Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mot-clé - vendue à 12000$

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 25 mars 2021

RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Huguette Ngomb 1.jpg, mar. 2021

La cupidité quand tu nous tiens ! Dr. Huguette Ngomb Matand a tout perdu son honneur, des amies et soutiens à cause de sa cupidité. Elle a vendue son honneur à 12000$ à l'indien qui l'a giflé. Alors que son cas en justice aurait soulevé des montagnes et permit aux machos de respecter la femme. Aucun patron n'a le droit de porter la main sur ses collaborateurs quelque soit le sexe.


freddy-mulongo-huguette-ngomb-1

Dr Huguette Ngomb Matand, médecin à l’hôpital du cinquantenaire de Kinshasa, avait porté plainte contre l’ADG dudit hôpital, Hazeeb Rahman Padiyath au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Gombe pour actes de violence et maltraitance.

RDC: Giflée par un indien, Dr. Huguette Ngomb s'est vendue à 12000$, plus de plainte!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

L'hôpital du cinquantenaire à Kinshasa, quel est son statut ? Est-il une ambassade indienne en République démocratique du Congo ? Pourquoi l'Etat congolais a englouti  plus de 100 millions de USD du trésor public,  des millions de $ dans cet hôpital et se sont des indiens qui dirigent et font a loi ? 

Hazeeb Rahman Padiyath, l’ADG indien de l'hôpital du cinquantenaire qui avait giflé la Doctoresse Huguette Ngomb Matang, a fini par acheter le silence de la fameuse doctoresse avec 12000$.  La femme intellectuelle ne vaut que 12000$. Dr. Huguette Ngomb Matand  ne vaut donc que 12000$ !  

Quelques jours après le dépôt de la plainte, pour actes de violence et maltraitance, auprès du  procureur de la République de Kinshasa-Gombe, Huguette Ngomb Matand a décidé de retirer sa plainte. Dans  un communiqué signé mardi 23 mars, elle a  annoncé qu’ un règlement à l’amiable a été trouvé  avec Hazeeb Rahman Padiyath, ADG de l'hôpital du cinquantenaire. 

freddy-mulongo-huguette-ngomb

En ce mois de mars, mois des droits de la femme,Hugette Ngomb Mutand s'est moquée des associations féminines. “Je porte à la connaissance du public qu’un règlement à l’amiable vient d’être trouvé entre Monsieur Hazeeb Rahman Padiyath. Je lui ai accordé pardon et ai décidé de retirer ma plainte”, a t- elle dit.

Notons que plusieurs associations et personnalités avaient soutenu dr Huguette Ngomb dans cette démarche.

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. C’est à cause des femmes comme cette Dr#Huguette_Ngomb que je réfléchis maintenant à 2x avant d’apporter mon soutien aux victimes de sexisme en #RDC. On se mobilise car elle a été giflée par son directeur indien, et elle va négocier en catimini 12.000$ pr abandonner sa plainte.

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. Tout ce bruit pour rien...la prochaine fois il va même la violer, et elle négociera encore de l’argent. Pauvre femme...comment voulez-vous que les étrangers nous respectent avec ce genre de faiblards, prêts à vendre leurs âmes et leur dignité pour un peu de fric?! Dégoûtant!

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. 12.000 USD, c’est tout ce qu’elle vaut cette femme? Elle n’a donc aucun honneur? Les gens se sont mobilisés pour que cet indien soit jugé et condamné, afin que cela serve d’exemple aux étrangers qui abusent des congolais en #RDC.

freddy-mulongo-huguette-ngomb-2

En effet, envoyée par les cliniques universitaires pour appuyer l’équipe de riposte contre la Covid-19, Mademoiselle Huguette Ngomb Matand a eu la malchance de se retrouver dans le même local que l’ADG de cet hôpital qui avait son enfant malade dans ce pavillon, alors que l’équipe de médecins effectuait le tour de salle. ” On avait amené à l’hôpital le fils de l’ADG qui était malade, moi je suis anesthésiste réanimateur, et le cas du petit ne me concernait pas mais plutôt un pédiatre. Pour lui , comme son fils était là, tout le monde devait être autour de lui et comme il m’avait vu assise sans rien faire, il m’a ravi mon téléphone et ,est parti avec chez lui. Le lendemain, je vais dans son bureau, pour lui demander poliment mon portable, il me dira par la suite, qu’il ne me le rendra jamais. Je lui ai ensuite dit que s’il ne me rendait pas mon téléphone, je confisquerai le sien. Il m’a pris par les vêtements et m’a cogné contre le mur au point de lever la main sur moi” Et d’ajouter “C’est un monsieur qu’on craint énormément à l’hôpital du cinquantenaire, personne n’a un mot à lui dire. Quand il arrive, tout le monde se cache. si vous vous rappelez, il avait une fois giflé l’ancien ministre de la santé , Kabange Numbi. Il est très violent” a expliqué le Dr. Huguette Ngomb Matand.

Pendant que l’un de ses collègues s’entretenait avec un patient, la jeune médecin qui voulait jeter un coup d’œil sur son téléphone, car un message venait d’y parvenir, a vu l’ADG s’en prendre à elle, lui interdisant de consulter son téléphone jusqu’à la brutaliser pour le lui ravir, après injures et propos méprisants.

freddy-mulongo-huguette-ngomb-4

Après le tour de salle, la Docteur va voir l’ADG pour récupérer son téléphone, c’est là que tout dégénère. Ayant refusé de remettre le téléphone de la dame médecin, celle-ci  a confisqué à son tour celui de l’ADG à la seule condition que ce dernier lui rende le sien. A ces mots, Hazeed Rahman Padiyath s’est mis dans tous ses états et aurait saisi la jeune médecin par son blouson en la rouant de coups, la projetant contre le mûr de son bureau. N’eût été l’intervention de gardiens, seul Dieu seul sait ce qu’il adviendrait du médecin congolais.

Dans ces propos tels que repris par certains témoins, l’Indien se vanter d’avoir toutes les autorités congolaises entre ses mains et que la dame n’aura qu’à s’en prendre à elle-même. Certainement l’homme ferait allusion à la gifle administrée au ministre de la santé de Joseph Kabila, Kabange Numbi, sans qu’il ne soit inquiété.

La cupidité d'Huguette Ngomb Matand a enflammé les réseaux sociaux. 

"Elle a tout fichu en l’air à cause de sa cupidité. En allant en justice elle aurait pu obtenir encore plus niveau compensation pour le préjudice qu’elle a subi. Mais comme elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez...voilà, asopani avant! Sans esprit moko boye."

Donc ne nous plaignons pas quand les étrangers nous écrasent ds nos propres pays. Tant que nous n’aurons pas recouvré notre dignité, notre fierté en tant qu’africains et congolais, les indiens, les chinois, les libanais, les pakistanais, les occidentaux etc...domineront sur nous!

Que cache réellement Huguette Ngomb Mutand? A-t-elle été vraiment maltraitée ou elle cherchait à se faire de l’argent? s’interrogent certains observateurs.

Ce comportement de Huguette Ngomb Mutand crée un dégoût de se mobiliser pour des victimes qui ne sont pas capables d’affronter un procès. 

Après la mobilisation des femmes de la société civile dans l’affaire qui oppose le Directeur général de l’hôpital du cinquantenaire au Docteur Huguette Ngomb Mutand, la plaignante annonce un arrangement à l’amiable.

Le dossier qui se trouve déjà en justice va être classé dans les oubliettes alors que selon elle, elle a été blessée et violentée par cet homme. 

Une décision d’arrangement à l’amiable qui tombe après les réactions des agents et cadres de cet hôpital qui ont dit devant la presse que la victime aurait menti sur toute la ligne. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager