Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - politicoaffairistes

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 6 novembre 2020

RDC: JP.Bemba et Moïse Katumbi, deux politico- affairistes s'auto-excluent de Lamuka!

RDC: Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politicailleurs-affairistes s'auto-excluent de Lamuka Peuple !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Lamuka 8.jpg, nov. 2020

L'hypocrisie est un mal qui ronge la politique congolais. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux politicailleurs-affairistes viennent de s'auto-exclure de Lamuka Peuple. Hypocrites et versatiles, ils sont inconstants. Ils se sont dévoilés, JP Bemba et Moïse Katumbi ne sont pas des politiques mais des commerçants. Ils sont des affairistes, qui se sont vendus au Faussaire Tshilombo pour postes.

lamuka-e1585865444795

Le peuple congolais n'est pas dupe ! Le manque criant  du respect, des ventriotes politicards,  à l'égard d'un peuple chosifié, à dessein pour mieux le manipuler n'est plus acceptable. Voir tout ce monde à Masina pour aller à l'aéroport de Ndjili, en pleine période de Covid-19, ne portant ni masque ne respectant pas les gestes barrières, parce que Moïse Katumbi arrive à Kinshasa, n'est pas de l'irresponsabilité ? Doit-on prétendre que le Covid-19 n'existe pas en RDC pour accepter une foule qui va accueillir un politicien à l'aéroport de N'djili ?  Que fait la police congolaise ? Pourquoi donc ce laisser-aller ? Le Covid-19 ne tue pas au Congo, c'est le message que veut nous faire passer cette vidéo ? Sommes-nous en campagne électorale, avec et malgré la pandémie du Covid-19 ? Sur la terre entière, le Covid-19 tue ailleurs, sauf au Congo démocratique ? Tout en ayant de la peine pour ce peuple, la vraie question est-celle-ci: Le peuple congolais mérite-t-il  sa classe politique opportuniste et médiocre ?  S'il est vrai qu'il  refuse d'être toujours le marche pieds de politicailleurs, qui se foutent de ses aspirations et se contentent de leurs intérêts particuliers, égoïstes, mais quelle est sa vraie part de responsabilité ? Le peuple congolais est-il à mesure de prendre son destin en main ?

© Lwarhiba Maitre

A Genève, c'est Martin Fayulu qui était élu candidat commun de l'opposition. Et Tshilombo en sortant de la salle s'était même écrié: "Maintenant le changement s'appelle Fayulu"! 48 heures, tremblotant dans sa chambre d'hôtel, avec son tél portable Tshilombo reniait sa signature, suivi par Vital Kamerhe. Les deux Dupond-Dupont vont aller à Kampala, Kigali puis Nairobi où ils vont monter CACH.

Freddy Matungulu, Mbusa Nyamuisi, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi vont soutenir le candidat commun de Lamuka: Martin Fayulu.

Contre toute attente, Martin Fayulu de Zéro, il deviendra un Héros ! Avec une campagne présidentielle extrêmement populaire dans tous les coins et recoins de la République sauf chez les méchants Bena Mpuka qui lui prédisaient la mort. 

freddy-mulongo-bemba-jp

Fin de campagne et vote sous la pluie,  le dimanche 30 décembre 2018, la majorité de Congolais votent pour Martin Fayulu, il est élu avec 62,8% d'après la CENI-CENCO. Alias Kabila cherche à rencontrer Martin Fayulu pour un deal afin de sécuriser ses arrières. Refus catégorique de Fayulu. Alias Kabila se rabat  vers Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15%,  le plus cupide et corrompu, un inconscient de la République, le plus bourricot de tous, un individu en quête de l'enrichissement facile et rapide, qui n'a pour seule bagage que le nom de Tshisekedi qu'il a récupéré depuis le décès d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Le faussaire Tshilombo fait son deal avec Alias Kabila contre le peuple congolais. Il cède tout à Alias Kabila, il veut seulement marcher sur tapis rouge et qu' il soit appelé Président. Avant qu'il soit proclamé, le bourricot bat des meetings où il proclame Alias Kabila, père de la démocratie chrétienne.

Tshilombo, l'Enfarineur a reçu pour mission d'exploser Lamuka. Puisqu'il doit chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023, il tout faire pour cannibaliser Lamuka. Tshilombo achète Matungulu au prix de Ndembi ! Il l'éloigne du pays et l'envoi à la BAD, avec promesse d'appuyer sa candidature à la présidence de cette institution. Il n'a jamais été élu.

Mbusa Nyamuisi est plus seigneur de guerre que politique. Il n'est pas resté longtemps. 

Il fallait à Tshilombo de débaucher deux politicailleurs-affairistes, JP Bemba et Moïse Katumbi, quémandeurs de postes et avantages politiques. Après longtemps jouer à l'hypocrisie, les deux hypocrites viennent de se dévoiler avec les fameuses consultations de Tshilombo, un piège à cons !  Depuis leur retour au Congo, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi n'ont jamais eu le coeur à l'ouvrage. Leurs accointances avec Angwalima Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais prouvent à dessein, qu'ils ne se battent jamais pour le peuple congolais. Les deux affairistes sont plus affairistes que politiques. Tshilombo a instrumentalisé la justice pour que Katumbi récupère ses mines au Katanga.

La bonne nouvelle est que JP Bemba et Moïse Katumbi se sont auto-exclus de Lamuka. Le peuple congolais est Lamuka. Les deux profito-situationnistes sont dans le bras de Tshilombo allié d'Alias Kabila, qu'ils y restent. 

Le peuple veut des politiciens constants et intègres. Les politicailleurs et ventriotes Congolais sont médiocres. Le peuple gagne toujours. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager