Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - tshilombo

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 27 avril 2020

RDC: Christian Malard i24NEWS met à nu Tshilombo, le pizzaïolo de Bruxelles!

RDC: Christian Malard i24NEWS met à nu Tshilombo, l'ancien pizzaïolo de Bruxelles !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Ce n'est plus Réveil FM International, c'est Christian Malard d'I24News qui a renversé la table: "On a par exemple la République démocratique du Congo, plutôt dite démocratique, on a au pouvoir aujourd’hui un escroc, un tyran qui s’appelle Tshisekedi qui a pris la succession d’un autre escroc, d’un autre tyran qui s’appelle Joseph Kabila et le peuple souffre au plus haut niveau aujourd’hui"!

Freddy Mulongo-i24news.jpg, avr. 2020


Moi, j'ai visité i24NEWS à Tel Aviv en Israël. Cette  chaîne de télévision israélienne internationale d'informations et d'actualités, est privée. Elle n'émet pas sur Israël, elle est sur plusieurs satellite et émet dans le monde. Il est étonnant que le ministère des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo s'abaisse en écrivant une lettre officielle au premier ministre Israêlien , Benjamin  Netanyaou sur un journaliste Français, Christian Malard, correspond d'i24News, à Paris, qui aurait traité d'escroc,  Angwilima Tshilombo , voleur du destin du peuple congolais.  C'est comme si la RDC écrivait une lettre à la République française pour faire taire, Freddy Mulongo, alors que je suis journaliste indépendant. Le monde des médias a beaucoup évolué. Les médias d'Etat n'ont plus le monopole d'information.

Freddy Mulongo-Christian Malard.jpg, avr. 2020


freddy-mulongo-christian-malard

Répondant à la question du journaliste Jean-Charles Banoun, qui était sur le plateau, sur le fait que certains « dictatures en Afrique ou dans d’autres contrées du monde (…) pourrait se servir de COVID-19, pour prendre davantage des mesures répressives et pour asseoir leur dictature », Christian Malard a particulièrement cité la RDC:  "On a par exemple la République démocratique du Congo, plutôt dite démocratique, on a au pouvoir aujourd’hui un escroc, un tyran qui s’appelle Tshisekedi qui a pris la succession d’un autre escroc, d’un autre tyran qui s’appelle Joseph Kabila et le peuple souffre au plus haut niveau aujourd’hui..."! 

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 44.jpg, avr. 2020

A mourir de rire  ! Une connerie de plus ! Le régime tyranique de Tshilombo est incapable de supporter  20 000 critiques et 1000 000 insultes. Et pourtant les Bena Mpuka, Talibans et tribalo-ethniques injurient à longueur des journées de compatriotes.  La tante est allé au au secours de son neveu Tshilombo !  La ministre-Udps des Affaires étrangères, Marie Ntumba Nzeza a, dans une adressée à son homologue israélien, exigé des excuses publiques du journaliste Christian Malard et de la chaîne israélienne i24NEWS. 

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 43.jpg, avr. 2020

Or Christian Malard, ancien chef du service international à la rédaction de la chaîne publique française France 3, qui  fait des piges sur la chaîne israélienne i24 refuse de présenter ses excuses à celui qu'il appelle "Escroc" ! Ce n'est pas Netanyau déjà affaibli par ses propres affaires, qui va intervenir.

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 36.jpg, avr. 2020

Tshilombo n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Le fameux fils Tshisekedi a fait un deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Un deal en politique, c'est de l'escroquerie politique. Ce grand voleur du destin du peuple depuis sa nomination électorale a dilapidé plus de 5 milliards de dollars en voyages inutiles, jouant au Magellan. Pour lutter contre le Coronavirus-Covid 19, il a mis sur table 1 million 800 mille dollars pour 80 millions d'habitants. Il attend l'aide extérieure pour mieux piller. Son allié et directeur de cabinet, Vital Kamerhe est à Makala. Son procès débute le 11 mai prochain pour avoir braqué la République. Pour les travaux de 100  jours, il a dilapidé 370 millions de dollars !  Le Congolais vit avec -1 dollar par jour, mais le train de vie de nos politicailleurs-ventriotes  frise l'escroquerie. Ils n'ont pas honte de vivre dans l'opulence en gouvernant une population miséreuse: mendiants partout, bidonvilles partout, enfants de la rue partout, des voies délabrées partout, l'hygiène publique précaire partout...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 23 avril 2020

RDC: Tshilombo "président Nommé" a reçu Alias kabila, Chef de l'Etat!

RDC: Tshilombo "président Nommé" a reçu Alias kabila, Chef de l'Etat!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

A N'sele, durant quatre heures, un tête-à-tête entre Tshilombo, président nommé et Alias Kabila, Chef de l'Etat. Le barbu de Kingakati a intimé l'ordre à sa marionnette de libérer Vital Kamerhe, au risque voir leur coalition vaciller. Kamerhe doit sortir comme malade, avant de et de s'envoler en Afrique du Sud pour repos. Tshilombo doit peser de tout son poids contre des juges justiciers.

Freddy Mulongo-Alias JoKa 4.jpg, avr. 2020

 

En France, François Hollande est parti de puis 2007, c'est Emmanuel Macron qui est Président de la République. Il dirige la France. Sa politique est passé aux peignes fins: oppositions, syndicats, journalistes, société civile...Macron reçoit-il les ordres de François Hollande,  tous les quatre matins, pour diriger la France ? C'est Emmanuel Macron qui est comptable devant le peuple Français. Que cela marche ou non. Et les Français n'ont pas une mémoire courte. Ils ont le pouvoir: le bulletin de vote !

Freddy Mulongo-Alias JoKa 3.jpg, avr. 2020

En République démocratique du Congo, Tshilombo n'est qu'un "petit président nommé" puisqu'il est bénéficiaire d'une nomination électorale.  Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il a fait un deal. 

Le mardi, 21 avril 2020, dans l'après-midi, à N'sele dans la périphérie de la capitale Kinshasa, Tshilombo "petit président nommé" a reçu en audience, en tête à tête, durant quatre heures, Alias Kabila, Chef de l'Etat. Ce dernier qui est venu rencontrer, l'homme avec qui il a fait un odieux deal contre le peuple congolais, n'est allé sur le dos de la cuillère. Selon certaines indiscrétions le dossier vital Kamerhe a été le seul point à l’ordre du jour. Tshilombo, le nommé,  doit peser de tout son poids pour faire pression sur la justice  et relâcher Vital Kamerhe. Le président nommé doit atténuer les  ardeurs des magistrats et juges justiciers sur l'emprisonnement de Vital Kamerhe, son directeur de cabinet et allié. La coalition CACH -FCC  et le gouvernement risquent d'être fragilisés et mis en cause, étant donné que plusieurs membres de leurs bandes de vautours et apparatchiks sont directement concernés.

Vital Kamerhe doit vite se retrouver dehors. Il doit quitter rapidement la prison de Makala. Tshilombo doit faire pressions sur des juges devenus justiciers, qui doivent relâcher Kamerhe. La raison de santé doit être mis en avant. Et une fois sorti de Makala, Kamerhe irait en soins en Afrique du Sud, pour se refaire la santé. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 20 avril 2020

RDC: Les fatigantes promesses tarabiscotées de Tshilombo !

RDC: Les fatigantes promesses tarabiscotées de Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 28.jpg, avr. 2020

Je me réveille ce matin et je reçois sur mon compte Twitter cette promesse de Tshilombo publié par FATSHI News
@FatshiNews:

Il avait dit «Notre pays se classe parmi les États les plus pauvres et les plus inégalitaires du monde. Il sortira par le haut de ce statut humiliant actuel.
Il rejoindra les nations qui sont classées parmi les pays émergents,avec pour ambition le bien-être collectif.»
[ l’extrait du contenu de son programme quinquennal ] : « Vaincre la pauvreté. »

Freddy Mulongo-picsou 1.jpg, avr. 2020

Un pays se réveille et devient émergent par le travail de ses habitants et non pas des aides internationales ni par des emprunts des institutions de Bretton Woods (Banque Mondiale et Fonds Monétaire International).

Son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, qui se prenait pour le Brésilien "Lula" est en prison de Makala. Le Picsou de la République a braqué le pays, 370 millions de dollars du programme de 100 jours volatilisés. L'incarcération de Vital Kamerhe est la pointe de l'Iceberg de l'échec de ce gouvernement de coalition Cach-FCC. L’attelage n'est pas bon.

Aujourd'hui, les Colons et coloniaux Belges ne sont plus là, ceux qui pillent, oppriment et séquestrent les Congolais, sont ceux-là mêmes qui détournent les deniers publics. Les Fakwa et Angwalima ne sont plus à la cité, dans nos quartiers mais à la présidence usurpée.

Certains fanatiques vont jusqu'à écrire: "Le petit sphinx a enclenché la chute des Kleptomanes". La ploutocratie a ses longs jours devant elle. Aucune interpellation d'un apparatchik-Mammouth Joséphiste et on ose bomber la torse ?

Doit-on vaincre la pauvreté en volant soi-même la République ?

Tshilombo est un prometteur illusionniste d'État. Ce petit président nommé depuis sa nomination électorale a promis 1000 choses au peuple congolais. Quid sur les promesses réalisées ? Rien ! La gratuité de l'enseignement est une fumisterie. L'école gratuite sans penser un seul instant aux enseignants qui doivent avoir un salaire décent. Kosa Leka.

Que des beaux mots avec Tshilombo, sans de belles réalisations. Quand on n'a aucun projet de développement en vue, quand on s'embrouille dans la gestion et même dans le choix de ses collaborateurs...aucune réalisation ne sortira de ce régime usurpé.

Coronavirus vient d'épargner à la RDC des millions. Le covid 19 a stoppé net les promenades de santé dans Mabundi Airways de celui qui était devenu le Magellan congolais. Son oncle et chef de maison civile, Mgr. Gérard Mulumba qui vient de partir, ne s'est pas gêner de chercher des investisseurs au Canada et de vendre de carrés miniers au Katanga.

Freddy Mulongo-Voltaire.jpg, avr. 2020

"Les hommes politiques sont pas tous des voleurs, mais quand ils vous serrent la main, recomptez vos doigts", disait Coluche.

La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire.

Dans la vie, il existe deux types de voleurs :
1. Le voleur ordinaire : c’est celui qui vous vole votre argent, votre portefeuille, votre vélo, votre parapluie, etc...

2. Le voleur politique : c’est celui qui vous vole votre avenir, vos rêves, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, votre sourire, etc...

La grande différence entre ces deux types de voleurs,
c'est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler votre bien,tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole.
Et l’autre grande différence, qui n’est pas des moindres,
c'est que le voleur ordinaire est traqué par la police,
tandis que le voleur politique est le plus souvent protégé par une escorte de police...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 17 avril 2020

Kamerheland: Picsou de la République, Kamerhe sort bientôt de Makala!

Kamerheland: Picsou de la République, Kamerhe sort bientôt de Makala!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Picsou de la République, Vital Kamerhe le Tout-Puissant directeur de cabinet de Tshilombo sort très bientôt de la prison de Makala. Il a pardonné Tshilombo et tous les médisants. Il n'est pas animé par l'esprit de vengeance mais veut simplement jouir de son magot braqué à la République : 370 millions de dollars. Les jaloux et haineux vont maigrir.

Freddy Mulongo-Kamerhe 27.jpg, avr. 2020

 Les Américains n'aiment pas que l'on joue avec leur monnaie : le dollar. Vital Kamerhe avait fait de la présidence usurpée de Tshilombo, l'épicentre du blanchissement des dollars. Comment Vital Kamerhe a pu sortir 37 millions de dollars,  en liquide, de la Rwabank ?  Comment un pays comme la République démocratique du Congo, peut a voir 27 banques commerciales étrangères, alors que le Congolais vit avec -1 dollar par jour ? 

C'est ici qu'il faut féliciter l'ambassadeur des Etats-Unis:  Mike Hammer  pour le travail de vigie. L'Administration Trump veille.

Picsou de la République, Vital Kamerhe le Tout-Puissant directeur de cabinet de Tshilombo sort très bientôt de la prison de Makala. Il a pardonné Tshilombo et tous les médisants. Il n'est pas animé par l'esprit de vengeance mais veut simplement jouir de son magot braqué à la République : 370 millions de dollars. Les jaloux et haineux vont maigrir.

Vital Kamerhe est serein. Il espère recouvrer sa liberté. Il est présumé innocent. En tant que directeur de cabinet de Tshilombo, Kamerhe ne pouvait pas agir seul. Tshilombo est aussi impliqué que lui. 

Cap pour le changement (Cach) est une fabrication des politicards. Cach n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Tshilombo, Monsieur 15% est allé négocier avec Alias Kabila (FCC) nuitamment à Kingakati pour bénéficier de la nomination  électorale. Il a eu vol de l'élection du peuple congolais.

Alias Kabila qui est bien entouré a tendu un piège de "Singa Ya Matembele" à Tshilombo et Kamerhe. Durant six mois, les deux politicailleurs ont géré la RDC comme une épicerie de Mont-Ngafula. Ils ont saigné les caisses de l'Etat et se sont tous permis. Dans quel pays au monde, ceux qui sont élus tablent les résultats de leurs actions en "programme de 100 jours" ? Nulle part au monde. Alias Kabila les a poussé à la faute. Tshilombo et Kamerhe ont pillé la République. C'est pourquoi, il n'arrive pas à démissionner Kamerhe de son poste de directeur de cabinet !

Ceux qui crient "Fatshi Beton", "Etat de droit" n'ont rien compris de la politique. Tshilombo est entrain de perdre un à un de ses plus proches collaborateurs. le dernier à partir est son oncle et chef de la maison civile, enterré hier au cimetière Saint André Kaggwa à Kintambo. Quant à Vital Kamerhe, même s'il sort demain de la prison de Makala, il est éclaboussé à vie. L'opprobre en cas de reniement de sa signature  de l'engagement de l'accord de Genève le poursuit. La malédiction de Genève poursuit Tshilombo et Kamerhe.  En cas de non-respect de l'accord, les sept signataires s'étaient engagés à "mettre fin à leur carrière politique", de se soumettre aussi " à l'opprobre de la Nation et la sanction de ses pairs" ! Aujourd'hui Vital karmerhe est en disgrâce  et Angwalima tshilombo ne cesse d'enterrer ses proches parents  engagés à sa présidence usurpée!

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 15 avril 2020

RDC: Oncle et chef de la maison civile de Tshilombo, Mgr. Mulumba est mort!

RDC: Oncle et chef de la maison civile de Tshilombo, Mgr. Mulumba est mort!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-gerard-mulumba

La mort rôde autour de Tshilombo. Il est poursuivi par un signe indien. Trop de décès à sa présidence usurpée. L'ange de la mort erre et emporte autour lui des personnalités qui pouvaient l'aider et le soutenir: Gilbert Mundela Tshimanga, Me Joseph Mukendi wa Mulumba, Jacques Ilunga et maintenant Mgr. Gérard Mulumba.

Personne ne peut se réjouir de la mort de quelqu'un. C'est dans l'ADN de la tradition africaine. Mais nous avons un devoir journalistique de dire la vérité à notre peuple. Afin d'éviter que les générations futures prennent les mêmes chemins scabreux. 

Oncle de Tshilombo, Mgr. Gérard Mulumba est mort de Coronavirus-Covid 19. Que Tshilombo ait 102 conseillers tribaux, tous de Bena Mpuka à sa présidence usurpée. Mgr. Gérard Mulumba, le mitré retraité de l'église catholique romaine, ancien évêque de Mweka n'avait pas à sombrer dans le népotisme de son neveu Tshilombo. Le fils Tshisekedi n'a jamais gagné , haut la main , l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Tshilombo est allé négocier nuitamment à Kingakati, auprès d'Alias Kabila, une Nomination Électorale. Il a fait un odieux deal contre le peuple congolais. En évêque retraité, Mgr. Gérard Mulumba aurait dû s'abstenir d'accompagner son Angwalima de neveu dans son aventure désastreuse contre la République. 

C'est Mgr. Gérard Mulumba, qui avait instrumentalisé les Évêques du Grand Kasaï pour reconnaître la nomination électorale de son neveu. Et pourtant , il y a eu putsch-électoral contre Martin Fayulu, le président élu. Tshilombo a volé son élection. En effet, dans un communiqué publié dimanche 28 janvier 2019, les évêques de Kananga, au Kasaï, s'étaient démarqués de la position de la Conférence Épiscopale Nationale Congolaise (Cenco).  L’archevêque de Kananga et les évêques des provinces du Kasai central et du Kasai, fiefs Udps,  reconnaissaient la nomination de tshilombo "Allons, marchons à la lumière du Seigneur "," les « temps nouveaux qui s'ouvrent dans l'histoire de [la RDC] à la suite des élections du 30 décembre 2018 » et remercié Dieu pour « la première alternance au sommet de l'Etat par la voie des urnes ". L'élévation à la magistrature suprême de Félix Tshisekedi « est aussi le couronnement du long combat politique de son père M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, l'un des grands hommes politiques congolais dont le patriotisme marquera l'histoire de notre pays ","Selon ces évêques, « pour changer [une] longue histoire de souffrances, le Congo a besoin d'hommes politiques vertueux ». « Le Congo nouveau sera seulement l'œuvre des citoyens et des citoyennes qui marchent dans la lumière du Seigneur »! Les Évêques Kasaïens ont voulu fragiliser la position de la CENCO qui ne reconnaissait pas Tshilombo vainqueur de l'élection présidentielle.

Tshilombo marche-t-il dans la lumière avec tous ses Micmacs à tire-larigot à sa présidence usurpée ? Pourquoi Mgr. Gérard Mulumba, évêque de Mweka durant 28 ans, qui durant son épiscopat ,  a tant prêché l’Évangile: Jésus-Christ dit "Je suis le chemin, la vérité et la vie", l'amour et la crainte de Dieu a-t-il pu accepter la coterie tribale et le népotisme de son neveu pour être nommé chef de maison civile ? La nomination de Mgr. Gérard Mulumba à la Maison civile par Tshilombo, le 21 mai 2019, c'est bien la "Famille d'abord" ! A 80 ans, lors de sa nomination, Mgr Gérard Mulumba avait-il aussi besoin de jouir ?  Dans sa grosse villa à la Gombe, dans la capitale congolaise, l'ancien Mitré et nouveau jouisseur avait dit adieux aux "Béatitudes" de la Sainte Bible. Pourqoui Mgr Gérard Mulumba n'avait-t-il pas demandé à quelqu'un d'autre d'assumer cette fonction frauduleuse ? Et lui demeurer le patriarche de la famille Tshisekedi.  Le sphinx de Limeté, Etienne Tshisekedi, qui a eu 26 enfants, avait 8 frères et sœurs. C'est du boulot, l'on peut s'en charger et s'en occuper. Mgr Gérard Mulumba a de son vivant encouragé le népotisme, tribalisme, hold-up électoral de son neveu Tshilombo. Il s'est discrédité et  a jeté l'opprobre sur l'Eglise catholique romaine au Congo-Kinshasa.

Fourberies et roublardises de Tshilombo sont connues et reconnues par tout le monde. Comment un Évêque peut-soutenir la fausseté, le hold-up électoral de son Angwalima Tshilombo ? 

Et pourtant, sous Alias Kabila, le même Mgr. Gérard Mulumba est demeuré aphone sur l'assassinat de chef Kamwina Nsapu, des villages brûlés, la fuite de la population en Angola et l'assassinat de deux experts des nations-Unies. Malgré son départ, le titre évocateur de jeune Afrique reste:" RDC: Du bisbilles dans la famille Tshisekedi" que Mgr Mulumba se dispute avec Denise Nyakeru la compagne de Tshilombo, une cagnotte de plusieurs millions de dollars américains (5 milliards de Francs congolais soit 2,6 millions d'euros. Ce budget doit être réévalué à 16 milliards de Francs congolais, soit 8,6 millions d'euros). Cet argent était  celui de la République, pas de la famille Tshisekedi.

On  avait appris sur des réseaux sociaux que l'ancien Mitré de Mweka avait écrit  des lettres au Canada pour chercher des investisseurs...on marche vraiment sur la tête. Depuis quand, la Maison civile cherche des investisseurs ?

 

Lorsque vient l'ouragan de l'histoire, mûr ou pas mûr, le fruit finit par tomber...les imposteurs, usurpateurs, dictateurs, vuvuzélateurs s'en fuient ou sont capturés et ils entrent en grande pompe dans la poubelle de l'histoire.

Mgr. Gérard Mulumba au moment où ceux, qui ont fait bénéficier son neveu Tshilombo d'une nomination électorale, veulent à tout prix organiser un congrès. Sera-t-il un congrès de destitution? Congrès de capture d'un président nommé ? Ou congrès sur l'état d'urgence du Covid 19 ? Personne ne sait. En tout cas, Mgr. Gérard Mulumba est parti. Il a refusé de voir la déchéance et l'opprobre de son neveu Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: 492.100.614 dollars, Kamerhe dans le collimateur des Américains!

RDC: 492.100.614 dollars, Kamerhe dans le collimateur des Américains!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Picsou de la République, Vital Kamerhe risque pendant sa détention à Makala pour détournement des fonds publics, d'être poursuivi aussi par des Américains pour blanchissement d'argent sale.  492.100.614 dollars est le montant chiffré du fameux programme de 100 jours, gérés avec une opacité et incurie qui ne disent pas leurs noms. VK a déclaré aux juges qu'il n'a volé seul !

Freddy Mulongo-Kamerhe 241.jpg, avr. 2020

Picsou de la République, Millionnaire du dimanche,Vital Kamerhe, homme de sérail politique, qui se donne la psychologie du gagnant, qui a une popularité factice de faiseur de roi, qui a un charisme et éloquence propre aux manipulateurs ... est en prison à Makala. Dans la saga judiciaire autour du programme de 100 jours en République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, le puissant directeur de cabinet du Chef de l’Etat, voit d'autres affaires s'ajouter dans son panier à scandale. La descente aux abîmes de l’enfer de celui qui à chaque élection brandit l'Est de la RDC comme son fief électoral et son faire valoir.  Au delà des lourdes charges qui pèsent sur lui dans les détournements de l'argent public, il risque d'être poursuivi par des Américains pour blanchissement de l'argent sale. Le directeur de cabinet de Tshilombo, Vital Kamerhe est maintenant dans le collimateur des Américains. Pour le fameux programme 100 jours, VK  a eu à brasser 492.100.614 dollars pour des travaux fictifs. Le programme d’urgence dit « de 100 jours » a été géré en violation de la loi cadre régissant les finances publiques. Il y a eu des surfacturation et opacité dans le processus de passation de marché. Outre l’attribution des marchés publics de gré à gré des entreprises “fictives” telles que SAMIBO qui avait reçu en numéraires liquides la somme de 47 millions de USD( quarante-sept millions de dollars américains) par la RAWBANK, il y a également un dossier de faux médicament dans lequel le président de l’UNC est poursuivit. D’après la justice congolaise, Vital Kamerhe aurait accordé un marché de gré à gré à l’entreprise TRADE PLUS qui a reçu 10.000.000 USD (dix million de dollars américains pour la fourniture des médicaments.

Freddy Mulongo-Kamerhe 22.jpg, avr. 2020

En s'achetant des villas aux Etats-Unis, en se fabriquant des comptes bancaires pour ses enfants en millions de dollars américains...VK apparait comme un  corrompu-corrupteur, il corrompt tout le monde. Là où il y a des millions de dollars, les Américains fourrent leurs nez, surtout qu'ils luttent contre le blanchissement de l'argent sale. Comment Kinshasa à 27 banques commerciales, toutes étrangères alors que les Congolais vivent avec -1 dollar ? A quoi servent toutes ces banques ? 

Le dollar est devenu la devise la plus utilisée dans le monde grâce à l’accord de Bretton Woods en 1944. Avant cela, la plupart des pays utilisaient l’étalon-or. A cette époque, la valeur du dollar américain était soutenue par sa valeur en or, et les États-Unis détenaient les plus grandes quantités d’or. Cela a permis à d’autres pays d’utiliser le dollar comme référence de leurs devises plutôt que l’or. Pourquoi le dollar? Les États-Unis détenaient trois-quarts de la production mondiale d’or. La valeur du dollar a été fixée à 1/35 d’une once d’or, ce qui en soit était un peu une manière d’utiliser l’étalon-or.Le système de Bretton Woods a donc établi le dollar américain comme « monnaie mondiale », mettant fin au système de l'étalon-or. Il a créé la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), deux organisations mondiales qui ont eu pour mandats de surveiller le nouveau système. Puisque les Etats-Unis étaient le seul pays avec la possibilité d’imprimer des dollars, le système a établi les Etats Unis comme puissance majeure derrière ces deux organisations, et l’économie mondiale.

La première banque commerciale en République démocratique du Congo se trouve au cœur de la saga judiciaire qui frappe Vital Kamerhe. La Rawbank est accusée d’avoir aidé à faire disparaître 47 millions de dollars américains, en les payant en liquide à un prestataire recommandée par Vital Kamerhe. Avec quel moyen de transport ce prestataire a-t-il pu transporter 47 millions ?

Qu'est-ce qui a poussé Vital Kamerhe, pourtant un homme intelligent à voler tout cet argent à la République ? 370 millions encaissés en une seule fois ? Sans travaux !

Si les Américains veulent considérer Vital Kamerhe, comme "Al Capone"...ils doivent surtout aider la RDC a récupéré ces millions planqués chez eux et dans le monde.  .VK n'est pas seul dans son pillage de la République.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 12 avril 2020

RDC: Vital Kamerhe, directeur de cabinet au pavillon 8 de Makala!

RDC: Vital Kamerhe, directeur de cabinet au pavillon 8 de Makala!

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Tshilombo a le trouillomètre à zéro! Il ne sait pas quoi faire. Il est dépassé par des événements. Son directeur de cabinet, allié et acolyte, Vital kamerhe est en prison à Makala. Pas de communiqué de la présidence usurpée? Pas de démission de VK de ses fonctions? Rien ! Le confinement de la République de la Gombé et le congrès extraordinaire du parlement inquiètent.

Freddy Mulongo-Kamerhe 13.jpg, avr. 2020

Par ses agissements dilettantes, Tshilombo prouve à la face du monde qu'il est un président nommé et protocolaire. Il n'est pas Chef de l'Etat de la République démocratique du Congo. Il ne maîtrise et ne contrôle rien. Pourquoi Tshilombo ne démissionne-t-il pas Vital Kamerhe, son directeur de cabinet en prison de Makala pour les 370 millions de dollars volés. Emprisonné depuis le 8 avril 2020, Vital Kamerhe est détenu au pavillon 8, dans une cellule collective d'au moins seize personnes, ayant refusé le pavillon VIP pour sa sécurité.

Depuis l'arrestation de son directeur de cabinet, Tshilombo est silencieux et aphone. Pas de communiqué pour expliquer ce qui s'est passé et démettre VK de ses fonctions. Tshilombo se défausse-t-il  sur son directeur de cabinet, allié et acolyte ?  S'abrite-t-il derrière des prétéritions de circonstance?  Doit-il déjà  intégrer sa propre culpabilité dans l'affaire 370 millions gérés par Kamerhe ? 

La convocation d'un congrès extraordinaire du parlement, par Alexis Tambwe Mwamba, président du Sénat et Jeanine Mabunda , présidente de l'Assemblée nationale fait craindre le pire.   

Le confinement de la République de la Gombe est un mauvais signe. A Kinshasa, Gombé est lieu de toutes les institutions. La commune de la Gombe est celle de l'oligarchie congolaise. Le fleuve Congo, c'est à la Gombe. Que cache véritablement le confinement uniquement de cette commune ? 

Après 15 jours à la prison de Makala, démissionné ou non, c'est un procès Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Tshilombo qui va commencer. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 9 avril 2020

Affaire Parquet de Matete: Tshilombo-Kamerhe, deux Kuluna inciviques qui ont pris en otage le Congo !

Affaire Parquet de Matete: Tshilombo-Kamerhe, deux Kuluna inciviques qui ont pris en otage le Congo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Après une audition de 7 heures au parquet de Matete à Kinshasa, Vital Kamerhe, le Tout-Puissant directeur de cabinet de Tshilombo à été amené à la prison de Makala. Kamerhe est l'homme de plusieurs "Affaires". Tshilombo est Dupont-Dupond avec Kamerhe. Les deux pièces d'une même monnaie, deux mafieux politicailleurs qui ont pris en otage la République.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-2550.jpg, avr. 2020

La honte ! Du cirque ! Du souci politique ! Du mé

pris pour le peuple congolais.

Vital Kamerhé, directeur de cabinet d'Angwalima Tshilombo, président Nommé s'est rendu à la convocation du parquet de Matete à Kinshasa, tout triomphant avec ses courtisans et partisans.

A Matete, Vital Kamerhe joue la scène de l'évangile de Matthieu 21: 1–11 :"Jésus descend du mont des Oliviers vers Jérusalem où les foules étendent leur vêtement sur le chemin pour l'accueillir, entrant solennellement dans la ville.

Les chrétiens commémorent l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem pendant le dimanche des Rameaux, une semaine avant le dimanche de Pâques.

Freddy Mulongo-Kamerhe 2.jpg, avr. 2020

Jésus n'a jamais volé personne. Vital Kamerhe est l'homme qui a volé les 15 millions de dollars à la République.

Vital Kamerhe, c'est l'homme des sauts-de-mouton inachevés en plein Kinshasa.

Vital Kamerhe, c'est des constructions des maisons préfabriqués pour des militaires au camp Tshatshi sans appels d'offre.

Vital Kamerhe, c'est lui avec Angwalima Tshilombo qui ont géré pendant 6 mois le pays sans gouvernement. Se remplissant des poches à deux en Dupont-Dupond.

Alors qu'à Genève, les acteurs politiques de l'opposition élisent Martin Fayulu comme candidat commun, c'est Vital Kamerhe qui convainc Angwalima Tshilombo de renier leurs deux signatures de Lamuka. Les deux troubadours politiques s'en vont à Kampala en Ouganda, quémander l'argent et le soutien de Yoweri Museveni. Ils vont à Kigali voir Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais. Pour brouiller les pistes, Vital Kamerhe et Angwalima Tshilombo se retrouvent à Nairobi au Kenya pour signer l'accord du camp pour le changement (CACH).

Après une compagne présidentielle médiocre et impopulaire, c'est Vital Kamerhe qui pousse les amis du Pprd-Fcc de faire un deal avec le vrai dauphin Angwalima Tshilombo. Ce dernier va bénéficier d'une Nomination Électorale par Alias Kabila.

Vital Kamerhe et Angwalima Tshilombo sont deux voleurs du destin du peuple congolais. Ils sont des Imposteurs et Usurpateurs. Ils dirigent par défi et par procuration pour Alias Kabila. Notre peuple est le dindon d'une farce.

Alors que la pandémie du Coronavirus-Covid19 impose le confinement des populations, Vital Kamerhe s'amène avec une ribambelle des supporters parlant déjà de la victoire de Kamerhéon pour 2023 alors que nous ne sommes qu'en avril 2020 et que la gestion de Tshilombo-Kamerhé est calamiteuse voire catastrophique.

Vital Kamerhe n'est pas mieux qu'Angwalima Tshilombo. Les deux sont alliés. Lorsqu'ils sont allés négocier nuitamment à Kingakati pour leur nomination électorale mafieuse contre le peuple congolais.

Des politicailleurs mafieux ont pris en otage la République démocratique du Congo.

Tshilombo s'est attaché à Kamerhe pour rouler le peuple congolais dans la farine.

On nous dit qu' après 7 heures d'audition, Vital Kamerhé, le tout-puissant directeur de cabinet d'Angwalima Tshilombo est à la prison de Makala. Pour une petite nuit sans doute. Et Angwalima Tshilombo pense-t-il dormir sur ses deux oreilles ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 6 avril 2020

RDC: Michael A. Hammer, ambassadeur Américain ou Tintin au Congo ?

RDC: Michael A. Hammer, ambassadeur Américain ou Tintin au Congo ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mike Hammer.jpg, avr. 2020

Pays des politicailleurs médiocres, tricheurs et fraudeurs qui se font appelés abusivement "Excellence", "Honorable". Michael A. Hammer est l'ambassadeur des Etats-Unis en RDC. Tintin au Congo est un petit reporter face au communicateur qui excelle dans sa communication sur le régime Tshilombo. les Etats-Unis ont sanctionné la CENI et la Cours Constitutionnelle, tout en encensant le tricheur Tshilombo!

Freddy Mulongo-Mike Hammer4.jpg, avr. 2020

Qu'est-ce qui se passe en République démocratique du Congo?  Il suffit après avoir consulté d'autres sources, de jeter un coup d’œil sur le compte twitter de Michael A.  Hammer. Omniprésent et très actif sur les réseaux sociaux, Michael A. Hammer, l'ambassadeur des Etats-Unis en République démocratique du Congo, est un homme de terrain. A-t-il le don d'ubiquité pour se retrouver sur plusieurs endroits en même temps ? Il s'est lui même donné le nom de "Nzita" en Kikongo et "Ntkemana" en Tshiluba "Espoir" ! Un ambassadeur soutient la politique de son pays.  Les Etats-Unis ont soutenu la Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo qui n'a obtenu que 15%. Les Etats-Unis ne sont pas empêcher de sanctionner la CENI  et la Cour Constitutionnelle qui ont fabriqué des faux résultats. Drôle de façon d'agir de la part de la superpuissance d'encenser le fraudeur et de sanctionner ceux qui ont contribué à la fraude. Au Congo, les Américains comme les occidentaux ont montré que la démocratie, l'élection et respect du choix du peuple ne sont pas des valeurs universelles. Les Congolais n'y ont pas droit.  

Freddy Mulongo-Mike Hammer 5.jpg, avr. 2020

"Corneille Nangaa, président de la Céni (Commission électorale nationale indépendante), son vice-président Norbert Basengezi et le Conseiller de la même institution, Marcellin Mukolo Basengezi, sont visés par de nouvelles sanctions américaines. Selon le Trésor américain, les trois personnalités sont accusées d'avoir "sapé le processus (électoral) ou les institutions démocratiques en RDC". "Tous les actifs des personnes désignées relevant de la juridiction des États-Unis sont bloqués et il est généralement interdit aux Américains d’effectuer des transactions avec elles," précise la décision de l’OFAC, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers.

"Cette action fait suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Céni de la RDC et de l'ancien gouvernement de Joseph Kabila pour entraver et retarder les préparatifs en vue d'élections crédibles et inclusives "a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier. Washington est "aux côtés du peuple congolais qui s'est rendu aux urnes le 30 décembre, mais reste préoccupé par un processus électoral défaillant dans lequel, après l'élection présidentielle, la CENI a continué à entraver le processus démocratique et n'a pas réussi à faire en sorte que le vote reflète la volonté du peuple congolais", a déclaré l’officiel américain.

Angwalima Tshilombo depuis sa Nomination Électorale a effectué 4 voyages officiels aux Etats-Unis, accompagné par Mike Hammer, l'ambassadeur américain. Aucun voyage d'Etat et il  n'a jamais été reçu à la Maison Blanche, par le président Américain , Donald Trump ! Cela ne remet pas en cause la politique ambiguë des Etats-Unis en République démocratique du Congo. On soutient un fraudeur-Tricheur et Voleur du destin de tout un peuple...on espère qu'il va opérer des miracles ?  Angwalima Tshilombo l'a toujours clamé sur le toit: Alias kabila est son partenaire. C'est grâce à son deal qu'il est bénéficiaire d'une Nomination Électorale. Après 18 ans d'une dictature féroce, et plusieurs milliers de centaines de morts Congolais, on fait comme si de rien n'était.

L'ambassadeur Michael A. Hammer se comporte de fois comme s'il était le chargé de communication  d'Angwalima Tshilombo. Je dirai plutôt son attaché presse. les Congolais ne sont pas dupes. L'accord FCC-CACH est un contrat sous seing privé, qui n'engage en rien la République. Angwalima Tshilombo a vendu le Congo aux ennemis du pays.  Voir le Congo  sombrer dans la misère à cause d'une classe politique ventriote et corrompue, soutenir quand même un politicailleur tricheur alors que l'amitié et solidarité américaine doivent aller au peuple congolais. Tintin au Congo  est un tout petit reporter. Michael A. Hammer, le dépasse et le surpasse avec photos, tweets, facebook...

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 5 avril 2020

Présidence désacralisée: De quel droit Denise Nyakeru use du papier de la Présidence?

RDC: Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshitfueba a désacralisé l'institution Président de la République. Pour sa Fondation, Denise Nyakeru écrit avec le papier-entête de la Présidence de la République !

De la présidence usurpée on est en pleine présidence désacralisée, la faute à Tshilombo ! De quel droit Denise Nyakeru peut utilise le papier entête de la présidence de la République démocratique du Congo, pour sa nébuleuse fondation Denise Nyakeru Tshisekedi ? Son statut de la conjointe d'un président imposteur-usurpateur figure dans quelle Constitution ?

Freddy Mulongo-Nyakeru.jpg, avr. 2020

Un pays se respecte par le fonctionnement de ses institutions. La présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo avec ses 15%, et son odieux deal pour sa nomination électorale est entrain de virer vers une présidence désacralisée.  Déjà Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba a tribalisé la présidence de la République avec ses 109 conseillers tribaux Kasaïens de Bena Mpuka.

Freddy Mulongo-Nyakeru 1.jpg, avr. 2020

De quel droit Denise Nyakeru, sa compagne a le droit pour sa fondation d'écrire avec le papier entête de la Présidence de la République "Bureau du conjoint du chef de l'Etat" ? Etre conjointe du chef de l'Etat figure dans quels statuts de la Constitution congolaise ? C'est quoi être Première Dame en République démocratique du Congo ? Jusqu'à preuve du contraire, seule Maman Mobutu Sese mérite encore ce tritre de première dame. Elle en a jamais usé et abusé comme avec les têtes brûlées qui sont venues après elles. Des vrais saltimbanques qui adorent se faire voir et profitent de la misère du peuple pour se transformer en assistante sociale. Personne ne leur demande de jouer ce rôle.  

Freddy Mulongo-DeniseNyakeruImposteuse 1.jpg, avr. 2020

D'ailleurs, jusqu'à preuve du contraire Angwalima  Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba  est un non élu. Monsieur 15% demeure un imposteur-usurpateur. Il a fait un odieux deal contre le peuple congolais pour bénéficier d'une nomination électorale. Quant Denise Nyakeru faire des ménages dans un hôpital à Bruxelles ne fait pas de toi une infirmière. Tu n'as jamais été une infirmière en Belgique. As-tu des problèmes avec ton vrai statut ? Tu ne dois pas continuer à narguer le peuple congolais.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 20 janvier 2020

Londres: Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", un mythomane, arrogant et insolent face à  la diaspora !

Tshilombo à  Londres !

Alias Kabila était nuisible pour la République démocratique du Congo, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", le cupide fils Tshisekedi est toxique et une calamité pour le Congo. Agent d'occupation Tshilombo s'est révélé en scandant "Banyamulenge" à  Londres. Son frère Luba-Kasaïen, Roger Lumbala parlait déjà  sans retenu des "Combatufi", voilà  que le gourou des talibans et tribalo-ethniques lui emboîte le pas en injuriant publiquement ses compatriotes des "Combantaba", après les avoir qualifiés de "Ndoki Ya Congo" à  Paris et précédemment des "Nyangalakata" à  Bruxelles.

Pour s'acheter l'étincelle de légitimité qu'il n'a pas, Angwalima Tshilombo "Tshintunt-Tshifueba" croit pouvoir acheter des congolais avec l'argent du Congo. monsieur 15%, qui n'a jamais été élu mais nommé après un odieux deal avec Alias Kabila contre le peuple congolais. A Bruxelles comme à  Paris, des sommes colossales ont été déboursées. Pour Londres, 2,5 millions d'euros! Après avoir fait distribuer 400 euros par personne pour porter T-Shirt à  effigie et remplir la salle par ses tribaux courtisans, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" est entré dans la salle pour enfariner les Congolais.

1. Tshilombo a été hué et désavoué par ses courtisans qui remplissaient la salle à  sa cause. Le Grand Patriarche Julien Ciakudia, lui avait demandé lors de son arrivée à  Londres, de lui amener de l'eau et la terre du Congo afin de l'aider à  récupérer son esprit enfermé par les ennemis du Congo pour mieux donner sur la RDC. Et que si par mégarde, il s'hasardait à  amener de l'eau et de la terre du Rwanda, Ouganda et Burundi, il sera confondu à  Londres. Et bien Tshilombo a été hué et désavoué par ses propres frères Kasaïens à  Londres. Et ce n'est que le début.

2. En déclarant: "Les Banyamulenges sont des Congolais, ils sont restés de génération en génération en République démocratique du Congo. C'est comme vous qui avez pris la nationalité ici. Il est anormal qu'on ne vous considère. Je leur ai parlé, leur ai demandé de démontrer qu'ils sont congolais par des actes. Personne ne peut dénier à  un Munyamulenge la nationalité congolaise s'il a obtenu légalement en demandant sa naturalisation. Il n'y a aucune ethnie Banyamulenge au Congo. Mulenge est une colline et dans aucun pays au monde, une colline engendre une ethnie ou tribu! On ne prend jamais les armes pour réclamer sa nationalité. or les Banyamulenge l'ont fait.

3. "Je suis le Président de tous les Congolais. Je ne souhaite pas qu`on puisse m`encenser, j`accepte les critiques. Mais quelles soient constructives. Soyez rassurez. : la RDC est entre des mains sà»res. Je suis venu remettre le pays sur des rails. Tshilombo a bien amusé la galerie. Ce faussaire-tricheur qui a enfariné tout le monde pour être catapulté à  sa présidence usurpée, il fait la honte de tout un peuple. Il n'est pas mon président ni de plusieurs Congolais. Il est une marionnette fabriquée par les ennemis du Congo, dans un laboratoire des Tutsi-power, Tshilombo est aussi ennemi du Congo. Potiche, pantin, marionnette, traître et collabo, petit président figurant protocolaire, Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba est devenu un grand danger pour l'avenir commun de la RDC.

4. La mission lui assigne par Paul Kagame, Hitler Noir, bourreau du peuple congolais et Yoweri Museveni, dictateur ougandias et Conquistador aux pays des grands lacs, est d'imposer au peuple Congolais d'accepter que ses beau-frères tueurs terroristes génocidaires sanguinaires qui sont arrivés en RDC en 1996 avec l'AFDL sont Congolais d'origine malgré qu'ayant obtenu cette nationalité par les armes, tueries, massacres et viols de nos mamans et bébés de moins de 3 ans. Quelle idiotie ? Ces monstres tueurs terroristes génocidaires sanguinaires n'auront jamais la nationalité congolaise à  cause de 12 millions des Congolais qu'ils ont massacrés et 6 millions de nos mamans, sœ“urs y compris bébés de moins de 3 ans qu'ils ont violes en à¢me et conscience". "

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Suisse: Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" va à  Davos avec 65 personnes de sa délégation !

Angwalima Tshilombo Tshintuntu va à  Davos en Suisse, pour le 50è Forum Économique Mondial qui se tient du 21 au 24 janvier 2020.

Si Tshilombo "Tshintuntu" débarque le 21 janvier au soir à  Zurich, avec sa concubine Denise Nyaketu, comme la majorité des invités, un grand problème de logistique se pose. En effet, la majorité des chambres d'hà´tel sont prises. La délégation de 65 suivis tes de Tshilombo n'ont pas de logement. Mieux encore même les véhicules de suite, les chauffeurs congolais n'ont pas de permis de conduire.

Mieux, Angwalima Tshilombo "Tshintuntu" à  demandé aux organisateurs du Forum Économique Mondial que sa participation soit discrète. Le voleur du destin du peuple congolais ne veut pas d'intervention publique !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 20 décembre 2019

RDC: 6 millions $ pour commémorer un odieux deal Alias Kabila-Angwalima Tshilombo transformé en alternance pacifique !

Fourberies, cynisme et Machiavélisme ? Le peuple congolais doit se mettre debout et refuser de continuer d'être dindon de la farce des Mabumucrates Mafieux, Voyous et Bandits ! Il y a eu troisième hold-up électoral au Congo. Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu n'a jamais gagné l'élection présidentielle au Congo.

La Nomination Électorale d'Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu, Monsieur 15%, après un odieux deal contre le peuple congolais est une vraie catastrophe. Tshilombo est un pantin-marionnette, il est une calamité pour le pays. Cet ancien Checkuleur et Pizzaïolo à  Bruxelles, non seulement a volé le destin de tout un peuple, Tshilombo se moque du peuple congolais.

Comment a-t-il eu l`outrecuidance d'organiser la fameuse commémoration de l'an de la soit-disante alternance à  6 millions ? Combien d'écoles équipées avec 6 millions $ ? Combien des fonctionnaires décemment payés avec 6 millions $ ? Combien de nos compatriotes rentrés de l'Angola qui vivent à  la belle étoile au Kasaï ? Combien de Congolais vivent des pieds dans l'eau à  l'Equateur ? Des enfants Congolais souffrent et meurent de malnutrition ! 6 millions de dollars jetés par les fenêtres au nom d`une pseudo alternance démocratique dont le peuple ne bénéficie pas. 6 millions qui pourraient nourrir autant de bouches, brà»lés en une journée de célébration.

La RDC est pris en otage par des mafieux. Vivement la libération totale. Angwalima Tshilombo est le vrai masque d'Alias Kabila. Ils mangent ensemble et pillent ensemble...Le fils Tshisekedi est le plus grand Traître que Nation congolaise n'ait jamais connu.

Nous avons à  faire à  des Ventriotes patentés. La classe politique congolaise est la plus corrompue et médiocre de l'Afrique. Des voleurs costumés et cravatés qui volent et pillent la République. A Kigali, Tshilombo a écrit au mémorial du génocide des Rwandais que les Congolais étaient morts par "Effets collatéraux" ! 12 millions de morts ! Il a dédouané paul kagamé, bourreau du peuple congolais de ses crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité en RDC. A Kampala, le fameux fils Tshisekedi est allé signer pour suspendre l'audience de CIJ qui avait déjà  condamné l'Ouganda, pour ses crimes sur le sol congolais de payer 10 milliards $ à  la RDC.

Le Congo n'est pas un ligablo d'un individu ou d'une famille. Le Congo, c'est la République. Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu est le politicailleur le plus cupide, vil et inconscient que le Congo n'ait jamais connu. Il se moque de nous.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 14 décembre 2019

RDC: Tshilombo pour la double nationalité sans carte d'identité nationale !

Angwalima Tshilombo, masque d'Alias Kabila, "Pantin et Marionnette" de Paul Kagamé, Hitler africain !

La République des promesses ne fonctionne jamais. Angwalima Tshilombo est un fumiste. Il croit humilier le peuple congolais qui ne l'a jamais élu, il se dévoile et il est pathétique. Des Bena Mpuka, Tribalo-ethniques applaudisseurs n'ont qu'à  bien se tenir. Monsieur 15% avec sa présidence usurpée issue d'un odieux deal contre le peuple congolais, pour sa fameuse Nomination Électorale a vraiment la tête dans les nuages. Le fameux fils Tshisekedi, voleur du destin de tout un peuple, est dans l'auto-légitimation et auto-satisfaction. Il suffit d'écouter son discours de congrès, pour s'en rendre vite compte, qu'il est un copie-coller des discours entendus ailleurs, qui ne cadrent pas avec les réalités congolaises. Ses 116 conseillers tribaux Bena Mpuka ne lui rendent pas bon service. Tshilombo doit revenir sur terre, il plane trop. Fume-t-il de la moquette pour à¢nonner des inepties et à¢neries ? Ses promesses "Kosa Leka" sont creuses et ressemblent plus aux mensonges des écoliers dans une cour de récréation. Comment Tshilombo fils Tshisekedi peut-il soulever le problème de double nationalité sans avoir résolu le problème de la carte d'identité nationale mais surtout du recensement de la population congolaise ? Combien sommes-nous aujourd'hui, 50 millions, 60 millions, 65 millions, 80 millions? Le dernier recensement de la population date de 1984 ! Avant de parler de double nationalité, Tshilombo devrait s'attarder sur la nationalité congolaise. Comment est-on Congolais ou le devient-on ? Peut-on acquérir la nationalité congolaise de manière collective comme sous Mobutu avec Barthelemy Bisengimana ? Peut-on perdre la nationalité congolaise ? Des Rwandais et Ougandais qui s'autoproclament Congolais les sont-ils vraiment ? Bosco Ntanganda et les 10 milles criminels Rwandais du M23 qui ont pillé, massacré et violé des populations civiles sont-ils Congolais ? les 450 officiers Rwandais qui enfilent la tenue des Fardc sont-ils Congolais ? Par quel mécanisme ont-ils acquis la nationalité congolaise ? Avant d'arriver à  la double nationalité, il faudra que tous les faussaires qui ont acquis frauduleusement la nationalité soient déchus.

Grand patriote Jean-Kalama Ilunga +

Double nationalité, c'est le grand patriote Bwana Jean Kalama Ilunga-paix à  son illustre à¢me, qui en parlait mieux: A mon sens, ``double nationalité`` n`est qu`une tautologie du terme "Nationalité"! Parce que la nationalité est intimement liée à  l`identité culturelle, en conséquence et logiquement, elle ne peut être qu`une et inaliénable! Parce que la Nation est définie comme étant la somme d`identités culturelles incluses dans l`espace géographique de la République Démocratique du Congo, tout congolais ou congolaise dit d`origine est sensé disposer d`une identité culturelle c'est-à -dire d`une appartenance ethnique qui lui confère cette qualité d`être congolais. En ce sens, aucune loi n`est susceptible d`à´ter à  tout congolais ou congolaise d`origine son identité culturelle autrement dit sa nationalité qui est inaliénable. La disposition constitutionnelle sur la nationalité en l`article 10 est à  la base de l`amalgame et la confusion entretenue pour soutenir l`exclusion des congolais vivant à  l`étranger.

L`article 10 de la Constitution stipule que la nationalité congolaise est une et exclusive. Cette disposition provenant de la 2ème république est reprise telle quelle dans la nouvelle Constitution. D`après vous, un congolais résidant à  l`étranger et naturalisé français par exemple, n`a pas perdu sa nationalité congolaise ?

Jean Kalama-Ilunga : Tout à  fait, la nationalité congolaise étant liée à  l`identité culturelle ne peut pas disparaître pour cause de ``double nationalité`` soit disant! Lorsqu`un congolais vivant à  l`étranger se naturalise comme citoyen du pays de sa résidence, il s`agit de la citoyenneté et non de la nationalité parce qu`en fait, la citoyenneté qui est liée à  la résidence, ne peut pas être et n`est pas la nationalité qui, elle, est liée à  l`identité culturelle. A cet égard, il est juste et logique de dire qu`on est, par exemple, citoyen belge, français ou américain…de nationalité congolaise. Exclure les congolais de leur droit fondamental, celui d`être congolais, a toujours été et est l`objet de l`article 10 de la Constitution! C`est inacceptable parce qu`une loi fondamentale qui a pour vocation d`organiser notre société, ne peut pas promouvoir l`exclusion! En France, par exemple, on parle de `` naturalisation » pour les étrangers y résidant depuis quelques années et qui souhaitent en acquérir la citoyenneté! Pourquoi parle-t-on de `` naturalisation » au lieu de `` nationalité » ? Parce qu`effectivement, la `` naturalisation » n`est pas synonyme de `` nationalité »! `` Jeter l`eau de bain avec le bébé dedans » est d`une certaine façon l`analogie qui caractérise l`article 10 de la Constitution qui n`est qu`une loi scélérate imposée et entretenue pour effectivement effacer d`autres congolais du tableau de notre société! C`est une violation flagrante du droit de l`homme du fait de priver aux congolais leurs identités culturelles! Les exceptions comme l`exclusivité de l`article 10 peuvent avoir leurs places dans les lois organiques pour compléter la loi fondamentale et non pour en tenir lieu! Il faut impérativement la changer! Sinon, nous serons obligés de proposer aux nombreux congolais lésés dans leur droit fondamental d`être congolais, c'est-à -dire Mulubakat, Ntandu, Mongo, Luba, Lokele, Rega, Lunda, Sakata, Lomotwa, Kuba, Tetela, Mbala, Yaka, Ngbaka, Teke-Humbu, Yanzi, Shi, Ngbandi, Kaonde…etc. de mener une action en justice auprès de la cour internationale des droits de l`homme contre cette disposition constitutionnelle de la République Démocratique du Congo sur la nationalité qui prive délibérément aux congolais et congolaises d`origine leurs identités culturelles, leur nationalité!

En tant que politique, que préconisez-vous à  la place de l`article 10? Et quel regard portez-vous sur la révision de la Constitution par laquelle certains soupçonnent le pouvoir de tenter de modifier la durée de la législature de 5 à  7 ans ?

Jean Kalama-Ilunga : Le projet politique de l`UCDP préconise le `` primat de la nationalité congolaise » en lieu et place de `` l`exclusivité» inscrite par l`article 10. C'est-à -dire que tout congolais d`origine est d`abord congolais et le reste quelles que soient les citoyennetés des pays étrangers de résidence acquises. Mzée Laurent- Désiré Kabila avait proposé l`organisation du débat national sur la nationalité afin d`endiguer les exclusions! Mais les manipulateurs avaient réussi à  détourner et à  occulter cette question de nationalité pour imposer le controversé dialogue inter-congolais!

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 23 octobre 2019

Sotchi: Face à  Poutine Tshilombo a-t-il pensé à  Patrice E. Lumumba au Sommet Russie-Afrique ?

A Sotchi, Tshilombo a -t-il demandé à  l'homme fort de Kremlin, Vladimir Poutine, le vrai de le protéger contre son partenaire-nominateur Alias Kabila, le Poutine de Kingakati, qui veut revenir occuper son fauteuil ? Au delà  de la compassion pour le crash de l'Antonov Ex-72093, à  Kolé dans le Sankuru, dont le nombre des morts est toujours tenu secret: 8, 11, 14, 28...que peux poutine à  Tshilombo ? A Lubumbasi, sans vergogne Emmanuel Shaday, le Secrétaire Général du PPRD a annoncé le retour actif et imminent de leur autorité morale. La situation est intenable pour Tshilombo, Monsieur 15% est bénéficiaire d'un odieux deal, contre le peuple congolais. Il est bénéficiaire d'une Nomination Électorale. La légalité internationale n'est pas au dessus de la légitimité issue du peuple congolais souverain. Les Américains et occidentaux ont fermé les yeux sur la fraude électorale en République démocratique du Congo. Pour ne pas être en reste par rapport aux autres grandes puissances, Poutine organise un sommet Russie-Afrique à  Sotchi ces 23 et 24 octobre. Tshilombo y participe.

A Sotchi, Tshilombo a-t-il eu une pensée pour Patrice Émery Lumumba ? En 1992, après la chute de l'URSS, l'Université Patrice-Lumumba de Moscou est rebaptisée Université russe de l'Amitié des Peuples. Il est loin la période de la guerre froide. La décolonisation du Congo belge a lieu aussi sur un fond de guerre froide. L`an 1960 voit se déployer plusieurs affrontements entre l`Est et l`Ouest Des conseillers du bloc soviétique, il est vrai, sont de plus en plus nombreux à  "Léopoldville" et patrice Emery Lumumba a menacé de faire appel aux Russes si les troupes belges ne sont pas retirées du Congo le 19 juillet 1960. Ces 10 000 soldats belges ne partiront qu`à  la fin-aoà»t. Nikita Khrouchtchev a certes vociféré contre les Nations unies, accusées de ne pas en faire assez pour soutenir Lumumba; il a même menacé de prendre des `` mesures énergiques » pour arrêter `` l`agression impérialiste » de la Belgique.

Il est loin la période de la guerre froide. La République démocratique du Congo a perdu son premier Premier ministre Patrice Emery Lumumba qualifié de communiste pro-soviétique. A Léopoldville, le Premier ministre du Congo vit cloîtré. Privé de téléphone, il est assigné à  résidence. Un premier cercle de casques bleus ghanéens le protège; un second cercle de soldats congolais le surveille. Le 27 novembre 1960, ce `` prisonnier » se fait la belle : personne n`inspecte la Chevrolet dans laquelle ont pris place les domestiques à  la fin de leur service. Lumumba quitte la capitale. Direction : Stanleyville (Kisangani), son fief politique. Il espère y retrouver des troupes et des nationalistes qui lui sont restés fidèles. Le 5 septembre, Patrice Lumumba, jugé pro-soviétique, est révoqué par le président Kasavubu. Celui-ci est destitué à  son tour par son Premier ministre. Le colonel Joseph-Désiré Mobutu, chef d'état-major, s'empare quelques jours plus tard du pouvoir grà¢ce à  un premier putsch militaire, soutenu par les USA et Bruxelles. Le 10 octobre, Lumumba est encerclé dans sa résidence, puis arrêté le 2 décembre par les troupes du colonel Mobutu, alors qu'il cherchait à  rejoindre ses partisans qui contrà´laient Stanleyville, actuelle Kisangani (nord-est). Il est ramené dans la capitale, puis transféré au Katanga, à  Elisabethville - aujourd'hui Lubumbashi - où il est assassiné avec deux de ses collaborateurs, après avoir été sauvagement torturé. Leur mort ne sera annoncée que le 13 février. Selon la version officielle, il aurait été `` tué lors d'une tentative d'évasion, sur ordre des dirigeants de la province sécessionniste du Katanga ».

A l`aube, les soldats accompagnés par le commissaire Verscheure emmènent les détenus vers une clairière et un peloton d`exécution se met en place. Les tireurs sont congolais, mais c`est le capitaine Gat qui ordonne d`ouvrir le feu. Pressés d`en finir, les soldats enterrent sommairement les corps, oubliant à  quel point on redoute l`éventuelle exhumation des corps ou les pèlerinages qui pourraient suivre. Même mort, Lumumba n`est pas encore neutralisé et il faudra que son corps, après avoir été découpé à  l`aide d`une scie à  métaux, soit dissous dans un bain d`acide sulfurique. L`un des auteurs de l`opération, le commissaire de police Gérard Soete, se vantera plus tard d`avoir ramené en Belgique une dent de Lumumba et avant sa mort, il assurera l`avoir jetée dans la mer du Nord. Après avoir pris le pouvoir en 1965 à  la faveur d'un coup d'Etat, Mobutu osa sans vergogne élever le "père de l'indépendance" congolaise au rang de "héros national".

Les circonstances de l'assassinat du premier chef de gouvernement du Congo indépendant, actuelle République démocratique du Congo (RDC), n'ont jamais été éclaircies et son corps n'a jamais été retrouvé. Une commission d'enquête parlementaire belge a été en mai 2000 "chargée de déterminer les circonstances exactes de l'assassinat de Patrice Lumumba et l'implication éventuelle des responsables politiques belges", après la parution d'un livre accusant Bruxelles de porter "la plus grande responsabilité" dans cet assassinat. Celui-ci avait jusqu'alors été présenté comme le fruit de querelles inter-congolaises (sic). En 2001 cette commission d'enquête parlementaire belge a conclu à  la "responsabilité morale" de la Belgique qui a présenté ses excuses (sic) au Congo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 17 octobre 2019

RDC: Tshilombo, le Magellan Congolais, a quitté Kinshasa pour les Etats-Unis, la Russie et le Japon !

Juin 2015, nous sommes plusieurs journalistes à  couvrir le déplacement officiel de Manuel Valls, premier ministre en Colombie et Argentine en Amérique du Sud. Nous sommes à  Bogota, le 26 juin 2015, nous apprenons par des confrères qu'"un attentat a été commis vendredi sur un site de gaz industriels en Isère, non loin de l'aéroport St-Exupéry près de Lyon. Un chef d'entreprise est mort décapité dans une attaque commise vendredi matin contre un site industriel de Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère, près de Lyon. L'homme dont le cadavre décapité a été retrouvé sur le site de l'entreprise serait le patron du suspect. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect aurait pénétré sur le site dans une voiture au bénéfice d'une autorisation pour une livraison. Il a d'abord foncé sur des bonbonnes de gaz, provoquant une explosion dont il a réchappé. Il a alors tenté d'en provoquer une deuxième alors que des pompiers intervenaient pour le neutraliser. Dans la lutte, l'homme a été légèrement blessé. Les gendarmes ont découvert non loin de là  le corps décapité du chef de l'entreprise, puis sa tête accrochée aux grillages de l'enceinte, entourée de drapeaux islamistes. Un couteau a également été retrouvé sur les lieux. Fraîchement arrivé dans la région lyonnaise en provenance de Pontarlier, le tueur présumé, 35 ans, avait fait l'objet d'une surveillance de 2006 à  2014 pour "radicalisation", mais n'avait pas de casier judiciaire. Il est décrit par ses voisins comme un "père de famille normal". Trois de ses proches ont été interpellés dans la journée". Le Premier ministre Manuel Valls, depuis l'Amérique du Sud, a ordonné une "vigilance renforcée" sur tous les sites sensibles de la région Rhà´ne-Alpes, avant d'écourter lui aussi son voyage. C'est ça être un homme d'Etat !

La République démocratique du Congo est en deuil ! Il y a une semaine, l'Antonov EX-72093, affrété par la présidence de la République de Goma pour Kinshasa, a crashé à  Kolé dans le Sankuru. Le nombre des morts n'est toujours pas communiqué. Son chauffeur principal, ses gardes rapprochés et ses collaborateurs sont décédés. L'équipe gouvernementale qui s'est rendu à  Kolé n'a pas encore rendu le résultat de ses enquêtes. Tshilombo n'a même pas décrété un deuil national ni mit les drapeaux en berne. Il fait comme si de rien n'était. Tshilombo joue à  Duracel une pile qui e se décharge jamais.

A bord de Mabundi Airways, Tshilombo a quitté Kinshasa, hier soir pour les Etats-Unis en visite privée pour s'acheter un "avion blindé" pour se protéger contre ses amis-ennemis, avec qui il a fait un deal pour sa nomination électorale, contre le peuple congolais. Le troubadour-vadrouilleur Tshilombo ira assister à  l`intronisation de l`empereur Nahurito au Japon (le président Emmanuel Macron se fera représenter par l'ancien président Nicolas Sarkozy. Et il mettra cap à  Sotchi pour le sommet Russie-Afrique. Nos fins limiers parlent aussi du Portugal et Bénin, pays à  visiter. Son dernier périple euro-américain avait duré 25 jours. Personne ne sait le nombre des jours que prendront celui-ci. C'est ridicule et soyons sérieux. Pour les Congolais, tous ces multiples voyages inutiles de Tshilombo cachent un profond malaise...il ne doit pas se sentir en sécurité en République démocratique du Congo. Tshilombo est tourmenté dans sa conscience, il n'a pas la paix du tout. Se moque-t-il des congolais ? A-t-il fait un deal avec Alias kabila pour sa nomination électorale, afin de découvrir le monde ou plutà´t pour trouver des solutions à  leurs problèmes ? A-t-il a volé l'élection de Martin Fayulu, président élu, pour se pavaner dans les airs ? Tshilombo est illégitime, il le sait . A-t-il volé le destin de tout peuple pour parcourir le monde, avec ses voyages inutiles et onéreux ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 9 octobre 2019

RDC: Campus de Recherche IITA Président Olusegun Obasanjo à  Bukavu ?

Véritable camouflet pour Tshilombo. Annoncés par la présidence congolaise, les présidents Paul Kagame du Rwanda, Pierre Nkurunzinza du Burundi et Uhuru Kenyatta du Kenya n'ont plus fait le déplacement. Même Alias kabila, qui quitte très rarement son bunker de Kingakati, sauf avec l'avion présidentiel de la RDC s'envoler pour la Chine ou le Zimbabwe a été annoncé. Tshilombo est KO debout ! Le motif des absents n'a pas été communiqué.

Le directeur régional de l`Institut international de l`agriculture tropicale (IITA) de Kalambo au Sud - Kivu, Teranya Sanginga, a annoncé que particularité de ce deuxième laboratoire agricole de la République démocratique du Congo (RDC), est sa capacité à  faire la cartographie digitale des sols du Congo. Dans un premier temps, nous allons faire la cartographie digitale des sols du Congo, nous ne pouvons pas travailler dans l'aveuglette pour le moment sur l'espace du Congo. Ici au Congo, nous prenons le manioc seulement, vous allez à  l'équateur, le manioc c'est 50 tonnes par hectare aux alentours de Mbandaka, Kisangani, ça descend mais c'est toujours très bon sans les engrais chimiques, 35 tonnes par hectare, ici à  Bukavu c'est 1 tonne, très dégradée et souvent on ne connait pas, et pour vous donner l'exemple au Nigeria, parce que nous faisons beaucoup les maniocs, quand vous faites très bien au Nigeria, on fait 25 tonnes. Donc sans effort à  l'équateur dans la zone de Yangambi, nous pouvons produire le double de ce que le Nigéria produit, ça c'est tout simplement l'exemple de ce que nous ferons avec la cartographie digitale du sol a déclaré M. Sanginga.

Pourquoi le Campus de Recherche IITA Président Olusegun Obasanjo à  Bukavu ? C'est la question que la majorité de Congolais se posent. L'ancien président Nigérian, Olusegun Obasanjo rappelle la rébellion du Rwandais Laurent Nkundabatwaré et le M23 sur le sol congolais. Leur danse macabre, le dimanche 16 novembre 2008 à  Jomba dans l'Est de la République démocratique du Congo, est demeurée mémorable. La pilule amère ne passe pas. Depuis plusieurs années Laurent Nkundabatwaré, après ses odieuses crimes en République démocratique du Congo, est rentré dans son pays le Rwanda. Jouissant de l'impunité, il se cure les dents à  Giseny. Il n'a jamais été extradé en RDC pour répondre de ses crimes et du M23. Les fins limiers de Réveil FM International ont trouvé, l'articlé publié en 2011 dont voici:

Obasanjo verrait bien Kagame diriger la République démocratique du Congo

Par Freddy Mulongo, mercredi 7 septembre 2011 Freddy Mulongo-Réveil FM International

C'est le cable WikiLeaks qui l'a relevé. Olusegun Obasanjo, ancien président de la République fédérale du Nigeria et envoyé spécial des Nations unies, pour tenter de trouver une issue au conflit dans l'est de la République démocratique du Congo, aurait déclaré que Joseph Kabila n`est pas apte à  diriger un grand pays comme le Congo et qu`au contraire, il voit en Paul Kagame l`homme parfait pour cette tà¢che. Ces propos ont suscités bien des interrogations. Pourquoi Kagame ? Pourquoi la RDC ? Que cache ce parti pris? Après le tête à  tête avec l`ambassadrice américaine auprès des Nations-Unies le 10 octobre 2009, l`ancien président nigérian Olusegun Obasanjo aurait déclaré que Kabila semble dépassé par sa présidence, qu`il n`a ni la capacité, ni les connaissances requises pour diriger ce géant au cœ“ur de l` Afrique. C`est ce que nous révèle le contenu des échanges publiés sur le site WikiLeaks. L`homologue nigérien aurait également dit regretter que Paul Kagame, l`actuel président rwandais, ne soit pas celui qui dirige le Congo.

Olusegun Obasanjo et Laurent Nkunda à  Jomba dans l'est de la République démocratique du Congo, le dimanche 16 novembre 2008

Ce dernier est décrit par Obasanjo comme étant un homme providentiel ayant `` un leadership et connaissances requises pour diriger un pays aussi complexe tel que le Congo ». En comparant Kabila et Kagame, Obasanjo avoue trouver Kabila `` très sensible et peu sà»r de lui ». Il est vrai que l`ancien homme fort du Nigéria connait très bien la région des Grands Lacs puisqu`il a été émissaire des Nations -Unies en République Démocratique du Congo en 2008 durant la crise liée aux hostilités entre le gouvernement congolais et la rébellion de CNDP dirigé par Laurent Nkunda. C`est pourquoi son point de vue ne saurait être interprété comme un simple fait du hasard.

Le président rwandais, Paul Kagame

En effet, pourquoi Obasanjo souhaite-t-il voir Paul Kagame, pourtant fort contesté, prendre les commandes de l`État congolais? Et qu`à  maintes reprises, Kigali s`est déclarée en faveur de la révision des frontières pour rattacher l`Est de la RDC au Rwanda. Rappelons-nous qu`en 1994 au lendemain de la victoire militaire du FPR, l`ancien président Rwandais, Pasteur Bizimungu, déclara ouvertement que les frontières des actuels États africains étaient des purs produits du fait colonial et donc arbitraires. Bizimungu en déclarant cela avait en tête les frontières tracées entre la RDC et le Rwanda. L`intéressé s`était convaincu que la première devait céder ses territoires de l`Est aux populations rwandaises. Des déclaration à  ne point négliger quand on sait que le Rwanda souffre de surpeuplement. Rappelons-nous aussi que le défunt président Rwandais, Juvénal Habyarimana, avait lui aussi refusé le retour des milliers de réfugiés Tutsi qui avaient fui le Rwanda depuis les années soixante, prétextant un manque d`espace. Quand ces derniers ont conquis le pouvoir en 1994, ils furent confrontés au même problème, légitimant ainsi les discours présents. Donc il y a d`une part le refoulement vers l`Ouest d`un surplus des populations rwandaises et d`autre part, l`attrait des richesses minières que regorgent cette région.

Cet appétit des richesses minières de la RDC que le régime de Kigali affiche coïncide avec les intérêts des puissances occidentales et nombreuses multinationales.

Le président congolais, Joseph Kabila

Une attitude néo-coloniale qu`est celle de l`exploitation massive des ressources africaines en vue de répondre aux besoins créés par l`ouverture de nouveaux marchés. Face à  cette exigence de garantir l`accès aux ressources, certaines puissances du nord compteraient ainsi sur des régimes sans scrupules, comme celui de Paul Kagame, pour débroussailler le chemin, rendant de facto l`homme fort de Kigali et sa clique les véritables `` sous traitants officiels d`une mondialisation sanguinaire en Afrique noire » - selon les dires du spécialiste de la région des Grands Lacs, Charles Onana. L`invasion et la déstabilisation de la RDC ont exposé ce nouveau rà´le que les puissances du nord ont assigné à  ces régimes, celui de servir de police transcontinentale en Afrique: en garantissant l`accès aux ressources minières, de même qu`une influence et hégémonie totales. Et cela passe par la déstabilisation des régimes en place pour créer un climat de chaos et d`anarchie qui emboîtent les pas aux aspirations de l`impérialisme occidental, notamment.

L`idée d`Obasanjo, fuitée par Wikileaks peut être interprétée comme un message d`alerte face à  une incontestable balkanisation avec l`aval des `` grands » de la planète. Si Obasanjo voit en Paul Kagame un homme providentiel, taillé pour diriger le Congo, c`est surtout que le premier voit dans le second le `` pion » idéal servant au mieux les intérêts des nouvelles puissances. Ainsi, avoir à  entendre de tels propos de la bouche d`un leader africain, ne devrait en rien nous surprendre quand on sait que la majorité des élites africains s`est purement résignée aux volontés des puissants de ce monde.

Jomba, dimanche 16 novembre 2008, la danse macabre entre Obasanjo et Nkundabatwaré, un criminel au Congo.

Nous reproduisons la réaction de novembre 2008 sur notre site d'un congolais de face à  cette danse des sorciers:

Aux images inhumaines et insupportables que nous avons pu voir ces derniers jours de ces longues colonnes de déplacés du Kivu, dépourvus de tout et jetés sur les routes comme de chiens galeux, il faudrait désormais ajouter cette image intolérable, insultante, révoltante et inacceptable, cette image inqualifiable et abjecte de cette danse qu' Obasanjo et Nkunda nous ont offerte lors de leur rencontre à  Jomba. Alors que le sang de congolais versé à  Kiwanja par les assassins à  la solde de Nkunda est encore frais, Obasanjo n`a pas hésité, sans la moindre once de respectabilité ni de compassion pour ces victimes innocentes congolaises, à  danser sur leur cadavre, après nous avoir gratifié d`un ignoble spectacle de chaleureuses et amicales accolades avec un chef rebelle. Ce comportement indigne semble être la marque de fabrique de représentants de l`Onu au congo, on a encore tous en mémoire les révérences de ce colonel indien de la Monuc, qui avait tenu, avant son départ, à  déclamer toute son admiration et tout son amour à  Nkunda, son frère d`armes. A voir danser Obasanjo et Nkunda, nul doute qu`ils venaient de sceller, sur le sang de congolais, un pacte tel que seul Satan et ses serviteurs en ont le secret mais il n`est pas difficile d`imaginer que les congolais en seront, une fois de plus, les victimes, les nouvelles revendications de Nkunda nous en donnant déjà  un aperçu. En effet, après nous avoir bassiné pendant plus de quatre ans et fait de la protection de la `` minorité tutsi congolaise » son cheval de bataille number one , Laurent Nkunda vient de changer son ordre de priorités en s`inventant une nouvelle raison pour justifier son combat : Les contrats chinois. Tout comme les européens, Nkunda exige la renégociation de tous les contrats signés par le gouvernement congolais avec des entreprises chinoises. Curieuse coïncidence n`est-il pas ? Cette revendication sur les contrats chinois, loin d`être du populisme dans le chef de Nkunda devrait être considérée comme une indication, une constante de ce que l`Europe veut donner comme orientation à  la gestion du Congo. Cette revendication ne constitue, ni plus ni moins qu`une menace supplémentaire hypothéquant davantage notre avenir. D`où l`urgence plus qu`impérieuse qui s`impose aux congolais que nous sommes de nous inscrire le plus rapidement possible comme acteurs actifs de notre sort plutà´t que comme spectateurs passifs du devenir de notre pays.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 29 septembre 2019

Bena Mpuka: Une carte de la RDC tronquée avec Tshilombo à  Atlanta aux Etats-Unis !

On sait qu'Angwalima Félix Pétain Bizimungu Tshilombo ne dirige rien, il ne contrà´le rien non plus. Cupide, pantin, marionnette et président étiquette, Quado et nommé n'avait qu'une demande auprès de ses nominateurs , qu'il marche su tapis mais surtout qu'il soit riche, ayant galéré toute sa vie, vivant avec l'aide de l'Etat belge le CPES. Tshilombo qui a vendu le la République démocratique du Congo aux occupants, marche sur tapis rouge et il s'est frauduleusement enrichi.

A Atlanta, aux Etats-Unis, où il tenait un meeting devant ses courtisans et fanatiques, Angwalima Félix Pétain Bizimungu Tshilombo avait à  ses cà´tés, une bizarre carte de la RDC, amputée de sa partie orientale. Ni son protocole, ni ses courtisans, personne n'a vu sauf Réveil FM International. Tshilombo est amorphe ! Le Laquais, valet et garçon de course de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais et Hitler Africain, Tshilombo a vendu la RDC et son peuple.

Cupide fils d'Etienne Tshisekedi voulait l'argent et le tapis rouge, Angwalima Tshilombo s'en fout du pays et des Congolais. Observez bien la carte de la RDC aux cotés de Tshilombo. Elle est amputée de sa partie orientale. Comment un président peut-il accepter de monter à  la tribune avec la carte de son pays tronquée ? Tshilombo est un néo-Tip Tippo. Il a vendu la RDC et notre peuple. Mais, nous allons pas nous laisser faire. Le peuple n'est ni esclave ni otage de la mafieuse famille Tshisekedi. Qui a produit cette carte ? Dans quel objectif ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 12 juin 2019

RDC: Cocufié, Moïse Katumbi doit exiger le franc-jeu au pantin Félix Tshilombo!

Félix Tshilombo, le "Wayambar" et Moïse Katumbi

Fourberies et roublardises sont les deux jambes de Félix Tshilombo. Il enfarine qui il veut. Rares sont des amis éternels, en politique. Moïse Katumbi s'est fait avoir. Il doit être amère. Il est cocufié par le Rangers Félix Tshilombo, un habitué à  renier sa signature et parole. Celui qu'il présentait comme son frère. Entre Moïse Katumbi et Félix Tshilombo, qui va déboulonner l'autre ? Pour l'instant, c'est Tshilombo qui mène la barque. Le cupide et incapacitaire fils d'Etienne Tshisekedi, dans son ambition démesurée, était prêt à  tout pour arriver au pouvoir. Il s'est plusieurs fois agenouiller pour quémander le pouvoir et a fini par apposer sa signature sur une feuille vierge. Les apparatchiks en font ce qu'ils veulent. Ce sont eux qui écrivent et placent sa signature au bas des documents. Depuis comme un batracien, Félix Pétain Bizimungu Tshilombo rampe. Il est piétiné, souillé, humilié par celui qui l'a nommé. Le deal de Félix Tshilombo avec Alias Kabila pour sa nomination électorale, n'a pas encore livré tous ses secrets. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est le masque et le bouclier d'Alias Kabila. Il est devenu Alias Kabila Bis !

Moïse Katumbi n'a plus droit de circuler librement en République démocratique du Congo. Il devait se rendre, le lundi 11 juin, à  Goma. Toutes les autorisations de survol ont été envoyées au service de la régulation de l`aviation civile, mais cette demande instruite est restée lettre morte et le Jet privé de Moïse Katumbi est resté cloué au sol au grand dam de Gomatiens qui l`attendait pour communier avec ce leader Lamuka controversé. Président Quado, nommé, illégitime, Félix Tshilombo vient de cocufier Moïse Katumbi, la main qui l'a nourri, qui a affrété des avions pour lui, qui a financé le congrès de l'Udps, qui l'a sorti de la galère...Depuis sa nomination électorale, ce "Wayambar" de Félix Pétain Bizimungu Tshilombo, qui passait son temps dans des Nganda de Matongé à  Bruxelles, se comporte en petit dictateur, comme si le Congo l'appartient. Alias Kabila Bis agit en lieu et place de l'homme de Kingakati.

Moïse Katumbi sait que c'est Martin Fayulu qui est le Président élu de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est un fraudeur-tricheur. Il a occupé le fauteuil présidentiel suite à  un odieux deal avec Alias Kabila. Sa nomination électorale est fruit d'un deal contre le peuple congolais. C'est Alias Kabila qui l'a nommé. C'est aussi lui qui l'a installé. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo n'a pas été élu. Il n'a jamais gagné l'élection présidentielle. Il est président Quado, imposteur et usurpateur.

C'est un leurre de croire qu'Alias Kabila est parti. Il est toujours le président de la République. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est son pantin, clone, masque-Kifwebe et son bouclier. Le peuple congolais a voté pour le dégagisme. Le grand changement. Mais comme Félix Pétain Bizimungu Tshilombo est arrivé au pouvoir par un odieux deal, il ne pourra rien faire. Il est prisonnier de son deal. Moïse Katumbi a investi pour sauver l'Udps. En soutenant Etienne Tshisekedi jusqu'à  sa mort. En dépensant l'argent pour soutenir le désargenté: Félix Tshilombo. L'Udps n'avait jamais organisé un congrès du parti. Maintenant que Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a eu le pouvoir par fraude. Les fourbes de l'Udps crient sur les toits et réseaux sociaux, que l'argent de Moïse Katumbi, il l'a gagné au Congo. Ce n'est pas une raison. Etre généreux n'est pas donné à  tout le monde. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques diabolisent Moïse, insultent et injurient à  longueur des journées. Voici des événements qui doivent appeler un franc-jeu entre Moïse Katumbi et Félix Pétain Bizimungu Tshilombo:

1. Le passeport de Salomon SK Della, le conseiller spécial de Moïse Katumbi n'a pas fait le voyage de Lubumbashi, pour le grand retour du 20 mai dernier. Son passeport biométrique est confisqué par Félix Tshilombo lui-même. Raison évoquée: Salomon Sk Della est Belge. Mais Tshilombo a nommé sa cousine Belge Lusangu Kamuania alias Daniella, conseillère aux infrastrustrures de la RDC. La fameuse cousine est née en 1972 sur son passeport belge, alors qu'elle est de 1957. Asala Kala ! Il y a un deux poids, deux mesures. Pourquoi Salomon n'a pas droit à  son passeport ? C'est un droit pour tout Congolais. La raison est simple. Félix Tshilombo avec son laboratoire ont décidé d'isoler Moïse katumbi en l'isolant de Salomon SK Della. Mieux c'est Salomon, qui connait les sommes exactes que Moïse Katumbi a dépensé pour le renégat Félix Pétain Bizimungu Tshilombo qui affiche au grand jour son ingratitude. 2. Aux obsèques d'Etienne Tshisekedi, la présence de Moïse Katumbi n'a pas été souhaitée. François Beya, le conseiller en matière de sécurité de Tshilombo est vite monté au créneau pour demander à  Katumbi de rester loin de l'alliance FCC-CACH. De ne pas remettre en question cette alliance. Une liste de 19 personnalités congolaises a été dressée par des Talibans et Tribalo-ethniques. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo n'a jamais dénoncé cette interdiction. Il a fait venir Paul Kagame, Hitler africain et bourreau du peuple congolais et l'a fait ovationner au stade des Martyrs de la Pentecà´te.

3. Moïse Katumbi a cru vite passer par dessus bord l'étape de la vérité des urnes. Sans doute, un aveuglement dà» à  son amitié avec Félix Pétain Bizimungu Tshilombo. Ce dernier est prisonnier d'Alias Kabila. Son deal le lie à  perpétuité avec celui qui l'a nommé. Depuis Genève, la famille politique de Moïse Katumbi est Lamuka. Il doit soutenir la vérité des urnes. Un pays ne se construit pas dans des mensonges. Des hommes et femmes politiques inconstants se discréditent et discréditent la politique. Moïse Katumbi doit vite rompre avec son fameux frère Barabbas, voleur du destin de tout un peuple. Il doit se démarquer Félix Tshilombo devient son boulet. Il veut le faire couler avec lui. Or Moïse Katumbi doit demeurer toujours du cà´té du peuple. Il s'est grillé en tentant de sauver son amitié avec l'ingrat Tshilombo qui lève pas son doigt lors que les Bana Mpuka, Talibans et Tribalo-ethniques "Pince sans rire, clament à  gorge déployée: Moïse Katumbi a volé l'argent du Congo". Les incapacitaires ont été incapables de s'en sortir par eux-mêmes. Il a fallu les aider. Aujourd'hui, ils deviennent arrogants. Ils injurient à  longueur des journées Moïse Katumbi !

4. Martin Mayulu est le président élu. Il mérite considération et respect. Les acteurs politiques ne doivent pas se projeter en 2023. Piétiner la vérité des urnes, c'est piétiner l'espoir du peuple congolais. C'est encourager les Congolais à  ne plus croire à  la politique ni aux acteurs politiques. Une NOMINATION ELECTORALE n'est pas une élection. Moïse Katumbi retrouver sa place aux cà´tes de Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Antipas Mbusa Nyamwisi et Freddy Matungulu. Ils doivent être ensemble, faire des meetings ensemble et gagner ensemble. Il faut vite réparer les erreurs commises. La vérité des urnes est fédératrice et rassembleuse. Martin Fayulu a raison: il est le Président Elu, pas un opposant !

5. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo, voleur du destin du peuple congolais ne mérite ni respect ni considération. Il a volé les rêves du peuple congolais. En politicailleur ventriote, il a pensé à  son ventre, rien de plus. Il est imposteur et usurpateur. Il est l'homme de main d'Alias Kabila. Moïse Katumbi n'a aucun pouvoir de sauver son ami, qui a choisi son camp: être le bouclier d'une bande des criminels, bandits, tortionnaires... Moïse Katumbi doit remplir ses missions au sein de Lamuka. S'y éloigner, c'est trahir les aspirations du peuple. Lamuka, c'est le peuple congolais. Félix Pétain Bizimungu Tshilombo a choisi l'enfer, qu'il s'y brà»le.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 9 mai 2019

RDC: Les 100 jours de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe !

Sans gouvernement depuis 4 mois, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu et Vital Kamerhéon gèrent la RDC comme un "Ligablo"

Pour la majorité des Congolais, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu wa Kanambe apparaît de plus en plus comme un imposteur, usurpateur, collabo et traître à  la Nation congolaise. Pantin d'Alias Kabila, qui l'a nommé à  l'issu d'un odieux deal contre le peuple congolais, le locataire de la cité de l'union africaine, est un président Quado. Depuis sa nomination électorale, le pantin, clone, masque et bouclier d'Alias Kabila est dans une quête permanente de "Légitimité".

100 jours après son vol du destin du peuple congolais à  rechercher la légitimité qu'il n'a pas à  l'intérieur du pays, ce n'est pas une cinécure: Addis-Abeba, Nairobi, Luanda, Brazzaville, Rabat, Kampala, Dakar...Washington DC n'ont rien apporté.

Mabundi Airways a décollé plusieurs fois et a atterri dans plusieurs capitales africaines, avec ses 110 conseillers tribaux, tous de la tribu de l'imposteur nommé Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, des apprentis sorciers n'ont pu rien faire de concrets. Troubadours-Vadrouilleurs, le Faussaire joufflu et son dircab, Vital Kamerhéon ont boussillé le budget de la présidence de la République d'une année en trois mois.

Félix Tshilombo Pétain Bizimungu qui n'a daigné ne fut-ce que s'incliner devant les fosses communes de Maluku, qualifiées d'INDIGENTS, par son frère de tribu, Evariste Boshab, ancien ministre de l'intérieur..."Compatriotes Indigents qui n'avaient donc le droit de vivre. Voilà  que le 26 mars dernier, à  Kigali au Rwanda, chez ses maîtres à  penser, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu est allé s'incliner devant le Mémorial Rwanda...Et là , il recopie le message lui tendu par Vital Kamerhéon, qualifiant nos 12 millions de nos compatriotes assassinés, massacrés par la soldatesque rwandaise aux ordres de Paul Kagame, dictateur Rwandais et Hitler africain, qu'ils sont morts par effets collatéraux du génocide rwandais. Pour Tshilombo Tshivude, nos compatriotes de l'Est de la RDC, se sont fait #HaraKiri ils étaient suicidaires. En apposant sa signature en bas de son message alambiqué, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a dédouané l'ogre de Kigali, Paul Kagame de tous ses crimes contre l'Humanité au Congo. Même Alias Kabila que l'on disait Proconsul Rwandais n'a jamais fait ce que ce #Collabo de Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a fait à  Kigali. Il a piétiné la mémoire de nos morts Congolais-morts pour rien.

Le pillage de nos ressources sont désormais au passé simple.Le Rwanda est un pays pillard et receleur de nos minerais. Le Rwanda est devenu le premier producteur du coltan, minerais qui ne se trouve pas dans son sous-sol. Egalement pour l'Ouganda, qui doit plus de 10 millions pour son agression de la RDC. Qui n'a payé aucun rond. Faut-il rappeler que les deux armées d'occupation Rwandaise et Ougandaise s'étaient battues sur notre sol à  Kisangani du 5 au 10 juin 2000, dans ce qu'il faut appeler la guerre de 6 jours.

Devant les habitants ébahis, l'écervelé de Butembo, le 15 avril dernier, sans honte le Faussaire joufflu a déclaré que le Rwandais, Paul Kagamé et l'Ougandais, Yoweri Museveni étaient prêts à  apporter la paix à  l'Est de la RDC. Eux, les bourreaux de notre peuple sans défense peuvent-ils devenir des artisans de la paix, après 12 millions des morts ? A quoi sert cet incapacitaire de président nommé ?

Avec Félix Tshilombo Pétain, Rwandair survole le ciel congolais faisant concurrence à  la compagnie aérienne Congo Airways, avdc ses vieux coucous d'occasion.

Le 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu a eu l'outrecuidance d'exiger à  ses Thuriféraires, coupagistes et vuvuzélateurs de son nouveau régime d'imposture et d'occupation, qu'ils doivent respecter l'éthique et la déontologie journalistique. Pardieu, un Voleur du destin, Voleur des rêves, Voleur d'espoirs de tout un peuple...Monsieur 16%, Félix Tshilombo Pétain Bizimungu, Ballados, Moyibicrate, Angwalima a quelle éthique pour en exiger aux journalistes ? Tshilombo Dégage fume-t-il de la moquette ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 2