Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - présidente

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 22 août 2022

Bena Mpuka: Louise-Denise Nyakeru, une " Kamikaze" en mission commando des agresseurs du Kongo, reçue par Mboso au palais du peuple !

Bena Mpuka: Louise-Denise Nyakeru, "présidente" de la République reçue par Mboso au palais du peuple ?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

FB_IMG_1661152181973.jpg, août 2022

Une vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. Louise-Denise Nyakeru est arrivée au palais du peuple, siège du parlement avec un imposant cortège, le vendredi 19 août 2022.

Elle marche sur tapis rouge et Christophe Mboso, président de l'assemblée nationale est tout petit marchant hors du tapis rouge.

FB_IMG_1661152222320.jpg, août 2022

Louise-Denise Nyakeru , c'est Paul Kagame, Hitler Noir, lui-même qui dort dans la chambre d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba.

La compagne de Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'est-elle pas la vraie présidente du KONGO ? Le Gd Patriarche Julien Ciakudia Sr. l'a dénoncé à plusieurs reprises. La péripatetitienne de Londres et Bruxelles, connue de tous, fait sa loi au KONGO. 

FB_IMG_1661152199713.jpg, août 2022

La Belgique depuis les élections de juin 1999 en Belgique, les Libéraux Affairistes Léopoldiens du MR tiennent des postes régaliens. Louis Michel et sa bande sont au pouvoir depuis 20 ans : Affaires étrangères, coopération développement, commissaire européen au développement et actions humanitaires, commissaire européen à la justice...

La Belgique est le premier pays à avoir reconnu le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. C'est la Belgique qui a invité le 16 septembre 2019, Monsieur 15 % et sa compagne Louise-Denise Nyakeru en visite officielle. Didier Reynders, ancien ministre des affaires étrangères attendant au pied de l'avion. Et le lendemain, une visite en grande pompe au palais de Laeken, où Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et sa compagne Louise-Denise Nyakeru ont été reçus par Philippe, roi des belges et la reine Mathilde, son épouse.

Tapis rouge, honneur militaire pour un couple des marginaux connus de services belges. La Belgique ferme ses yeux, ce qui compte ce sont ses intérêts. La visite au Kongo du 7 au 13 juin de Philippe et Mathilde accueillis par des Fakwa, Checkuleurs, Frappeurs, Ballados, bandits et voleurs des deniers publics ne ressemblait à rien d'autre qu'une association des malfaiteurs. 

La même Belgique ne s'est jamais souciée de tous les réfugiés politiques KONGO sur son sol. La Belgique catapulte ses garçons de course, Bana Bitinda, Mindele Ndombe sur le trône du KONGO pour mieux continuer à tirer les ficelles. 

Pour mieux assouvir leur volonté du néo- colonialisme au KONGO, depuis 20 ans, les Libéraux Affairistes Léopoldiens belges ont toujours brandi le tissu rouge. Des Matadors ont devant eux des taureaux en furie. Le KONGO est leur affaire personnelle. Ils doivent continuer à esclavagiser les KONGO pour que la Belgique vive.

Pour les belges, il fallait utiliser le nom Tshisekedi, même si son fils putatif, Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est un faussaire, incompétent, incapacitaire et un mafieux qui n'avait obtenu que 15% à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. 

Que veut donc prouver Louise-Denise Nyakeru au peuple KONGO ?

-Elle a violenté Ma Marie Masemi 69 ans, brave patriote. Louise-Denise Nyakeru a été commissaire général de la police nationale, elle l'a kidnappé chez elle à 4h00 du matin. Elle a été juge d'instruction, magistrat et procureur général. Ma Marie a été gardé en détention 78 heures. Sur la seule volonté de Louise-Denise Nyakeru qui n'a aucune légitimité ni fonction officielle au KONGO. Elle oblige la police nationale de ramener Ma Marie à la cité de l'union africaine à Kinshasa. C'est avec une bible en main que Louise-Denise Nyakeru qui a écumé tous les Nganda Ntamba de Bruxelles, humilie Ma Marie Masemi 69 ans.

-Elle est allée à Kigali au Rwanda pour ramener 200 enfants Tutsis Rwandais au KONGO. Louise-Denise Nyakeru est-elle devenue à elle toute seule, le HCR ? Ou l'Unicef ?

-Elle s'est tout permis et se permet tout au KONGO. De quel droit Louise-Denise Nyakeru peut-elle se rendre à l'assemblée nationale pour proposer une loi contre les violences faites aux femmes ? Est-elle une députée ? A-t-elle été votée par qui ? Être la fameuse première dame figure dans quel article de la Constitution ?

Non élue, Louise-Denise Nyakeru se présente comme la "présidente" du KONGO à la chambre basse du parlement, c'est extrêmement grave.

Ni Mama Kasa-vubu, Mama Mobutu Sese, Mama M'zée Laurent-Désiré Kabila... Ni même Olive Lembe d'Alias Kabila ne se sont jamais comportées de la sorte.

Louise-Denise Nyakeru est une impostrice et usurpatrice qui repondra de ses crimes au KONGO. 

Freddy Mulongo Mukena

Réveil FM International

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 15 décembre 2020

Corruption des députés, la destitution de Jeanine Mabunda a coûté 4,2 millions $!

Corruption des députés, la destitution de Jeanine Mabunda a coûté 4,2 millions $!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mabunda B.jpg, déc. 2020










La grande honte pour la RDC. Pour faire virer Jeanine Mabunda du perchoir de l'Assemblée nationale, Tshilombo a usé et abusé de corruption. La présidence usurpée de Tshilombo a corrompu les députés. 15.000 dollars x 280= 4,2 millions de dollars. Jeanine Mabunda, une femme doite dans ses bottes, a du faire face aux hommes corrompus et achetés. Union sacrée-sucrée et salée=corruption!

freddy-mulongo-mabunda-c

Courageuse, collier cervical au cou, Jeanine Mabunda, ex-présidente de l'Assemblée nationale était présente à la séance de sa destitution et de son bureau. Or les pétitionnaires étaient tous des députés corrompus. Papa Molière Nembanemba avoue avoir reçu 15.000 dollars $. Donc la pétition de destitution de Jeanine Mabunda n'était pas motivé avec des arguments objectifs. Les députés achetés, députés marchandises et députés corrompus étaient là pour exécuter une destitution dejé acquise par la corruption. Pourtant 4,2 millions de dollars pour défenestrer Mabunda du perchoir aurait pu servir dans le pays. 

*15.000$x 280= 4,2 millions USD. Pourtant, cela correspond à* :

*1* _Le Salaire de 25.000$ enseignants pendant 4,5 mois de quoi assurer la gratuité effective des enseignements._

*2* _Le Salaire respectable de 20.000 fonctionnaires de l'état pendant 6 mois afin d'atténuer les tracasseries administratifs dans les services publics._

*3* _Réhabilitation de 200 kilomètres des routes d'intérêt national pour faciliter la desserte agricole et la liaison des provinces les unes envers les autres._

*4* _Cela aurait pu garantir l'eau potable à 50 millions de congolais._

*En des terme simple, la destitution de Jeanine Mabunda  à coûtée 4,2 millions de dollars au trésor congolais. Mais est-il, disposé à débourser la même somme pour l'intérêt du peuple congolais ?*

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 1 décembre 2020

Sadc: Jeanine Mabunda désignée présidente du forum parlementaire ! Camouflet au...!

Sadc: Jeanine Mabunda désignée présidente du forum parlementaire ! Camouflet au...!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 1.jpg, déc. 2020


freddy-mulongo-jeanine-mabunda-1

LesLe tweet de Berry Muekatone, le meilleur de la twittosphère sur la RDC est parlant: "Le choix de Jeanine Mabunda comme présidente du forum parlementaire de la Sadc est un camouflet infligé à Tshilombo. La porte de la dissolution étant fermée, comme questionnait l'autre : Maintenant, il y aura quoi ? Ni dissolution, Ni coalition, Ni cohabitation?" Le déboulonneur doit se calmer! Rien de rien. Présidents des Parlements des pays membres de la SADC ont désigné Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée Nationale de la RDC; pour présider le Forum Parlementaire, une des principales institutions de cette organisation sous-régionale. Le Forum parlementaire de la SADC est l’une des 9 instituions de prise de décision de la SADC; qui a en son sein actuellement 15 pays membres, dans la sous-région.

Inepties, acharnements,  odieuses  insultes,  et menaces de mort des fanatiques écervelés et lobotomisés Udpsiens contre une femme, Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, la ligne rouge a été franchie par les affidés de Tshilombo.

A Réveil FM International, nous avons pris la résolution de défendre, Jeanine Mabunda, femme politique intelligente et courageuse. Etre droite dans ses prises de position, est une qualité démocratique. Cela se respecte mais si on n'est pas toujours d'accord avec elle. L'intolérance politique des Udpsiens est inacceptable. A croire que ces individus se clament d'une lutte dans l'opposition 40 ans durant. Que Jeanine Mabunda soit une femme qui représente l'Assemblée nationale cela mérite respect. Son appartenance au Pprd ne doit pas être une raison pousser à entendre toutes les injures proférées contre elle.  Injures qui touchent à sa féminité. Vouloir atteindre à sa vie, c'est la goutte d'eau qui déborde la vase.  En créant un accident de circulation, avec une jeep Land Cruiser du ministère de l'intérieur qui a cogné uniquement son véhicule dans un cortège est aussi grave. Le régime de Tshilombo s'est discrédité. Surtout que le ministre Udps de l'intérieur n'est rien d'autre que Gilbert Kankondé, bras droit de Tshilombo. Face à la voyoucratie d'Etat, la vigilance tous azimuts s'impose. 

C'est un camouflet infligé à Tshilombo face aux menaces de ses fanatiques Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques contre Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale de la RDC. La Protection de Jeanine Mabunda n'est plus congolaise, elle est maintenant internationale. Tshilombo et ses fanatiques ne peuvent plus rien contre elle. 

Jeanine Mabunda  prendra ses fonctions à l’issue de la 49ème session de l’assemblée parlementaire du Forum Parlementaire; qui sera organisée à Kinshasa (RDC) du 4 au 5 décembre prochain par visioconférence.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 23 novembre 2020

Justice: Camouflet de la plainte de Fabrice Puela vs le bureau de Jeanine Mabunda !

Justice: Camouflet de la plainte de Fabrice Puela contre le bureau de Jeanine Mabunda !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jeanine Mabunda 2.png, nov. 2020


freddy-mulongo-jeanine-mabunda-2

Un vrai camouflet ! La République, c'est le respect des institutions et la séparation des pouvoirs. le Conseil d’Etat n’est pas compétent pour se prononcer sur une affaire législative. Seule la plénière est habilitée à se prononcer sur une question qui relève du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Irrecevabilité de la plainte de Fabrice Puela contre le bureau de Jeanine Mabunda.

On ne s'engage pas sur l'autoroute de la connaissance avec le wewa de l'ignorance ! Honte au "Gourdiflot" André Mbata, auto-proclamé et fabriqué professeur constitutionnaliste de Bena Mpuka, après ses délires dans l'affaire Fabrice Puela contre Jeanine mabunda et son bureau de l'Assemblée nationale. André Mbata professeur ? Ses inepties etincantations scrabreuses de la rue, sans cohérence scientifique prouvent à suffisance combien sa légerté est liée à l'analyse tribalo-ethnique  du ventre et de la poche. Notre fameux "professeur Wewa" Mbata a soutenu avec des arguments bidon,  une requête introduite de manière cavalière juste pour plaire à un camp politique de Tshilombo sans un fondement juridique. L’ingérence de l'appareil judiciaire dans les institutions est désolant. L’Assemblée nationale une institution autonome.  Le Règlement Intérieur et la constitution régissent cette institution.

La tête de Jeanine Mabunda est toujours mise à prix. A travers la Speaker de la Chambre, c'est tout le Bureau qui est visé. Pas besoin d'être un observateur particulièrement doué pour subodorer que la fatwa contre la présidente de l'Assemblée nationale est en lien direct avec les manœuvres politiciennes en cours aux fins de faire une OPA (offre publique d'achat) sur la majorité parlementaire.

Le Conseil d’Etat,  la haute juridiction du pays a tranché: il déclare l'irrecevabilité de la requête de  Fabrice Puela, élu de Matadi exigeant la démission du bureau de l’Assemblée nationale pour n’avoir pas déposé, dans les délais, le rapport financier de la session de mars. Beaucoup des bruits pour rien.  Malgré le Covid-19 et le confinement, Fabrice Puela se basait sur l’article 139 du règlement intérieur de la Chambre basse du parlement pour obtenir la démission du bureau de l’Assemblée nationale. Ce rapport a été déposé dans le délai, soit le 15 avril 2020. Le rapport de la Commission spéciale sur la gestion financière du bureau a même été approuvé au cours d'une plénière en date du 7 juillet de l'année en cours.

Le bureau de l'Assemblée nationale reste en place. La démarche initiée par le fameux député Fabrice Puela devant le conseil d'Etat est non fondée. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Jeanine Mabunda, présidente de l'AN accidentée, des thuriféraires ironisent!

Jeanine Mabunda, présidente de l'AN accidentée, des thuriféraires ironisent!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Mabunda_journaliste.png, nov. 2020










"La haine n'est pas sans remède, sauf quand elle naît de la jalousie" dit un dicton arabe. Femme et intelligente, Jeanine Mabunda cristallise la haine contre elle. Des phallocrates qui n'exigent qu'à être obéir se retrouvent face à une femme forte et des convictions, qui est droite dans sa pagne et ses mocassins. Sa jeep a été cognée par Land Cruiser du ministère de l'intérieur !

mabunda-journaliste

"Les défauts des autres vous frappent: faites encore plus attention à leurs qualités. C'est ainsi que vous ménagerez l'amitié. C'est ainsi que vous préviendrez la haine", dicton chinois. Jeanine Mabunda, la présidente de l'Assemblée nationale a été victime d'un accident de circulation sur l'avenue Tshatshi à la Gombé.  En effet, le vendredi 20 novembre, pendant que deux vieux coucous angolais "Sukhoï"survolaient, le ciel de Kinshasa, la capitale congolaise, qui abrite 12 millions d'habitants, sans l'aval du parlement congolais,  dans l'après-midi, au croisement avenue Batetela et Boulevard Tshatshi, autour de 16h30′ alors que Jeanine Mabunda, la présidente de l’Assemblée nationale rentrait chez elle, sa jeep  a été percuté  de plein fouet à l'aile gauche-côté passager, par une pick-up Toyota Land Cruiser blanche du ministère de l'intérieur. En circulation , un cortège est toujours prioritaire. La plaque minéralogique  du véhicule qui a cogné sa jeep  est immatriculé comme véhicule du ministère de l'intérieur.

SUIVEZ L'ACCIDENT DE JEANINE MABUNDA DEVANT SA RESIDENCE © VOCinfoTV

Des journalistes "Quado", "Thuriféraires" et "Coupagistes" sont entrés dans la danse. Ils sont montés au créneau pour banaliser et ironiser  cet accident qui ressemble à un attentat contre la présidente de l'Assemblée nationale. Défauts de  Jeanine Mabunda. elle est une femme et intelligente, qui tient tête aux hommes. Il n'y a pas longtemps, une meute des Udpsiens  sous le manguier a fait des appels au meurtre contre Jeanine Mabunda. Sans que l'Udps, parti familial se rétracte  et dénonce cela. Son malheur, elle est du Pprd, parti d'Alias Kabila  donc Joséphiste. Un journaliste pré-payé est allé jusqu'à débiter des niaiseries. L'avenue Tshatshi est la mieux sécurisée de la République, ce n'est pas l'avenue Eléngesa ou Kasa-Vubu.  Un autre  Thuriféraire a même banalisé cet accident: "Sans trop de dégât matériel ni victime à déplorer, la présidente de l’Assemblée nationale a été conduite au centre hospitalier Diamant sur colonel Mondjiba". Fallait-il qu'elle meurt pour que l'on saisisse la gravité de cet accident ?  Le code de la route est clair, les cortèges sont prioritaires. Le Thuriféraire qui vient de Kabeya Kamuanga où le seul moyen circulation est le Wewa-Vélo, ignore tout de la circulation et du code de la route. Pourquoi la jeep Land Cruiser du ministère de l'intérieur a-t-il foncé sur la jeep de Jeanine Mabunda dans son cortège ? C'est la question primordiale ! Pour quoi ce n'est pas tout le cortège qui a été visé mais uniquement la jeep de Jeanine Mabunda ? La speakerine de la Chambre Haute gène-telle par son intelligence et ses convictions ? 

Réagissant sur Twitter, le PPRD voit au-delà d’un simple accident, une attaque ciblée pour nuire à la speakerine de l’assemblée nationale. Il condamne cela. « Nous condamnons toutes manœuvres qui chercheraient à déstabiliser notre camarade Jeanine Mabunda, présidente de l’assemblée nationale. Elle est une dame de fer, une Mbuza imperturbable mais avec des valeurs éprouvées pour servir la République ». 

Lire la suite...

Partager sur : Partager