Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - union sacrée

Fil des billets Fil des commentaires

lundi 11 janvier 2021

RDC: Bemba de Tous unis pour la Nation à l'Union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo

RDC: Bemba de Tous unis pour la Nation à l'Union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo

Freddy Mulongo mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba 290.jpg, janv. 2021











Le peuple congolais doit arrêter de soutenir aveuglement des individus qui n'ont rien d'étoffe d'Etat, qui ne sont que des fossoyeurs de la République. Depuis sa sortie de la prison de la CPI à Laye, JP Bemba n'a jamais remercié la diaspora congolaise et le peuple congolais qui l'ont soutenu. L'incorrigible a même franchi la ligne rouge niant l'Ouganda ne pille pas les richesse du Congo.

freddy-mulongo-bemba-2

Jean-Pierre Bemba, chef de guerre, homme d’affaires, politicailleur, est le fils de l'histoire tourmentée de la République démocratique du Congo. Avant Tshilombo,  il est le premier a être affublé du qualitatif de "Mwana Mboka"-l'enfant du pays, lors de l'élection Louis Michel 2006, ce slogan a marché y compris sur des affiches électorales, pour mieux renvoyer aux cordes Alias Kabila, son rival, aux origines étrangères. Le "Mwana Mboka" de Tshilombo est une escroquerie politique. Après un hold-up électoral, Monsieur 15% et ses fanatiques radicaux de l'Udps, les Bena Mpuka et Talibans imposent que tous les Congolais doivent soutenir Angwalima Tshilombo Tshintunut Tshifueba, voleur de destin, rêve et espoir du peuple congolais, avec sa nomination électorale, fruit d'un odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais. 

freddy-mulongo-bemba-3

Lorsqu'en  d'octobre 1998, Jeannot Bemba Saolona, père de Jean-Pierre Bemba Gombo tient son point de presse à Kinshasa, personne ne s'attend à le voir ni à l'entendre évoquer ou invoquer la malédiction sur son fils.Il le fait en des termes tellement clairs, Jeannot Bemba dit:  "Celui qui cherche la guerre paie par la guerre. Eh ben, il prendra ses responsabilités. Vous savez, chez nous en Afrique, quand le père dit Non, le cou ne dépasse jamais la tête. Et la malédiction vient souvent sur les enfants, puis on se demande d'où ça vient" !

freddy-mulongo-bemba-4

Au cours de ce point de presse , Jeannot Bemba Saolona rappelle le prix dur payé par son groupe à la suite de l'agression rwando-ougando-burundaise connue sous le vocable "guerre du 2 août". Il déclare : « ...pour moi, les auteurs de cette agression, leurs commanditaires et leurs complices au plan national constituent des ennemis de tout notre peuple en général et des opérateurs économiques – comme moi – en particulier". Il poursuit : "...si, comme le laisse entendre les radios périphériques, il s'avère que mon fils est avec ceux-là qui ont choisi d'agresser et de déstabiliser notre pays, et donc de détruire le tissu économique du pays, je ne peux désormais le considérer lui aussi que comme un ennemi de notre peuple". Il conclut : "Tout comme si les informations données par les radios internationales se révélaient être vraies, je demande publiquement à Jean-Pierre Bemba Gombo – et ce pour autant qu'il se reconnaît encore être mon fils - de mettre fin immédiatement à cette aventure et de cesser tout combat avec tous ceux-là qui semblent le manipuler aujourd'hui".

freddy-mulongo-bemba-8

Jean-Pierre  Bemba choisit de poursuivre la guerre. Donc de ne pas se reconnaître le fils de son père. Ce qui, au plan purement spirituel, équivaut à s'attirer et à accepter la malédiction dont les effets se sont manifestés après la transition 1+4=0 ! 

freddy-mulongo-bemba-11

Jean Pierre Bemba a toujours montré au peuple congolais son goût effréné pour de l'argent, le pouvoir et sa gloire personnelle. Il n'a jamais pensé intérêt général. Jean Pierre Bemba n'a aucune chance d'être un bon leader politique pour la République démocratique du Congo. Son entrée dans l'Union sacrée-sucrée-salée-soirée (USSSS), embarquant le MLC dans cette aventure  sans un congrès décisionnel, le petit Mobutu se voit toujours comme le Roi du Zaïre. 

freddy-mulongo-bemba-9

Il n'a jamais remercié ni la diaspora congolaise ni le peuple congolais qui l'ont soutenu pendant les dix ans qu'il a été incarcéré à la prison de la CPI à La Haye, pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre en République Centrafricaine.

freddy-mulongo-bemba-5

Traverseur de rue, Jean-Pierre Bemba est un affairo-politique. Il n'a jamais été un vrai et fin politique. Avec sa rébellion, le MLC dans l'Equateur, soutenu par Yoweri Museveni, dictateur Ougandais, pillard et receleur des ressources de la RDC, Jean-Pierre Bemba s'est mis à enfiler la tenue militaire. Il s'est même autoproclamé Général. Il ne restait plus qu'il prenne le bâton de Maréchal. Plusieurs meurtres commis à la province de l'ex-Equateur, des tombes ont été retournées à Gbadolite à la recherche de fortune cachée de Mobutu. Des pygmées ont été tués par ses miliciens du MLC.  Ayant gagné l'élection présidentielle de 2006, Jean-Pierre Bemba a déclaré "J'ai accepté l'inacceptable" contre 250 millions de dollars  lui accordés pour qu'l laisse le pouvoir à Alias Kabila. 

freddy-mulongo-bemba-10

Le Comité international d'accompagnement de la transition ( CIAT) fut un organe international mis en place pour épauler la transition démocratique en RDC de 2002-2007. Il a été créé en application de l'annexe IV de l'accord global et inclusif de Prétoria de 2002.  Le CIAT est composé des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), de l'Afrique du Sud, de l'Angola, de la Belgique, de la Zambie, du Canada, du Gabon, de l'Union africaine, de l'Union européenne et de la Mission de l'ONU en RDC (MONUC).  

freddy-mulongo-bemba-12

C'est à bord d'un char auto-blindé de la MONUC, muni d'un casque bleu et gilet pare-balles,  que l’abbé Tricheur, Apollinaire Malu Malu, président de Commission Électorale Indépendante (CEI) est allé à la RTNC enregistrer la proclamation des faux résultats électoraux. La formule était toute trouvé. L'Ouest à voté Jean-Pierre Bemba et l'Est son rival Alias Kabila. L'Est qui a connu des affres de guerre était plus peuplé que l'Ouest qui n'a subi aucune guerre.  

freddy-mulongo-bemba-28

Alias Kabila a été proclamé vainqueur du second tour de l’élection présidentielle congolaise mercredi soir. Selon les résultats provisoires rendus publics par le président de la Commission électorale indépendante, l’abbé Apollinaire Malu Malu, le président sortant a remporté 58% des voix contre 42% à son adversaire, le vice-président Jean-Pierre Bemba. Les résultats doivent maintenant être validés par la Cour suprême de justice du pays. Peu après l’annonce de la Commission électorale, le chef de l’Etat congolais a lancé à ses compatriotes un appel à l’unité, assurant qu’il entend être « le président de tous les Congolais. » 

freddy-mulongo-bemba-27

Le camp du vice-président Jean-Pierre a rejeté d’avance ces résultats, faisant état de fraude électorale généralisée. L’Union pour la nation, coalition soutenant M. Bemba, affirme que selon les résultats qu’elle a compilés, le vice-président remporte le second tour avec 53% des voix. Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a appelé, mercredi, les deux camps à éviter tout recours à la violence.

freddy-mulongo-bemba-13

« La Cour suprême de justice déclare élu à la majorité absolue M. Joseph Kabila Kabange », a dit Benoît Lwamba Bindu, premier Président de la Cour suprême, à Kinshasa, la capitale.

La Cour a ainsi confirmé les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) publiés le 15 novembre et qui créditaient M. Kabila de 58 pour cent des suffrages, contre 42 pour cent à son rival, Jean-Pierre Bemba, qui avait introduit un recours en annulation contre ces résultats en émettant huit griefs que le Président de la Cour, Kalonda Teleoma, a jugé non fondés.

freddy-mulongo-bemba-25

« La Cour suprême de justice reçoit la requête introduite par le candidat Jean-Pierre Bemba Gombo, mais la déclare non fondée », a déclaré le juge Kalele Kalonda Teleoma. Contacté par téléphone, un des avocats de M. Bemba, Richard Bondo, a qualifié de « prêt-à-porter », l'arrêt de la Cour proclamant la victoire de M. Kabila.

freddy-mulongo-bemba-26

Des Congolais sont morts dans un conflit post-élection en 2006. Il est dommage que jean-Pierre Bemba fasse comme si de rien n'était.Les affrontements de ces trois jours auraient fait au total 23 morts et 43 blessés selon le Ministre de l'Intérieur Théophile Mbemba Fundu, essentiellement à Gombe, et notamment dans les environs du boulevard du 30 juin. Certains témoins de cet affrontement estiment le nombre réel de morts remonte  à plus de 500 et annoncent  que les résultats officiels auraient été faussés pour ne pas céder à la panique.    

freddy-mulongo-bemba-19

21 août 2006: Vers 15h00, alors que Jean-Pierre Bemba est en compagnie des ambassadeurs des membres du CIAT, dont ceux des États-Unis d'Amérique, de Grande-Bretagne, Bernard Prévost de la France et Johan Swinnen de la Belgique, ainsi que le chef de la MONUC,  le diplomate américain William Swing, Jean-Pierre Bemba échappe à un bombardement de sa résidence de la promenade de la roquette à la Gombe par la garde présidentielle d'Alias Kabila. 

 

freddy-mulongo-bemba-17

22 août 2006:  Les troupes présidentielles prennent position sur l'aéroport international de N'djili dès le matin. La résidence de Jean-Pierre Bemba fait l'objet de nouveaux tirs à l'arme lourde dans le courant de la matinée. Des véhicules de la MONUC ont pris position autour de celle-ci.

freddy-mulongo-bemba-22

L'Eufor a par ailleurs reçu des renforts dans la nuit du Gabon où elle est également stationnée : deux hélicoptères d'attaque Gazelle, un hélicoptère de transport Cougar  et une cinquantaine de soldats Français, Portugais et Suédois des forces spéciales. 200 soldats  Allemands attendus dans la journée.

freddy-mulongo-bemba-15

Des tirs d'armes à feu légères ont été entendus dans les quartiers est de la ville, notamment à Lemba, Ndjili et Masina, à la suite vraisemblablement d'actes de pillage.

freddy-mulongo-bemba-23

Le calme est revenu dans la ville aux environs de midi, et un accord est intervenu entre Alias Kabila et Jean-Pierre Bemba visant au rétablissement de la situation prévalant au 20 août 2006. La Monuc  occupe désormais les principales artères de Gombe, dont le boulevard du 30 juin. Des patrouilles mixtes Monuc-Eufor-Police nationale congolaise se font pour faire respecter la paix. 

freddy-mulongo-bemba-24

Deux chars de combat et une Jeep étaient capturés par la garde de Jean-Pierre Bemba. Les chaînes de télévision de Jean-Pierre Bemba (Canal Kin et CCTV) ont fermé pour éviter justement que ces images puissent passer. Certaines sources plus fiables affirment que les chaines de télévision de Jean-Pierre Bemba auraient plutôt été incendiées volontairement par les forces du pouvoir dans le même but. La technicité des miliciens de Jean-Pierre Bemba fut supérieure à ceux de la GSSP qui eux n'ont pas eu de véritable motivation ni d'expérience au métier de la guerre. Abandonnant ses militaires, Jean-Paul Bemba s'était exilé au Portugal avec sa famille, avant de s'envoler pour Bruxelles, reprendre contact avec Louis Michel, parrain d'Alias Kabila.  La veille de son départ pour rejoindre la Libye du colonel Kaddhafi , il sera cueilli dans la nuit de samedi à dimanche 25 mai 2008 et amené la prison de la Cour Pénale Internationale.

freddy-mulongo-bemba-18

Imbu de lui-même, hautain et orgueilleux, Jean-Pierre Bemba croit que le peuple lui doit tout. Lui ne doit rien au peuple. Fossoyeur de la République, Jean-Pierre Bemba se comporte comme si tout lui est dû. Et pourtant du MLC, mouvement criminel, MLC  parti politique avec le 1+4=0, candidat de l’élection Louis Michel 2006  avec un slogan porteur "Tous unis pour la Nation", bombardement de sa résidence à Kinshasa  malgré la présence des ambassadeurs étrangers, bataille en pleine capitale Kinshasa entre les Ampicillines d'Alias Joseph Kabila et Fourmis de Jean-Pierre Bemba,  avec un slogan porteur "Tous unis pour la Nation".

freddy-mulongo-bemba-16

Les accointance de Jean-Pierre Bemba  avec l'Ouganda ne s''arrêtera jamais. Il est prêt à sacrifier notre Nation pour une amitié de vue avec Yoweri Museveni et pour une gloire éphémère singulière.

freddy-mulongo-bemba-29

Sortant de la prison de la prison de La Haye, après dix ans d'incarcération, les dénégations irresponsables de Jean-Pierre Bemba :«Il n’y a pas eu de pillages du Congo par l’Ouganda, je refuse cette idée» ! En voulant protéger son partenaire, le dictateur sanguinaire Yoweri Museveni, Jean-Pierre Bemba a franchi la ligne. L'armée ougandaise ne s'est-elle pas battue contre l'armée rwandaise à Kisangani, troisième ville du pays, dans ce que l'appelle désormais la guerre de six jours du 5 au 11 juin 2000 ? Avec pour conséquence,  des milliers de victimes civiles congolaises innocentes. L'Ouganda n'a-t-elle pas été condamné par la Cour Internationale de Justice de La Haye à payer 10 milliards de dollars à la RDC contre son agression ? 

freddy-mulongo-bemba-20

De l'union pour la Nation à l'union sacrée-sucrée-salée-soirée pour la Nation de Tshilombo, qu'est-ce qui a changé ? Rien  ! 

Les politicailleurs ventriotes, girouettes politiques, quémandeurs d'emploi et mangeurs à tous les râteliers sont demeurés les mêmes.  Sauf que Jean-Pierre Bemba a passé  dix ans sous les barreaux à La Haye. Il est ressorti toujours aussi méprisant pour le peuple congolais qu'avant. 

Il va à l'union sacrée-sucrée-salée pour un partage de gâteau et rien d'autre. Au fait Jean-Pierre Bemba comme d'autres font de la politique business, ils sont pas là pour servir le peuple.  Depuis sa sortie à ce jour, il n'a jamais demandé ne fut qu'une messe pour toutes les victimes de l'élection  Louis Michel 2006. Ne fut-ce qu'une minute de silence en leur mémoire... Rien. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 13 décembre 2020

RDC: "Union sacrée" des malfaiteurs, Fakwa, criminels et prostitués politiques!

RDC: "Union sacrée" des malfaiteurs, Fakwa, criminels et prostitués politiques!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-Faussaire Tshilombo A.jpg, déc. 2020








La République démocratique du Congo doit revenir sur les fondamentaux démocratiques: légitimité des dirigeants issus des urnes, respect de la Constitution et respect du peuple, souverain primaire. Avec Tshilombo, c'est le Léviathan qui veut tous les pouvoirs. L'union sacrée, c'est le Moziki des malfaiteurs, criminels , brigands et prostitués politiques. Union sacrée, une blanchisserie mafieuse.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-427-1

Un pays, ce n'est pas de MOZIKI ! Un pays, c'est le respect des fondamentaux: légitimité des dirigeants votés par le peuple souverain, respect de la Constitution, lois et principes de la République. Or Tshilombo Monsieur 15%, un non-élu et putschiste mais NOMME, bénéficiaire d'une nomination électorale. Après deux ans de deal avec Alias Kabila, voilà Tshilombo comme un Léviathan  appelle à l'union sacrée.

L'union sacrée sur base de quoi ? Qu'est-ce qu'un Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE", ancien ministre de Mobutu, créateur de "Kabila désir", "Kabila To Tondi Yo Nanu Té", qui chante son amour pour "Tshilombo Désir" a de commun avec des jeunes députés comme le folklorique et comique Daniel Nsafu ? Le traverseur de rue Patrick Mupapa ou Eliezer Tambwe ? Ils sont tous des versatiles et profito situationnistes. Ils retourneront leurs vestes à  une prochaine occasion. Le misère de notre peuple est un fonds de commerce pour plusieurs. Une honte mondiale d'avoir une élite congolaise qui fonctionne aux tubes digestives. Seule compte d'être à "La Mangeoire".

freddy-mulongo-lamuka-1

L'union sacrée de Tshilombo avec Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi ?  Qui a oublié la sortie médiatique de deux politicards lors de la déclaration martiale d'Adolphe Muzito contre le Rwanda, pays agresseur, occupant, pillard et receleur des ressources de la RDC, fin décembre 2019 ? Alors même que  le Rwanda n'avait pas encore réagi., c'est deux vassaux du Rwanda: Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi qui sont montés au créneau contre Muzito. Jean-Pierre Bemba, avec sa condamnation par la Cour Pénale Internationale-CPI pour subordination des témoins, est un homme fini. Il devait faire profil bas. Seigneur de guerre avec son MLC. Ses accointances avec l'Ougandais Yoweri Kanguta Museveni sont connus de tous. Le fils de Jeannot Bemba traîne des boulets pour des crimes commis sur le sol congolais. Se désolidariser de la déclaration d'Adolphe Muzito, pour le Congo et contre le Rwanda, c'est montrer son larbinisme envers le Rwanda. Quant à Moïse Katumbi, il n'a jamais condamné aucun massacre des Congolais par des Rwandais. Le Rwandais s'est développé en pillant les ressources du Congo, pour Katumbi les affaires sont les affaires. 

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi se réclament de l'union sacrée de Tshilombo, est-ce que c'est pour le bonheur du peuple congolais ? Jean-Pierre Bemba sait qu'il ne peut pas être candidat président de la République, il est avec Tshilombo pour raisons d'intérêts pas pour le peuple congolais. Au delà des sacs de maïs, le Congo doit honorer et respecter ses morts. Lorsque Tshilombo écrit sur le livre d'or du génocide rwandais que les 15 millions de Congolais sont morts par "Effets collatéraux" ? Tshilombo ne dédouane-t-il pas le Rwanda de ses responsabilités ? Lorsque le même Tshilombo refuse que l'Ouganda condamné pour son agression  de la RDC en 2000 par la Cour Internationale de justice  de la Haye à 10 milliards de dollars, et s'arrange avec Yoweri Museveni ...Bemba et Katumbi s'arrangent avec Tshilombo pour une union sacrée, sont-ils vraiment avec notre peuple ? 

L'union sacrée de Tshilombo est une BITOTO, SANGISA SANGISA pour couvrir son illégitimité. Marché des dupes pour des faussaires, checkuleurs, Angwalima, Fakwa, criminels et prostitués politiques. Tous ceux qui vont à la rescousse de l'illégitime Tshilombo sont des illégitimes comme lui. Le ventre d'abord n'arrivera jamais à la cheville du Congo d'abord. 

Alias Kabila était au pied du mur, fini ! C'est Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui lui a donné des béquilles pour exister encore dans le paysage politique du Congo, lui et sa bande des malfrats PPRD-FCC. 

Un pays ne se construit pas sur des mensonges, fourberies et roublardises. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 11 novembre 2020

Union sacrée: Tshilombo poignarde Katumbi avec l’agrément de "Ensemble" par Kankonde!

Union sacrée: Tshilombo poignarde Katumbi avec l’agrément de "Ensemble" par Kankonde!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Katumbi 3.jpg, nov. 2020

Faux ami, Tshilombo l'est sans aucun doute pour son bienfaiteur Moïse Katumbi. 48 heures après, sa participation aux consultations Made Tshilombo, Moïse Katumbi ancien Tout puissant Gouverneur du Katanga, reçoit l'agrément de sa plateforme politique "Ensemble". Tshilombo poignarde Katumbi dans le dos. Aux yeux de Congolais, la politique tshilombienne=Donnant Donnant !

freddy-mulongo-katumbi-3Tshilombo qui est allié et partenaire d'Alias Kabila vient de poignarder Moïse Katumbi . L'ancien Tout-Puissant Gouverneur du Katanga est grillé par Tshilombo, son fameux frère,  auprès de la population congolaise pour l'élection présidentielle de 2023. 48 heures après, son arrivée tonitruante et en fanfare à Kinshasa, la capitale, Moïse Katumbi a vu l’agrément de sa plate forme "Ensemble" accordé par le ministre de l'intérieur Udps, Gilbert kankonde. Aux yeux des populations congolaises, cet agrément est un "coop" entre politicards-politicailleurs. Entre Tshilombo et Katumbi, c'est du "donnant-donnant", "gagnant-gagnant" au détriment des aspirations du peuple congolais, chosifié et paupérisé à l'extrême. "Tu viens me soutenir pour mes consultations mascarades de Troubadours, comiques, chroniqueurs thuriféraires et en contre partie, je te donnes ton agrément". C'est catastrophique comme image subliminale que Tshilombo fait passer dans la tête et l'esprit des Congolais. Moïse Katumbi se fait griller pour 2023 par le faussaire et enfarineur Tshilombo, qu'il a pris l'habitude d'appeler son frère. Combien des partis politiques et associations attendent leur agrément du ministère de l'Intérieur ? Il y en a qui ont remplis toutes les conditions mais n'ont été agrées depuis dix ans ? Pourquoi Gilbert Kaknonde s'empresse-t-il d'accorder cet agrément à Moïse Katumbi, 48 heures seulement! L'arrêté du ministre de l'intérieur Udps est un cadeau empoisonné. Le parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi est enregistré officiellement par l’arrêté du ministère de l’Intérieur qui confère aux partis la personnalité juridique, hier mardi 10 novembre 2020.
freddy-mulongo-katumbi-5
freddy-mulongo-katumbi-4Pourtant la fête était belle ! Panneaux publicitaires, plusieurs directs de chaines de télévisions, des Wewas mobilisés, l'Udps qui ne voulait pas de la présence de Moïse Katumbi aux obsèques d'Etienne Tshisekedi se sont mobilisés pour l’accueillir à l'aéroport international de N'djili, foulant aux pieds de gestes barrières, sans masques pour se protéger du Covid-19. Cinq ans après, Moïse Katumbi a foulé encore le sol de la capitale. Les Udpsiens ont même chanté l'hymne de l'Udps pour Moïse Katumbi, qualifiait pas si longtemps de "Zambien-Italien-Israélien". Un revirement à 800° qui a fait sourire tous les analyses politiques non partisans ni thuriféraires. Pour nous à Réveil FM International, seul le Congo et les Congolais comptent. Nous ne sommes derrière aucun acteur politique. Nous soutenons la vérité des urnes du peuple congolais. Un pays se construit pas par des fourberies et roublardises mais par des principes et valeurs républicaines. Il faut respecter le peuple mais surtout sa volonté.
freddy-mulongo-katumbi-1
freddy-mulongo-katumbi-2Tshilombo vient de savonner le chemin de Moïse Katumbi, l'agrément du plate forme "Ensemble" par Gilbert Kankonde, ministre de l'intérieur Udps, devient son boulet. A chaque fois, il devra se justifier pour quoi son parti et pas d'autres ont eu l'agrément si facilement. Les atermoiements, bévues, casseroles et bêtises contre la République de Tshilombo risquent de coller à la peau de Katumbi. Lorsqu'on vise la magistrature suprême, on doit tout analyser. Sans doute, les troubadours et girouettes politiques qui le suivent, n'ont pas vuce coup venir. Tshilombo qui a volé le destin du peuple congolais est entrain d'embrouiller la République. Monsieur 15% n'a pas gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. L'individu est allé nuitamment à Kingakati faire un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Il est le masque pantin-marionnette et rempart d'Alias Kabila. Ce voleur appelle à l'"Union Sacrée. Or cette "Union Sacrée", il devrait le faire lors du hold-up électoral de l'élection de Martin Fayulu élu à 62,8% par le peuple congolais pour barrer la route à Alias Kabila. Tshilombo a préféré volé l'élection de Fayulu et aujourd'hui, il ose appeler à l'"Union Sacrée" ? Tout ça risque de mal finir. 

Tshilombo, l'Enfarineur n'a jamais respecté ni sa parole ni sa signature. Après avoir éliminé Vital Kamerhe son partenaire et directeur de cabinet CACH, de l'élection présidentielle de 2023. Il se tripatouille pour revenir sur l'accord qu'il a signé à Kingakati pour chauffer le fauteuil présidentiel jusqu'en 2023, pour permettre à Alias Kabila, qu'il a nommé de revenir au pouvoir. Voilà par une pichenette, il vient de savonner avec beaucoup de mousses, le chemin de Moïse Katumbi pour l'élection présidentielle de 2023.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 8 novembre 2020

Union sacrée: Enfumage, Tshilombo l'Enfarineur envoi ses conseillers à Kigali !

Union sacrée: Enfumage, Tshilombo l'Enfarineur envoi ses conseillers à Kigali !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 84.jpg, nov. 2020

Tshilombo l'Enfarineur a encore frappé ! En faux conflit fabriqué avec celui qui l'a nommé Alias Kabila, le checkuleur appelle en rescousse tous les politicailleurs affamés et quémandeurs d'une portion de pizza. Le pizzaïolo organise des consultations: comptables, chroniqueurs, comiques et troubadours sont invités. Congolais attendent, les conclusions sont envoyées à Kigali au Rwanda!

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-84Etienne Tshisekedi wa Mulumba injuriait le Maréchal Mobutu  de Monstre dans la journée et le soir, il allait remplir la coffre de sa Jaguar avec des cartons de billets verts. Tshilombo est une calamité pour le Congo. L'individu et dangereux pour la République démocratique du Congo. Tshilombo est en conflit avec la personne qui l'a nommé et fait de lui: président nommé, pantin et marionnette. Monsieur 15% n'a jamais gagné l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Tshilombo s'organise pour crier au secours et à l'union sacrée comme si le pays étéiat en danger. Il réussit son coup avec ses concertations kinoises: des troubadours, comiques, chroniqueurs pré-payés...sont invités et reçus. Alors que les Congolais attendent ses conclusions. Tshilombo a déjà envoyé ses conseillers à Kigali au Rwanda avec des conclusions de l'union sacrée. Paul Kagamé, Hitler Noir, bourreau du peuple congolais, pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo est le premier à connaître les conclusions de consultations Kinoises. Tshilombo foule pour la énième fois la souveraineté du peuple congolais. 

Tshilombo se moque de tout le monde. L'incapacitaire fait de la politique mensonge à tout va. Il ment, ment et ment. Le mensonge fait-il partie de son ADN ? L'individu n'a aucun respect du peuple congolais. Ce jouisseur patenté a fait son deal et il se croit tout permis. Mais le Congo n'est pas son Ligablo ou la parcelle de sa famille.  

 Berry MUEKATONE @Bmueka Après les consultations initiées par le bonimenteur, et les causes ayant abouties à des diagnostics bancals, place maintenant aux faux remèdes à la suite des parrains rwandais, égyptiens, kényans et autres ougandais. A mata a kita, akoya koloba, il n'y a pas de marche arrière.

 Maître Leon-Richard Engulu @engulu23 Il s'agissait d'"informer" (et non pas de demander l'autorisation) ces États, eu égard à leur rôle dans la Région, du caractère irréversible de la fin de la coalition et de l'éclatement de la Majorité parlementaire. Et vous le savez très bien.

 Pena Shé @AhangaGuy Si les résolutions qui seront prises devront passer par Ilunkamba alors là les adhérents n'auront que leurs yeux pour pleurer.

 Tresor B. Kositi @TresorKositi On chante "....zongisa ye na Rwanda!"; il n'y a que la vérité qui survole le temps.

Image

 Patrick Kasali @patrickkasali Bientôt,l'euphorie va tomber dans les rangs des talibans. La real politic va primer.

 Rigobert Nzazi @nzazi_rigobert Ils comprennent toujours en retard. Dommage.

 Mabola Tychique @MabolaTychique Après ces consultations, voilà il faut rendre compte au chef, mukolo cope, et vous pensez qu’il aura une suite favorable pour les congolais ? Rien ne peux se passer calmement entre nous, il faut tjrs le Rwanda.

Image

 Big sua @bigsua_06 Les dirigeants du Congo sont à Kigali.

 POLITIKONZO @Rlwung Aux grands maux des grands remèdes dit-on ...à priori lorsque les prémisses sont biaisées à fortiori, les conclusions seront fâcheuses..du charlatanisme publique à action cosmétique pour  la prescription d'un placebo, les dès sont pipés.

 Edo @kishabongo1 Hey oui. La constitution a été violée de manière délibérée. Il y a juste une solution.....Empeachment process ou réconciliation nationale.

 ManuManu @ManuMan62704614 Il est vraiment ridicule ce Felix !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 4 novembre 2020

Mangercratie: Union sacrée Tsilombienne, quel gain politique pour JP Bemba?

Mangercratie: Union sacrée Tsilombienne, quelles bénéfices politiques pour Bemba?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Bemba 6.jpg, nov. 2020

C'est toujours de la responsabilité des acteurs politiques, du pouvoir et de l'opposition, lorsqu'un pays va mal. Alors que le peuple congolais avait honni Alias Kabila, Tshilombo Monsieur 15% est allé nuitamment négocier sa nomination électorale. Présidence usurpée, Tshilombo l'Enfanrineur, veut une union sacrée, pour en finir avec Alias Kabila qu'il l'a fait nommer, après deux ans de mariage...

freddy-mulongo-bemba-6

La somme des intérêts égoïstes et particuliers n'est pas égale à l'intérêt général. Tshilombo comme Jean-Pierre Bemba sont des individus perfides aux intérêts égoïstes et personnels. Bemba a beaucoup perdu avec son emprisonnement de 10 ans à la Cour Pénale Internationale (CPI) de La Haye. Il est quémandeur de la "RECUP" ! Tshilombo est un emberlificoteur patenté, qui enfarine à tout va. Le vendredi prochain, le dernier jour des consultations tshilomiennes, le locataire de la présidence usurpée, Tshilombo annoncera-t-il un clash de son mariage avec Alias Kabila ? Si oui,  ce sont les Rwandais en occupant Minembwe et tous les territoires occupés de l'Est, qui seront les bénéficiaires des remous de ce couple contre nature Tshilombo-Alias Kabila. Elections américaines, il risque d'avoir des réclamations de la vérité des urnes,  dans ce pays de vieille démocratie.   Tshilombo, dont les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et Wewaïstes prétendent, que les Américains soutiennent son hold-up électoral et son régime tribalo-ethnique, n'aura que ses yeux pour pleurer. Si vendredi, il n'y a pas clash,  Tshilombo aura encore une fois enfariné ses affidés. En revenant vers le FCC, il devra ramper . Il n'a pas de choix, seule sa démission est salutaire pour le Congo. 

 Berry MUEKATONE @Bmueka La visite de J.P Bemba à Tshilombo, c'est comme un voleur qui vous a piqué le portefeuille et qui vous invite à prendre un verre au bar, vous contemplez béatement que le forban paye l'addition avec votre propre argent. Le coq congolais est roi sur son fumier. Incroyable ! 

 Kakozi Franck Banister @Franck_kakozi L'amnésie congolaise.

 Berry MUEKATONE @Bmueka Et pourtant un adage africain nous renseigne que : " Si quelqu'un t'a mordu, il t'a rappelé que tu as des dents" Nous pouvons définir cette visite avec ce proverbe : " Si tu regardes une image très laide, vérifies que ce ne soit ton reflet".

freddy-mulongo-bemba-4

Quel est le gain politique de Jean-Pierre Bemba aux consultations politiques de Tshilombo ? De toutes les façons, condamné pendant 10 ans à la Cour Pénale Internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba sait qu'il ne pourra pas être candidat président de la République au Congo. Il ne l'a pas été en 2018. Il ne le sera pas non plus en 2023. Jean-Pierre Bemba a donc besoin du soutien du faussaire Tshilombo pour décanter son dossier judiciaire surchargé. 

Qui a oublié que Jean-Pierre Bemba a été en rébellion contre la République avec le MLC ? Vice-président de l'Economie et  des Finances, avec un salaire de 1000 mille dollars américains par mois, lors du gouvernement 1+4=0 issu du dialogue inter-congolais, qu'a apporté Jean-Pierre Bemba l'ancien chef rebelle ? Malgré ses militaires "Fourmis Rouges", Alias Kabila lui avait mené la guerre en pleine capitale, avec dans sa résidence de la Gombé de nombreux ambassadeurs des pays occidentaux. Face à Alias Kabila , Jean-Pierre Bemba avait "Accepté l'inacceptable" et "a passé 10 ans de sa vie à la Haye". 

Avec Alias Kabila, c'est Floribert Chebeya, Fidèle Bazana, Armand Tungulu, Thérèse Kampagala... sont morts pour rien ?  Plusieurs journalistes ont perdu leur vie et il n'y a jamais eu de procès. Sous les 18 ans du régime d'Alias Kabila, au moins 18 journalistes ou professionnels des médias ont été tués dans des conditions qui n’ont jamais été clairement élucidées. Dans la majorité des cas,  des enquêtes annoncées au lendemain de ces assassinats, n’ont jamais eu lieu ou ont été sciemment bâclées, et ont abouti à des procès  qui n’ont pas permis d’identifier les véritables auteurs ou commanditaires des ces meurtres des journalistes, ou les mobiles de ces crimes.

Que ce soit dans les cas des assassinats à Bukavu, à l’Est du pays, de l’activiste Pascal Kabungulu de l’ONG Héritiers de la Justice (2005) et de deux journalistes de radio Okapi, Serge Maheshe (2007),  et Didace Namujimbo (2008), de Patient Chebeya à Béni (2010), des militaires en exercice se sont retrouvés dans le box des accusés. Il en est de même pour Franck Ngyke du journal La Référence Plus et son épouse Hélène Mpaka (2005),  ou pour Bapuwa Mwamba, freelance à Kinshasa (2006).  Ces assassinats sont  le symbole de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

freddy-mulongo-bemba-7

Tshilombo imposteur et usurpateur va clasher avec Alias Kabila, la personne qui l'a nommé pour lui chauffer le fauteuil présidentiel ? Avec quels moyens ? C'est avec Jean-Pierre Bemba , Moïse Katumbi, George Kampiamba et André Mbata , que l'Enfarineur Tshilombo va en finir avec Alias Jo Ka ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager