Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

lundi 22 mars 2021

RDC: Trouillomètre à zéro, faux démocrate Tshilombo refuse les élections en 2023!

RDC: Trouillomètre à zéro, faux démocrate Tshilombo refuse les élections en 2023

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo Faussaire.jpg, mar. 2021

Tshilombo est un imposteur-usurpateur ! Bénéficiaire d'une nomination électorale avec ses 15%, Angwalima Tshilombo Tshntuntu Tshifeuba a la trouillomètre à zéro. Prédateur et ambassadeur de l'occupation, Tshilombo refuse que la RDC ait des élections en 2023. Il veut le recensement. Qu'il veuille ou non, son quinquennat usurpé doit s'arrêter en 2023.

fb-img-1615388665946

Incapacitaire, Tshilombo est le plus nullard de chef d'Etat qu'a connu la République démocratique du Congo. Avec ses 15%, après avoir enfariné le peuple congolais avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, Tshilombo tâtonne. Il n'a aucune vision ni programme. Pour un individu qui a passé sa vie dans des Nganda à Bruxelles avoir un programme est une mission impossible. La peur des élections en 2023 provient de son bilan abracadabrantesque, zéro pointé partout: .Gabegie financière, détournement des deniers publics, enrichissement illicite, projets de 100 jours, nominations tribales, crimes et tueries à l'Est, meurtre de l’ambassadeur Italien, gratuite de la scolarité...

Un putschiste et corrompu, qui a commis un hold-up électoral  en 2018, dans un odieux deal contre le peuple congolais. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, faussaire et checkuleur, imposteur et usurpateur, traître et collabo, qui a confisqué le "pouvoir" par usurpation et refuse d'organiser les élections en 2023 ! De quoi Moto Na Mabundi a-t-il peur ? La RDC n'appartient pas à sa famille. Le Congo n'est pas sa boutique et les Congolais ne sont pas ses moutons. 

freddy-mulongo-mabundi

Pour avoit rappelé les élections de 2023, la CENCO est qualifiée d'activisme insurrectionnel. Mais l'insurrection populaire que craignent Angwalima Tshilombo et sa bande des mafieux checkuleurs risque d'avoir lieu avec un retentissement international, si Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi continue à fouler aux pieds "L'ordre constitutionnel".

Tshilombo doit s'arranger, il faut les élections en 2023. Il doit se soumettre. Aucune explication ne sera valable et tolérable. S'il ne veut pas des élections, qu'il aille en Angola chez sa mère ou au Rwanda dans sa belle famille. Même nous à Kabeya Kamuanga, nous ne voulons plus d'un fourbe-roublard-enfarineur du genre de Tshilombo.

Tshintuntu a tout volé: nos luttes, combats, manifestations, pétitions, mémos, sit-in...pour la libération du Congo. Traître et collabos, il a vendu le Congo et Congolais aux occupants.

Avec ĺe butin volé et amassé, Tshilombo peut vivre 100 ans. Il a volé le destin de notre peuple une fois, personne ne lui permettra de refaire son forfait.

2023 Élections ou rien ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 24 janvier 2021

Joe Biden, le nouveau président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Joe Biden, le nouvel président Américain applique déjà sa politique, Tshilombo...

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Joe Biden.png, janv. 2021

Après son investiture au Capitole, une fois à la Maison Blanche, Joe Biden, le nouveau Président des Etats-Unis s'est mis au travail. Il applique sa politique. Joe Biden a déjà signé une flopée de décrets détricotant la politique de son prédécesseur Donal Trump: stop du mur à la frontière mexicaine, accord de Paris sur le climat, politique migratoire…Tshilombo, l'incapacitaire enfarine.

freddy-mulongo-joe-biden

 Aux Etats-Unis, la Constitution est au dessus de tous les Américains. Joe Biden, le nouveau président des Etats-Unis est déjà au travail. Le 46è président étasunien a déjà signé dix-sept décrets revenant sur de nombreuses politiques de son prédécesseur Donald Trump: Environnement, immigration, santé, stop à la construction du mur à la frontière mexicaine, fin à l'interdiction d'entrée aux États-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans. Bureau ovale, des rideaux aux tapis, en passant par les portraits, rien n'a été laissé au hasard dans l'agencement du bureau présidentiel. Une manière pour le nouveau président Joe Biden d'effacer le mandat Trump et d'affirmer ses engagements via des choix hautement symboliques.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo

Depuis sa nomination électorale, après un odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba , Monsieur 15% enfarine, enfarine et enfarine. 2 ans à la tête du Congo sans bilan, zéro bilan... sauf pillage institutionnalisé des caisses de l'état, des coups bas, fourberies et roublardises. Le requin sur le trône du Congo n'a pas encore dévoilé tous ses enterloupes.  Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'est rien d'autre qu'un braqueur de la République. Il est un pillard qui ne fait que piller les caisses de l'état. Nommé à la présidence pour s'enrichir. Aves ses promesses alambiquées et tarabiscotées, l'ancien pizzaiolo mérite une palme d'or. En 2 ans de présidence usurpée, l'incapacitaire a échoue à tous les plans. Et il a pour mauvaise habitude de rouler tout le monde dans la farine. Après avoir renier sa signature à Genève, il a fait plusieurs deals dont celui d'être l'ambassadeur de l'occupation . Tribaliste patenté, avec 222 conseillers Kasaïens Bena Mpuka, Angwalima Tshilombo

Diaspora congolaise: C'est quoi le Ki Muana Mboka ?

Nous étions infiltrés par des tribaux, tribalisés et tribalistes. Aujourd'hui pour cacher leur trahison puisqu'ils soutiennent Angwalima Tshintuntu Tshifueba, faussaire, imposteur, usurpateur, traître et collabo...certains compatriotes par fourberie et roublardise évoque le ki "Muana Mboka" du putschiste Tshilombo.

Pardieu les : Edouard Mokolo, vuvuzélateur Lambert Mende, Alexis Ntambwe Mwamba, Toussaint Tshilombo Senga, "Momo" Modeste Mutinga...tous les Fossoyeurs de la République ne sont pas des Bana Mboka ?

Des mangéristes qui justifient leur forfaiture, leur soutien au hold-up de Tshilombo, grand voleur de destin, rêve et espoir du peuple congolais. Si Monsieur 15% avait gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018, pourquoi a-t-il été contraint de faire la coalition FCC-Cach ? Joe Biden, le nouvel président Etats-Unis, le mercredi 20 janvier , après son investiture, une fois à la Maison Blanche, a signé des ordonnances présidentielles, qui montrent le changement et il compte appliquer sa politique. Les Etats-Unis qui avaient quitté les accords de Paris sur le climat, avec Donald Trump, ils y sont revenus dès le premier jour de Joe Biden.

Depuis qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a volé le destin du peuple congolais, l'Est de la République est toujours une poudrière. Des Congolais sont tués, massacrés comme des chiens, sans que Tshilombo Nabucondosor ne lève le doigt. Pas de communiqué officiel, pas des condoléances aux familles, pas de drapeau en berne...le traître et collabo Tshilombo a déjà scellé le destin du peuple congolais à Kigali. Au mémorial du génocide rwandais Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a signé dans le livre d'or que les 15 millions des morts Congolais les sont "Effets collatéraux". Donc les Congolais victimes de la soldatesque rwandaise sont des morts pour rien ?

Que Paul Kagame, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources de la RDC, puisse féliciter Angwalima Tshilombo pour la création de l'union sacrée-sucrée-salée n'est-ce pas interpellateur pour les fanatiques écervelés du collabo Muana Mboka ?

Au fait, le Congo a pour pseudo-président un Maréchal Pétain, tristement célèbre. Angwalima Tshilombo est un chien couchant, un collabo-traître qui s'autorise et se permet tout. Alias Kabila cachait ses accointances avec les agresseurs et ennemis du Congo. Mais Tshilombo est une vanne ouverte qui souille le sol congolais.

Muana Mboka Moyibi! Muana Mboka Traître! Muana Mboka Collabo !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 12 janvier 2020

RDC: Gabriel Omar Bin Masudi, secrétaire exécutif de PPRD France s'en est allé ?

Sur les réseaux sociaux, une information circule que Gabriel Omar Bin Masudi s'en allé. De quoi est-il mort ? Personne ne sait. Son titre était pompeux, mais le PPRD n'a jamais eu pignon sur rue à  Paris. Gabriel Omar Bin Masudi défendait un régime d'imposture et d'occupation en République démocratique du Congo. Il y a 4 ans, sur Télé Sud à  Paris, j'avais débattu avec le bonhomme, Gabriel Omar Bin Masudi, secrétaire exécutif du PPRD en France qui ne m'avait pas convaincu. Il défendait le régime d'Alias Kabila, avec les arguments d'un sicaire et sa posture était intenable.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 10 janvier 2019

RDC: Insulte à  la démocratie, Félix Tshilombo nommé Président !

Félix Tshilombo, imposteur, usurpateur, faussaire et vrai dauphin d'Alias Kabila

Valentin Mubake, ancien Tshisekediste-le père a eu raison de dire que "Le vrai dauphin de Kabila était dans l'opposition"! Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a déclaré dans la matinée que les résultats des élections en République Démocratique du Congo ne semblent pas `` conformes aux résultats que l'on a pu constater ici ou là  Â». Le président Martin Fayulu parle d`une grande escroquerie d`un hold-up électoral sur RFI : "Ridicules. Ces résultats n'ont rien à  voir avec la vérité des urnes. C'est une vilaine escroquerie de M. Nangaa et de son camp politique. C'est un véritable putsch électoral, c'est incompréhensible. Je demande à  la Cenco, à  l'Eglise du christ au Congo, à  la Symocel et à  tous ceux qui ont observé les élections de me dire la vérité, de publier les résultats. (...) On a volé la victoire du peuple congolais et le peuple congolais n'acceptera jamais que sa victoire lui soit volée..

Tout congolais épris de paix est offusqué et révolté par la nomination d'un président non élu, en lieu et place de la vérité des urnes. Félix Tshilombo a fait un deal avec un odieux régime criminel et terroriste, se faisant nommé sans avoir gagné l'élection présidentielle en République démocratique du Congo, est un imposteur-Usurpateur et Faussaire ! Félix Tshilombo est le seul candidat que les observateurs de la Commission Électorale Nationale indépendante (CENI) ont ramassé 3 paquets de bulletins de vote avec son effigie du candidat N°20 à  Bukavu dans le Sud-Kivu, supposée être la province de Vital Kamerhéon, son directeur de campagne. Combien des paquets ont contribué au bourrage des urnes pour Félix Tshilombo ? La CENI n'a jamais répondu aux vraies questions.

Un des trois paquets du bourrage des urnes pour Félix Tshilombo à  Bukavu

A la différence d'Alias Kabila, arrivée au Congo en 1997 avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, il a été catapulté sur le trà´ne du Congo par la mafia internationale pour mieux piller les ressources de la République démocratique du Congo, le tyran-dictateur a commis plusieurs crimes, massacres et tueries des populations civiles, y compris deux hold-up électoraux 2006 et 2011, Félix Tshilombo a une lourde responsabilité en tant que Fils du Congo. Bourricot, spécialiste es école buissonnière écumant tous les Nganda du quartier Matonge à  Bruxelles, bagarreur de rue du type "Apolosa", Félix Alias Joseph Kabila et Félix Tshilombo viennent de voler la présidence de la République à  Martin Fayulu, le vrai gagnant des élections du 30 décembre dernier. Les voleurs et sorciers opèrent la nuit. Alias Kabila qui a publiquement déclaré revenir en 2023 a placé une girouette Félix Tshilombo à  la tête du Congo pour accomplir la mission de Tutsipower: imploser et accélérer la balkanisation ! Le décor était planté: les journalistes accrédités ont été convoqués vers 15h hier après midi et c'est à  3h du matin que Corneille Nangaa a publié ses faux résultats.

Un agent du régime entrain de coller l'affiche de Félix Tshilombo candidat N°20

La vérité des urnes doit aussi parler en République démocratique du Congo. Le peuple congolais ne se laissera pas faire avec ce troisième hold-up électoral d'Alias Kabila avec le masque Félix Tshilombo ! Dans quel pays normal publie t-on les résultats deux semaines après et très tard dans la nuit ? Emmanuel Shadary était le faux dauphin. Le vrai dauphin est Félix Tshilombo, un faux opposant qui a toujours léché dans l'assiette d'Alias Kabila. Sa déclaration alambiquée où il a déclaré qu'Alias Kabila assumera des responsabilités importantes dans la diplomatie après tous ces crimes commis au Congo...n'était pas une blague !

Lire la suite...

Partager sur : Partager