarifier sa vision.

4. Le comité de l'Eveil Patriotique est rempli des Bena Mpuka ! Jean-Claude Katende, son vice-président est leader de l'Asadho qui a cautionné le putsch électoral de Tshilombo. L'Asadho a fait le mort, lors du deal Alias Kabila et Tshilombo contre le peuple congolais. L'Eveil Patriotique doit être national et non tribal. 

5. L'Evêque Mukuna doit rester la souveraineté de la République démocratique du Congo. Comment après avoir déposé sa dénonciation contre Alias Kabila peut-il demander aux Etats-Unis et l'Union Européenne d'appuyer sa démarche. Cela montre qu'il n'est pas un homme libre qui s'engage. Il y a une main blanche derrière. Cela discrédite sa démarche. A-t-il déjà vu la CPI s'occuper d'un ancien chef de l'Etat à cause d'une dénonciation d'un individu ? Qui sont les conseillers de l’Évêque Mukuna ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager