Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - président nommé

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 12 avril 2021

RDC: Eve Bazaïba, Tshilombo est-il imposteur? Usurpateur? ou Président nommé ?

RDC: Eve Bazaïba, Tshilombo est-il imposteur? Usurpateur? ou Président ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Eve Bazaïba.jpg, avr. 2021

Pitié pour Eve Bazaïba, une politicailleure ventriote comme d'autres ! Nommée vice-ministre de l'environnement par Tshilombo, grand voleur de destin du peuple congolais, comment va-t-il appeler Tshintuntu l'Imposteur ? Usurpateur ? Où Président ? Eve Bazaïba est traîtresse et collabo. Elle ne s'est jamais battue pour le peuple congolais. Elle est à la mangeoire tshilombienne pour le poste.

freddy-mulongo-eve-bazaiba

Retournée comme une crêpe, Eve Bazaïba s'est vendue à Tshilombo pour un poste. Elle s'est compromise et fait acheter pour des miettes. Quelle honte ! Eve Bazaïba peut-elle encore prétendre qu'elle se bat pour des valeurs et convictions ? Est-elle encore du côté du peuple congolais ? En allant à la mangeoire Tshilombienne, au chaudron de la Marmite de Koka Mbala, Eve Bazaïba s'est aliénée une bonne partie de la population congolaise. Demain, si elle reçoit des tomates et œufs pourris de la part des Congolais, elle s'en prendra qu'à elle même. Elle a trahi, qu'elle assume sa traîtrise.  La liste du gouvernement est passé par Kigali avant de revenir à Kinshsasa. 

La République démocratique du Congo n'a pas un problème politique. La RDC est sous occupation Ougando-Burundo-Rwandaise. Etre ministre dans un gouvernement sous occupation, c'est cautionner  l'occupation. 

Réputée pour son franc-parler, Eve Bazaïba en acceptant le cadeau empoisonné de Tshilombo, vient de louper la chance de diriger un jour la RDC en tant que femme.

Présente hier lundi 13 juillet 2020 à la marche de protestation à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Ceni, Eve Bazaïba avait profité de l’occasion pour faire le point sur les enjeux de l’heure en RDC. Elle s’était particulièrement attaqué aux initiateurs du mariage FCC-CACH. “Les Kinois sont engagés et déterminés à s’exprimer contre le déclin de la RDC, fruit d’un deal incestueux FCC – CACH. Le dollar s’échange à 2000 FC. La gouvernance est défaillante : corruption, détournements, insécurité partout, huit pays voisins envahissent le pays ”.

Le MLC a toujours été un parti des traîtres. Le gouvernement Sama Lukombe, 57 jours après sa nomination comme Premier ministre est fantoche et Titanic.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Un attelage dépareillé qui tient du bric-à-brac sulfureux, c'est un capharnaüm rempli des estropiés, un rapiéçage fait de lambeaux. C'est l'asymptote vers la marmelade, l'invraisemblable haridelle "tafuna" en tête de gondole tirant le harnais. Un recyclage des déchets toxiques.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Lingala : Gouvernement ya kizobazoba, ya ba diabulu, sangana sangana ya batu ya buka buka, bibamba bamba, ezali ya koniefuka. Punda wabudiadia tafuna azomena singa. Biloko wana ya kupola...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 19 novembre 2019

Paris: Des veines ouvertes du Congo avec Tshilombo Quado et Nommé !

Qu'est-ce qui s'est vraiment passé à  Paris lors du bref séjour de Tshilombo à  Paris ? Le Djalelo Tshilomboïste n'a fonctionné que quelques heures le temps qu'il se retrouve à  Berlin en Allemagne. La machine à  sous s'est grippé. Et sur des réseaux sociaux, des vidéos et émissions sont diffusées pour dénoncer le système érigé par le fis d'Etienne Tshisekedi "Kosa Leka" !

Ses promesses alambiquées, tarabiscotées et mensongères sont dénoncées avec véhémences par des Congolais, la raison ? Il y a aujourd'hui, des colères et grincements des dents, qui s'expriment auprès de la communauté congolaise.

En effet, l'équipe de Tshilombo, qui l'avait précédé à  Paris avant sa participation au Paris Peace Forum, avait réuni des chroniqueurs, opportunistes et profito-situationnistes de la communauté congolaise, dans l'enceinte de l'ambassade de la RDC, cour Albert Ier, avec promesse alléchante des espèces sonnantes et trébuchantes pour mobiliser la communauté afin de mieux accueillir le partenaire d'Alias Kabila, Tshilombo, malgré son imposture, usurpation et odieux deal contre le peuple congolais, pour sa nomination électorale.

Pour aller au Docks d'Aubervilliers, les plus chanceux ont eu 400 euros et 200 euros pour les moins chanceux. Tshilombo a payé pour que les Congolais aillent à  son fameux meeting. Le lundi 11 novembre dernier, le président Quado, pantin, marionnette et nommé, Tshilombo, fils d'Etienne Tshisekedi, avait pu s'exprimer environ quarante-cinq minutes en face, d'une salle acquise à  sa cause. L'équipe de Tshilombo qui était active pour donner des sous avant son meeting a disparu dans la nature, une fois que la presse française a pu constater la réussite de la réunion diaspora-Tshilombo.

Des Chroniqueurs-Thuriféraires à  qui l'équipe Tshilombo monts et merveilles, une fois le boulot terminé, a pointé aux abonnés absents. Ceux-ci se sont organisés pour aller faire la grue à  l'hà´tel 5 étoiles-Palace où était logé Tshilombo. Espérant toujours avoir plus, certains ont dépensé 500 euros en repas et boissons. Combien l'équipe de Tshilombo avait promis à  chaque chroniqueur-Thuriféraire ? Personne n'ose publier la somme exacte promise à  chacun.

Tshilombo est parti en Allemagne, sans dire au revoir, quant à  son équipe des bonimenteurs, elle est introuvable jusqu'à  aujourd'hui ! Tshilombo a acheté des consciences pour sa fameuse rencontre avec des Tribaux-applaudisseurs. Sauf, que la réalité l'a rattrapé. Tshilombo n'est pas le président élu de la République démocratique du Congo. Président du deal, il est en quête permanente de légitimité.

Lire la suite...

Partager sur : Partager