Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

samedi 9 octobre 2021

RDC: Du Toupet ! Des génocidaires Rwandais portent plainte contre Justin Bitatwira!

RDC : Du Toupet ! Des génocidaires Rwandais portent plainte contre Justin Bitatwira !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

justin-bitakwira 1.jpg, oct. 2021

Des génocidaires Rwandais, qui ont tué, massacré et génocidé le peuple congolais ont le toupet de traîner Justin Bitakwira en justice. Une occasion en or pour ouvrir la boîte de pandore: crimes contre les Congolais à Makobola I et II, Kasika, Mwenga, Fizi, Uvira...par des génocidaires et criminels Rwandais Tsutsi. Justin Bitakwira est serein et prêt d'affronter les mensonges véhiculés.

justin-bitakwira

Haro aux criminels génocidaires Rwandais qui se victimisent. Chaque Congolais se sent concerné . Ce n'est plus un procès des génocidaires Rwandais contre Justin Bitakwira mais plutôt un procès des criminels Rwandais contre des paisibles citoyens Congolais. Procès du Rwanda criminel contre la RDC, victime de son hospitalité. C'est un procès de l'histoire, voici le message de Justin Bitakwira, ancien ministre au développement rural:  "C'est Monsieur Justin Bitakwira, j'ai appris en même temps, avec étonnement et satisfaction, dans les réseaux sociaux, qu'il y aurait une plainte contre ma personne, que je suis accusé d'inciter à la haine tribale contre la communauté Tutsi. D'abord, il n'en ai pas un. Je vous informe à cet instant même que je suis très serein.  Je crois que pour une fois, le moment est venu pour déballer et pour affronter la vérité contre les mensonges vendus, durant plus de trois décennies,  à travers le monde avec nos frères Tutsis, que nos grands parents et parents ont accueilli sur notre sol congolais et qui ont obtenu cette nationalité congolaise. Aujourd'hui, j'ai l'impression que Dieu ne dort pas. Si jour, dans la capitale de la RDC pourrait se tenir un procès, où des tueurs durant des années et impunis, veulent affronter quelqu'un qui les invitent de demander pardon à ceux-là qui les avaient accueilli et que l'on puissent vivre, comme à l'époque, dans la paix et cohésion sociale, si cela est mon péché,  ,je me courberai à la justice de mon pays. (...) On n'a jamais accusé ceux qui ont tué massivement en RDC. Nous avons des répertoires de tous les massacres qui se sont opérés dans le Sud-Kivu, depuis 1993 à aujourd'hui. Dans les hauts plateaux de Mwenga, Fizi, Uvira, Baraka, Kasika, Makobola, Katokota... si l'occasion pouvait nous être donnée , effectivement de pouvoir sortir cette vérité en face du monde, ce serait une occasion en or.  Je remercie d'avance la diaspora congolaise en général et celle du Grand Kivu en particulier pour ses messages d'encouragement. Moi même, je vous assure de ma sérénité car je n'ai jamais tué même pas une souri. Je n'ai jamais touché sur du sang humain. Ceux-là qui qui savent bien, qu'ils ont tués des millions de Congolais, au lieu que l'on leur porte plainte, c'est eux qui portent plainte contre nous. L'histoire du Congo et du Kivu ne sera plus falsifiée, parce que la justice congolaise va nous aider. Que l'histoire soit réécrite en boule d'or. J'ai le soutien de plusieurs avocats du Congo et du Grand Kivu qui se portent volontaires pour m'accompagner à affronter ce procès de l'histoire. Le procès sera pire et plus suivi  que celui des 100 jours ! La vérité sera dite en face. Qui est qui ? Qui fait quoi ? Qui a infiltré et s'attaque l'armée congolaise ? Les gens accueillis et hébergés chez nous, aujourd'hui les preuves sont là, ils n'ont plus besoin d'une zone, territoire, chefferie, groupement...maintenant ils ont besoin d'un Etat comme le Lesotho en Afrique du Sud ou comme le Sud Soudan. Pour vouloir nous intimider et croire que nous allons nous taire, ils font appel à un petit blanc, qui ne sait même pas de quoi il s'agit. Comme le mensonge a été véhicule pour remplacer la vérité. J'annonce à ce petit avocat blanc qu'il sera confondu. Je suis disposé à répondre partout, parce que la vérité est de mon côté. Il temps de séparer l'eau du pétrole. N'ayez pas peur !" 

makobola

Le tort de Justin Bitakwira est de revenir et parler sur les crimes des occupants Rwandais dans sa province du Sud Kivu. Les Rwandais génocidaires et criminels, qui ont commis des crimes de guerre, crimes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de sang à Makobola, Kasika, Mwenga, Fizi, Uvira...veulent effacer l'histoire. Des criminels-génocidaires, qui ont pris des armes contre la RDC, pays qui les a accueilli, nourri et donné l'hospitalité 

23 ans après, le massacre de Makobola est toujours impuni. Il est l’un des multiples épisodes tragiques de la deuxième guerre du Congo. Le 30 décembre 1998, des troupes criminelles du Rassemblement congolais pour la Démocratie (RCD), un groupe armé, proche des forces d’occupation rwandaises lancent une opération de représailles contre des villageois, les accusant d‘être complices d’un groupe local de résistance.

Plus de deux décennies après les faits, la classe politique du Sud-Kivu demande toujours des comptes aux anciens hauts-officiers rwandais alors au pouvoir à Kinshasa. En commençant par l’actuel conseiller à la sécurité du dictateur Paul Kagame. Et ancien ministre de la Défense au Rwanda:James Kabarebe !

Lire la suite...

Partager sur : Partager